• The Platform Press : How Silicon Valley reengineered #journalism - Columbia Journalism Review via @opironet
    https://www.cjr.org/tow_center_reports/platform-press-how-silicon-valley-reengineered-journalism.php

    Avec une chronologie bien dense à la fin.

    2000

    October 23: Google AdWords launches.

    2002

    October 4—21: Harvard study finds 113 white nationalist, Nazi, anti-Semitic, and radical Islamic sites, and at least one fundamentalist Christian site, were removed from French and German Google listings.

    2004

    February 2: Facebook launches as a Harvard-only social network.

    2006

    January 23: Google News formally launches; had been in beta since September 2002.
    January 25: Google launches Google.cn, adhering to China’s censorship policies until March 2010.
    July 15: Twttr (later renamed Twitter) is released. “Tweets” can only be 140 characters.
    September 5: Facebook News Feed launches and displays activity from a user’s network.
    September 10: Google delists Inquisition21, a website seeking to challenge potentially incorrect child pornography convictions in the UK. Google implies the delisting is because Inquisition21 tried to manipulate search results.

    2007

    January 10: Facebook launches mobile site m.facebook.com.
    April 16: Google’s Terms of Service unveiled, including provisions granting Google “perpetual, irrevocable, worldwide, royalty-free, and non-exclusive license to reproduce, adapt, modify, translate, publish, publicly perform, publicly display and distribute any Content which [users] submit, post or display on or through, the Services.”

    2008

    October 7: Apple launches iOS App Store.
    October 22: Android OS Google Play store launches.
    December 30: Facebook removes a photo of a mother breastfeeding babies, leading to protests.

    2009

    February 4: Facebook’s Terms of Service altered to remove the automatic expiry of Facebook’s license to use individuals’ names, likenesses, and images if an account was deleted.
    February 24: WhatsApp, a mobile messaging app company, is founded, and the app is released in May of 2009.

    2010

    January 14: Links to Encyclopedia Dramatica’s “Aboriginal” article removed from Google after complaint; Google defended decision on grounds that the content represented a violation of Australia’s Racial Discrimination Act.
    March 22: Google announces it will no longer adhere to Chinese censorship policies by redirecting Chinese users to its Hong Kong domain.
    October 6: Instagram, a photo-based social network, is released.
    October 21: News Corporation axes “Project Alesia,” a potential competitor to Google News, over concerns about cost and readiness of proposed partners.

    2011

    September 26: Snapchat, a mobile app for disappearing messages, is released.
    October 12: iOS Apple Newsstand app to read a variety of publications is released.
    November 2: Twitter begins to “curate” results on its timeline.

    2012

    February 16: Facebook’s internal “Abuse Standards” leaked, including policy to filter out content containing images of maps of Kurdistan and of burning Turkish flags.
    March 1: Fundamental rewrite of Google’s Terms of Service, adding rights for Google to “use, host, [and] store” any content submitted by users.
    April 9: Facebook buys Instagram for $1 billion.
    May 31: Google launches a feature that informs Chinese users which keywords are censored. (The feature is removed in early December.)

    2013

    January 19: After backlash, Instagram scales back earlier announcement on changing Terms of Use to allow for selling user data.
    June 20: Announcement that video is coming to Instagram
    October 1: Canadian photographer Petra Collins’ Instagram account deleted because of a selfie which displayed visible pubic hair beneath her bikini bottom; challenged by Collins as it did not break Instagram’s terms.
    October 3: Snapchat Stories, a compilation of “snaps” a user’s friends see, launches.
    November 11: Update to Google’s Terms of Service, clarifying how profile name and photo might appear in Google products.
    November 20: Android OS Google Play Newsstand app to read a variety of publications launches.

    2014

    January 30: Facebook launches Paper, an effort at personalized news, and Trending.
    February 19: WhatsApp bought by Facebook for $19 billion.
    April 1: Algorithm introduced on Instagram to tailor the “Explore”/“Popular” tab to each user.
    April 14: Update to Google’s Terms of Service, including provision to automatically analyze content such as emails when content is sent, received, and stored.
    April 24: Launch of Facebook Newswire, powered by Storyful. While it was eventually folded, it allowed publishers to embed “newsworthy” content from Facebook into own material, use platform for newsgathering and storytelling.
    May 19: In Russia, Twitter blocks pro-Ukrainian accounts following threats to bar the service if it did not delete tweets violating Russian law.
    May 30: Google launches tool that enables Europeans to request “right to be forgotten” in response to ruling by European Court of Justice.
    June 13: Google ordered by Canadian court to remove search results that linked to websites of Datalink, which sold technology alleged to have been stolen from a competitor.
    June 17: Snapchat Our Story, a public Story aggregating many users’ activity around an event launches.
    June 23: Facebook News Feed algorithm altered to increase priority of video.
    July 15: Geofilters on Snapchat are released.
    July 25: Twitter blocks an account belonging to @boltai, a hacker collective that leaked internal Kremlin documents.
    August 25: Facebook News Feed algorithm altered to reduce priority of clickbait.
    October 22: German publishers concede defeat to Google in long-running dispute over attempt to charge license fees.
    December 18: Google removes links to articles that criticized Australian organization Universal Medicine, an alleged cult.

    2015

    January 12: Instagram deletes account of Australian photo and fashion agency due to a photograph with pubic hair outside bikini bottoms. (Account reactivated January 21.)
    January 20: Facebook News Feed algorithm altered to “show fewer hoaxes.”
    January 21: WhatsApp Web launches.
    January 27: Snapchat Discover launches. Selected publishers create a daily Discover channel, like a mini interactive magazine with an advertising revenue split arrangement where publishers can sell for 70 percent of revenue, or let Snapchat sell for 50 percent.
    March 3: Instagram carousel ads launch.
    March 9: Twitter acquires live streaming app Periscope.
    March 31: Twitter rolls out Curator, which allows publishers to search and display tweets based on hashtags, keywords, location, and other specific details.
    April 13: Snapchat gets rid of brand stories, also known as sponsored stories, after six months.
    April 21: Facebook tweaks News Feed to emphasize family and friends because people are worried about “missing important updates.”
    April 27: Snapchat hires Peter Hamby from CNN and announces plans to hire more journalists for the election.
    April 27: Google announces Digital News Initiative with eight European publishers.
    May 7: Facebook releases internal research on filter bubbles that finds “most people have friends who claim an opposing political ideology, and that the content in peoples’ News Feeds reflect those diverse views.”
    May 7: Snapchat will charge advertisers 2 cents per view for ten second ads in between Discover slides (up to four slots) and during videos. This plan is called Two Pennies. It was previously 15 cents.
    May 12: Facebook announces Instant Articles, faster loading articles on Facebook for iPhone,and original launch partners. Ads are embedded in article, and there is a 70/30 revenue share with publishers if Facebook sells the ad.
    June 8: Apple News app announced to replace the Newsstand app. Like Facebook Instant Articles, a 70/30 revenue share with publishers if Apple sells ads against their content.
    June 15: Facebook’s News Feed algorithm updated to prioritize time spent on a story above engagement.
    June 22: Google News Lab announced to support technological collaborations with journalists.
    June 23: Instagram changes Explore to allow users to follow real-time news more easily by sorting by location and recency.
    July 1: Automatic bans imposed on Facebook accounts using an offensive slang term for Russians. Similar Russian insults towards Ukrainians (such as ‘hohol’) were not deleted.
    July 27: Snapchat axes Yahoo! and Warner Music from Discover, replaces them with BuzzFeed and iHeartRadio.
    Late July: Snapchat’s ad team starts selling against Discover.
    August 5: Facebook Live video launches for public figures.
    August 27: Snapchat Discover expands from 12 to 15 partners. In the past, they cut old partners to add new ones so all 12 fit on one screen.
    September 9: Using the Facebook ad platform technology, Instagram’s advertising platform expands globally, allows for more targeting and ad format flexibility.
    September 22: Facebook allows publishers to create Instant Articles in their own content management systems.
    September 23: Facebook releases 360 video. Users can move their phones for a spherical view within a video.
    October 6: Twitter Moments, curated tweets around top stories, launches.
    October 7: Google announces Accelerated Mobile Pages (AMP) project, which will allow publishers’ stories to load more quickly from search results.
    October 21: Twitter announces partnerships with firms such as Spredfast, Wayin, Dataminr, ScribbleLive, and Flowics at its developer conference.
    October 22: Google announces it has signed up over 120 news organizations for its Digital News Initiative, including the BBC, The Economist, and Der Spiegel.
    October 27: Twitter announces it will discontinue video-sharing app Vine.
    October 28: Snapchat Terms of Service updated: requests right to reproduce, modify, republish, and save users’ photos, specifically in relation to Live Stories.
    October 29: Instagram allows businesses to use Facebook’s Ads Manager and to run campaigns across Facebook and Instagram.
    October 31: Instagram conducts its first video curation for Halloween.
    November 10: Instagram partner program launches; a group of 40 adtech, content marketing, and community management companies that work to help businesses on Instagram.
    November 11: Facebook Notify, a real-time notification news app, is launched.
    November 13: Snapchat launches Official Stories, Stories from verified brands or influencers.
    November 23: Snapchat launches Story Explorer, which allows users to focus on a specific moment from a story, but from additional users and perspectives.
    November 30: Snapchat allows publishers to deep link back to Snapchat content from elsewhere, like other social platforms.
    December 3: Facebook releases Live video to the public.
    December 9: Facebook tweaks News Feed so it works with poor connections, like 2G. Facebook also allows publishers to sell Instant Article ad campaigns instead of having to make those ads part of their own site package, to have one ad for every 350 words of an Instant Article (up from one ad per 500 words), and to control link outs at bottom of Instant Articles.
    December 2: Snapchat makes a Story for live/breaking news during San Bernardino.
    December 9: Google announces AMP rollout timeline; pages will go live in February.
    December 15: German government strikes deal with outlets who agree to delete hate speech from their sites within 24 hours, in response to increasing racism online.

    2016

    January 5: Digiday reports that Snapchat, up to 23 Discover partners, is rumored to be building their own ad interface API, like Facebook, to target ads to users instead of publications.
    January 11: Instagram publishes its first live video curation for the Golden Globes.
    January 19: Nielsen expands Twitter TV Ratings to include Facebook conversations around TV shows, called Social Content Ratings.
    January 21: Facebook opens Audience Optimization to publishers to target specific readers.
    January 26: The Facebook Audience Network can be used by publishers to sell ads on their mobile sites.
    January 26: Apple plans to make subscription-only content available in the News app; publishers can only post free articles or excerpts that drive people to subscribe.
    January 27: Facebook reveals forthcoming “reactions” in the US, which had already been tested elsewhere in the world.
    January 28: Facebook Live expands to all iPhone users.
    January 28: Snapchat launches a show called “Good Luck America” with Peter Hamby.
    February 4: WhatsApp increases group chat user limit to 256 people, aiming to increase enterprise appeal, including to publishers.
    February 9: Google AMP announces solutions for subscription-supported publications, and Adobe Analytics integration.
    February 10: Twitter changes algorithm to make sure users see tweets they are likely to care about.
    February 10: On Instagram, publishers can now see video views and can do account switching. Instagram hits 200,000 advertisers, and 75 percent are outside of the US.
    February 12: Reports that Snapchat will let users subscribe to Discover channels and that it will go from logo button to magazine cover look by May.
    February 24: Google AMP articles go live.
    February 25: Snapchat partners with Nielsen Digital Ad Ratings to measure, transparently, the effectiveness of ad campaigns.
    February 26: Facebook Live rolled out to all Android users.
    February 28: Snapchat Live Stories, beginning with the Oscars, will be viewable on the web for special occasions.
    March 1: Facebook changes algorithm to prioritize Live Video, especially Live video that is broadcasting.
    March 15: Instagram announces that starting in May users’ feeds will be algorithmically driven, instead of real-time.
    March 15: Apple News app opens to all publishers.
    March 24: On Facebook, publishers can see daily activity around a video.
    March 29: Snapchat Terms of Service updated to add the potential to incorporate third-party links and search results in Snapchat services.
    March 31: Facebook creates option for publishers to autoplay and non-autoplay video ads in Instant; can have pre-roll video ads in any editorial video; and can have one more ad unit at the base of articles.
    April 5: Twitter announces live video deal to stream NFL games, and begins pushing for live video deals with publishers.
    April 7: Facebook allows Live Video within groups and events, live reactions from viewers, live filters, the ability to watch live with friends, a live map, and also live video in trending and search.
    April 8: Branded content will be allowed as Facebook Instant Articles with the sponsor tagged.
    April 12: Facebook makes several announcements at F8 that are relevant to publishers: the Live video API will be open for publishers who want to experiment/innovate; Instant Articles is open to all publishers; publishers will be able to use messenger bots to distribute stories.
    April 21: Facebook tweaks the algorithm to focus on articles people are likely to spend time viewing.
    April 28: Twitter moves to the News category in the Apple app store.
    May 9: Gizmodo reveals details that Facebook’s Trending Topics is actively curated by people who “suppressed” conservative news.
    May 12: Facebook releases a 28-page internal document outlining guidelines for staff curating Trending Topics, in response to media reporting suggesting potential bias.
    May 19: Instagram adds video to carousel ads.
    May 23: Facebook’s general counsel responds to Congress Republicans concerned about bias with a letter; the previous week, Facebook’s legal team met with Chairman of the US Senate Commerce Committee John Thune.
    May 24: Instagram adds media buying as fourth advertising partner category.
    May 24: Facebook says it will revise the way it curates its Trending topics section, including no longer using external websites to validate a story’s importance.
    May 24: Twitter announces changes to simplify Tweets including what counts toward your 140 characters, @names in replies and media attachments (like photos, GIFs, videos, and polls) will no longer “use up” valuable characters.
    May 26: Facebook allows for their Audience Network to be used for ads to be seen off-Facebook, a move seen as competitive with Google.
    June 2: Facebook Notify is shut down.
    June 2: Google AMP launches in France, Germany, Italy, UK, Russia, and Mexico.
    June 7: Google announces preliminary results from AMP showing that 80 percent of publishers are seeing higher viewability and 90 percent are seeing higher engagement.
    Between June 6 and 12: Intel becomes the first brand to publish content directly to Instant Articles.
    June 9: Facebook launches 360 photo. Users can move their phones for a spherical view within a photo.
    June 16: Snapchat announces an online magazine called Real Life.
    June 21: Twitter Engage launches, allowing for better insights and data. Also, the length of user video is increased from 30 to 140 seconds.
    June 22: The Wall Street Journal reports that Facebook has made deals worth more than $50 million with 140 video creators, including publishers, to use Live, since those partnerships were first announced in March.
    June 29: Facebook’s algorithm changes to place further emphasis on family and friends and on creating a feed that will “inform” and “entertain.”
    July 6: Snapchat introduces Memories.
    July 14: Facebook Instant Articles can be posted to Messenger.
    July 19: Google announces AMP for ads, to bring ads to the same load time as AMP articles.
    July 11—12: Twitter announces multiple live video deals, including with CBS, Wimbledon, and Bloomberg.
    August 2: Instagram Stories launches. A compilation of updates a user’s friends see; a Snapchat Stories clone.
    August 4: Facebook tweaks the News Feed to reduce clickbait.
    August 9: Facebook blocks ad blockers.
    August 11: Facebook’s News Feed is modified to place emphasis on “personally informative” items.
    August 26: Facebook Trending becomes fully algorithmically driven.
    August 27: Apple changes its Spotlight feature so that articles open in-app, hurting publishers.
    September 7: Snapchat axes Local Stories.
    September 8: Google releases a study of more than 10,000 mobile domains showing that speed matters for engagement and revenue.
    September 12: Twitter announces a live streaming partnership with Cheddar.
    September 15: Publishers can sell subscriptions within the Apple News app; Apple keeps 30 percent of subscriptions made through the app, and 15 percent of renewals.
    September 15: Improvements are made to call to action button on Instagram ads to make them more visible; with video, though, the destination URL opens first within Instagram with the video continuing to play at the top.
    September 20: All Google search results, not just the carousel, now show AMP pages.
    September 23: Snapchat announces Spectacles and becomes Snap, Inc.
    September 29: Twitter opens Moments to everyone.
    September 30: Updates to Google AMP so it better supports a variety of ad sizes.
    October 12: Facebook also allows for additional ad formats for publishers in Instant Articles.
    October 17: Signal, for newsgathering on Facebook, will include a Live Video column.
    October 18: Snapchat switches from a revenue sharing arrangement with publishers on Discover to an up-front licensing arrangement.
    October 20: Facebook allows 360 photo and video within Instant Articles.
    October 28: Facebook rolls out a voting planner for users where they can view and save the initiatives and candidates they will select.
    November 10: Instagram introduces ability to add “see more” links to Instagram Stories.
    November 11: After controversy, Facebook will curb ethnic affinity marketing by advertisers focused on, for example, credit or housing, who target users based on whether Facebook has determined they are likely Latino or Asian American, for example.
    November 11: Facebook buys CrowdTangle, which is used by publishers for analytics.
    November 11: Vertical ads are allowed on Instagram.
    November 16: Facebook will work with more third parties to ensure the integrity of their metrics after they miscounted publisher performance.
    November 19: In response to post-election pressure, Mark Zuckerberg addresses Facebook’s role in fake news.
    November 21: Instagram Stories introduces Live Stories for live video streaming.
    November 22: To be allowed into China, Facebook built a censorship tool into its platform.
    December 5: Facebook, Microsoft, Twitter, and YouTube partner to address terrorism content online.
    December 5: In an effort to combat misinformation, Facebook prompts users to report “misleading language.”
    December 5: Google updates its search bar so that there is no longer an autocomplete that reads “are Jews evil.”
    December 12: Facebook launches Live 360 video. Users can have a spherical view of live video.
    December 14: Facebook begins talks with video producers and TV studios for original content.
    December 20: Facebook launches Live Audio. Allows for formats like news radio.
    December 22: Business Insider reports that Twitter inadvertently inflated video ad metrics.

    2017

    January 9: Recode reports that Facebook will allow mid-roll video ads, with 55 percent of revenue going to publishers.
    January 11: Facebook announces the Facebook Journalism Project, to work with publishers on product rollouts, storytelling formats, promotion of local news, subscription models, training journalists, and, on the fake news front, collaborating with the News Literacy Project and fact checking organizations. On the same day, TechCrunch reports Facebook agrees to censor content in Thailand at government’s request.
    January 11: Instagram Stories will now have ads, and insights are increased, as the platform hits 150 million users.
    January 12: Snapchat releases a universal search bar.
    January 17: News that Facebook will end Live video deals with publishers in favor of longer more premium video.
    January 19: Snapchat will allow ad targeting using third-party data.
    January 23: Snapchat updates publisher guidelines: content must be fact checked and cannot be risqué, and will offer some an “age gate” and will require graphic content warnings.
    January 24: Instagram makes Live Stories available globally.
    January 25: News that Facebook begins testing Stories, like those on Instagram and Snapchat, at the top of the mobile app in Ireland. Facebook also updates Trending to show publisher names, identify trends by number of publishers and not engagement on a single post, and show everyone in a region the same content. In Thailand and Australia, Facebook will have ads like the ones that are in News Feed inside of Messenger.
    January 25: Recode reports that more than 200 publishers have been banned from Google’s AdSense network in an effort to combat fake news.
    January 26: Facebook’s News Feed algorithm will reward publishers/videos that keep people watching and mid-roll ads won’t play until 90 seconds.
    January 26: Twitter’s Explore tab will allow users to see trends, Moments, Live, and search.
    January 30: Twitter’s VP of engineering announces an effort to combat harassment.
    January 30: Snapchat announces IPO.
    January 31: Facebook updates the algorithm to prioritize “authentic” content and will surface posts around real-time/breaking news. Facebook also announces new and expanded partnerships with Nielsen, ComScore, DoubleVerify (for a total of 24 third-party entities) to give better insights into performance of ads.
    February 1: Instagram introduces Albums feature in limited release. Widespread release later in the month.
    February 2: Snapchat IPO documents show that media partners were paid $58 million, and that Snap-sold ad revenue was 91 percent.
    February 6: Google allows for AMP articles URL to indicate the publisher’s name and not just Google.
    February 6: News surfaces that a Syrian refugee identified as a terrorist pursues legal action against Facebook on grounds of “fake news.”
    February 7: Twitter continues efforts to combat harassment and improve quality, by “stopping the creation of new abusive accounts, bringing forward safer search results, and collapsing potentially abusive or low-quality Tweets.”
    February 8: News surfaces that French publishers complain of effort required for anti-fake news partnership with Facebook.
    February 10: Facebook further pushes for transparency around ads and says it will allow for a third-party audit.
    February 13: The Washington Post joins Snapchat Discover as Discover shifts to allow for breaking news.
    February 13: TechCrunch reports that Twitter will reduce its support for ad products that are not drawing advertisers.
    February 14: Facebook announces an app for Apple TV and Amazon Fire that will allow people to watch Facebook videos on their TVs.
    February 14: Autoplay videos on Facebook will play with sound.
    February 14: Google pulls two anti-Semitic sites off its ad platform.
    February 16: Mark Zuckerberg writes a nearly 6,000 word manifesto, “Building Global Community,” on the future of Facebook and global civil society.
    February 17: Facebook invites media companies to its offices to talk about products to come throughout the year.
    February 20: Facebook allows users to send photos and videos from the in-app camera.
    February 20: WhatsApp launches Snapchat clone, Status.
    February 23: Mid-roll video ads begin on Facebook, following an announcement in January.

    #journalisme
    #médias_sociaux

    https://seenthis.net/messages/591967 via tbn


  • L’unité à gauche ou le néant
    https://blog.monolecte.fr/2017/03/06/lunite-a-gauche-ou-le-neant

    Notre système électoral échoue à sélectionner le personnel le plus apte à gouverner. Il est — au contraire et structuralement — le tremplin des ambitieux, des sans scrupules et surtout des arrogants qui s’estiment supérieurs à tous les autres en général et au peuple en particulier. L’idée qu’il nous faut nous serrer les coudes pour… Lire plus

    #Pol-éthique #confiscation_démocratique #élection #Les_Affabulateurs #médias #politique


  • Agents de dispersion
    https://blog.monolecte.fr/2017/04/19/agents-de-dispersion

    L’autre jour, je discutaillais au téléphone avec Frédéric et nous nous faisions la remarque de notre inévitable dispersion sur les réseaux sociaux, cette espèce de malström à idées. Bien sûr, le constat connexe et inévitable était que plus nous nous adonnions à la discussion en ligne et moins nous étions créateurs d’un contenu construit, utile… Lire plus

    #Le_Monolecte_expliqué_aux_enfants #débat #Internet #médias #technologie


  • L’Italie met un coup d’arrêt à l’offensive de Bolloré
    https://www.mediapart.fr/journal/economie/200417/litalie-met-un-coup-darret-loffensive-de-bollore

    Accusé d’enfreindre la loi sur les concentrations par l’autorité de régulation des #médias et des télécoms italiens, l’homme d’affaires est obligé de choisir entre les #télécommunications et les médias. Au nom de la #Liberté_de_la_presse.

    #Economie #concentration #Mediaset #Silvio_Berlusconi #Telecom_italia #Vincent_Bolloré #Vivendi_Universal


  • Agents de dispersion
    https://blog.monolecte.fr/post/2017/04/19/agents-de-dispersion

    L’autre jour, je discutaillais au téléphone avec Frédéric et nous nous faisions la remarque de notre inévitable dispersion sur les réseaux sociaux, cette espèce de malström à idées. Bien sûr, le constat connexe et inévitable était que plus nous nous adonnions à la discussion en ligne et moins nous étions créateurs d’un contenu construit, utile… Lire plus

    #Le_Monolecte_expliqué_aux_enfants #débat #Internet #médias #technologie


  • Gabriele Del Grande, journaliste italien, réalisateur du film #Io_Sto_con_la_sposa (qui a gagné le Grand Prix au Festival des droits de l’homme à Genève il y a 2 ans) a été arrêté il y a 10 jours en Turquie.
    Il travaillait à son nouveau projet : un livre sur la naissance de l’ISIS. Son livre, #Un_partigiano_mi_disse, a été, comme le film Io sto con la sposa, produit via crowdfunding.

    Je vais mettre ici les nouvelles concernant son cas. Elles ne sont pas bonnes pour l’instant.
    Il y a quelques jours les autorités turques l’ont déplacé et mis dans une autre prison, et il a été placé en isolement. Il n’a pas eu la possibilité d’avoir de contacts ni avec la famille ni avec le consul italien en Turquie. Les turcs ne lui ont pas donné la possibilité de voir un avocat.
    Hier il a finalement pu appeler sa compagne, selon la presse italienne, où il a dit qu’il commençait une grève de la faim...

    http://i.imgur.com/qmeilFl.png
    –-> vu sur FB le 19.04.2017
    #Gabriele_Del_Grande #Turquie #arrestation #journalisme #médias

    Je vais mettre ci-dessous les nouvelles que je trouve sur Gabriele.
    cc @albertocampiphoto

    https://seenthis.net/messages/590795 via CDB_77


  • Quand France Inter et Europe 1 découvrent opportunément l’ALBA
    http://www.medelu.org/Quand-France-Inter-et-Europe-1

    La campagne pour l’élection présidentielle française vient de faire un détour par l’Amérique latine et les Caraïbes. Mais pas à l’avantage d’un candidat et de certains journalistes qui ont étalé leur ignorance des affaires de la région, en même temps que leur parti pris. Déjà, comme le Singe de la fable de La Fontaine qui, plastronnant devant le Dauphin, prenait le Pirée pour un homme, Emmanuel Macron avait pris la Guyane pour une île. Toujours cette attraction de l’off shore qui n’étonnera pas chez un ancien banquier… Retraversons l’Atlantique. Ces derniers jours, dans les matinales de certaines radios – notamment celles de Patrick Cohen (France Inter) et Fabien Namias (Europe 1) – les auditeurs ont été pris à témoin d’un scandale sans doute aussi énorme, si l’on en juge par le temps d’antenne qui lui (...)

    #ALBA #Médias #Journalisme #Jean-Luc_Mélenchon


  • #Syrie : le célèbre journaliste américain indépendant #robert_parry dénonce la #propagande de #guerre.
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/syrie-celebre-journaliste-americain-independant-robert-parry-d

    Robert Parry est un célèbre journaliste d’investigation américain, reconnus par de nombreux prix prestigieux et notamment pour son travail sur l’affaire des « Contras ». Robert Parry lance un cri d’alerte contre la propagande de guerre qui, une nouvelle fois, se déchaine, lancée depuis Washington pour écraser la Syrie et son peuple sous une pluie de missiles, […]

    #3-INTERNATIONAL #articles #états_unis #impérialisme #Irak #journaisme #média #média_mensonge #médias #OTAN


  • Fillon : paroles d’irréductibles
    https://www.mediapart.fr/journal/france/020417/fillon-paroles-d-irreductibles

    Malgré une campagne présidentielle pourrie par les affaires, #François_Fillon continue de bénéficier de soutiens indéfectibles sur le terrain. Qu’ils soient persuadés que leur candidat a été victime d’une machination, ou convaincus qu’il est le seul à porter leurs idées dans cette campagne, ils voteront pour le candidat sorti vainqueur de la primaire pour « ne pas se faire voler leur élection ».

    #France #2017 #démocratie #élection_présidentielle #Emmanuel_Macron #Marine_Le_Pen #médias


  • La campagne électorale a-t-elle vraiment lieu ?

    A longueur de journaux, la campagne électorale n’est toujours pas à la hauteur de ce qu’on pourrait en attendre dans un monde meilleur. Le débat est nul. Peu de place pour les véritables enjeux au-delà des questions sportives de ralliements, de petites combinaisons et petites combines, de petites annonces à effet immédiat et petites phrases pour pas grand chose. Les rares personnalités politiques qui essayent de raisonner dans les #médias se confrontent à des murs confondants de stupidité et de mauvaise foi. Consolons-nous de quelques #documentaires qui, au fond, en disent bien plus en bien moins de temps que des jours entiers de journaux télévisés.

    http://www.lesmutins.org/la-campagne-electorale-a-t-elle

    #VOD #résistance #luttes #démocratie #politique #élections


  • Si vous voulez tout savoir sur la situation d’Internet à Cuba, réinterprétez les titres de la presse, par Ellery Roberts Biddle
    (Global Voices en français)
    https://fr.globalvoices.org/2017/03/27/208152
    https://globalvoices.org/wp-content/uploads/2017/03/Screen-Shot-2017-03-21-at-6.15.19-PM-800x450.png

    D’après ma propre expérience acquise en écrivant sur le sujet, je me suis battue avec des rédacteurs de nombreuses agences de presse reconnues et organisations politiques qui ont l’air déterminées à mettre en avant les récits d’une Amérique, qui “sauve” Cuba grâce à la technologie, même quand l’histoire que j’ai écrit contredit expressément cette idée.

    #internet #Cuba #États-Unis #médias
    cc @stephane

    https://seenthis.net/messages/583735 via Fil


  • Si vous estimez que votre organisation a besoin d’être « présente » sur Facebook
    https://rebellyon.info/Si-vous-estimez-que-votre-organisation-a-17584

    Les conseils de Richard Stallmann, fondateur du projet libre Gnu, aux collectifs qui publient sur le site de la multinationale pour obtenir du soutien. Des astuces valables pour les autres réseaux « sociaux » commerciaux. Traduction publiée sur Indymedia Nantes

    #A_lire_sur_d'autres_sites

    / #Médias, Une, Aliénation - Publicité

    "https://stallman.org/facebook-presence.html"
    "https://nantes.indymedia.org/articles/37002" #Aliénation_-_Publicité

    https://seenthis.net/messages/579046 via Rebellyon


  • #Mélenchon censuré : les #médias font la campagne de #macron, #FILLON Hamon & #Le_Pen ! #JLM2017 #leschiffres
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/melenchon-censure-les-medias-font-la-campagne-de-macron-fillon

    Censure de Mélenchon : les médias font la campagne de Macron, Fillon Hamon & Le Pen ! Initiative Communiste vous le prouve chiffre à l’appui. Si vous ne vous informez qu’en écoutant la télé et la radio, en ne lisant que les titres de la presse des milliardaires Dassault, Bolloré, Drahi, Niel, Pigasse et autre […]

    #1-PRCF #2-lutte_des_classes_et_renaissance_communiste #articles #BFM_TV #élections_présidentielles #présidentielle #présidentielles_2017 #propagande



  • L’unité à gauche ou le néant | Le Monolecte
    http://blog.monolecte.fr/post/2017/03/06/lunite-a-gauche-ou-le-neant
    http://blog.monolecte.fr/wp-content/uploads/2017/03/DSC05703D-1024x683.jpg

    Notre système électoral échoue à sélectionner le personnel le plus apte à gouverner. Il est — au contraire et structuralement — le tremplin des ambitieux, des sans scrupules et surtout des arrogants qui s’estiment supérieurs à tous les autres en général et au peuple en particulier.

    #confiscation_démocratique #élection #Les_Affabulateurs #médias #politique

    https://seenthis.net/messages/575538 via Agnès Maillard


  • L’unité à gauche ou le néant
    https://blog.monolecte.fr/post/2017/03/06/lunite-a-gauche-ou-le-neant

    Notre système électoral échoue à sélectionner le personnel le plus apte à gouverner. Il est — au contraire et structuralement — le tremplin des ambitieux, des sans scrupules et surtout des arrogants qui s’estiment supérieurs à tous les autres en général et au peuple en particulier. L’idée qu’il nous faut nous serrer les coudes pour… Lire plus

    #Pol-éthique #confiscation_démocratique #élection #Les_Affabulateurs #médias #politique


  • L’ère de la pensée unique
    https://4emesinge.com/lere-de-la-pensee-unique

    A l’heure de la post vérité, des #fake_news, de l’élection de Trump, du décodex et d’autres initiatives prises pour réguler ces phénomènes, il nous a semblé nécessaire de réaliser cette vidéo afin de vous donner une autre analyse de ces phénomènes. Car les dérives potentielles de ces initiatives sont inquiétantes et nécessitent donc que les citoyens s’emparent pleinement de […]

    #Internet #Médias #Vidéos #média_alternatif #Médias_mainstream #post_vérité


  • Docteur Mehdi et Mister Meklat
    https://www.mediapart.fr/journal/france/200217/docteur-mehdi-et-mister-meklat

    Une coalition numérique allant de la fachosphère au Printemps républicain est à la manœuvre pour, en attaquant l’enfant prodige du #bondy_blog, détruire tout qu’il est censé incarner. Comment parer une offensive déclenchée au moment précis où la campagne s’accélère et les banlieues pourraient s’embraser, alors que les #tweets de #Mehdi_Meklat sont indéfendables ?

    #France #Antisémitisme #Gilles_Clavreul #Marcelin_Deschamps #médias #Mehdi_et_Badrou #réseaux_sociaux #twitter


  • #Médias en #Colombie après l’accord de paix : vers la réinvention d’une langue ?
    http://www.medelu.org/Medias-en-Colombie-apres-l-accord

    i l’année 2016 a enfanté un événement clef mettant en exergue des décennies de brouillage médiatique en Colombie, c’est bien celui de la défaite au référendum organisé le 2 octobre – devant initialement permettre au premier accord de paix entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée du peuple (FARC-EP) d’être ratifié. Force est de rappeler que tout comme l’œil, l’oreille s’habitue – adhère même – et que l’intériorisation profonde d’une version simpliste et (...)

    Actualités

    / #Oreille, Colombie, Médias, #Presse, #Journalisme


  • La directrice adjointe du « Point » est licenciée pour « motif inavouable »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/190217/la-directrice-adjointe-du-point-est-licenciee-pour-motif-inavouable

    Directrice adjointe de la rédaction du Point, #Olivia_Recasens a fait l’objet d’un licenciement pour faute grave, sans indemnités ni préavis. Selon son avocat, la procédure légale n’a pas été respectée parce que le motif du limogeage est « inavouable ». Mediapart a mené l’enquête sur cette mystérieuse affaire où resurgit l’ombre de Vincent Bolloré.

    #France #Etienne_Gernelle #François_Pinault #Le_Point #médias


  • Le #syndrome_du_grand_méchant_monde
    https://4emesinge.com/le-syndrome-du-grand-mechant-monde

     Comme toute personne ayant regardé attentivement un journal télévisé, vous vous êtes certainement questionnés sur les raisons qui poussaient les journaux d’informations à se focaliser sur les informations négatives. Cette #peur abondamment véhiculée durant chaque journal télévisé, dans la presse écrite, dans les discours politiques, etc. Cette peur générée par le monde qui nous entoure… Où plutôt devrais-je dire, […]

    #Conditionnement_/_Manipulation #Documentaires_/_reportages #Marketing/Publicité #Médias #Psychologie #Vidéos #hacking_social #horizon-gull #manipulation_médiatique


  • Les #Médias créent le réel
    https://4emesinge.com/les-medias-creent-le-reel

    Avant de commencer la lecture de cet article, nous vous invitons à regarder la carte des propriétaires des #médias réalisée par ACRIMED La fabrique du réel En 1988, Noam Chomsky et Edward Herman publiaient le livre « la fabrique du consentement ». Ce livre proposait une grille d’analyse des méthodes de propagandes des #médias_de_masse et nous proposait une déconstruction magistrale […]

    #Articles #Guerre #Internet #Philosophie #média_alternatif #réalité


  • https://labyrinthes.wordpress.com/2017/02/15/nous-appartenons-a-un-gang

    « Nous appartenons à un gang quoiqu’il arrive nous sommes solidaires » (un policier anonyme, Le Parisien)1.
    Le passage à tabac et le viol à coup de matraque de #Théo Luhaka par des policiers a suscité des gestes de solidarité qui ne surprendront que ceux dont la mémoire sait se faire sélective. Lorsqu’un banal harcèlement policier « dégénère » en une violente agression, la corporation, choquée, organise une collecte d’argent « pour venir en aide aux familles des policiers suspendus ». Un policier, ému par la tragédie, s’inquiète : « ça va être dur pour les familles ». Et s’indigne : « c’est toute la corporation qui va manger. » Nous ne saurons pas s’il s’agit du même policier qui, sans ambages, présentait fièrement sa corporation à la manière d’une bande organisée de voyou, un « gang », à la solidarité inébranlable.

    Sans surprise, cette solidarité avec les agresseurs se manifestera avec conviction par les gradés et représentants syndicaux de la profession. Alors que le secrétaire général de l’Unité SGP #Police – FO exige le respect de la présomption d’innocence, un représentant d’Alliance ne se contente pas de présumer : « nous ne pouvons pas imaginer que des policiers se soient livrés volontairement à un acte aussi abject et nous continuons à leur apporter notre soutien ». L’enquête de la police des polices, l’#IGPN, dont la solidarité peut s’exprimer bien plus concrètement, s’empressera de trancher : il n’y a pas eu #viol, car il n’y a pas eu intention de violer. Il s’agit donc d’un « accident ».

    Le législateur n’avait pas envisagé le cas de figure : « l’acte de pénétration » qui caractérise légalement le viol, il n’avait pas songé à le qualifier « d’intentionnel », afin que la justice puisse distinguer, parmi les actes de pénétrations forcées, ceux qui relèvent du viol de ceux qui relèvent de « l’accident ».

    Anticipant craintivement qu’une aussi macabre solidarité n’amplifie la rage des habitants et le risque d’émeutes, l’ex-flic B. Beschizza, devenu maire de la commune d’Aulnay – et qui à ce titre a largement participé à amplifier la présence policière dans ses quartiers, – ne manqua pas de surprendre en adoptant, les premiers jours, une position qui choquera certains parlementaires : la requalification en « violences » du viol subit par Théo Luhaka « est vécue comme un détournement de vérité ». Qu’à cela ne tienne, ce détournement de la vérité, au profit des violeurs, fait depuis longtemps système : l’écrasante majorité des affaires de viol sont requalifiées en « agression sexuelle », et sont donc jugées en correctionnelle plutôt qu’aux assises.2 Dans le cas présent, l’enjeu ne se réduit certes pas à « désengorger » les tribunaux, mais consiste bel et bien à éluder tout caractère sexuel à une pénétration forcée. Mais après tout, ce ne serait pas une première.

    « D’un coup, j’ai senti un truc dans mes fesses. J’ai hurlé, je me suis allongé sur la banquette et j’ai pleuré ». Le témoignage et la plainte d’Alexendre T. suite à son interpellation le 29 octobre 2015, au cours de laquelle un policier l’a, lui aussi, violé avec sa matraque, mettrons longtemps à l’attention de quelques médias. Eux qui d’habitude sont si prompts à rappeler les « faits similaires qui se sont déjà produits » – ceux-là qui en effet permettent de mettre en perspective un événement qui autrement peut paraître exceptionnel – savent parfois rester discrets. Il faut dire qu’à l’époque, déjà, l’affaire n’avait pas fait grand bruit. Une semaine après le viol de Théo, seuls les sites de l’Humanité et de… LCI semblent estimer important de rappeler cette précédente « agression », pourtant largement d’actualité : jugé le 16 janvier, le verdict tombera le 20 février. Si l’on peut supposer que d’ici là, et à la suite de nombreux blogs et #médias alternatifs qui ont déjà jugé pertinent de corréler ces deux « faits divers », d’autres journaux « relayeront » enfin l’information, cette amnésie temporaire est clairement révélatrice d’un phénomène qui n’a rien d’anodin : ce ne sont pas seulement les policiers qui sont solidaires entre-eux lorsqu’il y a « bavure », mais aussi, de manière plus ou moins lucide, une très large part du discours médiatique. D’autant que le point commun entre ces deux événements ne se réduit pas à l’effroyable « coup de matraque horizontal » dans « les fesses ». Là aussi, l’inculpation pour « viol en réunion » à été requalifier par le parquet en « violence aggravées ». Mais cette fois-ci, seul le policier qui a « involontairement » sodomisé sa victime, dont le pantalon, comme de coutume, « a glissé tout seul », est poursuivie pour violence.

    En taisant cette autre affaire, ce que taise les médias, c’est aussi la « sévérité » de la #justice en pareilles occasions : le parquet a requis à l’encontre du violeur de l’agresseur 6 mois de prisons avec sursis, et une suspension d’un an…

    Si la clémence de la Justice envers les policiers qui violent et assassinent éclaire la manière dont les juges et procureurs apportent eux aussi leur soutien aux policiers inculpés, la solidarité sournoise des médias ne saurait être trop soulignée. Car au-delà de la qualification juridique, celle du discours journalistique n’est en rien innocente quant à l’impunité quasi-systématique des violences et crimes policiers. Face à la gravité de la situation, de nombreux articles ont certes parlé « d’agression violente ». Le réflexe bien ancré dans la profession d’euphémiser la violence des pratiques policières a cependant largement imbibé le traitement de « l’affaire Théo » : Le Parisien, France Soir, BFMTv, LCI et l’Express, ont notamment eu la délicatesse de parler « d’interpellation musclée ». Pour les journalistes comme pour les politiques, lorsqu’il y a « dérapage » de la part de la police, les passages à tabac, la torture et les meurtres sont qualifier de « bavures ». Les viols, eux, sont des « accusations » de la part des victimes, et exceptionnellement, un chef d’inculpation. Lorsque le mot est prononcé, ce sera donc très souvent entre guillemet. Et la présomption d’innocence d’être scrupuleusement respectée, jusqu’à l’absurde : ce sera « selon la victime » ou son avocat qu’il y aura eu viol, et aucun rapport médical, aussi accablant soit-il, ne saurait remettre en question la prudence des journalistes. Car sur l‘embarrassant « débat juridique » concernant la nécessité d’une « intentionnalité » du viol pour le qualifier de viol, les médias ont pour la plupart choisi leur camps, celui de l’IGPN : une pénétration forcée non intentionnelle n’est pas un viol.

    Police française, police tortionnaire

    #Torture. Le mot fut lâché par l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT), très peu d’articles le mentionneront. Le témoignage de Théo Luhaka a pourtant été retranscrit par tous : « ils m’ont mis plein de coups, des patates, m’ont matraqué les parties intimes, m’ont craché dessus. ». Mais parler de torture, au sujet de policiers français, reviendrait très certainement à outrepasser la savante neutralité du journaliste. Cela obligerait aussi à prendre au sérieux la parole d’un « bamboula », alors même qu’elle contredit la version policière. Et surtout, cela obligerait probablement à rappeler d’autres faits, et ainsi à « mettre en contexte » ce qu’il convient de présenter comme un fait divers. Informer, là encore, sur les « précédents de l’affaire Théo », et prendre le risque de donner aux violences policières les plus infamantes la dimension d’un phénomène de société.

    La torture et le viol (à l’aide d’une matraque) d’Ahmed Selmouni pendant sa garde à vue en novembre 1991 avait finalement abouti à une condamnation de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (#CEDH) en 1999. Deux ans auparavant, soit six ans après les faits, cinq policiers avaient été mis en examen, et condamnés à des « peines exemplaires » de 2 à 4 ans de prison ferme. Mais la corporation, exaspérée, avait largement manifesté sa solidarité, et finalement, les tortionnaires bénéficièrent en appel d’une mansuétude forcenée de la part du tribunal : trois mois ferme pour le commandant, du sursis pour les autres.
    Ce fut la première condamnation de la France par la CEDH pour des actes de tortures. Ce ne sera pas la dernière : en 2004, la CEDH condamnera la France à deux reprises pour « traitement inhumains et dégradants » au sujet de violences policières. Puis en 2010, suite à la torture de Yassine Darraj (16 ans) pendant un « interrogatoire » en 2001, dont il ressortit avec des « contusions du globe oculaire droit, du poignet et du dos, de multiples érosions cutanées du visage et du cou, de multiples hématomes du cuir chevelu [ainsi qu’] une fracture du testicule droit avec contusions et hématomes ».

    Mais mieux vaut ne pas trop remuer la merde. Comment, sinon, interpréterions-nous les propos de ce policier d’Alliance, qui « ne peut pas imaginer que des policiers se soient livrés volontairement à un acte aussi abject » ? Mieux vaut ne pas remettre sur le tapis les multiples rapports d’Amnesty International (2005, 2009, 2010, 2011, 20143…) sur l’ampleur des violences de la police française, et l’#impunité effarante dont elle bénéficie. Ne pas rappeler les 10 à 15 morts annuels dont est responsable la police. Ni le fait que parmi ces morts, un certain nombre sont victimes de la technique d’immobilisation dite « clé d’étranglement », dont le Comité Européen pour la prévention de la Torture (CPT) réclamait l’interdiction en 2002, avant d’être l’occasion d’une nouvelle condamnation de la France par la CEDH en 2007… Dur métier que celui de journalistes, qui d’ailleurs considèrent plus important de souligner les « conditions difficiles dans lesquelles s’exerce » le métier de policier.

    Le viol, « manquement à la déontologie » ou « tragique accident » ?

    Ils ne sont pas seuls, heureusement, à devoir manier habillement la langue française lorsque survient un tel « fait divers ». Et ce n’est peut-être pas tant envers les policiers qu’envers les politiciens que s’expriment leur solidarité sournoise. Alors même que le rapport médical établit sans aucune ambiguïté la gravité des blessures de Théo, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, n’a pas peur de parler de « sanctions », « s’il était avéré (sic) que les règles déontologiques, éthiques et de droit (re-sic) n’ont pas été scrupuleusement respectés »... Sous des airs de fermeté, c’est le doute qui avant tout s’affirme, et, au lieu de viol et de violences, de crimes, c’est de déontologie dont il serait question. C’est d’ailleurs sur le même registre que B. #Cazeneuve s’exprimera cinq jours après les faits : lorsqu’il réclamera la « plus grande fermeté », ce sera à propos de « manquements graves à la déontologie ». Plus tard, B. Le Roux parlera d’un « tragique accident ». La « plus grande fermeté », les « sanctions » et l’appel à ce que « justice soit rendue » ne signifient pas, on le comprend bien, l’exigence que soit appliquée la peine maximale encourue en cas de viol par « personne dépositaire de l’autorité publique », pas plus que celles prévues pour violences aggravées. Là encore, et contrairement à leurs habitudes, la presse restera globalement muette sur ce que (ne) risque (pas) les policiers.

    L’indignation elle-même sonne étrangement : c’est que Théo n’avait « rien à se reprocher », que c’est « un garçon exemplaire », « sans histoire »… Sous les masques de la compassion, se laissent déduire une logique effrayante : la pire des violences policières, lorsqu’elle s’abat sur un « jeune délinquant », serait relativement acceptable. Et elle est, de fait, globalement acceptée.

    « Tentatives d’apaisement »

    Derrière les éléments de langage politico-médiatiques, transparaît la recherche d’un équilibre impossible : ménager la police, ne pas attiser la colère. Et le rôle des médias est ici central. En ont-ils pleinement conscience ? L’homogénéité du traitement médiatique de ce genre « d’affaires » ne trahit pas seulement la part de stratégie qui y est consciemment mise en œuvre. C’est une position de classe qui s’exprime ici, et oriente l’analyse des journalistes. Et, plus encore, une position raciale. Blancs, et socialement « intégrés », l’expérience qu’ils ont de la police les persuadent qu’elle est, avant tout, au « service du citoyen et de sa protection ». C’est sous ce prisme qu’à leurs yeux le caractère scandaleux des « bavures » surgit : non pas comme une politique de domination, un système d’oppression visant des populations spécifiques, mais comme des actes isolés, des manquements circonstanciés ou exceptionnels à la « déontologie ». Ainsi, les lecteurs qui jouissent des mêmes privilèges verront leurs perspectives renforcées, plutôt que questionnées.

    Mais questionner, dans pareilles occasions, c’est prendre le risque d’attiser la colère. Comprendre que l’on envoie sciemment des policiers racistes et violents harceler une population noire ou arabe, dévoiler l’impunité systématique que la Justice orchestre lorsqu’une plainte dénonce des agressions ou des crimes policiers, révéler la banalité des insultes, des coups, des humiliations et attouchements qui sont cautionnés par l’État dans ces « zones de non-droit », c’est commencer à exposer le grotesque des « appels au calme » qui jugent « la colère légitime mais la violence inacceptable ».

    Pour autant, l’alternative n’est pas moins risquée : se taire, c’est se faire complice. C’est aussi donner l’exemple édifiant de ce qui est dénoncé lorsque l’on parle de racisme institutionnel et structurel.

    #Racisme_institutionnel

    Si la violence extrême d’un coup de matraque « porté horizontalement », qui pénètre et déchire « accidentellement » l’anus de la victime sur une dizaine de centimètres ne décourage en rien l’esprit de corps du « gang » des policiers, il faudrait être naïf pour s’étonner que le chargé de communication du syndicat Unité SGP Police Luc Poignant puisse manifester sa solidarité à la banalité du racisme dont on accuse la profession – n’est-elle pas majoritairement acquise au Front Nationnal4 ? Alors que le témoignage de Théo indique sans ambiguïté le caractère négrophobe de la violence des policiers – ce que la justice, elle aussi, considère théoriquement comme une circonstance aggravante – en rapportant les insultes qui ont accompagné son agression et son viol (« négro », « #bamboula »), c’est décomplexé que Luc Poignant affirme sur un plateau télé : « bamboula, ça reste à peu près convenable ». L’incitation à la haine racial de la part d’un « gardien de la paix » sur un média à large audience (circonstance aggravante…) ne sera probablement pas condamnée comme telle. Le plus terrible n’est pas là. Le plus terrible, c’est que l’illustration la plus flagrante de la banalité du racisme au sein de la police ne sera probablement même pas perçu comme telle. Qui oserait parier que la dimension négrophobe de l’agression soit reconnue lors du procès ? Ce que ce policier confirme aux yeux de tous, c’est que l’insulte « bamboula » fait parti du registre plutôt modéré de la haine raciale qui s’exprime ordinairement, de la part de la police, envers les personnes noires. Et ce racisme ordinaire n’est, bien entendu, pas le propre de la police : l’ancien magistrat Philippe Bilger affirmera quelques jours plus tard qu’il s’agit là d’un terme « presque affectueux »5.

    Qu’importe l’institutionnalisation de la violence et du racisme, le discours politico-médiatique tient bon : rien ne saurait justifier l’émeute. Pas de quoi, non plus, relayer les exigences d’associations aux méthodes citoyennes mais manifestement inaudibles : démantèlement de la BAC et autres brigades de « terrains », désarmement de la police, rénovation urbaine... A peine parlera-t-on de la promesse de Hollande d’instaurer la remise d’un récépissé lors des contrôles d’identité. Fallait-il seulement espérer qu’un débat s’installe sur le renforcement continu de l’arsenal policier ? Ou sur l’assouplissement des conditions de « légitime défense » des policiers voté au même moment ?6 Lorsque des policiers organisent des manifs sauvages, cagoulés, avec leurs armes et véhicules de services, politiciens et médias savent faire preuve de bienveillance, et, compréhensifs, les élus ne se contentent plus d’accroître une énième fois les moyens et les armes des forces de l’ordre : ils promulguent des lois pour garantir l’impunité.

    Les événements s’enchaînent, et jours après jours, l’exercice d’euphémisation et d’occultation de la part des médias se fait plus périlleuse. La journaliste de l’Humanité7 avoue son « trouble » lorsqu’elle divulgue que « l’actuel commissaire divisionnaire, qui règne aussi sur tout le district nord-est de la Seine-Saint-Denis, a déjà été mis en cause dans un scandale de #violences_policières ». Février 2004 : « Finalement extrait de l’habitacle et tabassé, il finit sur le goudron, pantalon et slip baissés, un cerceau d’enjoliveur entre les fesses. Bilan : un nez cassé, sept jours d’ITT. Les policiers, accuse-t-il, l’ont « menacé de sodomie ». La scène a bien été filmée, mais l’inspection générale des services (IGS), immédiatement saisie, ne parvient pas à mettre la main sur les images, détruites. » Comme toujours, la Justice fait preuve de fermeté : « Le gardien de la paix qui a reconnu, à l’audience, avoir placé l’enjoliveur « entre les cuisses » du conducteur interpellé est condamné à un an de prison avec sursis et trois ans d’interdiction professionnelle. Le capitaine reconnu coupable de « destruction de documents pour faire obstacle à la manifestation de la vérité » prend dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis et trois ans d’interdiction professionnelle. Le commissaire Vincent Lafon [actuel responsable des policiers aujourd’hui incriminés], écope, lui, d’un an de prison avec sursis et d’un an d’interdiction professionnelle pour « abstention volontaire d’empêcher un crime ou un délit ». Parallèlement, Mohamed K. porte plainte contre des policiers ayant participé à l’agression de Théo : une semaine auparavant, lui aussi fut tabassé par ces gardiens de la paix. Faut-il préciser que les insultes racistes accompagnaient les coups ?

    La période de campagne présidentielle n’y fait rien : ce qui « s’invitent dans la campagne », ce ne sont pas les violences policières, mais celles des manifestants qui réclament justice8. Des centaines d’arrestations, des condamnations de manifestants qui sont d’ores et déjà prononcées, dont certaines pour « embuscade »9. Imagine-t-on l’émoi que cela aurait provoqué si, lors des manifestations contre la loi travail, la police avait tiré à balles réelles10 ? Le caractère particulièrement déchaîné de la répression contre les manifestants d’alors – majoritairement blancs – avait laissé entrevoir quelques brèches au sein du discours médiatique : certains journalistes entreprirent de mettre des guillemets au terme de « #casseurs », des « intellectuels » signaient une tribunes pour dénoncer son instrumentalisation11 tandis que d’autres appelaient la « jeunesse » à « se permett[re] tout ce qu’il lui semblera nécessaire d’expérimenter »12. Libération proposait un entretien avec un « casseur et une casseuse » qui participait à déconstruire la figure fantasmatique habituellement véhiculée par le discours idéologique dominant13... Force est de constater que les émeutiers des quartiers ne suscitent pas chez les journalistes et intellectuels les mêmes réflexions. Qu’importe qu’ils subissent de manière bien plus systématique l’oppression policière, c’est en tant que non-blancs qu’ils sont victimes. Leur révolte, et la répression qu’elle endure, n’éveille donc pas les mêmes sympathies.

    Pas de justice, pas de paix

    Des prises de positions de la part de ceux qui disposent d’une certaine audience tentent d’infléchir la situation – suffiront-elles ? L’appel des artistes contre l’impunité des violences policières affirme : « Nous refusons que les habitants des quartiers populaires qui sont quotidiennement frappés par la violence économique et la violence raciste soient également abandonnés à l’insécurité, aux mensonges, à une culture de l’excuse permanente des excès des forces de l’ordre et au jeu dangereux des politiques qui tentent de monter les citoyens les uns contre les autres. »14. Le syndicat Solidaire 93 ne se résout pas , lui non plus, à la timidité coupable des journalistes et politiques : « Les tergiversations des policiers, de l’IGPN et des médias sont tout simplement inadmissibles et banalisent l’acte de viol, or ce qui a eu lieu ne peut trouver aucune excuse quelle que soit la situation et la personne victime. »15

    L’enjeu d’une solidarité forte, en parole et en acte, de tous ceux qui ne subissent pas la violence policière dans sa dimension raciste et coloniale, mais qui pour autant partage la colère et la rage des racisé·e·s qui y font face, est un enjeu dont l’urgence et la gravité appelle une détermination sans faille. Les nombreuses manifestations de soutiens et la diversité des participants au rassemblement de Bobigny semblent indiquer que nous sommes déjà un certain nombre à prendre la mesure de cet enjeu. Faisons en sorte d’être de plus en plus nombreux.

    Pas de justice, pas de paix.

    #JusticepourThéo #JusticepourTous

    https://seenthis.net/messages/570330 via Ghald


  • Journalistes, excusez-vous!
    https://www.mediapart.fr/journal/france/150217/journalistes-excusez-vous

    Faut-il demander aux journalistes de s’excuser ? Cette idée bruisse depuis le début de l’affaire Fillon. L’histoire montre pourtant que sans une #presse indépendante, il n’y a point de saine #démocratie.

    #France #affaire_dreyfus #affaire_Fillon #Emile_Zola #François_Fillon #Histoire #Le_Canard_enchaîné #médias #Valeurs_actuelles