• Open source isn’t the community you think it is | ITworld
    https://www.itworld.com/article/3268001/open-source-tools/open-source-isnt-the-community-you-think-it-is.html
    https://images.techhive.com/images/article/2017/03/6554314981_7f95641814_o-100714680-large.3x2.jpg

    Name your favorite open source project, and the odds are good—very good—that a small handful of contributors account for the vast majority of significant development thereof. The odds are just as good that most of those contributors work for just one or a few vendors. Such is open source today, and such has been open source for the past 20 years.

    So, does that mean open source is really just commercial software by another name?
    [ Community: Who really contributes to open source. | Celebration: 20 years of open source: Its world-changing history. | Contrarian: 20 years on, open source hasn’t changed the world as promised. ]

    No, it does not. But it means the popular stereotype of a broad community coming together to create software is a myth. The reality of open source is different than the myth, but still a good, positive alternative to commercial software.
    Why only a few vendor-paid developers do almost all the work

    Thirteen years ago, I dug into academic research that showed how Mozilla’s Firefox browser and the Apache HTTP Server were both developed by a small cadre of core contributors. While the population of contributors broadened with things like bug fixes, the central development work for these and virtually all other projects was done by a talented group of core committers.

    Today, an analysis from Redmonk’s Fintan Ryan on projects housed under the Cloud Native Computing Foundation shows nothing has changed. Kubernetes is the most famous CNCF tenant, with Google and Red Hat contributing the lion’s share of code, but the other, lesser-known CNCF projects follow this same pattern. Indeed, perhaps the only real surprise in this fact of concentrated contributions is that the pattern has remained constant for so long.

    Look at any CNCF project, Ryan has shown, and you’ll see that virtually all of its contributions come from fewer than ten people. In fact, if you drill down deeper, you see that most work is done by just two people on any given project.

    As Ryan has written:

    It is fair to say that for almost all of the projects in the CNCF, specific vendors account for most of the development work being done.

    This is not to say that this is a bad thing—it is not; it is just a statement of reality. While the broad community around the projects may be large, the number of significant core contributors is relatively small, and the number of truly independent contributors is smaller still. This pattern is common across many open source projects.

    Not just “many” open source projects—all of them. I can’t think of a significant counterexample. For big, diverse projects like Linux, if you peel away the overall wrapping and count contributors for the subprojects, you see the same phenomenon: A few developers, nearly all of them employed by vendors, generate a huge percentage of core contributions.

    But if you step back, you realize it could only be thus. After all, anysoftware project degrades in efficiency the more bodies you throw at it (as Fred Brooks’s seminal book The Mythical Man Month anticipated).

    As for why most of these developers would be funded by vendors, that’s easy to explain, too: Developers have rent to pay, too, and they can only afford to heavily contribute if they are paid to do so. Companies, pursuing their corporate self-interest, employ developers to work on projects that help their business.

    Smart vendors understand how to use this to their advantage. Red Hat, for example, devoted part of its most recent earnings call to tout its Kubernetes contributions (second only to Google). As CEO Jim Whitehurst argued, those contributions let Red Hat both influence Kubernetes’s roadmap as well as better support its customers. Contributions, in short, give it a competitive advantage in selling Kubernetes.
    What “community” really means for open source

    So, is “community,” that mythical beast that powers all open source, just a chimera?

    The easy answer is “no.” That’s also the hard answer. Open source has always functioned this way.

    The interesting thing is just how strongly the central “rules” of open source engagement have persisted, even as open source has become standard operating procedure for a huge swath of software development, whether done by vendors or enterprises building software to suit their internal needs.

    While it may seem that such an open source contribution model that depends on just a few core contributors for so much of the code wouldn’t be sustainable, the opposite is true. Each vendor can take particular interest in just a few projects, committing code to those, while “free riding” on other projects for which it derives less strategic value. In this way, open source persists, even if it’s not nearly as “open” as proponents sometimes suggest.

    Is open source then any different from a proprietary product? After all, both can be categorized by contributions by very few, or even just one, vendor.

    Yes, open source is different. Indeed, the difference is profound. In a proprietary product, all the engagement is dictated by one vendor. In an open source project, especially as licensed under a permissive license like Apache 2.0, there’s always the option for a new developer or vendor to barge in and upset that balance. Kubernetes is a great example: Google started as the sole contributor but Red Hat (and others) quickly followed.

    No, this doesn’t help the casual corporate contributor that wants influence without making a sacrifice of code, but it does indicate that it’s possible to have an impact on an open source project in ways that proprietary products don’t afford.

    In short, there’s little to fear and much to celebrate in how open source works. Indeed, it is precisely this self-interested seeking of individual corporate (or personal) benefit that should keep open source flowering for decades to come.

    As should be evident 20 years into open source’s rise, the model works at both the community level and at the vendor level. Will it work for another 20? Yes.

    This story, “Open source isn’t the community you think it is” was originally published by InfoWorld.

    #Logiciels_libres #Communs #Communautés

    https://seenthis.net/messages/684999 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • Post Mortem III · Mapzen
    https://mapzen.com/blog/a-letter-just-to-you

    Mapzen had a mandate to work only on open software and data, a very rare opportunity. Usually, companies that pursue open software or data draw a strategic line about what will be open and what will be proprietary. This makes a lot of sense; it was the case at my previous companies and will certainly be the case at my next company. But some kind of open strategy remains critical in mapping, a field dominated by incumbents who have invested billions of dollars and who use their advantages to restrict products across many industries. No one can compete in mapping at this point without embracing some collaborative efforts. At Mapzen, we went to the extreme and drew the line at near-zero proprietary elements, basically just this website and some operational code that didn’t make sense to publish.

    Would I undertake this strategy again?

    #logiciel_libre #open_data #cartographie #mapzen #post-mortem @b_b

    https://seenthis.net/messages/664267 via Fil




  • Dieselgate : ce que révèle l’enquête sur Fiat Chrysler
    http://abonnes.lemonde.fr/planete/article/2017/11/27/dieselgate-ce-que-revele-l-enquete-sur-fiat-chrysler_5220746_3244.ht
    http://img.lemde.fr/2017/10/23/403/0/3600/1800/644/322/60/0/c900474_24225-1oczcqg.wo4tl6jemi.jpg

    A l’instar de Peugeot mais aussi de Renault et Volkswagen – par qui le scandale est arrivé en 2015 –, FCA est soupçonné d’avoir manipulé les moteurs de certains de ses modèles diesel pour satisfaire aux tests d’homologation en dissimulant les vrais niveaux d’émission d’oxyde d’azote (NOx), un groupe de gaz très toxiques.

    Les enquêteurs ont acquis la conviction que la firme a mis au point un logiciel pour déjouer les contrôles. « L’implantation d’un logiciel dans le calculateur visant à ne faire fonctionner les organes de dépollution de manière efficace que lors des tests d’homologation ou principalement lors de ces tests est une stratégie mise en œuvre par FCA Italy SpA [la maison mère] », relève la DGCCRF. Ce « procédé frauduleux », ajoute-t-elle, n’a pu être réalisé « que de manière volontaire » et fait partie de la « stratégie d’entreprise depuis plusieurs années ».

    Une stratégie qui ressemble à celle de Volkswagen qui a fini par reconnaître l’utilisation d’un logiciel truqueur.

    Les enquêteurs se sont particulièrement intéressés aux résultats de la célèbre Fiat 500X. Son moteur diesel est censé se conformer à la dernière norme en vigueur (Euro 6) en matière de pollution, et donc émettre moins de 80 mg/km de NOx lors du test d’homologation. Or, non seulement il ne respecte pas ce seuil dans les conditions exactes du test de l’Union technique de l’automobile, du motocyle et du cycle (UTAC, l’organisme certificateur en France), mais il l’explose dès que l’on se rapproche des conditions de conduite réelles.

    Ainsi, un protocole spécifique a été mis au point par l’Institut français du pétrole énergies nouvelles (Ifpen) pour vérifier ce qu’il se passait en prolongeant le test au-delà des vingt minutes du protocole d’homologation. Les enquêteurs ont découvert que « les émissions de NOx sont multipliées par 3,6 et aboutissent à des taux près de onze fois supérieurs à la limite réglementaire (878 mg/km) », soit « 1097,5 % du seuil réglementaire. »

    #Diesel #Dieselgate #Fiat #Logiciels_embarqués

    https://seenthis.net/messages/647749 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • À Londres, la compagnie américaine Uber en fin de course Solidaire - Kareen Janselme - 201 Novembre 2017
    http://solidaire.org/articles/londres-la-compagnie-americaine-uber-en-fin-de-course

    Deux chauffeurs Uber viennent de gagner en appel contre la plateforme. Le tribunal du travail a condamné l’entreprise à leur verser un salaire minimum, les considérant comme des employés de la compagnie.

    Plus de 50 000 chauffeurs britanniques indépendants pourraient aujourd’hui se faire requalifier comme salariés... À Londres, Uber peut trembler depuis que la décision de justice du tribunal du travail est tombée vendredi. Deux conducteurs, soutenus par le Syndicat des travailleurs indépendants de Grande-Bretagne (IWGB), ont attaqué le géant américain, réclamant de recevoir un salaire horaire minimum, des congés payés, des indemnités en cas de congés maladie, autant de droits garantis par la législation britannique. En octobre dernier, en première instance, le tribunal leur avait donné raison. Une décision judiciaire vient de confirmer le premier jugement.

    « Une décision qui confirme qu’Uber agit en dehors de la loi »
    « Je mène campagne contre Uber depuis 2014 et j’ai toujours su que j’étais du bon côté, a déclaré Yaseen Aslam, l’un des coplaignants et fondateur d’un syndicat de chauffeurs affilié à IWGB. Je suis heureux que le juge ait confirmé ce que moi et des milliers de chauffeurs savons depuis longtemps : Uber n’exploite pas seulement des chauffeurs mais agit en dehors de la loi. » Jusqu’à présent, l’entreprise américaine de VTC (véhicules de transport avec chauffeur) rémunérait ces personnes à la course, sans minimum fixe, ni indemnités de congés payés. Comme à chaque fois que la compagnie est attaquée (quel que soit le pays concerné, États-Unis compris), Uber affirme que les conducteurs de VTC veulent garder leur indépendance. Leurs « partenaires », comme la société les nomme, veulent selon elle profiter de la « liberté d’être leurs propres patrons », et pouvoir aussi choisir leurs horaires et leur temps de travail. Voilà pourquoi Uber les considère comme des indépendants. Un choix de traitement qui n’est pas anodin, loin s’en faut : face aux indépendants, les obligations fiscales et sociales sont bien moins contraignantes et bien moins coûteuses pour l’entreprise.

    Or les plaignants ont dénoncé les conditions de travail des chauffeurs travaillant avec Uber, les semaines de 90 heures pour atteindre le salaire minimum, mais aussi les charges liées aux assurances, aux licences. Et leur absence d’autonomie réelle. « La victoire d’aujourd’hui est une preuve supplémentaire, s’il en fallait encore une, que la loi est claire et que ces entreprises choisissent simplement de priver les travailleurs de leurs droits. Ces entreprises se moquent du droit du travail », estime dans un communiqué le secrétaire général d’IWGB, Dr Jason Moyer-Lee. « Il s’agit d’une décision historique dans un contexte de marché du travail en évolution », a renchéri l’avocate des deux plaignants.

    Uber a perdu sa licence d’exploitation à Londres
    Uber dispose de deux semaines pour faire appel mais a déjà contesté la décision des juges, s’appuyant sur des mesures mises en place récemment. « L’année passée, nous avons apporté un certain nombre de modifications à notre application pour donner encore plus de contrôle aux chauffeurs. Nous avons également investi dans des choses comme l’accès à une assurance-maladie et nous continuerons à apporter des améliorations », a voulu se dédouaner le directeur général d’Uber. Mais la situation s’annonce difficile en Grande-Bretagne pour l’entreprise valorisée à 60 milliards de dollars, mais qui a perdu plus de 600 millions de dollars au deuxième trimestre. En septembre, l’Autorité des transports londoniens (TFL) a décidé de ne pas renouveler sa licence dans la ville, déplorant « un manque de responsabilité (...)

    avec des conséquences potentielles pour la sûreté et la sécurité du public ». TFL reprochait notamment à Uber de ne pas vérifier les casiers judiciaires ou les certificats médicaux de ses conducteurs, ou encore de les laisser utiliser un logiciel brouillant leurs pistes et leur permettant de ne pas être repérés dans des secteurs où ils n’avaient pas le droit d’exercer. Dans ce cas-là encore, Uber a fait appel et devrait à nouveau se confronter aux juges le 11 décembre.

    Toutes ces casseroles pourraient finir par convaincre la plateforme d’aller voir ailleurs et quitter l’île, comme elle a été condamnée à le faire en Hongrie et au Danemark.

    #uber #Londres #tribunal #TFL #Hongrie #Danemark #casseroles #casiers_judiciaires #logiciel #condamnation

    https://seenthis.net/messages/646080 via BCE 106,6 Mhz



  • Framasphère a 3 ans !
    https://framablog.org/2017/10/30/framasphere-a-3-ans

    Rappelez-vous, il y a trois ans, nous lancions notre campagne #Dégooglisons_Internet. Le même jour, le premier service de cette campagne est annoncé : Framasphère, notre pod #Diaspora*, ouvrait ses portes. L’objectif ? Offrir à qui le souhaite une plateforme ouverte pour … Lire la suite­­

    #Contributopia #Libertés_Numériques #Libres_Logiciels #Libres_Services #Anniversaire #Facebook #Framasphere #logiciel_libre #migration


  • Une fois n’est pas coutume, un lien vers mon billet présentant une « procédure » pour isoler les services Web intrusifs, sans s’empêcher de les utiliser.

    Firefox : isoler les services intrusifs – jln
    https://blog.10qt.net/2017/09/17/firefox-isoler-les-services-intrusifs

    L’idée est donc d’isoler chaque service dans son propre contexte, et de n’autoriser les cookies dudit service que dans son contexte. Pour rappel, les contextes (containers en anglais) autorisent la manipulation de plusieurs profils parallèles au sein de Firefox. Ils permettent par exemple de se connecter à un même site sous deux identités différentes, en même temps.

    #firefox #logiciel_libre #privacy

    https://seenthis.net/messages/630473 via jln


  • The License Zero Manifesto
    https://medium.com/licensezero/the-license-zero-manifesto-fecb7aaf4c0a
    https://cdn-images-1.medium.com/max/1200/1*CG3lgc4Sn_duMeL11FKyoA.png

    you need support to avoid harm to yourself and the integrity of your craft. You need recognition, help, and material aid from those who rely on your work and take your time. There’s no good reason independent craft and life-sustaining software success shouldn’t go hand-in-hand.

    https://licensezero.com

    je ne sais pas si c’est la bonne solution, mais ça pose de bonnes questions : #logiciel_libre #burnout #exploitation

    https://seenthis.net/messages/629653 via Fil


  • Les Inrocks - Cadences infernales et pressions : à la Poste, « on nous laisse crever »
    http://www.lesinrocks.com/2017/07/23/actualite/cadences-infernales-et-pressions-la-poste-nous-laisse-crever-11967695

    Bien des facteurs sont à bout. Pressés par des cadences infernales et incompréhensibles, un #management “morbide” et un malaise grandissant, nombre d’entre eux craquent physiquement et mentalement.

    Toutes les missions des postiers sont chronométrées et les cadences s’accentuent au gré des restructurations régulières. Des nouveaux services comme la pose de plaques d’opérateurs téléphoniques dans les halls ou la visite aux personnes âgées, jusqu’à leur coeur de métier, la distribution du courrier. “Par exemple, pour un recommandé à livrer en mains propres, on a 1 minute 30, assure-t-il. C’est absurde. Il suffit qu’un ascenseur soit en panne ou que la personne discute et on dépasse.” Aujourd’hui avec ses deux tournées en une, Grégoire a 42 recommandés à livrer.
    (...)
    Pour calculer ces cadences, #La_Poste utilise des #logiciels. Ils s’appuient sur des #données #statistiques pour déterminer le temps passé entre deux boites aux lettres, un nouveau service ou encore la distribution d’un recommandé. Pour l’enseigne la baisse du nombre de lettres permet aux #facteurs d’effectuer plus de tâches. Mais cela ne dit pas comment elle effectue ces calculs.

    “La Poste est dans l’incapacité d’expliquer le pourquoi de telles ou telles #cadences“, prévient-on du côté des syndicats. Contactée par ”Les Inrocks”, l’entreprise assure au contraire que ces équations ne sont “absolument pas des boites noires et répondent à des techniques très claires”. Pour autant, aucun des documents transmis par l’enseigne jaune et bleu ne permet de comprendre ces méthodes. C’était sans doute oublier que ces données, la Poste ne les aurait plus en sa possession.

    Dans un rapport interne, un cabinet d’expertise indépendant pointe du doigt cette absence de transparence. Fin 2016, il assigne l’entreprise en justice afin d’avoir ces données. Dans l’ordonnance de référé, en date du 13 juin 2017, il est écrit noir sur blanc que la Poste admet qu’une partie “des études qui ont permis de constituer ces normes et cadences, de par leur ancienneté ou du fait des évolutions successives des organisations des services(…), ne sont plus disponibles“. Les documents à la base du rythme imposé aux facteurs se seraient donc envolés ? Pour la justice, cela parait “peu crédible que [La Poste] n’ait pas gardé ces éléments alors même qu’il ne s’agit (…) de protocoles actuels dont elle se sert toujours pour le calcul des tournées“.

    “Donc en fait on ne sait pas, s’insurge Pascal Pannozzo, syndicaliste SUD-PTT. On ne sait pas comment les cadences sont calculées, comment les tournées sont définies. On ne sait rien.”

    https://seenthis.net/messages/617332 via celine.a


  • The Journal of Open Source Software
    http://joss.theoj.org

    The Journal of Open Source Software (JOSS) is a developer friendly journal for research software packages.

    What exactly do you mean by ’journal’

    The Journal of Open Source Software (JOSS) is an academic journal (ISSN 2475-9066) with a formal peer review process that is designed to improve the quality of the software submitted. Upon acceptance into JOSS, a CrossRef DOI is minted and we list your paper on the JOSS website.

    #logiciel_libre #publication_scientifique

    https://seenthis.net/messages/617535 via Fil



  • Let’s build together — NZZ’s storytelling toolbox Q is now open source
    https://medium.com/@davidbauer/lets-build-together-nzz-s-storytelling-toolbox-q-is-now-open-source-39decb92
    https://cdn-images-1.medium.com/max/1200/1*2UP3KsbuQJkwB_RTnR2WRQ.png

    Here are some key features:
    – Simple user interface and workflows, designed for people with no specific expertise in data visualisation, to facilitate broad usage in newsrooms.
    – The same workflow from creation to publication for all tools, making it easy for users to understand new tools.
    – Searchable archive of all items created with any of the tools, so that everything can be easily re-used, edited and used as blueprints.
    – The same item can be rendered in different ways and designs for different targets (server side rendered, client side rendered, raster image, svg, you name it)
    – The data for the graphics is stored in a database and rendered on runtime (with heavy caching), making sure you always have the latest version everywhere it’s embedded, with no additional effort.
    – Q server, Q editor and tool services are decoupled and communicate via HTTP. This allows you to use whatever technologies fit your needs best.
    Tools define the editor form using JSON schema with some extensions, making it very easy to set up new tools.

    The tools currently available are:
    – Election results: Votes for people
    – Election results: Votes for parties
    – Election results: Seats won by parties

    #logiciel_libre #graphiques #outils #presse

    https://seenthis.net/messages/610338 via Fil


  • Technique et Science Informatiques Entretien avec Roberto di Cosmo
    http://tsi.revuesonline.com/article.jsp?articleId=37921

    Roberto Di Cosmo se consacre pleinement à Software Heritage dont il est le directeur. Ce projet patrimonial dédié aux codes et logiciels libres concrétise des années de pratique, d’investissement et de recherche dans le domaine des logiciels libres.

    #informatique #logiciel_libre #histoire #archivage #INRIA

    https://seenthis.net/messages/604115 via Fil


  • Oui au libre marché ! Libérons les économies (le film)
    http://4emesinge.com/2017/03/oui-au-libre-marche-liberons-les-economies-le-film

    (Illustration de Pawel Kuczynski) Oui au libre marché ! Libérons les économies (le film) Alors que nous sommes en période électorale, les candidats usent de promesses encore et toujours. Ils nous parlent (comme depuis 40 ans) de degrés de libéralisation des marchés, car selon eux, c’est une nécessité à la juste confiance, à l’emploi, en bref un coup de pouce à […]

    #Alternatives #Documentaires_/_reportages #Economie #Gouvernance #Ingénierie_sociale #Internet #Logiciel_libre #monnaie #Politique #Société #Technologie #Vidéos


  • Mercenaires de la #surveillance : le marché trouble des #logiciels_espions
    http://www.lemonde.fr/grands-formats/visuel/2017/05/23/mercenaires-de-la-surveillance-le-marche-trouble-des-logiciels-espions_51325

    Depuis moins d’une dizaine d’années, des chercheurs et des ONG révèlent l’existence de logiciels espions perfectionnés, développés par des entreprises privées et vendus dans le monde entier à des services de renseignement étatiques et à des forces de police. A l’heure où les outils de communication numériques prennent de plus en plus d’importance dans les enquêtes criminelles et antiterroristes, ces sociétés leur fournissent des sésames censés ouvrir les portes de n’importe quel ordinateur ou téléphone.
     
    Un marché qui fait, aussi, des victimes collatérales. Des activistes, des chercheurs et des journalistes sont régulièrement la cible de ces logiciels indiscrets sous certains régimes autoritaires.
     
    Qui sont ces fabricants de « mouchards » ? Qui sont leurs clients ? Que font ces « armes » numériques ? Plongée dans l’univers opaque des logiciels espions.

    https://seenthis.net/messages/600895 via Fil


  • Oui au libre marché ! Libérons les économies (le film)
    http://4emesinge.com/oui-au-libre-marche-liberons-les-economies-le-film

    (Illustration de Pawel Kuczynski) Oui au libre marché ! Libérons les économies (le film) Alors que nous sommes en période électorale, les candidats usent de promesses encore et toujours. Ils nous parlent (comme depuis 40 ans) de degrés de libéralisation des marchés, car selon eux, c’est une nécessité à la juste confiance, à l’emploi, en bref un coup de pouce à […]

    #Alternatives #Documentaires_/_reportages #Economie #Gouvernance #Ingénierie_sociale #Internet #Logiciel_libre #monnaie #Politique #Société #Technologie #Vidéos



  • Machine Learning & Big Data : des dangers pour les logiciels libres ?, par Vincent Jousse
    http://vincent.jousse.org/blog/les-dangers-du-big-data-pour-les-logiciels-libres
    http://vincent.jousse.org/images/schema_dev_opensource_donnees.png

    le nerf de la guerre, c’est maintenant les données. C’est très vrai pour les entreprises, ça l’est encore plus pour le monde du #logiciel_libre. Les entreprises peuvent mettre les moyens, le monde du logiciel libre beaucoup moins. (…)

    Peut-être pourrions-nous créer ce que Framasoft est pour le #logiciel, mais pour les #données : une association/organisation qui s’assure que le monde du libre propose une alternative aux géants qui ont l’argent pour avoir des données à ne plus savoir qu’en faire. Aller plus loin que ce qui se fait sur l’#OpenData en France actuellement en créant de la donnée à destination des systèmes d’#apprentissage_automatique.

    #machine_learning #copyright

    https://seenthis.net/messages/590405 via Fil


  • #FramaLibre : l’annuaire du libre renaît entre vos mains
    https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains

    Notre projet historique, l’annuaire de #Framasoft, renaît de ses cendres… pour ouvrir encore plus grandes les portes du Libre. Au commencement était l’annuaire… OK : pas besoin de prendre un ton biblique non plus, mais il est vrai que c’est avec … Lire la suite­­

    #Libres_Logiciels #Annuaire #Communaute #Culture #Informatique #Initiative #logiciel_libre #Planet #PlanetEdu #RezoTIC


  • Demain, les développeurs… ?
    https://framablog.org/2017/03/06/demain-les-developpeurs

    En quelques années à peine s’est élevée dans une grande partie de la population la conscience diffuse des menaces que font peser la surveillance et le pistage sur la vie privée. Mais une fois identifiée avec toujours plus de précision … Lire la suite­­

    #G.A.F.A.M. #Internet_et_société #Libres_Logiciels #Adminsys #Confidentialite #développeur #Logiciels #TOR #Torrent #ViePrivee #VPN


  • Oui au libre marché ! Libérons les économies (le film)
    https://4emesinge.com/oui-au-libre-marche-liberons-les-economies-le-film

    Oui au libre marché ! Libérons les économies (le film) Alors que nous sommes en période électorale, les candidats usent de promesses encore et toujours. Ils nous parlent (comme depuis 40 ans) de degrés de libéralisation des marchés, car selon eux, c’est une nécessité à la juste confiance, à l’emploi, en bref un coup de pouce à la croissance qui ferait […]

    #Alternatives #Documentaires_/_reportages #Economie #Gouvernance #Ingénierie_sociale #Internet #Logiciel_libre #monnaie #Politique #Société #Technologie #Vidéos


  • Plus d’amour pour le #logiciel_libre ! #ilovefs
    https://framablog.org/2017/02/15/plus-damour-pour-le-logiciel-libre-ilovefs

    Hier, c’était le « I love Free Software Day » (ou #ilovefs pour les intimes). Une occasion de (re-)donner du sens à la Saint-Valentin en déclarant votre amour à tou·te·s les contributeurs, développeuses, traducteurs, intégratrices, designers, autrices… bref, à toutes les personnes … Lire la suite­­

    #Dégooglisons_Internet #Degooglisons #FSFE #ILoveFS #Planet #PlanetEdu #RezoTIC


  • Software Engineering at Google - Fergus Henderson
    > The aim of this paper is to catalogue and briefly describe Google’s key software engineering practices
    https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1702/1702.01715.pdf

    one of these reasons [for Google’s phenomenal success] is that ​ Google has developed excellent software engineering practices (…). These practices have evolved over time based on the accumulated and distilled wisdom of many of the most talented software engineers on the planet. We would like to share knowledge of our practices with the world, and to share some of the lessons that we have learned from our mistakes along the way.

    #google #logiciel #travail #organisation_du_travail #informatique

    https://seenthis.net/messages/569200 via Fil