#gilles_platret

  • La justice rétablit les menus sans porc dans les cantines à Chalon
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280817/la-justice-retablit-les-menus-sans-porc-dans-les-cantines-chalon

    Le maire (LR) de #Chalon-sur-saône, soutenu par Nicolas Sarkozy, avait mis fin en 2015 aux plats de substitution au porc dans les cantines scolaires de la ville. Deux ans plus tard, la ligue de défense judiciaire des musulmans a obtenu gain de cause : le tribunal administratif de Dijon vient d’annuler la décision de la ville.

    #France #cantine_scolaire #discriminations #Gilles_Platret #islamophobie #plat_de_substitution #Riposte_laïque #Yves_Jégo

    • Notre société civile a établi des règles de vie dont certaines d’origine religieuse débordent sur la vie civile. Depuis 1905 les 2 domaines ne doivent plus interférer. Aujourd’hui d’autres règles d’origine religieuse veulent déborder dans la vie civile et s’imposer par la loi. Je ne vois pas pourquoi et au nom de quoi le législateur interfère. A moins que ces menus ne soient pas voulus par toutes les parties, donc à soumettre à un vote citoyen type votation à la façon suisse, il n’a pas à interférer, puisque les conditions sanitaires sont conformes à la loi. Rappeler le droit des enfants signifie nier le droit de la société civile toute entière. L’intérêt commun ne saurait prévaloir sur des micros-intérêts individuels, sauf à dériver vers une société communautaire voire anglo-saxonne noyautée jusqu’à la moelle par l’ultra-individualisme libéral et la domination du droit commun sur le droit romain. Par ailleurs, point de vue personnel, l’interdiction du porc dans la religion musulmane n’est pas suivie à la lettre par tous les croyants musulmans. Et des historiens pourraient facilement en trouver la source dans l’état de l’hygiène et de l’élevage des porcins au moment où ces habitudes devenues religieuses furent gravées dans des écrits religieux. Cela me fait penser à l’Eglise des Saints des derniers jours (les Mormons) et leur phobie sacralisée de l’alcool... décrétée par le révérend John Smith en plein désastre sanitaire aux USA, lorsque la conquête de l’Ouest se faisait à coups de caisses de whisky frelaté et de Winchesters. Finalement, Dieu en sa sagesse indéfinissable et insondable, est un fin observateur des humains qu’il a engendré, et aussi perplexe que désolé, il se décarcasse comme personne pour trouver une solution chaque fois qu’ils déconnent. Même si ses créatures, décidément indécrottables et perfectibles, finissent toujours par la gâcher.