• #seenthis_fonctionnalités : Les thèmes privilégiés d’un.e auteur/autrice

    Grâce aux hashtags et aux thèmes automatiques, Seenthis fabrique une liste (pondérée) des thèmes privilégiés d’une personne. Cela apparaît en colonne de droite de la page d’un.e contributeur.trice. Par exemple :

    Country:France / Continent:Europe / City:Paris / #femmes / Country:Grèce / #sexisme / #Grèce / #racisme / Currency:EUR / #Palestine / #travail / Country:Israël / Country :États-Unis / #Israël / Country:Allemagne / #féminisme / Person:Encore / City:Gaza / Country:Suisse / Country:Royaume-Uni / City:Londres / City:Bruxelles / Person:Charlie Hebdo / Country:United States / #santé / Currency:USD / #prostitution / City:This / Person:Alexis Tsipras / #politique / Country:Israel / Country:Russie / #histoire / #viol / City:New York / #migrants / #cartographie / #photographie / Country:Espagne / #écologie / Company:Facebook / #inégalités / #réfugiés / Country:Palestinian Territories / Country:Italie / Person:François Hollande / #journalisme / Country:Japon / Continent:Afrique / #art / #culture_du_viol / Country:Syrie / Country:Iraq / City:Athènes / City:Lille / #France / #austérité / #littérature / Person:Manuel Valls / #Suisse / Person:Tony Blair / #misogynie / #éducation / #audio / #islamophobie / Country:Algérie / #plo / #Internet / ProvinceOrState:Cisjordanie / #asile / City:Bonne / #Union_européenne / #cinéma / PublishedMedium:The New York Times / NaturalFeature:Philippe Val / #sorcières / #livre / #revenu_garanti / City:Die / Country:Afghanistan / Person:Hillary Clinton / #photo / #chômage / Country:Danemark / Person:Mona Chollet / Region:Moyen-Orient / #gauche / City:Lyon / Country:Chine / #capitalisme / Person:Jeremy Corbyn / Country:Belgique / #colonisation / #qui_ca / City:Amsterdam / Organization:Académie française / City:London / #violence / Facility:Palestine Square / Country:Liban / #discrimination / #shameless_autopromo / #médecine / Company:Google / #radio / Country:Pays-Bas / Organization:Hamas / ProvinceOrState:Bretagne / ProvinceOrState :Île-du-Prince-Édouard / #société / City:Munich / #domination / City:Nice / City:Cologne / #Europe / Organization:Sénat / #nourriture / Region:Proche-Orient / Person:Christiane Taubira / Country:Suède / Organization:White House / Person:Donald Trump / Person:Laurence Rossignol / Company:Le Monde / #voile / #historicisation / Continent:America / #childfree / Person:Arnaud Leparmentier / #revenu_de_base / #théâtre / ProvinceOrState:Québec / Person:Philippe Rivière / #imaginaire / City:Strasbourg / Country:Finlande / City:Venise / #migrations / #Etats-Unis / Country:Arabie saoudite / City:Jerusalem / #Gaza / Country:Greece / City:Beyrouth / City:Toulouse / #islam / City:Marseille / Person:Mark Regev / Country:Grande-Bretagne / Person:encore / #Genève / City:Ramallah / #temps / #géographie / #sexe / Person:Osez / Country:South Africa / #patriarcat / Country:Pakistan / City:Bordeaux / #urbanisme / Person:Richard Malka / Person:Frédéric Lordon / Continent:Amérique / Company:The Guardian / #occupation / Person:Alain Juppé / Person:Denis Robert / Region:Méditerranée / PublishedMedium:The Guardian / #science / #BDS / City:Damas / Person:Peter Brook / City:Oslo / City:Dublin / #violences_sexuelles / City:Pomerol / City:Juif / Person:Paul Guers / City:Mayenne / #laïcité / Person:Jean-Luc Mélenchon / #censure / Organization:Tsahal / Person:Daniel Schneidermann / Organization:United Nations / Country:Bolivie / Position:Prime Minister / #domination_masculine / City:Nesle / Person:Virginia Woolf / ProvinceOrState:Maine / City:Montsoreau / Person:Jean-Louis Barrault / Person:Paul Dutron / Person:Lino Ventura / Person:Max Weber / City:La Tour / Company:Charles Oulmont /

    À une époque, on avait un gadget trop mignon : on pouvait balancer ça d’un clic sur Wordle pour obtenir une représentation graphique (ici @odilon) :
    https://www.flickr.com/photos/odilodilon/6684464421

    Flickr

    https://seenthis.net/messages/589559 via ARNO*


  • Brain Magazine - Page Q - Le POV d’Ovidie : Le féminisme pro-sexe est-il mort ?
    http://www.brain-magazine.fr/article/page-q/35922-Le-POV-d-Ovidie-le-feminisme-pro-sexe-est-il-mort

    Chacune a développé ses propres idées, pour ma part les miennes étaient très inspirées d’Annie Sprinkle, travailleuse du sexe durant 18 ans, réalisatrice, artiste « post-porn moderne », activiste éco-sexuelle et j’en passe. Je croyais surtout mordicus à son désormais célèbre « the answer to bad porn isn’t no porn, it’s to try to make a better porn ». Et j’y ai tellement adhéré que cela fait 17 ans que je réalise mes propres films et que je répète tel un mantra les préceptes du féminisme pro-sexe. Sauf que depuis quelques temps je les répète avec de moins en moins de conviction. Certains discours du type « la sexualité libère » me font royalement chier. Non la sexualité ne libère pas. Au mieux elle est un facteur personnel d’épanouissement, au pire elle est un facteur supplémentaire d’oppression. Il est indispensable que chacune d’entre nous puissions gérer notre sexualité comme nous l’entendons. Si nous jouissons, tant mieux, grand bien nous fasse. Si nous ne jouissons pas, il est éventuellement intéressant de questionner notre environnement social afin de détecter son influence éventuelle négative. Mais croire qu’on peut faire la révolution au lit est une aberration.

    #féminisme #mea_culpa #sex_war #sexualité #pornographie #violences_sexuelles #domination_masculine #prostitution

    https://seenthis.net/messages/577039 via mad meg


  • Mélanie Gourarier : « La masculinité contemporaine, c’est se gouverner soi-même pour mieux gouverner les autres » - Libération
    http://www.liberation.fr/debats/2017/03/01/melanie-gourarier-la-masculinite-contemporaine-c-est-se-gouverner-soi-mem

    En crise, le masculin ? Pas vraiment affirme Mélanie Gourarier dans Alpha mâle (sous-titré : Séduire les femmes pour s’apprécier entre hommes) qu’elle publie ce jeudi au Seuil. Elle voit plutôt dans les discours sur la féminisation des hommes et la confusion des sexes une volonté de conserver le pouvoir et le refus d’une égalité réelle entre les sexes.

    #domination_masculine #patriarcat #virilité #malealphisme

    https://seenthis.net/messages/574996 via mad meg


  • Comment une poche de jeans a mené à du harcèlement en ligne, ou le sacerdoce des journalistes féministes | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/138176/journalistes-feministes-reveiller-trolls

    Une journaliste de BuzzFeed France a été prise pour cible après avoir dénoncé la taille des poches des vêtements de femmes, plus petites que celles des hommes. Une réaction épidermique surréaliste tristement commune sur internet.

    #sexisme #misogynie #domination_masculine #harcèlement

    https://seenthis.net/messages/572958 via mad meg


  • Egalité filles/garçons : et si on effaçait les terrains de foot des cours de récré ? - L’Obs
    http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/20170214.OBS5312/egalite-filles-garcons-et-si-on-effacait-les-terrains-de-foot-d
    http://referentiel.nouvelobs.com/file/15910829.jpg

    A l’école du Peyrouat, il y a des récréations sans football. Un jour je discutais avec un garçon et je lui demande ce qu’il fait pendant les récréations. « Le lundi, mardi, mercredi, je fais du foot, le vendredi aussi et le jeudi je m’amuse. » C’est drôle. Je ne pense pas qu’il ne s’amuse pas les autres jours mais ça dit quelque chose.

    Chris Blache [cofondatrice et coordinatrice de Genre et ville, ndlr] le montre dans son travail : l’imaginaire des petits garçons est relativement restreint. Tous ces « petits jeux » de filles, comme ils les appellent, ce sont des jeux où il y a une diversité de choses (on joue à la télé-réalité, à faire des chorégraphies, à danser…). Les garçons se l’interdisent.

    On pourrait imaginer ne rien mettre dans l’espace dédié habituellement au terrain de foot, ou mettre des choses qui permettent aux enfants d’imaginer faire plein de choses. On pourrait leur donner des craies par exemple : c’est éphémère, on peut dessiner ce qu’on veut (y compris un terrain de jeu)... Dans une cour de récré, tout espace peut être amené à être dévoyé.

    #genre #récréation #discrimination #domination_masculine #foot #sexisme #enfance #éducation

    https://seenthis.net/messages/571520 via mad meg


  • Paye ta Bulle
    http://bdegalite.org/temoignages

    Le 10/02/2017 est paru sur Konbini l’article "La place des femmes dans la BD : pour en finir avec le syndrome de la Schtroumpfette", dans lequel intervenait notamment Christophe Blain : « Il n’y a aucun machisme dans la bande dessinée, aucun ! »
    Le Collectif, quelque peu fatigué de toujours prendre la voie de la pédagogie, celle qui explique pourquoi le sexisme existe bel et bien dans la BD, chiffres des EGBD et paroles des concernées à l’appui, se contentera cette fois de renvoyer l’intéressé (et tous ceux qui pensent comme lui) à la page de BdÉgalite.org recensant les témoignages de femmes dans le milieu de la bande dessinée. Et lui demandera de ne pas nier purement et simplement leur réalité, surtout quand on est, comme lui, une personne dont la parole porte loin dans son milieu.

    Il nous semble quand même utile de rappeler à tous ceux qui souhaitent parler du machisme dans la BD, son existence ou son inexistence, de se renseigner avant de parler, d’aller lire les témoignages, les expériences et les enquêtes réalisées sur ce sujet. Parler sans savoir, sans être concerné, de sujets que l’on ne maîtrise pas, ne grandit personne, au contraire.

    #sexisme #bd #deni #domination_masculine

    https://seenthis.net/messages/570579 via mad meg


  • Wikipédia : où sont les femmes ? - Le Point
    http://www.lepoint.fr/culture/wikipedia-ou-sont-les-femmes-14-12-2016-2090265_3.php#xtmc=wikipedia-femmes&

    Le bruit court que les femmes ont été effacées de l’histoire. La preuve par l’exemple : si nul n’ignore les travaux de l’ingénieur Thomas Edison, combien se souviennent de ceux, révolutionnaires, de sa brillante contemporaine, l’inventrice américaine Margaret E. Knight, décorée en son temps par la reine Victoria ? À l’origine de la machine à fabriquer les célèbres sacs en papier à fond plat, « la première femme à avoir breveté aux États-Unis » n’a que douze ans lorsqu’elle conçoit le prototype qui la fera connaître : un mécanisme de sécurité adapté aux équipements dans l’industrie textile. Au total, la savante déposera 87 certificats.

    Pour autant, l’auteur de sa nécrologie l’affublera, en 1914, d’un sobriquet bien réducteur : « Madame Edison ». Plus d’un siècle plus tard, la version anglaise de sa page Wikipédia comporte 500 mots quand celle de son équivalent masculin et père du phonographe en comprend 8 500. « Bien sûr, le perfectionnement de l’ampoule électrique d’Edison lui garantit de bonnes critiques, et son héritage mérite un long portrait. Mais son profil contient aussi des détails sur son enfance, son régime alimentaire et son rapport au religieux », relève une journaliste du Guardian dans un article intitulé « Mais où sont passées les femmes, Wikipédia ? ».

    Le quotidien britannique s’inspire de cette différence de traitement pour illustrer un chiffre alarmant dévoilé par la BBC le 7 décembre dernier : moins de 17 % des biographies de l’encyclopédie en ligne concernent des figures féminines. Rien d’étonnant si l’on considère que les femmes représentent à peine 15 % des contributeurs bénévoles de cette inépuisable source d’informations en accès libre. Un phénomène en partie expliqué par le harcèlement latent et autres commentaires misogynes dont sont victimes certaines rédactrices.

    Alors que Wikipédia serait aujourd’hui le cinquième site internet le plus fréquenté dans le monde, le Guardian pointe un problème de taille posé par des représentations des hommes et des femmes aussi disparates. À en croire une étude de 2011, 53 % des internautes américains puisent en priorité leurs connaissances sur Wikipédia. La même enquête indique que près de 70 % des étudiants ont développé cet automatisme au pays de l’Oncle Sam. « Un tel fossé pourrait avoir de vraies répercussions sur des projets de carrière chez les jeunes ou sur le choix des personnes invitées à s’exprimer lors de conférences ou de grands événements », redoute à juste titre le journal anglais.

    #wikipédia #sexisme #historicisation #invisibilisation_des_femmes #discrimination #domination_masculine

    https://seenthis.net/messages/566961 via mad meg




  • Carrière : les femmes n’osent pas avouer leurs ambitions aux hommes | Le Figaro Madame
    http://madame.lefigaro.fr/business/carriere-les-femmes-nosent-pas-avouer-leurs-ambitions-aux-hommes-231

    Et si les relations personnelles freinaient les ambitions professionnelles des femmes ? Des chercheurs américains et suédois, à travers deux études relayées par Slate, ont analysé le comportement des femmes au travail et leur envie d’évoluer. D’après leurs travaux, il semblerait que les hommes soient le principal facteur d’influence des ambitions féminines.

    Une première étude menée en décembre 2016, aux États-Unis, par trois économistes, a interrogé 1880 étudiants, dont 30% sont des jeunes femmes fraîchement inscrites dans une école de commerce. Chaque étudiante devait répondre à un sondage décliné en deux versions : un test totalement anonyme et un autre dont les réponses des candidates seraient ensuite rendues publiques. Les chercheurs américains ont établi un constat : les femmes abaissent leurs ambitions salariales lorsqu’elles savent que leur envie sera connue de tous.

    Le second sondage, effectué par deux suédoises Olle Folke et Johanna Rickne, prouve lui aussi que la progression de carrière des femmes nuit à leur vie personnelle. Pour identifier le lien de cause à effet, les chercheurs ont comparé le taux de divorce des personnages politiques du pays qui ont obtenu un siège au parlement, et de ceux qui ont perdu les élections. Les scientifiques ont découvert que les femmes prenant position en politique ou en économie sont plus exposées au risque de divorce, leur nombre augmentant une fois qu’elles sont élues.
    Complexe d’infériorité

    Quelle conclusion en tirer ? Selon les chercheurs, c’est la peur d’une conséquence négative sur leurs relations personnelles qui les anime. Le succès d’une femme accroît la pression au sein du couple car les hommes sentiraient leur domination leur échapper. Certaines ne sont donc pas prêtes à sacrifier leur couple pour une carrière professionnelle telle qu’elles le désirent.

    #femmes #domination_masculine #syndrome_de_l'imposture #travail #divorce

    https://seenthis.net/messages/554606 via mad meg


  • Le masculin n’est pas neutre | Militancrise !
    https://militancrise.wordpress.com/2016/12/01/le-masculin-nest-pas-neutre
    https://militancrise.files.wordpress.com/2016/12/beauvoir01.jpg

    D’autres histoires, que ce soit les révélations de plagiat d’un célèbre scientifique ou les accusations de viol concernant un youtuber, ont encore révélé la force de la solidarité masculine.
    Je ne sais pas vous mais moi, je n’ai jamais entendu parler de la solidarité masculine. La solidarité féminine, elle, en prend régulièrement pour son grade : moquée, ridiculisée, elle ne serait que l’arme révélant la faiblesse des femmes là où le valeureux mâle n’a besoin que de sa propre force pour se défendre. Sauf que dès qu’il se sent menacé, le mâle va avoir ses congénères qui vont le soutenir, même face aux pires accusations. Présomption d’innocence même face aux 40 000 preuves, minimisation des faits, moqueries et si ça ne suffit pas, menaces et injures sexistes (pour démontrer que le sexisme n’existe pas, c’est ballot).

    C’est aussi cette fameuse solidarité masculine, si omniprésente qu’elle a fini par se fondre dans le décor et par devenir la norme, qui fera préférer un homme plutôt qu’une femme pour un poste, qui fera qu’un homme gravira plus vite les échelons… et si une femme a une promotion, on imaginera d’office qu’elle ne le doit qu’à des coucheries ou des gâteries sous le bureau et pas à ses compétences et son travail (pour vous en convaincre jetez donc un œil au Tumblr Paye ton taf, particulièrement édifiant : non ce n’est pas le fait de quelques connards isolés, c’est massif et répandu !).
    Exemples :
    ptt01

    Sources : Paye ton taf (http://payetontaf.tumblr.com)

    Les pires mufleries des hommes, les plus odieuses menaces ou agressions sont constamment minimisées voire niées : « c’est de l’humour », « il a eu un geste maladroit », « c’est un passionné », « non mais c’est rien, ça », « on sait qu’il a les mains baladeuses, tu aurais dû faire plus attention », et on ne compte plus les hommes politiques notamment qui continuent tranquillement leur mandat même accusés de violences ou de harcèlement.
    Et qu’on ne me dise pas « Il n’a pas été condamné », quand on voit comme il est facile pour certains de stopper toute procédure judiciaire, quand ce n’est pas directement les forces de l’ordre qui refusent de prendre la plainte (certes, c’est illégal mais tu vas faire quoi ? Porter plainte pour refus de dépôt de plainte ??).

    A côté de ça, la moindre petite boulette d’une femme va être montée en épingle et servir à stigmatiser toutes ses congénères. Rien ne lui sera accordé, aucune marge de manœuvre, une femme se doit d’être d’office parfaite et sans reproche, là où l’homme a droit à de multiples erreurs. DSK ? Polanski ? Allen ? Depp ? On minimise, on nie, on charge les victimes qui seraient forcément d’odieuses manipulatrices qui ne feraient ça que pour nuire (ce qui marche super mal, elles s’en prennent plein la tronche quand leurs agresseurs continuent tranquillement leur business) et au mieux, ils ne seront vus que comme de simples exceptions dans la masse, des connards isolés, parce que « tous les hommes ne sont pas comme ça » (sous-entendu « moi je suis trop cool, pétasse »). Mais si une femme fait une connerie, ça y est, toutes les femmes sont responsables.
    (Explication scientifique donnée par un gentil masculiniste canadien anti-ivg : « c’est à cause de la survascularisation du vagin que les femmes ont le cerveau mal irrigué ». Je lui décerne la palme de l’originalité sexiste…)

    #fraternité #mixité #femmes #féminisme #domination_masculine #violences_masculines

    https://seenthis.net/messages/554341 via mad meg


  • Aux Archives nationales, six siècles de grands procès faits aux femmes
    http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2016/12/16/six-siecles-de-grands-proces-faits-aux-femmes_5050205_4497271.html

    Sorcières, empoisonneuses, mères infanticides, traîtresses à la patrie… Chaque époque a eu sa figure diabolisée de la femme.

    http://s2.lemde.fr/image2x/2016/12/16/534x0/5050204_6_afee_l-anarchiste-germaine-berton-en-1921_07126f78a041245b4ae45dd5e69831d9.jpg

    Troublante concordance des temps. Le 30 novembre s’est ouverte aux Archives nationales l’exposition « Présumées coupables », consacrée aux grands procès faits aux femmes. Au même moment, l’actualité résonnait des cris de haine lancés à l’encontre d’une mère jugée avec son compagnon devant la cour d’assises du Puy-de-Dôme pour avoir frappé à mort Fiona, sa fillette de 5 ans.

    À Riom, où se tenait le procès, une file chaque jour plus longue accueillait de ses vociférations l’arrivée et le départ en fourgon de cette mère qui cristallisait les passions mauvaises. On se pressait pour l’apercevoir, pour assister à un morceau d’audience comme on devait, un siècle plus tôt, s’agglutiner sur la place où le condamné était mis à mort.
    La femme, « nimbée de la paix qu’elle se doit de maintenir voire d’établir dans la société (…), est d’autant plus coupable qu’elle se doit de ne pas l’être ». Claude Gauvard, auteure du livre « Présumées coupables »

    Les réseaux sociaux qui, pendant deux semaines, avaient amplifié le tumulte et contribué à rendre plus pesante encore cette atmosphère de lynchage, se sont déchaînés à l’annonce du verdict. Ce dernier rendait le seul compagnon de la mère coupable des coups mortels et acquittait la mère de ce crime, alors qu’une peine de trente années de réclusion criminelle avait été requise contre les deux accusés.

    Tout cela donne une acuité singulière au voyage à travers six siècles d’affaires judiciaires féminines que propose l’exposition parisienne « Présumées coupables ». Si les femmes ne représentent qu’une part marginale de la population pénale – de 4 à 5 % –, les crimes qui leur sont reprochés fascinent et dérangent.

    #femmes #violence #criminelles #domination_adulte #domination_masculine #sexisme #prison #empoisonneuses #violences_des_femmes

    https://seenthis.net/messages/552413 via mad meg


  • Des employés d’Uber auraient-ils espionné Beyoncé ? - Libération
    http://www.liberation.fr/futurs/2016/12/14/des-employes-d-uber-auraient-ils-espionne-beyonce_1535232

    Dans une déclaration écrite à la Cour, Ward Spangenberg affirme ainsi que les employés d’Uber sont capables, grâce aux données collectées par l’application, de traquer leurs proches mais aussi des hommes et des femmes politiques ainsi que des célébrités.

    Les trajets de la chanteuse Beyoncé auraient par exemple été passés à la loupe, raconte le site américain Reveal, s’appuyant sur les déclarations de plusieurs anciens responsables de la sécurité de l’entreprise. Michael Siercho, qui travaillait pour Uber pendant la même période que Ward Spangenberg, explique que des milliers d’employés peuvent fouiller dans la base de données de l’application. « Quand je travaillais pour l’entreprise, on pouvait espionner un(e) ex et regarder les courses de n’importe qui […], ça ne nécessitait l’accord de personne ».

    En interne, le logiciel qui permet de localiser les clients connectés à l’application et les chauffeurs et suivre leurs déplacements a un nom évocateur : God View.

    Une fois de plus, si les faits sont avérés, on peut constater la fâcheuse tendance de certains employés à aller fouiner, à des fins personnelles, dans les données récoltées par leur entreprise. En 2013, en effet, après les révélations Snowden, on avait appris que des employés de la NSA profitaient des outils de surveillance mis à leur disposition pour espionner leur conjoint.

    Le français c’est toujours bien pratique pour faire que ce soit les conjoints qui sont espionner par leurs conjointes.
    #renversionite
    #domination_masculine

    Comme j’ai lu Tabet ces jours ci, cette histoire me fait vraiment pensé à un contrôle des outils et des moyens de transport par les hommes pour asseoir leur emprise sur les femmes.
    https://seenthis.net/messages/551026

    https://seenthis.net/messages/551668 via mad meg


  • IVG : l’extrémisme religieux à l’Assemblée nationale – Révolution Féministe
    https://revolutionfeministe.wordpress.com/2016/11/27/ivg-lextremisme-religieux-a-lassemblee
    https://www.youtube.com/watch?v=qb_Ya2CQxiU

    IVG : Débat sous haute tension à l’Assemblée »

    « L’examen de la proposition de loi sur l’extension du délit d’entrave à l’IVG a été interrompu au bout de 10 minutes dans la cohue générale. Le texte – modifié – a finalement été adopté. Il sera discuté dans l’hémicycle le 1er décembre. Récit d’une matinée agitée. »

    « Le député est interrompu par le brouhaha de ses collègues de l’opposition. A 9h42, la présidente de la commission des affaires sociales Catherine Lemorton est obligée de suspendre la séance, dans la cohue. Elle n’a commencé que depuis dix minutes… »

    Source (séance complète) :

    http://www.lcp.fr/actualites/ivg-grosse-tension-en-commission-la-seance-suspendue-au-bout-de-10-minutes

    Elle est belle la #laïcité française
    #masculinisme #IVG #domination_masculine #misogynie #sexisme

    https://seenthis.net/messages/546482 via mad meg


  • Viols et agressions sexuelles en France : premiers résultats de l’enquête Virage - Population et Sociétés - Ined - Institut national d’études démographiques
    http://www.ined.fr/fr/publications/population-et-societes/viols-agressions-sexuelles-france/#tabs-2

    Les femmes rapportent des viols et des agressions sexuelles dans des proportions très supérieures à celles des hommes. Pour elles, les violences dans le cadre des relations conjugales s’ajoutent aux violences subies dans la famille dès l’enfance et l’adolescence, ainsi que des agressions sexuelles vécues tout au long de la vie dans les différents espaces de vie (travail, espace public).

    http://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/25953/538.population.societes.2016.novembre.viols.agression.sexuelle.fr.pdf

    #enquête #violences #femmes #discriminations #domination_masculine #domination_adulte #statistique

    https://seenthis.net/messages/544813 via mad meg


  • Juppé veut imposer des attouchements non consentis aux femmes - Sous les jupes des filles
    http://sous-les-jupes-des-filles.tumblr.com/post/152706080364/jupp%C3%A9-veut-imposer-des-attouchements-non-cons

    Dans votre beau programme pour 2017, vous prévoyez de créer un « délit d’entrave à la laïcité » pour toute patiente refusant de se faire examiner par un médecin du sexe opposé.

    Cher Alain Juppé, je fais parti de ces femmes qui refusent d’être examinées par des médecins du sexe opposé.

    Laissez moi vous expliquer. J’ai eu deux enfants, un cancer du col de l’utérus, et j’ai du subir autant de toucher vaginaux que vous avez pris de café en moins de 5 ans.
    Et comme la majorité des femmes, j’ai subi des violences médicales, des examens brutaux, des touchers vaginaux non consentis, des remarques stigmatisantes sur ma sexualité, des remarques paternalistes, des « oh arrêtez de gémir, voyons, vous avez l’habitude maintenant », ou encore « vous avez mal ? changez de savon… » ou bien « le cancer est revenu, bon, j’imagine que c’est parce que vous avez eu beaucoup de rapports non protégés hein ? » dis le médecin qui n’y connait absolument rien en cancer du col de l’utérus mais qui manifestement a bien du fantasmer sur ma vie sexuelle….

    Donc oui, j’en suis arrivée à un point où je refuse qu’un homme me touche, et si l’on me force à subir un examen gynécologique sans mon consentement… vous savez ce que cela signifie ? cela signifie que vous voulez m’obliger à être violée.

    Mais expliquez une chose :

    C’est quoi le rapport avec la laïcité ? La laïcité, cher Mr Juppé, c’est le principe de neutralité de l’Etat face au religieux. L’Etat ne doit avoir aucun lien avec la religion, mais il doit garantir la liberté de culte. Ce principe s’impose donc à l’Etat, et non à ses citoyens.

    « La laïcité qui garantit à tous les citoyens quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, de vivre ensemble dans la liberté de conscience, la liberté de pratiquer une religion ou de n’en pratiquer aucune. » (observatoire de la laïcité)

    Et cela ne me parait guère être inconciliable avec le principe de libre disposition de son corps, du libre choix de son médecin qui est la condition d’une bonne prise en charge : comment voulez vous soigner correctement une patiente, si la prise en charge est basée sur la coercition ?

    Ceci étant rappelé, je ne vois toujours pas rapport entre laïcité et liberté de choisir son médecin.

    Vous semblez penser que les femmes refusent d’être soignées par un médecin nécessairement pour des raisons religieuses…. sauf que non.

    Elles peuvent juste se sentir plus en confiance et plus à l’aise pour parler de leur intimité avec une personne de leur sexe.
    Elles peuvent ne pas encore avoir eu de rapports sexuels, et ne pas vouloir être touchée par un homme.
    Elles peuvent refuser de se faire examiner par un homme car elles ont déjà eu de très mauvaises expériences avec un homme.
    Elles peuvent avoir été violé (comme une femme sur six) ou avoir été victime de harcèlement, de violence sexuelle (comme lac majorité des femmes), et ne pas vouloir être examinée par un homme.

    Elles peuvent ne pas vouloir être examinée par un homme car c’est contraire à leur croyance, à leur morale, et c’est leur droit le plus absolu.

    C’est ce que rappelle la charte pour la personne hospitalisée : “L’établissement de santé doit respecter les croyances et convictions des personnes accueillies. »

    Je vais vous laisser le bénéfice du doute Monsieur Juppé et me dire que vous vous êtes peut être laissé influencé par le très populaire Mr Trump qui déclarait avoir le droit de “grab the pussy” des femmes en s’affranchissant de leur consentement… revenez à la raison….

    Si vous voulez lutter en faveur des droits des femmes, Cher Monsieur Juppé, je vous suggère de militer ardemment contre le viol, contre les maltraitantes médicales, contre les violences faites aux femmes au lieu de militer pour leur institutionnalisation.

    ” Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment “ Code de la santé publique - Article L1111-4

    Lysandra, association de lutte contre le viol

    #laïcité #viol #culture_du_viol #domination_masculine

    https://seenthis.net/messages/540328 via mad meg




  • (Cesser de) militer en terrain virtuel glissant | Comment peut-on être féministe ?
    http://www.commentpeutonetrefeministe.net/2016/08/15/feminisme-harcelement-conflits-internet-twitter-reseaux-

    En ce qui concerne la lutte féministe, internet est devenu un bourbier. Entre le harcèlement qui s’intensifie de façon affolante sur des plateformes dont le business model consiste à tenter d’encaisser un max de recettes publicitaires en essayant de générer le plus gros trafic possible et en monétisant nos données personnelles, ce qui implique d’offrir un espace d’expression sans limites aux nazis, aux fachos, aux harceleurs et aux violeurs de tous poils, et les milieux militants qui abritent eux-mêmes leurs quotas d’agresseurs et de violeurs, soutenus par leurs potes proféministes et par certaines femmes elles-mêmes, ça craint de plus en plus.

    Mention spéciale pour le féminisme sur Twitter qui depuis un an (et plus particulièrement ces derniers mois) semble sur le point d’imploser : des menaces de viol et de mort sont quotidiennement adressées à un grand nombre de militantes, ce qui aiguise le besoin compréhensible de repli des microcosmes de féministes en groupes soudés. Ce nécessaire repli entraîne en toute logique des affrontements sur le terrain du débat d’idées face à d’autres groupes soudés, ces groupes devenant eux-mêmes des cocottes-minute sous pression et se mettant sur la gueule entre eux. Et ce n’est pas surprenant, dans cette atmosphère de huis clos virtuel, pas forcément intentionnel au départ et probablement utile à l’empowerment des groupes féministes, mais qui empêche actuellement toute respiration émotionnelle extérieure, toute prise d’air apaisante.

    Sans oublier le problème non négligeable soulevé par la dépolitisation des regroupements féministes au profit de rapprochements affinitaires et amicaux basés sur l’affection au détriment de toute réflexion de fond : c’est ainsi qu’on voit des féministes prendre la défense d’agresseurs ou de masculinistes parce que ce sont leurs potes et parce qu’ils « travaillent dessus », puis se déchirer entre elles. Pendant ce temps, les mecs se frottent les mains : tant que les meufs sont occupées à se mettre sur la gueule, le patriarcat est peinard.

    Tout cela se déroule bien souvent dans un contexte de jargonnage oublieux de sa propre spécificité, mêlant un maniement très fin de l’outil et l’utilisation de termes incompréhensibles à toute profane. On en arrive à des situations surréalistes. À ce contexte étouffant, ajoutons les conflits incessants entre courants féministes – le combat entre les vieilles matérialistes et l’avant-garde féministe fait notamment rage depuis des mois -, et les call out (dénonciation nominative) de plus en plus fréquents d’agresseurs, qui donnent lieu à des menaces faites aux victimes de viol par les supporters de ces mêmes agresseurs.

    #féminisme #cyberféminisme #masculinisme #harcèlement #domination_masculine #tweeter #facebook

    https://seenthis.net/messages/517071 via mad meg


  • Répondre aux attentes des jeunes, construire une société d’égalité femmes-hommes - Prostitution et Société
    http://prostitutionetsociete.fr/prevention-et-education/education/article/repondre-aux-attentes-des-jeunes-construire-une-societe-d-egal

    Le HCE|fh propose donc un état des lieux assorti de propositions pour améliorer la culture du respect entre filles et garçons et la lutte contre toutes les formes de violences. Il s’agit de parler positivement de la sexualité, de déconstruire les stéréotypes, de promouvoir le plaisir mutuel en adaptant bien entendu les interventions aux différentes tranches d’âge.
    La domination masculine intégrée par les filles

    A lire cet épais rapport, il y a du chemin ! L’étude du HCE|fh montre par exemple que le désir et le plaisir féminins restent tabou. 84% des filles de 13 ans ne savent pas représenter leur sexe mais elles sont 53 % à savoir représenter le sexe masculin. Les garçons sont tout aussi ignorants du corps des filles. La responsabilité de la prévention des grossesses non désirées et des IST continue de peser principalement sur les filles et les femmes. La sexualité reste très marquée par les rôles de sexe (contrôle social sur les filles dont est menacée la "réputation", garçons tenus de faire preuve de "virilité", homosexualité discriminée, encore plus pour les jeunes femmes contraintes à l’invisibilité).

    Si la "culture porno" imprègne désormais les pratiques sexuelles des ados, on pointe moins le fait que les filles osent peu exprimer leurs réticences face aux garçons. Il semble que ces dernières subissent une intériorisation très forte de la domination masculine ; c’est à elles que revient la charge de gérer les désirs sexuels de leur partenaire. Leur "consentement" apparaît comme une notion fortement marquée par les normes. L’environnement social ne les aide guère à se libérer des carcans. Le rapport montre ainsi que l’androcentrisme (point de vue des hommes) est prépondérant partout, y compris dans la fameuse exposition « Le zizi sexuel, l’expo » (2007 et 2014, 340 000 visiteurs) qui fut pourtant présentée comme une révolution en la matière.

    Le HCE|fh ne pouvait pas ignorer la dangerosité dont peuvent être porteurs les réseaux sociaux. Il constate qu’Internet nourrit un nouveau type de violences misogynes aux conséquences parfois tragiques. La cyberviolence se nourrit du sexisme et contribue à amplifier le phénomène de la "réputation". Quant aux forums de discussion sur la sexualité, ils sont souvent le lieu des informations erronées et même de la justification du viol.
    Pour une politique globale et de vrais moyens

    Le HCE appelle donc à la mise en place d’une véritable politique interministérielle d’éducation à la sexualité, part importante de l’apprentissage de la citoyenneté. Il demande que soit réaffirmée une ambition claire, cohérente avec la volonté déclarée de lutter contre les violences sexistes et sexuelles.

    Il propose donc une trentaine de recommandations détaillées, sans verser dans la "panique morale" mais en optant pour des choix concrets : lancer une grande enquête nationale (la dernière date de 1995) pour mesurer l’impact d’Internet mais aussi des dogmes religieux dans le renforcement des tabous et de l’inégalité entre filles et garçons ; affirmer et coordonner l’action interministérielle ; améliorer le pilotage dans les établissements scolaires ; accentuer la formation des personnels éducatifs, à l’école mais pas seulement ; développer de nouveaux outils (les anciens étant souvent inadaptés), y compris numériques…

    L’un des points forts tient au souci d’impliquer l’ensemble de la société et pas seulement l’école. Le HCE|fh insiste sur la nécessité de responsabiliser l’ensemble des espaces de socialisation des jeunes : protection judiciaire de la jeunesse, missions locales, mouvements d’éducation populaire, fédérations sportives (un lieu majeur de production de stéréotypes et d’insultes à caractère sexuel !).

    Ce vaste et enthousiasmant programme vise à doter les jeunes de compétences et de savoirs dont elles et ils auront besoin pour une vie sexuelle et affective épanouie. Nous souscrivons intégralement à toutes ses propositions. Comme on dit vulgairement, il n’y a plus qu’à…

    le rapport est ici : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/sante-droits-sexuels-et/actualites-53/article/remise-du-rapport-relatif-a-l
    #éducation #sexualité #pornographie #culture_du_viol #domination_masculine

    https://seenthis.net/messages/516314 via mad meg