• Les élections américaines du 6 novembre : la catastrophe ou le salut ?
    http://www.medelu.org/Les-elections-americaines-du-6

    En un mot : ni l’un ni l’autre. À l’heure où j’écris ces lignes, une semaine avant le verdict des urnes, on s’accorde à prédire un résultat extrêmement serré. Pour la plupart des analystes, l’enjeu du vote est Trump lui-même, et ce pour deux raisons : D’abord, parce que les électeurs vont dans leur grande majorité se prononcer pour tel ou tel candidat au Sénat, à la Chambre des représentants, à un siège de gouverneur ou à des fonctions plus secondaires en fonction de l’opinion qu’ils ont du président. Ensuite, parce que le résultat aura un impact très fort sur son poids politique futur. Si les républicains conservent le Sénat, ils pourront nommer à tout va dans la magistrature fédérale et s’en assurer le probable contrôle pour de longues années. Pour la coalition anti-Trump, c’est une catastrophe (...) (...)

    #_Les_Commentaires_d'Immanuel_Wallerstein #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • La « troïka de la tyrannie » ou la nouvelle métaphore de l’ingérence des Etats-Unis en Amérique latine
    http://www.medelu.org/La-troika-de-la-tyrannie-ou-la

    eudi 29 novembre 2018, le conseiller à la sécurité nationale de #Donald_Trump, John Bolton, se rendra au #Brésil pour rencontrer le prochain président du pays, #Jair_Bolsonaro. Il s’agit d’une première et d’un événement qui confirment le retour marqué des Etats-Unis dans la région. Pendant ce temps, le chef de M. Bolton, Donald Trump, sera quant à lui à Buenos Aires (Argentine) pour la réunion du G 20 (30 novembre). « Nous partageons de nombreux intérêts bilatéraux et travaillerons étroitement ensemble pour (...)

    Actualités

    / #Oreille, #Etats-Unis_d'Amérique, Brésil, Donald Trump, Jair Bolsonaro


  • Pauvre Brett Kavanaugh ! Sa propre personne n’est pas du tout le sujet
    http://www.medelu.org/Pauvre-Brett-Kavanaugh-Sa-propre

    La seule personne à qui la nomination de Kavanaugh à la Cour suprême tient à cœur, c’est Kavanaugh lui-même, qui a voulu ce poste depuis toujours. Pour quiconque, il n’est qu’un pion dans le seul jeu qui intéresse vraiment les autres, républicains comme démocrates : les élections sénatoriales de ce mois de novembre. Le point crucial est qu’il faut avoir la majorité au Sénat pour pouvoir conférer – ou ne pas conférer – ce mandat à vie à un républicain fortement marqué à droite. Si Trump ou les républicains du Sénat doivent sacrifier Kavanaugh à cet objectif, ils le feront. Ce que chacun essaie de jauger à l’heure actuelle, ce sont les facteurs qui feront basculer une poignée de voix, dans quelques États, assurant ainsi au candidat de son propre parti à la Cour suprême un vote majoritaire au Sénat. Il n’existe (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • L’Amérique latine est-elle toujours l’« arrière-cour » des États-Unis ?
    http://www.medelu.org/L-Amerique-latine-est-elle

    À la fin du printemps 2008, le prestigieux Conseil des relations étrangères (Council on Foreign Relations) publiait un rapport intitulé : « Les relations États-Unis-Amérique latine : nouvelle orientation pour une nouvelle réalité ». Programmé pour influencer l’agenda de la politique étrangère de l’administration américaine suivante [celle de B. Obama], le rapport affirmait : « l’ère qui a vu les États-Unis exercer une influence dominante sur l’Amérique latine est révolue ». Au Sommet des Amériques d’avril 2009, le président #Barack_Obama semblait être sur la même longueur d’onde que les auteurs du rapport, promettant aux dirigeants latino-américains une « nouvelle ère » « de partenariat égalitaire » et de « respect mutuel ». Quatre ans plus tard, le second secrétaire d’État d’Obama, John Kerry, allait encore (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Chine #Amérique_latine #Donald_Trump


  • La stratégie des Etats-Unis en Amérique latine
    http://www.medelu.org/La-strategie-des-Etats-Unis-en

    L’élection de #Donald_Trump aux États-Unis a rendu très difficile la prédiction de l’avenir du système mondial et des changements soudains de la politique étrangère américaine, notamment vis-à-vis des autres grandes puissances. En revanche, tout paraît plus clair et transparent en ce qui concerne la « périphérie » de ce système de pouvoir. Trump a mis fin aux simulations du passé pour assumer explicitement ce que les États-Unis ont toujours fait de manière cachée : promouvoir le changement autoritaire des gouvernements et des régimes qui leur déplaisent par des méthodes plus rapides et plus appropriées. Les « conspirations idéalistes » ont fait place au « réalisme pragmatique » qui promeut le droit d’intervention américain contre les deux nouveaux « ennemis utiles » récemment fabriqués : le fantôme de la « (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Brésil


  • Trump dans de sales draps ? La question est sur toutes les lèvres
    http://www.medelu.org/Trump-dans-de-sales-draps-La

    C’est la question récurrente que posent haut et fort tous ses adversaires, des simples citoyens aux groupes constitués. Dans l’espoir d’une réponse positive, bien sûr, mais sans certitude de l’obtenir. C’est la question que posent en privé les partisans de Trump et les responsables républicains, en tâchant de se conforter dans l’idée qu’il n’en est rien. C’est la question dont on débat aussi chez les responsables démocrates, où l’on voudrait bien que la réponse soit positive. Eux, cependant, en parlent plus ouvertement que leurs homologues républicains. C’est la question à laquelle la plupart des analystes qui s’efforcent d’émettre un avis libre d’influences partisanes jugent presque impossible, à ce stade, de donner une réponse, sauf à l’assortir de multiples réserves. Mais c’est aussi la question (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • Les paris risqués de Trump dans l’arène mondiale
    http://www.medelu.org/Les-paris-risques-de-Trump-dans-l

    Il y a deux choses concernant #Donald_Trump sur lesquelles tout le monde, ses amis comme ses ennemis, semble d’accord. Personne ne peut savoir ce que va être son prochain tweet. Et il veut rester au pouvoir. Trump a lancé trois paris géopolitiques risqués : il va obtenir de la Corée du Nord qu’elle se dénucléarise. Il va être capable de forcer l’Iran à renoncer à toute tentative de se doter d’armes nucléaires. Il va démanteler l’Alena (Traité de libre-échange nord-américain) au profit des Etats-Unis. Il est totalement improbable qu’il réalise les deux premiers. Il y a au mieux une faible possibilité qu’il remplace l’Alena par un accord plus avantageux pour les Etats-Unis. Arrive alors la deuxième certitude. Il veut rester au pouvoir. Si ses paris échouent tous, que fera-t-il pour rester au pouvoir ? (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique

    • n’importe quoi, mais il a bu quoi l’auteur de cette analyse ? Dans un langage diplomatique la dénucléarisation de la Corée c’est le bras nucléaire chinois brandit haut et fort. Et muscler, 300 000 soldats chinois et russes main dans la main, avec 36 000 chars prêt a faire front en Syrie. Donald Trump il a fait le canard a Singapour, s’est fait culotter au parlement anglais. Mais Trump il a pas le pouvoir sur les vrais requins américains. Trump il a pas réussi a convaincre Israël de se retirer sans trop d’éclat. Israël, ils bombardent l’aéroport de Damas maintenant et il faudra pas être surpris de voir débouler a Tel Aviv 36 0000 chars et 300 0000 soldats russes et chinois, main dans la main. REVEIL !


  • Le G7, une disparition réjouissante
    http://www.medelu.org/Le-G7-une-disparition-rejouissante

    Une institution portant le nom de G7 tenait sa réunion annuelle les 12 et 13 juin derniers à Charlevoix, au Québec. Le président Trump, présent au début des travaux, prit congé rapidement. Les divergences avec ses partenaires s’avérant totalement inconciliables, le groupe des six autres pays négocia simplement avec lui la production d’un communiqué très anodin au titre de l’habituelle déclaration commune. Après quoi Trump fit volte-face et refusa d’associer sa signature à quelque communiqué que ce soit. Les Six rédigèrent alors une nouvelle déclaration reflétant cette fois leurs positions. Furieux, Trump répondit par des insultes. L’épisode a été décrit par la presse internationale comme un camouflet politique réciproque entre Trump et les six autres chefs d’État ou de gouvernement présents au sommet. La (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • Donald Q. Trump, prestidigitateur
    http://www.medelu.org/Donald-Q-Trump-prestidigitateur

    Un prestidigitateur est un acteur public qui essaie de faire croire à ceux qui le regardent que ce qu’ils voient est ce qu’il fait réellement, mais ce n’est pas le cas. Comme dans l’exemple fameux où il coupe une femme en deux et qu’ensuite il la fait réapparaître toujours entière, grâce, prétend-il, à son exceptionnel don magique. Donald Z. Trump est un prestidigitateur extrêmement talentueux. Utilisant ses envois constants de tweets contradictoires et son maniement permanent de l’insulte, ses plus fervents partisans comme ses plus farouches adversaires croient savoir ce qu’il fait. Mais en fait ils sont incapables d’observer les agissements réels de Donald G. Trump. On dit qu’il est mégalomane et n’arrive pas vraiment à se contrôler. C’est ce qui est sensé expliquer les revirements constants de (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • Le trumpisme, ou l’art de l’insulte
    http://www.medelu.org/Le-trumpisme-ou-l-art-de-l-insulte

    Depuis qu’il est président, #Donald_Trump a insulté tous ceux ou presque à qui il a eu affaire. Seuls semblent faire exception les membres de sa famille proche. Ceux-là ne sont pas insultés, mais seulement ignorés lorsqu’ils sont en disgrâce. Trump a aussi insulté à peu près chaque État de la planète, sauf peut-être Israël. L’insulte apparaît comme un outil distinctif du trumpisme, dont le président use avec constance et délectation. Deux questions se posent à l’analyste du trumpisme : 1. pourquoi Trump insulte-t-il ; 2. avec quelle efficacité ? Certains observateurs attribuent ces insultes continuelles – et resservies à différentes cibles successives – à une forme de travers mental. Ils voient en Trump un mégalomane hypersensible : il ne peut pas s’en empêcher ; il n’a aucune maîtrise de soi. Ce n’est pas (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique


  • Le faux épouvantail du #Protectionnisme
    http://www.medelu.org/Le-faux-epouvantail-du

    Dans l’imposition et la légitimation des normes de tout système dominant, le contrôle du lexique a une fonction stratégique. Dans son roman 1984, publié en 1949, George Orwell a ainsi magistralement décrit les soubassements linguistiques d’un régime totalitaire dont le Ministère de la Vérité, appuyé par la Police de la Pensée, produit des slogans comme « La guerre c’est la paix » ou « La liberté c’est l’esclavage ». Même si les libertés démocratiques sont aujourd’hui bafouées dans un nombre croissant d’États, y compris européens, il serait absurde de décrire le monde de 2018 comme une extrapolation de celui des années 1930 et de l’après-guerre. Mais, en même temps, d’une époque à une autre, il existe une indiscutable permanence des mécanismes de « séquestration » ou de prise en otage de tel ou tel élément de (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Libre-échange #Donald_Trump


  • Vers les funérailles de l’atlantisme ?
    http://www.medelu.org/Vers-les-funerailles-de-l

    Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, l’atlantisme a été une seconde nature pour la plupart des dirigeants européens. Ils avaient intériorisé leur soumission aux États-Unis au point d’en faire une donnée structurelle de leurs politiques. Une institution symbolisait cette mise sous tutelle : l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan), créée en 1949 pour faire face au « péril » présumé de l’Union soviétique. Ce dispositif remettait la sécurité des États d’Europe occidentale entre les mains du Commandant suprême des forces alliées en #Europe, un officier général américain recevant directement ses ordres du locataire de la Maison Blanche. On aurait pu penser que Donald Trump se satisferait de cette configuration qui entérine un rapport de forces géopolitique très favorable aux Etats-Unis. Ce (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Défense #OTAN


  • Victoire du camp sadriste en #Irak. Victoire pour qui ?
    http://www.medelu.org/Victoire-du-camp-sadriste-en-Irak

    Le 12 mai 2018, la liste de Moqtada al-Sadr a contre toute attente remporté les élections législatives en Irak en recueillant des voix sur un large éventail politique. Cet événement a secoué la totalité du monde politique au #Moyen-Orient. Il a été salué dans les autres pays par des expressions à la fois de surprise et de consternation – et notamment, fait inhabituel, dans les réactions parallèles des États-Unis, de l’Arabie saoudite et de l’Iran. Cependant, il n’y avait aucune bonne raison d’être surpris et encore moins consterné. La victoire de Moqtada al-Sadr n’aurait pas dû vraiment surprendre, étant donné qu’elle était depuis longtemps déjà en gestation. Il y avait encore moins de raisons d’être consterné, du moins pour quiconque souhaitait voir une issue progressiste au bouleversement politique que (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Iran


  • Columbia 1968 : souvenirs personnels
    http://www.medelu.org/Columbia-1968-souvenirs-personnels

    Le 23 avril 2018 marque le cinquantième anniversaire du soulèvement étudiant à l’université Columbia en 1968. Ayant été impliqué dans ces événements à divers titres, je voudrais apporter un témoignage sur ce qui s’est passé et sur ce qui me paraît constituer les leçons les plus importantes à en tirer. Le 1er mai est une date célèbre. C’est May Day, date anniversaire des émeutes de Haymarket en 1886 [ndt. qui se termineront dramatiquement le 3 mai, cf. note] et c’est celle qui ouvre la célébration des événements de mai 1968 [ndt. la première manifestation au Quartier latin a eu lieu le 3 mai, cf. note] dont la plupart des commentateurs considèrent qu’ils ont commencé en France. Mais en réalité Columbia a précédé Paris d’une semaine comme je le rappelle souvent à mes amis français, et c’est donc une date plus (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Education #Université


  • La péninsule de Corée en quête de stabilité. Un accord est-il possible ?
    http://www.medelu.org/La-peninsule-de-Coree-en-quete-de

    Deux événements des plus inattendus concernant la péninsule de Corée ont eu lieu dans la première semaine du mois de mars 2018 : le chef de la #Corée_du_Nord, Kim Jong-un, a proposé de rencontrer le président Trump en retirant certaines conditions qu’il y mettait jusqu’alors ; et Trump a accepté de son côté de rencontrer Kim en retirant lui aussi certaines conditions qu’il y mettait jusqu’alors. Peut-être que quelqu’un, quelque part, l’avait prédit. Si oui, je ne l’ai lu nulle part. Maintenant que la chose est arrivée, tout le monde, partout, s’escrime à l’interpréter puis à dispenser ses conseils sur la meilleure façon d’y réagir. Commentateurs et politiques discutent du point de savoir : 1) pourquoi les deux dirigeants ont fait cela ; 2) quelles en sont les conséquences, et 3) si la rencontre aura (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Corée_du_Sud #Donald_Trump


  • La victoire des #Deux Corée
    http://www.medelu.org/La-victoire-des-deux-Coree

    Du 25 au 28 mars, Kim-Jong-un a effectué une visite d’Etat historique en #Chine. Lors de ce premier déplacement à l’étranger en tant que dirigeant de la #Corée_du_Nord, il a rencontré le président chinois Xi Jinping et réitéré la proposition de rencontre avec le président étasunien Donald Trump au mois de mai (...)

    Actualités

    / Deux, #Etats-Unis_d'Amérique, Chine, Corée du Nord, #Corée_du_Sud


  • #Diplomatie olympique : gagnants et perdants à Pyeongchang
    http://www.medelu.org/Diplomatie-olympique-gagnants-et

    L’idée d’organiser les Jeux olympiques d’hiver 2018 en Corée du Sud semblait être destinée à l’échec. Trois acteurs clés – les États-Unis, la Corée du Sud et la #Corée_du_Nord – avaient des intérêts si divergents qu’il paraissait impossible de trouver la moindre solution de compromis entre eux. Et pourtant, ça a été succès relatif inattendu. La diplomatie a gagné. Le mérite en revient largement aux talents diplomatiques remarquables et insoupçonnés d’un homme : le président de la Corée de Sud, Moon Jae-in. Regardons de plus près les questions qui faisaient l’objet de désaccords profonds et les positions des trois gouvernements au début de l’année 2018. Le président américain #Donald_Trump ne voulait pas même que la Corée du Nord assiste aux Jeux. Il était bien décidé à trouver les moyens de la punir parce qu’elle (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique


  • Quelle importance faut-il donner à la défaite de Trump en Alabama ?
    http://www.medelu.org/Quelle-importance-faut-il-donner-a

    Le monde entier sait désormais que, dans l’un des Etats les plus conservateurs des Etats-Unis, un Démocrate, Doug Jones, a battu le juge Roy Moore, candidat républicain, dans une élection partielle provoquée par la vacance d’un siège au Sénat. Dans les analyses auxquelles tout le monde ou presque s’est livré, ce résultat est qualifié de « sidérant », de « surprise » ou de « miracle », entre autres jugements sommaires du même ordre. De façon quasi unanime, ces analyses désignent Trump comme le grand perdant de l’élection. Les seules voix discordantes viennent de quelques trumpistes inconditionnels, dont les propos, de l’avis de beaucoup, relèvent d’une tentative peu convaincante de limiter les dégâts. Chacun, aux Etats-Unis comme dans le reste du monde, a bien sûr envie de savoir ce que change cette (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • Trump, boom, Trump, boom boom !
    http://www.medelu.org/Trump-boom-Trump-boom-boom

    J’allais écrire sur les élections en Catalogne ou les débats en Australie sur ce que devrait faire ce pays face aux rivalités entre les Etats-Unis et la Chine en Asie du Sud-Est. Je considère qu’il s’agit là de deux sujets d’importance primordiale pour l’avenir immédiat de notre système-monde capitaliste. Mais ce dont tout le monde veut débattre, semble-t-il, c’est de #Donald_Trump – de ce qu’il va encore bien pouvoir dire, et de l’importance que ça peut avoir. La question que se posent les gens, ses amis comme ses ennemis, est : « Peut-il durer ? » Je ne le croyais pas avant, mais maintenant j’en suis convaincu, et voilà pourquoi. Que savons-nous au juste de la situation présente ? Trump est très largement impopulaire et sa cote de popularité dans les sondages, déjà extrêmement basse, pourrait bien (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique


  • Elections américaines de 2017 : le carton plein inattendu des Démocrates
    http://www.medelu.org/Elections-americaines-de-2017-le

    L’organisation des élections aux Etats-Unis présente une caractéristique qui n’existe à peu près nulle part ailleurs : la plupart des scrutins s’y tiennent impérativement à dates fixes. L’élection présidentielle a lieu tous les quatre ans. Les élections sénatoriales sont échelonnées, avec un renouvellement par tiers tous les deux ans. Présidentielle et sénatoriales tombent dans des années paires. Les élections des gouverneurs ont également lieu, le plus souvent, les années paires. La situation est plus diverse en ce qui concerne les élections locales, mais un très grand nombre d’entre elles se déroulent aussi les années paires. C’est pourquoi les élections organisées en années « blanches » d’élections générales (c’est-à-dire impaires) sont volontiers considérées comme moins importantes par les partis (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump


  • Entre le #Guatemala et #Israël, une histoire ancienne et pleine de sang
    http://www.medelu.org/Entre-le-Guatemala-et-Israel-une

    A une très large majorité, 128 pays membres des Nations unies sur 193 ont condamné le 21 décembre 2017 la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump. Le texte de la résolution reprenait, dans ses grandes lignes, un projet soutenu par quatorze des quinze membres du Conseil de sécurité – les Etats-Unis ayant dû utiliser leur veto de membre permanent pour en empêcher l’adoption. Pour tenter de bloquer cette condamnation massive de la communauté internationale, Washington avait préalablement multiplié les menaces et les pressions. C’est ainsi que 35 Etats s’abstinrent lors du vote et que 21 jugèrent prudent ne pas prendre part au scrutin. Parmi les abstentionnistes, la Maison-Blanche put compter sur la « solidarité passive » de quelques comparses (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Palestine


  • #Venezuela, les raisons obscures
    http://www.medelu.org/Venezuela-les-raisons-obscures

    Resituer l’expérience de la Révolution bolivarienne dans l’histoire longue du Venezuela, tel est le propos de ce film documentaire du journaliste Hernando Calvo Ospina. #Pétrole, Etats-Unis, déstabilisation, « guerre économique ». Quarante minutes pour comprendre.

    #Le_monde_qui_vient

    / #Deux, #Etats-Unis_d'Amérique, Venezuela, Pétrole


  • La politique étrangère de #Donald_Trump
    http://www.medelu.org/La-politique-etrangere-de-Donald,2689

    Donald Trump s’achemine vers le premier anniversaire de sa présidence. D’ores et déjà, tout le monde – partisans, opposants, et même indifférents – semble s’accorder sur un point : ses annonces et ses actes sont imprévisibles. Indifférent aux pratiques établies, il manifeste des comportements qui ne cessent de surprendre. Les pro-Trump trouvent cela rafraîchissant. Les anti-Trump trouvent cela effrayant. Mais rares sont ceux qui ont évoqué ce qui m’apparaît comme son exploit le plus singulier : Trump a réussi le tour de force d’être l’acteur le plus imprévisible de la scène états-unienne et internationale... et, dans le même temps, d’en être l’acteur le plus prévisible. Il s’est entouré à dessein d’une batterie de conseillers qui le poussent dans des directions diamétralement opposées. Il passe son temps (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Corée_du_Nord #Iran #Nucléaire #Guerre


  • A #Cuba, #Donald_Trump franchit le mur du (ç)on
    http://www.medelu.org/A-Cuba-Donald-Trump-franchit-le

    Qu’y a-t-il à cacher ? Le 26 octobre, 2891 documents d’archives « top secret », soit plus de cinq millions de pages, concernant l’assassinat du président John F. Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas, ont été déclassifiés et publiés sur le site des Archives nationales américaines. Toutefois, sous la pression de la CIA et du FBI, près de 300 pages de documents jugés « trop sensibles » manquent encore à l’appel. Comme prévu par la loi, elles devraient être rendues publiques dans un délai de six mois – sévèrement caviardées, peut-on supposer –, à moins d’un veto du président Donald Trump (au cas où elles demeureraient par trop compromettantes, peut-on imaginer aussi). Au-delà de cette frustration infligée aux historiens et aux citoyens, certains des documents rendus publics ne manquent pas d’intérêt. Comme l’a mis (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique


  • La #Corée_du_Nord surclasse tout le monde en stratégie
    http://www.medelu.org/La-Coree-du-Nord-surclasse-tout-le

    A l’évidence, la Corée du Nord est aujourd’hui le régime le plus honni au monde. Tous les Etats ou presque seraient prêts à tout pour la contraindre à changer de politique, tant à l’intérieur de ses frontières que dans le système-monde. Pourtant, leur capacité d’action à cet égard apparaît bien limitée, pour ne pas dire quasi nulle. Comment ce régime a-t-il pu faire fi de toutes les sanctions votées, et même appliquées, par les Nations unies, les Etats-Unis, la Chine, le Japon et la Corée du Sud ? Le principe directeur de tous les adversaires du régime nord-coréen est la peur de ce que ce dernier pourrait faire s’il est poussé dans ses retranchements. Il faut toutefois distinguer entre la peur des possibles actions de Pyongyang sur le plan intérieur ou sur le plan international. La Corée du Nord n’est pas – (...)

    #Etats-Unis_d'Amérique #Donald_Trump