• Alger 1957 - des #Maurice_Audin par milliers

    Après soixante et un ans, le Président de la République française a reconnu officiellement que Maurice Audin a été torturé par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile et que sa mort a été rendue possible par un système légalement institué qui a favorisé les disparitions. Pour tous ceux qui ont lutté depuis 1957 pour faire reconnaître la vérité, c’est une grande victoire — posthume pour l’historien Pierre Vidal-Naquet, le mathématicien Laurent Schwartz, les universitaires Madeleine Rebérioux et Gérard Tronel, engagés dans le Comité Maurice Audin (1957-1963) puis, depuis 2002, dans l’Association Maurice Audin.
    Le meurtre de ce jeune mathématicien de 25 ans, grossièrement maquillé en évasion, fut loin d’être un cas isolé. Ce fut l’un des nombreux cas d’enlèvement, séquestration, torture, suivis souvent de mort, produits, à Alger, de janvier à septembre 1957, par un véritable système de terreur militaire délibérément instauré et rendu possible par des dispositions législatives adoptées par les institutions de la République française. Algérien d’origine européenne, Maurice Audin s’était rangé, avec le parti communiste algérien, du côté de la lutte d’indépendance de ce pays, dans un moment où l’ensemble de la population autochtone d’Alger était la cible d’une terreur visant à la dissuader de faire ce choix et à la maintenir par force sous la domination coloniale.
    Il y eut alors des Maurice Audin par milliers…
    C’est massivement que des hommes et des femmes ont été enlevés, détenus au secret, torturés, et pour certains l’objet d’exécutions sommaires. La seule victoire des responsables de cette terreur, ces « seigneurs de la guerre aux terrifiants caprices », selon les mots de Jean-Paul Sartre dans L’Express, à la publication de La Question d’Henri Alleg, est l’ignorance par l’opinion française de son bilan humain véritable et des noms mêmes de ceux qui ne sont jamais réapparus. Comme pour toutes les répressions de masse en situation coloniale, le statut politique des Algériens autorisait à la fois le recours à des méthodes universellement réprouvées au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et l’absence complète d’attention au nombre et à l’identité des victimes. « Français musulmans » colonisés, sous-citoyens racisés, tout juste sortis officiellement de l’indigénat et dénués d’une existence politique réelle, ils étaient collectivement suspects de complicité avec une « rébellion » qualifiée d’« antifrançaise ». Ils formaient une population dépourvue de recours judiciaire et politique et de moyens d’alerter une opinion française peu disposée à s’inquiéter de leur sort. Quelques cas ont eu un écho. Ceux de Maurice Audin, d’Henri Alleg et de l’avocat algérien Ali Boumendjel, connu de juristes parisiens, torturé et « suicidé » par ses geôliers. Mais pas les autres, restés des invisibles dont le sort n’est jamais devenu une « affaire française ».
    Un vrai républicain, Paul Teitgen, secrétaire général à la préfecture d’Alger, tenta, selon les mots de Pierre Vidal-Naquet, de « comptabiliser les vivants et les morts, ou plutôt les survivants et les disparus ». Mais les « 3 024 disparus » qu’il dénombra dans l’exercice de ses fonctions ne sont qu’un ordre de grandeur plausible, le sort des personnes enlevées par l’armée lui étant largement dissimulé par les militaires.
    C’est dans ce contexte qu’une archive publique devenue accessible en 2017, sur laquelle a travaillé Fabrice Riceputi, est importante. Ce fichier, conservé aux Archives nationales d’Outre-mer (ANOM) depuis la fin de la guerre d’Algérie, dans le fonds d’un service de la préfecture d’Alger, fournit des informations sur une partie conséquente de la masse anonyme des « humiliés dans l’ombre », selon les mots de Paul Teitgen à Robert Lacoste, de la Grande répression d’Alger, appellation préférable à celle, impropre, de « bataille d’Alger ». C’est la source essentielle qui nous permet de publier ici des données sur plus d’un millier d’Algéroises et Algérois dont nous savons trois choses : ils furent arrêtés au cours de l’année 1957 par l’armée française ; leurs proches réclamèrent aux autorités de connaître leur sort, très souvent en vain ; beaucoup furent torturés et certains ne reparurent jamais.
    Librement consultables, environ 850 « fiches de renseignement » remplies entre la fin février et le début d’août 1957 sont ce qui subsiste du fichier du Service des liaisons nord-africaines (SLNA). En septembre 1958, selon un bilan statistique conservé, il en aurait compté 2 049. A ces cas, nous avons ajouté plus d’une centaine d’autres provenant de sources différentes. En particulier du « Cahier vert », publié dans Témoignages et documents en octobre 1959, puis la même année dans Les Temps modernes et aux éditions La Cité, à Lausanne. Et de l’ouvrage L’Affaire des enseignants d’Alger, édité en 1958 par le Comité de défense des enseignants, qui contient de nombreuses plaintes officielles d’européens, communistes ou chrétiens progressistes, victimes et témoins de tortures, en mars et avril 1957, dans l’un des principaux lieux de terreur, la Villa Sésini.
    D’où les plus de mille notices individuelles que nous rendons publiques au lendemain de la déclaration présidentielle du 13 septembre 2018 au sujet du sort de Maurice Audin et de l’institutionnalisation de la torture durant la guerre d’Algérie. Ces notices portent sur des personnes enlevées et séquestrées à Alger, en 1957, dont les proches ont cherché à avoir des nouvelles et dont certaines ne sont jamais réapparues. Leur nombre ne manquera pas de s’accroître lorsque d’autres cas documentés nous seront signalés. Cette publication est aussi un #appel_à_témoignages, notamment vers une #mémoire familiale que nous savons encore vive.
    Puisse ce site contribuer à rendre justice à ces personnes et à mieux faire connaître un pan d’histoire trop longtemps occulté.

    http://1000autres.org/wp-content/themes/codilight-child/bandeau.jpg
    http://1000autres.org
    #Algérie #guerre_d'Algérie #histoire #disparitions #archive #exécutions #torture #France #mémoire_familiale

    cc @reka @albertocampiphoto

    https://seenthis.net/messages/722792 via CDB_77



  • Le gouvernement commande 40.000 grenades lacrymogènes _ Reporterre -
    https://reporterre.net/Le-gouvernement-commande-40-000-grenades-lacrymogenes

    Dans un avis de marché public paru le 23 août, le gouvernement lance la commande de 40.000 grenades lacrymogènes de « désencerclement », pour un montant de 1,7 million d’euros.

    En mai, il avait déjà lancé la commande de grenades pour 17 millions d’euros.

    https://reporterre.net/local/cache-vignettes/L614xH407/arton15336-91e63.jpg?1535470556

    #grenades #guerre_aux_pauvres #violence #en_marche #police #France

    https://seenthis.net/messages/718208 via BCE 106,6 Mhz



  • Innovation : En Angleterre, on scanne les sans-abri - Société - lematin.ch
    https://www.lematin.ch/societe/angleterre-scanne-sansabri/story/26072939
    https://files.newsnetz.ch/story/2/6/0/26072939/7/topelement.jpg

    Mais l’application donne surtout accès aux objectifs du SDF. L’un voudra récolter telle somme pour un dépôt de garantie de loyer, un autre pour une formation professionnelle, un dernier pour pouvoir refaire des papiers d’identité. L’utilisateur est donc censé savoir précisément à qui il donne et pourquoi. Il est précisé qu’un travailleur social accompagne les sans-abri et s’assurent qu’ils utilisent l’argent versé comme ils l’ont promis.

    #guerre_aux_pauvres

    https://seenthis.net/messages/715196 via Agnès Maillard


  • La loi #Pénicaud, un pas de plus dans la #guerre_aux_pauvres
    (relevé sur twitter)

    Projet de « loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » est son nom complet ; « liberté » :-) ). Le ProJet de Loi est terrifiant, il a été retoqué par le Sénat mais les mesures passent petit à petit et adoptées mercredi : c’est la fin de l’assurance chômage (maintenant financée par l’impôt —> alloc universelle très basse forçant comme aux US à un travail obligatoire les #chômeurs--> ; offre « raisonnable » refusée = suppression des allocs, = condamnation à mort ou retrait des enfants pour famille monoparentale- un jour je tweeterai trafic d’enfants et classe sociale tiens...), #surveillance accrue des chômeurs, #apprentissage (une cata, et c’pas un hasard si le #Medef fait sa pub sur « l’apprentissage, mon plan A »), erasmus + ds le cadre de la mobilité européenne. #Logement, chômage, santé, les plus faibles (rsastes, chômeurs, parmi lesquels maj de femmes, parmi lesquelles les plus pauvres sont les daronnes et leurs mômes car vivre à 4 sur un RSA c’pire que vivre à 1) vont trinquer d’abord mais le dumping obtenu par l’exploitation des #migrants (le capital les rémunère à 80 centimes de l’heure en Allemagne : esclavage bonjour) et des chômeurs va aussi faire baisser les #salaires et les conditions de travail des travailleurs. Bref, la stricte application des recommandations de la Cour des Comptes et du FMI. Mais rien de surprenant, le capitalisme ne fait rien en douce, y’a PAS de complot, ça c’est ce que disent les hommes politiques « de gauche » qui servent à rien juste à donner la réplique... Le #capitalisme est un système autotélique fondé sur la forme valeur, le psychologiser ne sert à rien en plus d’être faux, il n’est pas « méchant, il ns cache tout, bouh », tout est dispo sur legifrance, dans le programme de Macron et les PJLoi depuis tjs et partout. La presse ne relaie pas, ne fait pas son travail, ça, c’est autre chose.
    Ce qui est promulgué ces jours-ci était prévisible depuis...le rapport #Sirugue, les rapports de la Cour des Comptes et du FMI, en matant ce qui se fait aux US, en voyant que sous Hollande, #EgalitéCitoyenneté est passée (d’ailleurs parfois la presse incrimine Macrotte pour des trucs liés à des lois antérieures à lui, ce qui n’en fait pas une moindre saloperie hein) dans le silence, la loi #ELAN, idem, etc.
    Quand j’ai vu se déployer le « zero chômeurs », chez ATD d’abord (voir https://seenthis.net/messages/438805 https://seenthis.net/messages/438541#message446260) puis dans le programme de Méchancon, j’ai glapi : « ça annonce que ça va passer en mode punitif obligatoire », on m’a dit « rien à voir, non non ». Lol.
    Si.
    Quand j’ai dénoncé Sirugue on m’a bien ri au nez, et on m’a traitée de monomaniaque, pessimiste qui fait sa pythie... pour tout ce qui concerne le logement/divorce/santé... Sécu, #flicage, surveillance et pauvreté, tellement prévisible, hélas :)...soupir Les mères sans fric le savent avant les autres, les mômes de chômeurs... Mais ensuite, ça ruisselle, du bas vers le haut, et maintenant, ce que vivent ceux qui ont connu le RMI, l’apprentissage, l’impossibilité de quitter leur mec, le renoncement aux soins, etc etc, ça va remonter à la classe moyenne
    J’avais pourtant spoilé, mais on m’a pas crue. J’aurais préféré me tromper, hein.

    https://seenthis.net/messages/712890 via koldobika


  • Qui est Gerda Taro, à laquelle le Doodle du jour rend hommage ?
    01.08.2018 Bruno Labarbère.
    http://mizuwari.fr/index.php/2018/08/01/qui-est-gerda-taro-a-laquelle-le-doodle-du-jour-rend-hommage
    https://cdn-images-1.medium.com/max/1354/1*Oo5G8-CUj9MvjijH0bjDiA.jpeg
    François Maspero « Ombre d’une photographe, Greda Taro »

    Ombre parmi les ombres Gerda Taro a subi le plus cruel destin que puisse connaître les ombres : celui de ne même pas être sa propre ombre, mais celle d’un autre. Pendant plus de soixante ans, quand on cherchait son nom, on le trouvait certes cité des centaines de fois. Mais toujours associé, en quelques lignes, en quelques pages, à l’homme dont elle a un temps partagé la vie. Rien de plus. Fugace passage dans la biographie d’un personnage célèbre, et dont il ne restait que des traces brouillées, confuses, souvent contradictoires, mensongères, parfois même absurdes.

    #Femmes photographes #Gerda Taro #Guerre d’Espagne #Photojournaliste #Robert Capa

    https://seenthis.net/messages/712336 via Marie-Lou Chatel


  • Ken Loach : « L’État providence anglais a été détruit ! » - The Dissident - The Dissident
    https://the-dissident.eu/ken-loach-letat-providence-anglais-a-ete-detruit
    https://the-dissident.eu/wp-content/uploads/2018/07/bloggif_5b48728047662.jpeg

    On a rencontré beaucoup d’employés du Job Centre par l’intermédiaire des syndicats. Ils nous ont confirmé qu’on leur donne des objectifs : chaque semaine, il y a un quota d’allocataires qui doivent être sanctionnés. Dans ce cas-là, on les met dans le « personal improvement plan », le plan personnel d’amélioration, un concept kafkaïen, orwellien. Et même si tous les allocataires ont obtenu des résultats, il faut en sélectionner certains pour qu’ils soient sanctionnés ! Dans les scènes au Job Centre, à part les deux comédiennes principales, tous les gens qui sont autour travaillent vraiment dans ce lieu. Entre les prises, ils nous racontaient que la pression du système est tellement difficile pour eux qu’ils ont été obligés de démissionner.

    #guerre_aux_pauvres

    https://seenthis.net/messages/711228 via Agnès Maillard


  • Suisse : Interdite d’études à cause de ses parents au social cht/nxp - 26 juillet 2018 - 20min.ch
    http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Interdite-d-etudes-a-cause-de-ses-parents-au-social-14435581

    La commune de Kerns (OW) a voulu interdire à une jeune fille de 16 ans de fréquenter une école secondaire car ses parents sont à l’aide sociale. C’est légal.

    L’affaire défraie la chronique outre-Sarine : une jeune fille de 16 ans s’est vu interdire l’école de culture générale par la commune de Kerns, dans le canton d’Obwald. Motif : ses parents, d’origine érythréenne, sont à l’aide sociale, rapporte le site Watsonjeudi.

    Les autorités ont signifié leur décision à la famille dans une lettre écrite dans laquelle elles précisent qu’un enfant dont la famille est au social doit pouvoir subvenir à ses besoins le plus vite possible grâce à l’éducation. La commune a du coup conseillé à la jeune fille de se lancer dans un apprentissage dans le domaine de la santé. Et si elle persiste dans son idée de suivre l’école souhaitée, l’allocation mensuelle de ses parents sera réduite de 400 francs.
    http://www.20min.ch/dyim/089f8c/M600,1000/images/content/1/4/4/14435581/9/topelement.jpg
    Il aura fallu l’intervention d’un avocat et des mois de querelles juridiques pour que les autorités de Kerns reviennent en arrière sur leur décision et permettent à la jeune fille de suivre la formation de son choix. Elle fréquente aujourd’hui l’école cantonale à Sarnen et ses bonnes notes lui permettront d’intégrer ensuite le gymnase.

    La commune était dans son droit
    Pourtant, souligne le site Watson, la commune de Kerns était dans son droit de refuser des études à la jeune Erythréenne. « C’est aux communes de décider si l’aide sociale doit financer ou non une formation supérieure pour un jeune bénéficiaire », explique Corinne Hutmacher-Perret, assistante de recherche à la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS). Il n’existe pas de législation nationale, rappelle-t-elle. Et les lignes directrices - non contraignantes - de la CSIAS laissent la question ouverte, remarque-t-elle.

    Le service social de Kerns n’a pas souhaité, lui, commenter en détails l’affaire de la jeune fille pour des raisons de protection des données. Le secrétaire de la commune, Roland Bösch, souligne toutefois que l’éducation doit permettre à un enfant d’utiliser toutes ses capacités pour atteindre l’indépendance financière. « Mais si le droit au libre choix de la profession est inscrit dans la Constitution fédérale, il ne donne pas le droit aux parents et encore moins à l’Etat de financer n’importe quelle éducation, selon les souhaits de l’enfant », nuance-t-il dans Watson.

    Selon lui, il faut veiller à la bonne adéquation du soutien de l’Etat aux jeunes à l’aide sociale. « Si un objectif professionnel peut être atteint aussi bien par un apprentissage que par la fréquentation d’une école secondaire technique, la première option est généralement préférable », estime Roland Bösch. « Le service social a estimé que Rahel pouvait obtenir la profession qu’elle souhaitait grâce à un apprentissage et n’avait pas besoin d’un diplôme d’une école secondaire ».

    #Ecole #guerre_aux_pauvres #Suisse #Kerns #Education #Ecole #aide_sociale

    https://seenthis.net/messages/710793 via BCE 106,6 Mhz


  • Alexandre Benalla a également agressé une femme à la Contrescarpe, comme le montre une vidéo inédite Par Alexandre Phalippou Pierre Tremblay - 19 Juillet 2018 - huffingtonpost.fr

    La vidéo la plus connue de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron du 1er mai ne montrait pas ce qu’il s’était passé sur le trottoir d’en face

    .

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=36&v=UuMxgf2V7GM


    . . . . .

    Mais ce n’est pas tout. Dans une vidéo envoyée par un lecteur du HuffPost, on découvre ce qu’il s’est passé durant les 43 secondes pendant lesquelles il est absent de la vidéo désormais célèbre. Entre le moment où il extrait une jeune fille de la bagarre et le moment où il revient pour frapper le manifestant.
    Dans l’intervalle, il a traversé la rue avec la jeune fille, aidé par une autre personne. Il la plaque contre le mur et fait une tentative de balayage avec sa jambe. On entend distinctement la victime dire « aïe » et « arrêtez ». Alexandre Benalla écarte également de sa main une cycliste qui cherche à s’interposer. Enfin, il entend les cris de l’autre côté de la rue et traverse, laissant la victime prostrée, assise contre le mur.
    C’est là que la vidéo devenue virale reprend, avec l’arrivée d’Alexandre Benalla dans le champ. A la fin, grâce à la nouvelle vidéo, on se rend compte que la fille agressée est une amie du manifestant tabassé. Ils quittent les lieux ensemble. La victime déclare « C’est des malades ! ».
    . . . . .

    Source : https://www.huffingtonpost.fr/2018/07/19/alexandre-benalla-a-egalement-agresse-une-femme-a-la-contrescarpe-com
    #en_marche #manu #Femmes #femme #violence #violences #guerre_aux_femmes #sexisme  #alexandre_benalla #démocratie_de_façade #observation_participante #milice #présidence #lrem

    https://seenthis.net/messages/709359 via BCE 106,6 Mhz


  • Dimanche 15 juillet 2018 : scènes de violences dans toute le pays. Des « casseurs » se joignent au supporters en liesse. Certains « voyous » arborent un drapeau tricolore en pillant des magasins (quelle horreur ... mais pour une fois, les blacks blocks sont hors de cause)
    https://www.lci.fr/coupe-du-monde/coupe-du-monde-2018-finale-france-croatie-violences-sur-les-champs-elysees-ce-qu

    Mais aussi quantité d’agressions sexuelles qui ne seront pas enregistrées par la police, la plupart des femmes victimes ayant choisi de ne pas porter plainte. Le #sport, c’est la #guerre.

    « J’ai senti des mains qui me touchaient » : le soir de la victoire des Bleus, plusieurs cas d’agressions sexuelles - LCI
    https://www.lci.fr/societe/j-ai-senti-des-mains-qui-me-touchaient-le-soir-de-la-victoire-des-bleus-plusieur

    C’est le cas pour Eva, 19 ans bientôt. Avec deux amis, elle assiste au sacre des Bleus depuis la fan zone du parc Chanot, à Marseille, où elle est arrivée en avance. « L’endroit s’est rempli rapidement et les gens se collaient » nous explique-t-elle. "J’entendais rigoler derrière moi mais c’est à partir du troisième but que ça a commencé à dégénérer. Un des jeunes derrière moi a dit : ’au prochain but, elle est pour moi’.

    #flippant

    https://seenthis.net/messages/708812 via Sombre


  • Genre, guerre et désavantage masculin

    Les militants masculinistes se plaignent que la guerre est la source d’un grand désavantage pour les hommes. Ils citent les taux plus élevés de conscription masculine et le nombre important de décès et blessés chez les hommes soldats comme des exemples imparables du désavantage des hommes par rapport aux femmes. Mais cette analyse est biaisée.

    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2018/07/11/genre-guerre-et-desavantage-masculin

    #guerre #féminisme


  • Le patrimoine irakien entre amnésie et réinvention
    https://orientxxi.info/lu-vu-entendu/le-patrimoine-irakien-entre-amnesie-et-reinvention,2534

    À l’heure où l’Irak se cherche une nouvelle identité et un nouveau gouvernement, l’Institut des cultures d’islam (ICI) présente jusqu’au 29 juillet à Paris l’exposition « Bagdad mon amour ». Elle révèle un pan méconnu de la culture du pays, ou comment le patrimoine local a nourri la production artistique malgré les vicissitudes de l’histoire nationale. En guise de fil rouge, le commissaire de l’exposition Morad Montazami a choisi les collections du musée de #Bagdad, devenu tristement célèbre en avril 2003 lors (...)

    #Lu,_vu,_entendu

    / #Irak, #Histoire, #Patrimoine_culturel, Bagdad, #Guerre_d'Irak, #Exposition

    « https://www.institut-cultures-islam.org/bagdad-mon-amour »
    « https://mosul-eye.org »


  • Cher Michel Aballea , PDG de @Decathlon, Des chaussures de montagne, des baskets, pulls, manteaux, sacs de couchage... neufs, mais volontairement lacérés par votre personnel. Nous avions posté ici même des photos prises dans les poubelles de votre enseigne il y a 6 mois.#poubelle

    https://twitter.com/lesgarspilleurs/status/1012602019788488704

    #gâchis #guerre_aux_pauvres via @val_k

    https://seenthis.net/messages/706076 via odilon


  • Pour Macron, les aides sociales coûtent un « pognon de dingue » sans résoudre la pauvreté
    https://www.lemonde.fr/emmanuel-macron/article/2018/06/13/pour-macron-les-aides-sociales-coutent-un-pognon-de-dingue-sans-resoudre-la-

    « On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas », s’est enflammé, mardi 12 juin, Emmanuel Macron, dans une vidéo qui le montre en train de peaufiner le discours qu’il doit tenir devant le congrès de la Mutualité française, à Montpellier, mercredi.(...)

    « Je vais faire un constat qui est de dire : on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif. Toute notre politique sociale, c’est qu’on doit mieux prévenir – ça nous coûtera moins, ensemble – et mieux responsabiliser tous les acteurs », s’écrie le président. « Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s’en sortir. Par l’éducation… », poursuit-il.

    « Plus de prévention pour responsabiliser »

    « Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu’ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé, c’est pareil. Tout le système de soins que je veux repenser, c’est aller vers plus de prévention pour responsabiliser, y compris les acteurs de soins, ajoute le chef de l’Etat. (…) C’est dans ce contexte-là qu’on fait le reste à charge zéro. (…) C’est une politique de responsabilité car tout le monde va au pot, (…) je demanderai des efforts aux mecs qui font des lunettes, aux types qui font des verres… »

    « Là, c’est cohérent. Sinon vous n’aviez pas de fil directeur…, lance-t-il à ses collaborateurs à propos du discours qu’ils lui proposent. C’était de la lasagne à la feta avec de la paella ! »

    Depuis un mois, l’exécutif évoque une réforme des aides sociales pour les rendre plus « efficaces », laissant planer la possibilité d’économies budgétaires. Selon Le Canard enchaîné, dans le cadre du rapport CAP 22, Bercy envisagerait 7 milliards d’euros d’économies, ce qu’Edouard Philippe a démenti.

    Mercredi, le président veut « redonner de la cohérence à son approche sociale », en traçant le cadre des réformes à venir, explique-t-on à l’Elysée, « son projet, au fur et à mesure des réformes sectorielles, a un peu perdu de sa visibilité. Il ne s’agit pas d’un tournant social mais d’un approfondissement ».

    C’est encore "la république réfugiée à Versailles" : comme les pauvres sont mal élevés, ils le restent, on va les éduquer....
    #guerre_aux_pauvres #minima #coupes_budgétaires

    https://seenthis.net/messages/701671 via colporteur


  • La prolifération des « robots tueurs » inquiète la communauté internationale
    https://www.bastamag.net/La-proliferation-des-robots-tueurs-inquiete-la-communaute-internationale

    Le salon international de l’industrie de l’armement Eurosatory a ouvert ses portes le 11 juin au nord de Paris. À côté des traditionnels canons et missiles, le salon devrait faire la part belle à la troisième grande rupture technologique dans le domaine militaire : après la poudre puis la bombe nucléaire, voici le temps des robots armés et de plus en plus autonomes. Cette « innovation » fait l’objet de vifs débat. Quel degré d’autonomie peut-on laisser à une machine pour identifier et attaquer une cible (...)

    #Résister

    / A la une, #Enquêtes, #Guerres_et_résolution_des_conflits, #Surveillance_et_biométrie

    https://seenthis.net/messages/701672 via Basta !


  • Soudain, sifflement, explosion : la guerre. La guerre maintenant, le choix du mot — pourquoi parler de « guerre » ?
    Journal de guerre (NDDL) avril/mai 2018
    https://lundi.am/Journal-de-guerre-NDDL-avril-mai-2018
    "Comment ne l’ai-je pas démasquée plus tôt ? Je la connais si bien, et elle n’est pas discrète ! Difficile de ne pas entendre les hélicoptères, de ne pas voir les blindés. Et que croyez-vous ? Que comme le nuage radioactif de Tchernobyl elle se serait arrêtée aux frontières ? Mais la guerre, mon bon monsieur, passe au-dessus de vos idées abstraites (douanières ou épistémologiques). Elle est encore là, elle cavale, emportant tout sur son passage, des colonies aux banlieues, sous les « zones de non-droit », les « territoires perdus de la république », c’est la guerre qui se déplace des villes aux marais, jusqu’à moi... "
    #NDDL #zad #France #politique #guerrecivile


  • La guerre et la structure des clans expliquent un événement biologique singulier : le goulot d’étranglement du Néolithique.
    30 mai 2018

    Tian Chen Zeng, Alan J. Aw, Marcus W. Feldman. Cultural hitchhiking and competition between patrilineal kin groups explain the post-Neolithic Y-chromosome bottleneck.

    L’article dans Nature : Nature Communications, 2018 ; 9 (1)
    DOI : 10.1038/s41467-018-04375-6

    L’article sur le site de l’Université de Standford :
    https://news.stanford.edu/2018/05/30/war-clan-structure-explain-odd-biological-event
    https://news-media.stanford.edu/wp-content/uploads/2018/05/25123027/fighting_2716.jpg
    Le professeur Feldman entouré des deux jeunes étudiants (première année de sociologie) à l’origine de cette idée.

    Il y a environ 7 000 ans, quelque chose de bizarre semble s’être produit chez les hommes : des études récentes suggèrent que leur diversité génétique - en particulier la diversité de leurs chromosomes Y - s’est effondrée au cours des deux millénaires suivants. L’effondrement était si extrême que c’était comme s’il n’y avait qu’un seul homme à accoupler pour 17 femmes.

    Un coupable culturel.

    Il n’est pas sans précédent que la diversité génétique humaine fasse un plongeon de temps en temps, mais le goulot d’étranglement du chromosome Y, qui a été déduit des modèles génétiques chez les humains modernes, était étrange.

    Tout d’abord, il a été observé uniquement chez les hommes - plus précisément, il a été détecté uniquement à travers des gènes sur le chromosome Y, que les pères transmettent à leurs fils.

    Deuxièmement, le goulot d’étranglement est beaucoup plus récent que d’autres événements biologiquement similaires, laissant entendre que ses origines pourraient avoir quelque chose à voir avec l’évolution des structures sociales. Certes, soulignent les chercheurs, les structures sociales étaient en train de changer. Après le début de l’élevage et de l’élevage il y a environ 12000 ans, les sociétés se sont organisées de plus en plus autour de groupes de parenté étendus, dont beaucoup étaient des clans patrilinéaires - un fait culturel aux conséquences biologiques potentiellement importantes. La clé est de savoir comment les membres du clan sont liés les uns aux autres.

    Alors que les femmes peuvent se marier dans un clan, les hommes de ces clans sont tous liés par des ancêtres masculins et ont donc tendance à avoir les mêmes chromosomes Y. Du point de vue de ces chromosomes au moins, c’est presque comme si tout le monde dans un clan avait le même père. Cela ne s’applique qu’à l’intérieur d’un clan, cependant, et il pourrait encore y avoir une variation considérable entre les clans. Pour expliquer pourquoi même la variation inter-clan aurait pu diminuer pendant le goulot d’étranglement, les chercheurs ont émis l’hypothèse que les guerres, si elles éliminaient à plusieurs reprises des clans entiers au fil du temps, effaceraient aussi un bon nombre de lignées mâles et leurs chromosomes Y uniques.

    La preuve apportée par des modèles mathématiques et des simulations informatiques.

    Pour tester leurs idées, les chercheurs se sont tournés vers des modèles mathématiques et des simulations informatiques dans lesquelles les hommes combattaient - et mouraient - pour les ressources dont leurs clans avaient besoin pour survivre. Comme l’équipe le prévoyait, les guerres entre les clans patrilinéaires ont radicalement réduit la diversité des chromosomes Y au fil du temps, tandis que les conflits entre clans non patrilinéaires - groupes où hommes et femmes pouvaient se déplacer entre clans - ne l’ont pas été. Le modèle de Zeng, Aw et Feldman explique également que parmi les lignées mâles qui ont survécu au goulot d’étranglement du chromosome Y, quelques lignées ont subi des expansions spectaculaires, cohérentes avec le modèle du clan patrilinéaire, mais pas d’autres.

    #préhistoire #Néolithique #guerre #organisation sociale #7000BP #Standford
    #Tian_Chen_Zeng #Alan_Aw #Marcus_Feldman

    https://seenthis.net/messages/698269 via La main et l’esprit


  • Ce milliard d’euros que Pôle emploi réclame aux chômeurs
    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-17-mars-2018

    Pôle emploi a versé à tort près d’un milliard d’euros. C’est ce qu’on appelle des « trop-perçus ». Pour les demandeurs d’emploi qui doivent rembourser cet argent, c’est une véritable épreuve. Enquête.

    #radio #audio #chomage #guerre_aux_pauvres

    voire aussi :
    Rembourser Pôle emploi, le casse-tête de milliers de chômeurs
    https://www.mediapart.fr/journal/economie/290518/rembourser-pole-emploi-le-casse-tete-de-milliers-de-chomeurs

    Les personnes concernées ne font que rarement partie des 3,4 millions de chômeurs inscrits à Pôle emploi dans la « catégorie A », objets de tous les débats publics, qui cherchent un poste et n’ont pas du tout travaillé durant le mois. Ceux qui sont le plus touchés par les trop-perçus sont parmi les 2,1 millions d’inscrits des
    « catégories B et C », parce qu’ils cherchent un emploi mais travaillent un peu – moins de 78 heures dans le dernier mois pour les
    « catégorie B », et plus de 78 heures pour les « catégorie C » (lire ici le portrait de certains d’entre eux fait par Mediapart).

    Ces travailleurs à temps partiel subi (en « activité réduite » selon la terminologie officielle), très largement absents de la conversation nationale, sont en constante augmentation : 162 000 de plus en un an, et 419 000 en trois ans ! Tous peuvent cumuler le montant de leurs petits salaires avec une partie de leurs allocations chômage, s’ils y ont droit, dans la limite d’un plafond calculé pour chacun. Dans la pratique, ils sont environ 800 000 à avoir recours à ce cumul chaque trimestre.

    Ce sont ces « cumulards » qui se voient réclamer, à plus de 80 %, les trop-perçus versés par Pôle emploi. L’Unédic, l’association qui gère les ressources financières dévolues à l’assurance-chômage, s’est émue l’an dernier de ces « indus ». Entre août 2016 et juillet 2017, elle a dénombré 2,2 millions d’indus mensuels, pour un total d’un milliard d’euros (alors qu’environ 30 milliards d’euros d’allocations ont été versées en 2017). Les montants en jeu ont explosé, avec une hausse de 36 % entre janvier 2015 et décembre 2017, et cela ne devrait pas s’améliorer tant qu’augmente le nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite.

    https://seenthis.net/messages/698217 via mad meg


  • #Liban. Ces martyrs #Chrétiens de Qaa qui donnent un sens à la mort
    https://orientxxi.info/magazine/liban-ces-martyrs-chretiens-de-qaa-qui-donnent-un-sens-a-la-mort,2416

    Pour beaucoup, le terme de « martyr » s’applique seulement aux musulmans. Pourtant, il peut aussi être revendiqué par des chrétiens, comme dans ce village du Liban. De douloureuses réminiscences errent dans les rues d’Al-Qaa, petit village chrétien du nord-est du Liban, à cinq kilomètres de la frontière syrienne. Le 28 juin 1978, le régime syrien enlevait quinze hommes du village et les fusillait de vingt balles sèches qui résonnent encore dans les mémoires. Bachir Matar, le maire du village, a perdu son (...)

    #Magazine

    / Liban, #Conflit_syrien, #Réfugiés, #Reportage, Guerre du Liban (2006), Chrétiens

    #Guerre_du_Liban_2006_
    « https://www.alhawiat.com »


  • résistance féminine à Idleb : itinéraire d’une activiste
    https://vacarme.org/article3092.html

    Parole d’éxilée. Ce texte donne la parole à Dina, une jeune femme syrienne originaire de la ville d’Idleb. Cette ville moyenne du nord de la #Syrie, à soixante kilomètres d’Alep, a alternativement été contrôlée par le régime et par les forces d’opposition, avant de passer sous le contrôle du Jabhat al-Nosra…

    Cahier

    / #Féminisme, #Guerre, Syrie

    https://seenthis.net/messages/687792 via Vacarme


  • résistance féminine à Idleb : itinéraire d’une activiste
    http://vacarme.org/article3092.html

    Parole d’éxilée. Ce texte donne la parole à Dina, une jeune femme syrienne originaire de la ville d’Idleb. Cette ville moyenne du nord de la #Syrie, à soixante kilomètres d’Alep, a alternativement été contrôlée par le régime et par les forces d’opposition, avant de passer sous le contrôle du Jabhat al-Nosra…

    Cahier

    / #Féminisme, #Guerre, Syrie

    https://seenthis.net/messages/687759 via Vacarme


  • résistance féminine à Idleb : itinéraire d’une activiste
    http://vacarme.nursit.com/article3092.html

    Parole d’éxilée. Ce texte donne la parole à Dina, une jeune femme syrienne originaire de la ville d’Idleb. Cette ville moyenne du nord de la #Syrie, à soixante kilomètres d’Alep, a alternativement été contrôlée par le régime et par les forces d’opposition, avant de passer sous le contrôle du Jabhat al-Nosra…

    Cahier

    / #Féminisme, #Guerre, Syrie

    https://seenthis.net/messages/687673 via Vacarme



  • Le prince héritier saoudien visé par une plainte en France pour complicité de torture
    https://www.bastamag.net/Le-prince-heritier-saoudien-vise-par-une-plainte-en-France-pour-complicite

    Profitant de la visite officielle du prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman pendant trois jours en France, le cabinet d’avocats Ancile, traditionnellement engagé dans la défense des droits humains, vient de déposer plainte contre le monarque au tribunal de grande instance de Paris. Le prince héritier est accusé de « complicité de crime de torture et autres peines ou traitements inhumains, cruels ou dégradants » dans le cadre de la guerre menée par les Saoudiens au Yémen. Ce chef d’accusation (...)

    En bref

    / #Proche_et_Moyen_Orient, #Droits_fondamentaux, #Guerres_et_résolution_des_conflits, #Justice

    https://seenthis.net/messages/685089 via Basta !