"Car le « sabotage » en question consistait simplement à … rendre le métro gratuit pour quelques…

/493648

  • "Car le « sabotage » en question consistait simplement à … rendre le métro gratuit pour quelques heures en bloquant les bornes de validation. L’accusation en elle-même est éloquente : il s’agit de criminaliser les pratiques usuelles d’un mouvement sous prétexte qu’elles auraient été commises « en groupe ». Il s’agit de faire en sorte qu’il ne reste plus d’intermédiaire entre l’individu et l’État : rien qui ressemble à une solidarité collective. La loi « travail(le) » va exactement dans le même sens en supprimant encore plus la possibilité de se défendre collectivement : fragmentation des conflits entreprise par entreprise ou encore affaiblissement du pouvoir des syndicats et des solidarités intersectorielles. Mais c’est en définitive la possibilité même d’une organisation collective non médiée par l’État, à quelque échelle que ce soit, qui est visée."

    très juste et effrayant car la disparition des corps intermédiaires entre l’état et le peuple - dont Sarkozy rêvait tout haut et ici mis en application par le gouvernement de Hollande - est l’un des symptômes des régimes dictatoriaux : un chef et une masse aux ordres, comme l’a analysé Camus dans "L’homme révolté".

    #LoiTravail #Répression #ÉtatPolicier

    https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/260516/lamnesie-et-la-peur-rennes-comme-ailleurs

    http://seenthis.net/messages/493648 via SerpentⒶPlumes