• Les #grands_ensembles issus de la politique de Reconstruction de l’après Seconde guerre mondiale sont aujourd’hui discrédités. Or avec le recul, on peut y trouver des pistes pour le #logement de demain…

    https://sms.hypotheses.org/11497

    https://sms.hypotheses.org/files/2018/04/city_original_blackandwhite_bw_white_black_paris_france-429590-225x300.jpg

    #logement, #politique, #reconstruction, #grand_ensemble, #ZUP, #urbanisation, #urbain, #ville, #famille, #cité, #HLM, #architecte, #architecture, #gouvernement

    https://seenthis.net/messages/722546 via Mondes Sociaux


  • Expulsions accélérées, peines de prison : la loi « Elan » sur le #Logement s’apprête à criminaliser les plus précaires
    https://www.bastamag.net/Expulsions-accelerees-peines-de-prison-la-loi-Elan-sur-le-logement-s-appre

    La loi sur l’« évolution du logement, de l’aménagement et du numérique » doit être définitivement adoptée par le Parlement en septembre. En l’état, après son durcissement par le Sénat, cette loi va conduire à privatiser des dizaines de milliers de logements sociaux chaque année, et à réduire le nombre de logements accessibles aux personnes handicapées. Elle va aussi criminaliser les occupants sans-titre, locataires non déclarés, victimes de marchands de sommeil ou squatteurs, tout en accélérant les expulsions (...)

    #Résister

    / #Luttes_sociales, #Garantir_l'accès_au_logement, #Inégalités, Logement, A la une

    https://seenthis.net/messages/720016 via Basta !


  • Inside Hong Kong’s cage homes - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=hLrFyjGZ9NU

    Hong Kong is the most expensive housing market in the world. It has been ranked as the least affordable housing market on Earth for eight years in a row, and the price per square foot seems to be only going up. The inflated prices are forcing Hongkongers to squeeze into unconventionally small spaces that can affect their quality of life. Tens of thousands of Hongkongers are living in spaces that range from 75 to 140 square feet. To put that in perspective, the average parking space in the US is about 150 square feet. And in the most extreme cases, Hongkongers have resorted to homes the size of a coffin. I spent some time exploring the living situation in Hong Kong to find out why housing has become so expensive and spaces so tight. To understand how Hong Kong’s housing market turned out this way and see how it’s affecting people’s lives, watch the final episode of Borders Hong Kong.

    #logement #hongkong

    Merci @fil !

    https://seenthis.net/messages/717111 via Chez soi



  • La loi #Pénicaud, un pas de plus dans la #guerre_aux_pauvres
    (relevé sur twitter)

    Projet de « loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel » est son nom complet ; « liberté » :-) ). Le ProJet de Loi est terrifiant, il a été retoqué par le Sénat mais les mesures passent petit à petit et adoptées mercredi : c’est la fin de l’assurance chômage (maintenant financée par l’impôt —> alloc universelle très basse forçant comme aux US à un travail obligatoire les #chômeurs--> ; offre « raisonnable » refusée = suppression des allocs, = condamnation à mort ou retrait des enfants pour famille monoparentale- un jour je tweeterai trafic d’enfants et classe sociale tiens...), #surveillance accrue des chômeurs, #apprentissage (une cata, et c’pas un hasard si le #Medef fait sa pub sur « l’apprentissage, mon plan A »), erasmus + ds le cadre de la mobilité européenne. #Logement, chômage, santé, les plus faibles (rsastes, chômeurs, parmi lesquels maj de femmes, parmi lesquelles les plus pauvres sont les daronnes et leurs mômes car vivre à 4 sur un RSA c’pire que vivre à 1) vont trinquer d’abord mais le dumping obtenu par l’exploitation des #migrants (le capital les rémunère à 80 centimes de l’heure en Allemagne : esclavage bonjour) et des chômeurs va aussi faire baisser les #salaires et les conditions de travail des travailleurs. Bref, la stricte application des recommandations de la Cour des Comptes et du FMI. Mais rien de surprenant, le capitalisme ne fait rien en douce, y’a PAS de complot, ça c’est ce que disent les hommes politiques « de gauche » qui servent à rien juste à donner la réplique... Le #capitalisme est un système autotélique fondé sur la forme valeur, le psychologiser ne sert à rien en plus d’être faux, il n’est pas « méchant, il ns cache tout, bouh », tout est dispo sur legifrance, dans le programme de Macron et les PJLoi depuis tjs et partout. La presse ne relaie pas, ne fait pas son travail, ça, c’est autre chose.
    Ce qui est promulgué ces jours-ci était prévisible depuis...le rapport #Sirugue, les rapports de la Cour des Comptes et du FMI, en matant ce qui se fait aux US, en voyant que sous Hollande, #EgalitéCitoyenneté est passée (d’ailleurs parfois la presse incrimine Macrotte pour des trucs liés à des lois antérieures à lui, ce qui n’en fait pas une moindre saloperie hein) dans le silence, la loi #ELAN, idem, etc.
    Quand j’ai vu se déployer le « zero chômeurs », chez ATD d’abord (voir https://seenthis.net/messages/438805 https://seenthis.net/messages/438541#message446260) puis dans le programme de Méchancon, j’ai glapi : « ça annonce que ça va passer en mode punitif obligatoire », on m’a dit « rien à voir, non non ». Lol.
    Si.
    Quand j’ai dénoncé Sirugue on m’a bien ri au nez, et on m’a traitée de monomaniaque, pessimiste qui fait sa pythie... pour tout ce qui concerne le logement/divorce/santé... Sécu, #flicage, surveillance et pauvreté, tellement prévisible, hélas :)...soupir Les mères sans fric le savent avant les autres, les mômes de chômeurs... Mais ensuite, ça ruisselle, du bas vers le haut, et maintenant, ce que vivent ceux qui ont connu le RMI, l’apprentissage, l’impossibilité de quitter leur mec, le renoncement aux soins, etc etc, ça va remonter à la classe moyenne
    J’avais pourtant spoilé, mais on m’a pas crue. J’aurais préféré me tromper, hein.

    https://seenthis.net/messages/712890 via koldobika


  • #ELAN – Le Sénat vote la criminalisation des occupants sans titre, squatters… | Droit Au Logement
    https://www.droitaulogement.org/2018/07/elan-senat-squatters

    L’article 58 ter criminalise et met à la merci d’une expulsion sans jugement des dizaines de milliers d’habitants, et leur supprime la trêve hivernale

    L’article 58 ter issu de la commission des affaires économique a été adopté cette nuit en séance. Le gouvernement n’a opposé qu’une molle résistance, malgré l’opposition ferme de M. GAY député PCF et de son groupe et du groupe socialiste. Il crée une sanction pénale, 1 an de prison et 15 000 euros d’amende et l’expulsion administrative à l’encontre des personnes qui se sont introduites à l’aide de … voie de fait dans un local à usage d’habitation. Un amendement supprimant la trêve hivernale aux occupants sans titre a été également adopté.

    La France compte désormais 3 millions de logements vacants selon l’INSEE, un record absolu, et traverse une grave crise du logement qui se traduit par une hausse constante du nombre de sans abris, d’expulsions locatives sans relogement, ou du nombre de personnes en surpeuplement. La loi de réquisition reste inappliquée.

    L’état de nécessité à été reconnu par les tribunaux, s’agissant de personnes occupant un logements vacant afin de protéger leur famille, en attendant d’accéder à un logement social.
    La réquisition de logements vacants est un moyen d’action des mouvements sociaux du logement depuis plus d’un siècle. De nombreuses personnalités morales de premier rang, dont l’Abbé Pierre ont soutenu les occupations de biens vacants propriétés de sociétés financières ou de spéculateurs immobiliers, ce qui a permis de loger des milliers de familles sans logis, ou exposées à des risques majeurs, en attendant l’obtention d’un logement social.

    De plus, loin de viser exclusivement les “squatters”, cet amendement menace d’autres personnes, qui pourront être accusées d’être entrées dans les lieux par “voie de fait”, c’est à dire, en l’absence de l’autorisation du propriétaire. En effet, dès lors que l’occupant ne pourra démontrer que le propriétaire avait donné son accord, l’occupant sera jugé délinquant.

    #logement #criminalisation #squats

    https://seenthis.net/messages/711954 via colporteur


  • Quand Airbnb tente de garder son lobbying secret avec la complicité de la Commission européenne
    https://www.bastamag.net/Quand-Airbnb-tente-de-garder-son-lobbying-secret-avec-la-complicite-de-la

    Vous avez dit transparence ? Alors que la France s’alarme des régressions liées à la loi « secret des affaires », l’accès à des documents d’intérêt public auprès de la Commission européenne – en particulier sur le lobbying des grandes entreprises – s’avère tout aussi problématique. L’ONG bruxelloise Corporate #Europe observatory (CEO), qui travaille à dévoiler le lobbying des #Multinationales sur les politiques européennes, en a récemment fait l’expérience. En cause : les pratiques du secteur de la location (...)

    En bref

    / Europe, #Logement, Multinationales

    https://seenthis.net/messages/704330 via Basta !


  • The next local control fight? Like Uber before, city regulations for AirBnB and HomeAway are in the crosshairs | The Texas Tribune
    https://www.texastribune.org/2018/04/19/unresolved-legislature-short-term-rentals-become-local-control-fight-c

    This time, the fight is happening in the courts after attempts to overturn short-term rental ordinances failed in the Legislature.

    by Emma Platoff April 19, 2018 12 AM

    When the Zaataris moved to Texas from Lebanon, part of the draw was the American Dream. In Austin, they’re working toward that dream in the real estate business.

    The young couple wants to grow their family — “I’m negotiating for three,” Ahmad Zaatari joked — but they rely on the income from their short-term rental property to support the one child they already have. But with overburdensome regulation, some argue, “the City of Austin wants to shut them down.”

    That claim appears in glossy detail in a promotional video compiled recently by one of Texas’ most influential conservative think tanks. The video closes: “The Zaatari family believed in the American Dream. The Center for the American Future is fighting to keep it alive.”

    The Zataaris are two in a small group of plaintiffs represented by the Center for the American Future, a legal arm of the Texas Public Policy Foundation that filed a suit against the city of Austin in 2016 calling the city’s short-term rental ordinance unconstitutional. That case, which is now winding its way through state appeals courts, has emerged as a likely candidate for review at the state’s highest civil court. And it’s been bolstered by Attorney General Ken Paxton, Texas’ top lawyer, who has sided several times with the homeowners, most recently in a 102-page brief.

    Short-term rentals, a longtime local reality especially widespread in vacation destinations like Austin and Galveston, have become astronomically more popular in the last decade with the rise of web platforms like AirBnB and Austin-based HomeAway. That ubiquity has ripened them for regulation — and for litigation, including more than one case pending before the Texas Supreme Court. In Texas, it’s a new frontier for the simmering state-city fight over local control. Left unresolved last session by the Legislature, short-term rental ordinances have become an issue for the courts.
    From the state house to the courthouse

    More than a dozen Texas cities have some sort of ordinance regulating short-term rental policies, according to a list compiled by the Texas Municipal League. Among the most prominent are Galveston and Fort Worth; San Antonio is bickering over its own. They range widely in scope and severity: Some regulate the number of people who can stay in a short-term rental and what activities they may do while there, while others require little more than a licensing permit.

    The rental services allow people to offer up houses or apartments to travelers for short-term stays. Some landlords are city residents just hoping to make some money off their spare bedrooms. But investors are also known to buy homes for the sole purpose of renting them on AirBnB or HomeAway.

    As short-term rentals grew more popular, cities began to worry that their quiet residential neighborhoods would be overrun with thrill-seeking vacationers or that the investment properties would drive up the cost of housing. Local officials say that short-term renters too often create disruptive party environments that agitate nearby families. But critics of the local regulations say there are already laws in place to regulate that kind of public nuisance.

    Austin’s ordinance, which aims to phase out certain types of short-term rentals entirely and limits how many can exist in any particular area, is one of the state’s oldest and strictest — and it’s situated, of course, in a red state’s blue capital city, making it the perfect backdrop for a familiar fight.

    Rob Henneke, the TPPF lawyer representing the Zaataris, says Austin’s ordinance violates fundamental rights like equal protection — why should short-term renters be treated any different from long-term renters? — and property rights — why should owners be kept from leasing their homes however they choose?

    “It is a fundamental right to lease your property,” Henneke said. “It makes no sense — and is inconsistent with that — to try to bracket that right in some way.”

    The city counters that it has the right to regulate commercial activity within its boundaries and that its ordinance is important for city planning purposes. The ordinance addresses critical issues in the city like rising real estate prices and noise complaints from obnoxious “party houses,” said Austin City Council member Kathie Tovo.

    Beyond the question of whether short-term rentals should be regulated is the question of who should regulate them. For Tovo, it recalls the recent fight over Uber and Lyft, which ended when the Legislature overturned Austin’s safety regulations for the ride-hailing apps. City officials sit closer to their constituents, she said, so they are better positioned to write rules that benefit their communities.

    “It is an example of what we regard as state overreach," she said. “And those of us on the ground who represent our communities are in the best position to know what ordinance and regulations are responses to their needs.”

    Henneke, meanwhile, advocates for uniformity statewide — if there are to be restrictions at all.

    “If short-term rentals are going to be regulated, it should be at the state level to ensure statewide consistency and to protect property owners from a patchwork quilt of overly burdensome regulations at the local level,” Henneke said.

    The current fight, said Texas Municipal League Executive Director Bennett Sandlin, fits into a disturbing pattern of state lawmakers trying to consolidate power at the Capitol by taking it away from the cities.

    “It’s absolutely a recent … concerted effort to say that — the allegation that cities are against liberty, and you should have the liberty to do anything you want to do with your house including turn it into a party barn,” he said. “We support liberty but we also support liberty of the neighbors to keep their property values up and keep their yards free of beer cans.”

    The Legislature did try to tackle the short-term issue last year. The effort that went furthest was a bill by state Sen. Kelly Hancock, R-North Richland Hills, that passed the upper chamber but died in the House in the waning days of the regular session. A similar bill championed by state Rep. Tan Parker, R-Flower Mound, never even got a committee vote. Neither Hancock nor Parker returned requests for comment.

    Those measures struggled to find sufficient support even in a session rife with local control issues. All told, by the end of August, the 85th Legislature had passed state laws overriding city rule on issues ranging from tree maintenance to ride-hailing regulations. Gov. Greg Abbott, a Republican, even expressed support for a “broad-based law” to pre-empt local regulations, but no such bill passed.

    Short-term rental ordinances, some say, share all the hallmarks of the memorable fight over ride-hailing companies like Uber and Lyft. A new technology platform makes an age-old practice simpler; a liberal-leaning city council moves to regulate it. Eventually, the state steps in and opposes that local ordinance to protect “freedom and free enterprise.”

    But while local control battles have raged in Texas since Abbott took office decrying a “patchwork of local regulations,” they have mostly been fought on the floors of the Legislature. (One notable exception is an ongoing legal fight over the city of Laredo’s ban on plastic bags, a case the Texas Supreme Court is expected to resolve in the next few months.) This court fight is a comparatively new playbook for opponents of local control.

    “Opponents of local government are happy to challenge these ordinances either in the state House or in the courthouse,” Sandlin said. “They will absolutely take any avenue they can to go after it.”
    “Business” or “residential”?

    The Zaatari case isn’t the only lawsuit that has challenged a local short-term rental ordinance, but it is the most prominent. A Houston appeals court ruled in 2015 that in certain circumstances short-term rental ordinances can violate property rights; in Travis County, another pending case asks whether Austin’s ordinance is unconstitutionally vague.

    “Part of it seems to be that local government takes unusual positions when suddenly the internet becomes involved. ... Here in Austin, it’s been documented that short-term rentals have been an encouraged practice for over 100 years, and yet suddenly when the internet provides a way of efficiently connecting buyer and seller, everybody just has to go crazy and adopt a bunch of rules,” Henneke said. “I think it’s a need for control and a need for regulation for the sake of regulation.”

    In the meantime, the issue is being litigated on other fronts.

    A Texas Supreme Court case argued in February asks whether, for the purposes of homeowners’ associations’ hyperlocal deed restrictions, short-term rentals should be considered primarily “business” or “residential.” That case won’t have direct legal bearing on local ordinances, but the fact that it’s ascended to the state’s highest civil court signals that the issue is set for a legal reckoning.

    About a decade after the industry grew popular, “a lot of issues are coming to a head,” said Patrick Sutton, a lawyer arguing that Texas Supreme Court case and many other short-term rental lawsuits.

    Short-term rental companies like HomeAway say they agree that their industry should be regulated — they say they’re eager, in fact, to collaborate on regulations. But many involved in the issue think those restrictions are best established democratically.

    “Sharing presents a new set of public policy challenges,” Sutton said. “What upsets me is that these issues should be worked out politically. They should be worked out in the state house, and they should be worked out in the voting hall at subdivisions… But that didn’t happen.”

    Disclosure: The Texas Public Policy Foundation, HomeAway, the Texas Municipal League, Uber and Lyft have been financial supporters of The Texas Tribune, a nonprofit, nonpartisan news organization that is funded in part by donations from members, foundations and corporate sponsors. Financial supporters play no role in the Tribune’s journalism.

    #Airbnb #tourisme #logement #USA #Texas #Austin

    https://seenthis.net/messages/701422 via klaus++


  • #Maskan_Mehr Project

    World’s largest social housing project awarded with a single contract.

    Maskan Mehr Project - Pardis, located in the Iranian capital Tehran and constructed under a contract which is signed by the Islamic Republic of Iran’s Ministry of Roads and Urbanization, consists of 37.000 apartments and infrastructure works.

    http://cdnd.kuzugrup.com/project/crops/_x_/iran_mesken_meher_projesi_pardis_16737.jpg
    http://cdnd.kuzugrup.com/project/crops/_x_/iran_mesken_meher_projesi_46568.jpg
    http://cdnd.kuzugrup.com/project/crops/_x_/iran_mesken_meher_projesi_88772.jpg
    http://www.kuzugrup.com/en/maskan-mehr-project
    #urban_matter #villes #méga-projets #Iran #urbanisation #logement_social #HLM #Téhéran #désert

    signalé par @franz42
    cc @reka

    https://seenthis.net/messages/699833 via CDB_77


  • Comment le blah-blah sur « l’économie du partage » permet à AirBnB de prospérer, avec le soutien actif de l’UE.

    EU blocking cities’ efforts to curb Airbnb, say campaigners | World news | The Guardian
    https://www.theguardian.com/world/2018/may/21/eu-blocking-cities-efforts-to-curb-airbnb-say-campaigners

    .../... While it might have started as a “community” of amateur hosts offering spare rooms or temporarily vacant homes to travellers, Airbnb had seen three-digit growth in several European cities since 2014 and was now a big, powerful corporation with the lobbying clout to match, Haar said.

    The platform lists around 20,500 addresses in in Berlin, 18,500 in Barcelona, 61,000 in Paris and nearly 19,000 in Amsterdam. Data scraped by the campaign group InsideAirbnb suggests that in these and other tourist hotspots, more than half – sometimes as many as 85% – of listings are whole apartments.

    .../... “You can still find the pensioner renting out her spare room for a bit of extra cash,” Haar said. “But a very substantial proportion are commercial operators, often with multiple listings, making big bucks. It’s clearly having an impact on locals’ access to affordable housing, and it’s pretty hard to see it as a sharing economy.”

    La campagne de l’organisation citée dans cet article ( #unfairbnb https://corporateeurope.org/power-lobbies/2018/05/unfairbnb ) vise à juste titre la Commission européenne. Mais que dire de l’actuel gouvernement français—sans oublier la quasi-totalité des médias, qui nous racontent la même chose depuis des années ?

    #Airbnb #sharing_economy #économie_du_partage #logement #housing #UE #EU #internet

    https://seenthis.net/messages/695793 via David Sharp



  • #logement : la politique anti-sociale de Macron MEDEF et ses fruits empoisonnés
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/logement-politique-anti-sociale-de-macron-medef-fruits-empoiso

    En quelques mois de présidence, le régime Macron s’est illustré par les coups portés à la politique du logement. Une politique anti sociale faite de baisse des APL et également d’une saignée de près d’un milliard d’euros des opérateurs HLM. Tandis que les ultra riches se voient accorder 4 milliards d’euros rien qu’avec la suppression […]

    #2-lutte_des_classes_et_renaissance_communiste #articles #Mal-Logement


  • Enquête sur le 3eme arrondissement de Marseille (1/2) : l’arrondissement le plus pauvre de France
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/enquete-sur-le-3eme-arrondissement-de-marseille-12-larrondissement-le-
    https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2018/01/627f3561-a1b4-4ed8-a8f1-5f6ba194c857/738_entree_dimmeuble_marseille_3eme_arrondissezment_.jpg

    En plein centre de la ville, à dix minutes de la gare et du Vieux-Port, l’arrondissement jouxte Euroméditerranée, l’une des opérations de rénovation urbaine les plus ambitieuses d’Europe. En marge des grands axes rénovés à coup de millions d’euros, les marchands de sommeil continuent à prospérer dans ce quartier aux allures de faubourg, surnommé “la zone des oubliés”, par ses habitants. Samia, 21 ans, et Sherazade, 16 ans, racontent comment elles vivent dans des logements insalubres.

    Le passage sur la teigne m’a vraiment choquée, et la réaction de l’école de la gamine qui menace de refuser l’enfant au cas où il n’y aurait pas de certificat médical. Par contre aider la famille dans ses problèmes de logement, apparemment c’était pas 1 option. Dans wikipedia on explique que « l’éviction scolaire n’est plus indispensable chez l’enfant correctement pris en charge ». Correctement pris en charge, voilà vraisemblablement le problème.
    Faudrait en parler au haut personnel de l’Assemblée Nationale logé gratuitement dans le luxe et un environnement spacieux, ils ont peut-être des bons plans à Marseille.
    Nous vivons clairement dans une oligarchie sociale et raciale et le pays n’a rien à envier aux pays les plus discriminants.
    #logement #insalubrité #marseille #gentrification #quartiers_populaires #logement_social #discriminations #lutte_des_classes #racisme

    https://seenthis.net/messages/663135 via ninachani


  • Compilation de témoignages écrits et vidéos de l’attaque policière du squat « La Cabine »
    https://rebellyon.info/Compilation-de-temoignage-ecrit-et-video-18574

    Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir ce que peut donner l’autonomie des forces de l’ordre grâce à la loi « contre le terrorisme ». Récits et témoignages de l’attaque illégale hallucinante dans la nuit du 6 et 7 janvier du squat « La Cabine », lieu de vie fortement apprécié dans le quartier.

    #Infos_locales

    / #Répression_-_prisons, #Manchette, #Logement_-_Squat

    https://seenthis.net/messages/659815 via Rebellyon


  • On a fini sans bleus : retour sur la violente intervention policière contre le squat « La Cabine »
    https://rebellyon.info/Sur-la-violente-intervention-policiere-a-18570

    Une attaque policière nocturne, illégale et violente du squat « La Cabine » a eu lieu le 7 janvier. 200 personnes dont des enfants ont été séquestrées et gazées. Un article envoyé par des personnes séquestrées a été lu plus de 20 000 fois. Le contre-feu de la préf’ est vite arrivé sur Le Progrès et sur LyonMag. Voici notre version des faits : que ce serait-il passé si les flics avaient réussi à exploser notre porte et nos gueules ?

    #Infos_locales

    / #Répression_-_prisons, #Fêtes_-_Festivals_-_Vie_du_mouvement, #Manchette, #Logement_-_Squat

    "http://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-lyon-metropole/2018/01/08/la-police-intervient-pour-des-troubles-nocturnes-de-voisinage-autour-d-un-"
    "https://www.lyonmag.com/article/93018/lyon-tapage-nocturne-dans-un-squat-la-police-fait-usage-de-gaz-lacrymogene"

    https://seenthis.net/messages/658448 via Rebellyon


  • Tout le monde déteste Gérard Collomb : plus de 500 personnes ont manifesté le 13 janvier pour exiger un toit et des papiers pour tou.te.s :
    https://rebellyon.info/Tout-le-monde-deteste-gerard-Collomb-18568

    Depuis le 12 décembre, un immeuble vide de la Métropole a été réquisitionné. Cette mobilisation a permis de rendre visible la réalité de centaines de personnes exilées à Lyon, mises à la rue par l’Etat et harcelées chaque jour. A l’échelle nationale, cette politique anti-sociale et raciste se traduit par un durcissement anti-migratoire. Face à cette remise en cause des droits humains fondamentaux et des principes du droit d’asile nous devons réagir !

    #Infos_locales

    / #Migrations_-_sans-papiers, #Manchette, #Logement_-_Squat

    https://seenthis.net/messages/659526 via Rebellyon


  • Dans le centre de #Lisbonne, les dégâts du #tourisme et de la #gentrification
    https://www.mediapart.fr/journal/international/040118/dans-le-centre-de-lisbonne-les-degats-du-tourisme-et-de-la-gentrification

    Dans la « tasca » de Mario Rui Da Cruz, à #Alfama © AP Le quartier d’Alfama, dans le centre historique de Lisbonne, est envahi par les logements Airbnb et les restaurants. Le tourisme, moteur de la reprise portugaise, est lourd de conséquences pour la population locale qui s’organise pour tenter de résister.

    #International #logement #Portugal #urbanisme


  • Everything gardens : les villes en transition. Entretien avec #Rob_Hopkins

    Rob Hopkins a initié un mouvement peu connu en France, mais qui a essaimé partout dans le monde. Celui des villes en transition, ou plus simplement de « la Transition ». Le but est de vivre dès maintenant comme s’il n’y avait déjà plus de pétrole. Anticiper la crise climatique pour mieux la stopper. Inventer une société #post-pétrole, une #économie #post-croissance. Pour ce professeur de #permaculture britannique, cela a commencé un jour de 2005 en allant frapper à la porte de ses voisins, à #Totnes, pour qu’ensemble ils construisent cette nouvelle ville. Une réinterprétation de la philosophie punk qu’il a faite sienne : #DIY (do it yourself) ou en français « Si tu n’aimes pas une chose, fais-la toi-même ». Rob Hopkins aime alors citer le souvenir de ce tract #punk trouvé en 1976 : « Voilà trois accords, maintenant tu peux montrer un groupe ». En 2010, il a publié le Manuel de #transition, avec non pas trois accords, mais douze marches pour accéder à la Transition. Aujourd’hui, le réseau comprend 1 170 groupes de Transition au fonctionnement horizontal. Chacun transitionne comme il l’entend : création de #jardins_partagés, #monnaies_locales, #logements accessibles, brasseries, #éco-quartier, lutte contre les #discriminations… Seule exigence : que toutes ces initiatives locales transmettent aux autres leur histoire. Aujourd’hui, Rob Hopkins répand partout cette envie de faire — sans trop se déplacer car il a décidé de ne plus prendre l’avion et il se tient à cet engagement écologique. Il sait adapter son discours pour qu’il touche ses interlocuteurs quels qu’ils soient, à grand renfort d’anecdotes bien choisies, d’un choix des mots pragmatique, mais avec une sincérité et une volonté qui ne peuvent laisser indifférent. S’il veut tant convaincre, c’est que c’est sa seule façon de changer le futur et d’enrayer le changement climatique et la crise sociale.

    http://www.vacarme.org/local/cache-vignettes/L350xH490/arton3065-c6338.jpg
    http://www.vacarme.org/article3065.html

    https://seenthis.net/messages/646316 via CDB_77


  • Athènes, 22 décembre 2017, pour mémoire – ou la vie sauvage via @kaparia
    https://oulaviesauvage.wordpress.com/2017/12/22/athenes-22-decembre-2017-pour-memoire

    Aujourd’hui, un par un, les députés de l’ancienne “gauche radicale” grecque, au pouvoir depuis bientôt trois ans, votent en faveur de l’incarcération des militants du mouvement social qui se seront opposés à la saisie (pour dettes ou défaut de paiement) d’une résidence principale et à l’expulsion locative qu’elle entraîne.
    (Se seront opposés de leurs corps ; se seront interposés entre les expulsables et les agents chargés d’appliquer la sentence, de les virer de chez eux, de les mettre à la rue ; auront donc dans le langage néo-libéral fait “violence” à des dépositaires de la force publique. Existe-t-il aujourd’hui, dans la solidarité avec les réfugiés, dans la défense des droits sociaux les plus élémentaires, d’autre forme d’opposition que celle qui engage le corps et se trouve ainsi automatiquement dénoncée comme “violence” par les gouvernements européens ?)
    Aujourd’hui, un par un, les députés de l’ancienne “gauche radicale” grecque votent en faveur de l’incarcération des activistes de ce mouvement social qui, à partir des assemblées de 2011, les a portés au pouvoir. (Pour mémoire : en 2010, encore, Syriza était une coalition à bout de souffle, privée de dynamique, de forces vives, de direction, au bord de la scission). Le fait que cette même formation ait pu moins de deux ans plus tard se retrouver à quelques voix du pouvoir (et ait fini par l’emporter en janvier 2015) doit tout à la dynamique impulsée en 2011 par les collectifs de base apparus dans les quartiers populaires d’Athènes (ou en province, en particulier dans des luttes liées à la défense du territoire), et qui étaient très largement indépendants (et pour cause) de tout appareil préexistant.
    De l’instrumentalisation du mouvement social grec par la gauche de gouvernement à sa répression pure et simple, un pas semble donc être franchi.

    #dette #logement #expulsion #luttes #gauche #répression

    https://seenthis.net/messages/654302 via colporteur


  • Mouvement d’occupation des écoles : « On demande juste l’application de la loi »
    https://rebellyon.info/Mouvement-d-occupation-des-ecoles-Quand-18526

    Nicolas est enseignant auprès d’élèves dont la langue parlée n’est pas le Français (allophones). Il participe au mouvement d’occupation des écoles pour loger les familles de ses élèves. Il a raconté à une contributrice de Rebellyon la vie de ses élèves qui dorment dehors, celle d’une école qui se mobilise et les pressions de l’inspecteur d’académie qu’il subit.

    #Infos_locales

    / #Migrations_-_sans-papiers, #Éducation_-_partage_des_savoirs, #Manchette, #Logement_-_Squat, #Luttes_dans_les_écoles_pour_le_logement

    https://seenthis.net/messages/653762 via Rebellyon


  • Grand Paris : à #Aubervilliers, « on va nous remplacer par des gravats »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/311017/grand-paris-aubervilliers-va-nous-remplacer-par-des-gravats

    Mairie d’Aubervilliers, vue du plan interactif proposé par le site web du #grand_paris_express. © DR Autour des gares de métro du Grand Paris, de nouveaux quartiers doivent sortir de terre. Une « révolution urbaine », promet le maître d’ouvrage. Mais à quel prix ? À Aubervilliers, des habitant.e.s expulsé.e.s craignent de ne pouvoir se reloger en centre-ville et dénoncent l’impact du futur chantier.

    #France #inégalités #logement #Société_du_Grand_Paris #urbanisme


  • Free Money at the Edge of the Tech Boom - The Atlantic
    https://www.theatlantic.com/technology/archive/2017/10/stockton_ubi_basic_income/543036
    https://cdn.theatlantic.com/assets/media/img/mt/2017/10/Pasted_image_at_2017_10_18_12_34_PM-1/facebook.png?1508360139

    a strain of African American thought expressed by no less a leader than Martin Luther King Jr. “The solution to poverty is to abolish it directly by a now widely discussed measure: the guaranteed income,” King argued in 1967. Though Tubbs didn’t mention them, the previous year, the Black Panthers came out with their famous 10-Point Program. And there it is in point number two: “We believe that the federal government is responsible and obligated to give every man employment or a guaranteed income.”

    Perhaps it’s not surprising that different black thinkers in the 1960s came to the conclusion that a guaranteed income would be an effective way to fight the poverty that resulted from structural racism. They’d just seen a generation of federal programs make white Americans much, much wealthier, while also seeing how those same policies discriminated against them. The big programs that were created during the New Deal were boxed in by what historian Ira Katznelson calls “the Southern cage.” In exchange for creating socialistic Federal programs, the then-Democrats of the south required policies that would reinforce the racial hierarchy of the country.

    #revenu_universel #logement #discrimination #silicon_valley

    https://seenthis.net/messages/638811 via Fil


  • Ces 570 #bidonvilles que la #France ne veut pas voir

    En 2017, 16 000 hommes, femmes et enfants vivent dans l’Hexagone dans des #cabanes de fortunes ou dans des #squats insalubres. Avant la trêve hivernale, la course aux démantèlements s’accélère.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/10/19/la-france-compte-plus-de-500-bidonvilles_5203014_3224.html
    #chiffres #statistiques #habitat #logement #hébergement #démantèlement

    https://seenthis.net/messages/638550 via CDB_77



  • « La stratégie #logement du gouvernement n’est qu’un emballage pour les coupes budgétaires »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/210917/la-strategie-logement-du-gouvernement-n-est-qu-un-emballage-pour-les-coupe

    Pierre Madec, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), spécialiste de la #politique_du_logement, examine les propositions du gouvernement sur ce sujet.

    #France #Economie #budget_2018 #Emmanuel_Macron