« Faire peur aux élites en prenant ensemble la rue »

/nuit-debout

  • "Durant la Nuit debout, nous souhaitons donc organiser des assemblées populaires pour débattre et construire concrètement la convergence. Tout l’enjeu est de réussir à faire de ce moment un espace de libération de la parole, afin de donner écho à toutes les luttes mais aussi aux « sans voix » — tous ceux qu’on n’entend jamais dans les grands médias."

    #Mobilisations
    #LoiTravailNonMerci
    #OnVautMieuxQueCa
    #NuitDebout
    #RêveGénérale

    http://www.revue-ballast.fr/nuit-debout



  • Appel du 31 mars 2016 - Convergence des luttes
    http://www.convergence-des-luttes.org/appel-du-31-mars-2016
    http://www.convergence-des-luttes.org/wp-content/uploads/2016/03/Halftone-mai-68-convergence.jpg

    Si le projet de loi Travail a tant mobilisé, c’est parce qu’en poussant toujours plus loin l’injustice, il fait craquer la digue de ce que nous pouvions supporter. Nos gouvernants sont murés dans l’obsession de perpétuer un système à bout de souffle, au prix de « réformes » de plus en plus rétrogrades et toujours conformes à la logique du néolibéralisme à l’œuvre depuis 30 ans : tous les pouvoirs aux actionnaires et aux patrons, à ces privilégiés qui accaparent les richesses collectives.
    Ce système nous est imposé, gouvernement après gouvernement, au prix de multiples formes de déni de démocratie. Le projet de loi Travail pourra bien être retiré, et Valls sauter, nous ne rentrerons pas chez nous pour autant : ce monde qu’ils construisent avec acharnement pour nous mais contre nous, nous n’en voulons pas !
    Un élan populaire est en train de naître. Lycéen.ne.s, étudiant.e.s, salarié.e.s syndiqué.e.s ou non, chômeurs en colère, discriminé.e.s en tout genre, syndicalistes réprimé.e.s, paysan.ne.s et écolos zadistes, ça fuse de partout et c’est beau à voir.

    Nos rêves contre leurs privilèges

    • Leur programme :

      animation, restauration, concerts, partage d’informations, Assemblée Citoyenne Permanente et plein de surprises. Le 31 mars on se pose, on discute et on décide ensemble des actions à mener pour faire de la Nuit Debout le début d’un mouvement citoyen. Nous porterons nos espoirs avec fierté et fermeté. Des solutions existent, nous avons des sources d’inspiration, des idées, des expériences, des savoirs et des savoir-faire, de l’énergie, de la bienveillance et de la joie. Ce tournant est à notre portée !
      Nous invitons tous ceux qui, au-delà de leur opposition à la destruction du Code du Travail, aspirent à construire un projet politique ambitieux, progressiste et émancipateur, à nous rejoindre à l’issue de la manifestation du 31 mars.

      http://www.revue-ballast.fr/nuit-debout
      Nuit Debout : « Faire peur aux élites en prenant ensemble la rue »

      Occuper des places, plusieurs jours durant, pour travailler à la convergence des luttes.

      #Politique

    • Comme vos propos sont rafraîchissants !
      Ca me rappelle un peu cette période bénie, après 68, où je vivais en communauté avec des pique-assiettes, vu que j’étais le seul des douze apôtres à travailler (au noir).
      Bref. Je suppose que vous êtes jeune. Avec, en plus, des capacités d’analyse qui seront fort appréciées dans la pub, un métier manifestement fait pour vous. D’ailleurs, je pensais comme vous avant de devenir un professionnel du mensonge.
      Et ça n’interdit même pas de revenir aux fondamentaux après la faillite.
      Mon propos était juste : Tant qu’on réfléchit, peu importe l’avenir du monde. De toute façon, on va mourir. C’est carrément ballot.