#guerre_froide



  • John McCain to Rand Paul: “The Senator From Kentucky Is Now Working For Vladimir Putin” | Video | RealClearPolitics
    http://www.realclearpolitics.com/video/2017/03/15/john_mccain_to_rand_paul_the_senator_from_kentucky_is_now_working
    http://assets.realclear.com/images/40/406264.jpg

    #guerre_froide
    #Russie
    #Etats-Unis

    On the Senate floor Wednesday afternoon, Arizona Republican John McCain accused Sen. Rand Paul of Kentucky of “working for Vladimir Putin” for voting against a resolution to allow the Serbian breakaway territory of Montenegro join the NATO alliance.

    “If there’s objection, you are achieving the objectives of Vladimir Putin,” McCain warned. “If they object, they are now carrying out the desires and ambitions of Vladimir Putin, and I do not say that lightly.”

    Sen. Paul objected, but declined to comment and left the Senate, prompting McCain to say: “That is really remarkable... A senator, blocking a treaty that is supported by the overwhelming number, perhaps 98 at least of his colleagues, would come to the floor and object, and walk away.”

    “The only conclusion you can draw when he walks away is he has no argument to be made,” McCain explained.

    “The senator from Kentucky is now working for Vladimir Putin,” McCain aded.


  • Quand #Carlos était un roi en #Hongrie
    http://hu-lala.org/interview-terroriste-carlos-etait-un-roi-en-hongrie

    Le second #Procès du révolutionnaire marxiste et terroriste #Ilich_Ramirez_Sanchez, aka Carlos, s’est ouvert il y a quelques jours à Paris. Il est jugé pour quatre attentats commis en France en 1982 et 1983. Une bonne raison pour HU-lala d’interviewer le journaliste hongrois László Liszkai, auteur de « Carlos, à l’abri du rideau de fer », une enquête sur les années hongroises du « chacal ».

    #Le_Mag #guerre_froide #Services_secrets #Terrorisme #une-sous


  • [O-S] La ferme des animaux et la propagande

    Dans les années 1940, George Orwell écrit La Ferme des animaux, une fable dans laquelle les animaux chassent leurs maîtres humains et instaurent dans leur ferme un nouveau régime politique qui tourne vite à la dictature. Entre les lignes, on comprend qu’il s’agit d’une charge contre le stalinisme.
    À l’aube de la guerre froide, cette critique de l’URSS sonne tellement juste que la CIA et les services secrets britanniques décident, en 1951, de la transposer en bande dessinée dans le cadre de leurs opérations de propagande anticommuniste...

    https://www.mixcloud.com/offensive_sonore/orwell

    #Radio_Libertaire #offensive_sonore #audio #radio #urss #orwell #george_orwell #ferme_des_animaux #staline #propagande #guerre_froide #etats-unis #communisme #histoire #cia #stalinisme

    https://seenthis.net/messages/558937 via aktivulo


  • Two Worlds- I Left My Heart At Potsdam

    http://your-instructions-from-moscow.tumblr.com/post/141111926808/mapsontheweb-two-worlds-published-in-time

    L’auteur de ce blog a le mérite d’avoir exhumé des documents très intéressants qui vont nous servir de références dans nos analyses de cartographie critique (ou expérimentale)

    http://65.media.tumblr.com/92906e6558a5c5172ffe4bbca3096e2a/tumblr_o42kcuRQPF1rasnq9o1_1280.jpg

    Two Worlds, published in Time Magazine, January 2, 1950.

    #ex-urss #guerre_froide #soviétisme #cartographie #visualisation #propagande

    http://seenthis.net/messages/487184 via Reka


  • Stars War
    http://www.monde-diplomatique.fr/index/sujet/guerredesetoiles

    La « Guerre des étoiles » — #Stars_War — désigne le programme américain de défense antimissiles nommé officiellement « Initiative de défense stratégique » (IDS) qui a été lancé durant la #Guerre_froide par le président américain Ronald Reagan. Il s’agissait d’un projet de réseau de #satellites dont le rôle aurait été la détection et la destruction de missiles balistiques lancés contre les Etats-Unis. Il a été officiellement abandonné en 1993.

    – Dans Le Diplo de juillet 1997, Norman Spinrad raconte son expérience de président de la Science Fiction Writers Association au moment de l’élection de Reagan, et l’histoire du Comité consultatif des citoyens sur la politique spatiale de la nation, mis en place par Jerry Pournelle en novembre 1980 :

    Sa stratégie avouée consistait à faire accepter par l’administration Reagan l’idée qu’il était possible d’ériger un bouclier technologique qui détruirait les missiles ennemis en vol et rendrait donc les Etats-Unis invulnérables à une attaque nucléaire. C’était relativement facile. L’administration Reagan augmentait de manière faramineuse les dépenses militaires, l’industrie aérospatiale était ravie d’user de son influence pour mettre la main sur le plus d’argent possible, les militaires adoraient les jouets ultraperformants, le fantasme stratégique était infiniment séduisant, et le président Ronald Reagan avait du mal à distinguer entre cinéma et réalité, entre La Guerre des étoiles de George Lucas et l’Initiative de défense stratégique (IDS) à laquelle on donna le même nom.

    (…) L’#IDS a ponctionné 40 milliards de dollars qui auraient pu financer une mission sur Mars et une base sur la Lune, et les a précipités dans le vide intersidéral.

    http://www.monde-diplomatique.fr/1999/07/SPINRAD/3111

    – Dossier « Guerre des étoiles » de mai 1985. Voir notamment « La “guerre des étoiles” et la chance de l’Europe », par Claude Julien
    http://www.monde-diplomatique.fr/1985/05/JULIEN/47450
    http://www.monde-diplomatique.fr/images_reseaux/starswar-julien.jpg

    Le bilan de quarante ans de négociations américano-soviétiques laisse-t-il quelque espoir d’instaurer ainsi le paradis sur terre ? Certes, dans le passé, les dirigeants soviétiques ont cyniquement écarté toutes sortes de propositions pacifiques. Mais « l’un d’eux m’a dit, juste entre nous, il m’a dit : Pouvons-nous indéfiniment rester assis sur ces montagnes d’armes, toujours plus hautes ? Et je lui ai dit non, pourquoi n’essayerions-nous pas de réduire ces montagnes ? » C’est en ces termes que, au mois de mars dernier, le président Reagan exposait avec conviction les vertus de son « initiative de défense stratégique » (IDS), lancée deux ans plus tôt, le 23 mars 1983, à grand renfort de publicité.

    En deux ans, l’idée a fait du chemin. Avec sa panoplie de satellites, miroirs spatiaux, rayons de particules, rails électromagnétiques, etc., elle séduit par sa modernité en ces temps où, infiniment plus vite qu’à l’époque de Jules Verne, la #science-fiction devient réalité quotidienne. Elle peut toucher ceux qui, trop rapidement baptisés « pacifistes », considèrent, comme M. Reagan lui-même, que la menace d’extermination nucléaire réciproque a quelque chose d’« immoral ». Elle frappe aussi par sa générosité, puisque, en 1983, M. Reagan voulait offrir aux Soviétiques la technologie américaine d’interception et de destruction des missiles, mettant ainsi les deux Empires à l’abri d’un invulnérable « bouclier » qui garantirait la paix.

    – En juillet 1986, Eric Alterman démonte la « gigantesque supercherie » qui consista à faire passer pour un dispositif défensif un projet qui ne prenait son sens que dans un contexte offensif.
    http://www.monde-diplomatique.fr/1986/07/ALTERMAN/39355
    http://www.monde-diplomatique.fr/images_reseaux/starwars-alterman.jpg

    – Savants américains contre la « guerre des étoiles », par Philip W. Anderson, prix Nobel de physique 1977 http://www.monde-diplomatique.fr/1986/12/ANDERSON/39677

    #Star_Wars

    En mai 2015, Slavoj Žižek se livrait à l’exégèse de l’épisode 3 de la saga, « La Revanche des Sith », qui renvoie selon lui à l’univers païen du New Age (bric-à-brac pseudo philosophique apparu dans les années 1980 en Californie, qui tente de répondre aux questions qu’on se pose sur la vie, en évoquant pêle-mêle les anges, les extraterrestres, l’ésotérisme, le symbolisme, les sagesses orientales, les vies antérieures, les expériences psychiques, etc.), à un mélange de bouddhisme-taoïsme qui « fonctionne comme complément idéologique de la globalisation libérale : il nous permet d’y participer tout en gardant une distance intérieure... Capitalistes oui, mais détachés, zen... » :

    http://www.monde-diplomatique.fr/images_reseaux/starwars-zizek.jpg

    Les allusions politiques dans La Guerre des étoiles sont multiples et contradictoires. Elles confèrent à cette série son pouvoir « mythique » : monde libre contre Empire du Mal ; débat sur l’Etat-nation convoquant les thèses de M. Pat Buchanan ou de M. Jean-Marie Le Pen ; contradiction poussant des personnes de rang aristocratique (princesse, membres de l’Ordre élitiste des Jedi) à défendre la République « démocratique » contre l’Empire du Mal ; et enfin cette prise de conscience essentielle du « nous sommes les méchants ». Comme le disent ces films, l’Empire du Mal n’est pas ailleurs ; son apparition dépend de la façon dont nous, les « bons », nous le renverserons. Et cette question concerne l’actuelle « guerre contre le #terrorisme » : comment celle-ci va-t-elle nous transformer ?

    http://www.monde-diplomatique.fr/2005/05/ZIZEK/12370 [#st]


  • Les Etats-Unis sont fatigués du monde, par Benoît Bréville (Le Monde diplomatique, mai 2016)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2016/05/BREVILLE/55468
    http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton55468.jpg

    Les USA avaient planifié une guerre informatique contre l’Iran - Politique - Numerama
    http://www.numerama.com/politique/146207-les-usa-avaient-planifie-une-guerre-informatique-contre-liran.html
    #Relations_Internationales #Orient #Iran #Etats-Unis #Documentaires

    À Washington, scénarios pour un conflit majeur, par Michael Klare (Le Monde diplomatique, septembre 2016)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2016/09/KLARE/56193
    http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton56193.jpg
    #Russie #Etats-Unis #Chine #Asie

    La Russie installe des missiles à capacité nucléaire aux portes de l’Otan | Courrier international
    http://www.courrierinternational.com/depeche/la-russie-installe-des-missiles-capacite-nucleaire-aux-portes
    #Russie #OTAN

    « La Russie a de nouveau installé ses missiles Iskander capables d’emporter des têtes nucléaires dans son enclave de Kaliningrad, frontalière de deux pays de l’Otan, a annoncé samedi Vilnius, tout en notant que l’objectif de Moscou est d’obtenir de l’Occident des concessions sur la Syrie et l’Ukraine. »

    « Depuis le début de la crise ukrainienne en 2014, la Russie a multiplié les démonstrations de force avec une série d’exercices militaires dsans des régions bordant les Etats baltes, membres de l’Otan.

    L’Otan a réagi en décidant de déployer dès l’année prochaine quatre bataillons multinationaux en Pologne et dans les trois pays baltes pour renforcer son flanc oriental. »

    Les premiers chars américains débarquent en Europe pour se déployer à l’est
    http://www.rtbf.be/info/monde/detail_les-premiers-chars-americains-debarquent-en-europe-pour-se-deployer-a-l-

    CADTM - Comment Washington tente de déstabiliser les gouvernements progressistes
    LES DOSSIERS DE WIKILEAKS SUR L’AMÉRIQUE LATINE
    2 novembre par Alexander Main , Dan Beeton
    http://cadtm.org/Comment-Washington-tente-de

    -"Source : Jacobin, 29 septembre 2015.
    Jacobin est une revue trimestrielle américaine de gauche. (...)

    Traduction : Mireille Azzoug

    Révision et édition : Mémoire des luttes"

    –"En recourant à la contrainte (les conditionnalités attachées aux prêts du FMI) et à l’endoctrinement (en formant les Chicago boys de la région), les Etats-Unis ont réussi, dès le milieu des années 1980, à répandre l’évangile de l’austérité fiscale, de la déréglementation, du prétendu « libre-échange », de la privatisation et de la réduction draconienne du secteur public à l’échelle de tout le continent.

    Le résultat fut étonnamment semblable à ce que l’on a pu voir en Grèce" ;

    –"Une bonne partie de l’histoire des efforts du gouvernement américain pour contenir et faire refluer la vague anti-néolibérale est accessible à travers les dizaines de milliers de câbles diplomatiques de WikiLeaks en provenance des missions diplomatiques américaines de la région, du début des années 2000 à 2010. Les câbles – que nous analysons dans le livre The WikiLeaks Files : The World According to U.S. Empire publié par Verso Books – révèlent jour après jour les mécanismes d’intervention politique des Etats-Unis en Amérique latine" ;

    –"Certaines des méthodes d’intervention déployées en Bolivie eurent leur pendant dans d’autres pays dirigés pas des gouvernements de gauche ou abritant de forts mouvements de gauche. Par exemple, après le retour au pouvoir de la gauche sandiniste en 2007, l’ambassade américaine à Managua se mobilisa pour doper le soutien au parti d’opposition de droite, l’Alliance libérale nicaraguayenne (ANL)" ;

    –"De tels câbles devraient être lus par tous ceux qui étudient la diplomatie américaine ou qui sont curieux de comprendre comment fonctionne dans la réalité le système américain de « promotion de la démocratie ». A travers l’USAID, la Fondation nationale pour la démocratie (National Endowment for Democracy- NED), le NDI, l’IRI et autres entités paragouvernementales, Washington apporte une aide considérable aux mouvements politiques soutenant les objectifs politiques et économiques des Etats-Unis." ;

    –"Deux mois avant ce scrutin, le conseiller politique de l’ambassade avait alerté Washington sur le fait que Correa allait sans aucun doute « rejoindre le groupe Chavez-Morales-Kirchner des dirigeants nationalistes-populistes sud-américains ». " ;

    –"En avril 2007, 80% des électeurs équatoriens ratifièrent la proposition d’assemblée constituante et, en 2008, 62% d’entre eux se prononcèrent en faveur d’une nouvelle constitution. Ce texte consacrait une série de principes progressistes, dont la souveraineté alimentaire, les droits au logement, à la santé, à l’emploi et le contrôle de l’exécutif sur la banque centrale (un véritable interdit dans la feuille de route néolibérale).

    Au début 2009, Correa annonça que l’Equateur ferait défaut sur une partie de sa dette extérieure. Cette mesure, avec d’autres, récentes, provoqua la fureur de l’ambassade, tout comme la décision du président de rapprocher l’Equateur des pays membres de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), créée à l’initiative du Venezuela et de Cuba en 2004 pour faire échec à la Zone de libre échange des Amériques, ALCA), à l’époque fortement promue par l’administration Bush. Mais l’ambassadeur avait aussi conscience que les Etats-Unis n’avaient que peu de prise sur Correa" ;

    –"En avril 2002, le gouvernement américain soutint publiquement un coup d’Etat militaire de courte durée qui éloigna Chavez du pouvoir pendant 48 heures. Les documents de la NED auxquels on a pu avoir accès grâce à la loi sur la liberté de l’information montrent que les Etats-Unis fournissaient des fonds, ainsi qu’une formation à la « promotion de la démocratie » à des groupes qui avaient soutenu le coup d’Etat et furent ultérieurement impliqués dans la « grève » des managers" ;

    –"On ne doit pas oublier que les câbles de WikiLeaks n’offrent aucun aperçu sur les activités des services de renseignement américains qui agissent de façon plus secrète (...) Néanmoins, ils apportent amplement la preuve des efforts continus et déterminés des diplomates américains pour intervenir contre les gouvernements indépendants de gauche en Amérique latine, en utilisant l’octroi de subsides, les multiples instruments disponibles dans la boîte à outils de la « promotion de la démocratie » – et parfois en soutenant (y compris financièrement) des méthodes violentes et illégales." ;

    –"En juin 2014, le vice-président américain Joe Biden lançait l’Initiative pour la sécurité énergétique des Caraïbes (Caribbean Energy Security Initiative), considérée comme un « antidote » à PetroCaribe" ;

    –"la gauche est largement devenue majoritaire en Amérique latine. A l’exception du Honduras et du Paraguay, où des coups d’Etat de droite ont chassé les présidents élus, presque tous les mouvements de gauche arrivés au pouvoir au cours des 15 dernières années sont aujourd’hui toujours aux commandes. Largement grâce à l’action de ces gouvernements, entre 2002 et 2013 le taux de pauvreté a fortement baissé dans la région, passant de 44 à 28%, après avoir empiré au cours des deux décennies précédentes. Ces succès et la détermination des dirigeants de gauche à prendre des risques pour se débarrasser du diktat néolibéral devraient aujourd’hui servir de modèle à la gauche anti-austérité européenne." ;

    –"Il y a beaucoup d’autres choses que l’on peut apprendre des câbles de WikiLeaks. Pour les chapitres « Amérique latine » et « Caraïbes » de notre livre The WiliLeaks Files, nous avons passé en revue des centaines de câbles et nous sommes en mesure d’identifier des modes distincts d’intervention américaine que nous décrivons plus amplement dans l’ouvrage (certains ont déjà été exposés par ailleurs). D’autres auteurs ont fait la même chose que nous pour d’autres régions du monde. Mais il y a plus de 250 000 câbles (35 000 rien que pour l’Amérique latine) et il reste sans aucun doute encore bien d’autres aspects notables de la diplomatie américaine en action qui attendent d’être dévoilés.

    Malheureusement, après l’excitation initiale provoquée par la mise à disposition des câbles, peu de journalistes et de chercheurs ont montré un réel intérêt pour eux."

    #Relations_internationales #Etats-unis #Bolivie #Evo_Morales #Nicaragua #Equateur #Rafael_Correa #Vénézuela #Hugo_Chavez #ONG #Wikileaks #Amérique_latine #Guerre_Froide #Haïti #PetroCaribe #Ingérence #USAID #OTI_Office_for_Transition_Initiatives #Amérique_du_Sud

    Le monde selon Donald Trump, par Michael Klare (Le Monde diplomatique, janvier 2017)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2017/01/KLARE/56966

    « Elle tranche avec celle de la plupart des experts ou responsables politiques cotés à Washington.
    Ceux-ci, comme s’en aperçoit vite quiconque séjourne dans la capitale, voient des cercles concentriques qui se déploient à partir de la Maison Blanche. »
    « Pendant des décennies, la politique étrangère américaine a visé à renforcer les liens avec et entre les pays amis, et à affaiblir ou à isoler les exclus. »
    « il est étranger à toute conception structurée attribuant des rôles définis aux alliés, amis et ennemis. Il se retrouve donc dans l’approche de M. Rex Tillerson, le patron d’ExxonMobil, qu’il a choisi comme secrétaire d’État. Les deux hommes perçoivent le monde comme une vaste jungle »

    La Constitution contre Donald Trump, par Anne Deysine (Le Monde diplomatique, avril 2017) #Institutions
    https://www.monde-diplomatique.fr/2017/04/DEYSINE/57384

    Donald Trump s’épanouit en chef de guerre, par Michael Klare (Le Monde diplomatique, mai 2017)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2017/05/KLARE/57462

    • De Santiago à Caracas, la main noire de Washington, par Franck Gaudichaud (Le Monde diplomatique, juin 2015)
      http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/GAUDICHAUD/53071

      En Amérique latine, l’ère des coups d’Etat en douce, par Maurice Lemoine (Le Monde diplomatique, août 2014)
      http://www.monde-diplomatique.fr/2014/08/LEMOINE/50711

      Dégel sous les tropiques entre Washington et La Havane, par Patrick Howlett-Martin (Le Monde diplomatique, novembre 2014)
      http://www.monde-diplomatique.fr/2014/11/HOWLETT_MARTIN/50943
      http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton50943.jpg

      #Relations_Internationales #Amérique_latine

      Ce qui attend l’Amérique latine sous la présidence Trump, par Alexander Main (Le Monde diplomatique, janvier 2017)
      http://www.monde-diplomatique.fr/2017/01/MAIN/57004
      #WikiLeaks

      " Les câbles diplomatiques du département d’État révélés par WikiLeaks en 2010 et 2011 peignent un tableau différent : les diplomates américains recourent à des méthodes bien rodées pour affaiblir, récupérer ou éliminer des mouvements politiques gênants — entendre « de gauche »"

      "Le 28 juin 2009, le président du Honduras Manuel Zelaya, proche du Venezuela, était renversé par l’armée. La secrétaire d’État Hillary Clinton refusait de reconnaître le coup d’État, ce qui aurait conduit à suspendre la plupart des aides américaines. Les manœuvres de Washington contribuant à la réussite du putsch ont scandalisé la région (3), sans que cela empêche les États-Unis de soutenir les gouvernements conservateurs qui se sont succédé depuis à Tegucigalpa."

      " Argentine et Brésil ont basculé à droite après douze années de gouvernements progressistes. Chaque fois, l’administration Obama a apporté son concours à ces évolutions : opposition aux prêts des institutions multilatérales accordés à Buenos Aires (rapidement levée après l’arrivée au pouvoir du conservateur Mauricio Macri en 2015) et soutien diplomatique au gouvernement par intérim au Brésil alors qu’une procédure de destitution (controversée) contre la présidente Dilma Rousseff était encore en cours"

      "Nul ne sait quelle sera réellement l’action du nouveau président américain. Depuis le début de la campagne, il s’est montré démagogue et capricieux. Mais la composition de son cabinet éclaire néanmoins la politique probable de son administration"

      "Quid de Cuba ? Toute remise en question de la politique d’ouverture susciterait l’opposition d’une grande partie du monde des affaires, soucieux de profiter d’un nouveau marché"

      " une certitude : la principale menace pour l’hégémonie américaine dans la région proviendra de #Chine"

      #Asie


  • Les Américains s’inquiètent de voir les Russes fureter autour des câbles sous-marins
    http://api.rue89.nouvelobs.com/2015/10/26/les-americains-sinquietent-voir-les-russes-fureter-autour-cable

    Comme un parfum de #guerre_froide. Ce dimanche, la presse américaine a relayé les inquiétudes des gradés du pays : les Russes multiplient les opérations en mer, tout près des câbles sous-marins qui connectent les #Etats-Unis au reste du monde. Et l’armée n’aime pas ça du tout. Forcément, qui dit guerre froide et soupçon d’espionnage, dit secret. Le New York Times indique ainsi : « Au Pentagone et dans les agences de renseignement du pays, les analyses portant sur l’accroissement des activités navales russes sont hautement classifiées et ne sont jamais évoquées publiquement en...

    #Internet #Russie #cyberguerre #cybersécurité


  • Parcourez les #cartes secrètes de l’URSS
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/07/20/parcourez-les-cartes-secretes-lurss-260355

    C’est une plongée qui devrait ravir tous les amateurs de cartes. Wired consacre un long reportage à l’art soviétique de cartographier les territoires du monde entier, à un niveau de détail inégalé, particulièrement à une époque où Google Maps et compagnie n’existaient pas encore. Largeur des routes, capacité de charge et matériaux des ponts, voire, pour certaines, espace entre les arbres d’une forêt ou météo à attendre en fonction des saisons ! A en croire les différents interlocuteurs du site, experts ou passionnés, des millions de cartes auraient ainsi été réalisées...

    #URSS #cartographie #Etats-Unis #guerre_froide