• Publicité segmentée : la méthode Cacarico
    https://framablog.org/2020/02/21/publicite-segmentee-la-methode-cacarico

    Aujourd’hui, c’est une interview de Franck Riester sur #France Inter (et particulièrement ce passage sur la publicité segmentée) qui a fait réagir notre grisebouilleur Gee… Sources : Les Français et la publicité sur #Internet (IFOP) #Télévision : les Français « zappent » la publicité … Lire la suite­­

    #Grise_Bouille #Culture #GAFAM #Publicité #ViePrivee


  • Semons pour de bon et pour demain
    https://framablog.org/2020/02/21/semons-pour-de-bon-et-pour-demain

    Semer des graines de services, de savoirs et de pratiques, c’est une image familière que nous partageons avec beaucoup d’associations. Mais si nous semions vraiment, au sens propre ? Depuis bien longtemps, Framasoft considère que le champ de la #Culture libre … Lire la suite­­

    #Communs #Contributopia #Internet_et_société #Interview #Libres_Cultures #Libres_matériels #arbres #Collaboration #CreativeCommons #environnement #fruitier #haie #jardin #jardinière #noyaux #pépins #planter #Projet #semer #Wiki


  • Arabofolies à l’Institut du Monde Arabe (IMA)

    Connaître et reconnaître les cultures arabes.

    « Engagements ! », tel est le thème générique de cet acte IV des « Arabofolies » qui se décline en forme de concerts, de cinéma, de forums de conférences et même de banquet, à l’IMA, pour démontrer la force à la fois des musiques arabes qui se déclinent au présent, de la place de la littérature – un hommage sera rendu au poète Jean Sénac – et des combats pour les droits et la démocratie. Engagements au féminin pour le forum : « Citoyennes ! Les sociétés civiles à l’épreuve », le 6 mars, autour de trois tables rondes : « Féminisme et révolution », « Créer en communauté et en sororité » et « Lutter contre les violences faites aux femmes » pour indiquer la place fondamentale du combat pour les droits des femmes dans la construction d’une société plus juste. Femmes de Bahreïn, d’Algérie, du Soudan, d’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, de Palestine, de Mauritanie, du Maroc et d’Irak engagées dans les luttes dans leur pays et à l’échelle mondiale pour que le féminisme s’inscrive dans les mobilisations pour la démocratie et contre la corruption qui soulèvent les populations du monde entier.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2020/02/09/arabofolies-a-linstitut-du-monde-arabe-ima

    #culture#musique


  • Le monde merveilleux de la mode
    https://la-bas.org/5855

    Chouette, c’ est la fashion week ! Du 20 au 23 janvier c’est la mode femme, venez vite refaire votre look. Ne dites pas que vous n’en rêvez pas. Rien qu’en France, le chiffre d’affaires annuel de la mode c’est plus de 150 milliards d’euros, soit plus que l’aviation et l’automobile réunis. Glamour, rêve et passion, des milliers de jeunes rêvent de faire mannequin. 10 000 chaque année se présentent au concours de l’agence Elite. Très peu réussiront. Et dans quelles conditions ? Il y a les stars, mais les autres sont beaucoup moins bien payés, voire pas payés du tout. Mais malheur à quiconque vendra la mèche. Malgré l’omerta, quelques-unes et quelques-uns osent se défendre et parler.Continuer la (...)

    #Vidéo #Culture #Economie
    https://la-bas.org/IMG/arton5855.png?1579534136


  • Daniel Bensaïd, fragments mécréants
    https://la-bas.org/5849

    Suite de notre hommage à Daniel Bensaïd, disparu il y a juste dix ans, le 12 janvier 2010. En 2005, avec « Fragments mécréants », il analyse la fragmentation de notre société en autant d’ilots rivaux selon des critères identitaires, religieux, communautaires ou victimaires. Cette désintégration sous la pression des politiques néo-libérales remet en cause l’intégration républicaine et détruit les solidarités de classe sauf du côté de l’oligarchie où l’on sait s’entraider avec élégance et discrétion.Continuer la lecture…

    #Radio #Culture #Immigration #Société #France
    https://la-bas.org/IMG/arton5849.jpg?1578923149


  • L’art sous les auspices du design digital.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3737

    Ecouter l’article. Souvent on entend dire qu’une image vaut mieux qu’une page ou même un chapitre. Quand on tente d’en comprendre une narration ressortant de l’observation, on est subjugués par la synthèse faite avec une seule composition. C’est ainsi que montrer les faits, un objet ou un service à travers une présentation, prend toutes les dimensions de l’exposé. Au contenu étendu pour communiquer l’ensemble d’idée d’art et même de science, s’applique un design et de l’innovation. Alors la (...)

    Culture et Arts : La critique, l’information et les sorties culturelles.

    / #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, Internet, Web, cyber-démocratie, communication, société, (...)

    #Culture_et_Arts_:_La_critique,_l’information_et_les_sorties_culturelles. #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias


  • L’art sous les auspices du design digital.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3737

    Ecouter l’article. Souvent on entend dire qu’une image vaut mieux qu’une page ou même un chapitre. Quand on tente d’en comprendre une narration ressortant de l’observation, on est subjugués par la synthèse faite avec une seule composition. C’est ainsi que montrer les faits, un objet ou un service à travers une présentation, prend toutes les dimensions de l’exposé. Au contenu étendu pour communiquer l’ensemble d’idée d’art et même de science, s’applique un design et de l’innovation. Alors la (...)

    Culture et Arts : La critique, l’information et les sorties culturelles.

    / #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, Internet, Web, cyber-démocratie, communication, société, (...)

    #Culture_et_Arts_:_La_critique,_l’information_et_les_sorties_culturelles. #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias


  • Venez fêter les 30 ans de Là-bas si j’y suis !
    https://la-bas.org/5827

    Il y a trente ans, en 1989, micro en main, l’équipe de LÀ-BAS SI J’Y SUIS se lançait dans une aventure journalistique hors piste, qui continue aujourd’hui de plus belle. Trente ans de reportages, de découvertes, de rencontres au bout du monde ou au bout de la rue, plus près des jetables que des notables. Trente ans de journalisme engagé, c’est vrai, non pas militant, mais engagé face au rouleau compresseur néolibéral. Trente ans, ça se fête : mardi 21 janvier, rendez-vous au Centquatre pour une grande fête populaire !Continuer la lecture…

    #Articles #Médias #France #Culture #Paris_et_banlieue
    https://la-bas.org/IMG/arton5827.jpg?1577887021


  • Dernière surprise avant de refermer nos #Carnets de voyage
    https://framablog.org/2019/12/31/derniere-surprise-avant-de-refermer-nos-carnets-de-voyage

    Plus de 15 articles en deux mois et demi pour vous décrire nos actions, et nous avons encore une petite surprise pour vous ! Cet article fait partie des « Carnets de voyage de #Contributopia ». D’octobre à décembre 2019, nous y ferons … Lire la suite­­

    #Communaute #contributopia #Culture #DavidRevoy #Internet #Wikipédia


  • Une histoire du Coran… avant l’islam
    https://la-bas.org/5818

    Le Coran avant l’islam ? Oui, le Coran en tant que texte littéraire, poétique, historique, avant qu’une religion nouvellement créée ne s’en empare, au VIIe siècle après Jésus-Christ, et avant que la tradition musulmane n’en livre ses interprétations. Une telle lecture du texte coranique, c’est ce qu’ont voulu faire les historiens Mohammad Ali Amir-Moezzi et Guillaume Dye dans une étude monumentale, Le Coran des historiens, 3 048 pages, 3,465 kg, issue de contributions d’une trentaine de chercheurs du monde entier. Que nous apprennent les historiens sur Mahomet ? Très peu de choses, puisqu’il n’existe (...) Continuer la (...)

    #Vidéo #Mordillat_mord #Culture
    https://la-bas.org/IMG/arton5818.jpg?1577216334



  • Demain, Didier Super n’en aura RIEN À FOUTRE !
    https://la-bas.org/5744

    Pour la grande soirée de demain, « 5 décembre, et après ? », le chanteur populaire de variété Didier Super viendra interpréter ses meilleurs titres pour les salauds de grévistes qui seront présents et pour le public de Là-bas si j’y suis.Continuer la lecture…

    #Vidéo #Culture #France #Musique
    https://la-bas.org/IMG/arton5744.jpg?1574963299


  • Didier Porte ira-t-il pas au paradis ?
    https://la-bas.org/5730

    Ami abonné, je ne doute pas que vous avez été des millions à vous poser la question suivante : Didier Porte a-t-il approuvé la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie ?Continuer la lecture…

    #Vidéo #Didier_Porte_Hebdo #Culture #Islam_en_France #France #Précarité_-_chômage #Paris_et_banlieue
    https://la-bas.org/IMG/arton5730.jpg?1573830847


  • A priori, la plupart des gens seront d’accord pour dire que la pédocriminalité est une horreur, qu’ils sont résolument choqués par le viol et qu’ils condamnent avec la plus grande fermeté les violences sexuelles.

    En même temps, le film de Roman Polanski, J’accuse, fait le troisième meilleur démarrage de l’année pour un film français.

    https://previews.123rf.com/images/melnyk58/melnyk581511/melnyk58151100475/48474749-les-spectateurs-assis-dans-le-cin%C3%A9ma-et-regarder-un-film-avec-des-tasses-de-cola-et-de-pop-corn-concep.jpg
    On va arrêter de tourner autour du pot, de couper les cheveux en quatre, de se triturer les neurones. Ce succès signifie une chose toute simple : la plupart des gens s’en contrefoutent des violences sexuelles. Pour beaucoup de gens, la pédocriminalité, ou l’hébécriminalité, ce n’est pas grave. On peut violer une fille de 13 ans. Elle l’aura bien cherché d’une manière ou d’une autre.

    Bien sûr, ils ne le formulent pas comme ça. Ils sont sans doute nombreux à affirmer qu’on ne sait pas ce qu’il s’est vraiment passé. Qu’ils ne sont pas juges. Ils laissent la place au doute, et le doute bénéficie à l’accusé. Sauf que Polanski n’a jamais nié les rapports sexuels avec Samantha Geimer. Rappelons que, en l’occurrence, on parle non seulement d’un rapport vaginal mais également anal. On parle de sodomiser une fille de 13 ans. Je vois mal comment on peut soutenir qu’elle en avait vraiment envie. Quand les faits avérés sont : une pénétration anale sur une fille de 13 ans à qui l’on a filé des barbituriques et de l’alcool, j’ai un peu de mal à situer le doute.

    Ah oui, mais les gens, ils ne savent pas ça, ils ne sont pas au courant de ces détails.
    Bah non. Pour une raison toute simple : ça ne les intéresse pas. Ils ne veulent pas les connaître, ces détails. La vérité, c’est qu’ils veulent pouvoir aller voir un bon film tranquillou. Alors franchement, les violences sexuelles versus un bon film… Bah, c’est le bon film qui l’emporte. Et ça, ça veut dire qu’ils s’en foutent des viols perpétrés à l’encontre des jeunes filles. On peut leur expliquer que Polanski n’a pas nié les faits, on peut leur sortir une vieille interview vidéo dans laquelle il évoque son attirance pour les jeunes filles de 14 ans de manière totalement décomplexée. On peut leur donner la liste de celles qui se disent victimes, douze au total quand même.

    Ils s’en foutent.

    Dans le fond, je suis convaincue qu’ils s’en foutent même de la présomption d’innocence. Elle ne leur sert que de parapluie. Ils ont envie de voir ce très bon film qui a des très bonnes critiques. Pourquoi donc ils se priveraient de deux heures et douze minutes de plaisir cinématographique ? Tout le reste, ça ne les concerne pas.

    Il faut se regarder en face deux secondes et admettre la vérité : on s’en fout des viols. Enfin… ça devient très grave –à condition qu’il s’agisse d’un réalisateur moyen. En matière de pédocriminalité, on n’a pas le droit à la médiocrité. Faut pas déconner, ça se mérite le droit de violer. Mais un grand réalisateur, bah il a le droit. C’est tout. Le plaisir qu’on va tirer à regarder un film se situe bien au-dessus de nos soi-disant valeurs absolues selon lesquelles le viol, notamment sur mineure, c’est très mal.

    Ces gens me rappellent la réaction de certains catholiques face aux viols dans l’Église. Pour eux, la religion et l’Église sont des valeurs absolues, et ça leur est extrêmement difficile d’affronter les révélations des victimes. Le prêtre accusé est toujours décrit comme tellement gentil, serviable etc. Qu’est-ce qu’on peut se moquer de ces gens, les tourner en ridicule parce qu’ils sont obtus, aveugles, de mauvaise foi, qu’ils refusent de voir l’évidence, leur prêtre est pourri, leur Église est pourrie, c’est tout. Mais quand votre religion, c’est l’art, quand vos prêtres sont les artistes (et je n’écris rien de très neuf, le critique Paul Bénichou l’a analysé dans Le sacre de l’écrivain, et cela s’applique parfaitement aux cinéastes), eh bien là, brusquement, on a droit à des discussions quasi théologiques sur la suprématie de l’art, sur l’homme et l’artiste qu’il faudrait distinguer –soit, grosso modo, l’ancienne dichotomie entre l’âme et la chair. La chair est faible, mais l’âme est belle.

    Ce que dit de nous l’affaire Polanski, c’est qu’on s’en branle des violences sexuelles. Malgré tous nos beaux discours, la main sur le cœur, l’air dégoûté par ces monstres, en réalité, ça ne nous dérange pas tant que ça. Ça ne nous empêche ni de dormir, ni d’aller au cinoche. Tant qu’il ne s’agit pas de nos propres filles, évidemment.

    Les violences sexuelles sont partout dans notre société, à un degré sans doute largement sous-estimé, et quand on voit l’état actuel de l’affaire Polanski, on ne peut plus s’en étonner. Les violences sexuelles sont partout, parce qu’on les tolère, parce qu’on est complètement prêts à négocier avec elles, à négocier même une place de cinéma. Comme le faisait remarquer je ne sais plus qui sur Twitter, il faut peut-être différencier l’homme de l’artiste, mais ils ont tous les deux le même compte en banque. Eh bah, c’est pas grave.

    Dans notre société, on peut gagner le droit de violer. Il y aura toujours une pléthore de personnes pour vous trouver des excuses, pour minimiser, pour chipoter. On n’a qu’à dire qu’elles mentent toutes, qu’à 13 ans on peut parfaitement avoir très envie de se faire sodomiser par un homme de 43 ans, que de toute façon il a lui-même tellement souffert que ça lui donne bien le droit de s’autoriser quelques plaisirs, que c’était une autre époque (une époque où, malgré tout, le soir même, Samantha Geimer écrit dans son journal « il m’a violée, merde ! »), que ce qui compte vraiment, c’est l’art, ce sont les films, que tout ça, c’était il y a tellement longtemps, que ce sont de vieilles histoires.

    Ce qui n’est pas une vieille histoire, ce qui est extraordinairement d’actualité, c’est la culture du viol dans laquelle baigne notre société, cette culture que Valérie Rey-Robert a décryptée. Le présent, c’est notre infinie indulgence envers ces violences.

    Pourquoi pas ? Mais arrêtons d’être hypocrites. Assumons. Disons clairement les choses : dans notre culture, le viol est excusable. On ne demande pas aux hommes de ne pas violer. On leur demande de faire de belles œuvres. Pleines de sensibilité et d’intelligence. C’est notre valeur absolue à nous. On placera toujours la parole de l’accusé au-dessus de celle de la victime, tant pis pour elle, tant pis pour nous toutes et tous qui vivons dans cette société destructrice.

    Chez nous, mesdames et messieurs, l’art autorise tout. Amen.

    Titiou Lecoq pour Slate.fr
    #violophilie #culture_du_viol #déni

    https://seenthis.net/messages/811283 via mad meg


  • Des #Goodies #Contributopia dans la boutique de David Revoy !
    https://framablog.org/2019/11/01/des-goodies-contributopia-dans-la-boutique-de-david-revoy

    Attention, nous allons faire ici une publicité éhontée et sans vergogne pour des objets sur lesquels nous ne toucherons pas un centime. Mais vu les contributions de cet #Artiste libriste, nous ne pouvions pas résister ! Cela fait deux ans qu’on … Lire la suite­­

    #Libres_Cultures #ArtLibre #contributopia #Culture #DavidRevoy


  • Jacques Chirac : qui eût cru qu’on l’aimerait tant ?
    https://la-bas.org/5682

    Qui eut cru qu’on l’aimerait tant ? Il a fallu que ces successeurs s’enfoncent encore plus dans le cynisme et la soumission à l’oligarchie pour qu’il apparaisse si grand et si bon. Mais les incorruptibles de l’équipe de LÀ-BAS ne s’en laissent pas conter. En 2003, alors qu’il était président, LÀ-BAS lui faisait son procès. Un grand moment pour un grand homme.Continuer la lecture…

    #Radio #Idées #Culture #Politique #Portrait #Mémoire #France
    https://la-bas.org/IMG/arton5682.jpg?1569567436


  • La justice peine à dépasser le mythe de la « victime idéale » dans les cas de viol | Slate.fr
    https://www.slate.fr/story/181692/mythe-victime-ideale-viol-justice-unbelievable-marc-patrick-o-leary-netflix

    « L’erreur » de Marie est simple : elle n’a pas réagi comme la société l’attend de la part d’une victime de viol. Elle a pourtant porté plainte immédiatement, elle présentait des traces physiques du viol et pleurait —mais pas assez. La jeune femme aurait dû être visiblement traumatisée, effondrée, couverte d’hématomes ou de fractures. Elle aurait dû se souvenir des moindres détails et se montrer catégorique sur le déroulé des événements. Pour être crédible et digne de la protection de l’État, Marie aurait dû être une « victime idéale ».

    La victime idéale (ou parfaite) se comporte de manière irréprochable et infaillible. Elle porte plainte immédiatement (plusieurs années après, c’est suspect), a été tabassée, elle peut prouver qu’elle a essayé de se défendre et résister ; elle ne boit pas une goutte d’alcool, a des relations sexuelles –mais pas trop–, ne se drogue pas, ne drague pas, ne sort pas, en somme ; elle ne doit surtout pas revoir ni recontacter son violeur, encore moins lui préparer son petit-déjeuner ; elle doit avoir l’air faible et fragile, surtout pas en colère, elle doit pleurer, crier, trembler, ne pas supporter la promiscuité.

    « Une victime idéale, c’est une victime morte. »

    Valérie Rey-Robert, autrice

    #culture_du_viol #viol #victime #victime_blaming

    https://seenthis.net/messages/802661 via mad meg


  • JE SUIS LA FÉE DU CAMPING : QUEL EST VOTRE VŒU POUR LA RENTRÉE ?
    https://la-bas.org/5628

    La fin des vacances, c’est le blues, sauf si vous rencontrez SOPHIE-LA-FÉE-DU CAMPING, qui peut réaliser votre rêve le plus dingue pour cette rentrée. Mais lequel ? Quel est le vœu que vous allez lui demander de réaliser ? Bien sûr, c’est pour de rire, mais attention, ces croquis sonores en disent long, très long, comme toujours avec SOPHIE SIMONOT. La voilà avec sa couronne et sa baguette magique au camping de la Licorne à Malo-les-bains, à la sortie de Dunkerque, pour une nouvelle série de rencontres bouleversantes, saugrenues, hilarantes, si proches et si inattendues.Continuer la lecture…

    #Radio #Les_Rencontres_de_Sophie #Culture #Divers #France
    https://la-bas.org/IMG/arton5628.jpg?1566308139


  • The Horrors of Jeffrey Epstein’s Private Island | Vanity Fair
    https://www.vanityfair.com/news/2019/07/horrors-of-jeffrey-epstein-private-island

    The employee adds that he and his co-workers would joke around about what they were seeing. “Every time he landed or took off, it was always brought up. We’d always be joking, ‘How many kids are on board this time?’” But the employee also says he felt “pure disgust,” calling it “absolutely insane” that a convicted sex offender was able to move around so openly in the era of MeToo.

    “I could see him with my own eyes,” the employee says. “I compared it to seeing a serial killer in broad daylight. I called it the face of evil.”

    Epstein apparently made no attempt to hide his travels with young girls. The airstrip in St. Thomas sits in plain sight of a central highway, and a nearby parking lot at the University of the Virgin Islands provides a complete view of the tarmac and almost every aircraft on the ground. When he’s “home” on Little St. James, Epstein’s plane is always parked right in front of the control tower.

    “The fact that young girls were getting out of his helicopter and getting into his plane, it was like he was flaunting it,” the employee says. “But it was said that he always tipped really well, so everyone overlooked it.”

    In fact, it appears that local authorities did nothing to investigate Epstein’s repeated trips with young girls—let alone intervene—despite the fact that he was listed on the island’s registry of sex offenders. Chief William Harvey, a veteran of the Virgin Islands police department, tells Vanity Fair that he does not know who Epstein is, and is unaware of any investigation into him. Sammuel Sanes, a former senator for the Virgin Islands, says he is unaware of any special precautions taken by law enforcement to track the arrivals and departures of Epstein’s jet on St. Thomas, or the movements of his helicopter to and from his private island.

    Lawyers for Epstein, who has pleaded not guilty to the charges of sex trafficking, say he “flatly denies any illegal involvement with underage women.” But those on the island who witnessed Epstein in action remain shocked that a convicted pedophile could brazenly continue to travel to and from the United States accompanied by young girls.

    “My colleagues and I definitely talked about how we didn’t understand how this guy was still allowed to be around children,” says the former air traffic controller. “We didn’t say anything because we figured law enforcement was doing their job. I have to say that that is regrettable, but we really didn’t even know who to tell, or if anyone really cared.”

    #culture_du_viol #pedocriminalité #fraternité #violophilie

    https://seenthis.net/messages/795206 via mad meg


  • Les Murs à pêches
    https://la-bas.org/5646

    Non, en slip et en tongues, on n’est pas tous pareil. Il y a mille façons de poser son cul sur une serviette. On peut lancer à la face du monde des théories folles (« au début, elle est froide, mais après, ça va ») avec la voix d’Arielle Dombasle dans un film d’Éric Rohmer, ou bien jeter son vélib dans le canal pour voir s’il flotte.Retour ligne automatiqueRetour ligne automatique On peut aussi causer ronds-points à ré-occuper ou préparer un plan social face à l’océan, un gin tonic à la main. Sur la plage aussi, la lutte des classes bat son plein. Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en huit épisodes. Aujourd’hui, « Les Murs à pêches ».Continuer la (...)

    #Bande_dessinée #Culture #Voyage #Portrait #France
    https://la-bas.org/IMG/arton5646.jpg?1565338085


  • La Pointe de Décollé en Bretagne
    https://la-bas.org/5638

    https://la-bas.org/IMG/jpg/s05e01.jpg

    Non, en slip et en tongues, on n’est pas tous pareil. Il y a mille façons de poser son cul sur une serviette. On peut lancer à la face du monde des théories folles (« au début, elle est froide, mais après, ça va ») avec la voix d’Arielle Dombasle dans un film d’Éric Rohmer, ou bien jeter son vélib dans le canal pour voir s’il flotte.Retour ligne automatiqueRetour ligne automatique On peut aussi causer ronds-points à ré-occuper ou préparer un plan social face à l’océan, un gin tonic à la main. Sur la plage aussi, la lutte des classes bat son plein. Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en huit épisodes. Aujourd’hui, « Paris Plages à la Villette ».

    Continuer la (...)

    #Culture #Voyage #Portrait #France


  • Paris Plages à la Villette
    https://la-bas.org/5627

    https://la-bas.org/IMG/jpg/s05e01.jpg

    Non, en slip et en tongues, on n’est pas tous pareil. Il y a mille façons de poser son cul sur une serviette. On peut lancer à la face du monde des théories folles (« au début, elle est froide, mais après, ça va ») avec la voix d’Arielle Dombasle dans un film d’Éric Rohmer, ou bien jeter son vélib dans le canal pour voir s’il flotte.Retour ligne automatiqueRetour ligne automatique On peut aussi causer ronds-points à ré-occuper ou préparer un plan social face à l’océan, un gin tonic à la main. Sur la plage aussi, la lutte des classes bat son plein. Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en huit épisodes. Aujourd’hui, « Paris Plages à la Villette ».

    Continuer la (...)

    #Bande_dessinée #Divers #Culture #Portrait #Voyage #France #Paris_et_banlieue
    https://la-bas.org/IMG/arton5627.jpg?1564560455


  • Paris Plages, quai de l’Hôtel de ville
    https://la-bas.org/5625

    https://la-bas.org/IMG/jpg/s03e01-3.jpg

    Non, en slip et en tongues, on n’est pas tous pareil. Il y a mille façons de poser son cul sur une serviette. On peut lancer à la face du monde des théories folles (« au début, elle est froide, mais après, ça va ») avec la voix d’Arielle Dombasle dans un film d’Éric Rohmer, ou bien jeter son vélib dans le canal pour voir s’il flotte.Retour ligne automatiqueRetour ligne automatique On peut aussi causer ronds-points à ré-occuper ou préparer un plan social face à l’océan, un gin tonic à la main. Sur la plage aussi, la lutte des classes bat son plein. Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en huit épisodes. Aujourd’hui, « Langrunes, plage pleine ».

    Continuer la (...)

    #Bande_dessinée #Culture #Divers #Portrait #Voyage #France #Paris_et_banlieue
    https://la-bas.org/IMG/arton5625.jpg?1564383263


  • Comme Louis Sarkozy, Là-bas lance sa collection de « vêtements philosophiques »
    https://la-bas.org/5624

    Le fils Sarkozy a lancé une collection de « mocassin philosophiques ». On dirait une information du Gorafi, mais non, le jeune Louis Sarkozy a bel-et-bien développé une gamme de chaussures Sigmund Freud, Thomas Jefferson et Marie Curie ! De quoi nous donner des idées...Continuer la lecture…

    #Vidéo #Didier_Porte #Culture #Divers #France
    https://la-bas.org/IMG/arton5624.jpg?1564143380


  • Langrunes, plage pleine
    https://la-bas.org/5623

    https://la-bas.org/IMG/jpg/s03e01.jpg

    Non, en slip et en tongues, on n’est pas tous pareil. Il y a mille façons de poser son cul sur une serviette. On peut lancer à la face du monde des théories folles (« au début, elle est froide, mais après, ça va ») avec la voix d’Arielle Dombasle dans un film d’Éric Rohmer, ou bien jeter son vélib dans le canal pour voir s’il flotte.Retour ligne automatique On peut aussi causer ronds-points à ré-occuper ou préparer un plan social face à l’océan, un gin tonic à la main. Sur la plage aussi, la lutte des classes bat son plein. Un reportage dessiné de Mathieu Colloghan en huit épisodes. Aujourd’hui, « Langrunes, plage pleine ».

    Continuer la (...)

    #Culture #Divers #Portrait #Bande_dessinée #Voyage #France
    https://la-bas.org/IMG/arton5623.jpg?1564129085