• Allô Pénicaud ? Des travailleur·euses meurent du Covid-19, entretien avec Matthieu Lépine, recenseur des accidents du travail, par Mickaël Correia | jef klak
    https://www.jefklak.org/allo-penicaud-des-travailleur%C2%B7euses-meurent-du-covid-19
    https://www.jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2020/04/Une_Allo_Penicaud_SiteJK.jpg

    Depuis janvier 2019, le compte Twitter « Accident du travail : silence des ouvriers meurent » recense quotidiennement les accidents graves ou mortels du travail. Derrière cette tâche de longue haleine se cache Matthieu Lépine, professeur d’histoire-géographie dans un collège de Montreuil (93). Depuis le début du confinement, il répertorie et cartographie les salarié·es qui meurent du coronavirus après l’avoir contracté assurément ou très probablement au travail. L’objectif ? Mettre en lumière les victimes derrière l’anonymat de ces chiffres et dénoncer l’impact des politiques gouvernementales sur les travailleur·euses les plus précaires. Entretien.

    Qu’est-ce qui t’a amené à te pencher sur les accidents mortels au travail ?

    Au départ, je n’ai pas de connaissances spécifiques en termes d’accidents du travail. Mais tout a basculé en janvier 2016, lorsque Emmanuel Macron, alors ministre en charge de l’économie, a affirmé qu’un entrepreneur « prend des risques », que « la vie d’un entrepreneur est bien souvent plus dure que celle d’un salarié. », et qu’« il peut tout perdre, lui ». Ce petit « lui » m’a vraiment interpellé, comme si un·e salarié·e ne prenait aucun risque et qu’iel ne pouvait pas tout perdre, notamment sa vie.

    J’ai commencé dès lors à recenser plus ou moins régulièrement sur mon blog les différents accidents du travail. Une tâche fastidieuse qui m’a permis de découvrir l’ampleur du phénomène. En janvier 2019, j’ai décidé d’ouvrir un compte Twitter, « Accident du travail : silence des ouvriers meurent », pour effectuer un recensement quotidien des accidents en France. Je venais d’être profondément marqué, à quelques jours d’intervalle, par l’histoire de deux victimes.

    Le 3 janvier, Michel Brahim, un ouvrier de 68 ans, est mort en tombant du toit de la préfecture de Versailles. Deux semaines plus tard, Franck Page, un livreur à vélo d’Uber Eats, décédait après avoir été percuté par un camion à Pessac. C’était un étudiant d’à peine 18 ans… Il y avait là deux cas extrêmes : un jeune et une personne âgée qui étaient obligés de travailler car l’un avait une bourse d’études insuffisante et l’autre une trop petite retraite. Qui plus est, tous deux étaient auto-entrepreneurs : les personnes qui les ont fait travailler ont donc pu être dédouanées de toute responsabilité.

    Nous étions alors en plein mouvement des gilets jaunes, et le journaliste David Dufresne recensait les violences policières avec son fameux « Allô place Beauvau ». J’ai décidé de faire le même type de signalement en interpellant directement la ministre du Travail : « Allô Muriel Pénicaud ? ».

    Le compte Twitter est vite monté en audience et dénombre aujourd’hui plus de 22 000 abonné·es. En janvier dernier, après un an de recensement, j’ai comptabilisé au total 412 mort·es au travail, 644 blessé·es graves et effectué 861 signalements à Muriel Pénicaud.

    Le compte
    https://twitter.com/DuAccident

    #travail #accidents_du_travail et aussi #crise_sanitaire

    https://seenthis.net/messages/846466 via colporteur


  • Surveillés, exploités : dans l’enfer des #livreurs_à_vélo

    Dans cette enquête inédite, Le Média révèle les mécanismes de #surveillance des livreurs mis en place par les plateformes pour mieux les exploiter, et plus largement les conditions de travail scandaleuses auxquelles ils sont soumis : temps de travail excessif, mise en danger de mort...

    Depuis quelques années, les livreurs à vélo sont apparus dans le paysage urbain. Avec leurs sacs colorés, ils parcourent les rues des plus grands villes européennes. Ils travaillent pour des #plateformes_numériques, souvent dans des conditions plus que précaires.

    Dans cette enquête inédite, nous révélons les mécanismes de surveillance des livreurs mis en place par des plateformes telles que #Deliveroo, #Foodora ou #Uber_Eats pour mieux les exploiter, et plus largement les conditions de travail scandaleuses auxquelles ils sont soumis. À partir de l’histoire de #Frank_Page, jeune livreur Uber Eats décédé à la suite d’un accident de voiture près de l’autoroute, nous retraçons la façon dont les plateformes numériques de livraison imposent des rythmes dangereux et affectent aux livreurs des parcours potentiellement meurtriers.

    Mais cette histoire en cache plein d’autres. Derrière cette organisation du travail prétendument novatrice se cachent des pratiques régulières de répression syndicale, chez Deliveroo ou chez Uber. De Bordeaux à Dijon, en passant par Paris, les livreurs qui essaient de s’organiser face aux plateformes en paient le prix, parfois chèrement. Et cela ne se limite pas à la France.

    Ainsi, nous révélons en exclusivité que Deliveroo a espionné des syndicalistes en Angleterre en essayant de recueillir des données privées et en espionnant leurs réseaux sociaux. Le flicage ne s’arrête pas là. Grâce à l’association #Exodus_Privacy, nous avons aussi découvert comment certaines applications - celle de Deliveroo, notamment - surveillent leurs livreurs et récoltent certaines données, qui sont par la suite redirigées vers de régies publicitaires, exposant ces entreprises à une potentielle violation de la loi européenne sur la vie privée.

    https://www.youtube.com/watch?v=vASAMVRiy8s&feature=emb_logo


    https://www.lemediatv.fr/emissions/les-enquetes/surveilles-exploites-dans-lenfer-des-livreurs-a-velo-sJHkn_vURXeCnFw7IvBks

    A partir de la minute 33, il y a une interview avec Paul-Olivier Dehay, fondateur de l’ONG Personal data.io (https://wiki.personaldata.io/wiki/Main_Page).
    Il explique comment les plateformes de livreurs utilisent les données collectées :

    « On peut diviser son groupe d’ ’employés’ grâce à ces outils, et commencer à appliquer des traitements différents à chacun de ces sous-groupes. Par exemple offrir des bonus à certains et pas à d’autres, des encouragements, faire des expériences de traitements différents. C’est un outil managérial pour gérer la force ouvrière des livreurs. Ces plateformes cherchent à opérer en ayant un maximum d’informations sur le marché, mais par contre en livrant un minimum d’informations à chaque entité pour faire son travail. Donc quand un livreur livre un plat il ne sait pas si dans l’heure il va avoir encore 3 ou 4 boulots, il n’a aucune information sur les prédictions ou quoi que ce soit, parce que la plateforme cherche à pousser un maximum de risques économiques vers les livreurs, et cherche à optimiser toujours dans son intérêt. On voit que l’asymétrie d’information pour ces plateformes est stratégique pour eux. Uber n’a pas de voiture, Deliveroo n’a pas de vélo, ce qu’ils ont c’est de l’information, et de l’information qui vaut de l’argent pour des restaurants, pour des livreurs, et pour des consommateurs au final. C’est mettre tous ces acteurs ensemble qui va permettre à la plateforme de faire de l’argent. On peut tout à fait imaginer un scénario où chacune des parties se réapproprie un maximum de ces données et au final se demande ’En fait, pourquoi on a besoin de cet intermédiaire ? Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas agir avec des outils qui nous permettent d’interagir directement’. Si on suit cette logique d’exposition de la plateforme, de mise à nu de la plateforme, on se rend compte qu’au final il n’y a rien derrière, il n’y a rien qui a vraiment une valeur, c’est dans l’#asymétrie de l’information qu’ils construisent la valeur »

    #exploitation #travail #conditions_de_travail #précarité #surveillance #gig_economy #économie_de_la_tâche #livreurs #auto-entrepreneurs #liberté #enquête #deliveroo_rider #téléphone_portable #smartphone #syndicats #risques #accidents #coursiers #coursiers_à_vélo #grève #accidents #décès #morts #taxes #résistance #taux_de_satisfaction #Dijon #Brighton #algorithme #déconnexion #Guy_MacClenahan #IWGB #réseaux_sociaux #flexibilité #sanctions #contrôle #Take_it_easy #dérapage #strike #pisteur #géolocalisation #publicité #identifiant_publicitaire #Appboy #segment.io #Braze #information #informations #charte #charte_sociale
    ping @albertocampiphoto

    ping @etraces

    https://seenthis.net/messages/823715 via CDB_77


  • Les accidents du travail et les maladies professionnelles en hausse, Catherine Quignon
    https://www.lemonde.fr/emploi/article/2019/12/12/hausse-des-accidents-du-travail-et-des-maladies-professionnelles_6022568_169

    Selon les chiffres de l’Assurance-maladie, la sinistralité au travail est repartie à la hausse en 2018. L’Association des accidentés de la vie (Fnath) dénonce un système en état de « mort cérébrale ».

    En plein débat sur la réforme des retraites et la prise en compte de la pénibilité, l’Assurance-maladie jette un pavé dans la mare. Dévoilé le 3 décembre, son rapport annuel révèle une hausse globale de la sinistralité au travail. Les accidents du travail ont augmenté de 2,9 % en 2018 : au total, 651 103 cas ont été reconnus comme tels, dont 551 accidents mortels.

    Tous secteurs confondus, ils résultent essentiellement de manipulations manuelles (50 %) et de chutes (28 %). L’augmentation est particulièrement sensible dans le secteur des services, notamment l’aide à la personne et l’intérim (+ 5 %), suivis par les industries du bois, de l’ameublement et du papier carton (+ 4,5 %). Les secteurs les plus touchés sont le BTP, le transport et l’alimentation.
    Article réservé à nos abonnés Lire aussi Entre opacité des chiffres et indifférence des autorités, les morts au travail encore largement ignorés
    « La reprise économique explique en grande partie cette tendance », avance l’Assurance-maladie en guise d’explication, tout en rappelant que par rapport à la population active, la sinistralité demeure à un niveau historiquement bas : autour de 34 accidents pour 1 000 salariés depuis cinq ans, contre 45 pour 1 000 il y a vingt ans. Ce sont donc les créations d’emploi qui expliqueraient en partie ce bilan, bien que les effectifs intérimaires soient en baisse depuis le début de 2018.

    Conditions météorologiques difficiles
    L’Assurance-maladie souligne aussi que la mise en œuvre progressive de la déclaration sociale nominative (DSN) a pu mécaniquement augmenter le nombre d’accidents recensés. Il s’agit toutefois d’un retournement inexpliqué par rapport à l’année précédente, marquée par un recul des accidents du travail.

    Les accidents de trajet bondissent de 6,9 % en un an, poursuivant une hausse continue depuis 2015. L’Assurance-maladie met en cause les conditions météorologiques difficiles de l’hiver dernier.

    Après trois années de baisse, le nombre de maladies professionnelles reconnues est aussi à la hausse (+ 2,1 %) avec 49 538 cas supplémentaires en 2018, dont 88 % pour des troubles musculo-squelettiques (TMS). Le nombre d’affections psychiques liées au travail poursuit aussi sa progression (+ 23 %), avec 990 cas reconnus. Cette forte augmentation s’explique sans doute par la mise en lumière plus vive de ces pathologies (dépression, troubles anxieux…) ces dernières années. Le nombre de cancers professionnels reconnus, lui, reste stable depuis 2015.

    « Naïveté », « cynisme »
    L’Association des accidentés de la vie (Fnath) a vivement réagi à ces résultats. La principale association d’aide aux victimes d’accidents du travail a dénoncé dans un communiqué un système en état de « mort cérébrale », qualifiant l’argument de la reprise économique, utilisé par les auteurs pour expliquer l’augmentation des accidents du travail, de « naïveté », voire de « cynisme ».

    Dans son rapport, l’Assurance-maladie met aussi en avant les actions de terrain des caisses régionales, qui ont effectué en 2018 des visites dans près de 50 000 entreprises. Afin de développer les actions de prévention dans les entreprises, 32 millions d’euros d’aides financières ont été accordés en 2018. La convention d’objectifs 2018-2022 de l’Assurance-maladie-Risques professionnels prévoit une montée en charge de ces aides, qui passeront au minimum de 50 millions à 85 millions d’euros.

    Enfin, autre changement notable depuis le 1er décembre : la procédure de reconnaissance des accidents du travail et des maladies professionnelles a été refondue pour plus de lisibilité. Dans cette nouvelle mouture, l’employeur n’a plus que dix jours francs pour formuler des réserves, et les délais d’instruction du dossier ont été rallongés. Des modifications qui ne seront sans doute pas sans conséquences sur les taux d’accidents du travail et de maladies professionnelles reconnues.

    #accidents_du_travail #maladies_professionnelles #letravailtue

    https://seenthis.net/messages/815445 via colporteur


  • Arcelor | Les Pieds sur terre
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/arcelor

    Il y a deux à trois fois plus d’accidents sur les sites d’ArcelorMittal que chez ses concurrents. En 10 ans, 500 accidents mortels ont eu lieu dans cette entreprise.
    Quand les risques de perdre sa vie sont bien plus grands que ceux de perdre son emploi

    L’usine de Dunkerque détient le triste record dans ce domaine. Près de dix ouvriers y ont trouvé la mort depuis 1996. Des enquêtes ont été ouvertes.

    « Les ouvriers à ce poste sont en danger tous les jours, mais c’est une entreprise qui recrute, le salaire est là… » Julie, la sœur de Jérôme, intérimaire décédé à ArcelorMittal.

    L’inspection du travail pointe la responsabilité d’ArcelorMittal. Pourtant le parquet de Dunkerque a classé sans suite ces accidents du travail mortels. Rencontre avec les familles, des salariés et le procureur en charge de ces affaires.

    « L’usine de Dunkerque a un triste record : trois morts en moins de huit mois, des sous-traitants et des intérimaires, et surtout des jeunes parce qu’on ne renouvelle pas ou peu les départs ». Alexandre, un employé d’ArcelorMittal.

    #LesPiedssurterre #FranceCulture #ArcelorMittal #PascalePascariello #Dunkerque #accidents_du_travail #justice

    https://seenthis.net/messages/705288 via celine.a


  • Invisible pénibilité du travail féminin

    Pour faire passer le recul de l’âge de la retraite, le précédent gouvernement français avait promis la création d’un compte personnel de pénibilité, ouvrant le droit à un départ plus précoce. Non seulement les critères ont été réduits par l’actuelle équipe, mais la plupart avaient été définis en fonction du travail masculin. Les facteurs de risques encourus par les femmes demeurent occultés, comme les gestes répétitifs ou les tâches liées au nettoyage et aux services à la personne. (...)

    Construite dans des branches comme le bâtiment, la chimie ou la métallurgie, la notion de pénibilité s’est d’abord définie en fonction de critères masculins. « Les recherches ne sont quasiment jamais faites dans une perspective de genre, constatait le Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2010. L’impact des facteurs de risques au travail sur la santé des femmes conserve ainsi à bien des égards un caractère d’invisibilité entraînant méconnaissance ou sous-estimation et donc faible prise en compte. » (...)

    Si les accidents du travail avec arrêt baissent globalement de 15,3 % entre 2001 et 2015, ils progressent pour les femmes.

    #retraite #pénibilité #travail #travail_féminin #travail_invisible #risque #femmes #gestes #tâches #nettoyage #accidents_du_travail #genre #santé

    https://www.monde-diplomatique.fr/2017/12/ANDRZEJEWSKI/58205

    https://seenthis.net/messages/662659 via kaparia


  • Mercedes’s Pink Noise Says: Prepare For Impact - IEEE Spectrum
    http://spectrum.ieee.org/cars-that-think/transportation/safety/pink-noise-says-prepare-for-impact
    http://spectrum.ieee.org/image/Mjg2MjQyNg.jpg

    This year, Mercedes-Benz is introducing what surely is one of the shrewdest precrash features yet: a burst of sound that causes a muscle inside the ear to contract, bracing the eardrum against the potentially deafening noise of the crash itself.

    #voiture #accidents #prévention #son @intempestive

    https://seenthis.net/messages/568195 via Fil


  • Les #accidents_du_travail explosent dans l’aide aux soins et à la personne Un secteur aux marges du droit du travail
    http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=6067

    Comme le pointe le rapport de la caisse d’assurance maladie (CNAM), les accidents du travail augmentent à nouveau en France après quelques années de baisse. 621 111 personnes ont été […]

    #Abus_patronaux #Analyses #Nos_enquêtes #Santé_au_travail #aide-à-domicile ;_conditions_de_travail ;_personnes_âgées #inspection_du_travail

    https://seenthis.net/messages/542912 via Rédac Terrains de luttes


  • Collision d’une #Tesla en #Chine : des vendeurs trop enthousiastes ?
    http://api.rue89.nouvelobs.com/2016/08/11/collision-dune-tesla-chine-vendeurs-trop-enthousiastes-264907

    Tesla a annoncé mercredi qu’une de ses voitures a eu un accident à Pékin, alors que le mode Autopilot était enclenché, rapporte Reuters. Le conducteur dit quant à lui que les vendeurs lui ont présenté la fonction comme « conduite autonome », ce qu’elle n’est pas. Tesla étudie l’accident, et confirme que les données enregistrées confirment que l’Autopilot était enclenché, mais indiquent aussi que l’automobiliste ne tenait pas le volant. Ce dernier est un programmeur de 33 ans, Luo Zhen, qui a déclaré à l’agence avoir branché l’Autopilot, comme il le fait souvent sur les...

    #accidents #automobiles #voiture_autonome


  • L’Autopilot de #Tesla, sauveur d’un conducteur victime d’un malaise ?
    http://api.rue89.nouvelobs.com/2016/08/09/lautopilot-tesla-sauveur-dun-conducteur-victime-dun-malaise-264

    Le système d’assistance à la conduite Autopilot (qui malgré son nom n’est PAS censé permettre au conducteur humain de lâcher le volant, encore moins de regarder un film) de Tesla est sous les projecteurs depuis qu’a été rapporté un accident mortel en mai. Depuis, l’agence américaine de la #sécurité_routière, la NHTSA, s’est saisie d’une enquête sur la question, tandis qu’un grand magazine de défense des consommateurs critique la présentation du système. Mais à l’inverse, l’Autopilot vient-il de sauver la vie d’un utilisateur de la voiture électrique ? Joshua Neally, un...

    #automobiles #voiture_autonome #Etats-Unis #accidents


  • #SMS au volant ? Gare au Textalyzer, l’alcootest pour accro du smartphone
    http://api.rue89.nouvelobs.com/2016/04/28/sms-volant-gare-textalyzer-lalcootest-accro-smartphone-263892

    Les automobilistes américains, surtout les plus jeunes, ne peuvent pas s’en empêcher : beaucoup textotent en conduisant, voire pire. Selon un sondage l’an dernier, leurs activités au volant quand ils utilisent leur smartphone sont : 61%, des SMS, 33%, l’e-mail, 28%, du surf sur le Net, 27% Facebook, etc. Jusqu’à 10% qui font du tchat en vidéo (le sondage portait sur plus de 2 000 conducteurs de 16 à 65 ans conduisant en utilisant leur smartphone au moins une fois par jour). Pas surprenant dès lors que la mortalité routière, en baisse depuis des années, remonte (+9% pour les 9 premiers...

    #smartphones #Etats-Unis #new_york #New_York_Times #sécurité_routière #Réseaux_sociaux #Police-justice #statistiques #accidents


  • #Jobs TRAVAILLER CHEZ CHRONODRIVE - Témoignage #audio

    http://www.campuslille.com/index.php/entry/jobs-travailler-chez-chronodrive

    #Chronodrive, Dédé m’en parlait souvent. Dédé, c’était un collègue à #Auchan. Il me parlait des #accidents_du_travail, des jeunes qui « travaillaient » à Chronodrive.

    Un jour, je suis tombé (comme vous) sur l’article de Naïké Desquesnes dans le revue Z

    « Je n’avais plus le droit de parler avec mes collègues, ensuite ils m’ont supprimé ma pause pipi »
    
Alors, j’ai cherché et trouvé des #témoignages.



    Si vous voulez travailler à Chronodrive, écoutez d’abord cette émission de #radio, un témoignage sur la vie la vraie dans cette société, c’est ça la #grande_distribution en France, la réalité du taff.
    Si vous y faites vos courses aussi.

    Soyez un bon mouton !

    On présente d’abord la société, et on témoigne, c’est ça #la_vie_en_entreprise, prés de chez vous, en 2015.



    Ce sera encore plus intéressant dans l’émission suivante sur le même sujet, diffusion le Lundi 14 Décembre 2015 à 8h.

    Documents sonores d’origine à disposition des #médias_libres, contactez la Radio.

    http://seenthis.net/messages/437353 via BCE 106,6 Mhz


  • Sans surprise, le selfie cause plus de morts que les requins
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/09/22/sans-surprise-selfie-cause-plus-morts-les-requins-261308

    Mashable a fait les calculs : en 2015, le « selfie » a été la cause (ou la circonstance) de douze décès. Sur la même période, les attaques de requins ont fait huit morts. Quatre des décès de la première catégorie ont été causés par une chute. En septembre, une touriste japonaise est morte au Taj Mahal après avoir glissé dans les escaliers – elle était en train de faire un selfie. La deuxième cause de décès est le train, « soit parce que la personne essayait de prendre une #Photo avec un train ou parce que la photo voulue impliquait de monter sur un équipement...

    #Selfies #accidents #smartphones



  • Un ouvrier tué par un robot « en cage » en #Allemagne
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/07/02/ouvrier-tue-robot-allemagne-260064

    Un ouvrier de Volkswagen a été tué par un robot qu’il était en train d’installer sur une chaîne de production en Allemagne - un décès aussitôt baptisé sur les réseaux sociaux « le premier meurtre par robot ». Selon Business Insider, qui cite le Financial Times, l’ouvrier a été frappé à la poitrine et fracassé contre un mur par le robot. Il est mort sur le coup. La direction de l’usine a précisé que ce robot n’était pas destiné à travailler au milieu des hommes, ce qui est de plus en plus le cas de nouvelles générations de robots, mais qu’il devait rester isolé, dans une...

    #Hi-tech #travail #accidents


  • eCall voté : en 2018, nos voitures lanceront des SOS
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/04/29/ecall-vote-2018-voitures-lanceront-sos-258914

    Le #Parlement_européen a voté mardi 28 avril le déploiement d’un système d’appel de secours automatique dans les voitures neuves. A partir du 31 mars 2018, tous les nouveaux modèles de voitures et de véhicules utilitaires légers devront être équipés de dispositifs d’appel d’urgence, dits eCall. En cas d’accident (détecté par capteurs), le système appellera automatiquement les secours en composant le 112. Les #accidents de la route ont fait 25 700 morts en 2014 dans l’Union européenne, et ses promoteurs estiment qu’eCall pourrait réduire de 10% par an ce chiffre. Pour éviter...

    #transports #automobiles #sécurité_routière #objets_connectés