#angel_bernanos

  • Collectif des mères solidaires
    https://www.facebook.com/Meres.Solidaires

    Nous sommes des mères de jeunes militants antifascistes, syndicalistes, libertaires et autres... portant radicalement leurs idéaux de justice sociale.
    Notre collectif est né de la nécessité de nous entraider suite à la répression ou à la violence que nos enfants ont eu à subir du fait de leur engagement.
    Il a vocation à rassembler tous les parents de jeunes militants exposés à subir les mêmes atteintes.
    Les solidarités développées depuis plusieurs années par les mères espagnoles et italiennes nous ont été précieuses et nous ont inspirées.

    La répression violente sur la jeunesse après les manifestations du 1er mai et du 22 mai derniers nous confirme malheureusement la nécessité de cette solidarité.

    « Agnès Méric et Genevière Bernanos lancent un collectif de mères solidaires »
    https://www.streetpress.com/sujet/1528279686-agnes-meric-et-genevieve-bernanos-lancent-un-collectif-des-m

    Le 1er juin, à l’occasion de l’hommage à Clément Méric, sa mère Agnès a annoncé le lancement d’un « collectif d’auto-défense » des mères solidaires. À ses côtés, Geneviève Bernanos, mère d’Angel et d’Antonin, militants antifascistes un temps incarcérés.

    « Clément Méric : Connaît-on un jour ses enfants ? »
    https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/story/clement-meric-connait-on-un-jour-ses-enfants-/2492

    On nous raconte que nos enfants nous seront fidèles et nous poursuivront. Parfois, les adultes n’ont pas d’autre choix que prolonger leurs enfants et mener leurs combats en leur absence.

    (...) En Espagne et en Italie, des parents s’organisent, dont les enfants meurent ou sont menacés. Ils veulent porter leurs voix et les protéger. Ils s’appellent en Italie Madri per Roma citta aperta, en Espagne Madres contra la represion… Leurs textes naissent de leurs larmes mais leurs mots ont la minéralité des idéologies. « Cher Clément, une mer de haine alimentée par les inégalités du capitalisme et incitée par des experts militants de l’extrême droite, a armé les mains de tes assassins », écrivent les madri dans une lettre que l’on trouve sur quelques sites d’ultra-gauche. Pour ces parents, le capitalisme et les gouvernements sont la continuité du fascisme. Ils citent le cinéaste Pasolini : « Pas besoin d’être forts pour faire face au fascisme dans ses formes folles et ridicules ; vous devez être très fort pour faire face au fascisme vu comme normalité… » Agnès et Paul-Henri rencontrent les madri et les madres. Ce langage n’est pas le leur, mais qu’importe le style ? Agnès m’a aussi écrit ceci : « L’action antifasciste, nous l’avons découverte après la mort de Clément et avons au départ été un peu décontenancés, voire perturbés, par les codes qu’elle véhicule (tenues, look, attitudes, slogans...) dans lesquels nous ne reconnaissions pas notre fils. Au fil du temps, nous avons appris à découvrir leurs engagements par-delà ces codes qui, évidemment, ne sont pas les nôtres. » C’est à ce prix que l’on s’éveille et qu’on honore son enfant.

    #mères_solidaires #Clément_Méric #Antonin_Bernanos #Angel_Bernanos #Geneviève_Bernanos #Agnès_Méric #antifascisme #répression #Renatto_Biagetti #Carlo_Giuliani #AFA

    https://seenthis.net/messages/701060 via intempestive