• Laïcité : cachez croix, kichali, bindi et rentrez dans le rang - 7 Lames la Mer
    http://7lameslamer.net/laicite-cachez-croix-kichali-bindi-2147.html
    http://7lameslamer.net/IMG/arton2147.png

    Au nom de la #laïcité, des #traditions populaires réunionnaises sont pointées du doigt et menacées d’#interdiction au sein des #écoles / #collèges / #lycées, etc. Cachez #croix, #kichali et #bindi : le #recteur veille au grain... Le mouvement « #TamijSangam » dénonce cette « atteinte à l’harmonie et au #vivreensemble des Réunionnais tant vantés par les mêmes autorités ». Et puisque l’on parle de l’#Éducationnationale, à quand de vrais cours sur l’#histoire de #LaRéunion dans les établissements scolaires de l’île ?

    #religion #Inde #maloya


  • Le tiers monde en Allemagne : les écoles et les routes s’effondrent L’express.live - Audrey Duperron - 18 septembre 2017
    https://fr.express.live/2017/09/18/allemagne-infrastructure-ruine

    Aucun autre grand pays de l’UE ne peut se targuer d’avoir un plus grand excédent budgétaire que l’Allemagne. Mais les Allemands ont payé un lourd tribut pour réaliser ce prodige : leurs écoles et leurs routes sont souvent dignes de celles des pays du tiers-monde.
    https://i1.wp.com/fr.express.live/wp-content/uploads/sites/2/2017/09/gesamtschule-dabendorf-ma%CC%88rz-2017-d_web2.jpg?w=640&ssl=1
    L’Allemagne dispose d’un excédent budgétaire de 23,7 milliards d’euros, ce qui représente près de 1 % du PIB. Mais selon les experts de la KfW, la Banque allemande de développement, 126 milliards d’euros sont nécessaires pour restaurer l’infrastructure. Il faudrait débourser 33 milliards d’euros pour restaurer les écoles, et 34 autres, pour les routes.

    « Nos ponts, nos installations ferroviaires, nous écoles… Tout est cruellement obsolète et a désespérément besoin de renouvellement ou de remplacement », explique Achim Truger, de l’école berlinoise d’Economie et de Droit.

    « Le gouvernement considère le respect du “schwarze Null” [un budget équilibré sans chiffres dans le rouge] plus important que d’investir les infrastructures. L’aversion pour la dette est devenue partie intégrante du système politique allemand. C’est aussi le résultat des politiques d’austérité qui ont été menées pour corriger notre situation financière après la réunification allemande, lorsque l’on surnommait notre pays “l’homme malade de l’Europe”. »

    Pourtant, selon Truger, il existe de grandes différences entre la situation de l’État, celle des Länders, et celle des municipalités, dont certaines sont extrêmement endettées.

    N’aller aux toilettes que quand on peut pas faire autrement
    L’état déplorable de nombreuses écoles est devenu un fer de lance de la campagne législative. « Il est impossible que les toilettes de nos écoles ne fonctionnent pas, et qu’il n’y ait pas d’argent pour les réparer », a récemment déclaré Martin Schultz, la figure de proue du SPD, lors d’un meeting électoral à Hambourg.
    Une enquête officieuse de l’Organisation de la German Toilet Organization (GTO), une O.N.G. qui travaille à l’amélioration des systèmes de santé en Afrique, dresse un constat sans concession de l’état des toilettes en Allemagne. GTO a interrogé 800 étudiants dans 22 écoles de Berlin. Il en est ressorti que 53 % d’entre eux ont déclaré n’utiliser les toilettes qu’en cas d’urgence absolue. (Les photos que l’on peut voir sur cette page sont éloquentes.) Dans la ville de Berlin, un WC public sur 4 est défectueux.

    Merkel : Le problème n’est pas l’argent, mais la bureaucratie
    Schulz veut former une alliance nationale qui investirait 12 milliards d’euros dans les écoles, en obligeant le gouvernement à réinvestir une partie de l’excédent budgétaire dans l’infrastructure. Pour Angela Merkel, le problème n’est pas de trouver de l’argent, mais de développer une vision à long terme, ce qui, selon elle, est entravé par les divers niveaux de pouvoir et de bureaucratie au niveau local et au niveau des Länders.

    Selon Kai Eicker-Wolff du syndicat des enseignants GEW, c’est un problème général en Allemagne. Ceux qui voyagent en voiture de Berlin à Francfort (547 km) mettront souvent plus de 7 heures à effectuer ce trajet, bien que la vitesse ne soit pas limitée sur les autoroutes allemandes, en raison des travaux en cours sur presque tous les tronçons de la wegendek.

    Un autre exemple est fourni par le tunnel de Rastatt, qui relie l’Allemagne à l’Europe du Sud. Une partie du tunnel s’est effondrée cet été, et la circulation des trains entre les 2 pays a été suspendue en conséquence. Le transport de marchandises sur l’un des itinéraires de transport les plus importants vers l’Europe du Sud est maintenant sérieusement entravé. Des travaux routiers sont en cours sur des itinéraires alternatifs, ce qui n’a fait qu’aggraver le chaos logistique dans la région.

    #Allemagne #écoles #routes #installations_ferroviaires #WC #Berlin #Francfort #voiture #Rastatt #Angela_Merkel

    https://seenthis.net/messages/631635 via BCE 106,6 Mhz


  • Sur la nature sauvage des enfants & « Scolariser le monde » (par Carol Black) – Le Partage
    http://partage-le.com/2016/12/sur-la-nature-sauvage-des-enfants-scolariser-le-monde-lecole-arme-de-des
    http://partage-le.com/wp-content/uploads/2016/12/SCOLARISER-LE-MONDE-1-559x315.jpg

    Au début du 20ème siècle, les théoriciens de l’#éducation étaient assez transparents sur le fait qu’ils concevaient des #écoles en vue d’adapter les #enfants au nouvel ordre industriel. Ces #pédagogues soutenaient que les enfants devaient perdre leur nature sauvage « primitive » et développer des manières « civilisées » telles que la ponctualité, l’obéissance, l’ordre et l’efficacité. En 1898, Elwood P. Cubberley, doyen de L’école d’#enseignement et éducation à l’Université de Stanford, déclare que :

    « Nos écoles sont, dans un sens, des #usines, dans lesquelles les matériaux bruts – les enfants – doivent être façonnés en produits… Les caractéristiques de fabrication répondent aux exigences de la #civilisation du 20ème siècle, et il appartient à l’école de produire des élèves selon ses besoins spécifiques. »

    Dans les esprits de ces architectes de l’éducation moderne, « L’Enfant », « Le Sauvage » et « La Nature » étaient des concepts équivalents ; ils représentaient tous quelque chose d’intrinsèquement déviant, bestial, informe. « La Nature », affirme William Torrey Harris, Commissaire à l’Education de 1889 à 1906 aux Etats-Unis, est « l’exact antithèse » de la « nature de l’homme d’esprit ». Il précise :

    « Hors de l’état sauvage, l’homme s’élève en se créant de nouvelles natures, les unes sur les autres ; il matérialise ses idées en institutions, et trouve dans ces mondes idéaux sa demeure réelle et sa vraie nature. »

    L’objet de l’école, en d’autres termes, était d’élever les enfants hors de leur état naturel (qui était, du point de vue de M. Harris, « totalement vicieux ») et de les entraîner à prendre leur place dans le grand projet humain de « #subordination du monde matériel à son usage ». Comme l’explique Harris, « On classait les nations et les peuples du monde… selon le degré auquel ils avaient achevé cet idéal de l’humanité ». Les cultures qui ne voyaient pas les choses ainsi étaient confrontées à un choix : « adopter notre culture et devenir intellectuellement productives ou disparaître. Voilà le jugement prononcé par les Anglo-Saxons sur les races inférieures ».

    Nous avons oublié qu’il s’agissait de la vocation initiale (de la raison d’être) des institutions-usines dans lesquelles la plupart d’entre nous avons grandi ; nous parlons de notre expérience personnelle de l’école comme s’il s’agissait d’une composante naturelle, d’un élément naturel et essentiel de l’enfance humaine, et non pas de ce qu’elle est réellement : une expérience extrêmement récente d’ingénierie sociale menée à grande échelle. Mais le passé, comme l’a brillamment exprimé Faulkner, n’est jamais mort ; il n’est pas même passé. Ces objectifs originels, comme John Taylor Gatto le souligne, ont été imbriqués avec tant d’efficacité dans la structure de l’enseignement moderne – avec ses systèmes sous-jacents de confinement, de contrôle, de standardisation, d’évaluation et de poliçage – qu’ils s’accomplissent aujourd’hui sans même que nous en ayons conscience et sans notre consentement.

    https://seenthis.net/messages/550312 via Agnès Maillard


  • L’argent est redevenu un facteur essentiel d’#inégalités scolaires
    http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=2203&id_rubrique=28&id_mot=31&id_groupe=

    Au sommet des #écoles se trouvent certaines écoles Montessori, découvertes par les élites lorsqu’il est apparu que la clé des plus grandes réussites était la créativité, à l’exemple des jeunes milliardaires de la Silicon Valley. Accessoirement, le coût stratosphérique de ces écoles assure un #entre-soi aux enfants des grands patrons ou des vedettes du show business. De manière générale, les établissements privés sous contrat, qui peuvent choisir leurs élèves et disposent généralement de personnels non-enseignants plus nombreux, sont les meilleurs de France. Ainsi, 48 des 50 meilleurs collèges de France selon le taux de mentions au brevet sont privés. Dans l’enseignement supérieur, on observe la montée du privé sous contrat, mais aussi du privé hors contrat, très coûteux. Pour un élève moyen, passer par une école d’ingénieurs ou de management post-bac donne de bien meilleures chances de réussir ses études et d’accéder à l’emploi que l’université. Le coût : 50 000 € environ pour une scolarité de quatre ou cinq ans. Vu le faible nombre de familles pouvant payer de telles sommes, la sélectivité de ces écoles est faible. Mais elles possèdent un très bon réseau relationnel et apprennent à leurs étudiants à donner une bonne image d’eux-mêmes et à être à l’aise à l’oral.

    https://seenthis.net/messages/521607 via Agnès Maillard


  • Une rentrée scolaire sous surveillance, promet l’exécutif
    https://www.mediapart.fr/journal/france/240816/une-rentree-scolaire-sous-surveillance-promet-lexecutif

    Bernard Cazeneuve et #Najat_Vallaud-Belkacem lors de leur conférence de presse commune © Reuters À une semaine de la rentrée scolaire, la ministre de l’éducation nationale et le ministre de l’intérieur ont annoncé une batterie de mesures destinées à renforcer la sécurité dans les #établissements_scolaires et à leurs abords en raison de la forte menace terroriste.

    #France #Bernard_Cazeneuve #écoles #éducation #sécurité #terrorisme


  • Une rentrée scolaire sous haute surveillance, promet l’exécutif
    https://www.mediapart.fr/journal/france/240816/une-rentree-scolaire-sous-haute-surveillance-promet-lexecutif

    À une semaine de la rentrée scolaire, la ministre de l’éducation nationale et le ministre de l’intérieur ont annoncé une batterie de mesures destinées à renforcer la sécurité dans les #établissements_scolaires et à leurs abords en raison de la forte menace terroriste.

    #France #Bernard_Cazeneuve #écoles #éducation #Najat_Vallaud-Belkacem #sécurité #terrorisme


  • Un arrêt de travail ferme les #écoles publiques de Détroit
    http://www.wsws.org/fr/articles/2016/mai2016/tssd-m05.shtml

    Les enseignants de Détroit sont en première ligne dans la lutte pour défendre l’éducation publique. Jamais les familles d’une grande ville américaine se sont fait dire que leurs écoles pouvaient être fermées par l’État et que leurs enfants pourraient être privés d’éducation.

    La crise actuelle à Détroit est le produit de décennies d’attaques contre l’#éducation publique, menées tant par les Démocrates que les Républicains. Et cette crise est maintenant manipulée pour imposer un programme qui était en préparation depuis longtemps déjà. L’arrondissement scolaire de la DPS est utilisé comme terrain d’essai pour les politiques de droite de l’administration Obama, notamment l’expansion quasi illimitée des écoles privées subventionnées par l’État. En 2009, Arne Duncan, ancien secrétaire à l’éducation d’Obama, a déclaré que Détroit était le « point de départ » d’une soi-disant réforme scolaire au pays.

    #privatisation

    http://seenthis.net/messages/486001 via Agnès Maillard


  • #NuitDebout et #éducation

    #NuitDebout à une commission éducation (populaire) :
    http://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Cat%C3%A9gorie:Commission_%C3%A9ducation
    http://www.facebook.com/Nuit-Debout-%C3%89duc-975816055837008

    L’idée dans toutes les #écoles publiques, d’une journée debout a été lancée :
    http://education3.canalblog.com/archives/2016/04/19/33685510.html
    http://www.facebook.com/journeedeboutalecole

    [Bernard Collot] lance une idée : dans toute la France, dans toutes les écoles, collèges, lycées publics, une journée debout, sans obligation de rester assis, sans leçons, sans exercices, sans horaires, sans programme, où les initiatives seraient libres, peut-être des débats, des discussions entre classes, des relations entre toutes et en direct avec les blogs, les réseaux sociaux…

    Les #familles ne sont pas en reste avec l’événement :“1ere rencontre des #parents debout pour que Nuit Debout ne se fasse pas sans les #enfants !”
    https://www.facebook.com/events/1722000951391011

    […] première rencontre des parents qui souhaitent s’organiser pour pouvoir participer à la Nuit Debout avec leurs enfants !
    Au programme :
    –une crèche parentale à Nuit Debout ? Comment ?
    –comment intégrer les plus grands dans le mouvement ?
    –toutes les autres questions de parents nuitdeboutistes sont les bienvenues !

    http://seenthis.net/messages/482247 via Heautontimoroumenos



  • Les filles au moyen âge, #film de Hubert Viel | Cinematraque
    http://www.cinematraque.com/2016/01/27/les-filles-au-moyen-age-le-pere-le-fils-la-saint-esprit-et-darty
    http://www.cinematraque.com/wp-content/uploads/2016/01/img_1727_nb.jpg

    c’est cette réalité historique oubliée depuis la Renaissance, bien qu’elle durât près de 1000 ans, que Michael Lonsdale va conter, à travers trois grands chapitres constitués de petits sketchs interprétés par les enfants eux-mêmes. Le premier chapitre commence en 429 et le dernier se termine en 1429 (pour info Régine naît 500 ans plus tard ; coïncidence ? Je ne pense pas). De cette traversée du temps, Viel isole des moments phares du #girlpower médiéval : La révélation de la Vierge Marie comme étant le véritable Saint-Esprit mais aussi la création et la gestion des #hôpitaux ainsi que des #écoles par les femmes. Mais aussi les découvertes concernant la gravité par l’incroyable femme de lettres, #Hildegarde qui fut toute à la fois #religieuse et #scientifique : Eh oui, Newton n’est pas le premier à avoir parlé de cette notion. La gent #féminine avait également la mainmise sur les hommes avec ce qu’on appelle « l’amour courtois » : Comme ils ne pouvaient rien leur refuser, elles les envoyaient faire des courses à droite et à gauche (autrement dit, au superma-quête du Graal). On réalise qu’en effet, au #Moyen-Âge, la société française tournait beaucoup grâce et autour des femmes.

    #cinema


  • Freinet, Montessori, Steiner : ces #écoles qui changent la vie des élèves et des profs - Education - Basta !
    http://www.bastamag.net/article2682.html

    La solution ? Des #pédagogies modernes, actives, qui « suscitent le plaisir, l’intérêt, la curiosité ». En France, une centaine d’écoles expérimentent ces pédagogies innovantes. Environ 20 000 élèves y sont inscrits. Inspirés notamment par les pédagogues Steiner, Freinet ou Montessori, les enseignants accordent une place aussi importante aux maths et au français qu’aux activités artistiques, physiques, manuelles et sociales. Tout en utilisant des méthodes d’apprentissage différentes.

    « Ces écoles ne mettent pas les savoirs savants au-dessus des autres, explique Marie-Laure Viaud, maître de conférence en Sciences de l’#éducation et auteure de plusieurs livres sur l’éducation nouvelle. Toutes accordent une grande confiance aux ressources propres de chaque élève. Leur credo : on apprend mieux en faisant qu’en écoutant.

    http://seenthis.net/messages/96884 via Agnès Maillard


  • Y’a deux #écoles (4) : l’autre rive | ARTE Radio
    http://arteradio.com/son/61657735/y_a_deux_ecoles_4_l_autre_rive
    http://arteradio.com/sites/default/files/pictures/ya_deux_ecoles_1.jpg

    Chaque matin, Delphine Saltel emprunte avec ses filles le chemin de l’école. Mais à un moment le flot des familles se divise en deux. Beaucoup de parents, y compris d’origine étrangère et de milieu populaire, ont fait pour leurs enfants le choix du privé. Delphine a choisi l’école publique où ses filles sont parmi les rares « blanches » de leur classe. Pourquoi choisit-on une école plutôt que l’autre ? Que dit la #sociologie ? Et que valent mes convictions face au réel ?

    #ségrégation

    http://seenthis.net/messages/437000 via Agnès Maillard


  • L’armée israélienne et les #écoles travaillent main dans la main, selon les #enseignants - http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/l-arm-e-isra-lienne-et-les-coles-travaillent-main-dans-la-main-selon-

    Les projets de cours d’arabe pour les écoliers juifs d’#Israël prennent des orientations étranges.

    Ceux qui choisissent d’étudier cette langue à l’université sont rarement capables de tenir une conversation en arabe. Et parmi les centaines d’instituteurs qui initient les #enfants à la seconde #langue officielle d’Israël, quasiment aucun ne la parle comme langue maternelle, bien que la minorité palestinienne constitue un cinquième de la population du pays.

    La raison à tout cela, selon Yonatan Mendel, chercheur à l’Institut Van Leer de Jérusalem, est que l’enseignement de l’arabe dans les écoles juives israéliennes est défini presque exclusivement par les besoins de l’armée israélienne.

    Les récentes recherches de Yonatan Mendel montrent que ce sont les membres d’une unité de renseignement militaire du nom de Telem qui conçoivent une grande partie du programme d’enseignement de l’arabe. « L’implication de Telem ressemble à ce qu’on appelle un secret de Polichinelle », a-t-il déclaré à MEE.

    « L’armée est étroitement liée au système scolaire. Le but de l’enseignement de l’arabe est d’instruire les enfants pour en faire de futurs éléments utiles au système militaire et qu’ils deviennent de futurs agents du renseignement. »

    Telem est une branche de l’Unité 8200, dont des dizaines d’agents ont signé l’an dernier une lettre ouverte qui révélait que leur travail était de mettre le nez dans la vie sexuelle, les problèmes d’argent et les maladies des Palestiniens. Les renseignements obtenus ont été mis au service de la « #persécution politique » et du « recrutement de #collaborateurs », et ont permis de « dresser les unes contre les autres des franges de la société palestinienne », ont précisé les agents.

    #Palestine #Israel

    http://seenthis.net/messages/414332 via Kassem


  • L’éradication des dernières petites écoles publiques, dans l’indifférence absolue (Bernard Collot)
    http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard-collot/220615/l-eradication-des-dernieres-petites-ecoles-publiques-dans-l-indiffer

    Mais, ce qui est le plus surprenant, c’est l’indifférence absolue dans laquelle s’effectue la disparition programmée de ce qui constituait un maillage territorial unique au monde et où des pratiques différentes et humanistes n’avaient pas attendu une utopique et fallacieuse refondation. Pour sauvegarder les grenouilles d’une zone humide des dizaines de milliers de personnes se mobilisent. Pour sauvegarder des zones d’enfants heureux qui de plus sont de véritables laboratoires de ce que pourrait, devrait être l’école, c’est le silence. Une ferme de mille vaches horrifie tout le monde mais pas les usines à enfants.

    #éducation #système_éducatif #écoles_rurales #territoires

    http://seenthis.net/messages/383410 via Heautontimoroumenos