• En Syrie, Daesh est plus puissant lors des 6 1ers mois de 2020.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3853

    On le prenait écrasé. L’EI (Etat Islamique alias Daesh) est en plein retour sur le champ syrien, avec une surprenante puissance et des méthodes de combats encore plus ardues...

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Syrie,_opposition,_Turquie,_Qatar,_armée,_Alep,_Damas,_Bashar_Al-Assad,_Liban, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #Turquie,_journaliste,_lettre,_prison,_démocratie,_islamistes,_islamisme

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Terrorisme_,islamisme,Al-Qaeda,politique,_


  • La honteuse domination des pays arabes par la Turquie.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3825

    Ecouter l’article. Longtemps et dans bien nombreux forums l’intervention de la Turquie en Libye a réveillé moult questionnements. Les idiots continuent de croire à un engagement militaire animé de deux volontés, entre-aide au gouvernement en place et défense d’éventuelles intérêts proprement liés à l’énergie pétrolière. Mais les choses commencent à se clarifier à la barbe des pays arabes, notamment ceux de la région dont certains ont été, comme l’Algérie, les 1ers à légaliser des partis religieux. Un (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, Proche-Orient,, Maghreb, Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Africa, population, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Afrique,Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #Maghreb,_Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société


  • Chloroquine : pourquoi le passé de Didier Raoult joue contre lui | Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/france/070420/chloroquine-pourquoi-le-passe-de-didier-raoult-joue-contre-lui?onglet=full
    https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2020/04/07/raoult-gerard-julien-afp-26-02.jpg

    La chloroquine sera (ou pas) la solution miracle au Covid-19. En attendant d’en avoir la confirmation (ou l’infirmation), Mediapart a voulu comprendre la défiance du monde médical et scientifique à l’égard de Didier Raoult, son principal promoteur. Nos recherches nous ont permis de découvrir des rapports et des témoins qui pointent des résultats scientifiques biaisés et des financements opaques.

    #Science #Conflits_intérêt #Pharmacie #Big_pharma

    https://seenthis.net/messages/840137 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • Donald Trump assume la diplomatie américaine envers les Palestiniens.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3752

    Ecouter l’article. Washington a toujours et officiellement approuvé l’une des grandes agressions coloniales de l’ère moderne. La monstrueuse occupation extensive d’Israël des terres confisquées, à leurs propriétaires les Palestiniens d’où ils sont chassés de même leurs maisons, est approuvée dans une arrogante illégalité. Jared Kushner, marié depuis 2009 à Ivanka Trump, 45e président des États-Unis est un faucon de la communauté juive américaine et gère le dossier du conflit israélo-palestinien à la (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Israël,_Proche-Orient,_EPU,_droits_de_l’homme,_ONU, #USA,_Maison_Blanche,_CIA, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Palestine


  • Donald Trump assume la diplomatie américaine envers les Palestiniens.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3752

    Ecouter l’article. Washington a toujours et officiellement approuvé l’une des grandes agressions coloniales de l’ère moderne. La monstrueuse occupation extensive d’Israël des terres confisquées, à leurs propriétaires les Palestiniens d’où ils sont chassés de même leurs maisons, est approuvée dans une arrogante illégalité. Jared Kushner, marié depuis 2009 à Ivanka Trump, 45e président des États-Unis est un faucon de la communauté juive américaine et gère le dossier du conflit israélo-palestinien à la (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Israël,_Proche-Orient,_EPU,_droits_de_l’homme,_ONU, #USA,_Maison_Blanche,_CIA, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Palestine


  • Le chaos n’est pas encore entier au Moyen-Orient.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3734

    Ecouter l’article. L’illusion que les troupes des Etats-Unis quitteraient le Moyen-Orient après s’être bien implantés notamment en Irak, ne fera long feu. Même si l’hostilité entoure les casernements, les forces présentes seront à l’avenir plus nombreuses. Ce n’est parce que le président Trump a mené des erreurs, mais les faits n’avaient d’autres destins que ceux de la confrontation entre les puissances qui optent dans leur géopolitique de se placer là où se dispute réellement l’hégémonie. Dans (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste, USA, Maison Blanche, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #USA,_Maison_Blanche,_CIA


  • Le chaos n’est pas encore entier au Moyen-Orient.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3734

    Ecouter l’article. L’illusion que les troupes des Etats-Unis quitteraient le Moyen-Orient après s’être bien implantés notamment en Irak, ne fera long feu. Même si l’hostilité entoure les casernements, les forces présentes seront à l’avenir plus nombreuses. Ce n’est parce que le président Trump a mené des erreurs, mais les faits n’avaient d’autres destins que ceux de la confrontation entre les puissances qui optent dans leur géopolitique de se placer là où se dispute réellement l’hégémonie. Dans (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste, USA, Maison Blanche, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #USA,_Maison_Blanche,_CIA


  • 2è frappe américaine, au lendemain de l’élimination de Souleimani.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3731

    Ecouter l’article. En Irak, les représailles, américaines contre l’Iran, ont continué, au lendemain de la frappe de drone, équipé de missile air-sol, qui a causé la mort des plus grands leaders de l’opposition à la présence des forces militaires des Etats-Unis dans le pays conquis en 2003. Une dépêche de l’AFP a rapporté, le 4 janvier, qu’une intervention, d’ampleur à avoir causé au moins 20 morts, a été effectuée, ce jour-même, sur un autre camp militaire du Hizbollah. L’organisation proche de Téhéran, (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste, USA, Maison Blanche, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #USA,_Maison_Blanche,_CIA


  • 2è frappe américaine, au lendemain de l’élimination de Souleimani.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3731

    En Irak, les représailles, américaines contre l’Iran, ont continué, au lendemain de la frappe de drone, équipé de missile air-sol, qui a causé la mort des plus grands leaders de l’opposition à la présence des forces militaires des Etats-Unis dans le pays conquis en 2003. Une dépêche de l’AFP a rapporté, le 4 janvier, qu’une intervention, d’ampleur à avoir causé au moins 20 morts, a été effectuée, ce jour-même, sur un autre camp militaire du Hizbollah. L’organisation proche de Téhéran, qu’on croyait (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste, USA, Maison Blanche, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #USA,_Maison_Blanche,_CIA


  • La Turquie mobilise en Syrie pour son ingérence en Libye.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3724

    Ecouter l’article. La Turquie est déjà dans l’étape de la mobilisation des djihadistes à envoyer en Libye. Des dizaines de personnes se rendent dans des centres de recrutements en Syrie, pour participer aux combats au pays du nord-est africain. Certains croient qu’ils vont pour y travailler sous la protection turque. Différentes sources assurent que « les factions pro-turques encouragent les jeunes à rejoindre la guerre en Libye. Et des salaires gratifiants allant de de 1 800 à 2 000 dollars par (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Syrie,_opposition,_Turquie,_Qatar,_armée,_Alep,_Damas,_Bashar_Al-Assad,_Liban, #Turquie,_journaliste,_lettre,_prison,_démocratie,_islamistes,_islamisme, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Terrorisme_,islamisme,Al-Qaeda,politique, #Tunisie,_Tunisia,_démocratie,_Bourguiba,_complot,_Ennahdha #Maghreb,_Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société


  • Aux portes d’Algérie, les islamistes s’investissent en Libye.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3722

    Ecouter l’article. L’aspect pseudo-idéologique de l’ingérence turque dans le conflit libyen. Il est inspiré et soutenu de l’islamisme auquel la secte des « Frères Musulmans » apporte toute l’essence des idées. 3 pays sont unis contre le groupuscule de fanatiques qui sévit dans le « Monde Arabe » : l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Égypte. Ankara a dès 2011 soutenu les hordes libyennes proches des islamistes qui sèment la cruauté pour le compte de ceux qui les paient. Aux portes d’Algérie, (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Turquie,_journaliste,_lettre,_prison,_démocratie,_islamistes,_islamisme, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , Maghreb, Algérie, Tunisie, Maroc, Libye, Africa, population, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Terrorisme_,islamisme,Al-Qaeda,politique, #Maghreb,_Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société


  • Le réchauffement climatique lié aux activités humaines est connu depuis 40 ans
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/12/01/le-rechauffement-climatique-lie-aux-activites-humaines-est-connu-depuis-40-a
    https://img.lemde.fr/2019/11/28/1029/0/5744/2868/1440/720/60/0/a5eeee8_YAliLTkGSaT8_YxJWWnqxcK9.jpg

    La communauté internationale et les politiques ont ignoré les avertissements des scientifiques, et des entreprises ont sciemment semé le doute dans l’opinion.

    Sur la question climatique, tout regard rétrospectif sur l’accumulation du savoir depuis un demi-siècle ne peut produire que deux réactions : regret et consternation d’une part, effroi d’autre part. Regret et consternation car, bien que la science sache fermement, depuis au moins la fin des années 1970, que les émissions humaines de gaz à effet de serre modifient profondément le climat terrestre, rien n’a été entrepris à temps pour infléchir le cours des choses. Effroi, car les nouvelles connaissances conduisent presque toujours à aggraver les diagnostics précédents.

    Acidification, réchauffement, stratification, mais aussi baisse de la teneur en oxygène et accumulation des effluents de l’agriculture intensive : les zones mortes de l’océan augmentent imperturbablement. Elles ont gagné de 3 % à 8 % de leur surface entre 1970 et 2010, et la tendance accélère, menaçant la productivité biologique des écosystèmes marins – c’est-à-dire la capacité de l’océan à fabriquer et à maintenir la vie.

    Une grande part de l’impact du réchauffement sur les sociétés passera par l’océan, qui fournit une portion importante des protéines du régime alimentaire de centaines de millions d’individus. Tout comme 680 millions d’individus vivent aujourd’hui en zones côtières de basse altitude, vulnérables à l’élévation du niveau marin. Celui-ci pourra grimper de 1 mètre d’ici à la fin du siècle, en cas de poursuite sans contrainte des émissions. Et, dans son dernier rapport spécial sur l’océan, le GIEC projette que les populations vulnérables à l’érosion des côtes et à l’avancée de l’océan à l’intérieur des terres pourraient atteindre 1 milliard d’individus.

    La rapidité des changements survenus entre le milieu et la fin des années 2010 a surpris les opinions. En dépit de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump aux Etats-Unis et de celle de Jair Bolsonaro au Brésil, un basculement rapide s’est opéré entre le climatoscepticisme triomphant du début des années 2010 et la prise de conscience brutale de la gravité du problème moins d’une décennie plus tard.

    Cette bascule ne reflète nullement une évolution de la connaissance disponible sur la question climatique. Au contraire : celle-ci est relativement stable depuis la fin des années 1970. En 1979, le sujet est mis à l’agenda de la diplomatie mondiale lors de la première Conférence internationale sur le climat, tenue à Genève sous l’égide de l’Organisation météorologique mondiale. La réunion conclut qu’il faut intensifier la recherche mais, la même année, la Maison Blanche demande à l’Académie nationale des sciences américaine son expertise sur le sujet. La vénérable institution rassemble les meilleurs spécialistes américains, conduits par Jule Charney (1917-1981), physicien de l’atmosphère et professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Leur rapport, baptisé plus tard « rapport Charney », est le premier document consensuel dans lequel la science moderne prédit un réchauffement, en raison du renforcement de l’effet de serre

    .

    Une myriade de think tanks ou d’organisations-écrans financées par les industries pétrolières, gazières et pétrochimiques, ou par les fondations philanthropiques des grandes familles proches des milieux conservateurs américains, recrutent de pseudo-experts qui accaparent les médias, maintiennent une armada de blogs et de commentateurs anonymes inondant la Toile de contrevérités sur la question climatique. Avec succès. Des manœuvres d’autant plus choquantes que certaines des grandes entreprises pétrolières américaines avaient elles aussi, dès la fin des années 1970, pleinement connaissance de l’ampleur des risques liés à la combustion des énergies fossiles.

    Dans les années 1990 et 2000, ExxonMobil a continué de s’offrir, avec régularité, des publi-informations évoquant systématiquement la science climatique comme « incertaine »

    En 2015, le Los Angeles Times et le site InsideClimate News ont révélé des dizaines de documents internes du pétrolier Exxon, montrant que les ingénieurs et les scientifiques de l’entreprise n’avaient aucun doute sur l’ampleur de ce qui était à l’horizon. « Au rythme actuel de leur combustion, les ressources fossiles provoqueront des effets environnementaux dramatiques avant 2050 », lit-on par exemple dans un document daté de 1979.

    Selon les deux historiens, « en tenant compte des expressions de doute raisonnable, 83 % des articles scientifiques et 80 % des documents internes [de l’entreprise] reconnaissent que le changement climatique est réel et causé par l’homme, contre seulement 12 % de ses publirédactionnels, dont 81 % expriment au contraire des doutes » sur la réalité du phénomène ou sur sa cause anthropique. Dans les années 1990 et 2000, ExxonMobil continue de s’offrir, avec régularité, des publi-informations évoquant systématiquement la science climatique comme « incertaine », trop en tout cas pour justifier des mesures. « Il ne faut pas mettre la charrue politique avant les bœufs scientifiques », argumentait l’un de ces textes. ExxonMobil a donc été l’un des grands argentiers du climatoscepticisme, alors que ses propres services ne doutaient pas de la réalité du changement en cours et de ses causes anthropiques.

    #Climat #Conflits_intérêt #Manipulation #Négationisme_climatique

    https://seenthis.net/messages/813910 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • Le démocrate Mike Bloomberg achète le mot « climat » sur Google pour gagner la primaire - Société - Numerama
    https://www.numerama.com/politique/576101-le-democrate-mike-bloomberg-achete-le-mot-climat-sur-google-pour-ga
    https://www.numerama.com/content/uploads/2019/11/mike-bloomberg.jpg

    Le milliardaire est entré tardivement dans la course à l’investiture démocrate aux États-Unis, et mise énormément sur les campagnes en ligne. Il s’est notamment positionné sur 840 expressions en rapport avec le climat, grâce aux outils publicitaires de Google.

    « Crise climatique », « écroulement climatique », « apocalypse climatique » ou simplement « réchauffement climatique » et « climat » : de nombreuses recherches effectuées sur Google US par des Américains mènent ces derniers jours vers des résultats sponsorisés par Mike Bloomberg, le candidat qui a récemment annoncé qu’il briguait l’investiture démocrate en vue de l’élection présidentielle américaine de 2020.

    C’est la journaliste Kate Aronoff qui a remarqué en premier le 25 novembre être ciblée par ces publicités, avant que le site Gizmodo n’enquête plus en profondeur sur le sujet. D’après nos confrères, les équipes de campagne de Mike Bloomberg auraient ciblé près de 840 expressions en rapport avec le climat, afin de se positionner très clairement comme le candidat « écolo » de la primaire américaine.

    L’objectif du candidat à l’investiture démocrate est clair : investir le créneau de l’écologie alors qu’aucune autre personnalité politique du camp de la gauche ne l’a fait depuis l’abandon de Jay Inslee en août. Michael Bloomberg a les moyens de ses ambitions, car il n’y a quasiment aucune limite aux dépenses qu’il peut engager.

    Mais c’est sans compter le fait que Google ne fait, par ailleurs, pas payer très cher ce positionnement. Comme nous l’a expliqué Bruno Guyot, expert Google Ads qui a accès à la plateforme de la régie de Google, réserver une dizaine de mots clés (cimate, climate collapse, climate change, is climate change a hoax, climate breakdown, global warming, etc) pour un mois aux États-Unis coûterait dans les environs de 8 300 euros, ce qui monte à environ 700 000 euros pour 840 termes. Soit une goutte d’eau pour un homme aussi riche que Bloomberg. Comme ces termes « n’ont pas une intention commerciale (…) les entreprises ne se battent pas pour afficher des publicités », nous explique notre spécialiste. Le champ est donc libre pour des politiques malins et bien entourés de spécialistes qui connaissent un peu le web.

    À noter que ces publicités sont ciblées : vous ne le verrez pas si vous effectuez des recherches depuis la France, et tous les Américains n’ont pas les mêmes résultats.

    #Conflits_intérêt #Michael_Bloomberg #Argent_Politique #Google #Google_ads

    https://seenthis.net/messages/813519 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • Syria-Turkey briefing: The fallout of an invasion for civilians

    Humanitarians are warning that a Turkish invasion in northeast Syria could force hundreds of thousands of people to flee their homes, as confusion reigns over its possible timing, scope, and consequences.

    Panos Moumtzis, the UN’s regional humanitarian coordinator for Syria, told reporters in Geneva on Monday that any military operation must guard against causing further displacement. “We are hoping for the best but preparing for the worst,” he said, noting that an estimated 1.7 million people live in the country’s northeast.

    Some residents close to the Syria-Turkey border are already leaving, one aid worker familiar with the situation on the ground told The New Humanitarian. Most are staying with relatives in nearby villages for the time-being, said the aid worker, who asked to remain anonymous in order to continue their work.

    The number of people who have left their homes so far remains relatively small, the aid worker said, but added: “If there is an incursion, people will leave.”

    The International Rescue Committee said “a military offensive could immediately displace at least 300,000 people”, but analysts TNH spoke to cautioned that the actual number would depend on Turkey’s plans, which remain a major unknown.

    As the diplomatic and security communities struggle to get a handle on what’s next, the same goes for humanitarians in northeastern Syria – and the communities they are trying to serve.

    Here’s what we know, and what we don’t:
    What just happened?

    Late on Sunday night, the White House said that following a phone call with Turkish President Recep Tayyip Erdogan, “Turkey will soon be moving forward with its long-planned operation into Northern Syria,” adding that US soldiers would not be part of the move, and “will no longer be in the immediate area”.

    The Syrian Democratic Forces (SDF) – the Syrian-Kurdish-led militia that until now had been supported by the United States and played a major role in wresting territory back from the so-called Islamic State (IS) group in Syria – vowed to stand its ground in the northeast.

    An SDF spokesperson tweeted that the group “will not hesitate to turn any unprovoked attack by Turkey into an all-out war on the entire border to DEFEND ourselves and our people”.

    Leading Republicans in the US Congress criticised President Donald Trump’s decision, saying it represents an abandonment of Kurdish allies in Syria, and the Pentagon appeared both caught off-guard and opposed to a Turkish incursion.

    Since then, Trump has tweeted extensively on the subject, threatening to “totally destroy and obliterate the economy of Turkey” if the country does anything he considers to be “off limits”.

    On the ground, US troops have moved out of two key observation posts on the Turkey-Syria border, in relatively small numbers: estimates range from 50 to 150 of the total who would have been shifted, out of around 1,000 US soldiers in the country.
    What is Turkey doing?

    Erdogan has long had his sights on a “safe zone” inside Syria, which he has said could eventually become home to as many as three million Syrian refugees, currently in Turkey.

    Turkish Interior Minister Süleyman Soylu said in August that only 17 percent of Turkey’s estimated 3.6 million Syrian refugees come from the northeast of the country, which is administered by the SDF and its political wing.

    Turkish and US forces began joint patrols of a small stretch of the border early last month. While Turkey began calling the area a “safe zone”, the United States referred to it as a “security mechanism”. The terms of the deal were either never made public or not hammered out.

    In addition to any desire to resettle refugees, which might only be a secondary motive, Turkey wants control of northeast Syria to rein in the power of the SDF, which it considers to be a terrorist organisation.

    One of the SDF’s main constituent parts are People’s Defense Units – known by their Kurdish acronym YPG.

    The YPG are an offshoot of the Kurdistan Workers’ Party, or PKK – a Turkey-based Kurdish separatist organisation that has conducted an insurgency against the Turkish government for decades, leading to a bloody crackdown.

    While rebels fight for the northwest, and Russian-backed Syrian government forces control most of the rest of Syria, the SDF currently rules over almost all of Hassakeh province, most of Raqqa and Deir Ezzor provinces, and a small part of Aleppo province.
    How many civilians are at risk?

    There has not been a census in Syria for years, and numbers shift quickly as people flee different pockets of conflict. This makes estimating the number of civilians in northeast Syria very difficult.

    The IRC said in its statement it is “deeply concerned about the lives and livelihoods of the two million civilians in northeast Syria”; Moumtzis mentioned 1.7 million people; and Save the Children said “there are 1.65 million people in need of humanitarian assistance in this area, including more than 650,000 displaced by war”.

    Of those who have had to leave their homes in Raqqa, Deir Ezzor, and Hassakeh, only 100,000 are living in camps, according to figures from the International Committee of the Red Cross. Others rent houses or apartments, and some live in unfinished buildings or tents.

    “While many commentators are rightly focusing on the security implications of this policy reversal, the humanitarian implications will be equally enormous,” said Jeremy Konyndyk, senior policy fellow at the Center for Global Development, and a former high-ranking Obama administration aid official.

    “All across Northern Syria, hundreds of thousands of displaced and conflict-affected people who survived the horrors of the… [IS] era will now face the risk of new violence between Turkish and SDF forces.”
    Who will be first in the firing line?

    It’s unlikely all of northeast Syria would be impacted by a Turkish invasion right away, given that so far the United States has only moved its troops away from two border posts, at Tel Abyad (Kurdish name: Gire Spi), and roughly 100 kilometres to the east, at Ras al-Ayn (Kurdish name: Serê Kaniyê).

    Depending on how far into Syria one is counting, aid workers estimate there are between 52,000 to 68,000 people in this 100-kilometre strip, including the towns of Tel Abyad and Ras al-Ayn themselves. The aid worker in northeast Syria told TNH that if there is an offensive, these people are more likely, at least initially, to stay with family or friends in nearby villages than to end up in camps.

    The aid worker added that while humanitarian operations from more than 70 NGOs are ongoing across the northeast, including in places like Tel Abyad, some locals are avoiding the town itself and, in general, people are “extremely worried”.
    What will happen to al-Hol camp?

    The fate of the rest of northeast Syria’s population may also be at risk.

    Trump tweeted on Monday that the Kurds “must, with Europe and others, watch over the captured ISIS fighters and families”.

    The SDF currently administers al-Hol, a tense camp of more than 68,000 people – mostly women and children – deep in Hassakeh province, where the World Health Organisation recently said people are living “in harsh and deplorable conditions, with limited access to quality basic services, sub-optimal environment and concerns of insecurity.”

    Many of the residents of al-Hol stayed with IS through its last days in Syria, and the camp holds both these supporters and people who fled the group earlier on.

    Last week, Médecins Sans Frontières said security forces shot at women protesting in a part of the camp known as “the annex”, which holds around 10,000 who are not Syrian or Iraqi.

    The SDF also holds more than 10,000 IS detainees in other prisons, and the possible release of these people – plus those at al-Hol – may become a useful bargaining chip for the Kurdish-led group.

    On Monday, an SDF commander said guarding the prisoners had become a “second priority” in the wake of a possible Turkish offensive.

    “All their families are located in the border area,” General Mazloum Kobani Abdi told NBC News of the SDF fighters who had been guarding the prisoners. “So they are forced to defend their families.”

    https://www.thenewhumanitarian.org/news/2019/10/08/syria-turkey-briefing-fallout-invasion-civilians
    #Syrie #Turquie #guerre #conflit #civiles #invasion #al-Hol #Kurdistan #Kurdes #camps #camps_de_réfugiés
    ping @isskein

    https://seenthis.net/messages/805681 via CDB_77


  • Yémen/ventes d’armes : 14 ONG dénoncent la convocation par la DGSI de l’ONG ASER
    27.09.2019
    https://www.ldh-france.org/yemen-ventes-darmes-14-ong-denoncent-la-convocation-par-la-dgsi-de-long-

    Communiqué commun

    « L’intimidation de représentants de la société civile est une atteinte grave à notre démocratie » – (ONG)

    Paris, 27 septembre 2019 – 14 ONG humanitaires et de défense des droits humains dénoncent la convocation par les services de renseignement français du président d’une ONG française demandant un véritable contrôle des ventes d’armes françaises à l’étranger.

    Benoît Muracciole, président d’Action Sécurité Ethique Républicaines (ASER), est convoqué par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) le 2 octobre prochain, en raison d’une suspicion « d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction de compromission du secret de défense nationale. »

    Des journalistes avaient déjà fait l’objet de convocations similaires par la DGSI, comme Geoffrey Livolsi et Mathias Destal du média d’investigation Disclose, ainsi que Benoît Collombat de la cellule investigation de Radio France en mai dernier, pour avoir publié des notes classées « confidentiel défense » de la Direction du renseignement militaire (DRM).

    Celles-ci confirmaient que des équipements militaires français achetés par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont engagés dans la guerre au Yémen, avec un risque majeur d’utilisation dans des attaques illégales contre des populations civiles, ce que nos organisations mettent en lumière depuis déjà plus d’un an.

    Benoît Muracciole, Président d’ASER, est inquiété pour avoir utilisé de manière responsable des informations publiques essentielles à une action juridique contre le gouvernement français, informations qui n’ont, en outre, révélé aucune opération militaire française en cours, ni mis aucun personnel français en danger. (...)

    ONG signataires : Acat-France, Action contre la faim, Cairo Institute for Human Rights Studies (CIHRS), Care France, Fédération international des droits de l’Homme (FIDH), Handicap International – Humanity & Inclusion, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Médecins du monde, Observatoire des armements, Oxfam France, Salam for Yemen, Sherpa, SumOfUs, Yemen Solidarity Network

    #armes #armement #armes_françaises #Yémen #guerre #conflit
    #intimidation #DGSI

    https://seenthis.net/messages/804658 via Loutre


  • Offensive au sol des Houthis, après les drones, déroute des alliées de l’Arabie Saoudite
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3648

    Ecouter l’article. Les Houthis déclarent avoir capturé des milliers de soldats ennemis, dont plusieurs officiers de l’armée saoudienne, dans la région de Najran au sud-ouest saoudien. Un porte-parole officiel s’est exprimé devant les médias pour annoncer que trois « brigades militaires ennemies étaient tombées » dans une vaste embuscade, couvrant un large champ de bataille. Elle aurait duré 72 heures et fait aussi des centaines de victimes... Ce qui est pour l’ONU la pire crise humanitaire dans le (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, Arabie Saoudite, Qatar, Moyen-Orient, monarchies, arabes, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • Offensive au sol des Houthis, après les drones, déroute des alliées de l’Arabie Saoudite
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3648

    Ecouter l’article. Les Houthis déclarent avoir capturé des milliers de soldats ennemis, dont plusieurs officiers de l’armée saoudienne, dans la région de Najran au sud-ouest saoudien. Un porte-parole officiel s’est exprimé devant les médias pour annoncer que trois « brigades militaires ennemies étaient tombées » dans une vaste embuscade, couvrant un large champ de bataille. Elle aurait duré 72 heures et fait aussi des centaines de victimes... Ce qui est pour l’ONU la pire crise humanitaire dans le (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, Arabie Saoudite, Qatar, Moyen-Orient, monarchies, arabes, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • Fabrice Nicolino : « L’Agence nationale de sécurité sanitaire fait partie du lobby des #pesticides »
    https://reporterre.net/Fabrice-Nicolino-L-Agence-nationale-de-securite-sanitaire-fait-partie-du
    https://reporterre.net/local/cache-gd2/fa/b11cfdc169d23dbb04f4099ade7065.jpg?1568103657

    Le titre ne ment pas, l’ouvrage se lit comme un polar. Le crime est presque parfait. L’enquête choc sur les #pesticides et les #SDHI (éditions Les Liens qui libèrent) nous donne pourtant d’emblée la victime — chacun de nous et la biodiversité en général — et le coupable — le lobby des pesticides. Mais la révélation des détails de son fonctionnement, des lacunes et accointances qui permettent d’autoriser l’épandage en plein air de produits potentiellement dangereux ne laisse pas d’étonner, d’indigner. La plume de Fabrice Nicolino porte avec agilité son propos dense et technique. Mais aussi politique : fondateur du mouvement des coquelicots, Nicolino demande l’interdiction de tous les pesticides de synthèse.

    Ce livre, qui paraîtra jeudi 12 septembre, apporte de précieuses informations au vif et actuel débat sur les pesticides. Des dizaines de communes ont depuis cet été pris des arrêtés antipesticides. Lundi 9 septembre, le gouvernement mettait en ligne, en consultation, son prochain règlement sur l’épandage de pesticides, préconisant 5 à 10 mètres de distance entre épandages et habitations selon les produits. Le projet de règlement s’appuie sur une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (#Anses). Cette agence est au cœur de l’enquête menée par le journaliste sur ces pesticides dont on connaît le nom depuis à peine plus d’un an, les SDHI, ou « #fongicides inhibiteurs de la succinate déshydrogénase ».

    #santé #lobbyisme #conflits_d'intérêts #agriculture #fnsea

    https://seenthis.net/messages/801750 via AF_Sobocinski


  • Des drones du Yémen compliquent l’ingérence de l’Alliance de l’Arabie Saoudite
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3619

    Dernièrement, fin août 2019, les médias traditionnels et corporatistes, notamment ceux télévisés qui pénètrent les foyers en occident, montrent le président yéménite Mansour Hadi sur le point d’envisager de diriger son pays. Ces presses présentent aussi des victoires de l’alliance guidée par l’Arabie Saoudite et les EAU (Emirats Arabes Unis). Or, les données du terrain montrent bien que la guerre se déplace sur le sol saoudien frontalier et des drones attaquent assez souvent... C’est étonnant que la (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, Arabie Saoudite, Qatar, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #censure,presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #Terrorisme_,_islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • Des drones du Yémen compliquent l’ingérence de l’Alliance de l’Arabie Saoudite
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3619

    Dernièrement, fin août 2019, les médias traditionnels et corporatistes, notamment ceux télévisés qui pénètrent les foyers en occident, montrent le président yéménite Mansour Hadi sur le point d’envisager de diriger son pays. Ces presses présentent aussi des victoires de l’alliance guidée par l’Arabie Saoudite et les EAU (Emirats Arabes Unis). Or, les données du terrain montrent bien que la guerre se déplace sur le sol saoudien frontalier et des drones attaquent assez souvent... C’est étonnant que la (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, Arabie Saoudite, Qatar, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #censure,presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #Terrorisme_,_islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • La terrifiante famine que l’Arabie Saoudite inflige au Yémen avec moult complicités.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3574

    En mai 2019, les autorités yéménites ont trouvé des insectes morts dans 8 millions de kilogrammes de blé, attribués dans le cadre de la PAM (Programme Aide alimentaire). Puis en juin, elles ont été contraintes de refouler près de 130 000 sacs de haricots blancs mouillés, pourris ou infestés d’insectes morts. Pour ces incidents notables, l’ONU accuse le gouvernement de Sanaâ, dirigé par Ansarullah (proche d’Al-Qaïda) et tenu par les combattants « Houthis ». Globalement c’est une conséquence de l’islamisme (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, Arabie Saoudite, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Terrorisme_,islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • La terrifiante famine que l’Arabie Saoudite inflige au Yémen avec moult complicités.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3574

    En mai 2019, les autorités yéménites ont trouvé des insectes morts dans 8 millions de kilogrammes de blé, attribués dans le cadre de la PAM (Programme Aide alimentaire). Puis en juin, elles ont été contraintes de refouler près de 130 000 sacs de haricots blancs mouillés, pourris ou infestés d’insectes morts. Pour ces incidents notables, l’ONU accuse le gouvernement de Sanaâ, dirigé par Ansarullah (proche d’Al-Qaïda) et tenu par les combattants « Houthis ». Globalement c’est une conséquence de l’islamisme (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, Arabie Saoudite, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Terrorisme_,islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • Architectural Review: The Irish issue

    https://www.architectural-review.com/my-account/magazine-archive/the-irish-issue-is-here/10042957.article

    Un numéro intéressant consacré à l’Irlande

    https://dl.dropbox.com/s/6d6b2klp7plb2wq/BELFAST%20MAP.png?dl=0

    Avec cette carte de Belfast en page 106

    ‘If there is a canon in Irish architecture, it seems to be one of ambiguity, of refined cross-pollinations, of great thought in small things’, writes Andrew Clancy. He offers an Irishness in relation, between home and away, one that traverses and returns, to stand at the edge of Europe and before the open ocean. By sending this issue to press at the end of May, the idea was to have caught the islands just two months after the UK’s formal departure from the European Union, with whatever strained solution might have been wrought into the land around the border. We remain, however, afloat in the unknown; and as the interminable process grinds on – as Maria McLintock writes – our language around it remains insufficient, the messy and pulsating borderlands collapsed into ‘backstop’.

    Ignoring the rigid, often arbitrary, frontiers dividing countries, choosing to encompass instead the entirety of ‘the islands of Ireland’ is itself a provocation. But in this issue, we ramble the land from end to end and over the sea to Inis Mór, the ambiguity of our appelation proving productive, to rove around rich seams and difficult terrain to cast an eye over a land in the middle of something.

    In the keynote, Shane O’Toole traces the developments of a critical culture of architecture across Ireland, starting in November 1974 when the AR paid a visit to Dublin, and following on through to the threats posed to the culture today. ‘How long can architects survive on house extensions and other small private commissions before their potential atrophies?’, he asks. In reflection, Eleanor Beaumont considers the ambitious architecture packed into Dublin’s domestic projects, such as those by Clancy Moore, TAKA, Ryan W Kennihan Architects, and Arigho Larmour Wheeler Architects, and Noreile Breen features as this issue’s AREA profile. Going back to Group 91, and the introduction of Irish architecture to an international scene, we also feature a retrospective on Grafton Architects, and their offers of silence in the cacophony of the city.

    We go to Galway, on the Republic’s western coast, to review the recently-completed Pálás cinema by dePaor, a small and fantastical gem fourteen years in the making. Further out in the remote western reaches of Rosmuc and the Aran isle of Inis Mór, we also feature two new school buildings by Paul Dillon, the simplicity and clarity of which does not undermine their value. Looking back to a school rooted in 1970s ideals, we revisit Birr Community School by Peter and Mary Doyle, a school found to be ‘no museum piece’, as John McLaughlin and Aiobheann Ní Mhearáin write: ‘the values it embodies are as pertinent today as they were when it was first built.’

    In Belfast, Mark Hackett asserts that the roads that profess to connect the city can be as divisive as its walls, and Gary A Boyd reviews the transport hub designed by Hackett’s former partners, Hall McKnight, as part of a masterplan hoped to catalyse regeneration of the city’s dislocated fringe. In Outrage, Dawn Foster writes that inequalities in access to social housing continue to perpetuate the divide between Catholics and Protestants. In Cantrell Close in Belfast for example, the banners hung around the purportedly mixed community constitute a warning: symbols become violent, even lethal. As Darran Anderson writes, the land is one of iconographers – but also one of iconoclasts, the violence of the conflict mirrored by symbolic acts of destruction carried out on architecture as a receptacle of collective memory.

    In this issue we also feature The raingod’s green, dark as passion, a lyrical story of Cork by Kevin Barry, while Reputations looks at the life of States-based architect, Pritzker laureate and County Cork native, Kevin Roche.

    #irlande #architecture #conflit #frontière #urban_matter

    https://seenthis.net/messages/790108 via Reka


  • L’impact en Irak, que les Etats-Unis redoutent d’une guerre contre l’Iran
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3535

    Jusqu’à ces derniers jours, les militaires des Etats-Unis en Irak qui aidaient pour combattre l’EI (Etat Islamique) ne craignaient pas leurs alliés. La chute du régime du baâth a été dépassée quand en 2014 est arrivée l’invasion islamo-terroriste qui a pris, dès 2011, pied en Syrie voisine. Mais une nouvelle guerre contre l’Iran replace dans un nouveau schéma les éléments du « dilemme sécuritaire ». Ce dernier jalonne nombreuse nations où, quoi que penseront les esprits crédules qui sortent l’affabulation de (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / #Turquie,_journaliste,_lettre,_prison,_démocratie,_islamistes,_islamisme, #Israël,_Proche-Orient,_EPU,_droits_de_l’homme,_ONU, #Iran,_presse,_journalistes,_censure,_islamisme, Irak, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #Irak,_prison,_pétitions,_chiite,_sunnite,_journaliste #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie #Arabie_Saoudite,_Qatar,_Moyen-Orient,_monarchies,_arabes,_musulmans


  • Au Soudan les militaires font un carnage et appellent à un vote dans 9 mois
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3536

    Les interférences étrangères dans l’insurrection au Soudan n’ont jamais cessé depuis le début. Bien sûr d’une manière directe, les monarchies arabes qui sont les financiers de plusieurs domaines sociaux et économiques de ce pays, géré par des tyrans islamistes. Ces gouvernants maintiennent leur emprise avec l’arriération faite de ruralité et d’obscurantisme. Notre prochain article : similitudes des révoltes de 2019 au Soudan et en Algérie. Mais la société a eu le temps de comprendre et de constituer des (...)

    conflits, situation, points chauds, monde, international, efforts, position, opinion, interventionnisme,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, Terrorisme , islamisme , Al-Qaeda , politique , , #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, Afrique, (...)

    #conflits,situation,_points_chauds,_monde,_international,_efforts,_position,_opinion,_interventionnisme, #censure,presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #Terrorisme_,_islamisme,Al-Qaeda,politique,_ #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient,