#antibiotiques

  • Le Chili craint une pollution après la fuite de 690’000 saumons ats/tmun - 20 Juillet 2018 - RTS
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/9726050-le-chili-craint-une-pollution-apres-la-fuite-de-690-000-saumons.html

    Quelque 690’000 poissons se sont échappés d’une ferme d’élevage au Chili. Ces poissons traités aux #antibiotiques sont non seulement impropres à la consommation humaine mais pourraient aussi menacer la #biodiveristé marine.

    Pour le gouvernement chilien et les organisations de défense de l’environnement, la fuite des poissons constitue un événement grave et sans précédent.

    Tous deux ont saisi la justice contre l’exploitation qui appartient à la multinationale norvégienne #Marine Harvest, le plus gros producteur de saumons d’élevage au monde.

    Les cages de confinement dans lesquelles se trouvaient les poissons avaient été lourdement endommagées par le passage d’une tempête le 5 juillet sur le littoral de la région de Los Lagos.
    https://www.rts.ch/2018/07/20/08/01/9726057.image?w=900&h=506.jog
    De lourdes conséquences sur l’environnement
    Les saumons ont été traités au #Florfenicol, un antibiotique à usage exclusivement vétérinaire, contre-indiqué pour la consommation humaine.

    Les conséquences sur l’environnement pourraient également être lourdes, affectant l’écosystème et les espèces marines indigènes, ainsi que le retour à la vie sauvage des saumons échappés, susceptibles de transmettre des germes pathogènes et des maladies à d’autres espèces.

    #Chili #Norvège #pêche #alimentation #pollution #santé #mer #poissons #environnement #biodiversité #élevage #aquaculture

    https://seenthis.net/messages/709361 via BCE 106,6 Mhz


  • Il y a un besoin urgent de nouveaux #antibiotiques dans le monde - Sciencesetavenir.fr
    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/il-y-a-un-besoin-urgent-de-nouveaux-antibiotiques-dans-le-monde_116

    « La résistance aux antimicrobiens est une urgence sanitaire mondiale qui met sérieusement en péril les progrès de la médecine moderne », souligne le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS dans le rapport de l’organisation. Il estime « urgent de multiplier les investissements dans la recherche et le développement pour les infections résistantes aux antibiotiques, y compris la tuberculose ». L’agence de santé des Nations unies a recensé 51 nouveaux produits antibactériens en développement clinique pour traiter les agents pathogènes prioritaires résistants aux antibiotiques, de même que pour la tuberculose et l’infection diarrhéique parfois mortelle due au Clostridium difficile. Mais, parmi tous ces candidats médicaments, « huit seulement » sont des « traitements innovants » susceptibles de valoriser l’actuel arsenal de traitements antibiotiques, déplore l’OMS dans un communiqué.

    L’OMS, qui tire régulièrement la sonnette d’alarme sur l’augmentation de la résistance aux antibiotiques, a publié en février 2017 la liste de douze familles de « superbactéries » contre lesquelles elle juge urgent de développer de nouveaux traitements, en plus de la #tuberculose résistante déjà prioritaire. Le rapport pointe un « grave manque d’options de traitement » pour la tuberculose résistante, qui tue quelque 250.000 personnes par an, ainsi que pour des bactéries, largement résistantes aux médicaments, dont des Acinetobacter et des entérobactéries (telles que Klebsiella et E. coli). Ces dernières peuvent causer des infections graves et souvent mortelles et représentent une menace particulièrement sérieuse, notamment dans les hôpitaux. Il existe également « très peu » de formes orales d’antibiotiques en développement, pourtant « essentielles pour traiter les infections en dehors des hôpitaux ou dans des contextes à ressources limitées ». « La recherche sur la tuberculose est sous-financée », relève pour sa part le Dr Mario Raviglione, directeur du programme global OMS de lutte contre la tuberculose, alors que plus de 800 millions de dollars par an seraient nécessaires pour trouver de nouveaux médicaments.

    ÉPIDÉMIOLOGIE. La prévention et un usage approprié des antibiotiques (pour l’humain et l’animal) font également partie des moyens de lutte contre cette menace, rappelle l’OMS. Les bactéries résistantes aux antibiotiques pourraient tuer jusqu’à 10 millions de personnes par an d’ici 2050, soit autant que le cancer, selon un groupe d’experts internationaux formé en 2014 au Royaume-Uni, et auteur de plusieurs rapports sur le sujet.

    https://seenthis.net/messages/631095 via Simplicissimus


  • La production d’antibiotiques jugée catastrophique pour l’environnement RTS - jvia - 29 Aout 2017
    http://www.rts.ch/info/sciences-tech/8874994-la-production-d-antibiotiques-jugee-catastrophique-pour-l-environnement.

    Une association de médecins exige que la Confédération conditionne au respect de standards environnementaux les autorisations de vente des antibiotiques, pour la plupart produits dans des pays asiatiques.

    La demande émane de l’Association des médecins en faveur de l’environnement, basée à Bâle. Celle-ci juge « catastrophiques » les conditions de production d’antibiotiques vendus sur le marché suisse, mais essentiellement fabriqués en Inde et en Chine, relate l’émission CQFD de la RTS.

    Il y a trois mois, la chaîne de télévision allemande ARD a réalisé un reportage dans la ville indienne d’Hyderabad, considérée comme l’"usine mondiale des antibiotiques". Par des analyses, ils ont constaté que les usines déversaient leurs eaux usées dans l’environnement, sans les nettoyer.

    La biorésistance, une menace mondiale
    « Ces eaux contiennent des antibiotiques, qui font que les bactéries dans l’eau deviennent super résistantes », explique Martin Forter, directeur de l’Association des médecins en faveur de l’environnement, qui pointe le risque que des voyageurs importent ces super bactéries.

    Or, les infections provoquées par des bactéries résistantes aux antibiotiques sont considérées comme une « menace majeure pour l’humanité » par l’Organisation mondiale de la santé. Quelque 700’000 personnes en meurent par année actuellement et les prévisions évoquent 10 millions de morts annuels dès 2050.
    Conditions de production peu contrôlées

    La Confédération a défini une stratégie antibiorésistance suisse, mais presque aucune mesure concrète ne concerne les conditions de production, déplore Martin Forter.

    Son association exige donc que les entreprises qui produisent pour le marché suisse apportent les preuves à Swissmedic qu’aucune substance active n’est rejetée dans l’environnement, notamment dans l’eau ou sous forme de déchets solides. « Et s’il n’est pas possible de prouver que la production est propre, alors on retire l’autorisation », conclut Martin Forter.

    #antibiotiques #santé #mondialisation #pollution

    https://seenthis.net/messages/625401 via BCE 106,6 Mhz


  • Big Pharma’s Pollution Is Creating Deadly Superbugs While the World Looks the Other Way | Alternet
    http://www.alternet.org/environment/pollution-creating-deadly-superbugs
    http://www.alternet.org/sites/default/files/story_images/shutterstock_55977973.jpg

    Voyage au bout de l’enfer : quand la pharmacie devient une industrie polluante, le danger finit par devenir plus grand à terme que les avantage maintenant.

    Industrial pollution from Indian pharmaceutical companies making medicines for nearly all the world’s major drug companies is fuelling the creation of deadly superbugs, suggests new research. Global health authorities have no regulations in place to stop this happening.

    A major study published today in the prestigious scientific journal Infection found “excessively high” levels of antibiotic and antifungal drug residue in water sources in and around a major drug production hub in the Indian city of Hyderabad, as well as high levels of bacteria and fungi resistant to those drugs. Scientists told the Bureau the quantities found meant they believe the drug residues must have originated from pharmaceutical factories.

    The presence of drug residues in the natural environment allows the microbes living there to build up resistance to the ingredients in the medicines that are supposed to kill them, turning them into what we call superbugs. The resistant microbes travel easily and have multiplied in huge numbers all over the world, creating a grave public health emergency that is already thought to kill hundreds of thousands of people a year.

    A group of scientists based at the University of Leipzig worked with German journalists to take an in-depth look at pharmaceutical pollution in Hyderabad, where 50% of India’s drug exports are produced. A fifth of the world’s generic drugs are produced in India, with factories based in Hyderabad supplying Big Pharma and public health authorities like World Health Organisation with millions of tons of antibiotics and antifungals each year.

    The researchers tested 28 water samples in and around the Patancheru-Bollaram Industrial zone on the outskirts of the city, where more than than 30 drug manufacturing companies supplying nearly all the world’s major drug companies are based. Thousands of tons of pharmaceutical waste are produced by the factories each day, the paper says.

    #pharmacie #pollution #résistance_aux_antibiotiques #antibiotiques #génériques

    https://seenthis.net/messages/597936 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • La résistance aux antibiotiques est une « menace fondamentale », avertit l’ONU
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/09/21/l-onu-mobilise-sur-la-menace-fondamentale-que-represente-la-resistance-aux-a

    Les #antibiotiques sont apparus avec la #pénicilline, découverte en 1928 et utilisée comme thérapeutique à partir de 1941. Avant que la chimie de synthèse se développe, il s’agissait pour la plupart d’entre eux de substances naturelles produites par des micro-organismes, champignons ou bactéries.

    Ils ont révolutionné la médecine et sauvé des millions de vies, mais l’élan de recherche qui a permis la mise au point de nombreuses familles d’antibiotiques s’est accompagné d’un usage souvent inapproprié, à commencer par la prescription d’antibiotiques dans des infections virales, alors qu’ils n’ont aucun effet sur les virus, et d’une utilisation bien trop large.

    #antibiorésistance #santé #élevage_industriel
    t’façon, je suis allergique à la pénicilline

    https://seenthis.net/messages/527017 via odilon