• Jean GADREY » Blog Archive » La casse du fret ferroviaire au profit du tout camion depuis 2000 : un « crime » écologique et social perpétré dans le silence des grands médias
    http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2016/12/05/la-casse-du-fret-ferroviaire-au-profit-du-tout-camion-depui

    Visionnez (ou allez voir si des projections/débats sont organisées près de chez vous) le dernier documentaire de Gilles Balbastre, « Transport de marchandises : changeons d’ère ! », réalisé à la demande du comité d’entreprise de la SNCF-fret. Une heure d’un ciné vérité épatant, avec des « acteurs » de terrain qui ont des choses concrètes et précises à dire. Pas seulement pour dénoncer une casse dont je n’imaginais pas la brutalité en 15 ans, mais aussi pour expliquer comment on pourrait y mettre fin et faire du service public du fret ferroviaire un outil majeur au service de la transition écologique. A l’opposé des choix qui ont été faits et qu’on peut qualifier « d’écocides » ou de « climaticides », en complément des dommages sociaux qu’ils ont provoqués.

    #transports #climat #écocide

    https://seenthis.net/messages/548855 via Sombre Hermano


  • #PanamaPapers : le rôle méconnu d’accords de « #libre-échange » made in USA dans l’#évasion_fiscale | Jean Gadrey
    http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2016/04/10/evasions-panameennes-le-role-meconnu-d%E2%80%99accords-de-%

    Le premier est l’accord #CAFTA, qui, contrairement à l’#ALENA, n’est jamais cité dans les débats actuels autour du traité transatlantique ou #TAFTA, de son cousin avec le Canada le CETA, ou encore celui sur la libéralisation des services ou #TISA. Le second, encore plus inconnu, est justement un accord signé avec… le #Panama.

    Le CAFTA, ou pour l’écrire en entier le DR-CAFTA, est un accord signé entre les Etats-Unis et cinq « petits » pays d’Amérique centrale (Costa-Rica, Guatemala, Honduras, El Salvador, Nicaragua), plus la République dominicaine. Il est effectif depuis 2009. Son nom officiel est le « Central America-Dominican Republic Free Trade Agreement ». J’en reparlerai.

    (…)

    Ajout, quelques heures après la mise en ligne : il n’est pas sans intérêt de savoir que Bernie Sanders s’était très vivement opposé à l’accord de « libre-échange » avec le Panama, comme en témoignent des vidéos de ses interventions de l’époque, et bien entendu son vote au Congrès en octobre 2011, où il avait pu rallier 21 sénateurs démocrates. Il vient de le rappeler, le 5 avril dernier, en déclarant notamment ceci :

    “I was opposed to the Panama Free Trade Agreement from day one. I predicted that the passage of this disastrous trade deal would make it easier, not harder, for the wealthy and large corporations to evade taxes by sheltering billions of dollars offshore. I wish I had been proven wrong about this, but it has now come to light that the extent of Panama’s tax avoidance scams is even worse than I had feared.

    “My opponent [Hillary Clinton], on the other hand, opposed this trade agreement when she was running against Barack Obama for president in 2008. But when it really mattered she quickly reversed course and helped push the Panama Free Trade Agreement through Congress as Secretary of State. The results have been a disaster.”

    http://seenthis.net/messages/478701 via tbn


  • Jean GADREY » Blog Archive » Nous allons bloquer les funestes accords dits de « libre échange » en 2016… si nous poussons encore un peu
    http://alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/2016/01/23/nous-allons-bloquer-les-funestes-accords-dits-de-%C2%AB-lib

    C’est pas gagné, va falloir maintenir et accentuer la pression, mais c’est bien parti s’agissant du traité transatlantique entre l’UE et les Etats-Unis ou TAFTA (voir ce billet), de son petit cousin le CETA avec le Canada, de l’accord sur la libéralisation des services ou TiSA, voire, je l’espère, des sinistres APE avec de grandes régions africaines, qu’on a malheureusement tendance à oublier (voir ce billet).

    En face, ils louvoient, ils manipulent, ils se planquent pour négocier, mais ils sont en sérieuse difficulté, et si on se bouge encore suffisamment, ils vont perdre.