#jeanmichelblanquer

  • Marine Le Pen salue dans la politique de Jean-Michel Blanquer une « victoire » de ses idées (Valeurs actuelles)
    https://www.valeursactuelles.com/societe/marine-le-pen-salue-dans-la-politique-de-jean-michel-blanquer-une-

    Marine Le Pen l’affirme haut et fort : les propositions de Jean-Michel Blanquer pour l’école correspondent exactement à son programme présidentiel, et le ministre « reprend à son compte les idées du FN sur l’école ». Dans sa présentation vendredi d’un Forum du FN sur l’éducation en présence d’enseignants, la présidente du Front national a salué « la volonté de rupture » et les « annonces positives » du ministre de l’Éducation.

    Longue est la liste des idées de Jean-Michel Blanquer que Marine Le Pen fait siennes : « rythmes scolaires, retours aux fondamentaux, redoublements, refus de l’écriture inclusive, assouplissement de la réforme du collège, dictée quotidienne, méthode de lecture, fin du scandale du tirage au sort à l’université » a-t-elle énuméré. Les annonces de M. Blanquer constitueraient « une victoire idéologique notable pour le Front national et une défaite cuisante des sociologues et des pédagogistes » affirme la députée, qui enjoint le ministre à aller « jusqu’au bout de sa logique » et à ne pas se contenter « de mesures symboliques ».

    #éducation #politique #réformes #MEN #FN #JeanMichelBlanquer

    https://seenthis.net/messages/650788 via Pierre Coutil


  • Comment Jean-Michel Blanquer est devenu intouchable en 4 mois (L’instit’humeurs)
    http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2017/10/07/comment-jean-michel-blanquer-est-devenu-intouchable-en-4-mois.html

    La plus grosse arnaque de ce début de quinquennat.
    Et comme il s’agit d’éducation, de son organisation, de son financement (ou pas), de l’idéologie qui sous-tend l’ensemble… quand le rouleau-compresseur sera passé, ça va être particulièrement douloureux.

    JM Blanquer a gagné. En quatre mois le voici principale réussite du gouvernement, plébiscité par le grand public. Les médias l’adorent, lui offrent Une sur Une et sont à fond derrière lui, surtout ceux qui ne connaissent rien à l’école. Dès qu’on se rapproche de la sphère éducative, ça se couvre, nombre de journalistes spécialisés ne cachent pas leur scepticisme. Mais quand Le Monde ose faire la moue et se demande « à quoi joue Blanquer ? », d’autres médias s’insurgent illico et montent au créneau pour défendre le ministre. Blanquer est devenu intouchable. Et il le sait.
    […]
    Dès 2006, il est directeur adjoint du cabinet de Gilles de Robien, alors ministre de l’EN de Chirac. En 2009, il est nommé directeur général de l’enseignement scolaire (DGESCO) de Luc Chatel et en œuvrant à un poste stratégique considéré comme le numéro 2 de l’école en France, devient un des hommes de base de l’éducation sarkozyenne. Pendant trois ans, il est de toutes les politiques menées, notamment la suppression de la formation initiale des enseignants et de 80 000 postes.
    […]
    POURTANT, il est très marqué à droite. Il a occupé de hautes fonctions durant les années Sarkozy et son ancrage à droite lui aurait couté la direction de Sciences Po à laquelle il avait postulé en 2012. Durant la campagne Présidentielle, JM Blanquer offre très tôt ses services à Alain Juppé, qui l’aurait installé à la tête du ministère s’il avait été élu. Pour ne pas insulter l’avenir, en plus de son livre paru fin 2016, véritable acte de candidature au poste de ministre, Blanquer rencontre aussi François Fillon, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire. Quelques jours après son arrivée rue de Grenelle, une interview de Blanquer donnée à SOS Education, une association de droite proche de Sens Commun (des cathos issus de la Manif pour tous) est mise en ligne, avant d’être rapidement et opportunément retirée. Il ne s’agit pas de s’afficher officiellement de droite, il faut rester dans un très pratique et très macronien nini, de ménager le fameux « et en même temps ». Une bonne partie de son image repose sur cette neutralité de façade.

    NB : Dans le même ordre d’idée, j’avais posté ailleurs ma perplexité :
    « Étrange paradoxe. Les socialistes nous avaient promis une ’Refondation’ qu’ils souhaitaient consensuelle pour n’accoucher que de quelques réformes controversées. Uncle Fester, lui, qui avait promis de ne s’engager dans rien de réellement perturbant, est en passe, en multipliant les déclarations et décisions clivantes, de remettre profondément à plat l’ensemble du système, dans une indifférence quasi-complète des premiers concernés. »

    #éducation #réforme #idéologie #pédagogie_grise #réactionnaire #JeanMichelBlanquer #Années_Darcos

    https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/22140874_10213751569203986_7356759542790273627_n.jpg?oh=f54dfb6c76d8edf00ba7e18b29644d44&oe=5A84CFCE

    https://seenthis.net/messages/635534 via Heautontimoroumenos