• #football : de nouveaux documents jettent le trouble sur le rachat du club de #Lille
    https://www.mediapart.fr/journal/france/240117/football-de-nouveaux-documents-jettent-le-trouble-sur-le-rachat-du-club-de

    Michel Seydoux (à gauche) et #Gérard_Lopez lors de la conférence du 13 janvier officialisant la reprise du club, alors que le rachat n’était (et n’est toujours pas) bouclé. © #Losc TV Des documents confidentiels, obtenus par Mediapart, Mediacités et #France 3, montrent que des proches de Gérard Lopez, le futur repreneur du club de football de Lille, ont démarché des investisseurs pour entrer au capital du club alors que Lopez avait assuré ne pas en avoir besoin. Le rachat du club n’est, lui, toujours pas bouclé.

    #Fair_Play_Capital #football_leaks #Îles_vierges_britanniques #Laurent_Pichonnier #Marc_Ingla #Michel_Seydoux #offshore #paradis_fiscaux #TPO


  • La Brique dans La Voix sans maître
    http://www.campuslille.com/index.php/entry/la-brique-dans-la-voix-sans-maitre

    Vendredi 13 janvier 2017, l’émission La Voix sans maître (sur Radio Campus Lille) invitait l’équipe du journal La Brique pour discuter du dernier numéro « La Conquête de l’espace » et notamment sur trois articles du dossier sur les femmes dans l’espace public.
    L’entretien débute à 20 minutes et 45 secondes)

    (Le lien direct vers le mp3 fonctionne)
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/2017-01-13/20h.mp3


    http://zonepull1.cdncampus.netdna-cdn.com/images/easyblog_images/450/b2ap3_thumbnail_brique49.jpg

    DOSSIER p.9-13 du N° 49

    L’émancipation sous contrainte
    Depuis 2014, la ville de Lille expérimente les « marches exploratoires » par des femmes en non-mixité dont l’objectif est de favoriser les prises de parole des femmes dans l’espace public. Chouette, qu’on s’est dit : une initiative organisée par la mairie pour parler entre femmes de sexisme, pourquoi pas ? Après enquête, entretiens et tout le tintouin, on a un peu déchanté : tout n’est pas à jeter mais force est de constater que le résultat est un peu moins reluisant que sur la plaquette. Longue est la route vers l’égalité !
     
    Des femmes pour l’excuse sécuritaire
    Il a bon dos, le « plan de lutte national contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun » ! Ou comment une occasion de « bien faire » se transforme en opportunité de « faire bien ». À Lille, dans le secteur des deux gares, une marche participative a lieu courant novembre. Mais ce n’est ni notre sécurité effective, ni même un entrebâillement émancipateur pour les femmes que recherchent in fine les entreprises qui l’organisent, Keolis, la SNCF et la SPL Euralille. L’objectif suprême, c’est d’attirer davantage de clientes. Sans surprise.

    Mixité : l’égalité déchante
    Édith Maruéjouls est chargée de mission « égalité » au sein de la mairie de Floirac, commune girondine de 16 000 habitant.es. Elle contribue à définir et à mettre en œuvre une politique d’égalité dans les pratiques de loisirs entre hommes et femmes. Elle a soutenu en 2014 une thèse en géographie du genre intitulée « Mixité, égalité et genre dans les espaces du loisir des jeunes. Pertinence d’un paradigme féministe ». Elle évoque dans cet entretien son travail sur les inégalités réelles entre les sexes et aborde plus particulièrement le cas des espaces de loisir des jeunes, terreau de ces processus.

    http://labrique.net/index.php/breves/879-la-brique-sur-les-ondes-radio
    #La_Brique #Radio #Audio #Radios_Libres #Lille #La_Voix_sans_maître #CCL #Femmes #Emancipation #non-mixité #Espace_Public #Sexisme #Kéolis #SNCF #SPL_Euralille #Édith_Maruéjouls #marche_participative #harcèlement_sexiste

    https://seenthis.net/messages/561225 via BCE 106,6 Mhz


  • #football et #paradis_fiscaux : #Gérard_Lopez, repreneur du #Losc et roi de l’intox
    https://www.mediapart.fr/journal/france/170117/football-et-paradis-fiscaux-gerard-lopez-repreneur-du-losc-et-roi-de-l-int

    À la suite de l’enquête de Mediapart, Mediacités et #France 3, le repreneur du Losc, Gérard Lopez, prétend jouer la transparence et reprendre le club depuis la France. Une opération d’enfumage, car le Losc restera bien détenu par une coquille aux îles Vierges britanniques.

    #football_leaks #Îles_vierges_britanniques #Lille #Michel_Seydoux #offshore


  • #football : les manœuvres #offshore du repreneur du club de #Lille
    https://www.mediapart.fr/journal/france/160117/football-les-manoeuvres-offshore-du-repreneur-du-club-de-lille

    Gérard Lopez vendredi 13 décembre à Lille, en marge de la conférence de presse sur sa reprise du #Losc. © Jacques Trentesaux / Mediacités Spéculation sur des joueurs mineurs, acquisition du Losc via une coquille aux îles Vierges, sociétés-écrans au #Panama et à Hong Kong, soupçons de blanchiment : Mediapart, #France 3 et Mediacités ont enquêté sur les méthodes troubles du financier luxembourgeois #Gérard_Lopez, en passe de racheter le club de football lillois.> Retrouvez notre dossier #football_leaks

    #Formule_1 #Îles_vierges_britanniques #Lotus #Luxembourg #Michel_Seydoux #paradis_fiscaux #Renault #Skype #Vladimir_Poutine


  • Fillon compte lui aussi faire mentir « l’establishment »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/111116/fillon-compte-lui-aussi-faire-mentir-l-establishment

    Dopé par la victoire de Trump, #François_Fillon rêve de bousculer le duel annoncé de la primaire. À dix jours du premier tour, l’ancien premier ministre, dont les meetings font le plein, est persuadé de créer la surprise.

    #France #Alain_Juppé #droite #Lille #Nicolas_Sarkozy #primaire_de_la_droite


  • La Brique N°48 - automne 2016 - La santé, c’est capital
    + Edito. Ruer dans les brancards
    http://labrique.net/images/numeros/numero48/labrique_n48.jpg

    p.1 Couverture de Pole Ka
    p.2 Edito - Ruer dans les brancards : http://labrique.net/index.php/thematiques/editos/826-edito-ruer-dans-les-brancards
    p.3 La santé pour tous, partout
    p.4-5 Une sécu dépecée dans l’indifférence générale
    p.6-7 L’hôpital-entreprise, la santé à l’agonie : http://labrique.net/index.php/thematiques/lutte-des-classes/829-l-hopital-entreprise-la-sante-a-l-agonie
    p.8-9 Pour un droit à la folie !
    p.10-11 Le business du social
    p.12-13 Souffrir de faire souffrir
    p.14-15 Lille Sud, poubelle des riches : http://labrique.net/index.php/thematiques/droit-a-la-ville/833-lille-sud-poubelle-des-riches
    p.16 Paupiette d’ouvrier à la vapeur
    p.17-20 L’héritage toxique de Metaleurop. Les silences d’Évin-Malmaison
    p.21 Le prix du sang. Avec ou sans ton sang ?
    p.22-23 Blouses blanches et gueules noires de l’industrie pharmaceutique
    p.24-25 Contrat à impact social, rentabiliser la misère
    p.26-27 Olieux : l’État sans état d’A.M.E.
    p.28 En bref et contre tout
    p.29-31 À Dunkerque, Suez-Lyonnaise se fait du beurre sur le dos des pauvres
    p.32 BD de Florent Grouazel

    Edito. Ruer dans les brancards
    La Brique, 10 octobre 2016, Le collectif de La Brique

     » La lutte est une fête !" On le martelait en juin alors que sortait un numéro tout frais sur les luttes lilloises. Les vacances d’été ont eu comme d’habitude leur petit effet. La mobilisation s’est tassée, le gouvernement a fait passer sa loi, les médias parlent luttes des places entre présidentiables. Une rentrée dans l’ordre ? Pas franchement.
     
    En septembre, l’activisme lillois s’est à nouveau secoué : manifestation contre la « loi Travaille ! » du 15 septembre ; blocage du centre de tri de Villeneuve d’Ascq, en réaction à la cruauté de la direction de La Poste laissant sur le carreau une de ses salarié.es victime d’un AVC ; mobilisation contre « La Citadelle », le bar fasciste de Génération identitaire. Le mouvement du printemps a creusé des sillons contestataires. Les nouvelles têtes rencontrées sont toujours là. À l’heure où nos élites vieillissantes s’écharpent pour les présidentielles à venir, et posent – à coups de thèmes réactionnaires – les pavés de l’enfer à venir, la lutte travaille son ébullition.
     
    Nous n’en démordrons pas
    Un œil sur le bouillon révolutionnaire, on est retourné.es à nos petits fourneaux, histoire de concocter ce numéro sur la santé qui nous attendait au frigo. Un sujet déjà dépecé dans La Brique : en 2008 sortait un numéro intitulé « Santé : les malades payent l’apéro » (n°7). http://labrique.net/index.php/numeros/22-n-07-mai-juin-2008-sante-les-malades-paient-l-apero
    Huit ans plus tard, l’apéro a toujours le même goût amer, et le coût de l’ardoise ne cesse d’augmenter. Les dernières réformes promeuvent encore davantage les restrictions budgétaires. L’État asphyxie les budgets des hôpitaux, noie les soignant.es dans la paperasse managériale et étouffe celles et ceux qui doivent régler une partie toujours plus importante de la douloureuse. Exit la solidarité, place à une santé rentable aux profits des plus fortuné.es. Là-haut, les différents gouvernements appellent à la rescousse les grandes firmes capitalistes censées, pour notre salut, pallier le retrait de l’État. La santé devient un marché comme un autre, le soin une marchandise, le compte bien garni une nécessité pour ne pas crever.

    Alors on a pris le stéthoscope, histoire d’aller palper le pouls de ces professions hyper genrées et hiérarchisées : infirmières, aides-soignantes, médecins, travailleurs sociaux nous ont raconté leur vécu et la façon dont les transformations néolibérales impactent leur métier. On s’est aussi rencardé.es sur les luttes qui se trament dans la région. À Lille Sud, des habitant.es se battent pour faire reconnaître un énième cas de pollution. Au parc des Olieux, les jeunes gagnent un procès contre la Métropole et dénoncent la façon dont l’État français organise l’absence de soins. Le People’s Health Movement, réseau mondial de résistances et de promotion de la santé des peuples, vient se mêler des affaires du département du Nord. En bref, voilà une petite radiographie de l’état du conflit social qui fait chaque jour pulser la ville.
      http://labrique.net/images/numeros/numero48/edito.jpg

    Bilans de santé  
    On cogitait sur le corps malade de la Métropole quand la mairie est venue souiller l’opération en posant ses doigts sales. Fin août, voilà que la municipalité nous intente un procès – une tentative de bâillonnage à 61 euros d’amende. Incriminée par la municipalité pour avoir vendu notre journal à grands renforts de cordes vocales, notre directeur de publication a dû comparaître le 4 octobre devant le tribunal de proximité. Ce procès, aussi tragi-comique soit-il, s’inscrit dans la lignée des tentatives de plusieurs municipalités de faire taire des canards prompts à venir cancaner dans les buffets politico-financiers. Depuis Fakir attaqué en 2002 pour diffamation par Gilles de Robien et ses associés, puis par le Courrier Picard – l’équivalent fonctionnel de « Notre Voix du Nord » ; le Nouveau jour J, poursuivi par la mairie de Nancy pour affichage sauvage ; plus récemment, Le Postillon, cité à comparaître par le président de la métropole de Grenoble dont on apprend la condamnation récente. À chacun de ces procès, c’est la possibilité d’une autre information qu’on malmène : celle qui rend visible la violence sociale du patronat et des élu.es contre les pauvres, et celle qui met en lumière les résistances organisées par les militant.es.

    Il reste que, à l’heure du bilan de santé – c’est le thème après tout –, autant la jouer sans euphémisme : la municipalité qui nous attaque incarne un parti asséché par l’austérité, en train de se faire gicler de toutes ses positions de pouvoir, sans militant.es, endetté jusqu’à l’os, et qui n’a plus comme perspective que de renâcler son passé décadent. La Brique, riche à millions, vous propose un 32 pages sans précédent – le tout servi par une génération qui a envie d’en découdre. Alors rassurons immédiatement Aubry et sa clique : vous ne nous empêcherez pas de crier contre les marchés et sur les marchés !

    #Lille #presse #La_Brique #luttes_sociales #Presse #Santé #Hôpital
     
     

    https://seenthis.net/messages/532374 via BCE 106,6 Mhz


  • Le tribunal administratif de #Lille a débouté, vendredi 12 août, la préfecture du #Pas-de-Calais de sa demande en référé de fermeture des commerces informels installés dans le camp de la « #jungle » de Calais, selon le texte de la décision communiqué à la presse.
    Dans son ordonnance, le juge estime que « les préoccupations exprimées par le préfet du Pas-de-Calais sont tout à fait compréhensibles » mais que « les conditions d’urgence et d’utilité requises » par la loi « ne sont pas remplies pour faire droit » à sa demande « que soient expulsés les gérants des 72 structures de vente illégales recensées » sur le site.
    Quatre mille cinq cents #migrants vivent sur ce site, plus de 9 000 selon deux associations.
    Le tribunal administratif de Lille a débouté, vendredi 12 août, la préfecture du Pas-de-Calais de sa demande en référé de fermeture des commerces informels installés dans le camp de la « jungle » de Calais, selon le texte de la décision communiqué à la presse.
    Dans son ordonnance, le juge estime que « les préoccupations exprimées par le préfet du Pas-de-Calais sont tout à fait compréhensibles » mais que « les conditions d’urgence et d’utilité requises » par la loi « ne sont pas remplies pour faire droit » à sa demande « que soient expulsés les gérants des 72 structures de vente illégales recensées » sur le site.
    Quatre mille cinq cents migrants vivent sur ce site, plus de 9 000 selon deux associations.
    source : le monde/afp - 12.08.2016

    Alors que le tribunal administratif de Lille a rejeté la requête de la préfecture qui demandait la destruction des magasins et restaurants créés par les exilé-e-s, le dernier recensement de la population du #bidonville par Help Refugees et l’Auberge des Migrants vient d’être publié.
    Ce qui surprend d’abord, c’est l’ampleur de l’augmentation en un mois, de 7037 à 9106 personnes. Dont 865 enfants, parmi lesquels 670 sont non-accompagnés. Le groupe plus important est maintenant les exilé-e-s soudanais-e-s.

    http://passeursdhospitalites.wordpress.com/2016/08/12/bidonville-de-calais-recensement-daout-plus-de-9000
    http://passeursdhospitalites.files.wordpress.com/2016/08/census-august-en.jpg?w=362

    https://seenthis.net/messages/515714 via Vanderling


  • #Lille : Lanceur d’alerte, mais licencié
    http://www.20minutes.fr/lille/1870267-20160622-lille-lanceur-alerte-licencie
    Ancien formateur, Kaddour Qassid se retrouve aujourd’hui devant les Prud’hommes après avoir joué les lanceurs d’alerte dans son entreprise...

    Les problèmes de Kaddour Qassid ont commencé quand il émet des soupçons sur l’utilisation des fonds publics par son ancien employeur, l’Institut social de Lille (ISL).

    cf. http://seenthis.net/messages/502376

    http://seenthis.net/messages/502483 via Supergéante


  • Affaire du #Carlton : finalement, #DSK devra indemniser une association
    https://www.mediapart.fr/journal/france/170616/affaire-du-carlton-finalement-dsk-devra-indemniser-une-association

    Dominique Strauss-Kahn. © Reuters La cour d’appel de #Douai a condamné, ce jeudi 16 juin, huit prévenus de l’affaire du #proxénétisme du Carlton, dont DSK, à indemniser au civil l’association Mouvement du nid. Ultime péripétie d’un dossier qui n’en manque pas.

    #France #dommages_et_intérêts #indemnisation #Justice #le_Nid #Lille #préjudice_moral #prostitution


  • A #Lille, un cégétiste en prison sur fond de fichage des manifestants
    https://www.mediapart.fr/journal/france/240516/lille-un-cegetiste-en-prison-sur-fond-de-fichage-des-manifestants

    Antoine, un jeune militant interpellé lors de la manifestation du 17 mai, a été placé en détention provisoire le 19 mai, malgré un dossier vide de toute accusation, hormis celle de s’être débattu. L’Union départementale CGT du Nord réclame sa libération.

    #France #interpellation #manifestation_loi_travail


  • Jeudi 12 mai à Lille : le virage autoritaire
    http://labrique.net/index.php/thematiques/histoires-du-bocal/797-jeudi-12-mai-le-virage-autoritaire

    Rue Nationale, au niveau de la banque HSBC, un cordon de CRS surgit du square Dutilleul et coupe le cortège en deux, entre la CGT et le bloc autonome et étudiant.es. Sans sommation, ils tirent en cloche des grenades lacrymogènes. La foule, en panique, se met à courir. Des policiers, en uniforme comme en civil, procèdent, au hasard, à quelques matraquages en règle. Les gaz lacrymogènes envahissent les rues Nationale et de l’Hôpital militaire, la charge des CRS s’arrête pile au niveau du camion de SUD-Solidaires. Pour quelques vitrines étoilées ou parce qu’il est temps de marquer le coup de l’arrivée du nouveau préfet Michel Lalande, la répression s’abat sur des manifestant.es peu habitué.es à une telle déferlante de violences policières.

    #violences_policières #Lille

    http://seenthis.net/messages/489784 via Aude V


  • Autour de lille en Mai - Guy Ciancia
    Ou bien Mai 68 en province, à Lille, chroniques anarchistes..

    Entre légende et utopie, témoignage autobiographique et analyse théorique, cet essai est un des premiers à aborder les évènements de Mai 68 en province.
    http://zonepull1.cdncampus.netdna-cdn.com/images/stories/Libre_Pense/LilleenMaiLivre.jpg
    Source : http://www.campuslille.com/index.php/easyblog/entry/autour-de-lille-en-mai-guy-ciancia
    Fallait bien, cette légende, que quelqu’un se risque à la raconter. Guy Ciancia l’a délibérément pliée à tous ses caprices, ses incongruités, ses écarts de langage. Il n’invoque, pour sa défense, qu’une pléthore de documents (tracts, photos, coupures de journaux, rapports de police) et de références béton.
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/vsm160429.mp3


    Alfred Jarry, Benjamin Péret, Jean-Patrick Manchette, Léo Malet... et plusieurs affranchis hors de tout soupçon viennent corroborer les épisodes de ce feuilleton exotique. Loin des barricades parisiennes édifiées, prétendent certains, pour épater quelques touristes japonais.

    On était une bande de camarades qui fréquentaient les réunions mensuelles de la Fédération Anarchiste dans un bistrot de la place Rihour, au début des années 1960. Persuadés que les diverses crises du capitalisme ne se résoudraient que par l’abolition du salariat. On crachait déjà sur les patrons, les curés, les flics, et les racailles léninistes – notamment staliniennes – qui se bousculaient pour perpétuer l’exploitation. En 1968, on a fait comme d’hab’ ; et après 1968, aussi.

    Guy Ciancia

    #Lille #Mai68 #audio #radio #Radios_libres #Radio_Campus_Lille

    http://seenthis.net/messages/485700 via BCE 106,6 Mhz


  • « Medef, Medef, Mes déf-icits ! » La Brique Lille

    Vendredi 22 avril, une quarantaine de personnes (militant.es, syndicalistes de Sud, participant.es de Nuit Debout, étudiant.es) répondent à l’appel des Interluttant.es 59/62. Rendez-vous est donné à 8 h 30 pour une action coup de poing dont l’objectif n’est révélé qu’en dernière minute. Une petite sauterie entre patrons organisée par le Médef se déroule à l’intérieur de la majestueuse Chambre de commerce et d’industrie (CCI) : « Petit-déjeuner d’échanges avec Hervé Mariton ». Les patrons devront partager la brioche.
     
    VIDEO : https://www.youtube.com/watch?time_continue=9&v=L8WmuMR4inw

    L’article : http://labrique.net/index.php/thematiques/hors-canard/791-medef-medef-mes-def-icits

    #Lille #Interluttant.es #Chambre_de_commerce #Hervé_Mariton

    http://seenthis.net/messages/483348 via BCE 106,6 Mhz


  • La Revue Z en direct du CCL, Centre Culturel Libertaire de Lille
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/VSMZ160401.mp3


    Ce vendredi premier avril deux-mille seize, entre vingt heures et minuit dans bRicOLAGe PouR tOuS en direct , il y avait M. Noit & M. Bix, enfin presque, puisque Noit était au CCL et Bix en régie de diffusion finale pour une retransmission pour toutes et tous ;) .
    http://www.campuslille.com/images/bpt/bpt0104.png
    À 20h (pétante !) au CCL, discussion avec des membres de la revue Z autour du dernier numéro paru à l’automne 2015 intitulé Technopoles radieuses.

    Puis concerts avec :
    L’Intruse (Tour de chant)
    Louis Minus XVI (Noise rock & free jazz)
    L’Enquête piétine (Tape loops)

    [Prix libre]
    Voilà, voilà....
    Adieu & Au Secours !
    Source : http://www.campuslille.com/index.php/entry/bricolage-pour-tous-au-ccl
    #audio #radio #Radios_libres #Lille #Radio_Campus_Lille #La_voix_sans_maître #La_Brique #Bricolage_Pour_Tous #Revue_Z #Presse

    http://seenthis.net/messages/475954 via BCE 106,6 Mhz


  • L’APU de Lille Fives-Hellemes-Saint Maurice, La voix sans maître

    Quartier populaire, Fives c’est tout un symbole !
    http://zonepull1.cdncampus.netdna-cdn.com/images/stories/EulBCE/Art65/APU_Lille_Fives_b.jpg
    Un quartier ouvrier, industriel qui commence à se transformer sous les coups de bulldozers de la mairie et des promoteurs, une population qui se transforme peu à peu mais aussi encore beaucoup de familles modestes, d’habitat indigne et de marchands de sommeil…

    Le quartier a déjà une histoire de luttes urbaines et sociales :
    • Contre les fermetures d’usines,
    • Contre les projets urbains de la voie rapide ou de l’îlot Alma-Jacquet
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/APU160318.mp3


    On s’inscrit dans cette histoire, pour la faire vivre et pour que les habitants se ré approprient leur quartier.

    Nos objectifs sont les suivants :
    – Accompagner, Former et Informer
    – Se mobiliser avec les habitants et construire avec eux le quartier qu’ils vivent
    – Interpeller les pouvoirs publics
    – Prendre notre pied en luttant !

    La voix sans maitre, c’est tous les Vendredi à 20h, sur Radio Campus Lille, l’actualité vue par les anars, les libertaires de lille et d’ailleurs, avec Lucien, Van, Saint-Marc . . . .

    Source : http://www.campuslille.com/index.php/entry/l-apu-de-Lille-Fives-Hellemes

    C’est quoi l’APU de Fives ?  : http://www.apufives.org

    Le Triton Libéré – Le journal de L’APU Fives
    Le Triton Libéré est le journal de l’Atelier Populaire d’Urbanisme de Fives-Hellemes-Saint Maurice. Écrit, pensé, dessiné, maquetté, confectionné collectivement par les militant-e-s de l’APU, il est distribué dans ces quartiers à prix libre, à l’occasion d’évènements ou pendant des ventes à la criée.
    Le Triton Libéré est l’occasion de partager nos analyses et sentiments sur les différents projets urbains sur nos quartiers, de décrire le travail quotidien de l’association, de relayer divers témoignages sur nos quartiers, sur les luttes locales passées ou actuelles. Et aussi de se marrer !
    http://www.apufives.org/cat/numero-3

    Les Ateliers Populaires d’Urbanisme lillois : un “syndicat du cadre de vie”
    40 ans après les luttes urbaines à Roubaix, les Ateliers Populaires d’Urbanisme (APU) lillois sont toujours là et essaiment aux quatre coins de l’agglomération pour mieux défendre les habitants. Nous avons rencontré l’APU historique du Vieux-Lille et le tout nouvel APU de Fives.
    La suite : https://espascespossibles.org/2015/11/11/les-ateliers-populaires-durbanisme-lillois-un-syndicat-du-cadre-d

    Alma-Gare : Actualité brûlante d’une lutte passée - La Brique
    Au début des années 1970, alors que le quartier de l’Alma, à Roubaix, est voué à une démolition certaine, ses habitant-es entrent en résistance. Récit d’une bataille victorieuse au cours de laquelle durant dix ans, ouvriers, femmes et immigrés se sont réapproprié leurs vies. 

    Au début des années 1970, pouvoir local et patronat s’engagent dans une vaste entreprise d’hygiénisme social. L’objectif : rénover l’habitat de ce quartier populaire pour attirer les classes moyennes. Mais rien ne se passe comme prévu. À l’initiative de militant-es chrétiens de gauche (issus de la JOC et de l’Association Populaire des Familles), le fameux couple Leman en tête, d’activistes maoïstes et d’habitant-es de l’Alma, l’Atelier Populaire d’Urbanisme (APU) voit le jour. Il refuse la perspective de vivre dans des « cages à lapins » – censées remplacer les courées – et cherche à préserver l’identité ouvrière du quartier.

    Pendant dix ans, il se réunit chaque mercredi à l’occasion d’une sorte d’assemblée générale du quartier. Rejetant toute forme de délégation, son slogan est clair : « L’APU ne représente pas les habitants, il est les habitants ». La réunion du mercredi est un espace démocratique radical, plaçant au centre la parole d’habitant-es à qui on dénie en général toute capacité d’action politique. Cette expérience permet ainsi de penser les conditions d’accès des sans-voix à une forme de pouvoir.
    La suite : http://labrique.net/index.php/thematiques/histoires-du-bocal/112-alma-gare-actualite-brulante-d-une-lutte-passee

    L’Alma-Gare à Roubaix : quand les habitants prennent l’initiative 1979
    http://www.dailymotion.com/video/xoccuo_l-alma-gare-a-roubaix-quand-les-habitants-prennent-l-initiative-

    #audio #radio #Radios_libres #dal #Droit_au_logement #Lille #Fives #APU #Ateliers_Populaires_d_Urbanisme #urbanisme #gentrification #Triton

    http://seenthis.net/messages/473859 via BCE 106,6 Mhz


  • Etudiants : les raisons d’une mobilisation
    https://www.mediapart.fr/journal/france/120316/etudiants-les-raisons-dune-mobilisation

    Elissar et Tristan au café citoyen © FZ Les étudiants se mobilisent contre la loi sur le travail, inquiets des mesures qui devraient contribuer à les fragiliser un peu plus. À Lille, ils font part de leur inquiétude face à un avenir déjà incertain. « On se bat surtout contre la précarité », disent-ils.

    #France #Lille-3 #loi_sur_le_travail ;_el_khomri #mobilisation_étudiante


  • Des étudiants lillois : « On se bat contre la loi mais surtout contre la précarité »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/120316/des-etudiants-lillois-se-bat-contre-la-loi-mais-surtout-contre-la-precarit

    Elissar et Tristan au café citoyen © FZ Les étudiants se mobilisent contre la loi sur le travail, inquiets des mesures qui devraient contribuer à les fragiliser un peu plus. À Lille, ils font part de leur inquiétude face à un avenir déjà incertain. « On se bat surtout contre la précarité », disent-ils.

    #France #Lille-3 #loi_sur_le_travail ;_el_khomri #mobilisation_étudiante



  • Les traités de libre échange : des conséquences sociales et écologiques sans précédent
    http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article4786.html

    La conférence du 25 janvier 2016 (à la Rose des Vents) : « Les traités de libre échange : des conséquences sociales et écologiques sans précédent » avec Maxime Combes et Jean Gadrey a été enregistrée : Conférence (2 heures) Cliquez sur la flèche pour démarrer la lecture (la conférence commence après quelques secondes)

    #Lille

    / #Audio


  • LILLE MÉTROPOLE SERT LA SOUPE À KEOLIS... ET CRACHE DANS CELLE DES PAUVRES
    La Brique Lille Décembre 2015, Par Riton

    Parce qu’elle s’est embarquée dans un nouveau contrat foireux, Lille Métropole s’est mise en tête de faire les poches des pauvres pour rembourser la société qui gère Transpole, Keolis. Au passage, Darmanin, maire de Tourcoing et vice-président aux transports, en a profité pour nous coller des flics et des portiques. Ce qui devait arriver est déjà là : depuis le basculement à droite de Lille Métropole, la nouvelle majorité poursuit la même politique que l’ancienne – en pire.  
     
    Tout commence par une tambouille mal ficelée. En 2011, Lille Métropole (MEL) signe avec la société Keolis un nouveau contrat pour la gestion du réseau lillois de Transpole. Une série de clauses stipulent que la MEL doit tout mettre en œuvre pour assurer la rentabilité du réseau. Sauf que rien ne se passe comme prévu : pas assez de voyages assurés (178 millions sur les 245 convenus pour 2017), et une fraude qui dépasse toutes leurs prévisions. Conséquence : Keolis n’est pas, mais alors pas du tout rentrée dans ses frais. Depuis 2011, 40 millions de dette se sont accumulées. Alors à la MEL, c’est la panique : la fin du contrat est pour 2017, et il faudra bientôt rendre des comptes – ou plutôt les solder. Keolis réclame 50 millions, quand la MEL estime qu’elle ne devra que 4 millions. Dans tous les cas, il faudra passer à la caisse. Et Darmanin, élu délégué aux transports de la Métropole, a trouvé une parade lui permettant de faire coup double : renflouer les caisses... en donnant libre cours à ses délires sécuritaires.

    T’es pauvre ? Ben reste chez toi.

    On connaît désormais la solution retenue : une hausse du prix du transport chiffrée à 3 millions d’euros. La MEL justifie cette augmentation en invoquant une augmentation de la TVA1 sur les transports. Prévue pour 2014, elle avait été initialement repoussée – il faut dire qu’à l’époque, on était en période pré-électorale. Darmanin a beau s’imaginer une tarification « sociale » et un souci d’ « équité »  : il a surtout précisé que « plus personne ne voyagera gratuitement ». Et tant pis pour les retraité.es, les chômeur.ses et les déficient.es visuel.les visé.es par la mesure. On vous le dit, la gratuité c’est fini : un abonnement pour un minimum de sept euros par mois sera désormais requis. Plus généralement, la nouvelle grille appliquée à partir du 1er janvier 2016 se traduira par une hausse massive des tarifs pour une bonne partie des usagers.

    Mais de quoi je me MEL ?

    En guise de nouvelle grille2, on parle plutôt d’un tableur avec 30 000 catégories différentes. Au point de se demander si la complexité n’a pas été pensée pour perdre les usagers – la clientèle, pardon. La nouvelle tarification sera calculée sur la base du quotient familial, soit les ressources de la famille divisées en parts. En gros : la gratuité est remplacée par trois seuils de réduction. Ces seuils concernent les personnes disposant d’un QF allant de 375 euros à 716 euros. Au-dessus de ce dernier seuil, il faudra désormais payer plein pot. Pour les réducs, il faudra donc montrer patte blanche et prouver au millimètre qu’on est aussi pauvre qu’on le prétend. Place à la paperasse, qui en découragera sûrement plus d’un.e de recourir à ses droits.

    Si une partie des usagers pourra peut-être s’y retrouver (comme les chômeur.ses non-indemnisé.es qui n’avaient droit à rien auparavant), les plus défavorisés seront davantage dépouillés que les plus riches : alors que certain.es personnes bénéficiaient de la gratuité, ils devront à présent allonger 72 euros par an quand les plus aisé.es devront eux s’acquitter de... 40 euros supplémentaires. Ces derniers régaleront néanmoins – et au total – Transpole de la maudite somme de 588 euros par an, rien que ça. La fin de toute gratuité pose aussi la question de l’accompagnement des personnes à mobilité réduite : la nouvelle tarification touchera-t-elle les accompagna-teurs de personnes dont la carte d’invalidité précise « avoir besoin d’une tierce personne »  ?
    http://labrique.net/images/numeros/numero45/portiquesdessin_1.jpg

    Humour orwellien

    La MEL a donc besoin d’argent. Sauf quand il s’agit de financer les projets sécuritaires de Darmanin : alors là, c’est carte bleue. D’ici 2017-2018, sept stations seront équipées d’imposants portiques à l’entrée des quais, le tout pour un coût invraisemblable de 9 millions d’euros. Peut-être que les vitres seront en diamant. Avec ces nouveaux dispositifs de contrôle, Darmanin espère enrayer la fraude jusqu’à obtenir un taux de recouvrement de 100% des amendes. Les agents de contrôles de Transpole sont certes habilités à demander l’identité des fraudeurs et fraudeuses, mais ils ne peuvent pas les fouiller. C’est ainsi que, d’après Transpole, les deux-tiers des personnes donnent une fausse identité pour esquiver leurs amendes. Autant dire que si Darmanin vise les 100% de recouvrement, il devra assurer un taux de présence des flics de... 100%. C’est pourtant écrit partout : « Avec Transpole, vous allez aimer être libre ».
     
    Riton

    1. Délibérations de la MEL du 17 avril 2015. La délibération du contrôle d’accès et de la nouvelle tarification ont été expédiées et votées à la suite.
    2. Nouvelle tarification issue du rapport officiel de Transpole.

    TARIFICATION ANTI-SOCIALE : LE P.S. COMPOSTE SON TICKET

    Sur 179 élu.es, seul.es 15 d’entre eux se sont abstenus lors du vote. Et ce n’est pas la gauche, mais l’extrême-droite qui profite des réformes anti-pauvres pour se la jouer miséricordieuse. En plein contexte austéritaire, comment une dépense aussi élevée a-t-elle pu recueillir autant de voix ? Un élu de la MEL nous livre bien un indice : « Sur ce débat, il doit y avoir seulement 5 élus sur les 179 qui connaissent les tenants et les aboutissants » . Et il est fort probable que, comme d’habitude lors de ces longues séances où rien ne se joue1, la plupart a soit roupillé, soit égayé sa torpeur en prenant des selfies2.

    On en est là, et certains vont même encore au-delà : à la sortie du métro République, on croise par hasard un élu du coin occupé à tracter pour Pierre de Saintignon. Sébastien Duhem est président PS du conseil de quartier de Fives, et proche de certains élus métropolitains. Après avoir cherché à nous refourguer sa came sur l’amélioration des transports promise par son leader, il nous présente Darmanin comme seul responsable de l’augmentation des tarifs et de l’installation des portiques. Aimablement, on lui rappelle donc que le groupe PS a voté pour ces décisions. S’ensuit une courageuse tentative de fuite : « Le Conseil régional, ben c’est pas la MEL, alors que nous là, on tracte pour la Région euh... » . On l’interroge sur la possible baisse de la fréquentation liée à la hausse des tarifs. Il répond comme un automate : « Croyez-vous vraiment que les gens qui utilisent le métro pour aller travailler vont arrêter de le prendre parce qu’on augmente les tarifs ? S’ils en ont besoin, ils l’utiliseront » . En voilà, une belle idée du service public !
     
    1. La plupart des délibérations sont déjà ficelées au moment de passer en Conseil communautaire, au point que la mise au vote relève le plus souvent de la pure formalité. « Lille Métropole : ’’Ils ne rendront pas ce qu’ils nous ont confisqué’’ », voir La Brique n°33.
    2. Si si, on est allé vérifier.

    2014 - 2016 Kéolis LE SYSTÈME DE COMPOSTAGE FONCTIONNE TOUJOURS AUSSI ALÉATOIREMENT !

    2016 C’est toujours comme ça  : http://zonepull1.cdncampus.netdna-cdn.com/images/stories/EulBCE/Art60/ART60_transpole_-_support_inconnu_borne_keolis.jpg

    6/11/2013 par Patrick Seghi de La Voix du Nord : Métropole lilloise : billettique, les pannes passent et (re) passent chez Transpole

    Il y a des sujets qui fâchent. Évoquer la fiabilité de la billettique de Transpole en fait partie. La carte Pass-Pass reste en travers de la gorge d’un bon nombre de valideurs. Promis, juré, ce sera réglé cette semaine ou la prochaine au plus tard. Quant au bon vieux ticket de métro, il représente toujours un tiers des voyages.

    http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20131106/17022338_B971350851Z.1_20131106074105_000_GQ21FIUQP.3-0.jpg

    Spectaculaire. Un énorme bug. Une panne totale, « indépendante de Transpole » et fruit « d’une fausse manœuvre sur la fibre optique » survenue samedi dernier où tous les valideurs sont restés en rade (nos éditions précédentes). Il n’en fallait pas plus pour relancer la question de la fragilité de la billettique. Un petit tour ces lundi et mardi stations Rihour, porte des Postes et CHRB Calmette et toujours quelques cartons rouges. « Les contrôleurs se montrent conciliants, ils savent que les pannes sont nombreuses » , glisse une étudiante. Le valideur lui souhaite « bon voyage ». Une attention délicate qui ne doit pas occulter les nombreuses interrogations qui ne trouvent, pour le moment, que des réponses très évasives de la part de la direction de Transpole. Au moins, reconnaît-elle l’étendue du problème. « Le système n’est pas encore stabilisé mais globalement il s’améliore et il fonctionne ».

    Lorsqu’on pousse Olivier Broche, directeur commercial, dans ses derniers retranchements, celui-ci convient « d’un taux de validation variable en fonction des stations et des heures de la journée. » . Plus, les passages sont nombreux et plus les incidents sont proportionnels. Un taux qui voici quelques semaines était de façon très imprécise évalué à « plus de 10 % sur l’ensemble d’une journée et sur une station précise » . De l’histoire ancienne promet Olivier Broche. « En fin de semaine, notre prestataire mettra en place un nouveau logiciel censé corriger l’essentiel des dysfonctionnements. »

    #Lille #La_Brique #MEL #Kéolis #Transports #Transpole #transports_en_commun #Darmanin #sécuritaire #gratuité #Lille_Métropole #PS #contrôle #Pass_Pass #métro #tramway #bus

    http://seenthis.net/messages/455325 via BCE 106,6 Mhz


  • Lille : La Mutuelle des Fraudeurs dans La Brique et à la Radio ce week end
    POUR TRANSPOLE, VOUS ÊTES TOUS DES FRAUDEURS. Un Angle d’Attac : LA GRATUITÉ DES TRANSPORTS EN COMMUN C’EST POSSIBLE !
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/ATAC160116.mp3


    _ Ce Samedi 16 Janvier, Christian, Floran, Monique, René la science, La mutuelle des Fraudeurs autours des micros pour décortiquer la mobilité et les transports dans la Métropole Européenne de Lille, la MEL, et l’actualité des alternatives. _

    7 associations locales viennent de (re)créer une Coordination pour la Gratuité des Transports en Commun dans la Métropole Lilloise.
    A l’origine de ce mouvement, 3 constats :

    Le premier est l’orientation politique de la MEL sur la mobilité et les transports qui s’est traduite en cette rentrée par :
    – Une hausse massive et injuste des tarifs et la fin de la gratuité pour les publics les plus précaires,
    – Une propagande honteuse de Transpole qui insulte les usagers fraudeurs par nécessité ou conviction, propagande grossière renforcée par
    – Une loi inique déposée par le député PS Gilles Savary et qui n’hésite pas à amalgamer terrorisme, délinquance et fraudeurs.
    Le deuxième, c’est l’assurance que la gratuité des transports publics est possible, comme dans une trentaine de villes françaises et européennes.
    Le troisième, c’est le déficit criant de démocratie dans cette instance politique qu’est le Conseil de la Métropole et le réveil de citoyens qui entendent réclamer des comptes à leurs élus.
    La suite : http://www.campuslille.com/index.php/entry/la-gratuite-des-transports-en-commun-c-est-possible
    http://labrique.net/images/banners/banner_la_brique.png
    MUTUELLE DES FRAUDEURS, ENSEMBLE CRÉONS DES LIENS La Brique
    La Mutuelle des fraudeurs de Lille est un collectif qui prône la gratuité des transports en commun pour tous.tes. Suite à l’attaque en justice par Transpole en mai dernier, on aurait pu la croire morte et enterrée. Il n’en est rien ! La Mutuelle est bien vivante, et encore plus déterminée. Entre un projet de livre, et une coordination unitaire pour la gratuité des transports, le collectif ne lâche rien. Rencontre avec quelques un.es de ses membres.
    Pouvez-vous nous présenter la Mutuelle des Fraudeurs de Lille ? 

    Source : http://labrique.net/index.php/thematiques/lutte-des-classes/734-mutuelle-des-fraudeurs-ensemble-creons-des-liens

    La mutuelle existe depuis cinq ans, précisément depuis septembre 2009. Elle fait suite à un contexte particulier, le mouvement « Ne plus payer » en Grèce. Suite à la crise de 2008, des Grecs, regroupés en collectif, décident de ne plus payer les impôts, les factures d’électricité, le loyer, ainsi que les transports. Au même moment, un appel a été lancé qui invitait à multiplier les mutuelles des fraudeurs partout. Notre création s’inscrit donc dans un propos plus large que la seule question des transports.

    Le but initial est de ne pas payer les transports en commun et d’en revendiquer la gratuité. C’est un collectif d’entraide, mais pas seulement. On veut dénoncer la politique inégalitaire des transports en commun à Lille, et rendre visible tout ce système d’exploitation. Le développement du capitalisme passe largement par les transports, et aussi ceux en commun.
    http://labrique.net/images/numeros/numero45/allezaimeretrelibre_1.jpg

    Comment fonctionne le collectif ?

    C’est un fonctionnement horizontal, sans chef ni hiérarchie. Le collectif se réunit une fois par mois. Si des membres ont des amendes, on les rembourse grâce à notre caisse collective où chacun.e cotise. Les réunions sont l’occasion de parler du collectif, monter des projets comme le livre qui va bientôt sortir, et aussi parler des actualités sur Transpole. Où en est la répression, l’installation des portiques, etc. Des personnes se proposent pour faire la trésorerie, être secrétaire durant les réunions, gérer la boite mail, et aussi envoyer des SMS pour se prévenir des contrôles. D’ailleurs, se prévenir des contrôles deviendra peut-être illégal si la proposition de loi du député Gilles Savary est adoptée.

    Êtes-vous en lien avec d’autres Mutuelles ? En France ou ailleurs ?
    On a des contacts avec celles de Paris, Rennes,Bordeaux mais aussi en Belgique et en Allemagne. La plupart du temps, c’est pour échanger des infos ou demander des conseils pour créer des mutuelles, mais c’est aussi du soutien, comme lors de notre procès.

    Vous êtes passé.es au tribunal en mai dernier, vous pouvez revenir là-dessus ?
    La suite sur le site de La Brique http://labrique.net/index.php/thematiques/lutte-des-classes/734-mutuelle-des-fraudeurs-ensemble-creons-des-liens

    #Transpole #Kéolis #La_Brique #Lille #Transports #Attac #Radio #Audio #Radio_Campus_lille #Transports_en_commun #Collectif #Gilles_Savary #tribunal #Martine_Aubry #PS #Solidarité #Mutuelles

    http://seenthis.net/messages/453446 via BCE 106,6 Mhz


  • #Lille – janvier 2016
    http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article4707.html

    Cher(e) Ami(e), Je vous souhaite à toutes et à tous une Bonne Année 2016. Pour la redémarrer, je vous invite à nous retrouver dès le mercredi 13 janvier à 20 heures à la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités, 23 rue Gosselet à Lille pour une rencontre sur le thème : « Retour de Palestine » « Intifada des couteaux », « Intifada de la jeunesse d’Oslo » ? Plus de 100 jeunes palestiniens abattus depuis le 1 octobre, des milliers d’arrestations, des maisons (...)

    Lille


  • Dans le Nord, les socialistes enragent de ce 21-Avril bis
    https://www.mediapart.fr/journal/france/111215/dans-le-nord-les-socialistes-enragent-de-ce-21-avril-bis

    Affiches du second tour, devant une école dans les faubourgs lillois © AP Ils sont militants, élus ou simples électeurs dans la métropole lilloise. Ils ont rejoint le PS avant ou après le 21 avril 2002. Treize ans plus tard, ils doivent choisir, à nouveau, entre la droite et le Front national au second tour. Sauf qu’entre-temps, le curseur de la droite s’est déplacé et le parti de Marine Le Pen est à 40 %…

    #France #élections_régionales_2015 #Les_Républicains #Lille #Martine_Aubry #parti_socialiste #Pierre_de_Saintillon #politique #Roubaix #Xavier_Bertrand


  • Climatosceptiques : la guerre du climat
    http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article4647.html

    Le jeudi 12 novembre, à 20 heures, au cinéma Le Mélies, centre commercial du Triolo, rue traversière à Villeneuve d’Ascq, projection du film de Laure Noualhat & Franck Guérin Climatosceptiques : la guerre du climat, suivie d’un débat avec Dominique Cellier et Christopher Liénard. Si plus de 4000 articles de scientifiques reconnus valident la réalité des changements climatiques seuls 23 la nient. Malgré tout, 48% des Américains et un bon tiers des Français persistent à douter de (...)

    #Lille

    / Une, #Cinéma_-_Bande-annonce