#dirigeants_arabes

  • MBS : les Palestiniens doivent accepter le « plan de paix » étasunien ou « la fermer »

    https://www.axios.com/saudi-crown-prince-tells-jewish-leaders-palestinians-should-take-what-they-ar
    https://images.axios.com/twElLHU-bwBLRapwdaFDUOB6AkM=/0x162:3770x2283/1920x1080/2018/04/29/1525025697167.jpg

    In a closed-door meeting with heads of Jewish organizations in New York on March 27th, Saudi Crown Prince Mohammed Bin Salman (MBS) gave harsh criticism of Palestinian President Mahmoud Abbas (Abu Mazen), according to an Israeli foreign ministry cable sent by a diplomat from the Israeli consulate in New York, as well three sources — Israeli and American — who were briefed about the meeting.

    The bottom line of the crown prince’s criticism: Palestinian leadership needs to finally take the proposals it gets from the U.S. or stop complaining.

    According to my sources, the Saudi Crown Prince told the Jewish leaders:

    In the last several decades the Palestinian leadership has missed one opportunity after the other and rejected all the peace proposals it was given. It is about time the Palestinians take the proposals and agree to come to the negotiations table or shut up and stop complaining.
    — MBS

    MBS also made two other points on the Palestinian issue during the meeting:

    He made clear the Palestinian issue was not a top priority for the Saudi government or Saudi public opinion. MBS said Saudi Arabia “has much more urgent and important issues to deal with” like confronting Iran’s influence in the region.

    Regardless of all his criticism of the Palestinian leadership, MBS also made clear that in order for Saudi Arabia and other Gulf states to normalize relations with Israel there will have to be significant progress on the Israeli-Palestinian peace process.

    What we’re hearing: A source who was briefed on the meeting told me the attendees were stunned when they heard the Saudi Crown Prince comments on the Palestinian issue. “People literally fell off their chairs,” the source said.

    Why it matters: In the last year, the Trump administration has been drafting a plan for Israeli-Palestinian peace. The White House peace team, led by Trump’s senior adviser and son-in-law Jared Kushner and special envoy Jason Greenblatt, has basically finished drafting the plan and is discussing how and when to launch it.

    Launching the plan will be difficult because of the Palestinians have been boycotting the White House since Trump’s December 6th Jerusalem announcement.

    In the last year, Kushner managed to get MBS on board in trying to move the peace process forward, and get the Arab world to urge the Palestinians to enter peace talks with Israel on the basis of the U.S. peace plan.

    #Arabie_saoudite #Palestine #Israel #dirigeants_arabes #indigents_arabes « #monde_arabe »

    https://seenthis.net/messages/690902 via Kassem


  • #Liban : La crise des #déchets menace la #santé | Human Rights Watch
    https://www.hrw.org/fr/news/2017/12/01/liban-la-crise-des-dechets-menace-la-sante
    https://www.hrw.org/sites/default/files/styles/open_graph/public/multimedia_images_2017/201711mena_lebanon_wasteburning.jpg?itok=QSMCjvPM

    C’est en 2015 que la mauvaise gestion des déchets solides par le Liban a été mise en lumière, alors que les poubelles s’empilaient dans les rues de sa capitale, mais Human Rights Watch a constaté qu’une crise silencieuse régnait dans le pays depuis des décennies. Le Liban n’a pas de plan de gestion de déchets solides pour l’ensemble du pays. Dans les années 1990, le gouvernement central avait instauré le ramassage et le traitement des déchets de Beyrouth et du Mont-Liban, mais avait laissé les autres municipalités se débrouiller, sans leur apporter une supervision adéquate, un soutien financier ou une expertise technique. Par conséquent, les décharges et les incinérations en plein air se sont multipliées dans le pays. D’après des chercheurs de l’Université américaine de Beyrouth, 77 % des déchets produits au Liban sont soit jetés dans des décharges à ciel ouvert, soit enfouis, alors que seuls 10 à 12 %, estiment-ils, ne peuvent être ni compostés ni recyclés.

    #dirigeants_arabes #indigents_arabes

    https://seenthis.net/messages/649137 via Kassem


  • « Le monde #arabe est dans un #chaos mental absolu » - International - El Watan
    http://www.elwatan.com/international/le-monde-arabe-est-dans-un-chaos-mental-absolu-15-07-2017-349064_112.php

    #Georges_Corm

    Quand j’évoque le chaos mental, j’entends également qu’il existe du côté arabe et #musulman, puisque nous avons de très nombreux Etats qui se disent musulmans qui sont des alliés inconditionnels de la puissance militaire américaine et soutiennent son déploiement. Dans cet ouvrage, je tente donc de déconstruire les discours canoniques et les images clichés devenues omniprésentes dans les opinions publiques qui sont amenées à approuver ou ne pas s’opposer aux politiques d’interventions militaires musclées, soit au nom des droits de l’homme, soit au nom de la défense préemptive des « #valeurs » occidentales.

    J’essaie également de montrer que si l’image de l’islam est autant défigurée aujourd’hui, la responsabilité n’en incombe pas seulement à ce que j’appelle l’#hubris (notion d’origine grecque désignant la démesure, ndlr) des Etats membres de l’#OTAN et le désir de #dominer entièrement le monde qui va de pair avec la globalisation.

    Le fait que des régimes politiques arabes ou non arabes musulmans, ainsi que de très nombreux intellectuels arabes et d’autres pays musulmans, se mettent à vanter une altérité islamique inconciliable avec les acquis positifs de la modernité, permet d’accréditer la thèse de Huntington. Nous sommes dans le chaos mental absolu.

    L’une des aberrations, c’est qu’il n’existe plus aujourd’hui de connaissance de l’islam. Les nouveaux orientalistes ne connaissent que trois auteurs sur les 13 siècles de civilisation islamique (Sayed Kotob, Mawdudi, Ibn Taymiyya). Leurs œuvres sont diffusées en tous lieux et en plusieurs langues et c’est ce qui tombe entre les mains des jeunes Arabes et musulmans partout dans le monde.

    Par ailleurs, le problème tire ses origines de la création de l’Organisation de la conférence islamique (#OCI), où brusquement on assiste à un regroupement d’Etats sur la base de l’identité religieuse — inédit depuis le temps des #croisades — et cette organisation s’est efforcée de créer et de consolider une altérité islamique, en refusant de façon très abrupte des principes de modernité qui sont devenus universels et auxquels il est difficile de se soustraire, même si les gouvernement de l’OTAN en font un très mauvais usage.

    #dirigeants_arabes #indigents_arabes

    https://seenthis.net/messages/615256 via Kassem