Médias et classes populaires : quand le peuple a mauvaise presse - Acrimed

/article4691.html

  • Médias et classes populaires : quand le peuple a mauvaise presse
    http://www.acrimed.org/article4691.html

    Dans les rapports entre classes sociales, les « grands » médias ne sont pas des arbitres neutres, objectifs et impartiaux, mus par un pieux désir de dire le vrai sur le monde qui nous entoure. Ils ne sont pas non plus de passifs témoins, qui se contenteraient d’enregistrer les formes et l’issue des luttes entre ces classes, qu’il s’agisse de luttes matérielles pour le niveau des salaires, les conditions de travail, la qualité des emplois, etc., ou de luttes symboliques ayant pour objet la dignité d’un quartier populaire, l’image de salariés en lutte pour le maintien d’une usine ou le prestige de telle ou telle institution. (...) Source : (...)