• “Chez moi, c’est…” (Séance d’écriture-flash n°1, CM2)

    Consigne : Je vais tapper dans les mains une fois et vous devrez faire silence. Mes instructions seront écrites au tableau et vous n’aurez aucune autre indication. Impossible de me poser des questions, impossible d’en discuter avec vos camarades, le silence doit être complet. Lorsque je frapperai par deux fois dans mes mains, cette contrainte sera levée. Des questions ?
    – Prenez une feuille de classeur et un crayon.
    – Écrivez votre prénom.
    – Écrivez une phrase ou un court texte commençant par « Chez moi, c’est… ».
    – Je chronomètre 3 minutes à l’horloge et je relève les feuilles.

    Productions des élèves (1er jet, orthographe corrigée par moi)

    – Chez moi, c’est toute la cité et chez ma mère.
    – Chez moi, c’est la fête, on s’amuse, on fait la fête et des animations. J’ai invité mes amies et même toute la classe. On mange des gâteaux et d’autres choses. C’est trop bien chez moi.
    – Chez moi, c’est grand : c’est tout comme moi.
    – Chez moi, c’est le bazar et ça pue.
    – Chez moi, c’est grand, joyeux.
    – Chez moi, c’est grand, on s’amuse et il y a une famille. Il y a le père, la mère et trois sœurs qui s’appelle Mounia, Hilma et la petite dernière Maïmouna. Chez moi, personne ne pleure, est triste. Tout le monde est content de vivre et de découvrir des choses extraordinaires.
    – Chez moi, c’est grand. Je vis dans un T3, un appartement à 3 pièces différentes comme le salon, chambre, cuisine, toilettes.
    – Chez moi, c’est les disputes avec ma sœur, un peu avec mes frères.
    – Chez moi, c’est.
    – Chez moi, c’est grand, beau. Il y a un canapé, des choses, cinq chambres, une télévision, des placards, des rideaux.
    – Chez moi, c’est petit comme une souris.
    – Chez moi, c’est la fête, on a beaucoup à manger.
    – Chez moi, c’est Auch, une ville petite.
    – Chez moi, c’est un peu pareil tous les jours : on ne discute pas trop mais on joue.
    – Chez moi, c’est agréable de lire un livre. Il y a un grand jardin et on peut regarder les astres avec le télescope. On peut bien voir les Pyrénées les jours de pluie et le soir le soleil est magnifique. Le garage est très grand et on peut bricoler et jouer.
    – Chez moi, c’est grand et c’est joli.
    – Chez moi, c’est vide.
    – Chez moi, c’est très grand.
    – Chez moi, c’est bien. Je joue avec mon frère ou ma sœur. Je regarde la télé ou je joue toute seule et aussi je travaille mais pas beaucoup.
    – Chez moi, c’est génial, je peux jouer tranquillement.

    #école #témoignage #production_d'écrits #CM2 #habiter #chez_soi #domicile

    https://seenthis.net/messages/669800 via Pierre Coutil


  • habiter les ruines
    http://www.editionsalternatives.com/site.php?type=P&id=1767

    Réjouissant #livre sur une architecture inventive, j’aime particulièrement la petite porcherie qui abrite une autre peau/maison en bois qui la protège des intempéries.

    http://www.editionsalternatives.com/voir/images/1767_3809.jpg

    #Architecture #Urbanisme

    #Habiter les #ruines
    #Transformer - #Réinventer

    Olivier Darmon

    L’originalité de la vingtaine des réalisations présentées (Allemagne, Brésil, Mexique, Chine, Espagne, États-Unis, Grande-Bretagne, République tchèque, France) provient de la démarche adoptée par les architectes : il ne s’agit ni de réhabilitation ni de restauration mais d’un parti-pris consistant à confronter vestiges et architecture contemporaine. La ruine est ainsi davantage consolidée en l’état et conservée telle que plutôt que réhabilitée. La ruine devient alors comme le paysage de la construction neuve qui est insérée dedans ou à côté. Le choix des projets plaide pour une intervention « douce » qui consiste ni à détruire, ni à rénover, mais plutôt à coloniser l’existant, considérant que recycler, adapter, transformer, inventer d’autres usages est susceptible de s’avérer plus pertinent que de démolir pour reconstruire « mieux ».

    Paru le 3 octobre 2016

    https://seenthis.net/messages/641773 via touti


  • Coincée dans le bus
    http://romy.tetue.net/voyage-en-pays-macho

    Au fond du bus, des jeunes chahutent, à se croire en excursion scolaire. Je renonce et reviens sur mes pas, quand le copilote, qui s’exprime dans une langue que je ne comprends pas, me saisit l’avant-bras pour me désigner un siège à l’avant, à côté d’un homme qui replie ses longues jambes de phasme pour me faire meilleure place, m’accueillant d’un sourire poli. Les derniers passagers embarquent, passeports dûment contrôlés. Ceux qui accompagnaient des femmes seules redescendent. Et c’est parti pour plus…

    #Habiter

    / #macholand

    https://seenthis.net/messages/593992 via tetue


  • The Millennial Housing Trend Is a Repeat of the Middle Ages - The Atlantic
    http://www.theatlantic.com/business/archive/2016/09/millennial-housing-communal-living-middle-ages/501467
    https://cdn.theatlantic.com/assets/media/img/mt/2016/09/GettyImages_587494660/facebook.jpg?1474662921

    The Middle Ages, when homes were essentially gathering places for small groups of revolving residents, represent a conceptual midpoint between hunter-gatherers’ living arrangements and those common today. As the historian John Gillis described in his 1997 book A World of Their Own Making: Myth, Ritual, and the Quest for Family Values, people in medieval Europe lived with a mix of friends and extended family. At that time, single-family households were uncommon in most of the world, and Western Europe became, around the 12th century, one of the first places where households were organized around monogamous couples and their children. But these households still didn’t look much like today’s nuclear families. In addition to parents and their children, medieval households frequently included various townspeople, poor married couples, other people’s children, widows, orphans, unrelated elderly people, servants, boarders, long-term visitors, friends, and assorted relatives.

    #maison #habiter #famille #communauté @chezsoi (des trucs plus excitants par la suite)

    https://seenthis.net/messages/538311 via Aude


  • Samedi 6 février à 19 h : Manifesten, c’est reparti ! Une nouvelle équipe rouvre le lieu !

    https://mars-infos.org/samedi-6-fevrier-a-19-h-manifesten-690

    Joie, champagne et cotillons : Manifesten, c’est reparti !
    Au programme, concert de Piel Canela (rumba flamenca)
    et bouffe à prix libre. Bah oui, c’est la teuf.

    MANIFESTEN • 59, rue Thiers • 13001 Marseille / manifesten@riseup.net

    https://mars-infos.org/chroot/mediaslibres/ml-marseille/ml-marseille/public_html/local/cache-vignettes/L142xH200/arton690-10251.jpg?1454321334

    1.
    Le café-librairie associatif Manifesten, ouvert en 2014 et situé au 59 rue Thiers, change de peau : une nouvelle équipe vous accueille à partir du 6 février.

    2.
    Alors que divers grands projets de transformation urbaine touchent La Plaine et ses environs, Manifesten souhaite encourager les initiatives visant à défendre le quartier, et soutenir les collectifs voisins, l’esprit critique et les dynamiques locales.

    3.
    Manifesten doit rester un lieu vivant et ouvert aux débats. Nous souhaitons y multiplier les activités, les entraides et les moments de convivialité.

    4.
    Habitant-es du quartier, voisin-es d’ailleurs, poussez la porte ! Vous pourrez ici vous sentir comme à la maison. Et nous accueillerons avec plaisir vos projets, vos idées d’ateliers, de projections de films, vos tours de chants...

    5.
    Au programme : une petite librairie mêlant littérature et politique, livres neufs et d’occasion. Des projections de films et documentaires. Des débats et des discussions. Des lectures. Des ateliers de construction ou d’apprentissage ouverts à tou-te-s. Un espace pour les enfants. Des petits-déjeuners et des cantines à prix libres. Des cours de Français langue étrangère. Des permanences sociales. Des concerts acoustiques. Et d’autres choses que nous imaginerons en route.

    6.
    Advienne que pourra...

    #manifesten #marseille #habiter_le_monde #La_Plaine

    http://seenthis.net/messages/456707 via Jef Klak