• Une devise oubliée par « Les Européens »
    http://www.medelu.org/Une-devise-oubliee-par-Les-Europeens

    our un responsable politique, être capable de donner un nom à un phénomène et d’en imposer ensuite l’usage dans le débat public, c’est aussi se placer en position avantageuse dans la construction d’un rapport de forces avec ses adversaires. A cette fin, des bataillons de spécialistes sont mobilisés pour fournir aux partis et aux gouvernements des plans de communication clés en main. Dans les méthodes et les techniques utilisées par ces professionnels, il n’y a pas de différence fondamentale entre la (...)

    Actualités

    / A la Une, #Europe, #Union_européenne, Citoyenneté, #Etat, #Progressiste, #Populisme

    #Citoyenneté


  • US threatens to veto UN resolution on rape as weapon of war, officials say | World news | The Guardian
    https://www.theguardian.com/world/2019/apr/22/us-un-resolution-rape-weapon-of-war-veto
    https://i.guim.co.uk/img/media/2ece9c95b27a59701215bbe4909599d5d6b007f8/0_170_4838_2903/master/4838.jpg?width=1200&height=630&quality=85&auto=format&fit=crop&overlay-align=bottom%2Cleft&overlay-width=100p&overlay-base64=L2ltZy9zdGF0aWMvb3ZlcmxheXMvdGctZGVmYXVsdC5wbmc&s=c706aaf53af3b3c815d10c018e1241ca

    Et même de manière rétroactive,

    In cases of disagreement in the security council, member states often fall back on previously agreed text, but the US has made it clear it would no longer accept language from a 2013 #resolution on sexual #violence.

    #viol #onu #etats-unis #leadership

    https://seenthis.net/messages/776454 via Kassem


  • #Chomsky: Arrest of #Assange Is “Scandalous” and Highlights Shocking Extraterritorial Reach of U.S. | Democracy Now!
    https://www.democracynow.org/2019/4/12/chomsky_arrest_of_assange_is_scandalous
    https://www.democracynow.org/images/story/10/47010/full_hd/seg3-assange-chomsky.jpg

    NOAM CHOMSKY: Well, the Assange arrest is scandalous in several respects. One of them is just the effort of governments—and it’s not just the U.S. government. The British are cooperating. Ecuador, of course, is now cooperating. Sweden, before, had cooperated. The efforts to silence a journalist who was producing materials that people in power didn’t want the rascal multitude to know about—OK?—that’s basically what happened. #WikiLeaks was producing things that people ought to know about those in power. People in power don’t like that, so therefore we have to silence it. OK? This is the kind of thing, the kind of scandal, that takes place, unfortunately, over and over.

    To take another example, right next door to Ecuador, in Brazil, where the developments that have gone on are extremely important. This is the most important country in Latin America, one of the most important in the world. Under the Lula government early in this millennium, Brazil was the most—maybe the most respected country in the world. It was the voice for the Global South under the leadership of Lula da Silva. Notice what happened. There was a coup, soft coup, to eliminate the nefarious effects of the labor party, the Workers’ Party. These are described by the World Bank—not me, the World Bank—as the “golden decade” in Brazil’s history, with radical reduction of poverty, a massive extension of inclusion of marginalized populations, large parts of the population—Afro-Brazilian, indigenous—who were brought into the society, a sense of dignity and hope for the population. That couldn’t be tolerated.

    After Lula’s—after he left office, a kind of a “soft coup” take place—I won’t go through the details, but the last move, last September, was to take Lula da Silva, the leading, the most popular figure in Brazil, who was almost certain to win the forthcoming election, put him in jail, solitary confinement, essentially a death sentence, 25 years in jail, banned from reading press or books, and, crucially, barred from making a public statement—unlike mass murderers on death row.
    This, in order to silence the person who was likely to win the election. He’s the most important political prisoner in the world. Do you hear anything about it?

    Well, Assange is a similar case: We’ve got to silence this voice. You go back to history. Some of you may recall when Mussolini’s fascist government put Antonio Gramsci in jail. The prosecutor said, “We have to silence this voice for 20 years. Can’t let it speak.” That’s Assange. That’s Lula. There are other cases. That’s one scandal.

    The other scandal is just the extraterritorial reach of the United States, which is shocking. I mean, why should the United States—why should any—no other state could possibly do it. But why should the United States have the power to control what others are doing elsewhere in the world? I mean, it’s an outlandish situation. It goes on all the time. We never even notice it. At least there’s no comment on it .

    #extraterritorialité #états-unis

    https://seenthis.net/messages/774192 via Kassem


  • Les cinq grands : s’accrocher au pouvoir
    http://www.medelu.org/Les-cinq-grands-s-accrocher-au-pouvoir

    orsque les Nations unies ont proclamé leur Charte en 1945, elle incluait un privilège spécial pour cinq États-membres : le droit de véto au sein de son Conseil de sécurité. Pourquoi ces cinq États ? Il y avait une raison différente pour chacun d’entre eux. Mais peu importe. Les cinq grands – les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Union soviétique (aujourd’hui la Russie) et la Chine – ont toujours ce privilège, et il est peu probable qu’ils le perdent dans un futur prévisible. Mais certaines choses (...)

    Actualités

    / #Donald_Trump, #Etats-Unis_d'Amérique, Nations Unies (ONU), A la Une

    #Nations_Unies_ONU_


  • Hidden #FDA Reports Detail Harm Caused by Medical Devices
    https://www.medscape.com/viewarticle/910150
    https://img.medscape.com/thumbnail_library/dt_190311_operating_room_interior_800x450.jpg

    La FDA permet à de nombreuses entreprises de fabrication d’appareils médicaux de ne pas rendre public les dysfonctionnements de leurs créations en attendant leur ré-évaluation (puis souvent retrait du marché).

    The growing cadre of #exceptions to the injury- and death-reporting rules strikes Dr. Michael Carome, director of the Public Citizen Health Research Group, as a retreat by the FDA from making crucial #information available for researchers and #patients.

    “It’s just another example of a flawed oversight system,” he said, “bent toward making it easier for industry rather than making protection of public health the primary goal.”

    #santé #etats-unis #délétère

    https://seenthis.net/messages/766527 via Kassem


  • Quand Trump s’effondre à vue d’oeil
    http://www.medelu.org/Quand-Trump-s-effondre-a-vue-d-oeil

    lors que l’élection américaine de 2020 commence à envahir les unes et les écrans, les spéculations grandissent sur la tournure qu’elle prendra. Se peut-il vraiment que Trump soit destitué ? Les démocrates vont-ils glisser encore plus à gauche, ou plutôt revenir vers le centre ? La base électorale de Trump est-elle solide ? Fidèle ? Jusqu’à quel point ? Parce que je soutiens depuis longtemps la thèse d’un déclin continu et irréversible des États-Unis, on me demande sans cesse : mais alors, pourquoi Trump ne (...)

    Actualités

    / A la Une, #Etats-Unis_d'Amérique, #Donald_Trump


  • Income inequality is likely worse than before the Great Depression

    U.S. wealth concentration, or income inequality, has returned to levels not seen since the 1920s, and it could actually be significantly worse.

    Driving the news: New research from Gabriel Zucman, an economics professor at the University of California, Berkeley, for the National Bureau of Economic Research was unearthed recently by MarketWatch and finds that the top 1% owns about 40% of total household wealth. It reaches 40.8% when including the Forbes 400.

    Further, the top 1% richest U.S. families own 40 times the average family’s wealth.

    “No country (apart from Russia) for which estimates of wealth inequality are available has similarly high recorded levels of wealth inequality,” Zucman writes.

    Between the lines: Perhaps the most interesting part of Zucman’s research may be his point that the top 1% of American households likely hold much more of the nation’s and the world’s wealth than anyone realizes.

    “It is not enough to study wealth concentration using self-reported survey data or tax return data,” Zucman says in the report, estimating that 8% of the world’s household financial wealth is held offshore.

    “Because the wealthy have access to many opportunities for tax avoidance and tax evasion—and because the available evidence suggests that the tax planning industry has grown since the 1980s as it became globalized—traditional data sources are likely to under-estimate the level and rise of wealth concentration.”

    Zucman also notes that data shows the share of total wealth owned by the top 1% has increased by 9 points since 1989 and by 10 points when including the Forbes 400. In capitalized income estimates, it has increased by 11 points.

    “The share of wealth owned by the bottom 90% has collapsed in similar proportions.”

    https://www.axios.com/income-inequality-great-depression-gabriel-zucman-45ba4d26-d349-452e-9ca2-7ef
    #inégalités #Grande_dépression #USA #Etats-Unis #richesse #pauvreté #statistiques #chiffres #concentration

    Tentée de mttre le tag #2029...
    ping @reka

    https://seenthis.net/messages/760853 via CDB_77


  • Qui reconnaît qui ?
    http://www.medelu.org/Qui-reconnait-qui

    e 23 janvier 2019, deux manifestations secouent les rues de Caracas. Celle imposante des chavistes, celle massive de l’opposition. C’est dans la fièvre de cette dernière que, depuis l’estrade dressée place Juan Pablo II, dans le très chic « municipio » de Chacao, le député et président de l’Assemblée nationale Juan Guaidó s’autoproclame « président par intérim » du #Venezuela et « prête serment ». Arguments invoqués : les articles 233, 333 et 350 de la Constitution qui établissent que, en cas « d’absence absolue (...)

    Actualités

    / A la Une, Venezuela, #Nicolas_Maduro, #Emmanuel_Macron, #Europe, #Donald_Trump, Etats-Unis (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique


  • L’État coule le #transport_fluvial
    https://reporterre.net/L-Etat-coule-le-transport-fluvial

    C’est la première fois que le vote annuel du budget de Voies navigables de France (#VNF, cet établissement public à caractère administratif gère et exploite le réseau fluvial français) soulève une telle tempête. Tous les membres du conseil d’administration, parmi lesquels Transport et logistique de France (#TLF, la première organisation professionnelle représentative des métiers du transport) et #France_Nature_Environnement, s’opposent farouchement à l’#État. Au point d’avoir tous signé le 20 décembre un communiqué de presse intitulé « Les #voies_navigables lâchées par le gouvernement ». Une manifestation de colère inédite dans le petit monde du transport #fluvial.

    explications...

    https://seenthis.net/messages/757628 via ant1


  • #Venezuela crisis : Former UN rapporteur says US sanctions are killing citizens | The Independent
    https://www.independent.co.uk/news/world/americas/venezuela-us-sanctions-united-nations-oil-pdvsa-a8748201.html
    https://static.independent.co.uk/s3fs-public/thumbnails/image/2019/01/26/16/sei47544052-0.jpg

    Mr De Zayas, a former secretary of the UN Human Rights Council (HRC) and an expert in international law, spoke to The Independent following the presentation of his Venezuela report to the HRC in September. He said that since its presentation the report has been ignored by the UN and has not sparked the public debate he believes it deserves.

    “Sanctions kill,” he told The Independent, adding that they fall most heavily on the poorest people in society, demonstrably cause death through food and medicine shortages, lead to violations of human rights and are aimed at coercing economic change in a “sister democracy”.

    #etats-unis #onu

    https://seenthis.net/messages/755732 via Kassem


  • Homo domesticus. Une histoire profonde des premiers États

    Ernest London

    https://lavoiedujaguar.net/Homo-domesticus-Une-histoire-profonde-des-premiers-Etats

    À la recherche de l’origine des États antiques, James C. Scott, professeur de science politique et d’anthropologie, bouleverse les grands récits civilisationnels. Contrairement à bien des idées reçues, la domestication des plantes et des animaux n’a pas entraîné la fin du nomadisme ni engendré l’agriculture sédentaire. Et jusqu’il y a environ quatre siècles un tiers du globe était occupé par des chasseurs-cueilleurs tandis que la majorité de la population mondiale vivait « hors d’atteinte des entités étatiques et de leur appareil fiscal ».

    La première domestication, celle du feu, est responsable de la première concentration de population. La construction de niche de biodiversité par le biais d’une horticulture assistée par le feu a permis de relocaliser la faune et la flore désirables à l’intérieur d’un cercle restreint autour des campements. La cuisson des aliments a externalisé une partie du processus de digestion. Entre 8000 et 6000 avant notre ère, Homo sapiens a commencé à planter toute la gamme des céréales et des légumineuses, à domestiquer des chèvres, des moutons, des porcs, des bovins, c’est-à-dire bien avant l’émergence de sociétés étatiques de type agraire. (...)

    #James_C._Scott #histoire #anthropologie #Homo_sapiens #chasseurs-cueilleurs #agriculture #Mésopotamie #esclavage #État #empires_fantômes

    https://seenthis.net/messages/751748 via la voie du jaguar


  • How Cities Make Money by Fining the Poor - The New York Times
    https://www.nytimes.com/2019/01/08/magazine/cities-fine-poor-jail.html
    https://static01.nyt.com/images/2019/01/13/magazine/13mag-Debtor-image1/13mag-Debtor-image1-facebookJumbo.jpg

    The Federal Reserve Board has estimated that 40 percent of Americans don’t have enough money in their bank accounts to cover an emergency expense of $400.

    Et pourquoi ces #amendes ?

    Why they do so is in part a matter of economic reality: In areas hit by recession or falling tax revenue, fines and fees help pay the bills. (The costs of housing and feeding inmates can be subsidized by the state.) As the Fines and Fees Justice Center, an advocacy organization based in New York, has documented, financial penalties on the poor are now a leading source of revenue for municipalities around the country.

    #sans_vergogne #etats-unis #pauvres #prisons

    https://seenthis.net/messages/750488 via Kassem



  • Les #rats de #New_York profitent du #climat | #États-Unis
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201901/06/01-5210065-les-rats-de-new-york-profitent-du-climat.php
    https://images.lpcdn.ca/924x615/201901/06/1604580-rechauffement-climatique-facilite-non-seulement.jpg

    « À une époque, on disait que c’était la saison des #rongeurs, puis, l’hiver et le froid venant, les rats et les #souris se terraient. Ce n’est plus le cas. Les rongeurs sont maintenant actifs toute l’année », explique Michael Deutsch, entomologiste à l’emploi de la compagnie d’extermination Arrow.

    Dans les villes comme New York, les rats arrêtaient traditionnellement de se reproduire l’hiver, mais, selon M. Corrigan, la hausse des températures leur permet de faire naître une portée de plus par année. « Ça en fait des milliers et des milliers de plus », dit-il.

    Comme les rats sont des vecteurs importants de maladies, les deux spécialistes sont d’avis que les autorités doivent déclarer la guerre aux rats.

    https://seenthis.net/messages/749944 via Kassem


  • #Venezuela : ingérence et escalade interventionniste au coeur d’une nouvelle déclaration du Groupe de Lima... sans le soutien du #Mexique
    http://www.medelu.org/Venezuela-ingerence-et-escalade-interventionniste-au-coeur-d-une-nouvelle

    endredi 4 janvier 2019, les membres du Groupe de Lima (qui regroupe depuis 2017 les pays américains qui ne reconnaissent pas le gouvernement de #Nicolas_Maduro – voir ci-dessous) se sont réunis à Lima au Pérou pour participer à une réunion de travail consacrée à la situation au Venezuela. Séance particulière puisqu’y participait depuis Washington par visioconférence un invité spécial : Mike Pompeo, le Secrétaire d’Etat américain. Il faut préciser qu’officiellement les Etats-Unis, contrairement au Canada, (...)

    Actualités

    / Venezuela, Nicolas Maduro, #Etats-Unis_d'Amérique, Mexique


  • Trump a-t-il peur ?
    http://www.medelu.org/Trump-a-t-il-peur

    n me pose sans arrêt cette question. La réponse est : bien évidemment. Il a eu peur toute sa vie. Cela a commencé avec le sentiment qu’il était une déception pour son père et cela continue encore aujourd’hui. Ce sentiment de peur pour son avenir est l’élément le plus fondamental de la psychologie de Trump. Il explique presque tout ce qu’il fait : la mesquinerie et la cruauté ; le harcèlement et l’intimidation permanents ; et son obsession à vouloir tweeter là où il ne partage la plateforme avec pour ainsi (...)

    #_Les_« Commentaires »_d’Immanuel_Wallerstein

    / #Etats-Unis_d'Amérique, #Donald_Trump


  • https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2018/12/le-defenseur-des-droits-publie-son-rapport-exiles-et-droits

    Le Défenseur des droits publie son rapport « Exilés et droits fondamentaux, trois ans après le rapport Calais »

    À défaut d’une politique nationale assurant un véritable accueil des primo-arrivants, les collectivités locales et les associations caritatives sont contraintes d’agir seules, dans un contexte où se maintient une pénalisation de certains actes de solidarité. Le Défenseur des droits recommande donc d’élargir l’immunité pénale à tous les actes apportés dans un but humanitaire.

    Outre les effets de la politique migratoire de l’Union européenne qui contribuent à réduire de manière drastique les voies légales d’immigration en Europe, l’’externalisation de la frontière britannique en France demeure l’une des principales causes de la reconstitution des campements de fortune à Calais, Grande-Synthe ou Ouistreham, puisqu’elle empêche les exilés qui le souhaitent d’atteindre la Grande-Bretagne. Le Défenseur des droits recommande donc au gouvernement de dénoncer les accords conclus avec la Grande-Bretagne.

    #police #dublin #touquet #noborder #calais #état #raciste

    https://seenthis.net/messages/745576 via vuca



  • L’éternel retour de la loi anticasseurs
    https://www.nouvelobs.com/justice/20181210.OBS6865/tribune-gilets-jaunes-l-eternel-retour-de-la-loi-anticasseurs.html
    https://media.nouvelobs.com/referentiel/1200x630/16689439.jpg

    Par Vincent Tolédano, avocat au barreau de Paris.

    Qui s’en souvient ? Le 5 mai 2009, Christian Estrosi et un groupe de députés UMP, dont son ancien collaborateur Eric Ciotti, déposent sur le bureau de l’Assemblée nationale une proposition de loi « renforçant la lutte contre les violences de groupes et la protection des personnes chargées d’une mission de service public ».

    Un an plus tard, la proposition des parlementaires devient la loi du 2 mars 2010 promulguée sous la signature de Nicolas Sarkozy, François Fillon, Michèle Alliot-Marie et Brice Hortefeux. Elle insère dans le Code pénal un article 222-14-2 ainsi rédigé :

    « Le fait pour une personne de participer sciemment à un groupement, même formé de façon temporaire, en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, de violences volontaires contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende. »

    A défaut des 35 heures, la droite vient de renverser l’un des totems de la gauche en rétablissant de fait la loi anticasseurs dont l’abrogation en décembre 1981 réalisait l’une des 101 propositions de François Mitterrand.

    Elu deux ans après, François Hollande n’abrogera pas le texte qui permet aujourd’hui d’arrêter et poursuivre les « gilets jaunes » pourtant soutenus par Christian Estrosi et Eric Ciotti, qui ne sont plus amis, du seul fait de leur présence à une manifestation. Et tant pis si les « faits matériels » sont des plus ténus. A charge pour les juges, dernier rempart de la démocratie, de faire primer les principes fondamentaux du droit sur la communication du pouvoir exécutif. « Il n’y a point de crime ou de délit sans intention de le commettre », dit aussi le Code pénal.

    En finir avec la chienlit

    Promulguée sous la signature de Georges Pompidou, Jacques Chaban-Delmas et René Pleven, la loi du 8 juin 1970 tendait « à réprimer certaines formes nouvelles de délinquance ». Elle punissait jusqu’à cinq ans d’emprisonnement, outre les organisateurs, les participants volontaires à une manifestation ayant entraîné des violences ou des dégradations. Après le joli mois de mai, le retour à l’ordre. Sous les pavés, la prison.

    « Les casseurs seront les payeurs », plaidait Chaban. Cette mauvaise loi limite le droit de manifester en introduisant une responsabilité collective, répondit Mitterrand qui fit de l’abrogation de la loi anticasseurs l’un de ses chevaux de bataille vers la victoire finale.

    Après les violences du 1er mai 2018, la droite qui a la mémoire courte demandait encore le rétablissement de la loi anticasseurs pourtant effectué huit ans plus tôt par Nicolas Sarkozy. Eternel retour. Président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau qui vote la loi mais ne la lit pas, proposait d’introduire « dans notre droit une responsabilité pénale et pécuniaire collective de ceux qui, en bande, cassent et brûlent ce qui leur tombe sous la main ». Les Black Blocs seront les payeurs. Il faut en finir avec la chienlit.

    50 ans après mai 68, le débat demeure. Responsabilité collective ou personnelle. Délit intentionnel ou restriction du droit de manifester. Politique pénale ou communication gouvernementale. Les arrestations « préventives » du week-end dernier réalisent la prophétie du François Mitterrand de 1970 qui sonne comme un avertissement à Emmanuel Macron : « Craignez que demain l’opinion ne se retourne contre vous. Un jour, elle saura qu’elle a été trompée. Elle voulait réduire la violence. Vous lui avez offert en prime la fin du droit de rassemblement. Bientôt la somme des injustices réveillera ceux qui vous approuvent aujourd’hui ».

    #gilets_jaune #état_d'urgence

    https://seenthis.net/messages/742852 via riff-raff


  • A propos de Mantes-la-Jolie

    Témoignage d’un professeur d’Issam, 17 ans, atteint au visage par un tir de flashball

    Un élève de la République se rend un matin à l’école de la République et se retrouve aux urgences, la joue déchiquetée à cause de la police républicaine. C’est la France d’aujourd’hui, maintenant, aujourd’hui.

    (Témoignage recueilli par StreetPress, vidéo sur FB.)

    Post de Samir Elyes sur le commissariat de Mantes-la-Jolie (vendredi 7 décembre 2018, 4 h, sur son profil FB)

    Mantes la jolie et son commissariat .

    le 9 juin 1991, Le policier Hiblot tuait Youssef Khaif d’une balle derrière la tete.
    Suite à ce crime le quartier du Val Fourré a été le théâtre de révoltes .
    Tout ça pour dire que le commissariat de Mantes la jolie est classé depuis longtemps parmi les plus racistes .

    C’est d’ailleurs Chirac qui en 1995 a dissous ce fameux syndicat d’extreme droite de la police qui s’appelait le FPIP .
    A l’époque, le commissariat de Mantes la jolie était composé de plus de 80% de policiers encartés dans ce syndicat.
    Apparemment il en reste des traces.

    Aissa Ihich tué à Mantes la jolie le 27 mai 1991 lynché par une dizaine de policiers.
    Il mourra en GAV suite à ses blessures qui ont provoqué une crise d’asthme .
    C’est à époque aussi que grâce aux militants du MIB que la loi sur GAV a pu être modifiée.
    Présence d’un médecin et d’un avocat dès la première heure .
    Jawed Zaouiya tué par l’administration pénitenciere en 1996, suite à un contrôle au faciès .

    Les quartiers ont une histoires .
    La police national française a la sienne.

    Témoignage d’Emma Essop à propos des événements de Mantes
    (source : profil FB)

    Bonsoir,
    J’ai participé ce matin au rassemblement à Mantes-la-Jolie en protestation aux arrestations massives et humiliantes d’hier. Il y avait plusieurs dizaines de personnes, profs, parents, élèves dont certains ont fait partie des jeunes arrêtés, et beaucoup de médias. Quelques infos collectée :
    – Les premières images vidéo viennent d’un policier qui a filmé la scène avec comme commentaire « en voila une classe bien sage ». ll l’a fait supprimer ensuite, apparemment sur ordre de la préfecture, mais les réseaux sociaux avaient déjà capté le film qui témoigne d’une véritable volonté d’humilier et d’un sentiment d’impunité incompatibles avec la simple gestion d’un regroupement violent.
    – Les jeunes ont dû rester deux heures dans la position où on les voit.
    – Des jeunes se sont pris des tirs de flash ball.
    – De nombreux jeunes arrêtés juste devant la grille du lycée n’étaient que de simples badauds qui n’avaient pas participé au cortège sauvage. L’information est confirmée par des profs qui étaient à la grille et leur demandaient, trop tard, de rentrer.
    – Des jeunes ont vu leur garde à vue prolongée au motif qu’il fallait voir toutes les vidéos avant de les libérer. On a donc franchi les 36 heures de GAV.
    – Sur les 50 arrêté-es, la police a trié ceux qui avaient des objets suspects dans leur sac et d’autres non, mais ont arrêté tout le monde. Ils ont libéré d’abord les jeunes filles, les plus jeunes après vérification d’identité. Le reste a été en GAV avec libération de certain-es selon des critères qui sont obscurs.
    – Certains arrêtés sont dans de lointains commissariats : Trappes, Plaisir. Certains parents n’ont pas de véhicule pour aller les chercher.
    – Tous les jeunes et les parents avec qui j’ai discuté m’ont indiqué venir à Paris demain samedi pour la manif des gilets jaunes, ce qu’ils n’auraient pas fait sans cette arrestation.
    – Enfin, Mantes a été le lieu en 1991 d’émeutes similaires, où le jeune Aïssa a été arrêté (l’enquête montrera qu’il n’avait pas participé aux émeutes), enfermé dans une cellule où il est mort d’une crise d’asthme pendant la nuit, alors que les gendarmes et le médecin de garde refusaient que la famille lui apporte sa ventoline.

    #police #lycéens #violencespolicières #mantes #racisme #état_policier #répression #autoritarisme #mantes_la_jolie #manteslajolie #banlieue #quartiers

    https://seenthis.net/messages/742196 via kaparia


  • Les élections américaines du 6 novembre : la catastrophe ou le salut ?
    http://www.medelu.org/Les-elections-americaines-du-6

    En un mot : ni l’un ni l’autre. À l’heure où j’écris ces lignes, une semaine avant le verdict des urnes, on s’accorde à prédire un résultat extrêmement serré. Pour la plupart des analystes, l’enjeu du vote est Trump lui-même, et ce pour deux raisons : D’abord, parce que les électeurs vont dans leur grande majorité se prononcer pour tel ou tel candidat au Sénat, à la Chambre des représentants, à un siège de gouverneur ou à des fonctions plus secondaires en fonction de l’opinion qu’ils ont du président. Ensuite, parce que le résultat aura un impact très fort sur son poids politique futur. Si les républicains conservent le Sénat, ils pourront nommer à tout va dans la magistrature fédérale et s’en assurer le probable contrôle pour de longues années. Pour la coalition anti-Trump, c’est une catastrophe (...) (...)

    #_Les_Commentaires_d'Immanuel_Wallerstein #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • Samuel Little pourrait être le tueur en série le plus meurtrier des #Etats-Unis
    https://www.lemonde.fr/big-browser/article/2018/11/28/en-avouant-90-meurtres-samuel-little-pourrait-etre-le-tueur-en-serie-le-plus

    Trois perpétuités pour raconter ses crimes à des enquêteurs qui affluent de tout le pays pour l’interroger et qui ont déjà établi son implication dans 27 autres meurtres. Il en a lui-même avoué 40 de plus, portant le nombre de ses victimes à 90. Toutes sont des #femmes. L’homme a « semé » leurs cadavres dans plus de quatorze Etats américains, au fil d’une vie qui a pris la trajectoire d’une longue et mortelle randonnée ; car Little a passé près d’un demi-siècle à tuer.

    D’après le New York Times, qui lui a consacré un portrait, lundi 26 novembre, il pourrait être le tueur en série le plus meurtrier de l’histoire des Etats-Unis, un pays pourtant prolifique en la matière. Mais l’homme aurait pu finir ses jours dans l’anonymat d’un misérable refuge pour sans-abri du Kentucky si deux enquêteurs n’avaient retrouvé sa trace en 2012, grâce à son ADN identifié sur les corps de deux femmes tuées dans la région de Los Angeles dans les années 1990. [...]

    Des femmes dont la mort n’émeut pas les foules

    Comment un #meurtrier_de_masse comme Little a pu échapper si longtemps à la justice de son pays ? Sans doute en grande partie parce que ses victimes étaient des #invisibles, souligne le New York Times. Des femmes de quartiers déshérités, perdues, droguées, dont la disparition ou la mort n’émeut pas les foules et ne mobilise pas toujours la police. Des femmes pour lesquelles personne, aucun proche, ne réclame justice. A ceux qui l’interrogent, il décrit son terrain d’action : une Amérique parallèle, où survivent celles dont l’existence est insignifiante aux yeux des autres et où le tueur peut agir à sa guise.

    Son récit dresse une cartographie souterraine de zones miséreuses ravagées par la pauvreté et la drogue, où les meurtres demeurent souvent irrésolus. C’est le monde où il est né, lui qui a vu le jour dans une #prison, alors que sa mère prostituée était incarcérée. Samuel Little n’a pas de regret. Il révulse par ses crimes et sa conscience tranquille, tout en tendant à son pays un miroir cruel.

    https://www.youtube.com/watch?v=oqbnAFi_cwE

    https://seenthis.net/messages/739454 via colporteur


  • La « troïka de la tyrannie » ou la nouvelle métaphore de l’ingérence des Etats-Unis en Amérique latine
    http://www.medelu.org/La-troika-de-la-tyrannie-ou-la

    eudi 29 novembre 2018, le conseiller à la sécurité nationale de #Donald_Trump, John Bolton, se rendra au #Brésil pour rencontrer le prochain président du pays, #Jair_Bolsonaro. Il s’agit d’une première et d’un événement qui confirment le retour marqué des Etats-Unis dans la région. Pendant ce temps, le chef de M. Bolton, Donald Trump, sera quant à lui à Buenos Aires (Argentine) pour la réunion du G 20 (30 novembre). « Nous partageons de nombreux intérêts bilatéraux et travaillerons étroitement ensemble pour (...)

    Actualités

    / #Oreille, #Etats-Unis_d'Amérique, Brésil, Donald Trump, Jair Bolsonaro


  • Pauvre Brett Kavanaugh ! Sa propre personne n’est pas du tout le sujet
    http://www.medelu.org/Pauvre-Brett-Kavanaugh-Sa-propre

    La seule personne à qui la nomination de Kavanaugh à la Cour suprême tient à cœur, c’est Kavanaugh lui-même, qui a voulu ce poste depuis toujours. Pour quiconque, il n’est qu’un pion dans le seul jeu qui intéresse vraiment les autres, républicains comme démocrates : les élections sénatoriales de ce mois de novembre. Le point crucial est qu’il faut avoir la majorité au Sénat pour pouvoir conférer – ou ne pas conférer – ce mandat à vie à un républicain fortement marqué à droite. Si Trump ou les républicains du Sénat doivent sacrifier Kavanaugh à cet objectif, ils le feront. Ce que chacun essaie de jauger à l’heure actuelle, ce sont les facteurs qui feront basculer une poignée de voix, dans quelques États, assurant ainsi au candidat de son propre parti à la Cour suprême un vote majoritaire au Sénat. Il n’existe (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • L’Amérique latine est-elle toujours l’« arrière-cour » des États-Unis ?
    http://www.medelu.org/L-Amerique-latine-est-elle

    À la fin du printemps 2008, le prestigieux Conseil des relations étrangères (Council on Foreign Relations) publiait un rapport intitulé : « Les relations États-Unis-Amérique latine : nouvelle orientation pour une nouvelle réalité ». Programmé pour influencer l’agenda de la politique étrangère de l’administration américaine suivante [celle de B. Obama], le rapport affirmait : « l’ère qui a vu les États-Unis exercer une influence dominante sur l’Amérique latine est révolue ». Au Sommet des Amériques d’avril 2009, le président #Barack_Obama semblait être sur la même longueur d’onde que les auteurs du rapport, promettant aux dirigeants latino-américains une « nouvelle ère » « de partenariat égalitaire » et de « respect mutuel ». Quatre ans plus tard, le second secrétaire d’État d’Obama, John Kerry, allait encore (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Chine #Amérique_latine #Donald_Trump