• Que dit une étude de la maladie fongique récurrente qui complique la vie ?
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3260

    Elle se caractérise par la manifestation de lésions visibles sur la peau et peu importe l’emplacement, y compris dans la bouche ou l’anus et même à l’intérieur de l’organisme, comme dans l’estomac. Quand elle est visible, l’infection fongique, notamment celle se situant dans les parties intimes, est souvent traitée traditionnellement par l’ail ou le bicarbonate de soude. Mais de récentes études (voir ICI) viennent de démontrer l’inutilité de pratiques qui ne relèvent pas de soins d’une qualité (...)

    développement durable, préservation, richesse nationale, population, activité, synergie, perspective.

    / journaliste, poète, poésie, livre, écrits, #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, médecine, sciences, technologie, ADN, vaccin, médicaments, (...)

    #développement_durable,_préservation,_richesse_nationale,_population,_activité,_synergie,_perspective. #_journaliste,_poète,_poésie,_livre,_écrits #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Que dit une étude de la maladie fongique récurrente qui complique la vie ?
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3260

    Elle se caractérise par la manifestation de lésions visibles sur la peau et peu importe l’emplacement, y compris dans la bouche ou l’anus et même à l’intérieur de l’organisme, comme dans l’estomac. Quand elle est visible, l’infection fongique, notamment celle se situant dans les parties intimes, est souvent traitée traditionnellement par l’ail ou le bicarbonate de soude. Mais de récentes études (voir ICI) viennent de démontrer l’inutilité de pratiques qui ne relèvent pas de soins d’une qualité (...)

    développement durable, préservation, richesse nationale, population, activité, synergie, perspective.

    / journaliste, poète, poésie, livre, écrits, #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, médecine, sciences, technologie, ADN, vaccin, médicaments, (...)

    #développement_durable,_préservation,_richesse_nationale,_population,_activité,_synergie,_perspective. #_journaliste,_poète,_poésie,_livre,_écrits #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Mobilité de la canicule sur le Monde, où la répartition du nombre de décès
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3259

    L’humain a certainement des aptitudes d’adaptation aux grandes chaleurs, par contre cela ne peut être admis dès demain. Des années pour un être, d’enfant à adulte, sont nécessaires pour s’acclimater. Voire il faut des générations pour que le réchauffement climatique, une fois freiné, devient tolérable pour certaines personnes et pas automatiquement toutes. Si l’on peut trouver une lueur d’espoir dans les recherches scientifiques, c’est que les mêmes modèles suggèrent que les chiffres sont (...)

    Internet et entreprises qui soumettent des articles pour des liens retours.

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, médecine, sciences, technologie, ADN, (...)

    #Internet_et_entreprises_qui_soumettent_des_articles_pour_des_liens_retours. #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Mobilité de la canicule sur le Monde, où la répartition du nombre de décès
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3259

    L’humain a certainement des aptitudes d’adaptation aux grandes chaleurs, par contre cela ne peut être admis dès demain. Des années pour un être, d’enfant à adulte, sont nécessaires pour s’acclimater. Voire il faut des générations pour que le réchauffement climatique, une fois freiné, devient tolérable pour certaines personnes et pas automatiquement toutes. Si l’on peut trouver une lueur d’espoir dans les recherches scientifiques, c’est que les mêmes modèles suggèrent que les chiffres sont (...)

    Internet et entreprises qui soumettent des articles pour des liens retours.

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, médecine, sciences, technologie, ADN, (...)

    #Internet_et_entreprises_qui_soumettent_des_articles_pour_des_liens_retours. #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Convergence entre IA et santé : la médecine inclusive se fera avec le smartphone
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3249

    L’utilisation des technologies fournies quotidiennement par les « smartphones » permettront les analyses des données de santé et de déployer des actions intéressantes pour tous. Avec les outils modernes, basés sur l’IA (Intelligence Artificielle), les populations ayant un accès limité ou inexistant aux soins médicaux seront mieux servies avec celle-ci. Elle peut améliorer toute la santé en optimisant les diagnostics médicaux. Cette aspiration est en mesure d’exister à l’échelle mondiale. Dans les pays (...)

    #TECHNOLOGIE,_INTERNET,_PERFORMANCES_INCLASSABLES

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes, Internet, Web, cyber-démocratie, communication, société, (...)

    #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias


  • Convergence entre IA et santé : la médecine inclusive se fera avec le smartphone
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3249

    L’utilisation des technologies fournies quotidiennement par les « smartphones » permettront les analyses des données de santé et de déployer des actions intéressantes pour tous. Avec les outils modernes, basés sur l’IA (Intelligence Artificielle), les populations ayant un accès limité ou inexistant aux soins médicaux seront mieux servies avec celle-ci. Elle peut améliorer toute la santé en optimisant les diagnostics médicaux. Cette aspiration est en mesure d’exister à l’échelle mondiale. Dans les pays (...)

    #TECHNOLOGIE,_INTERNET,_PERFORMANCES_INCLASSABLES

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes, Internet, Web, cyber-démocratie, communication, société, (...)

    #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias


  • 11 juillet : 50 ans que la planification familiale est critère des droits de l’Homme
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3240

    83 millions de personnes s’ajoutent à la population mondiale chaque année, selon la dernière étude de l’ONU. Cette dernière a été présentée à l’occasion du 11 juillet, Journée mondiale de la population, où les estimations pour les prochaines décennies ont été avancées. Les suppositions disent que les niveaux de fécondité continueront sur la baisse, nonobstant la population mondiale devrait atteindre 8,6 milliards en 2030, 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100. Alors que les pays pauvres sont (...)

    commentaires, divers, diversité, pluralité, création d’idée, innovation sociale, nouveau monde, nouvelle idéologie, justice, injustice,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, économie, politique, arts, corruption, opposition, (...)

    #commentaires,_divers,_diversité,_pluralité,_création_d’idée,_innovation_sociale,_nouveau_monde,_nouvelle_idéologie,_justice,_injustice, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • 11 juillet : 50 ans que la planification familiale est critère des droits de l’Homme
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3240

    83 millions de personnes s’ajoutent à la population mondiale chaque année, selon la dernière étude de l’ONU. Cette dernière a été présentée à l’occasion du 11 juillet, Journée mondiale de la population, où les estimations pour les prochaines décennies ont été avancées. Les suppositions disent que les niveaux de fécondité continueront sur la baisse, nonobstant la population mondiale devrait atteindre 8,6 milliards en 2030, 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100. Alors que les pays pauvres sont (...)

    commentaires, divers, diversité, pluralité, création d’idée, innovation sociale, nouveau monde, nouvelle idéologie, justice, injustice,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, économie, politique, arts, corruption, opposition, (...)

    #commentaires,_divers,_diversité,_pluralité,_création_d’idée,_innovation_sociale,_nouveau_monde,_nouvelle_idéologie,_justice,_injustice, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Parcoursup, coulisses d’une réforme précipitée - Libération
    http://www.liberation.fr/france/2018/07/05/parcoursup-coulisses-d-une-reforme-precipitee_1664445

    Au moment où sont dévoilés les résultats du bac, plus de 300 000 jeunes sont sans affectation définitive. Avec l’impression de faire les frais d’une stratégie bulldozer visant à éviter toute contestation.

    Les résultats du #bac, qui tombent ce vendredi, vont-ils faire du ménage dans les listes d’attente de Parcoursup ? Jeudi, ils étaient encore 350 000 à ne pas savoir ce qu’ils deviendraient à la prochaine rentrée, dans moins de deux mois. Aujourd’hui, 220 000 ont une proposition, mais n’ont pas validé définitivement leur choix dans l’espoir de remonter sur les listes d’attente de leurs autres vœux. 130 000 n’ont, eux, rien du tout : ils ont parfois écopé de « non » dans les filières sélectives et collectionnent les « en attente » pour leurs demandes en fac. Enfin, 68 000 ont abandonné la procédure.

    La semaine dernière, devant la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, (r)assurait de sa voix calme et convaincante : « Chacun pourra accéder à une formation qui lui correspond. » Mais les listes d’attente patinent, évoluant à la vitesse d’un escargot. Stressant pour les candidats et leurs familles, qui, en prime, ont ce sentiment pénible d’essuyer les plâtres.

    Le nouveau système d’affectation, radicalement différent de l’ancien, a été mis en place à toute allure, en l’espace de quelques mois. Le 22 novembre, le projet de loi était présenté en Conseil des ministres. Deux mois plus tard, le 21 janvier, la nouvelle plateforme Parcoursup entrait en application… avant même le vote de la loi. Pourquoi être allé aussi vite ? Pourquoi ne pas avoir pris le temps ?

    Une étincelle et le ministère embraye

    Tout s’est emballé l’été dernier en quelques heures. Certes, l’incendie couvait. La situation est en effet tendue depuis plusieurs années. Conséquence du baby-boom des années 2000, plus de 30 000 étudiants supplémentaires déboulent chaque année dans l’enseignement supérieur et le nombre de places ouvertes dans les formations, en fac, comme en BTS ou classe prépa, ne suit pas… Jusqu’alors, l’algorithme #APB était paramétré de telle sorte qu’en dernier recours, les candidats étaient départagés par tirage au sort. Ainsi, 8 900 élèves ont été déboutés de leur premier vœu dans leur académie. Ils étaient 5 300 dans ce cas en 2016 et 7 500 en 2015. Cette pratique, très critiquée et critiquable, touchait depuis des années les filières les plus demandées, comme Staps (sports) ou psycho, sans que cela n’émeuve outre mesure. Mais voilà que l’année dernière, une étincelle a tout dynamité.

    C’était le 8 juin. Un article, publié sur le site internet de l’Etudiant. « Exclusif. 857 candidats ont été victimes du premier tirage au sort en première année commune aux études de santé (Paces) en Ile-de-France. » Le ministère embraye dans la seconde. Un communiqué, daté du 9 juin au matin, annonce une réunion de crise. Les doyens des sept facs de santé franciliennes sont convoqués fissa pour « trouver une solution ». Jean-Luc Dumas, doyen de la fac de médecine de Bobigny jusqu’à peu, raconte : « Il y a eu un vent de panique. Quand je suis arrivé au ministère, j’ai d’emblée proposé d’accueillir 250 élèves supplémentaires, je pouvais le faire, les locaux le permettaient. » Les autres doyens suivent. « En un quart d’heure, le problème était réglé. » Rien que d’y repenser, cette histoire le met en pétard : « On a fait porter à la médecine le chapeau du problème des capacités d’accueil saturées. Or, il n’en était rien. Nous avions la place. On a utilisé l’émotion d’un possible tirage au sort en médecine pour justifier l’urgence de cette réforme. » L’histoire de Parcoursup ressemble à un coup politique de maître. Ou de chance. Ou les deux.

    En réalité, les places n’ont jamais manqué en première année de #médecine en Ile-de-France, et le tirage au sort n’a pas été utilisé. Des efforts pour pousser les murs n’étaient même pas nécessaires. Jean-Luc Dumas l’a compris après-coup. Le problème était en fait technique, lié à un changement de paramétrage d’APB, qui incluait désormais dans l’entonnoir initial les élèves en réorientation ou venant de l’étranger. « Sauf que les places que nous réservions d’ordinaire pour ces élèves n’avaient pas été numériquement versées aux autres », explique l’ancien doyen. Le chiffre des refusés s’est naturellement dégonflé, façon neige au soleil. A l’université de Versailles, il est même resté au bout du compte 70 places vacantes, raconte le doyen de l’UFR de santé, Djillali Annane. Lui aussi reconnaît, à mots mesurés, « qu’il y a eu un peu d’affolement pour pas grand-chose. Il faut se replacer dans le contexte. La nouvelle équipe venait d’arriver au ministère, ils ont vu monter la polémique, certainement n’ont-ils pas eu le recul nécessaire. » Jean-Luc Dumas est plus incisif : « Tout s’est emballé, la pression sociétale était très forte, d’accord. Mais le fond de ma réflexion : il y avait une volonté politique de certains de faire exploser le système. »

    Quelques heures après la réunion, nouveau communiqué de Frédérique Vidal. « La ministre salue l’engagement de tous les acteurs qui ont rendu cette solution possible. » Puis :« La situation de la filière Paces d’Ile-de-France illustre les limites du système APB. Frédérique Vidal s’est clairement exprimée sur la nécessité de réduire au maximum les effets du tirage au sort pour la rentrée 2017, et de mettre fin au classement aléatoire, qui n’est ni juste ni souhaitable pour la rentrée 2018. » La presse nationale entretient le feu, « Des lycéens tirés au sort pour entrer en médecine » (le Monde), « APB : les ratés en médecine » (le Figaro).

    « On parle de la fac de médecine… à Paris ! C’est malheureux, mais c’est comme ça en France : toute la presse nationale - parisienne - a foncé, tête baissée. Le ministère a ajouté un peu d’huile sur le feu, et le tour était joué. La réforme légitimée », résume, avec une once de cynisme, un observateur aux premières loges. Maintenant que la partie est jouée (gagnée ?), les langues se délient. Un proche de Jean-Michel #Blanquer, le ministre de l’Education, abonde : « On va dire qu’il y a eu une utilisation exagérée d’un épisode pour présenter une réforme comme nécessaire, alors que des ajustements à l’ancien système auraient peut-être suffi. Le discours a pris dans l’opinion. Ils ont foncé, il ne fallait pas louper le coche. » Une fenêtre d’opportunité en or, comme on dit dans les amphis de sciences politiques où l’on décortique l’action publique. En plus, coup de bol pour Macron, pile à ce moment-là, l’Unef, deuxième syndicat étudiant, est empêtré dans des histoires internes de harcèlement sexuel, donc tout à fait incapable d’organiser la rébellion. La mise en demeure de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), qui reproche à l’algorithme APB de déterminer le sort des élèves « sans intervention humaine », est le coup de grâce.

    Le Parlement regarde le train passer

    La ministre a un boulevard. Elle rappelle quand même en catastrophe l’ex-directeur de cabinet de l’ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem pour piloter concrètement la réforme. Le ministère navigue à vue et à toute vitesse. Le rythme imposé par « l’urgence » est redoutablement efficace. Les fameux « attendus », ces compétences estimées nécessaires pour réussir sa licence, sont publiés le 12 décembre. Les équipes universitaires ont alors un petit mois pour éventuellement les amender, mais avec les fêtes de fin d’année, la plupart n’ont pas le temps de se retourner. Ni même de saisir ce qui était en train de se jouer. D’autant qu’au démarrage, la plupart des enseignants-chercheurs étaient favorables à une réforme, partageant la même envie d’avoir une prise sur le choix de leurs futurs élèves.

    Les parlementaires, aussi, ont regardé le train passer. Un collaborateur se remémore ce calendrier « totalement dingue », ces vingt jours (et les nuits courtes) entre la découverte du texte de loi et son examen en séance à l’Assemblée. Express pour décrypter un texte et lire entre les lignes. Régis Juanico, député du groupe socialiste : « On a voté à l’aveugle, clairement. Sous les apparences qu’il fallait aller vite pour des aspects techniques, nous n’avions que très peu d’informations sur la façon dont le système allait fonctionner, sur l’existence d’algorithmes locaux par exemple. Nous n’avions aucune étude d’impact. » Le texte sera adopté à l’Assemblée en un jour et demi, sans réel débat. Quand le projet débarque au Sénat, les 810 000 élèves sont déjà en train d’inscrire leurs vœux dans Parcoursup… La loi est entrée en application avant même d’en être une.

    Les socialistes, insoumis et communistes vitupèrent, en portant la question devant le Conseil constitutionnel. L’argument n’a même pas été repris dans la réponse des « sages ». La loi ORE (relative à l’orientation et à la réussite des étudiants) est publiée au Journal officiel le 9 mars. Dans les facs, les enseignants-chercheurs - même les enthousiastes du début - commencent à tiquer sur ces nouvelles règles du jeu, très variables dans l’application d’une fac à l’autre. Dans les amphis, les étudiants se réveillent doucement : des universités sont bloquées, d’autres perturbées, la mobilisation s’agrippe à celle des cheminots. Mais sans coordination nationale, le mouvement étudiant ne parvient pas à avoir assez de visibilité pour mettre en difficulté la ministre. Et puis, il est tard. Le système s’applique déjà, les dés sont jetés. Au même moment, Frédérique Vidal et son équipe ont une tout autre angoisse, bien plus terre à terre : que l’algorithme #Parcoursup mouline, sans plantage.

    « L’opinion publique ne l’a pas mesuré, mais aucune analyse de convergence n’a été faite en amont. Aucune modélisation des données », assure un observateur. Dans les colonnes de Libé, le 5 juin, le think-tank Terra Nova s’étonnait qu’on ose ce genre « d’expérience grandeur nature ». Effectivement, 810 000 jeunes citoyens, ça fait beaucoup de cobayes

    Désespérant mais nécessaire à savoir. Ce gouvernement n’est qu’un ramassis de vautours prêts à dépecer le moindre dispositif qui n’œuvre pas suffisamment au maintien de l’élite en place.

    #éducation #sélection #manipulation #discrimination #loi_ORE #vidal

    https://seenthis.net/messages/706984 via ninachani


  • Avec l’exploitation des données on peut optimiser les pronostics des jeux.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3236

    On connaissait les probabilités en mathématiques qui donnent le résultat le plus rapproché à celui qui découle d’un calcul considéré juste, mais pas fixe en une conclusion réellement définie en son point unique. Elle fut utilisée par des comptables et des pronostiqueurs dans les jeux de société et les paris officiels, y compris les tombolas. L’époque de la science des données améliore les hypothèses conséquentes de plusieurs faits antérieurs et de même nature... Commençons par préciser l’élaboration de (...)

    Insolite, informations atypiques, monde, étrange, inexplicable, réalité, faits, animaux, spécial,

    / #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, médecine, sciences, technologie, ADN, vaccin, médicaments, (...)

    #Insolite,informations_atypiques,_monde,_étrange,_inexplicable,_réalité,_faits,_animaux,_spécial, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Avec l’exploitation des données on peut optimiser les pronostics des jeux.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3236

    On connaissait les probabilités en mathématiques qui donnent le résultat le plus rapproché à celui qui découle d’un calcul considéré juste, mais pas fixe en une conclusion réellement définie en son point unique. Elle fut utilisée par des comptables et des pronostiqueurs dans les jeux de société et les paris officiels, y compris les tombolas. L’époque de la science des données améliore les hypothèses conséquentes de plusieurs faits antérieurs et de même nature... Commençons par préciser l’élaboration de (...)

    Insolite, informations atypiques, monde, étrange, inexplicable, réalité, faits, animaux, spécial,

    / #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, médecine, sciences, technologie, ADN, vaccin, médicaments, (...)

    #Insolite,informations_atypiques,_monde,_étrange,_inexplicable,_réalité,_faits,_animaux,_spécial, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Les médecins résidents d’Algérie signent la plus longue grève de l’Histoire !
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3225

    Sans dialogue sérieux qui implique des solutions aux crises qui opposent salariés et employeurs, le service public en Algérie est loin d’être parfait, donc peu protégé des arrêts de travail qui n’assurent le citoyen de ses droits. Le cas des médecins résidents est éloquent, sur la gestion des droits de grève et des rapports qu’ont les décideurs à l’égard des salariés. La santé se trouve ainsi affectée par deux épiphénomènes, la mauvaise prestation au public et la fuite des cerveaux... Il y a à toutes les (...)

    mouvement social, monde, revendications, actions, politique, syndicat, lutte, travail, ouvriers,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, Proche-Orient,, #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage, (...)

    #mouvement_social,monde,_revendications,_actions,_politique,_syndicat,_lutte,_travail,_ouvriers, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #Maghreb,_Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Les médecins résidents d’Algérie signent la plus longue grève de l’Histoire !
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3225

    Sans dialogue sérieux qui implique des solutions aux crises qui opposent salariés et employeurs, le service public en Algérie est loin d’être parfait, donc peu protégé des arrêts de travail qui n’assurent le citoyen de ses droits. Le cas des médecins résidents est éloquent, sur la gestion des droits de grève et des rapports qu’ont les décideurs à l’égard des salariés. La santé se trouve ainsi affectée par deux épiphénomènes, la mauvaise prestation au public et la fuite des cerveaux... Il y a à toutes les (...)

    mouvement social, monde, revendications, actions, politique, syndicat, lutte, travail, ouvriers,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, Proche-Orient,, #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage, (...)

    #mouvement_social,monde,_revendications,_actions,_politique,_syndicat,_lutte,_travail,_ouvriers, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #Maghreb,_Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • « D’habitude, les gens comme vous se roulent par terre » : patients et médecins dénoncent les préjugés racistes du monde médical
    https://www.francetvinfo.fr/sante/mort-de-naomi-musenga/d-habitude-les-gens-comme-vous-se-roulent-par-terre-patients-et-medecin

    Les histoires de Karima et Asma ne sont pas uniques. Depuis l’affaire Naomi Musenga, les témoignages pullulent sous les hashtags #MédecineRaciste ou #SyndromeMediterranéen. Et les témoignages ne proviennent pas seulement des patients. Sous couvert d’anonymat, une gynécologue raconte à franceinfo comment elle a assisté, plusieurs fois, à des scènes racistes alors qu’elle était encore interne. Elle évoque ainsi les remarques d’un professeur lors d’une visite à ses patientes. « Nous passons devant une femme noire qui poussait des cris à chaque contraction. Jusque-là, rien d’anormal », raconte-t-elle. Quand la sage-femme s’interroge sur une éventuelle péridurale, « la réponse du gynécologue a été : ’Oh ces gens-là n’en ont pas besoin, ils ont l’habitude, ils endurent la douleur bien plus facilement que nous.’ »

    Une attitude décriée par la gynécologue qui évoque « une loi du silence ». « C’est véritablement un sujet délicat et les médecins ne se dénoncent pas entre eux. » Ce genre de comportements découle pourtant d’une expression bien connue dans le monde médical : le « syndrome méditerranéen ». « Ce n’est pas quelque chose qu’on apprend à la faculté de médecine, mais dont on peut nous parler pendant les stages », confirme le médecin Baptiste Beaulieu. « C’est un terme officieux qui sert à désigner les comportements d’exagération dans l’expression de la douleur qu’on retrouverait chez les personnes du pourtour méditerranéen. »

    #racisme #violences_medicales #discrimination

    https://seenthis.net/messages/697471 via mad meg


  • Zimbabwe, second pays d’Afrique à dépénaliser le cannabis, à qui le tour ?
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3192

    « Africans a-liberate Zimbabwe » est dite par le rasta Bob Marley qui s’affichait souvent avec son joint de cannabis à la bouche devait donc se réjouir de la décision. Ce pays vient de légaliser cette drogue. Le continent africain, déjà l’un des plus grands producteurs mondiaux de marijuana et de cannabis, a un marché non-négligeable pour ce produit. Il est évalué à 80 milliards de dollars par an, selon des experts qui suivent l’une des plus vieilles pratiques humaines, frappée d’interdiction au début (...)

    Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, primauté

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, (...)

    #Actualité,_événement,_opinion,_intérêt_général,_information,_scoop,_primauté #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • Zimbabwe, second pays d’Afrique à dépénaliser le cannabis, à qui le tour ?
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3192

    « Africans a-liberate Zimbabwe » est dite par le rasta Bob Marley qui s’affichait souvent avec son joint de cannabis à la bouche devait donc se réjouir de la décision. Ce pays vient de légaliser cette drogue. Le continent africain, déjà l’un des plus grands producteurs mondiaux de marijuana et de cannabis, a un marché non-négligeable pour ce produit. Il est évalué à 80 milliards de dollars par an, selon des experts qui suivent l’une des plus vieilles pratiques humaines, frappée d’interdiction au début (...)

    Actualité, événement, opinion, intérêt général, information, scoop, primauté

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #fait_divers,_société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition, Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, (...)

    #Actualité,_événement,_opinion,_intérêt_général,_information,_scoop,_primauté #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • China Will Always Be Bad at Bioethics – Foreign Policy
    http://foreignpolicy.com/2018/04/13/china-will-always-be-bad-at-bioethics
    https://foreignpolicymag.files.wordpress.com/2018/04/gettyimages-53309209.jpg

    It’s no accident that the Chinese government is leading the world in medical advances — and in dangerous ethical lapses.

    (…) the justification of individual sacrifice for the greater good is contrary to any principle-based bioethics framework. When Jesse Gelsinger died at the University of Pennsylvania as the first casualty of gene therapy in 1999, the tragedy halted this type of experimental treatment on humans for several years in the United States, and it still serves as a somber reminder for the medical community. Had the death occurred in China, it would most likely have been either covered up or turned into propaganda depicting Gelsinger as a national martyr.

    le titre est affreux et l’article sans doute biaisé, mais aussi plein de bonnes questions et d’infos

    #santé #médecine #recherche #éthique #Chine #parti_unique

    https://seenthis.net/messages/689200 via Fil


  • La menace d’une maladie encore inconnue fait alerte auprès de l’OMS.
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3184

    La mystérieuse maladie qui intéresse l’OMS est soupçonnée provenir des animaux, classée parmi les infections « zoonotiques ». Elle est là, sans être identifiée. Selon l’agence onusienne, la prochaine épidémie mondiale sera gravement meurtrière, c’est pour cela qu’il faut se préparer n’hésitent pas à insister les experts. Tel un manifeste basé sur le principe de précaution, concernant un agent pathogène qui n’a même été découvert, c’est aussi le même mode que celui des lanceurs d’alertes. C’est comme un projet (...)

    Insolite, informations atypiques, monde, étrange, inexplicable, réalité, faits, animaux, spécial,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes, Ecologie, (...)

    #Insolite,informations_atypiques,_monde,_étrange,_inexplicable,_réalité,_faits,_animaux,_spécial, #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux


  • La menace d’une maladie encore inconnue fait alerte auprès de l’OMS.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3184

    La mystérieuse maladie qui intéresse l’OMS est soupçonnée provenir des animaux, classée parmi les infections « zoonotiques ». Elle est là, sans être identifiée. Selon l’agence onusienne, la prochaine épidémie mondiale sera gravement meurtrière, c’est pour cela qu’il faut se préparer n’hésitent pas à insister les experts. Tel un manifeste basé sur le principe de précaution, concernant un agent pathogène qui n’a même été découvert, c’est aussi le même mode que celui des lanceurs d’alertes. C’est comme un projet (...)

    Insolite, informations atypiques, monde, étrange, inexplicable, réalité, faits, animaux, spécial,

    / #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes, Ecologie, (...)

    #Insolite,informations_atypiques,_monde,_étrange,_inexplicable,_réalité,_faits,_animaux,_spécial, #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux



  • #CUBA c’est plus de #coopération médicale que tout le « monde riche » réuni
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/cuba-cest-plus-de-cooperation-medicale-monde-riche-reuni

    par Ivena Belén Ruiz, José Manzaneda Avez-vous lu, dans un des grands médias du « monde libre », que 48 000 coopérants cubains sont actuellement à l’œuvre dans 66 pays du Sud, soit un nombre plus élevé que tous les coopérants des « pays riches » réunis ? Avez-vous lu, dans notre grande presse, qu’au Venezuela la coopération cubaine a sauvé […]

    #3-INTERNATIONAL #articles #aides_aux_pays_en_développement_cuba_socialiste #médecine #santé


  • #Suicides à l’#hôpital : mourir pour être entendu
    http://www.parismatch.com/Actu/Societe/suicides-a-l-hopital-mourir-pour-etre-entendu-1391846
    http://resize1-parismatch.ladmedia.fr/r/940,628/l/logo/w/dpmvkmQ5u0fsJNBrcdvUhDoyd3FzK2g2YjlEYnpVNzJxTXpiWE1nPT0=/img/var/news/storage/images/paris-match/actu/societe/suicides-a-l-hopital-mourir-pour-etre-entendu-1391846/23056166-1-fre-FR/suicides-a-l-hopital-mourir-pour-etre-entendu.jpg

    La #rentabilité ne fait-elle pas partie du service public ?
    Pas en #médecine. C’est une hérésie. Comment oser dire : “Toi, tu as un cancer un peu métastasé, tu n’es pas prioritaire.”

    Le système de santé était-il obsolète ?
    Pas du tout ! On a des centres de recherche et des secteurs dont l’innovation est reconnue dans le monde entier. Certes, des services devaient être réformés, en lien avec l’évolution des besoins, mais le gouvernement a imposé brutalement sa volonté de réforme. En outre, côté médical, on favorise une course à l’#élitisme. La figure charismatique du professeur des universités-­praticien hospitalier (PU-PH), au sommet de la #hiérarchie, et les usages féodaux d’un autre temps perdurent. Le PU-PH a le pouvoir d’écraser celui qui est trop brillant, surtout en fin de carrière, pour rester le référent. Inversement, le vieux chef de service qui aura tout transmis va se faire dégager par son élève. Quant au directeur omnipotent, il peut casser un service pour le donner à son protégé et asseoir ainsi son pouvoir au sein de l’établissement. Cette lutte clanique brise la chaîne humaine d’une équipe médicale. Le #harcèlement moral entre médecins est terrible, dû à leur formation, très concurrentielle : dès la première année de médecine, ils doivent se positionner dans des systèmes de parrainage. Ensuite, leurs propos restent d’une grande cruauté quand ils intègrent l’hôpital qui devient un bassin de moqueries, d’humiliations et d’isolement, intenables pour qui ne joue pas le jeu.

    #organisation

    https://seenthis.net/messages/648363 via Agnès Maillard


  • Interpreting Signals in the Labor Market: Evidence from Medical Referrals, by Heather Sarsons
    https://scholar.harvard.edu/files/sarsons/files/sarsons_jmp.pdf

    This paper provides evidence that a person’s gender influences the way others interpret information about his or her ability and documents the implications for gender inequality in labor markets. Using data on primary care physicians’ (PCPs) referrals to surgeons, I find that PCPs view patient outcomes differently depending on the per-
    forming surgeon’s gender. PCPs become more pessimistic about a female surgeon’s ability than a male’s after a patient death, indicated by a sharper drop in referrals to the female surgeon. However, PCPs become more optimistic about a male surgeon’s ability after a good patient outcome, indicated by a larger increase in the number of
    referrals the male surgeon receives. PCPs also change their behavior toward other female surgeons after a bad experience with one female surgeon, becoming less likely to refer to new women in the same specialty. There are no such spillovers to other men after a bad experience with one male surgeon

    #sexisme #médecine #étude_récente #statistiques

    https://seenthis.net/messages/645003 via Fil


  • Au-delà du Mirena : que nous apprennent les polémiques récentes sur la #gynécologie-obstétrique ? - Pour une Médecine Engagée Unie Et Féministe
    https://www.pourunemeuf.org/2017/11/06/dela-mirena-apprennent-polemiques-recentes-gynecologie-obstetrique

    Côté théorie, on apprend par exemple à la faculté de #médecine l’adage « toute femme en âge de procréer est enceinte jusqu’à preuve du contraire » et ce, quels que soit ses dires (c’est même un classique des questions lors des examens écrits). Cela équivaut en réalité à apprendre que la parole des patientes ne vaut rien.

    Côté pratique, l’apprentissage de la médecine se fait beaucoup par compagnonnage, c’est-à-dire par l’exemple de ses maîtres de stage. Même sans l’expliciter, on reproduit les comportements de ses pairs : la façon dont les enseignant·e·s parlent des patientes, la façon dont ils abordent les questions du choix notamment en matière de contraception, la façon dont ils recueillent le consentement (à commencer par le consentement à être examiné en présence de ou par un·e étudiant·e) a autant voire plus d’influence sur l’exercice futur de l’étudiant·e que la théorie enseignée dans les livres ou à l’école.

    L’enseignement théorique peut parfois être plein de bonnes intentions : en tant qu’étudiant·e en médecine on apprend d’ailleurs bêtement par cœur les formules « information claire et loyale », « consentement libre et éclairé ». Mais si, dans les stages, les praticien·ne·s n’appliquent pas ces principes, ces mots et ce qu’ils impliquent ne seront jamais compris.

    Il faut souligner également que même si un·e étudiant·e le voulait, il est très difficile de questionner des mauvaises pratiques face à des soignant·e·s « seniors » lors d’un stage.

    Les soignant·e·s font obstacle à une remise en cause individuelle et collective de la part du corps médical, indispensable à une médecine de qualité. Accepter que le #sexisme est systémique, c’est accepter que l’on puisse être soi-même sexiste. Il en va de même pour l’exercice du pouvoir médical : accepter que le système médical est maltraitant de par son organisation, son fonctionnement, sa pratique… c’est devoir accepter que l’on puisse nous-même être maltraitant. Les femmes se retrouvent victimes à double-titre : des #violences sexistes et des violences médicales, qui prennent donc une forme particulière à leur encontre.

    https://seenthis.net/messages/642662 via Agnès Maillard


  • Après la fasseté des études scientifiques, la ridicule publicité des articles
    https://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article3160

    Nous avons dénoncé, par le passé, les faussaires en matière de recherche scientifique. Maintenant ce sont les dénonciateurs, les journalistes qui travaillent pour vulgariser les découvertes les plus pertinentes et utiles à la société, qui sont sont visés par la fausseté et l’approximation de leurs exposés. Si les résultats de recherche scientifiques présentaient des conquêtes vivement démentis par la réalité, nombreux articles ont pour but la publicité cachée ! Nous commencerons par cette source utile qui (...)

    Internet et entreprises qui soumettent des articles pour des liens retours.

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, journaliste, poète, poésie, livre, écrits, #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, médecine, sciences, technologie, ADN, vaccin, (...)

    #Internet_et_entreprises_qui_soumettent_des_articles_pour_des_liens_retours. #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #_journaliste,_poète,_poésie,_livre,_écrits #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes #Internet,_Web,_cyber-démocratie,_communication,_société,_médias