• #Bayer Will Stop Selling the Troubled #Essure Birth Control Implants - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2018/07/20/health/bayer-essure-birth-control.html
    https://static01.nyt.com/images/2018/07/21/science/21ESSURE/21ESSURE-facebookJumbo.jpg

    Women who had filed injury claims and advocacy groups, including one called Essure Problems that had 36,000 members on Facebook, had repeatedly demanded that the Food and Drug Administration ban the device. But the agency declined.

    #FDA #santé #etats-unis

    https://seenthis.net/messages/709590 via Kassem


  • STRUWWELPETER DIE VOLLSTÄNDIGE ORIGINALFASSUNG MIT TRANSKRIPTION DER FRAKTUR ZUM AUSDRUCKEN | Lyrikheute
    http://www.lyrikheute.com/2012/06/morgen-hier.html?m=1

    Ah la pédagogie allemande des années 1860 ! C’était au bon vieux temps quand les suceurs de doigts avaient peur du méchant tailleur avec ses grands ciseaux et l’anorexie était encore inconnue. Pourtant tout n’était pas horrible au pays de l’imagination infantine de l’époque. L’histoire du chasseur et du lapin c’est du Franquin tout craché et Saint Nicolas y défend les petits enfants noirs contre les moqueurs racistes.

    Struwwelpeter von Heinrich Hoffmann
    von 1844.
    http://3.bp.blogspot.com/-kxNKUM_pxxc/T9JS_J5We6I/AAAAAAAAAoA/q43YEm27r5U/s1600/struwwelpeter+titel.jpg

    http://1.bp.blogspot.com/-T9VDOBGLwTo/T9pbPST3aKI/AAAAAAAAAx8/YBLKRFO_Azo/s1600/wenn.jpg
    Zum Geleit
    Wenn die Kinder artig sind,
    kommt zu ihnen das Christkind;
    wenn sie ihre Suppe essen
    und das Brot auch nicht vergessen,
    wenn sie ohne Lärm zu machen,
    still sind bei den Siebensachen,
    beim Spaziergehn auf den Gassen
    von Mama sich führen lassen,
    bringt es ihnen Guts genug
    und ein schönes Bilderbuch.

    I. Der Struwwelpeter
    http://4.bp.blogspot.com/-E4xq6tYHZWI/T9OuuODefrI/AAAAAAAAAqA/FG7PW3TYQzc/s1600/struwwelpeter+1+kapite.jpg
    Sieh einmal, hier steht er,
    pfui, der S t r u w w e l p e t e r !
    An den Händen beiden
    ließ er sich nicht schneiden seine Nägel fast ein Jahr;
    kämmen ließ er nicht sein Haar.
    Pfui, ruft da ein jeder:
    Gastiger Struwwelpeter

    II. Die Geschichte vom bösen Friedrich
    http://3.bp.blogspot.com/-hGGpwgk2M4k/T9ZaGvHpaYI/AAAAAAAAAsE/6wuF563vpkk/s1600/st+kap+2+s+1.jpg
    Der F r i e d e r i c h, der Friederich,
    das war ein arger Wüterich!
    Er fing die Fliegen in dem Haus
    und riss ihnen die Beine aus.
    Er schlug die Stühl und Vögel tot.
    Die Katzen hatten große Not.
    Und hörenur, wie bös er war:
    Er peitschte seine Gretchen gar!

    http://1.bp.blogspot.com/-q4pbYc1Ssds/T9ZaN0YSwQI/AAAAAAAAAsM/Ehpm5txzjZ4/s1600/stw+kap+2+s+2.jpg
    Am Brunnen stand ein großer Hund,
    trank Wasser dort mit seinem Mund.
    Da mit der Peitsch herzu sich schlich
    der bitterböse Friederich;
    und schlug den Hund, der heulte sehr,
    und trat und schlug ihn immer mehr.
    Da biß der Hund ihn in das Bein,
    recht tief bis in das Blut hinein.
    Der bitterböse Friederich,
    der schrie und weinte bitterlich.
    Jedoch nach Hause lief der Hund
    und trug die Peitsche in dem Mund.

    http://1.bp.blogspot.com/-xoxGzMjoC90/U2uiCSidpJI/AAAAAAAAOJA/jAgffNib7wQ/s1600/stw+kap+2+s+3.jpg
    Ins Bett muß Friedrich nun hinein,
    litt vielen Schmerz an seinem Bein;
    und der Herr Doktor steht dabei
    und gibt ihm bittre Arzenei.

    Der Hund an Friedrichs Tischen saß,
    wo er den großen Kuchen aß;
    aß auch die gute Leberwurst
    und trank den Wein für seinen Durst.
    Die Peitsche hat er mitgebracht
    und nimmt sie sogleich sehr in acht.

    III.Die gar traurige Geschichte mit dem Feuerzeug

    http://1.bp.blogspot.com/-jxWf4DkdX8E/T9haaGDqcbI/AAAAAAAAAtQ/BRbASULPlr8/s1600/paulinchen+1.jpg
    P a u l i n c h e n war allein zu Haus,
    die Eltern waren beide aus.
    Als sie nun durch das Zimmer sprang
    mit leichtem Mut und Sing und Sang,
    da sah sie plötzlich vor sich stehn
    ein Feuerzeug, nett anzusehen.
    „Ei“, sprach sie,"ei wie schön und fein!
    Das muß ein trefflich Spielzeug sein.
    Ich zünde mir ein Hölzchen an,
    wie’s oft die Mutter hat getan."
    Und M i n z und M a u n z, die Katzen,
    erheben ihre Tatzen.
    Sie drohen mit den Pfoten:
    „Der Vater hat’s verboten!
    Miau! Mio! Miau! Mio!
    laß stehn! sonst brennst du lichterloh!“
    Paulinchen hört die Katzen nicht!
    Das Hölzchen brennt gar hell und licht,
    das flackert lustig, knistert laut,
    grad wie’s ihr auf dem Bilde schaut.
    Paulinchen aber freut sich sehr
    und sprang im Zimmer hin und her.
    Doch Minz und Maunz die Katzen
    erhoben ihre Tatzen.
    Sie drohen mit den Pfoten:
    „Die Mutter hat’s verboten!
    Miau! Mio! Miau! Mio!
    wirf’s weg sonst brennst du lichterloh!“

    http://3.bp.blogspot.com/-FZjttRgVnj4/T9hamW_jrAI/AAAAAAAAAtY/9pNwhUDBr0g/s1600/paulinchen+2.jpg
    Doch weh! die Flamme faßt das Kleid,
    die Schürze brennt, es leuchtet weit.
    Es brennt die Hand, es brennt das Haar,
    es brennt das ganze Kind sogar.
    Und Minz und Maunz die schreien
    gar jämmerlich zu zweien:
    „Herbei! Herbei! Wer hilft geschwind
    In Feuer steht das ganze Kind!
    Miau! Mio! Miau! Mio!
    zu Hilf’ das Kind brennt lichterloh!“
    Verbrannt ist alles ganz und gar,
    das arme Kind mit Haut und Haar;
    ein Häuflein Asche bleibt allein
    und beide Schuh, so hübsch und fein.
    Und Minz und Maunz die kleinen,
    die sitzen da und weinen:
    „Miau! Mio! Miau! Mio!
    wo sind die armen Eltern? Wo?“
    Und ihre Tränen fließen
    wie’s Bächlein auf den Wiesen.

    IV.Die Geschichte von den schwarzen Buben

    http://1.bp.blogspot.com/-9AkBkz55b-U/T9FIv3mTQjI/AAAAAAAAAmg/KWyz2gnWBgY/s1600/Kap+4+a.jpg
    Es ging spazieren vor dem Tor
    Ein kohlpechrabenschwarzer M o h r.
    Die Sonne schien ihm auf Gehirn,
    Da nahm er seinen Sonnenschirm.
    Da kam der L u d w i g hergerannt
    Und trug sein Fähnchen in der Hand.
    Der K a s p a r kam mit schnellem Schritt
    Und brachte seine Brezel mit.
    Und auch der Wilhelm war nicht steif
    Und brachte seinen runden Reif.
    Die schrien und lachten alle drei
    Als dort das M o h r c h e n ging vorbei,
    Weil es so schwarz wie Tinte sei!

    http://1.bp.blogspot.com/-WmGiaCBFbss/T9FI2ZanXrI/AAAAAAAAAmo/rRjAuEHRwug/s1600/kap+4+b.jpg
    Da kam der große Nikolas
    Mit seinem großen Tintenfaß.
    Der sprach: „Ihr Kinder hört mir zu
    Und laßt den Mohren hübsch in Ruh!
    Was kann denn dieser Mensch dafür,
    Daß er so weiß nicht ist wie ihr?“
    Die Buben aber folgten nicht
    und lachten ihm ins Angesicht
    Und lachten Ärger als zuvor
    Über den armen schwarzen Mohr.

    http://3.bp.blogspot.com/-cDENEzVRHps/T9FI_fx9IoI/AAAAAAAAAmw/kVUC69vc8RU/s1600/kap+4+c.jpg
    Der Niklas wurde bös und wild,
    Da siehst Du es auf diesem Bild!
    Er packte gleich die Buben fest,
    Beim Arm, beim Kopf, bei Rock und West
    Den Wilhelm und den Ludewig,
    Den Kaspar auch, der wehrte sich.
    Er tunkt sie in die Tinte tief,
    Wie auch der Kaspar „Feuer“ rief.
    Bis übern Kopf ins Tintenfaß
    tunkt sie der große Nikolas.

    http://3.bp.blogspot.com/-9AS3jY1wT7I/T9FLytN-hPI/AAAAAAAAAnI/M9G1r6x-82A/s1600/kap+4+d.jpg
    Du siehst sie hier, wie schwarz sie sind,
    Viel schwärzer als das Negerkind.
    Der Mohr voraus im Sonnenschein,
    Die Tintenbuben hinterdrein.;
    Und hätten sie nicht so gelacht,
    Hätt Niklas sie nicht schwarz gemacht.

    V. Die Geschichte vom wilden Jäger

    http://4.bp.blogspot.com/-PG-TDa1e07Y/T9hbMXs8xmI/AAAAAAAAAtk/Z-hgbAuVCMk/s1600/j%C3%A4ger+1.jpg
    Es zog de wilde Jägersmann
    sein grasgrün neues Röcklein an;
    nahm Ranzen, Pilverhorn und Flint
    und lief hinaus ins Feld geschwind.
    Er trug die Brille auf der Nas’.
    Das Häschen sitzt im Blätterhaus
    und lacht den blinden Jäger aus.
    Jetzt schien die Sonne gar zu sehr,
    das ward ihm sein Gewehr zu schwer.
    Er legte sich ins grüne Gras;
    das alles sah der kleine Has’.
    Und als der Jäger schnarcht und schlief,
    der Has’ ganz heimlich zu ihm lief
    und nahm die Flint und auch die Brill
    und schlich davon ganz leis und still.

    http://1.bp.blogspot.com/-3tmMMvG9Y6g/T9hbX2JKZEI/AAAAAAAAAts/fAJjP5wgGAg/s1600/j%C3%A4ger+2.jpg
    Die Brille hat das Häschen jetzt
    sich selbst auf seine Nas’ gesetzt;
    und schießen will’s aus dem Gewehr.
    Der Jäger aber fürcht sich sehr.
    Er läuft davon und springt und schreit:
    „Zur Hilf, ihr Leut, zur Hilf, ihr Leut!“

    http://3.bp.blogspot.com/-F6yQGoKFJKk/T9hbhsEAuyI/AAAAAAAAAt0/B5EDbogKQSA/s1600/j%C3%A4ger+3.jpg
    Das kommt der wilde Jägersmann
    zuletzt beim tiefen Brünnchen an.
    Er springt hinein. Die Not war groß;
    es schießt der Has’ die Flinte los.
    Des Jägers Frau am Fenster saß
    und trank aus ihrer Kaffeetass’.
    Die schoß das Häschen ganz entzwei;
    Da rief die Frau: „O wei! O wei!“
    Doch bei dem Brünnchen heimlich saß
    der Hächen Kind, der kleine Has’.
    Der hockte das im grünen Gras;
    dem floß der Kaffee auf die Nas’.
    Er schrie:"Wer hat mich hier verbrannt?"
    Und hielt den Löffel in der Hand.

    VI.Die Geschichte vom Daumenlutscher

    http://3.bp.blogspot.com/-4k3sBy__8X0/T9hcqkU6PDI/AAAAAAAAAt8/bu-HKoOJMi0/s1600/daumenlutscher+1.jpg
    „K o n r a d“, sprach die Frau Mama,
    „ich geh aus und du bleibst da.
    Sei hübsch ordentlich und fromm,
    bis nach Haus’ ich wieder komm.
    Und vor allem, Konrad, hör!
    lutsche nicht am Daumen mehr;
    denn der Schneider mit der Scher
    kommt sonst ganz geschwind daher,
    und die Daumen schneidet er
    ab, als ob Papier es wär.“

    Fort geht nun die Mutter und
    wupp! den Daumen in den Mund.

    http://3.bp.blogspot.com/-ZEkgGGP6Ig4/T9hcxg9SuGI/AAAAAAAAAuE/rh7zMA4JtQQ/s1600/daumenlutscher+2.jpg
    Bauz! da geht die Türe auf,
    und herein in schnellem Lauf
    springt der Schneider in die Stub
    zu dem Daumen-Lutscher-Bub.
    Weh! jetzt geht es klipp und klapp
    mit der Scher die Daumen ab,
    mit der großen, scharfen Scher!
    Hei! da schreit der Konrad sehr.
    Und als Mutter kommt nach Haus,
    sieht der Konrad traurig aus.
    Ohne Daumen steht er dort,
    die sind alle beide fort.

    VII. Die Geschichte vom Suppenkasper

    http://2.bp.blogspot.com/-o8Jt-fcaDqw/T9hdj-Ie2eI/AAAAAAAAAuM/YQ_DJLkPCtU/s1600/suppenkasper.jpg
    Der K a s p a r, der war kerngesund,
    ein dicker Bub und kugelrund.
    Er hatte Backen rot und frisch;
    die Suppe aß er hübsch bei Tisch.
    Doch einmal fing er an zu schrein:
    „Ich esse keine Suppe! nein!
    Ich esse meine Suppe nicht!
    Nein meine Suppe eß ich nicht!“

    Am n ä c h s t e n Tag - ja sieh nur her!
    Da war er schon viel magerer.
    Da fing er wieder an zu schrein:
    „Ich esse keine Suppe! nein!Ich esse meine Suppe nicht!
    Nein meine Suppe eß ich nicht!“

    Am d r i t t e n Tag, o weh und ach!
    wie ist der Kaspar dünn und schwach!
    Doch als die Suppe kam herein,
    gleich fing er wieder an zu schrein:
    „Ich esse keine Suppe! nein!
    Ich esse meine Suppe nicht!
    Nein, meine Suppe eß ich nicht!“

    Am v i e r t e n Tage endlich gar
    der Kaspar wie ein Fädchen war.
    Er wog vielleicht ein halbes Lot
    Und war am f ü n f t e n Tage tot.

    VIII. Die Geschichte von dem Zappel-Phillip

    http://2.bp.blogspot.com/-esyqSw5wt70/T9hdspCq0KI/AAAAAAAAAuU/eW69M3AU1TI/s1600/zappelphillip+1.jpg
    „Ob der P h i l i p heute still
    wohl bei Tische sitzen will?“
    Also sprach in ernstem Ton
    der Papa zu seinem Sohn,
    und die Mutter blickte stumm
    auf dem ganzen Tisch herum.
    Doch der Philipp hörte nicht,
    was zu ihm der Vater spricht.
    Er gaukelt
    und schaukelt,
    er trappelt
    und zappelt
    auf dem Stuhle hin und her.
    „Philipp, das mißfällt mir sehr!“

    http://3.bp.blogspot.com/-ia6zZFxWi1o/T9hd0MUMq7I/AAAAAAAAAuc/hpkF8NYXlXw/s1600/zappelphillip+2.jpg
    Seht, ihr lieben Kinder, seht,
    wie’s dem Philipp weiter geht!
    Oben steht es auf dem Bild.
    Seht! er schaukelt gar zu wild,
    bis der Stuhl nach hinten fällt.
    Da ist nichts mehr, was ihn hält.
    Nach dem Tischtuch greift er, schreit.
    Doch was hilt’s? Zu gleicher Zeit
    fallen Teller, Flasch ud Brot.
    Vater ist in größer Not,
    und die Mutter blicket stumm
    auf dem ganzen Tisch herum.

    http://2.bp.blogspot.com/-ECdJ3Q55mrI/U2vqrxrPHMI/AAAAAAAAOJQ/dVVouJ7k4Is/s1600/zappelphillip+3.jpg
    Nun ist Phillip ganz versteckt
    und der Tisch ist abgedeckt.
    Was der Vater essen wollt,
    unten auf der Erde rollt.
    Suppe, Brot und alle Bissen,
    alles ist herabgerissen.
    Suppenschüssel ist entzwei,
    und die Eltern stehn dabei.
    Beide sind gar zornig sehr,
    haben nichts zu essen mehr.

    IX. Die Geschichte vom Hanns Guck-in-die-Luft

    http://1.bp.blogspot.com/-HIUdMWVMwrA/T9heHT7jkaI/AAAAAAAAAuw/nVNPst3_Y9g/s1600/hanns+guck-in-die-luft.jpg
    Wenn der H a n n s zur Schule ging,
    stets sein Blick am Himmel hing.
    Nach den Dächern, Wolken, Schwalben
    schaut er aufwärts allenthalben.
    Vor die eignen Füße dicht
    ja, da schaut der Bursche nicht,
    also daß ein jeder ruft:
    „Seht den Hanns Guck-in-die-Luft!“

    Kam ein Hund daher gerannt;
    Hännslein blickte unverwandt
    in die Luft.
    Niemand ruft:
    „Hanns! gib acht, der Hund ist nah!“
    Was geschah?
    Bautz! perdautz! - da liegen zei,
    Hund und Hännschen nebenbei.

    http://2.bp.blogspot.com/-Y80mwrnoyTk/T9heOnqxOJI/AAAAAAAAAu4/bs6tEvp3mzM/s1600/hanns+guck-in-die-Luft+2.jpg
    Einst ging er an Ufers Rand
    mit der Mappe in der Hand.
    Nach dem blauen Himmel hoch
    sah er, wo die Schwalbe flog,
    also daß er kerzengrad
    immer mehr zum Flusse trat.
    Und die Fische in der Rih
    sind erstaunt sehr, alle drei

    Noch ein Schritt! und plums! der Hanns
    stürzt hinab kopfüber ganz! -
    Die drei Fischlein sehr erschreckt,
    haben sich sogleich versteckt.

    http://3.bp.blogspot.com/-9f-arGJufWA/T9heVAVt98I/AAAAAAAAAvA/Z5Ruul-ZPVQ/s1600/hanns+3.jpg
    Doch zum Glück da kommen zwei
    Männer aus der Näh herbei,
    und die haben ihn mit Stangen
    aus dem Wasser aufgefangen.

    Seht! nun steht er triefend naß!
    Ei, das ist ein schlechter Spaß!
    Wasser läuft dem armen Wicht
    aus den Haaren ins gesicht,
    aus den Kleidern, von den Armen,
    und es friert ihn zum Erbarmen.
    Doch die Fischlein alle drei,
    schwimmen hurtig gleich herbei;
    streckens Köpflein aus der Flut,
    lachen, daß man’s hören tut,
    lachen fort noch lange Zeit.
    Und die Mappe schwimmt schon weit.

    X. Die Geschichte vom fliegenden Robert

    http://2.bp.blogspot.com/--ZnHkH-HPKQ/T9hesv_MHNI/AAAAAAAAAvQ/Z_52EiwnMaE/s1600/fliegender+robert.jpg
    Wenn der Regen niederbraust,
    wenn der Sturm das Feld durchsaust,
    bleiben Mädchen oder Buben
    hübsch daheim in ihren Stuben.
    R o b e r t aber dachte: Nein!
    daß muß draußen herrlich sein!
    Und im Feld patschte er
    mit dem Regenschirm umher.

    Hui, wie pfeift der Sturm und keucht,
    daß der Bam sich niederbeugt!
    Seht! den Schirm erfaßt der Wind,
    und er Robert fliegt geschwind
    durch die Luft so hoch und weit.
    Niemand hört ihn, wie er schreit.
    An die Wolken stößt er schon,
    und der Hut fliegt auch davon.

    Schirm und Robert fliegen dort
    durch die Wolken immerfort.
    Und der Hut fliegt weit voran,
    stößt zuletzt am Himmel an.
    Wo der wind sie hingetragen,
    ja, daß weiß kein Mensch zu sagen.

    http://2.bp.blogspot.com/-gFTFKvBHpNM/T9heygd2NrI/AAAAAAAAAvY/ozHq9dtRXgc/s1600/deckel.jpg

    Dr, Heinrich Hoffmann (geb. 1809 Frankfurt, gest. 1894 ebenda) über seinen „Struwwelpeter“
    „Das Alles malte und beschrieb
    Der lustige R e i m e r i c h K i n d e r l i e b.“

    #littérature #enfants #histoire #bande_dessinée

    https://seenthis.net/messages/707238 via klaus++


  • Parcoursup, coulisses d’une réforme précipitée - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2018/07/05/parcoursup-coulisses-d-une-reforme-precipitee_1664445

    Au moment où sont dévoilés les résultats du bac, plus de 300 000 jeunes sont sans affectation définitive. Avec l’impression de faire les frais d’une stratégie bulldozer visant à éviter toute contestation.

    Les résultats du #bac, qui tombent ce vendredi, vont-ils faire du ménage dans les listes d’attente de Parcoursup ? Jeudi, ils étaient encore 350 000 à ne pas savoir ce qu’ils deviendraient à la prochaine rentrée, dans moins de deux mois. Aujourd’hui, 220 000 ont une proposition, mais n’ont pas validé définitivement leur choix dans l’espoir de remonter sur les listes d’attente de leurs autres vœux. 130 000 n’ont, eux, rien du tout : ils ont parfois écopé de « non » dans les filières sélectives et collectionnent les « en attente » pour leurs demandes en fac. Enfin, 68 000 ont abandonné la procédure.

    La semaine dernière, devant la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, (r)assurait de sa voix calme et convaincante : « Chacun pourra accéder à une formation qui lui correspond. » Mais les listes d’attente patinent, évoluant à la vitesse d’un escargot. Stressant pour les candidats et leurs familles, qui, en prime, ont ce sentiment pénible d’essuyer les plâtres.

    Le nouveau système d’affectation, radicalement différent de l’ancien, a été mis en place à toute allure, en l’espace de quelques mois. Le 22 novembre, le projet de loi était présenté en Conseil des ministres. Deux mois plus tard, le 21 janvier, la nouvelle plateforme Parcoursup entrait en application… avant même le vote de la loi. Pourquoi être allé aussi vite ? Pourquoi ne pas avoir pris le temps ?

    Une étincelle et le ministère embraye

    Tout s’est emballé l’été dernier en quelques heures. Certes, l’incendie couvait. La situation est en effet tendue depuis plusieurs années. Conséquence du baby-boom des années 2000, plus de 30 000 étudiants supplémentaires déboulent chaque année dans l’enseignement supérieur et le nombre de places ouvertes dans les formations, en fac, comme en BTS ou classe prépa, ne suit pas… Jusqu’alors, l’algorithme #APB était paramétré de telle sorte qu’en dernier recours, les candidats étaient départagés par tirage au sort. Ainsi, 8 900 élèves ont été déboutés de leur premier vœu dans leur académie. Ils étaient 5 300 dans ce cas en 2016 et 7 500 en 2015. Cette pratique, très critiquée et critiquable, touchait depuis des années les filières les plus demandées, comme Staps (sports) ou psycho, sans que cela n’émeuve outre mesure. Mais voilà que l’année dernière, une étincelle a tout dynamité.

    C’était le 8 juin. Un article, publié sur le site internet de l’Etudiant. « Exclusif. 857 candidats ont été victimes du premier tirage au sort en première année commune aux études de santé (Paces) en Ile-de-France. » Le ministère embraye dans la seconde. Un communiqué, daté du 9 juin au matin, annonce une réunion de crise. Les doyens des sept facs de santé franciliennes sont convoqués fissa pour « trouver une solution ». Jean-Luc Dumas, doyen de la fac de médecine de Bobigny jusqu’à peu, raconte : « Il y a eu un vent de panique. Quand je suis arrivé au ministère, j’ai d’emblée proposé d’accueillir 250 élèves supplémentaires, je pouvais le faire, les locaux le permettaient. » Les autres doyens suivent. « En un quart d’heure, le problème était réglé. » Rien que d’y repenser, cette histoire le met en pétard : « On a fait porter à la médecine le chapeau du problème des capacités d’accueil saturées. Or, il n’en était rien. Nous avions la place. On a utilisé l’émotion d’un possible tirage au sort en médecine pour justifier l’urgence de cette réforme. » L’histoire de Parcoursup ressemble à un coup politique de maître. Ou de chance. Ou les deux.

    En réalité, les places n’ont jamais manqué en première année de #médecine en Ile-de-France, et le tirage au sort n’a pas été utilisé. Des efforts pour pousser les murs n’étaient même pas nécessaires. Jean-Luc Dumas l’a compris après-coup. Le problème était en fait technique, lié à un changement de paramétrage d’APB, qui incluait désormais dans l’entonnoir initial les élèves en réorientation ou venant de l’étranger. « Sauf que les places que nous réservions d’ordinaire pour ces élèves n’avaient pas été numériquement versées aux autres », explique l’ancien doyen. Le chiffre des refusés s’est naturellement dégonflé, façon neige au soleil. A l’université de Versailles, il est même resté au bout du compte 70 places vacantes, raconte le doyen de l’UFR de santé, Djillali Annane. Lui aussi reconnaît, à mots mesurés, « qu’il y a eu un peu d’affolement pour pas grand-chose. Il faut se replacer dans le contexte. La nouvelle équipe venait d’arriver au ministère, ils ont vu monter la polémique, certainement n’ont-ils pas eu le recul nécessaire. » Jean-Luc Dumas est plus incisif : « Tout s’est emballé, la pression sociétale était très forte, d’accord. Mais le fond de ma réflexion : il y avait une volonté politique de certains de faire exploser le système. »

    Quelques heures après la réunion, nouveau communiqué de Frédérique Vidal. « La ministre salue l’engagement de tous les acteurs qui ont rendu cette solution possible. » Puis :« La situation de la filière Paces d’Ile-de-France illustre les limites du système APB. Frédérique Vidal s’est clairement exprimée sur la nécessité de réduire au maximum les effets du tirage au sort pour la rentrée 2017, et de mettre fin au classement aléatoire, qui n’est ni juste ni souhaitable pour la rentrée 2018. » La presse nationale entretient le feu, « Des lycéens tirés au sort pour entrer en médecine » (le Monde), « APB : les ratés en médecine » (le Figaro).

    « On parle de la fac de médecine… à Paris ! C’est malheureux, mais c’est comme ça en France : toute la presse nationale - parisienne - a foncé, tête baissée. Le ministère a ajouté un peu d’huile sur le feu, et le tour était joué. La réforme légitimée », résume, avec une once de cynisme, un observateur aux premières loges. Maintenant que la partie est jouée (gagnée ?), les langues se délient. Un proche de Jean-Michel #Blanquer, le ministre de l’Education, abonde : « On va dire qu’il y a eu une utilisation exagérée d’un épisode pour présenter une réforme comme nécessaire, alors que des ajustements à l’ancien système auraient peut-être suffi. Le discours a pris dans l’opinion. Ils ont foncé, il ne fallait pas louper le coche. » Une fenêtre d’opportunité en or, comme on dit dans les amphis de sciences politiques où l’on décortique l’action publique. En plus, coup de bol pour Macron, pile à ce moment-là, l’Unef, deuxième syndicat étudiant, est empêtré dans des histoires internes de harcèlement sexuel, donc tout à fait incapable d’organiser la rébellion. La mise en demeure de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), qui reproche à l’algorithme APB de déterminer le sort des élèves « sans intervention humaine », est le coup de grâce.

    Le Parlement regarde le train passer

    La ministre a un boulevard. Elle rappelle quand même en catastrophe l’ex-directeur de cabinet de l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem pour piloter concrètement la réforme. Le ministère navigue à vue et à toute vitesse. Le rythme imposé par « l’urgence » est redoutablement efficace. Les fameux « attendus », ces compétences estimées nécessaires pour réussir sa licence, sont publiés le 12 décembre. Les équipes universitaires ont alors un petit mois pour éventuellement les amender, mais avec les fêtes de fin d’année, la plupart n’ont pas le temps de se retourner. Ni même de saisir ce qui était en train de se jouer. D’autant qu’au démarrage, la plupart des enseignants-chercheurs étaient favorables à une réforme, partageant la même envie d’avoir une prise sur le choix de leurs futurs élèves.

    Les parlementaires, aussi, ont regardé le train passer. Un collaborateur se remémore ce calendrier « totalement dingue », ces vingt jours (et les nuits courtes) entre la découverte du texte de loi et son examen en séance à l’Assemblée. Express pour décrypter un texte et lire entre les lignes. Régis Juanico, député du groupe socialiste : « On a voté à l’aveugle, clairement. Sous les apparences qu’il fallait aller vite pour des aspects techniques, nous n’avions que très peu d’informations sur la façon dont le système allait fonctionner, sur l’existence d’algorithmes locaux par exemple. Nous n’avions aucune étude d’impact. » Le texte sera adopté à l’Assemblée en un jour et demi, sans réel débat. Quand le projet débarque au Sénat, les 810 000 élèves sont déjà en train d’inscrire leurs vœux dans Parcoursup… La loi est entrée en application avant même d’en être une.

    Les socialistes, insoumis et communistes vitupèrent, en portant la question devant le Conseil constitutionnel. L’argument n’a même pas été repris dans la réponse des « sages ». La loi ORE (relative à l’orientation et à la réussite des étudiants) est publiée au Journal officiel le 9 mars. Dans les facs, les enseignants-chercheurs - même les enthousiastes du début - commencent à tiquer sur ces nouvelles règles du jeu, très variables dans l’application d’une fac à l’autre. Dans les amphis, les étudiants se réveillent doucement : des universités sont bloquées, d’autres perturbées, la mobilisation s’agrippe à celle des cheminots. Mais sans coordination nationale, le mouvement étudiant ne parvient pas à avoir assez de visibilité pour mettre en difficulté la ministre. Et puis, il est tard. Le système s’applique déjà, les dés sont jetés. Au même moment, Frédérique Vidal et son équipe ont une tout autre angoisse, bien plus terre à terre : que l’algorithme #Parcoursup mouline, sans plantage.

    « L’opinion publique ne l’a pas mesuré, mais aucune analyse de convergence n’a été faite en amont. Aucune modélisation des données », assure un observateur. Dans les colonnes de Libé, le 5 juin, le think-tank Terra Nova s’étonnait qu’on ose ce genre « d’expérience grandeur nature ». Effectivement, 810 000 jeunes citoyens, ça fait beaucoup de cobayes

    Désespérant mais nécessaire à savoir. Ce gouvernement n’est qu’un ramassis de vautours prêts à dépecer le moindre dispositif qui n’œuvre pas suffisamment au maintien de l’élite en place.

    #éducation #sélection #manipulation #discrimination #loi_ORE #vidal

    https://seenthis.net/messages/706984 via ninachani


  • Un jeune libriste part à l’asso des mauvaises habitudes
    https://framablog.org/2018/07/04/un-jeune-libriste-part-a-lasso-des-mauvaises-habitudes

    Neil vient de finir un #Stage d’étudiant au terme duquel il a réussi à faire adopter des outils libres à une #Association. Il livre ici le récit de ses tribulations, c’est amusant et édifiant… On aimerait bien qu’il y en … Lire la suite­­

    #Claviers_invités #Contributopia #Libres_Logiciels #Libres_Services #Migration #adhérents #aide #Asso #base_de_données #BTS #ciné #LibreOffice #mailing #MariaDB #mastodon #Microsoft #migration #plugin #site_web #stagiaire #windev #wordpress


  • Le patrimoine irakien entre amnésie et réinvention
    https://orientxxi.info/lu-vu-entendu/le-patrimoine-irakien-entre-amnesie-et-reinvention,2534

    À l’heure où l’Irak se cherche une nouvelle identité et un nouveau gouvernement, l’Institut des cultures d’islam (ICI) présente jusqu’au 29 juillet à Paris l’exposition « Bagdad mon amour ». Elle révèle un pan méconnu de la culture du pays, ou comment le patrimoine local a nourri la production artistique malgré les vicissitudes de l’histoire nationale. En guise de fil rouge, le commissaire de l’exposition Morad Montazami a choisi les collections du musée de #Bagdad, devenu tristement célèbre en avril 2003 lors (...)

    #Lu,_vu,_entendu

    / #Irak, #Histoire, #Patrimoine_culturel, Bagdad, #Guerre_d'Irak, #Exposition

    « https://www.institut-cultures-islam.org/bagdad-mon-amour »
    « https://mosul-eye.org »


  • Engagement_atypique
    https://framablog.org/2018/06/30/engagement-atypique

    Une trajectoire hors du commun au bénéfice du bien commun : on aimerait bien qu’il y en ait beaucoup comme elle pour s’engager de façon aussi déterminée et compétente. Son parcours méritait bien une interview. Nous espérons entamer une série d’interviews … Lire la suite­­

    #Communs #Contributopia #Droits_numériques #Internet_et_société #Libertés_Numériques #Non_classé #ARCEP #Asso #Association #Bayart #FAI #Fédération #FFDN #Illyse #LGBT #Quadrature #Régulation #Télécoms



  • Attentat masculiniste et masculinité hégémonique | Les couilles sur la table
    https://www.binge.audio/cours-particulier-avec-eric-fassin-22

    Dans la seconde partie de cet entretien avec le sociologue Eric Fassin, spécialiste incontournable des questions de genre, il est question de quatre événements vus au prisme des masculinités. L’attentat masculiniste de Toronto, l’exercice du pouvoir d’Emmanuel Macron et de Donald Trump, et le formidable mouvement de libération et d’écoute de la parole des femmes sur les violences sexuelles, c’est à dire les mouvements #balancetonporc et #metoo. Durée : 43 min. Source : Binge Audio

    https://dts.podtrac.com/redirect.mp3/feed.pippa.io/public/streams/5af9be2f2590f81e4ce2190f/episodes/5b3385d4c9abd56c62dfedb1.mp3

    https://seenthis.net/messages/705090 via Rezo


  • «« La galère s’amuse » : quand la #radio escamote la #prison»
    http://syntone.fr/la-galere-samuse-quand-la-radio-escamote-la-prison

    En 2014 était créées au sein de la prison des #Baumettes, à Marseille, cinq histoires sonores qui détonnaient – et détonnent toujours – par rapport aux productions radiophoniques couramment réalisées en milieu carcéral. À l’occasion de leur mise en ligne intégrale sur le site de l’Oufipo et du démarrage de notre dossier radio et prison, retour sur Hey Jo, comment tu vois le problème ? , de #Radio_Baumettes.

    À écouter sur le site de l’#Oufipo
    http://oufipo.org/hey-jo

    Le premier épisode : «Imagine»
    http://oufipo.org/IMG/mp3/1-Hey%20Jo-Imagine_%20Episode%201-%204mn49s.mp3

    La radio en milieu carcéral
    http://oufipo.org/la-radio-en-milieu-carceral

    Longueur d’ondes aime à faire connaître la radio là où on ne l’attend pas. La douzième édition du festival de la radio et de l’écoute s’est intéressée à la radio en milieu carcéral. Avec pour invités #Elisa_Portier, reporter, réalisatrice et productrice, intervenante à la Maison d’arrêt des Baumettes, et #Nicolas_Frize, compositeur, qui accompagne depuis 1991 des détenus de la Maison centrale de #St-Maur à la formation aux métiers du son, à la numérisation d’archives sonores et à travers des ateliers de culture et de création musicale.

    http://oufipo.org/IMG/mp3/LDO%20Radio%20en%20milieu%20carc%C3%A9ral.mp3

    #radio_et_prison #création_sonore #audio

    https://seenthis.net/messages/703526 via Syntone


  • La réforme du lycée lourde menace contre le BAC #bac #dossierspécial
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/la-reforme-du-lycee-lourde-menace-contre-le-bac-bac-dossierspe

    https://www.initiative-communiste.fr/wp-content/uploads/2018/01/réforme-du-bac-300x200.png

    L’épreuve de philo du bac 2018 se tient aujourd’hui pour la majorité des lycéens. Elle pourrait bien être l’une des dernière, le régime Macron s’étant atteler à supprimer le bac en tant que diplôme nationale, le même pour tous, anonyme, quelques soit la ville ou le lycée, seule condition valant sélection pour accéder à l’enseignement […] L’article La réforme du lycée lourde menace contre le BAC #bac #dossierspécial est apparu en premier sur INITIATIVE COMMUNISTE.


  • Inside Palmer Luckey’s Bid to Build a Border Wall

    Palmer Luckey—yes, that Palmer Luckey, the 25-year-old entrepreneur who founded the virtual reality company Oculus, sold it to Facebook, and then left Facebook in a haze of political controversy—hands me a Samsung Gear VR headset. Slipping it over my eyes, I am instantly immersed in a digital world that simulates the exact view I had just been enjoying in real life. In the virtual valley below is a glowing green square with text that reads PERSON 98%. Luckey directs me to tilt my head downward, toward the box, and suddenly an image pops up over the VR rendering. A human is making his way through the rugged sagebrush, a scene captured by cameras on a tower behind me. To his right I see another green box, this one labeled ANIMAL 86%. Zooming in on it brings up a photo of a calf, grazing a bit outside its usual range.

    The system I’m trying out is Luckey’s solution to how the US should detect unauthorized border crossings. It merges VR with surveillance tools to create a digital wall that is not a barrier so much as a web of all-seeing eyes, with intelligence to know what it sees. Luckey’s company, Anduril Industries, is pitching its technology to the Department of Homeland Security as a complement to—or substitute for—much of President Trump’s promised physical wall along the border with Mexico.

    https://media.wired.com/photos/5b16f07f895dca7a99d02e32/master/w_2025,c_limit/WI070118_FF_Anduril_LO_01.jpg
    https://www.wired.com/story/palmer-luckey-anduril-border-wall

    #Palmer_Luckey #murs #frontières #barrières_frontalières #complexe_militaro-industriel #surveillance #technologie #migrations #asile #réfugiés #détection #Lattice #Anduril
    via @isskein

    https://seenthis.net/messages/701528 via CDB_77


  • SenseTime, la start-up chinoise en pointe dans la reconnaissance faciale
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/06/04/sensetime-la-start-up-chinoise-en-pointe-dans-la-reconnaissance-faciale_5309

    La jeune pousse, qui a levé plus de 1 milliard de dollars en deux mois, s’impose comme une championne de l’intelligence artificielle. Vous n’avez sans doute pas encore entendu parler de SenseTime, mais l’entreprise chinoise, elle, vous connaît peut-être déjà. Du moins, de vue. Si vous avez voyagé en Chine, ou si vous utilisez un smartphone chinois, de la marque Huawei par exemple, il est probable que votre visage soit enregistré dans la base de données du leader chinois de la reconnaissance faciale. (...)

    #Alibaba #Honda #Huawei #Qualcomm #SenseTime #Temasek #Tencent #Xiaomi #Alibaba.com #Baidu #algorithme #smartphone #CCTV #biométrie #facial #surveillance (...)

    ##vidéo-surveillance

    https://seenthis.net/messages/699710 via etraces



  • Asia Argento excédée par les propos de Franz-Olivier Giesbert
    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/asia-argento-excedee-par-les-propos-de-franz-olivier-giesbert_38f719f
    http://i.f1g.fr/media/eidos/805x453_crop/2018/05/28/XVMa5e66224-6287-11e8-ba94-017d2784291e.jpg

    C’est par l’intermédiaire d’un tweet rageur qu’Asia Argento s’en est prise violemment à Franz-Olivier Giesbert après ses propos sur les victimes d’Harvey Weinstein. Dimanche 27 mai, dans l’émission Les Terriens du dimanche, le journaliste a jugé « hypocrite » les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc. Un jugement dont ce serait bien passé la comédienne.

    « Toutes les femmes, actrices ou non, qui ont été violées par Weinstein ou par des monstres inconnus, sont des survivantes et des sœurs », rappelle-t-elle sur son compte Twitter avant de s’adresser brutalement à l’éditorialiste : « Tandis que tous les hommes comme vous, Franz-Olivier Giesbert, qui tentent de préserver leur place dans le #patriarcat en humiliant les victimes, sont juste des putains d’enfoirés ».

    https://seenthis.net/messages/697896 via Agnès Maillard


  • Avec #BaguetteMagique, ces parents d’enfants sourds interpellent le ministre de l’Education
    https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/18/avec-baguettemagique-ces-parents-denfants-sourds-interpellent-le-mini

    SCOLARITÉ - Les enfants sourds et malentendants bientôt mis à la porte des écoles ? C’est ce que redoutent des parents d’élèves qui dénoncent un accès à la scolarité de plus en plus compliqué pour leurs rejetons s’exprimant en Langue des signes française (LSF). Ils se rassemblent depuis mardi 15 mai sous le hashtag #BaguetteMagique, pour dénoncer l’inertie du gouvernement.

    Il y a un article passionnant sur la #LSF dans @panthere qui raconte la façon dont l’école de Jules Ferry, celle née à la suite de la répression de la Commune par les Versaillais, a décidé de supprimer les écoles enseignant la LSF... Quand on dit que nos dirigeants actuels sont des descendants des versaillais, on le retrouve aussi sur ce sujet, c’est effarant.

    https://seenthis.net/messages/697861 via BigGrizzly


  • Dans le ventre du Big Data en Chine
    https://www.courrierinternational.com/article/enquete-dans-le-ventre-du-big-data-en-chine

    La multiplication des data centers en Chine ouvre un nouveau marché juteux. Moins performant qu’il n’y paraît, il fait naître cependant des ambitions politiques de contrôle social étendu. Nulle part ailleurs qu’en Chine, le Big Data n’est une aussi grande affaire. Outil essentiel à l’exercice du pouvoir et clé de la réforme gouvernementale de la société, il y est promu comme l’instrument d’une stratégie nationale. Le Big Data change la vie de tous, État, entreprise, individu. La Chine est au premier plan (...)

    #Alibaba #Tencent #Baidu #Taobao #WeChat #Weibo #Alibaba.com #algorithme #prédictif #métadonnées #publicité #BigData #marketing (...)

    ##publicité ##profiling

    https://seenthis.net/messages/697625 via etraces


  • Innocents aujourd’hui, coupables demain ? Pourquoi tout ce que vous faites, dites, ou pensez en ligne aujourd’hui sera utilisé demain contre vous
    http://www.atlantico.fr/decryptage/innocents-aujourd-hui-coupables-demain-pourquoi-tout-que-faites-dites-ou-p

    Dans une tribune, l’entrepreneur suédois Rick Falkvinge fait la distinction entre la surveillance analogique du « veux monde » et celle du monde numérique, qui conserve et stocke toutes nos données. Avec le risque de devenir coupables dans le futur pour des propos et des comportements admis aujourd’hui. Atlantico : Dans un monde où les propos sont conservés, des conversations téléphoniques aux tweets en passant par les mails, Rick Falkvinge souligne que des propos tenus aujourd’hui et socialement (...)

    #FBI #Google #Facebook #Google_AdWords #Baidu_Maps #algorithme #manipulation #oubli #contrôle #surveillance (...)

    ##vidéo-surveillance

    https://seenthis.net/messages/695653 via etraces


  • oiseaux migrants et fonds vautours : la Grèce trois ans après l’espoir

    Le jeu ne s’arrête pas à 2015 ni à la « sortie des mémorandums » annoncée aujourd’hui. Le jeu bien sûr ne s’arrête pas non plus à la Grèce. Do not walk outside this area ; le chantage contre la Grèce, la répression contre la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ont pour objectif de mettre le possible hors-la-loi ; de démontrer, comme il est écrit sur l’aile des avions, qu’ il est interdit de marcher au-delà de cette zone définie par les institutions de marché ; de prouver qu’il n’est pas d’autres institutions possibles que cet assemblage complexe de centres de décision politiques et financiers, européens et internationaux qui, en Grèce, dès la fin de la première phase du gouvernement Tsipras, se sont significativement autoproclamées « les Institutions » comme s’il ne pouvait y en avoir d’autres, comme s’il n’y en avait pas d’autres — ni dans le réel, ni dans le possible.

    https://oulaviesauvage.blog/2018/05/18/oiseaux-migrants-et-fonds-vautours-la-grece-trois-ans-apres-lespoir

    #Grèce #Espagne #France #Europe #migrants #gauche #néolibéralisme #management #frontières #gouvernance #répression #résistances #Tsipras #UE #NDDL #zad #finance #banques

    https://seenthis.net/messages/695212 via kaparia


  • Sur la manière dont on fabrique un #grand_homme - Pierre Rissient
    Je découvre Pierre Rissient, beaucoup d’articles font son éloge funèbre en insistant sur le fait qu’il a co-produit le seul film réalisé par une femme et doté d’une demi palme d’or à Cannes.
    On apprend que cet homme etait pote avec Tarantino et Scorces et on parle du festival de cannes post-weinstein. Du coup je me demande quelles relations avait ce Pierre Rissant avec Weinstein le serial-violeur. Au passage je rappel que le tag #balancetonporc à été crée car le porc était le nom que les actrices donnaient à Weinstein à Cannes.

    C’est impossible que ce Pierre Rissient ignore ce que faisait Weinstein. En cherchant des infos sur les liens entre Rissant et Weinstein je trouve ceci daté de 2008 (ca donne un indication sur le lien entre les porcs et weinstein au passage) :

    Il y a trois ans, ils claquaient la porte de Disney, lui laissant leur société Miramax - et son extravagant catalogue de films. Depuis, les frères Weinstein n’étaient plus réapparus à la lumière. Mais leur dernier film, Zack and Miri Make a Porno, vient de faire un tabac au festival de Toronto. Les Weinstein, producteurs mythiques du cinéma américain des années 1990, sont peut-être de retour.

    Nés en 1952 et 1954, Harvey et Bob font leur entrée dans le septième art en 1979, à l’aube de l’ère des blockbusters. Le nom de leur société - Miramax - est un hommage à leur mère Miriam et à leur père Max, un tailleur de diamants qui avait combattu en Egypte pendant la seconde guerre mondiale avant de soutenir la cause sioniste.

    Elevés dans le Queens dans des conditions modestes, les deux frères ont grandi dans le culte de la famille Kennedy, mais aussi de la fratrie. Malgré des disputes parfois violentes, ils ont toujours travaillé main dans la main. Véritable cinéphile, doté d’une agressivité très hollywoodienne, Harvey, le plus grand (et le plus gros) des deux, le plus extraverti aussi, s’occupe directement des films.

    Il est aussi le plus redouté - notamment pour sa violence légendaire. Une réputation qui lui vaut d’être caricaturé par Tom Cruise dans Tropic Thunder, le film de Ben Stiller dont la sortie française est prévue le 15 octobre.

    Certains cinéastes le détestent. Sa tendance assumée à couper dans les films lui vaut le doux surnom d’"Harvey Scissorhands", référence au film Edouard aux mains d’argent, dans lequel Johnny Depp porte une paire de ciseaux en guise de mains.

    Mais Harvey est un séducteur sans pareil. Doublée d’une grande intelligence et d’un sens aigu de la communication, son agressivité devient un atout quand il s’agit de défendre un film. « La première fois que je l’ai rencontré, se souvient Vincent Maraval, patron des ventes internationales chez Wild Bunch, il voulait nous acheter Delicatessen. On ne le connaissait pas et on n’avait aucune intention de le lui vendre. Pour nous prouver sa motivation, il est parti puis est revenu déguisé en boucher, avec une tête de cochon sous le bras ! On a fini par lui laisser le film... »

    Quant à ses interventions sur la table de montage, elles relèvent, pour certains, d’un instinct très sûr. Pierre Rissient, qui fut membre du comité de sélection du Festival de Cannes et travailla avec Harvey sur La Leçon de Piano, de Jane Campion, et Little Buddha, de Bernardo Bertolucci, témoigne : « Quoi qu’on pense de Little Buddha, le film se tenait mieux après ses suggestions. Dans sa génération, Harvey est un des seuls à être compétent. »

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/cinema/article/2008/09/13/les-freres-weinstein-refont-leur-cinema_1094856_3476.html#KjWTXQQgzcvdDbW0.9

    Du coup le « féminisme » de Rissient me semble assez particulier car si d’un coté il a co-produit le seul film réalisé par une femme (et du coup je me demande si cette co-palme est pas finalement un cadeau fait à Rissient par ses potes quetards de cannes), Bertolucci est notoirement connu pour le viol de Maria Sheinder
    https://www.lesinrocks.com/2016/12/04/cinema/dernier-tango-a-paris-bertolucci-reconnait-organise-viol-de-comedienne-m
    Et j’ai pas vu Lillte Bouddha mais le pitch fleur un peu le supremacisme blanc, le sauveur blanc et le colonialisme.

    Alors on a des articles élogieux pour un mec totalement inconnu du publique et on efface son amitié avec Weinstein, Tarantino (qui agresse aussi ses actrices en les étranglant jusqu’à l’évaouissement), Bertolucci... pour en faire un pseudo féministe à demi-mots

    Weinstein a co-produit la lecon de piano (un film très douteux du point de vue féministe soit dit en passant, ca m’étonne pas que Weinstein ai produit cet érotisation du chantage sexuel).

    L’institut lumière qui fait la comm pour l’hagiographie de cet inconnu mentionne le nom de son épouse Yung Hee et là j’aimerais bien savoir quelle est la différence d’age entre ce Pierre Rissient et son épouse. J’ai pas trouvé d’infos à ce sujet mais j’ai comme l’impression qu’elle n’a pas 81 ans.

    Bref hier au détour d’un article sur la vieillesse chez les 68tards je tombe sur un exemple de la manière dont la mémoire d’une féministe est faite en 2018 :

    https://seenthis.net/messages/692095
    « Le féminisme radical de Thérèse, sa vision très politique, un peu mégalo et autocratique, n’ont pas toujours facilité les choses, créant des conflits incessants non seulement avec la mairie, mais aussi avec les femmes du projet (un premier groupe a d’ailleurs explosé dès 2011). »

    Au passage je relève l’absence de sororité de cette journaliste qui installe une image très négative de Thérèse Clerc tandis que les hagiographes de Pierre Rissient sont des hommes. C’est peut être un hasard mais cette absence de sororité est un problème pour l’historicisation des femmes et la mémoire en particulier des féministes (qui vont toujours trop loin)

    Les inrock révèlent un peu plus qui est ce Rissient, un gros masculiniste aux tendances extrème droitières : https://www.lesinrocks.com/2018/05/06/cinema/pierre-rissient-disparition-dun-activiste-cinephile-111080076

    Dans ce cinéma, ils avaient établi un fameux carré d’as : Raoul Walsh, Otto Preminger, Fritz Lang et Joseph Losey. Des cinéastes qui ne faisaient pas dans le sentimentalisme ni n’abusaient d’ornementations stylistiques gratuites, menant leurs récits de manière sèche, autoritaire, dans un style sobre qui ne prenait jamais le pas sur le récit et l’action. Des cinéastes également portés vers la masculinité, dans leurs thèmes ou leur esthétique, point sur lequel insistaient les macmahoniens ce qui leur valut des soupçons de sympathies droitières, voire pire.

    Les inrock disent que bien sur c’etait pas un vrai, mais les inrock adorent faire la pub de Cantat et Orselan du coup si les inrock disent que c’est pas un fasciste masculiniste c’est que c’en est un. Il était peut être pas fascite sur tous les plans, mais il y beaucoup d’élément pour dire qu’est c’était un facho de la bite, un mussolinien du zob, un pinochien de la pine, c’est à dire un masculiniste.

    Du coup ca explique le si faible nombre de réalisatrices selectionnées à cannes puisque c’est ce type affreux qui fait des films « éxotico-érotique aux phillipines » (erk !) qui choisissait les films de ce festival misogyne.

    Et du coup cette année, pour la première session de cannes post-weinsteins le festival est dédié à cet homme qui faisait l’éloge de Weinstein.

    #legende_noire #legende_blanche #historicisation #fraternité #fratriarcat #féminisme #cannes #culture_du_viol #mémoire #amnesie #weinstein #balancetonporc #masculinisme

    https://seenthis.net/messages/692265 via mad meg


  • « La “fintech” chinoise, un “fait social total” qui est tout sauf neutre »
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/05/03/la-fintech-chinoise-un-fait-social-total-qui-est-tout-sauf-neutre_5293893_32

    Selon l’assureur Bertrand Hartemann, dans une tribune au « Monde », la généralisation du paiement numérique sur les plates-formes privées offre à l’Etat un outil de surveillance accrue de la population. Forte d’un marché de 730 millions d’internautes, la Chine s’impose comme le centre névralgique de la finance numérique, la fintech. Les géants des nouvelles technologies plongent leurs racines au plus profond des pratiques quotidiennes de la société de consommation chinoise. Baidu, Alibaba et Tencent ont (...)

    #Alibaba #Tencent #Baidu #surveillance #fintech

    https://seenthis.net/messages/691759 via etraces


  • QUE SONT-ILS DEVENUS ?

    Ancienne prof dans une banlieue difficile, Delphine Saltel retrouve les élèves qu’elle avait enregistrés au collège et confronte leur voix d’enfant à leur parcours d’adulte. 12 ou 15 ans après leur troisième, que sont devenus les petits caïds et les premiers de la classe ? Inattendu, drôle et parfois dérangeant, un podcast documentaire sensible sur l’école, la banlieue et la diversité des #destins.

    https://pbs.twimg.com/media/DbKGDgUWkAEu3KK.jpg
    https://www.arteradio.com/serie/que_sont_ils_devenus
    #école #éducation #banlieue #France #parcours_professionnel #parcours_de_vie #audio

    https://seenthis.net/messages/688356 via CDB_77


  • Trois arbres emblématiques sont tombés - 7 Lames la Mer
    http://7lameslamer.net/trois-arbres-emblematiques-sont-2186.html
    http://7lameslamer.net/IMG/arton2186.png

    Mémoires végétales de notre société, symboles dans notre inconscient collectif ou encore icônes de notre image réunionnaise, trois arbres emblématiques de l’île sont tombés... sous les coups de #Fakir.

    #LaReunion #cyclone #CycloneFakir #banian #arbre #flamboyant


  • Des paléorivières qui traversaient le Sahara ont peut-être servi d’anciennes voies de migration humaine.
    Attention : 11 septembre 2013.

    https://www.sciencedaily.com/images/2013/09/130911184712_1_540x360.jpg

    Cette figure détaille les sites archéologiques, et la probabilité annuelle qu’un site ait des eaux de surface. Les données archéologiques sont dérivées de plusieurs sources. Les trouvailles sont caractérisées par des artefacts de l’Aterian et du Middle Stone Age tels que foliacés bifaciaux et pointes typiques « moustériennes », grattoirs latéraux et technologie Levallois (...).

    (...)

    La migration humaine vers le nord à travers l’Afrique est controversée. Cet article utilise une nouvelle approche de modélisation paléohydrologique et hydraulique pour tester l’hypothèse selon laquelle sous des climats plus humides il y a environ 100.000 ans, les principaux systèmes fluviaux traversaient le Sahara vers la Méditerranée, créant ainsi des voies de migration viables.
    [Les auteurs confirment] que trois de ces paléosystèmes fluviaux désormais enfouis auraient pu être actifs au moment clé de la migration humaine à travers le Sahara. De manière inattendue, c’est la plus occidentale de ces trois rivières, la rivière Irharhar, qui représente la voie la plus probable pour la migration humaine. [Elle] coule directement du sud vers le nord, reliant de manière unique les zones montagneuses qui connaissent les climats de la mousson à ces périodes dans des environnements méditerranéens tempérés où la nourriture et les ressources auraient été abondantes.
    Les résultats ont des implications majeures pour notre compréhension de la façon dont les humains ont migré vers le nord à travers l’Afrique, pour la première fois en fournissant une perspective quantitative sur les probabilités que ces les routes étaient viables pour l’habitation humaine à ces moments.

    L’article original : Were Rivers Flowing across the Sahara During the Last Interglacial? Implications for Human Migration through Africa
    http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0074834

    Le résumé : https://www.sciencedaily.com/releases/2013/09/130911184712.htm

    #préhistoire #Afrique #Sahara #migration #Coulthard #Ramirez #Barton
    #Rogerson #Brücher # Université_d’Hull #Departement_de_Geographie #Royaume_Uni #100000BP

    _

    https://seenthis.net/messages/690066 via La main et l’esprit


  • En Chine, le débat sur la protection des données émerge doucement
    https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301550282965-en-chine-le-debat-sur-la-protection-des-donnees-emerge-doucem

    Pékin cherche à légiférer mais ne veut pas brider la croissance de ses géants du Web, comme Alibaba et Tencent, qui ont accumulé des milliards de données sur les consommateurs chinois. L’exposition aura duré quatre jours avant d’être fermée par la police de Wuhan, dans le centre de la Chine. Sur de grandes feuilles de papier, on pouvait y lire le nom, le sexe, l’âge, l’adresse, le numéro de téléphone, la plaque d’immatriculation, les voyages ou encore les achats effectués par 346.000 habitants de la ville. (...)

    #Alibaba #Tencent #Baidu #QQ #algorithme #données #BigData #profiling #Toutiao

    https://seenthis.net/messages/689224 via etraces