• Faire sa place Par Virginie Jourdain, artiste, commissaire d’expositions et travailleuse culturelle féministe

    Qui peut travailler gratuitement et payer son loyer ? Qui peut faire du réseautage tous les soirs ? Qui peut passer ses journées dans son atelier ? Qui peut partir en résidence d’artiste durant des mois à l’autre bout du monde ? … pas les précaires.

    Un milieu professionnel où les places sont rares et les personnes ont soif de reconnaissance (ou de pouvoir) ça n’est pas forcément le plus safe des contextes. On peut parfois constater que l’ambition de carrière équivaut parfois à pousser des coudes sans état d’âme pour faire son chemin, quitte à broyer du monde au passage, et ce, dans toutes les structures et organismes. Une des conséquences à cette réalité est que la communauté féministe et artistique, dans laquelle je gravite, est épuisée et que tout le monde a peur de perdre sa « place » ou d’éventuelles opportunités, tout en manquant clairement parfois de cohérence politique.

    Cette communauté qui dénonce les méfaits du néolibéralisme se vante en même temps d’être débordée et en surcharge de travail, ce qui s’avérerait être une preuve de réussite de carrière artistique. Comme si le débordement de travail était un gage de crédibilité ou bien d’une pratique de qualité. Il y a des réalités qui font que tu es broyée et cassée par ton travail. Les causes peuvent être multiples, un accident, une dépression, un burn out ou du harcèlement. Faire le paon avec sa biographie à chaque interaction sociale, cela va pourtant à l’encontre des convictions progressistes dont le milieu artistique se prétend être généralement l’étendard et des valeurs de solidarité et de caring défendues par la communauté féministe.

    https://dissident.es/faire-sa-place

    #rapports_de_classe #codes #art_contemporain #travail_gratuit #précarité #travail_gratuit #projets #néolibéralisme #réussite #carrière #féminisme #travail_de_l_art #travail #institutions #stages #travail_étudiant

    https://seenthis.net/messages/816858 via kaparia


  • Comment les codes postaux ont masqué la crise sanitaire de Flint - Richard Casey Sadler
    http://visionscarto.net/flint-codes-postaux
    http://visionscarto.net/local/cache-vignettes/L347xH480/30887173192_1dca-61ef7.jpg?1479229398

    Cela fait peu plus d’un an que je travaille sur la crise de Flint, une catastrophe sanitaire (...)

    Ma mission était d’examiner les résultats de prises de sang effectuées à l’hôpital pour enfants Hurley de Flint pour voir s’il y avait des logiques spatiales particulières (par exemple des taux de contamination au plomb élevés dans certains quartiers).

    (...) Si j’avais simplement cartographié ces données sur la grille géographique des codes postaux, la distribution spatiale de la contamination n’aurait pas été aussi clairement établie. C’est l’erreur qu’ont commise les analystes travaillant pour les autorités administratives, erreur qui leur a fait conclure, à tort, que les changements dans l’utilisation des sources d’eau potable n’avaient eu aucun effet perceptible sur les enfants de Flint.

    #méthodologie #cartographie #biais #santé #codes_postaux

    traduit de l’anglais par @jasmine pour @visionscarto ; la version originale
    https://theconversation.com/how-zip-codes-nearly-masked-the-lead-problem-in-flint-65626
    est également reproduite ici
    http://visionscarto.net/zip-codes-flint

    https://seenthis.net/messages/542588 via visionscarto


  • Is do-it-yourself CRISPR as scary as it sounds?
    http://www.statnews.com/2016/03/14/crispr-do-it-yourself

    The #do-it-yourself community has #codes_of_conduct in place to guide responsible use of #CRISPR, and it has been more proactive about discussing this technology than the federal government, wrote Todd Kuiken, a senior program associate at the Wilson Center in Washington, D.C., in a commentary published last week in Nature.

    Community norms won’t much influence rogue biohackers intent on causing harm. “But such people could just as easily be scientists working in government, university or commercial labs as DIY biologists,” Kuiken wrote.

    (...)

    Here’s what several other experts had to say about do-it-yourself CRISPR.

    Ellen Jorgensen: DIY community can do interesting, useful, perfectly respectable things with CRISPR
    Gigi Kwik Gronvall: Safety systems need improving in all labs
    Filippa Lentzos: Don’t single out the DIY community
    Henry Greely: Take care!

    #éthique #biohacking (via @nicovabret)

    http://seenthis.net/messages/470771 via Fil