• Le groupe Avril ne tient qu’à un fil - Libération
    http://www.liberation.fr/planete/2018/06/08/le-groupe-avril-ne-tient-qu-a-un-fil_1657768
    http://md1.libe.com/photo/1129360-diester-helle.jpg?modified_at=1528482768&picto=fb&ratio_x=191&ratio_y=100&width=600

    « Les décideurs ont créé un secteur industriel à coups de milliards du #contribuable pour résoudre un problème climatique ; hélas, le remède s’avère avec le temps bien pire que le mal », regrette Clément Sénéchal.

    #climat #co2 #arnaque #politique #biocarburants #France

    https://seenthis.net/messages/700958 via Kassem


  • Arnaque éthique au Crédit coopératif

    Au Postillon, comme plein de gens à la recherche d’une banque « moins pire », on a un compte au Crédit coopératif. On n’a jamais eu beaucoup d’illusions sur cette banque, mais on croyait jusqu’à peu que cette structure se tenait quand même un peu éloignée des affres du capitalisme moderne. Sur le site internet de cette « banque coopérative et engagée », on peut d’ailleurs lire qu’elle agit pour « une société où l’homme et son environnement priment sur le capital ».
    Alors on est allé voir de plus près. Et patatras. Les « investissements socialement responsables » que propose la banque servent en fait à financer des entreprises comme Coca-Cola, Carrefour et Vinci. La « finance collaborative » permet avant tout à des riches de payer moins d’impôts, et comme toutes les autres banques, le Crédit coopératif pousse aussi ses clients à s’endetter.

    Voir la suite sur : https://www.lepostillon.org/Arnaque-ethique-au-Credit-cooperatif.html

    #CréditCoopératif #financeéthique #arnaque

    https://seenthis.net/messages/611489 via Le Postillon


  • Biscuits Gerblé, drôles de salades pour le goûter – Grinçant
    https://www.grincant.com/2017/01/25/biscuits-gerble-droles-de-salades-pour-le-gouter
    https://www.grincant.com/wp-content/uploads/2017/01/gerble-biscuits-gouter-4-boites-2-generations-dessus-20170122-768x1024.jpg
    Bon, en fait, on peut aussi arrêter de se faire chier à lire les #étiquettes : manifestement, c’est juste n’importe quoi !

    La mention d’appel/accroche est maintenant passée à « Sucres* »… -58 % !!!
    Et, en haut à gauche, en oblique, il est clairement marqué « RECETTE INCHANGÉE » !!!
    Là, on se fout vraiment du monde ! Comment est-ce possible compte tenu du constat sur les paquets « précédents » ?

    Mais ça n’est pas fini !…

    Toujours en haut à gauche, il est aussi marqué « EMBALLAGE RÉDUIT »…
    Eh oui, probablement un énorme avantage pour les clients ! ;-)
    La boîte, auparavant de 500 grammes pour 8 sachets de 3 biscuits (donc 24), est passée à 360 grammes pour 4 sachets de 5 biscuits (donc 20).
    La boîte de 4S perd donc 28 % en poids, et 16,7 % en nombre de biscuits. Quant à chaque « goûter » individuel, il passe de presque 21 grammes à exactement 18 grammes, soit un « allégement » supplémentaire de 13,6 %…
    Bref, nous voilà dans les « moins » vraiment… privatifs à tous les niveaux !

    #consommation #arnaque

    https://seenthis.net/messages/563971 via Agnès Maillard


  • Gare aux arnaque à l’iPhone 7
    http://api.rue89.nouvelobs.com/2016/10/11/gare-arnaque-a-liphone-7-265385

    L’arnaque est arrivée par #Instagram. Une personne utilisant le nom de Julien Tanti, une starlette de téléréalité, entre en contact avec Axèle, 11 ans. Et lui propose de gagner un #iphone 7. Confiante, l’adolescente donne ses coordonnées. Elle doit ensuite appeler à plusieurs reprises un numéro surtaxé pour obtenir des codes. Son interlocuteur se fait de plus en plus pressant : « Il te manque 13 codes pour activer ton service de livraison. » « Si tu ne termines pas, tu vas payer une pénalité de 800 euros car ta commande a été validée. C’est très grave pour toi ! »

    L’ado panique....

    #arnaques


  • Des terres qui ne coûtent rien - Le bon filon roumain
    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/avenue-de-l-europe/video-pac-le-bon-filon-roumain_1858975.html

    La plus grande exploitation roumaine est gérée par un Français. Ce fils d’agriculteurs n’avait pas réussi à s’installer en France. En Roumanie, il est directeur général d’une propriété qui s’étend à perte de vue sur les rives du Danube. Son terrain de jeu contrôlé par drone mesure 13 000 hectares : plus que la surface de Paris en luzerne, maïs et soja ! Pour « Avenue de l’Europe », Arnaud Charmetan expose à Frédérique Maillard le système très avantageux dont il bénéficie.

    Ces terres appartiennent à un fonds de pension anglais qui touche les aides de l’Union européenne, calculées à l’hectare − et elles sont considérables. L’exploitant loue ces terres à 3 000 petits propriétaires roumains qu’il rémunère en nature − en blé, plus précisément. Ce qui lui revient à environ 150 euros par hectare, soit moins que les subventions européennes. Grâce à cette opération blanche de « fermage à l’ancienne », il profite à fond du système. Grâce à Bruxelles, la location de ces terres roumaines ne coûte donc rien aux investisseurs anglais...

    #terres #arnaque #Roumanie

    https://seenthis.net/messages/532064 via odilon


  • Quand le #crowdfunding inspire le #Cinéma
    http://api.rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2016/10/06/quand-crowdfunding-inspire-cinema-265353

    Cela fait déjà quelques années que les internautes mettent la main à la poche pour financer des films. En 2012, la revue Cahiers du cinéma indiquait que 10 % des films présentés au Festival de Sundance ont recueilli des fonds sur KickStarter.com – chiffre qui doit aujourd’hui être revu à la hausse. La grande nouveauté, c’est que le crowdfunding n’est plus seulement un mode de financement mais aussi un sujet de film. Konbini raconte ainsi l’histoire rocambolesque de trois potes – Aaron Fronk, Vinny DeGaetano et Cooper Johnson – qui, en 2014, ont appelé à la...

    #YouTube #Internet #vidéo #arnaques


  • Le coup des stagiaires… et hop, sur Kickstarter !
    Donc, petite histoire racontée sur FB et qui est partie pour faire beaucoup de ronds dans l’eau des #arnaques au #travail dissimulé.

    Bonjour tout le monde, voilà j’ai longuement hésité avant d’entamer cette démarche mais j’avais envie de vous faire partager ma première aventure de stagiaire dans le domaine qui s’est avérée être une mauvaise expérience, très mauvaise...
    Cet été j’ai travaillé plus de 2 mois au studio Bloomylight, sur le projet actuellement en kickstarter « Lynn & the spirit of Inao ». Jeu vidéo indépendant, style Miyasaki, animation 2D bref ça m’a paru sympathique et je devais faire ce stage dans le cadre de mes études.
    Lors de mon entretien je rencontre David Tollari, le directeur et créateur de ce projet. Le « studio » ressemble à un appartement mais je me dis très naïvement qu’il devait le louer pour le projet mais non c’était son appartement à lui. Le « bureau », donc l’espace de travail se trouvait dans son salon/chambre/cuisine et des tables y étaient entassés pour y faire rentrer environ 5 travailleurs, lui compris.
    Il m’a clairement dit qu’il pouvait pas me payer (bien que ce soit une obligation si le stage dure plus de 2 mois) car entant qu’indépendant qui lance son projet il n’avait pas encore de budget. Soit, gentille et naïve je le comprends parfaitement, j’avais besoin d’un stage entant qu’étudiante et le projet me plaisait, je fis donc l’impasse sur ce point financier.

    Le stage commence et je comprends très rapidement dans quoi je me suis engagée. Je fis la rencontre de 4 autres stagiaires, 4 ! D’abord nous étions 4 stagiaires puis 2 sont partis et un autre est arrivé. En fait je compris en parlant avec les autres, c’était une usine à stagiaire. Le fameux David m’avait parlé d’une équipe réelle et professionnelle, mais non cela faisait longtemps que les personnes dont ils m’avaient parlé ne travaillaient plus sur le projet et à la place, il « embauchait » en boucle tous les stagiaires qu’il pouvait trouver sans jamais les rémunérer bien évidemment (certains faisaient 6 mois !).
    De plus David travaillait à mi-temps entant que pion dans un collège ce qui fait qu’il était là, la moitié du temps. Lorsqu’il était présent c’était pour nous déléguer le travail et la quantité de travail que l’on tombait comparée à la sienne était énorme !
    Je n’ai donc rien appris de cette expérience, j’ai juste exécuter, je me suis entrainer sur un jeu qui n’en était même pas un puisqu’il n’y avait pas de programmeur donc même pas de démo jouable (cela faisait 5 ans environ que le projet avait commencé).

    Clou du spectacle : A la fin de mon stage j’ai du signé une feuille (je ne m’y attendais vraiment pas), comme quoi je reconnaissais avoir bien reçu les soit-disant 570 euros par mois durant mon stage. Déclaration qui lui permettait quelques indemnisations envers les impôts. Je n’ai pas su lui tenir tête et lui dire le fond de ma pensée, trop peur de quelconques retombées.

    Mais aujourd’hui son jeu est en kickstarter, il a bientôt réuni les 53 000 euros qu’il demande et AUCUN nom des dizaines et dizaines de stagiaires qui sont passés chez lui n’est indiqué. La vidéo du jeu qu’il présente comporte au moins 70% de mes animations et de mon travail, il n’indique a aucun moment que c’est du fake game footage, faisant croire que le jeu existe réellement alors qu’AUCUNE version game n’existe puisqu’il n’y a aucun programmeur sur le projet. Il fait croire également qu’une team existe, alors qu’il s’agit de personne travaillant vaguement sur le projet et qui n’a même pas réalisé la moitié des choses que l’on voit dans la vidéo.

    Enfin voilà... Je vois ce jeu relayé par beaucoup de site geek, je vois ce kickstarter bientôt réussir sur du travail fait par de petites mains de stagiaires qui se relayent dans son minuscule appartement.
    Petite cerise sur le gâteau : J’ai du apporter mon propre matériel pour travailler à savoir mon ordinateur et ma tablette graphique.
    Cerise numéro 2 : mon disque dur externe ayant grillé durant ce fameux été, j’ai perdu une partie de mon travail effectué là bas. A plusieurs reprises je lui ai demandé poliment s’il pouvait me redonner ce travail mais à ce jour je pense pouvoir faire une croix dessus...

    Désolée pour ce pavé mais étant nouvelle dans le milieu professionnelle je voulais vous faire part de ma mésaventure.

    https://www.facebook.com/groups/jaimalaucul/permalink/1007217452688405
    Suite à ce témoignage publié le 15/05/2016, hop, un effet boule de neige intéressant, l’appel à témoigner des stagiaires s’est répandu en ligne. Faut dire que le monsieur consomme plus de stagiaires qu’un ogre d’enfants au petit déjeuner : https://www.facebook.com/groups/5472852945/permalink/10153836924667946

    Du coup, les témoignages de stagiaires poussent comme des cèpes sous une ondée d’automne :

    car justement j’ai été stagiaire la bas, et quasi toutes mes animations et personnages sont dans le trailer.. et la situation décrite au dessus est loin, mais très loin d’être exagérée. Nous nous sommes concertés avec les autres stagiaires, les anciens, et les nouveaux. Il a employé pas moins de 20 stagiaires. A chaque fois il leur dit, qu ils sont une équipe de 5 ; hors quand on arrive en stage on se retrouve dans son appartement de 15 m carré, entre 4-5 stagiaires.

    Ca fait des mois que j’ai envie de témoigner comme l’as fait cette fille. Mais je dois demander aux autres stagiaires. Surtout à celui s’occupe de la com’ du jeu, c’est un stagiaire qui dois encore faire 2 mois la bas ( il a 6 mois de stage, sans être rémunéré) , et il souhaite finir cette campagne, puis se barrer du stage. C’est grâce à lui si le kickstarter marche. Il s’est occupé de tout. Il doit même répondre au interview à la place du directeur artistique....car l’autre ne veut rien de ses journées.Et vu comme il en a chier à faire tout se travail de com’ il veut reussir le kickstarter, pour pouvoir dire que c’est lui qui a tout fait pour son cv. On aimerait faire signer un papier comme quoi il nous doit tant, et qu on seras cité
    (…)
    On pense passer à l’acte une fois le kickstarter fini, histoire de pas gâcher tout le travail du stagiaire qui s’est occupé de toute la com". On compte régler ça en interne, en lui disant que si il nous paie pas et nous cite pas, alors on relayera toutes ses infos sur internet, sur tout les groupes de jeux video/ artistique etc. C’est notre seul moyen de pression.

    Le problème, c’est que si le stage n’est pas validé, pas de diplôme (et au prix de l’année d’étude, je vous laisse deviner comme le chantage est efficace !)

    justement le mec s’en sert comme pression. Par exemple y’a une nana qui a fait un stage de 6 mois, sans être rémunéré, et il devait lui donner le papier d’évaluation, c’est le seul papier dont elle avait besoin pour avoir son diplôme.. ben non,il a pris tout son temps pour lui donner le papier pour qu elle continue à l’aider même après son stage... il appelait dès qu il avait un soucis.

    Mais le gars se rend compte que quelque chose

    Du nouveau, Le stagiaire en com’ vient de se faire viré en tant qu admin de la page fb, et il pense qu il va se faire virer.On suppose que le directeur artistique se doute de quelque chose et il préfère le viré avant que tout le monde soit au courant de nos conditions de travail.

    Ce qui devient intéressant, c’est qu’en dehors d’arnaquer les étudiants, il a aussi arnaqué le fisc. Autre témoignage :

    J’ai vécu pareil ahah.... moi j’ai du signer pour 1600€ imaginaires par contre... J’ai eu la haine, mais bon... que faire quand on a absolument besoin d’un stage et que ça paraissait cool au premier abord.
    Il y a aussi de mon travail dans 50% du kickstarter.
    (…) Ben en fait je partais en connaissance de cause que je n ’allais pas etre payée, donc ce n’est pas trop le problème. Par contre je ne m’attendais pas à devoir signer un papier à la toute fin de mon stage ou je jure sur l’honneur que j’avais reçu ma paye en liquide

    http://seenthis.net/messages/489991 via Agnès Maillard


  • La mafia du CO2 se déchire à la barre du tribunal
    https://www.mediapart.fr/journal/france/040516/la-mafia-du-co2-se-dechire-la-barre-du-tribunal

    Derrière les bons mots et le folklore de l’arnaque miraculeuse de centaines de millions d’euros à la #TVA, les prévenus du #procès de la #Fraude au CO2 s’accusent mutuellement face au tribunal correctionnel, sur fond de violence. Assassinats, menaces et omniprésence de gardes du corps viennent en effet teinter cette #escroquerie d’un parfum mafieux très présent.

    #France #arnaque #Carbone #CO_2 #Justice #Mimran #Mouly


  • La fausse #arnaque à 150 000 dollars : #Spam SMS, vocal, téléphonique ou par mail... Attention aux nouvelles arnaques
    http://www.linternaute.com/actualite/societe/1283303-pam-sms-vocal-telephonique-ou-par-mail-attention-aux-nouvelles-arnaques/1284790-fausse-arnaque-a-150-000-dollars
    http://i-cms.linternaute.com/image_cms/750/10275458-la-fausse-arnaque-a-150-000-dollars.jpg
    Sur le portable, j’ai installé Anti-spam+ de SFR qui, contrairement à ce qu’indique son nom, te bloque vraiment pratiquement tous les indésirables même si tu n’es pas chez SFR. Plutôt efficace. Te signale quand il a bloqué un appel ou un SMS et le stocke pour que tu puisses vérifier.
    Sur le fixe, en gros, sorti des numéros des gens connus enregistrés dans l’annuaire du téléphone, ce n’est pratiquement plus que du spam.
    En gros, les appels à numéros cachés sont bloqués par réglage sur la console Free, pour le reste, on répond rarement aux non enregistrés. On part du principe que si c’est important, il y aura un message vocal. Et on vérifie les numéros sur http://www.numeroinconnu.fr où on peut balancer les baltringues.

    Reste les mails.
    Là, on a plusieurs niveaux d’antispam : serveur, client, etc. Mais ça ne suffit pas. Donc, on n’ouvre pas les pièces jointes et on se méfie des inconnus. Et des connus : quand la boite d’un pote se fait pirater, on peut recevoir des fichiers suspects de quelqu’un de connu. Le truc, c’est de ne pas se précipiter et se demander si ton pote, il t’enverrait vraiment un fichier avec un message d’accompagnement comme celui-là. En cas de doute, appeler le pote pour vérifier avant d’ouvrir.

    Reste la toute nouvelle forme de spam, plus perverse, reçus il y a deux jours seulement : un mail d’assignation d’un cabinet d’avocat.
    Le cabinet existe et tout a l’air bien authentique et bon, entre les réseaux sociaux, le blog, tu as vite fait de cracher une connerie sur un politique susceptible qui a les moyens de perdre quand tu n’as pas ceux de gagner. Stressant. Je me suis arrêtée à moins d’une seconde de cliquer sur la pièce jointe… en voyant qu’elle ne faisait de 2ko et que c’était un zip.
    J’ai tenté de joindre le cabinet au téléphone… faux numéro.
    Bref, j’ai benné en me disant que si j’ai vraiment un problème, ils sauront me trouver de toute manière.

    Parfois, malgré tous ceux que l’on vient de vous citer, les spams apparents n’en sont pas. Le mois dernier, Helen Garner, une écrivaine australienne, a tout de suite cru à une arnaque en découvrant un mail dans ses messages indésirables lui apprenant qu’elle venait de gagner 150 000 dollars (138 000). Il s’agissait pourtant, après vérifications, d’un mail de l’Université de Yale pour l’informer qu’elle avait remporté le prix littéraire Windham­Campbell et la copieuse somme d’argent allant avec. Une particularité du Prix en question peut expliquer la situation : il ne comporte pas de système de candidature et les auteurs sont évalués sans qu’ils le sachent.

    Cet exemple pour le clin d’œil. Quand j’ai été finaliste des BoB’s de Deutche Welle, ils m’ont envoyé un mail pour m’avertir… que j’ai benné, tant j’avais l’impression de recevoir un truc de Blanche-Porte pour ma grand-mère. Comme pour le prix littéraire, tu n’as pas besoin d’être candidate pour participer.
    En fait, j’en ai benné deux ou trois d’eux, jusqu’à celui qui me demandait de bien vouloir les contacter pour les modalités du voyage, puisque je venais de gagner. L’arnaque était vraiment très bien faite, avec des mails à intervalle régulier qui me prévenaient de l’évolution du prix. J’ai vérifié sur le net sans utiliser les liens du mail et là, j’ai compris que c’était pour de vrai…

    http://seenthis.net/messages/467046 via Agnès Maillard


  • Le patron français de la plateforme de #bitcoin MtGox arrêté au #japon
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/08/01/patron-francais-plateforme-bitcoin-mtgox-arrete-japon-260540

    La police japonaise a arrêté samedi le Français Mark Karpelès, PDG de la plateforme de bitcoin MtGox basée à Tokyo et fermée après la perte d’environ 355 millions d’euros. Le Japon enquête sur la responsabilité de Mark Karpelès, 30 ans, soupçonné d’avoir accédé au système informatique de la plateforme d’échange de monnaie virtuelle et d’avoir falsifié les données de ses comptes, selon l’agence japonaise Kyodo et la chaîne de télévision publique NHK.

    #arnaques #Economie


  • Trois femmes tchétchennes arnaquent l’Etat Islamique
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/07/31/trois-femmes-tchetchennes-arnaquent-letat-islamique-260530

    D’après une information révélée par Russia Today, en Tchétchénie, trois femmes sont soupçonnées d’avoir voulu escroquer l’Etat Islamique. Leur arme d’attaque : les réseaux sociaux. Moyen privilégié par l’EI pour recruter de nouveaux membres, les jeunes femmes s’en sont servies à leur profit. Les trois femmes ont réussi à convaincre les recruteurs de l’EI de leur volonté de se rendre en Syrie. Seul obstacle : leur manque de moyens pour faire le voyage. Un problème qui n’en est pas un pour l’organisation terroriste, habituée à financer de tels trajets. Après avoir reçu les...

    #djihadisme #arnaques


  • Les #génériques, c’est pas toujours économique !
    http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/les_generiques_c_est_pas_toujours_economique_nbsp/(key)/386534

    Alors que les consommateurs commencent à adopter le réflexe « génériques » pour payer les #médicaments moins cher, voici que fleurissent dans les pharmacies des #génériques_conseils : même marque, même composition, mais beaucoup plus chers.

    [...]

    Alors que les médicaments génériques commençaient à gagner le respect des consommateurs, voilà donc que les génériques conseils viennent semer le trouble dans les esprits. Il ne faut donc pas hésiter à demander à son pharmacien un « vrai » générique, remboursable par la Sécurité sociale – même si, acheté sans ordonnance, il ne sera pas pris en charge. Ainsi, on est sûr de payer le meilleur prix, et le même quelle que soit l’officine

    #arnaque

    http://seenthis.net/messages/389883 via Kassem