Je vous écris de Huntsville, Alabama

/33663169.html

  • Je vous écris de Huntsville, Alabama - SPARTACUS
    http://spartacus1918.canalblog.com/archives/2016/04/14/33663169.html

    Mais contrairement à la Black Belt, la région de Huntsville est trépidante et bourdonnante grâce aux nouveaux emplois de l’industrie et du secteur de la défense. Remington projette de relocaliser à Huntsville une grande usine du nord de l’État de New York, en partie parce que la culture de l’Alabama est moins hostile au port d’arme et ne l’interdit pas. GE Aviation vient d’annoncer la création d’un projet très important, une usine high-tech de fabrication de produits en carbure de silicium pour l’industrie aérospatiale en plein essor de Huntsville. Même le port somnolent de Mobile, situé dans le golfe à l’extrémité sud de l’Etat, a décroché l’implantation de la très rentable usine de North American Airbus, la première de cette entreprise. Et les travailleurs d’United Auto Workers ont remporté une victoire rare, mais dont le Sud profond avait bien besoin, en organisant la Commercial Vehicle Company, petit fournisseur de pièces automobiles, à Piedmont.

    Cependant les finances de l’Etat d’Alabama sont en chute libre, en grande partie parce que le corps législatif, vraisemblablement le plus à droite du pays, refuse d’augmenter les #impôts des entreprises (2). Le dernier budget, menacé d’un déficit de 200 millions de dollars, aurait ruiné le programme Medicare de l’Etat ; en dépit d’un sursis pour l’année fiscale à venir grâce à un financement du même ordre, l’avenir à long terme du programme Medicare est encore incertain. Il est prévu de fermer les parcs de l’Etat et de réduire les services publics. La TVA de l’Alabama, qui s’élève à 9 cents par dollar, s’applique même à la nourriture, ce qui est une épreuve supplémentaire, même si elle n’est pas inattendue, abusivement imposée aux travailleurs et aux pauvres.

    La coupe budgétaire la plus tristement célèbre, celle qui a attiré l’attention au niveau national, a été le programme de fermetures échelonnées des bureaux de permis de conduire, programme qui, dès mars 2016, n’aurait laissé que quatre bureaux ouverts dans tout l’Etat (3). Cette décision a été très largement comprise comme un moyen de réduire la participation des Noirs aux élections, car – en Alabama, grâce à la loi qui oblige l’électeur à prouver son identité – les électeurs sont obligés de produire un document officiel, et un permis de conduire en cours de validité en est la forme la plus courante. On a moins remarqué qu’il était prévu de maintenir l’ouverture des magasins de vins et spiritueux non rentables agréés par l’Etat dans nombre de petits comtés ruraux, ce qui signifie qu’il serait plus facile d’acheter une bouteille de gnôle que de voter.

    #capitalisme #inégalités

    http://seenthis.net/messages/479760 via Agnès Maillard