• Le #blocus du #charbon du #Donbass : 5 choses à savoir | UACRISIS.ORG
    http://uacrisis.org/fr/52831-blockade-coal-supplies
    http://uacrisis.org/wp-content/uploads/2017/02/Blokada_Donbass-1.jpg
    @lolo

    Le blocus du charbon en provenance des territoires occupés des régions de Lougansk et de Donetsk est le sujet clé de cette semaine. Depuis le mois de janvier, des activistes et des politiciens bloquent plusieurs passages à niveau dans les régions de Lougansk et de Donetsk. Cela a conduit à des difficultés dans l’approvisionnement des centrales ukrainiennes en charbon anthracite provenant des territoires non contrôlés. Le Conseil des ministres a annoncé des pannes d’électricité. Le gouvernement a rassemblé l’état-major de l’énergie anti-crise et a admis la possibilité de pannes de courant dans 7 régions de l’Ukraine.

    Les arguments des organisateurs du blocus. Les activistes du blocus estiment que le commerce avec les républiques séparatistes est un commerce sur le sang. Pour arrêter ce commerce, il faut adopter une loi permettant de stopper le financement des républiques. Les activistes pensent aussi que les combattants pro-russes gagnent de l’argent grâce à la coopération de la « grande Ukraine » avec des entreprises se trouvant sur les territoires non-contrôlés.

    Pourquoi est-ce un problème pour l’Ukraine.

    *La moitié des centrales thermiques fonctionne avec de l’anthracite et l’autre moitié avec le charbon du gaz qui ne sont plus en mesure de se remplacer. Depuis 2014, l’Ukraine est en manque d’anthracite. Il n’y a que deux solutions pour combler ce manque : le faire venir du Donbass occupé ou l’importer depuis l’Afrique du Sud, l’Australie, les Etats-Unis, le Vietnam. Pour le moment, l’Ukraine n’a pas réussi à trouver à l’étranger du charbon dont le prix soit abordable. Le 13 février, les stocks ukrainiens contenaient 842 tonnes d’anthracite et 688 tonnes de charbon du gaz. Chaque jour, les centrales thermiques ukrainiennes consomment environ 30 000 tonnes de charbon. Si le blocus continue, les stocks seront épuisés en 30-40 jours.

    Les arguments du pouvoir sur la nécessité d’acheter du charbon dans les territoires occupés. Le pouvoir ukrainien estime qu’il faut absolument arrêter le blocus économique du Donbass, car la sécurité énergétique du pays se trouve menacée. L’Ukraine n’est pas en mesure d’assurer son chauffage et son électricité sans le charbon anthracite, qui est produit uniquement dans les zones non contrôlées. Le pouvoir déclare qu’acheter du charbon dans les entreprises enregistrées sur le territoire contrôlé ne signifie pas financer les séparatistes. Même si les mines se trouvent sur les territoires occupés, elles ont une adresse juridique en Ukraine, leurs impôts sont versés dans le budget ukrainien, les mineurs perçoivent leur salaire sur des comptes en hryvnias dans des banques ukrainiennes.

    Ce que le pouvoir ne dit pas. Cette situation de blocus doit servir d’alarme pour le pouvoir, car elle démontre le danger qu’il y a à freiner la réforme énergétique. Depuis plus d’un an, les experts et la société civile exigent la transparence dans la fixation du prix de l’électricité et demandent le rapport sur la suppression progressive de l’utilisation de l’anthracite (le programme a été adopté en 2015). Car c’est selon ce programme que les Ukrainiens ont commencé à payer plus cher l’électricité, en effet une partie du charbon était censée être importée pour supprimer la dépendance au charbon provenant du Donbass. Le gouvernement devait aussi répondre aux accusations liées au scandale autour des achats de charbon et à celles concernant les énormes bénéfices réalisés par l’équipe présidentielle et les entreprises de l’oligarque Renat Achmetov. Le gouvernement n’a toujours pas répondu à ces accusations, cependant il essaie d’intimider les Ukrainiens en menaçant de couper l’électricité.

    Le rôle d’Akhmetov. Environ 15% de l’énergie ukrainienne se produit sur les blocs du charbon anthracite. Cette partie de l’énergie ukrainienne dépend directement de la production du charbon anthracite dans le Donbass et des entreprises d’Akhmetov. En 2015, le gouvernement a décidé de reconvertir les blocs qui fonctionnaient avec de l’anthracite pour qu’ils puissent fonctionner avec du charbon de gaz. L’Ukraine avait besoin de 2-3 ans pour passer entièrement à la consommation du gaz du charbon, donc ces travaux auraient dû être terminés à l’été 2017. Cependant, l’État ne possède que 30% des centrales thermiques électriques, tandis que 70% appartiennent à l’entreprise de Rinat Akhmetov. Les experts estiment qu’Akhmetov a réussi à convaincre le gouvernement qu’il était capable d’assurer les besoins du pays en énergie et si pour cela il utilise le charbon des territoires occupés, c’est son affaire. C’est pour cette raison que les travaux de reconversion des blocs ont été arrêtés. Avec pour toile de fond l’augmentation des tarifs pour la population, que le pouvoir a expliqué par une diversification inexistante et le recours aux importations. L’entreprise d’Akhmetov conserve le monopole, engrange des bénéfices énormes et entretient la dépendance énergétique de l’Ukraine à l’égard des républiques séparatistes. L’oligarque refuse de rendre public les éléments permettant de calculer le coût du charbon, alors que certains experts supposent que l’anthracite du Donbass peut provenir de fosses illégales, et être même moins cher que le charbon des mines légales.


  • Гройсман заявил о проблемах с углем из-за блокирования поездов в Донбассе | РИА Новости Украина

    #Donbass #charbon @lolo

    http://rian.com.ua/economy/20170131/1020989204.html
    http://rian.com.ua/images/101808/25/1018082549.jpg

    КИЕВ, 31 янв — РИА Новости Украина. Перекрытие движения грузовых поездов в Луганской области ставит под угрозу нормальное функционирование украинских теплоэлектростанций (ТЭС), которые не могут работать без поставок угля из неподконтрольного Киеву Донбасса, заявил премьер-министр Владимир Гройсман.
    Блокада в зоне АТО.
    Фото со страницы shtab.blokady в Facebook
    Соцсети: блокада Донбасса и новое обострение

    На прошлой неделе бывшие участники военной операции в Донбассе, в числе которых депутаты Верховной Рады, заблокировали движение по грузовой железнодорожной линии Луганск-Лисичанск — Попасная около населенного пункта Золотое на подконтрольной Киеву территории Луганской области, выступая против торговли с самопровозглашенными ДНР и ЛНР. В понедельник, 30 января, в Минэнерго под председательством министра Игоря Насалика состоялось заседание Координационного центра по обеспечению поставок угля на тепловые электростанции Украины.

    Глава правительства сообщил, что девять миллионов тонн угля антрацитовой группы, из 33 миллионов тонн, которые в год потребляются на украинских ТЭС, завозятся из неподконтрольных Киеву территорий и без него невозможно обеспечить нормальное функционирование энергосистемы.

    «Если кто-то радуется из-за того, что он перекрыл украинцам подачу электроэнергии, я очень этим обеспокоен и хочу подчеркнуть, что мы сделаем все, чтобы угля в Украине было достаточно для нужд населения и производства электроэнергии», — заявил Гройсман в понедельник вечером в программе «Свобода слова» на телеканале ICTV.

    Смотрите также: Железнодорожная блокада Донбасса

    Напомним, прокуратура Луганской области начала уголовное производство в связи с блокированием участка железной дороги. В понедельник полиция сообщила, что железнодорожное полотно в этом районе было повреждено с помощью сварочного аппарата. Участники блокады заявили, что не причастны к повреждению железной дороги.


  • Mapped : The global coal trade | Carbon Brief

    https://www.carbonbrief.org/mapped-the-global-coal-trade

    Carte des exportations de charbon, design intéressant, original etb assez efficace (toujours difficile ces carts de flux, et ici une bonne solution).

    Repéré par Olaf Merk que je remercie.

    https://www.carbonbrief.org/wp-content/uploads/2016/05/coal-trade-around-the-world-1.jpg

    Mapped: The global coal trade

    The global coal trade doubled in the decade to 2012 as a coal-fueled boom took hold in Asia. Now, the coal trade seems to have stalled, or even gone into reverse.

    This change of fortune has devastated the coal mining industry, with Peabody – the world’s largest private coal-mining company – the latest of 50 US firms to file for bankruptcy. It could also be a turning point for the climate, with the continued burning of coal the biggest difference between business-as-usual emissions and avoiding dangerous climate change.

    Carbon Brief has produced a series of maps and interactive charts to show how the global coal trade is changing.

    #charbon #matières_premières #sémiologie #sémantique #couleurs #cartographie #flux #circulation

    https://seenthis.net/messages/551697 via Reka


  • #Donald_Trump s’en va-t-en guerre contre le #Climat
    https://www.mediapart.fr/journal/international/111116/donald-trump-s-en-va-t-en-guerre-contre-le-climat

    Donald Trump coiffé d’un casque de mineur, en meeting en Virginie, le 5 mai 2016 (Reuters) Le président élu américain veut mener « une révolution énergétique », mettre fin à « la guerre contre le #Charbon » et sortir de l’accord de Paris sur le climat. Même si le passage à l’acte risque d’être difficile, il agite un imaginaire extractiviste et viriliste à contrepied des communs défendus par ceux qui croient qu’agir pour le climat œuvre pour plus de justice sociale.

    #International #énergie #Etats-Unis #extractivisme #Maison_Blanche #pétrole


  • The Coal Industry Collapsed—Is Oil Next ? | Co.Exist | ideas + impact
    http://www.fastcoexist.com/3061943/the-coal-industry-collapsed-is-oil-next
    http://a.fastcompany.net/multisite_files/fastcompany/imagecache/620x350/poster/2016/07/3061943-poster-p-1-the-coal-industry-collapsed-will-the-decline-of-oil-follow.jpg

    Five years ago, if you had asked someone in the coal industry about the future, they would have predicted growth—and ignored a nonprofit report arguing that the industry was likely to decline. Since then, dozens of coal companies filed for bankruptcy, including the largest coal company in the Western world.

    Now, a new report from the same nonprofit warns that the oil industry faces similar risks of decline.

    #pétrole #charbon #énergie #faillite

    https://seenthis.net/messages/511366 via Fil


  • En Angleterre, #EDF fait pression pour l’ouverture d’une nouvelle mine de #charbon
    http://multinationales.org/En-Angleterre-EDF-fait-pression-pour-l-ouverture-d-une-nouvelle-min

    Selon une lettre révélée par des organisations écologistes britanniques, le groupe français EDF - qui s’affiche pourtant volontiers comme le champion d’une énergie décarbonée - n’a pas hésité à intervenir auprès des autorités du Northumberland pour que soit autorisé un projet de mine géante de charbon. Dans la lettre en question, publiée par l’EnergyDesk de Greenpeace, un dirigeant britannique d’EDF recommande aux élus locaux d’autoriser le projet de mine de charbon à ciel ouvert de Druridge Bay, au motif que (...)

    Actualités

    / #Royaume-Uni, #Énergie, EDF, #Énergies_fossiles, #Lobbying, charbon, #influence, changement (...)

    #changement_climatique
    « http://energydesk.greenpeace.org/2016/06/15/edf-new-opencast-coal-mine »

    http://seenthis.net/messages/500493 via ObservatoireMultinationales


  • Contre le #Charbon, un mouvement de désobéissance prend forme en #Allemagne
    https://www.mediapart.fr/journal/international/210516/contre-le-charbon-un-mouvement-de-desobeissance-prend-forme-en-allemagne

    Alors que les États se réunissent à Bonn jusqu’au 26 mai pour mettre en œuvre l’accord de Paris, plus de 3 500 personnes ont bloqué une mine de charbon et occupé une centrale électrique dans l’est de l’Allemagne. Objectif : faire pression sur les industries fossiles sans attendre que les États ne s’y mettent. Cette action de désobéissance civile en défense du #Climat est à ce jour la plus grande que l’Europe ait connue. Mediapart y a assisté.

    #International #Break_Free #Cop21 #Ende_Gelände #énergie #Justice_climatique #Vattenfall