• Jewish extremists taunt ’Ali’s on the grill’ at slain toddler’s relatives | The Times of Israel
    https://www.timesofisrael.com/jewish-extremists-taunt-alis-on-the-grill-at-slain-toddlers-relatives
    https://static.timesofisrael.com/www/uploads/2018/06/000_1683LH-1024x640.jpg

    Des terroristes sionistes se réjouissent publiquement, bruyamment et impunément de la mort d’un enfant palestinien (tué par leurs pairs), et les juges sionistes chargés de juger deux participants au crime se préparent à rendre un verdict encourageant des meurtres similaires,

    Inside in a dramatic ruling moments prior, the court’s three-judge panel threw out a confession given by the teenage accomplice accused of involvement in the deadly Duma attack, saying that the statement had been given under duress.

    However, a confession given by primary suspect Amiram Ben-Uliel was cleared for use after judges determined that enough time had passed between when he was tortured and when he admitted to the crime.

    The decision creates a major hurdle for the prosecution, which may now need to throw out the case against the unnamed minor accused of helping plan the firebombing of the Dawabsha family home on July 31, 2015.

    The minor and Amiram Ben-Uliel, charged last year with carrying out the attack, have claimed innocence, insisting they only confessed to the crime after being subjected to torture at the hands of Shin Bet interrogators.

    #impunité « #villa_dans_la_jungle » #Israel #sionisme #crimes

    https://seenthis.net/messages/703521 via Kassem


  • INFO FRANCEINFO. À quelques heures d’un dîner à l’Élysée, Mohammed ben Salmane visé par une plainte à Paris pour « complicité d’actes de torture »
    https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/yemen/info-franceinfo-a-quelques-heures-dun-diner-a-lelysee-mohamed-ben-salma
    https://www.francetvinfo.fr/image/75ir2i91g-3fe5/1500/843/14775074.jpg

    Alors qu’il est en voyage officiel à Paris depuis dimanche 8 avril, le prince héritier d’#Arabie_saoudite, #Mohammed_ben_Salmane, fait l’objet d’une #plainte avec constitution de partie civile, déposée lundi 9 avril auprès de magistrats du pôle spécialisé sur les #crimes_de_guerre du tribunal de grande instance de Paris, spécialisés dans les crimes de guerre.

    L’avocat pénaliste français #Joseph_Breham représente l’association yéménite de défense des Droits de l’homme à l’origine de cette plainte. Il accuse l’homme fort du régime saoudien de « complicité d’actes de #torture » pour son rôle joué dans la guerre contre les rebelles houthis au #Yémen. Depuis le début de ce conflit, en 2015, l’Arabie saoudite aurait déployé 150 000 militaires et une centaine d’avions de combat dans le pays. L’intervention de la coalition militaire, menée par Riyad, a déjà fait plus de 10 000 morts et 50 000 blessés. [...]

    Dans la plainte de quinze pages que nous avons pu consulter, l’héritier du trône et ancien ministre de la Défense d’Arabie saoudite est accusé d’avoir sciemment pris pour cible des populations civiles yéménites avec des frappes sur des camps de déplacés, sur des marchés, des immeubles résidentiels et des hôpitaux. [...]

    La plainte évoque aussi l’utilisation d’#armes_à_sous-munitions, une catégorie d’armes interdite par une convention internationale approuvée par 108 États, dont l’Arabie saoudite ne fait pas partie. Ainsi que des « #disparitions_forcées » et des prisons secrètes qui seraient tenues par des Émiratis.

    #crimes_contre_l'humanité

    https://seenthis.net/messages/685053 via odilon


  • Ventes d’armes à l’Arabie saoudite et guerre au Yémen - par @tonyfortin (Observatoire des armements)
    https://www.youtube.com/watch?v=6vDsRvfZUhc

    A l’occasion de la visite du prince héritier saoudien à Paris les 8-10 avril, retour sur les ventes d’armes françaises et la guerre au Yémen. Que vend-on ? A qui ? Pourquoi ? Et pour quelles conséquences ?

    #armements #armes #Yémen #crimes_de_guerre #France #Arabie_saoudite

    https://seenthis.net/messages/686534 via Fil


  • The Angry Arab News Service/وكالة أنباء العربي الغاضب: Israel occupation army spokesperson admits war crimes
    http://angryarab.blogspot.com/2018/03/israel-occupation-army-spokesperson.html

    http://www.hahem.co.il/friendsofgeorge/wp-content/uploads/2018/03/idf.jpg

    From Eyal:
    "The IDF spokesperson tweeted the following earlier today:
    “Yesterday we saw 30,000 people; we arrived prepared and with precise reinforcements. Nothing was carried out uncontrolled; everything was accurate and measured, and we know where every bullet landed”.
    Well, they landed their bullets in or through 17 people’s bodies, plus an unknown number among the ~2,400 wounded. We also recall they accurately-and-measuredly shout a youngster fleeing from them in the back. A while later, someone at the IDF probably realized they were admitting
    war crimes, and the tweet was removed.

    (credit goes to blogger Yossi Gurwitz: and to B’tzelem for the screenshot)

    #crimes #préméditation #Israel #criminels

    https://seenthis.net/messages/681789 via Kassem


  • Reconnaissons le féminicide – le machisme tue
    http://reconnaissonslefeminicide.olf.site
    http://reconnaissonslefeminicide.olf.site/wp-content/uploads/sites/9/2014/11/affi721.jpg?w=300

    Cette campagne est parti d’un double constat :

    Tout d’abord le fait que partout, tous les jours, des femmes sont tuées parce qu’elles sont femmes.

    #Meurtre de #filles à la naissance, sélection prénatale, tueries de masse, #crimes_d’honneur, femmes tuées par leurs conjoints ou par des inconnus dans la rue…

    La #violence_machiste est la première cause de #mortalité des #femmes de 16 à 44 ans dans le monde.

    Ce ne sont pas des cas isolés ! Ce ne sont pas des faits divers ! Il est temps de reconnaître la réalité de ce massacre misogyne et de le combattre.

    Ensuite ces crimes machistes portent un nom : ce sont des #féminicides.

    Pour mettre un terme à ces meurtres, il faut commencer par reconnaître ce qu’ils sont et les appeler par leur nom.De nombreux pays ont déjà sauté le pas : Mexique, Bolivie, …. et plus proche de nous l’Espagne ou l’Italie reconnaissent dans la loi le meurtre de femme parceque femmes. Plus récemment, le Petit Robert a fait rentrer ce terme en 2014 dans son dictionnaire.

    => Il faut maintenant qu’il le soit dans la #loi.

    https://seenthis.net/messages/664910 via odilon


  • Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas !, par Andrea Dworkin (TRADFEM)
    https://tradfem.wordpress.com/2017/11/26/souvenez-vous-resistez-ne-cedez-pas
    https://tradfem.files.wordpress.com/2017/11/photo-dworkin-couleur_signe-de-la-main.jpg

    Nous avons identifié le #viol ; nous avons identifié l’#inceste ; nous avons identifié la #violence conjugale ; nous avons identifié la #prostitution ; nous avons identifié la #pornographie – comme autant de #crimes contre les #femmes, de façons d’exploiter les femmes, de façons de faire souffrir les femmes qui sont systématiques et soutenues par les pratiques des sociétés où nous vivons. Nous avons identifié l’exploitation sexuelle comme une forme de violence. Nous avons identifié l’objectification des femmes et leur transformation en produits marchands comme des pratiques déshumanisantes, profondément déshumanisantes. Nous avons identifié l’objectification et l’exploitation sexuelle comme des mécanismes servant à créer de l’infériorité, de l’infériorité réelle : pas un concept abstrait mais une vie vécue en tant que personne inférieure dans une société civile. Nous avons identifié les modèles de violence qui se produisent dans les rapports intimes. Nous savons que la plupart des viols ne sont pas commis par l’étranger dangereux et prédateur mais par le copain, l’amant, l’ami, le mari ou le voisin dangereux et prédateur, par l’homme dont nous sommes le plus proches et non le plus éloignées.

    https://seenthis.net/messages/647763 via Agnès Maillard


  • #torture made in #USA : la #CPI tente d’exister
    https://www.mediapart.fr/journal/international/201117/torture-made-usa-la-cpi-tente-d-exister

    La procureure de la CPI, Fatou Bensouda © Reuters La procureure de la Cour pénale internationale demande l’ouverture d’une enquête sur les #crimes_de_guerre – dont les tortures – commis par les talibans, la CIA et l’US Army en #Afghanistan. Après dix années d’investigations préliminaires, l’enquête n’a aucune chance d’aboutir. Elle est le moyen de calmer les critiques qui mettent en cause la partialité et l’efficacité de la CPI.

    #International


  • #torture made in #USA : la #CPI tente d’exister
    https://www.mediapart.fr/journal/international/201117/torture-made-usa-la-cpi-tente-dexister

    La procureure de la CPI, Fatou Bensouda © Reuters La procureure de la Cour pénale internationale demande l’ouverture d’une enquête sur les #crimes_de_guerre – dont les tortures – commis par les talibans, la CIA et l’US Army en #Afghanistan. Après dix années d’investigations préliminaires, l’enquête n’a aucune chance d’aboutir. Elle est le moyen de calmer les critiques qui mettent en cause la partialité et l’efficacité de la CPI.

    #International


  • Les soldats birmans pratiquent « systématiquement » des viols collectifs de Rohingyas, selon l’ONU | Courrier international
    https://www.courrierinternational.com/depeche/les-soldats-birmans-pratiquent-systematiquement-des-viols-col

    Les #forces_armées birmanes pratiquent « systématiquement » des #viols_collectifs de #femmes #Rohingyas, a déclaré dimanche une représentante spéciale de l’ONU qui a recueilli des témoignages dans le sud-est du Bangladesh où sont réfugiés des centaines de milliers de membres de cette minorité musulmane.

    Pramila Patten, représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU chargée d’enquêter sur la violence sexuelle dont sont victimes les femmes Rohingyas, a visité le district de Cox Bazar où ont trouvé refuge quelque 610.000 Rohingyas au cours des dix dernières semaines.

    Beaucoup de ces atrocités, « orchestrées » par les forces armées birmanes, « pourraient être des #crimes_contre_l'humanité », a-t-elle déclaré à la presse à Dacca.

    « J’ai entendu d’horribles récits de viols et de viols collectifs, de nombreuses femmes et #filles étant mortes à la suite du #viol », a-t-elle ajouté.

    #Birmanie

    https://seenthis.net/messages/644140 via odilon


  • 2017 : le #blocus_de_cuba c’est 822 milliards de dollars de pertes pour le peuple cubain !
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/2017-blocus-de-cuba-cest-822-milliards-de-dollars-de-pertes-pe

    RAPPORT DE #CUBA Sur la résolution 71/5 de l’Assemblée générale des Nations Unies intitulée « Nécessité de lever le blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les États-Unis d’Amérique » – Juin 2017. rapport_de_cuba_sur_le_blocus_2017 INTRODUCTION Le blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par le gouvernement des États-Unis d’Amérique depuis presque soixante […]

    #3-INTERNATIONAL #4-EUROPE:en_sortir,_s’en_sortir ! #articles #capitalisme #crimes_du_capitalisme #Cuba_socialiste #états_unis #impérialisme #ONU #USA


  • Massacres, tortures, camps en #corée… les crimes des USA et du régime du Sud
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/massacres-tortures-camps-coree-crimes-usa-regime-sud

    Sur la péninsule de Corée, pour les français qui écouteraient les médias dominant, ceux de l’oligarchie, il y a le “diable” la Corée du Nord, et un havre de liberté et de défense du “monde libre”, la #Corée_du_Sud. Pourtant pour qui connait l’histoire de la péninsule, les choses sont autrement plus complexes et […]

    #3-INTERNATIONAL #articles #crimes_du_capitalisme #états_unis #international


  • Confidential U.N. Report Accuses Saudi Coalition of Killing Hundreds of Yemeni Kids | Foreign Policy
    http://foreignpolicy.com/2017/08/16/confidential-u-n-report-accuses-saudi-coalition-of-killing-hundreds-o
    https://foreignpolicymag.files.wordpress.com/2017/08/gettyimages-6348990181.jpg

    Top U.N. advisor to recommend coalition should be put on the black list of countries that kill and maim children in war.

    A Saudi-led military coalition conducting airstrikes in Yemen and ethnic Houthi insurgents committed “grave violations” of human rights against children last year, killing 502, injuring 838, according to a draft report by the U.N. Secretary General António Guterres.

    #Arabie_saoudite #Yémen #crimes_de_guerre #Nations_unies

    https://seenthis.net/messages/624751 via Fil


  • Netanyahou n’est pas le bienvenu : justice contre les crimes sionistes !
    https://www.initiative-communiste.fr/jrcf/netanyahou-nest-bienvenu-justice-contre-crimes-sionistes

    Après la venue du fascisant Trump à notre fête nationale, le président-monarque #macron a reçu le réactionnaire et criminel Netanyahou, premier ministre de l’État d’Israël, aux commémorations de la rafle du Vél d’Hiv. Cette invitation n’est d’ailleurs pas sans lien avec la venue de Trump, puisqu’avec son élection à la tête des Etats-Unis, c’est toute […]

    #3-INTERNATIONAL #articles #JRCF #colonisation #crimes_de_guerre #Israël #Palestine #peuple_palestitine #Sionisme


  • Les régions frontalières du Myanmar à feu et à sang

    Le conflit opposant l’armée du Myanmar à plusieurs groupes armés ethniques dans des zones proches de la frontière avec la Chine dans l’État kachin et le nord de l’État chan au Myanmar dure depuis maintenant six ans. Depuis que les combats se sont intensifiés en novembre 2016, l’armée du Myanmar s’est rendue coupable de graves violations contre les civils, qui s’apparentent parfois à des #crimes_de_guerre. Des groupes ethniques armés ont également commis de graves atteintes.

    https://www.amnesty.org/remote.axd/amnestysgprdasset.blob.core.windows.net/media/15671/239608.jpg
    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2017/06/myanmars-borderlands-on-fire

    #Myanmar #Birmanie #conflit #guerre #cartographie #Kachin #Shan #visualisation

    https://seenthis.net/messages/607353 via CDB_77


  • #mé_67 Il y a 50 ans, le capitalisme massacre en #guadeloupe – 100 morts !
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/me-67-y-a-50-ans-capitalisme-massacre-guadeloupe-100-morts

    Il y a exactement 50 ans les 26,27 et 28 mai 1967 la police et l’armée (CRS et Gardes mobiles de la Gendarmerie) se livrait à un massacre en Guadeloupe. A l’origine des émeutes de Pointe-à-Pitre, la grève des ouvriers du bâtiment le 26 mai, suivie de la répression armée par la police et du […]

    #5-CULTURE_DEBATS #articles #crimes_du_capitalisme #repression


  • #BHL entarté en #serbie : de jeunes communistes dénoncent sa responsabilité dans les crimes de l’OTAN
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/bhl-entarte-serbie-de-jeunes-communistes-denonce-responsabilit

    Provocateur, Bernard Henri Levy le propagandiste habituel des bombardements de l’OTAN contre des populations civils et des interventions impérialistes des Etats Unis et de ses alliés s’est rendu à #belgrade le 11 mai dernier. Belgrade une ville bombardée durant 11 longue semaines par les bombardiers de l’OTAN, dont des avions français. Au moins 2500 civils […]

    #4-EUROPE:en_sortir,_s’en_sortir ! #articles #bombardement #crimes_de_guerre #guerre #impérialisme #OTAN #Yougoslavie


  • #seenthis_fonctionnalités : Les mots « flous »

    En ajoutant une étoile à la fin de l’URL de la page d’un thème, on obtient une sélection beaucoup plus large de billets : non seulement les billets avec ce hashtag précis, mais aussi ceux avec des hashtags plus généraux, dont on a déterminé qu’ils revenaient fréquemment à proximité du hashtag qu’on cherche (par exemple : Liban / Syrie / Hezbollah…).

    Par exemple :
    https://seenthis.net/tag/liban*

    Je vois que le squelette n’a pas été totalement maintenu et affiche une erreur, mais apparemment la liste des messages, elle, est correcte.

    Pour comprendre ce principe de « flou », on peut aller sur la page du mot-clé lui-même et regarder la colonne de droite :
    https://seenthis.net/tag/liban
    il y a une liste des « thèmes liés » :

    #liban / country: liban / country: lebanon / #réfugiés / organization: hizballah / #migrations / city: beyrouth / #asile / #syrie / #international / country: syrie / #réfugiés_syriens / #israël / #proche-orient / city: beirut / country: israël / country: syria / country: israel / person: michel aoun / city: alep / person: saad hariri / #beyrouth / #hezbollah / region: proche-orient / #liban / #france / region: moyen-orient / #jordanie / currency: usd / country: états-unis / country: jordan / #israel / country: iran / city: gaza / #crimes / country: russie / #hassan_nasrallah / #michel_aoun / #syrie / #déchets

    On voit que, notamment grâce à la thématisation automatique OpenCalais, c’est plutôt pertinent (oui, pour ceux qui l’ignorent : « #déchets » est tout à fait pertinent ici).

    https://seenthis.net/messages/589555 via ARNO*


  • Memorial des #crimes_du_capitalisme : la souscription est lancée
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/memorial-crimes-capitalisme-souscription-lancee

    Des victimes par millions ! Dans le Bassin minier, à la mine, dans les usines, ont été tués, mutilés, invalidés des centaines de milliers de travailleurs. Le massacre n’a pas frappé que la région, il n’atteint pas que le monde ouvrier : innombrables sont les victimes des accidents du travail, des maladies dues au travail ou provoquées […]

    #2-lutte_des_classes_et_renaissance_communiste #articles #liévin #mémorial_victimes_du_capitalisme


  • 29 mars 1947 – Insurrection à #Madagascar : la répression tue 200 000 travailleurs
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/29-mars-1947-insurrection-a-madagascar-repression-tue-200-000-

    Tous les Malgaches ont entendu parler de « 47 ». Pas besoin de leur en dire plus pour évoquer cette année terrible dans l’histoire de Madagascar, alors sous colonisation française. On associe communément ce chiffre à une journée, le 29 mars 1947. C’est à la faveur de la nuit qu’à cette date du siècle dernier, des Malgaches […]

    #3-INTERNATIONAL #articles #5-FRANCE #Afrique #colonialisme #crimes_du_capitaliste #impérialisme #livre_noir_du_capitalisme #massacre


  • A Alep et en Syrie, l’ONU dénonce « une honte humanitaire »
    https://www.mediapart.fr/journal/international/021016/alep-et-en-syrie-l-onu-denonce-une-honte-humanitaire

    Après un bombardement, le 25 septembre, à Alep © Abdalrhman Ismail Reuters Les habitants des quartiers est d’Alep se terrent et meurent quotidiennement sous les bombes des forces syriennes et de l’armée russe. Samedi 2 octobre, le centre de traumatologie de la ville a été détruit, portant à quatre le nombre d’hôpitaux visés. Totalement impuissante, l’ONU dénonce des #crimes_de_guerre et poursuit son travail de documentation.

    #International #Bachar_al-Assad #guerre_en_Syrie #Moyen-Orient #ONU #Russie


  • A Alep et en Syrie, l’ONU dénonce « une honte humanitaire »
    https://www.mediapart.fr/journal/international/021016/alep-et-en-syrie-lonu-denonce-une-honte-humanitaire

    Après un bombardement, le 25 septembre, à Alep © Abdalrhman Ismail Reuters Les habitants des quartiers est d’Alep se terrent et meurent quotidiennement sous les bombes des forces syriennes et de l’armée russe. Samedi 2 octobre, le centre de traumatologie de la ville a été détruit, portant à quatre le nombre d’hôpitaux visés. Totalement impuissante, l’ONU dénonce des #crimes_de_guerre et poursuit son travail de documentation.

    #International #Bachar_al-Assad #guerre_en_Syrie #Moyen-Orient #ONU #Russie


  • [infokiosques.net] - Ceci n’est pas une #bavure
    https://infokiosques.net/lire.php?id_article=1303

    « Depuis le début des années 2000, douze personnes en moyenne par an sont tuées par la police. Vous êtes au courant que 2012 a été l’année la plus meurtrière en terme de #crimes policiers ? Le collectif Vies Volées [1] en a recensé 18, soit un tous les vingt jours ! Le profil-type de celui qui tombe : un jeune homme des quartiers populaires, dont la famille vient du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne. »
    Au-delà des « courses-poursuites », il y a tous ceux qui décèdent des suites de mauvais traitements infligés par les forces de l’ordre dans les voitures de la BAC et les fourgons de police, ou au cours de gardes-à-vue. Certains s’en sortent avec quelques hématomes, d’autres se retrouvent à l’hôpital avec des séquelles physiques plus lourdes, ou dans le coma. Ainsi, Lamine Dieng, 25 ans, meurt en juin 2007 à Paris dans un fourgon de police, après avoir été immobilisé sur le sol, face contre terre, le bras droit passé par-dessus l’épaule et menotté à son bras gauche replié dans le dos, une sangle de contention entravant ses pieds [2]. Abdelhakim Ajimi, 22 ans, est interpellé par la BAC en pleine rue suite à une altercation avec son banquier, en mai 2008 à Grasse. Les « baqueux [3] » lui font une clé d’étranglement, le frappent et s’assoient sur lui, entourés de policiers municipaux, sous le regard de nombreux témoins qui le voient devenir violacé et perdre conscience. Embarqué, il arrive mort au commissariat [4]. Ou encore Wissam El Yamni, 30 ans, interpellé et lynché sur un parking de son quartier à Clermont-Ferrand, alors qu’il fêtait le Nouvel An 2012. Arrivé inanimé au commissariat, il tombe dans le coma et décède à l’hôpital neuf jours plus tard [5].
    Les armes dites « non-létales » (flashball, taser) qui prolifèrent dans l’arsenal policier depuis quelques années ont elles aussi fait de nombreux blessés et morts. À l’instar de Mahamadou Marega, 38 ans, tué par la BAC dans un foyer de travailleurs immigrés à Colombes en 2010. Il est matraqué, reçoit des salves de gaz lacrymogène puis dix-sept décharges électriques de 50 000 volts administrées au taser, pistolet à impulsion électrique. Il décède dans l’ascenseur, entravé aux mains et aux pieds [6].
    Depuis plus de quarante ans, l’historien Maurice Rajsfus fait le décompte des morts causées par la police [7]. Son recensement éclaire une réalité largement ignorée. Dans les années 1980, en moyenne cinq personnes par an décédaient au cours d’une opération de police, onze dans les années 1990, douze depuis 2001 [8]. Ces décès ne sont pas que le fait de brutes épaisses d’extrême-droite. Les méthodes s’étant en quelque sorte « policées », les faits semblent moins sensationnels, et il est plus aisé d’invoquer l’accident. Il n’en reste pas moins que les policiers « polis » et « bien formés » tuent, avec des méthodes aussi banalisées que mortelles. La clé d’étranglement ou le pliage – techniques d’immobilisation pouvant entraîner la perte de conscience et l’asphyxie – sont enseignés à l’école de police. N’importe quel policier assermenté les maîtrise. Les agents qui ont tué Abdelhakim Ajimi, par exemple, n’avaient pas la réputation d’être particulièrement violents. Traînés devant le tribunal par la famille du jeune homme, ils déclareront n’avoir fait qu’appliquer les gestes appris [9].
    La violence, les mutilations et les crimes commis par les policiers et les gendarmes français ne font pas couler l’encre et la salive des journalistes et des sociologues, par ailleurs très enclins à commenter les « statistiques de la délinquance », le « malaise des banlieues » ou les agissements des « casseurs » dans les manifestations. Comment expliquer ce déni ?

    #police

    https://seenthis.net/messages/524758 via Agnès Maillard


  • MPs attack Cameron [and Sarkozy] over Libya ’collapse’ - BBC News
    http://www.bbc.com/news/uk-politics-37356873
    http://ichef-1.bbci.co.uk/news/660/cpsprodpb/1B9C/production/_91186070_e5351793-2d0b-4ae0-9c8e-3d49d8089d7a.jpg

    the criticism is weighty: the government’s poor intelligence about the threat to civilians in Benghazi, its lack of awareness of Islamist elements among the rebels, the policy drift from saving lives to getting rid of Gaddafi, and David Cameron’s lack of strategy for what should happen next.

    The subtext is that the lessons of Iraq were ignored.

    (...)

    Crispin Blunt, chairman of the committee, told the BBC: "We were dragged along by a French enthusiasm to intervene, and the mission then moved from protecting people in Benghazi, who arguably were not at the kind of threat that was then being presented...

    “Indeed, on the basis of the evidence we took, the threat to the people of Benghazi was grossly overstated.”

    The committee said “political options” were available once Benghazi had been secured - including through ex-PM Tony Blair’s contacts with Gaddafi - but the UK government “focused exclusively on military intervention”.

    #Libye #crimes #ISIS #Sarkozy #Cameron

    https://seenthis.net/messages/524660 via Fil



  • “Il faudrait décréter l’anonymat obligatoire de tout auteur d’attentat” - Idées - Télérama.fr
    http://www.telerama.fr/idees/richard-rechtman-psychiatre-daech-se-comporte-comme-les-nazis,145555.php

    Pour certains, l’attentat de Nice est l’acte d’un déséquilibré. Pour d’autres, c’est un attentat terroriste. Vous ne semblez à l’aise avec aucune de ces deux interprétations...

    Permettez-moi d’abord de dire un mot sur l’acte pathologique : on n’a jamais vu un malade mental commettre un acte pareil avec une telle détermination. Ni un psychotique ni un psychopathe ne seraient capables de faire cela de cette manière. Un paranoïaque délirant ne massacrerait jamais des gens qui lui sont inconnus. Quant au psychopathe, c’est l’impulsivité et l’immé­diateté de la violence qui le caractérisent, et sûrement pas la préparation méthodique des jours à l’avance. Donc l’interprétation psychopathologique seule ne suffit pas. En revanche, il existe une offre — celle de #Daech — qui invite à commettre des #meurtres_de_masse, et qui rencontre un certain nombre de personnes susceptibles d’y répondre. J’emploie à dessein l’expression « meurtres de masse », car je ne crois pas qu’il s’agisse de terrorisme à proprement parler. L’attentat de Nice s’apparente plus, selon moi, à des meurtres de type #génocidaire, déterritorialisés depuis le #Proche-Orient, où ils sont désormais monnaie courante, et perpétrés avec les mêmes techniques ici que là-bas.

    “On est loin du terrorisme classique.”

    Qu’entendez-vous par meurtres génocidaires ?

    Tuer à la chaîne le plus de gens possible avec le minimum de moyens. ­S’attaquer à des personnes sans défense, qui ne peuvent ni parer les coups ni répondre. Des victimes innocentes, qui n’ont aucune raison de se méfier, aucune raison de réagir. A Mossoul et Raqqa, Daech se comporte comme les nazis, les Khmers rouges, les extrémistes hutu ou les nationalistes serbes à Sarajevo et Srebrenica. Avec la même technicité. On est loin du terrorisme classique : qu’ils soient basques, corses ou irlandais, les terroristes s’excusent en effet presque toujours de la mort donnée, au nom du symbole visé. Souvenez-vous de l’assassinat du préfet Erignac. Pendant des années, ses auteurs ont laissé entendre qu’ils regrettaient d’avoir tué l’homme, mais qu’il le fallait pour s’attaquer au symbole. Avec Daech, il y a plutôt une volonté de tuer en masse les impurs, tous les ­impurs, en Occident comme dans les pays musulmans. Le symbolisme du meurtre s’efface au profit du chiffre.

    Comment lutter contre ces crimes génocidaires ?

    Leur objectif, rappelons-le, est de créer le #chaos, la scission tous azimuts dans la société. Ils ont donc impérativement besoin d’une très grande #publicité autour de leurs #crimes. Or, malgré tous ses relais sur les réseaux sociaux, Daech ne dispose pas des mêmes moyens de diffusion que l’Occident. C’est dire à quel point ils ont besoin de nos canaux de diffusion pour donner l’ampleur qu’ils souhaitent à leurs actions et, par là même, recruter encore plus de candidats. L’#information est donc bien dans ce contexte un enjeu stratégique, pour ne pas dire #militaire. Cela veut dire que les informations dont nous disposons sur l’identité des auteurs d’attentats devraient être tenues secrètes quand ces crimes ont déjà eu lieu. Que l’on cherche à comprendre qui sont les personnes susceptibles d’agir, pour essayer d’anticiper et de prévenir leurs actes, c’est évidemment utile, et les travaux du psychanalyste tunisien Fethi Benslama, par exemple, nous éclairent beaucoup sur les candidats potentiels au martyre. En revanche, une fois le meurtre accompli, dire qui était la personne, raconter son passé et diffuser sa photo, c’est se transformer en caisse de résonance du crime et devenir l’allié objectif de Daech. La bonne question n’est pas de savoir pourquoi ces gens sont capables de commettre ces actes, mais bien pourquoi ils s’imaginent obtenir, grâce à leur forfait, une célébrité que rien ni personne ne peut leur offrir si ce n’est... nous-mêmes, et surtout les politiques et les médias. L’homme qui a brisé tant de vies à Nice s’est préparé pendant plusieurs mois à ce moment glorieux — et non religieux. Il a anticipé cette jouissance #narcissique dont il s’imaginait pouvoir profiter post mortem, en se projetant sur le moment où, après la mort, il pourrait observer les effets de son acte sur la population. En offrant une tribune exceptionnelle à ce fantasme, les politiques et les médias créent le terreau nécessaire à la naissance de dizaines d’autres candidats à la gloire. On le sait très bien avec le #suicide des #adolescents par exemple, plus on glorifie le sui­cidé, plus on en parle (en bien ou en mal), et plus on crée des vocations chez des jeunes et des moins jeunes qui parviennent à s’imaginer défier la mort en se représentant leurs propres obsèques ou ce que l’on dira d’eux une fois morts.

    “Les tueurs de Daech rêvent d’abord d’une mort glorieuse, et nous devons tuer cet espoir.”

    Que faire, alors ?

    Puisque nous sommes en guerre avec Daech, il faut commencer par identifier le cœur de sa stratégie de propagande, et la contrer. Cette stratégie consiste à utiliser toutes les chaînes de fonctionnement de la société occidentale pour donner une ampleur démesurée aux actes commis par les djihadistes. Je suggère donc que les responsables politiques décrètent l’#anonymat obligatoire de tout auteur d’atrocités, l’interdiction de diffuser ses images, ou tout renseignement sur son identité, l’interdiction de relayer le moindre élément permettant de l’identifier, bref de classer secret-défense tout ce qui concerne les personnes commettant ces attentats. La démocratie exige certes un libre accès à l’information, notamment sur le déroulement et les conséquences de ces crimes, mais elle exige aussi que l’on interdise de divulguer des informations susceptibles de mettre en danger la population. Or rendre impossible l’identification des assassins est une façon de faire que personne ne puisse s’identifier à eux. Que celui qui souhaite mourir avec la gloire sache qu’il mourra dans l’anonymat le plus total.

    Il faut donc « dé-héroïser » les auteurs d’attentats ?

    Ceux qui s’imaginent que les tueurs de Daech rêvent de trouver des vierges disponibles à leur arrivée au paradis se trompent. Ils rêvent d’abord d’une #mort_glorieuse, et nous devons tuer cet espoir en annonçant qu’ils ne sont pas des héros en devenir, mais des lâches qui retourneront à leur condition ­initiale d’anonymes, et le resteront pour l’éternité.

    Est-ce compatible avec le désir, légitime dans un pays démocratique, de donner du sens aux événements qui frappent ce pays en identifiant les criminels pour savoir ce qui a motivé leur geste ?

    Dans les crimes génocidaires, le véritable ennemi n’est pas la petite main qui commet le crime, mais le responsable qui l’inspire ou le commandite. J’ai pu le constater pendant les longues années que j’ai passées à étudier les Khmers rouges. Cela ne signifie pas que les acteurs sur le terrain ne sont pas responsables de leurs actes. Cependant, nous devons nous rappeler que nous ne luttons pas contre un individu mais contre une organisation qui développe des moyens gigantesques pour faire connaître sa cause. Tuer le plus de monde possible à moindre coût, en recevant la plus grande publicité disponible, c’est quasiment une stratégie commerciale pour Daech — et ça marche. Tous les régimes génocidaires ont fait cela. Les Einsatzgruppen assassinaient des milliers de Juifs à la chaîne au bord de fosses communes qu’ils leur avaient fait creuser ou avaient demandé aux villageois de préparer. Ils pensaient la mort à grande échelle et à rentabilité maximale. Sortons donc de la logique de focalisation sur les origines du soldat de Daech pour nous concentrer sur le rôle qu’il joue dans l’organisation génocidaire et le priver du bénéfice anticipé de ses actes. Il faut décréter — et le dire haut et fort — que ces « #soldats » mourront ici dans l’oubli le plus total, pour créer le doute dans la tête des candidats au martyre, et leur faire entrevoir le néant d’une mort anonyme.

    “Si on imagine que les tueurs de Daech sont simplement des produits de nos cités frappées par les difficultés sociales, on n’a rien compris.”

    Pourquoi les responsables politiques n’ont-ils pas pensé à cette stratégie ?

    Parce qu’ils n’ont pas saisi où réside le véritable danger de Daech. Ils pensent encore que si l’on décortique les motivations de ceux qui rejoignent l’organisation de l’Etat islamique, on va enfin comprendre et mieux protéger la population. Le phénomène est bien plus complexe, car ceux qui vont devenir des tueurs de masse ne sont pas nécessairement les mêmes que ceux qui ont souhaité partir. Parmi ces derniers, beaucoup ne deviendront pas des tueurs. Dès lors, si on imagine que les tueurs de Daech sont simplement des produits de nos cités frappées par les difficultés sociales, on n’a rien compris. Certains viennent de la banlieue, c’est vrai, mais le meurtre de masse n’est pas le produit de ces difficultés ! C’est comme si vous disiez que les SS étaient le simple produit des circonstances de leur enfance, et que vous cherchiez à expliquer le nazisme, le polpotisme et leurs effets dévastateurs à partir de cette seule composante vaguement psychosociologique ! Une fois que la barrière génocidaire est franchie, ce ne sont plus les origines sociales préexistantes qui sont déterminantes. L’anonymat est la réponse adaptée car elle contre la propagande de Daech sur son propre terrain. C’est l’anthropologue en moi qui arrive à cette conclusion. Quant au psychiatre, il vous dira que tout ce qu’il a pu lire sur le tueur de Nice ces derniers jours ne lui apprend strictement rien sur les motivations de son acte. Il battait sa femme ? Plein d’hommes battent leur femme, c’est très grave mais cela ne fait pas d’eux de futurs criminels de masse. L’offre de Daech s’adresse à des gens qui peuvent être issus de n’importe quel quartier, qui peuvent être des convertis récents ou des pratiquants de longue date, des gens posés ou des personnes instables, des gens tristes ou des personnes heureuses... Le génocidaire hutu était capable de tuer ses voisins simplement parce que Radio Mille Collines lui avait dit : « Ce sont des cafards, il faut aller les tuer. » Il était responsable de son acte, ce n’était pas un malade mental, chacun avait ses propres raisons de commettre ces atrocités. L’important, c’est donc bien la rencontre d’un individu avec l’offre qui lui est faite — et ce qu’il espère en retirer. En l’occurrence, pour celui qui répond à Daech, une semaine de gloire médiatique que rien ni personne ne pourrait lui offrir...

    Craignez-vous qu’une partie de la population ne finisse par se retourner contre les Français musulmans ?

    La situation se tend. La population arabo-musulmane issue de l’immigration postcoloniale — désormais française à part entière — n’a pourtant rien à voir avec ces histoires et compte de très nombreuses victimes dans les attentats. Mais il faut un bouc émissaire... Quand j’entends un homme politique proposer comme première mesure après le massacre de Nice d’interdire le voile, alors qu’on sait que plusieurs femmes portant le voile ont été tuées à Nice, je me dis : « Quelle indécence ! Quelle irresponsabilité ! » Etre candidat à la présidentielle et faire exactement ce que Daech attend de vous...