• Important pour les amateurs de #HTML5 : avec les récentes mises à jour iOS 9.3 et OSX 10.11.4, les nouvelles versions de Safari comprennent enfin la balise `

    ` qui permet de gérer des images #responsive (c’est-à-dire qu’on ne charge pas la même image selon les dimensions ou l’orientation de l’écran).

    C’est important parce que c’est le dernier gros navigateur à adopter cette balise, et c’est d’autant plus important, c’est que si on s’enquiquine à faire des images adaptées à l’affichage sur smartphone, évidement Safari pour iOS est l’un des principaux concernés.

    Et pour rappel, pour gérer ça automatiquement dans #SPIP, j’ai mon chouette plugin image responsive :
    http://seenthis.net/sites/328805
    http://zone.spip.org/trac/spip-zone/browser/_plugins_/image_responsive

    http://seenthis.net/messages/473240 via ARNO*


  • Lancement du premier épisode de la BD en ligne « Le Portrait d’Esther », « une bande dessinée numérique de Romain Bonnin et Pierre Jeanneau », consacrée aux biens juifs spoliés durant la guerre, pour le compte des Musées d’Angers :
    http://portrait-esther.fr

    C’est évidemment du #SPIP #HTML5 #responsive. Mais la grosse nouveauté ici, c’est la gestion d’une bande dessinée animée (« turbomedia », mélange de BD statique et d’animation) avec un outil que j’ai développé.

    Le principe de cet outil est de permettre d’ajouter des « scènes » (ou des « cases » si c’est une BD) dans les articles de SPIP, et à chaque scène d’ajouter (par glisser-déposer) des « couches » qui s’empilent les unes au-dessus des autres (façon Photoshop). Ça donne par exemple ce genre d’interface :

    http://i.imgur.com/ioJcvMq.jpg

    La scène a une durée qui définit la durée des animations de l’ensemble des couches. Chaque couche a une situation de départ et une situation finale, le système fera l’animation en interpolant entre le départ et l’arrivée, éventuellement avec un délai défini pour chaque couche (par exemple l’apparition de plusieurs phylactère les uns après les autres).

    Les éléments qui peuvent être animés sont : position horizontale, position verticale, zoom, flou, opacité, visibilité.

    C’est très succinct parce que l’idée n’est pas de faire un outil d’animation de dessin animé, mais d’animer les scènes dessinées par l’illustrateur. C’est donc un outil conçu pour être simple pour que le dessinateur puisse lui-même concevoir les animations. Mais c’est déjà à mon avis plus amusant que les outils de « turbo-media » que j’ai vus pour l’instant (qui sont plutôt une succession d’images façon « click-click-click »).

    Bon, ce premier épisode n’est pas encore extrêmement animé, ce que j’ai vu de l’épisode II l’est déjà plus. On est en train d’apprendre ce qu’on peut faire avec l’outil (« nous » étant le dessinateur, le scénariste, Mosquito et moi) et quel équilibre trouver entre la narration « classique » et l’animation.

    Avec Emmanuel, on est très curieux d’avoir des retours là-dessus, des idées, tout ça. On se dit qu’il y a des choses intéressantes à faire avec ça, mais on n’a pas encore les idées très fixées.

    Sinon, un détail rigolo, c’est la première fois qu’on utilise mon réglage « Ken Burns » sur une image intégrée dans l’article. Ici sur le portrait de Pétain, effet de zoom lent :
    http://portrait-esther.fr/article11.html
    Le raccourci pour faire ça est :
    <img11|right|large|largeur=360|kenburns=1.4>

    http://seenthis.net/messages/449253 via ARNO*