• #Tu_Youyou, la Chinoise qui a révolutionné la lutte contre le #paludisme

    Le paludisme touche près de 200 millions de personnes chaque année et en tue plus de 500.000, surtout des enfants africains. Le traitement le plus efficace contre cette maladie est « l’#artémisinine », extrait d’une plante utilisée depuis des milliers d’années en Chine pour soigner la fièvre. Une découverte faite par la chercheuse chinoise Tu Youyou dans les années 1970, pour laquelle elle a reçu le prix Nobel cette semaine. Un portrait de cette passionnée des plantes âgée de 84 ans.

    http://www.rfi.fr/emission/20151010-portrait-tu-youyou-prix-nobel-medecine-2015

    #médecine #médecine_chinoise #Chine #santé #plantes

    http://seenthis.net/messages/450856 via CDB_77


  • Un patient en état de mort cérébrale à la suite d’un essai clinique
    https://www.mediapart.fr/journal/france/150116/un-patient-en-etat-de-mort-cerebrale-la-suite-dun-essai-clinique

    Une molécule testée en #France sous la conduite de la société Biotrial, à Rennes, a produit des effets imprévus, envoyant six patients à l’hôpital, dont un est en état de mort cérébrale. La ministre de la santé, Marisol Touraine, a donné une conférence de presse, sans indiquer l’identité précise de la molécule incriminée.

    #Essais_cliniques #Médecine #médicament #sante


  • L’hôpital Pompidou mis en cause après le suicide d’un médecin
    https://www.mediapart.fr/journal/france/311215/lhopital-pompidou-mis-en-cause-apres-le-suicide-dun-medecin

    Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour #Harcèlement_moral, à la suite du suicide du professeur Jean-Louis Mégnien, cardiologue, qui s’est jeté par la fenêtre de son bureau le 17 décembre. En 2014, un de ses collègues avait alerté les responsables de l’établissement d’un « risque suicidaire » dû à un harcèlement. Il n’a pas été entendu. L’analyse des mails confidentiels des collègues de Mégnien et de la hiérarchie de l’hôpital révèle de lourdes responsabilités administratives et met en cause la directrice de l’hôpital.

    #France #AP-HP #Assistance_publique_-_Hôpitaux_de_Paris #harcèlement_moral_au_travail #Médecine #santé_publique


  • Suicide d’un médecin: l’hôpital Pompidou mis en cause
    https://www.mediapart.fr/journal/france/311215/suicide-dun-medecin-lhopital-pompidou-mis-en-cause

    Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour #Harcèlement_moral, à la suite du suicide du professeur Jean-Louis Mégnien, cardiologue, qui s’est jeté par la fenêtre de son bureau le 17 décembre. En 2014, un de ses collègues avait alerté les responsables de l’établissement d’un « risque suicidaire » dû à un harcèlement. Il n’a pas été entendu. L’analyse des mails confidentiels des collègues de Mégnien et de la hiérarchie de l’hôpital révèle de lourdes responsabilités administratives et met en cause la directrice de l’hôpital.

    #France #AP-HP #Assistance_publique_-_Hôpitaux_de_Paris #harcèlement_moral_au_travail #Médecine #santé_publique


  • Dans le Centre, « on voit resurgir des pathologies disparues depuis 15 ans »
    https://www.mediapart.fr/journal/france/251215/dans-le-centre-voit-resurgir-des-pathologies-disparues-depuis-15-ans

    La ministre de la santé vient de faire passer sa loi de santé, et le tiers payant généralisé. Mais #Marisol_Touraine n’a pas résolu le problème des déserts médicaux, qui continuent de se vider, déstabilisant toute l’offre de santé, de la #Médecine générale à l’hôpital. Reportage dans la #région_Centre, l’attache politique de la ministre, et en particulier dans l’Indre, où l’impuissance publique creuse la fracture sanitaire.

    #France #hopital #médecin #sante


  • Google wants to monitor your mental health. You should welcome it into your mind - Telegraph (James Kirkup, 28 octobre 2015)
    http://www.telegraph.co.uk/news/health/11961415/Google-wants-to-monitor-your-mental-health.-You-should-welcome-it-into-

    The use of technology to track and treat mental illness is deeply worrying but sadly necessary.

    Next week, Dr Tom Insel leaves his post as head of the US National Institute of Mental Health, a job that made him America’s top mental health doctor. Dr Insel is a neuroscientist and a psychiatrist and a leading authority on both the medicine and public policies needed to deal with problems of the mind. He’s 64 but he’s not retiring. He’s going to work for #Google.

    More precisely, he’s going to work for Google Life Sciences, one of the more exotic provinces of the online empire. He’s going to investigate how technology can help diagnose and treat mental health conditions. Google doesn’t just want to read your mind, it wants to fix it too.
    It’s not alone. Apple, IBM and Intel are among technology companies exploring the same field. IBM this year carried out research with Columbia University that suggested computer analysis of speech patterns can more accurately predict the onset of psychosis than conventional tests involving blood samples or brain scans. Other researchers theorise that a person’s internet search history or even shopping habits (so handily recorded by your innocuous loyalty card) can identify the first signs of mental illness. Computers can now tell when something is about to go terribly wrong in someone’s mind.

    Farewell | NIMH (By Thomas Insel on October 29, 2015)
    https://www.nimh.nih.gov/about/director/2015/farewell.shtml

    I am leaving NIMH later this week and will soon begin working on mental health issues at Google Life Sciences (GLS), a new company under the Alphabet umbrella. I don’t know exactly what the team will do at GLS but the theme will be “disruptive innovation” and the approach is likely to involve technology and what is now called “deep learning” (what some have called “data analytics”). As an example of the approach, the GLS team working on diabetes has created a contact lens with a sensor for continuous, passive, precise monitoring of glucose. This contact lens includes a Bluetooth transmitter linked to the patient’s cell phone, which in turn, controls an insulin pump. Could we create an analogous closed loop system to help people manage depression or anxiety or psychosis? That’s a question I will be thinking about a lot in the coming months.

    #santé_mentale #médecine
    #psychiatrie #prédiction #algorithmie cc @didier2 @laetitia

    http://seenthis.net/messages/442802 via tbn


  • CHINE : L’émergence économique à la lumière de l’évolution de l’espérance de vie
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2668

    L’évolution du développement économique de la Chine, qui est une curiosité du fait que des dirigeants se disant communistes font une politique capitaliste, intrigue l’opinion mondiale, elle est alors tant de fois revérifiée. Les résultats, notamment l’émancipation sociale collective souvent qualifiée de douteuse, se confirment. En matière d’indicateurs essentiels, la longévité, indéniablement marquée par l’avancée du durée de vie, est combinée aussi à la réduction de la mortalité infantile. Dans le (...)

    international, suivi, grand événement, internationaux, monde, continent, Etats, conflits, paix,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, économie, politique, arts, corruption, (...)

    #international,suivi,_grand_événement,_internationaux,_monde,_continent,_Etats,_conflits,_paix, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie #Chine,_réforme,_développement,_environnement,_Asie, #chômeurs,_emploi,_social,_syndicat,_revendication,_jeunesse,_travailleurs,_chômage #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes


  • L’#école traditionnelle : pourquoi faut-il qu’elle change et en quoi ?
    http://charmeux.fr/blog/index.php?2015/10/16/275-ce-qu-il-faut-vraiment-changer-dans-l-ecole

    Survivre, c’est durer. Vivre, c’est changer.
    Qu’était cette école disparue ? L’école française fonctionne depuis toujours sous le régime du statu quo et de l’homéostasie.
    Les notes, les bons points, les moyennes, les classements, les devoirs à la maison, les interrogations, la leçon magistrale frontale suivie de l’exercice d’application noté, les dictées, l’erreur impardonnable renommée « faute », le faire-semblant, les mécanismes des méthodes de « lecture » au son (à l’unité de langue atomisée) qui font déchiffrer phonologiquement, la journée de classe centrée sur la transmission du « programme » par enseignement magistral, non sur l’#apprentissage et les besoins de l’élève, la recherche fébrile de l’homogénéité et de l’uniformité avec exclusion des différences et de la diversité, le culte du bon élève et le mépris du « mauvais », toutes ces obsessions, tous ces rituels qui se perpétuent, immuables, de siècle en siècle, c’est l’école traditionnelle. L’éternel recommencement.

    Cette école est bien présente, toujours actuelle. C’est celle de la #compétition, déconnectée du réel et de la souffrance sociale, « profitant essentiellement aux dominants en éliminant les faibles ». Les ministres se suivent, les réformes passent, l’école républicaine maintient son cap, sélectionner les élites, et sa stratégie, trier et éliminer les incapables. Dès le CP, on y prépare les concours aux grandes écoles, on bachote.
    Des enseignants sans formation professionnelle, sortis gagnants de la #sélection scolaire, homologuent, sans indulgence et sans compromis, des savoirs appris ailleurs et valorisent par des renforcements positifs ceux qui les détiennent. On récompense ceux qui savaient avant d’entrer dans la classe, on humilie les naïfs ignorants qui croyaient venir s’instruire dans un lieu d’apprentissage. Les enfants de milieux culturellement pauvres, les enfants du peuple, n’ont que leur ignorance (au sens scolaire) à faire valider par le système d’#évaluation traditionnel, avec notes et commentaires moralisants, qui les culpabilise à vie, comme les sermons des clercs culpabilisèrent la misère jusqu’au milieu du XXe siècle, avant l’instauration de la Sécurité sociale.

    La société s’est démocratisée, pas l’école. Appareil de reproduction sociale, juge-arbitre « impartial », elle confirme les #inégalités d’origine ou de classe et renforce les injustices de l’existence. Pour la grande satisfaction des nantis qui déplorent hypocritement « la panne de l’ascenseur social ».
    Pour expliquer « l’échec scolaire », en le justifiant par des facteurs étrangers à l’enseignement sélectif, l’école traditionnelle, jusqu’ici musée des méthodes, s’est convertie en temple des légendes. La #légende du mérite, la légende du travail récompensé, la légende de l’ascenseur social, la légende du par-cœur, la légende de la globale, la légende du code de correspondance, la légende de la dyslexie. Les gardiens du temple, mythologues mythomanes modernes, y ont ajouté le #mythe des troubles du langage et des apprentissages, le mythe des troubles du comportement, le mythe du pédagogisme, le mythe de l’âge d’or. C’est le culte de ce dernier qui compte le plus de prêtres et de fidèles au sein des classes favorisées. Pour le célébrer, il faut impérativement avoir « réussi » à l’école. En effet, ce mythe coïncide avec la période, variant en fonction de l’âge de chacun, où ses croyants sortirent de leur parcours scolaire primaire, couronnés de lauriers. Parce qu’ils ne s’étaient pas retournés en faisant la course en tête, ils n’ont pas vu tomber, derrière eux, la masse des éclopés, abandonnés sur le bord du chemin. Bref, l’école traditionnelle serait un paradis si elle n’était pas pervertie (n’avait pas été détruite) par les machinations du diable.
    Aujourd’hui, la #médecine de la réparation scolaire et la #psychologie du neurone écolier ennoblissent le tableau clinique des troubles « spécifiques » en y collant l’étiquette « DYS ». Elles s’attachent ainsi une clientèle captive en lui assurant une « prise en charge » coûteuse mais remboursée. Ce faisant, elles adressent aux enseignants un feed-back négatif : « Ne changez rien ! Les pathologies sont de notre ressort. » Médicaliser dispense de questionner les pratiques et les théories. Ainsi, les professeurs peuvent continuer à noter leur classe en trois tiers (l’école à trois vitesses), pour tracer une courbe de Gauss parfaite, la « constante macabre », que la médecine ne sait pas soigner, ni diagnostiquer.[1] Pour expliquer le désastre en innocentant l’école, les experts ont donc le choix contradictoire entre la maladie scolaire infantile locale, définie avec une précision chirurgicale, et le mystérieux complot « pédagogiste » national, indéfinissable. Mais ce n’est surement pas l’école de la compétition qui est à l’origine de l’échec des perdants. C’est impensable.

    [1] « Dans notre système éducatif, un professeur qui donne de trop bonnes notes est immédiatement jugé comme un fumiste. La constante macabre, c’est quand, quel que soit le niveau des élèves, il y a toujours un tiers de très bons élèves, un tiers de moyens, et un dernier tiers de mauvais élèves. Et je constate que les élèves défavorisés sont souvent dans le dernier tiers. Il y a trop d’enfants qui sont en échec de façon artificielle. » André Antibi

    http://seenthis.net/messages/418866 via Agnès Maillard


  • Dans quel pays vaut-il mieux mourir ?
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/10/07/quel-pays-vaut-mieux-mourir-261545

    Au Royaume-Uni, apparemment. The Economist publie un index de « qualité de mort » (« Quality-of-Death Index »), dans lequel 80 pays sont classés en fonction de cinq indicateurs : les soins et soins palliatifs, les ressources humaines, le coût des soins, la qualité des soins, l’implication de la société (« community engagement »). Sans surprise, le classement est dominé par les pays riches : juste après le Royaume-Uni, viennent l’Australie et la Nouvelle-Zélande. De façon générale, les pays occidentaux et asiatiques trustent les vingt premières places (la France est à la dixième). Le cas...

    #Mongolie #médecine #statistiques


  • La physiologie traditionnelle chinoise contre le paludisme au Nobel de médecine.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2649

    Maladie qui a accompagné l’évolution de l’humanité, le paludisme fut longtemps un casse-tête mortel. On estime à environ 50 000 ans sa présence, notamment les fièvres pudiques de l’empire romain et d’Egypte ancienne. En 2012, on dénombre 207 millions de personnes malades et 627 000 décès. Un type de moustique très présent dans les zones chaudes étant le vecteur principal du parasite. Ce dernier est le « Plasmodium », un genre de protozoaires, dont cinq espèces causent le paludisme chez l’être humain. Tu (...)

    commentaires, divers, diversité, pluralité, création d’idée, innovation sociale, nouveau monde, nouvelle idéologie, justice, injustice,

    / #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, Chine, réforme, développement, environnement, Asie, , Socialisme, Amérique Latine, Chine, marxisme, égalité, (...)

    #commentaires,divers,_diversité,_pluralité,_création_d’idée,_innovation_sociale,_nouveau_monde,_nouvelle_idéologie,_justice,_injustice, #Chine,_réforme,_développement,_environnement,_Asie, #Socialisme,_Amérique_Latine,_Chine,_marxisme,_égalité,_pauvreté,_justice,_sociale #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux


  • Invasive Procedure, by Josh Ng-Kamstra · thewalrus.ca
    http://thewalrus.ca/invasive-procedure
    http://thewalrus.ca/assets/img/SurgeonsVectorDark.jpg

    The standards must be kept high. But to maintain these rigorous standards while also recruiting enough surgeons, anesthesiologists, and obstetricians to satisfy the world’s growing demands for surgical care, we must do more to engage, encourage, and accommodate every corner of the global talent pool. Without a diverse, inclusive global surgical workforce, we will continue to lose millions of lives to preventable causes.

    #racisme et #sexisme forment une barrière à l’entrée dans la carrière de #chirurgien, et concourrent ainsi au manque de personnel qualifié indispensable
    #Ilooklikeasurgeon #médecine #santé #inégalités

    http://seenthis.net/messages/415559 via Fil



  • Santé : aux #Etats-Unis, des miliers d’appareils médicaux piratables
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/09/30/sante-etats-unis-miliers-dappareils-medicaux-piratables-261443

    Scott Erven and Mark Collao sont chercheurs en sécurité aux Etats-Unis. Un article de The Register raconte comment ils ont découvert que beaucoup de services de santé exposaient plus de 68 000 systèmes médicaux. Avec Shodan (le même logiciel qui nous avait permis de prendre le contrôle de caméras et de retrouver leurs propriétaires), ils ont vu comment ils pouvaient mettre la main, à distance, sur des tas de machines, notamment des IRM. Et ils préviennent : « Ce n’est pas seulement que vos données pourraient être volées, il y a aussi des impacts majeurs sur la vie privée des...

    #médecine #hacking


  • Pour en finir avec la maltraitance gynécologique
    http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2015/09/29/finir-maltraitance-gynecologique-261431

    Ces derniers jours, un documentaire de France Culture fait beaucoup parler de lui sur les réseaux Sociaux. Diffusé dans « Sur les Docks », il traitait de maltraitance gynécologique. Ovidie, réalisatrice de films pornographiques, féministe et blogueuse sur Metronews revient sur ce que ces mots veulent dire pour dissiper une incompréhension avec certains #gynécologues. « Nous ne disons pas que les gynéco sont des pervers qui s’excitent en tripatouillant des vagins toute la journée. Non, vraiment pas. Nous disons juste qu’en tant que patientes nous aimerions pouvoir être respectées...

    #médecine #femmes


  • Demandez-vous. | Juste après dresseuse d’ours
    http://www.jaddo.fr/2015/09/21/demandez-vous

    Tout ça pour dire : posez la question. Demandez-vous.
    On m’a dit un jour dans une formation « Un gamin que tu as envie de taper, c’est peut-être qu’il est tapé. »
    Bin une patiente que vous détestez, c’est peut-être qu’elle est détestée.

    Arrêtez-vous.
    Demandez-vous pourquoi vous avez envie de la taper.
    Demandez-lui si elle est tapée.

    Ce sera oui. Souvent.
    Préparez-vous.

    #violence #médecine

    http://seenthis.net/messages/410715 via Agnès Maillard


  • http://www.revolutionpermanente.fr/Sexisme-et-elitisme-double-peine-pour-les-etudiantes-en-medecin
    Sexisme et élitisme : double peine pour les étudiantes en médecine

    « 1 fois ! 2 fois ! 3 fois ! 4 fois ! 5 fois ! 6 fois !
    Cette fois tu m’l’as mis j’la sens bien,
    ce n’est plus ton p’tit doigt qui m’chatouille,
    je sens ton nombril contre le mien
    et la chaleur de tes deux couilles !

    Ton doigt n’était pas si mouillé,
    il allait et venait sans cadence,
    maint’nant c’est bien plus régulier,
    au nom de Dieu quelle Jouissance !

    Bite au Cul ! Bite au cul ! Bite au cul !
    Zob »
    La Marche Américaine – chant carabin

    C., étudiante en médecine à la faculté de Lyon

    Au commencement, la fac, ses chants, ses traditions
    Bienvenue en médecine ! A peine arrivée dans l’amphi de première année, après une lutte avec les autres étudiants pour s’assoir à la meilleure place, je me prend « l’esprit carabin » en pleine figure, celui qui m’accompagnera jusqu’à la fin de mes études, censé alléger la dureté du contenu des cours ou des situations rencontrées en stage en désacralisant l’image du corps, et en dégradant celle de la femme au passage. Si la pression pèse sur les étudiants durant les 6 ans passés en fac de médecine, sanctionnés par deux concours, une pression supplémentaire s’abat sur les étudiantes.

    Confrontées en premier lieu aux chants devenus des rengaines, qui les rendent passives entre les mains des hommes, simples objets sexuels. Confrontées ensuite aux remarques incessantes et intégrées aux cours, je me souviens d’un prof de biochimie, qui pour illustrer ses propos et nous « donner envie » d’étudier les atomes nous parlait de « l’Observatrice » qui se penchait langoureusement sur son microscope alors que sa blouse était courte, très courte, trop courte, et qu’elle ne portait pas de culotte. Confrontées enfin aux blagues issues d’un humour ultra-sexiste, loin d’être déconnecté du sexisme ordinaire de la société, mais exacerbé par ce besoin pressant de mise à distance de la réalité médicale.

    Autre tradition pour se mettre dans l’ambiance, le bizutage. J’en subirai 2, en première et deuxième année, avec une sorte d’obligation de participer pour s’intégrer à la promo, ou plutôt à la corpo des étudiants. Je me vois remettre dès mon arrivée dans le car un livret du participant. Outre les infos pratiques, un concours de points, dont les deux plus gros pôles : 50 points par fille « sautée », 100 pour avoir dépucelé une vierge. Femme-objet, sexe non-consenti, incitation au viol... Je boucle ma ceinture de chasteté pour le week-end, résistance personnelle. Arrive l’élection de mister et miss bizut, et l’incitation par les organisateurs pour les participantes à aller le plus loin possible, « allez-y, enlevez vos sous-vêtements... Embrassez-vous », certaines abandonnent, d’autres osent, la plus téméraire selon leurs codes est élue. J’assiste à tout ça, impuissante, avec l’impression de n’être encore une fois qu’un corps, un objet. Et toujours ce refrain, « cette fois tu m’l’as mise... »

    #domination #sexisme #misogynie #culture_du_viol #patriarcat #carabin #medecine

    http://seenthis.net/messages/409761 via mad meg



  • #HomoNaledi : nouvelle branche rajoutée à l’arbre généalogique de l’homme.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2631

    L’arbre généalogique de l’espèce humaine vient d’être agrémenté d’une nouvelle branche, jusqu’à là inconnue. Baptisée « l’Homo naledi », elle est ancienne du genre primitif et dans la lignée à laquelle appartient l’homme moderne. Ses traces ont été mises au jour dans une grotte en Afrique du Sud, où les ossements de 15 hominidés ont été exhumés. L’annonce a été faite jeudi par des chercheurs de diverses nationalités à l’origine de cette découverte. La revue scientifique londonienne eLife a publié, le 10 (...)

    écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, intérêts collectifs, humanité,

    / journaliste, poète, poésie, livre, écrits, Afrique, Monde Arabe, islam, Maghreb, Proche-Orient,, #arts,_culture,_littérature,_cinéma,_critique,_performances,_styles, médecine, sciences, technologie, ADN, (...)

    #écologie,_planète,_mer,_sauvegarde,_générations_futures,_avenir,_verts,_intérêts_collectifs,_humanité, #_journaliste,_poète,_poésie,_livre,_écrits #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux


  • L’évaluation coût-bénéfice gagne du terrain dans la gestion des maladies | EurActiv.fr
    http://www.euractiv.fr/sections/le-risque-cardiovasculaire/levaluation-cout-benefices-gagne-du-terrain-dans-la-gestion-des
    http://www.euractiv.fr/sites/default/files/cardio.jpg

    On ne donne pas assez d’importance à la prévention, lorsqu’on parle de rapport coût-bénéfice, a déclaré William Weintraub, cardiologue au Chritiana Care Hospital System aux États-Unis. « Nulle part dans le monde nous ne dépensons assez dans la prévention », a-t-il ajouté.

    Selon lui, une partie du problème réside dans le fait que l’évaluation de l’efficacité des campagnes de prévention est un processus très long, ce qui rend très difficile d’évaluer « la valeur de ce que nous économisons ».

    Prenant l’exemple de l’hypercholestérolémie familiale, une maladie cardiovasculaire qui se transmet de génération en génération, il a ajouté « si des programmes de dépistage nous permettaient d’étendre l’espérance de vie d’une personne atteinte de cette maladie, de 30-40 ans à 85 ans, nous gagnerions un nombre incroyable d’années de productivité », a commenté le cardiologue.

    #médecine #beurk #santé

    On nous prolonge pour qu’on puisse produire plus longtemps… logique obscène mais vision de boutiquier dont j’avais parlé il y a déjà pas mal de temps : http://blog.monolecte.fr/post/2005/01/07/la-valeur-de-la-vie-humaine

    http://seenthis.net/messages/406794 via Agnès Maillard


  • Pour pédaler, tapez 1. | Juste après dresseuse d’ours
    http://www.jaddo.fr/2015/09/04/pour-pedaler-tapez-1
    Une belle histoire de #médecine et surtout d’#humanité

    Bref, elle me raconte ces 7 mois loin de moi. L’opération, l’hôpital, la chimio, la radio. En quelques phrases.
    Puis arrive très vite le vrai problème : c’est Noël dans quelques jours. Elle va le fêter avec ses proches, avec ses filles et ses amis. Et elle n’arrive plus à boire aucun alcool. Le vin qu’elle aimait tant lui arrache la bouche. Le champagne la pique, et de toute façon elle en a perdu le goût.
    Nous passons sérieusement 12 minutes à essayer de trouver une solution. Je suis (sans doute un peu trop personnellement) excessivement sensible au problème. Fêter Noël avec ses proches sans trinquer, ce n’est pas envisageable.
    Et du martini ? C’est acide, ça pique un peu trop.
    Du crémant ? Les bulles sont douloureuses.
    On finit par trouver un accord sur du muscat. C’est doux, avec beaucoup de glaçons ce n’est pas un crime, ça passera sans doute.

    J’ai absolument senti que c’était ces 12 minutes-là qui m’avaient fait devenir son médecin.
    Que ce soit moi qui lui aie trouvé son #cancer, rien à foutre. Je suis devenue son médecin du jour où j’ai passé 12 minutes à chercher avec elle avec quoi elle pourrait picoler à Noël.

    http://seenthis.net/messages/405318 via Agnès Maillard


  • DE LA MEDECINE GENERALE, seulement de la #médecine générale : Fluorette, on aime ta médecine générale.
    http://docteurdu16.blogspot.fr/2015/09/fluorette-on-aime-ta-medecine-generale.html

    Les malades nous disent souvent « Mais comment faites-vous pour vous rappeler les noms et les posologies de tous les médicaments ?... » mais s’ils savaient que cette « performance » est sans commune mesure avec le reste, c’est à dire écouter, construire, analyser, synthétiser, prendre en compte, non seulement les symptômes et éventuellement les maladies mais surtout ces bon dieux de citoyens immergés dans une société où tout est fait, toutes choses égales par ailleurs quand on examine l’augmentation continuelle de l’espérance de vie, pour que l’hygiène de vie soit mauvaise.

    Fluorette fend le coeur parce que son constat n’est pas seulement celui de quelqu’une qui regrette qu’on lui mette des bâtons dans les roues mais surtout celui d’une jeune femme qui sait quel type de mèdecine elle veut exercer, dans quelles conditions, dans quel environnement et avec quels collègues qui seraient non seulement gentils mais gentils. Fluorette a lu, entendu, pratiqué, discuté, remis en questions, douté, et pourtant elle sait ce qu’elle veut. Pas d’un machin hyperbolique ou rêvé mais d’un endroit proche où elle serait en mesure de faire de la médecine générale, de la simple médecine générale.

    Parce que mon boulot c’est la médecine générale, c’est m’occuper de gens entiers, pas juste des bouts de gens et la fois d’après l’autre bout..

    http://seenthis.net/messages/405320 via Agnès Maillard



  • La canicule de 2015 en Algérie reste muette, quel bilan ?
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2615

    L’Algérie a vécu une canicule pendant l’été 2015, sans que les bilans sur la santé des personnes dont les plus âgées, les végétaux, les ressources en eau et toute l’économie, ne soient encore établis. Ce qui interpelle sur l’impact du changement climatique qui est déclaré fléau mondial, et comment on s’y prépare ? Pour la prochaine fois et les saisons suivantes… A l’enregistrement de températures inégalées en chaleur dans toutes les régions du pays, se rajoute l’étendue de la période, de mi-juin à la dernière (...)

    gouvernement, action, projet, exécutif gouvernemental, politique régionale, gouvernance, gestion, social,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie, Afrique, Monde (...)

    #gouvernement,action,_projet,_exécutif_gouvernemental,_politique_régionale,_gouvernance,_gestion,_social, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #Afrique,_Monde_Arabe,_islam,_Maghreb,_Proche-Orient, #Maghreb,_Algérie,_Tunisie,_Maroc,_Libye,_Africa,_population,_société #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux


  • Des opérations d’espionnage pour quelques graines de maïs.
    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article2612

    Alors que le maïs OGM fait encore des doutes, chez les industriels agricoles la semence est maintenant un enjeu afin de surmonter la demande alimentaire mondiale. De plus en plus explosive cette dernière, avec l’augmentation de la population et grâce aux pays émergents plus nombreuses à avoir une demande en nutrition, avec leurs capacités de paiement, la place des céréales ayant des succès de production devient l’objectif des nations qui dépendent d’importations. L’histoire d’espions industriels (...)

    écologie, planète, mer, sauvegarde, générations futures, avenir, verts, intérêts collectifs, humanité,

    / censure, presse, journaux, dictature, expressions, liberté, #diplomatie,_sécurité,_commerce,_économie_mondiale, #crise,_capitalisme,_économie,_justice,_Bourse, économie, politique, arts, corruption, (...)

    #écologie,planète,_mer,_sauvegarde,_générations_futures,_avenir,_verts,_intérêts_collectifs,_humanité, #censure,_presse,_journaux,_dictature,_expressions,_liberté #économie,_politique,_arts,_corruption,_opposition,_démocratie #Obama,_USA,_Israël,_Proche-Orient,_Palestine #fait_divers,société,_fléau,_délinquance,_religion,_perdition #Chine,_réforme,_développement,_environnement,_Asie, #médecine,_sciences,_technologie,_ADN,_vaccin,_médicaments,_découvertes #Ecologie,_environnement,_nature,_animaux


  • Early-Stage Breast Condition May Not Require Cancer Treatment - The New York Times
    http://www.nytimes.com/2015/08/21/health/breast-cancer-ductal-carcinoma-in-situ-study.html

    As many as 60,000 American women each year are told they have a very early stage of breast cancer — Stage 0, as it is commonly known — a possible precursor to what could be a deadly tumor. And almost every one of the women has either a lumpectomy or a mastectomy, and often a double mastectomy, removing a healthy breast as well.

    Yet it now appears that treatment may make no difference in their outcomes. Patients with this condition had close to the same likelihood of dying of breast cancer as women in the general population, and the few who died did so despite treatment, not for lack of it, researchers reported Thursday in JAMA Oncology.

    Their conclusions were based on the most extensive collection of data ever analyzed on the condition, known as ductal carcinoma in situ, or D.C.I.S.: 100,000 women followed for 20 years.

    #cancer #femmes #mastectomie #recherche #santé #médecine via @isskein

    http://seenthis.net/messages/400110 via Fil