• Gilets jaunes : un mouvement populiste, une #Crise de régime, un débouché politique incertain
    http://www.medelu.org/Gilets-jaunes-un-mouvement

    n cyclone traverse la #France. Surgis en dehors des partis politiques, des organisations syndicales, mais également de toutes les vagues de mouvements sociaux et de leurs acteurs qui ont scandé l’histoire des vingt-cinq dernières années de notre pays, les gilets jaunes ont fait irruption sur la scène nationale avec l’énergie d’une force sociale brute alimentée par l’accumulation longue des colères populaires contre le pouvoir – ses abus répétés contre leurs conditions de vie et ses faveurs ostentatoires (...)

    Actualités

    / #Oreille, France, Mouvement social/sociaux, Crise, #Populisme, #Emmanuel_Macron

    #Mouvement_social/sociaux


  • En #Amérique_latine, un nouveau cycle de luttes pour les mouvements sociaux
    http://www.medelu.org/En-Amerique-latine-un-nouveau

    Mémoire des luttes publie ci-dessous l’entretien (en espagnol) donné au site Rebelión par le journaliste uruguayen spécialiste des mouvements sociaux latino-américains Raúl Zibechi. Intitulé « Mouvements sociaux, un nouveau cycle de luttes », ce texte s’appuie sur la publication, par l’auteur, de son nouvel ouvrage Movimientos sociales en América Latina. El ‘mundo otro’ en movimiento. Il expose les principales thèses sur ce thème, dont celle selon laquelle – contrairement aux idées reçues et propagées ces dernières années –, l’Amérique latine ne connaît pas un reflux des mouvements populaires, mais au contraire, une recrudescence de leurs combats. Ils formeraient même une nouvelle génération d’acteurs et ouvriraient « un nouveau cycle de luttes ». Nés sous le régime « extractiviste » qui caractérise le (...)

    #Mouvement_social/sociaux


  • Mouvements sociaux de gauche : quelle tactique électorale ?
    http://www.medelu.org/Mouvements-sociaux-de-gauche

    La principale difficulté pour les mouvements sociaux de gauche, c’est de définir une tactique électorale qui leur permettra de gagner à la fois dans le court terme et dans le moyen terme. A première vue, il semble que gagner dans le court terme soit conflictuel avec gagner dans le moyen terme. À court terme, l’objectif premier d’un mouvement de gauche doit être de défendre les besoins urgents qui permettent la survie de tous ceux qu’on désigne comme les 99% de la population, mais plus particulièrement de ceux qui appartiennent aux couches les plus pauvres. Pour y parvenir, un tel mouvement doit prendre le contrôle des institutions de l’État à tous les niveaux. Ce qui implique de participer aux élections. Dans tous les endroits où les institutions électorales permettent une forme de passation du (...)

    #Mouvement_social/sociaux



  • Pourquoi la question de la souveraineté doit-elle intéresser les mouvements sociaux ?
    http://www.medelu.org/Pourquoi-la-question-de-la

    De toute part, la souveraineté des peuples est piétinée par les marchés financiers et les représentants de leurs intérêts au sein des institutions internationales, d’intégration régionale et des Etats. Pour contourner la #Souveraineté_populaire – ou la réduire à néant si nécessaire –, les fondés de pouvoirs du capitalisme financier évoluent et agissent dans des espaces et des maillages institutionnels, juridiques et territoriaux multidimensionnels et interconnectés. Ces derniers s’organisent et se réorganisent en permanence en fonction de principes qui empruntent plus au système critique auto-organisé du vol d’étourneaux qu’à celui de la centralisation. Combinant relations inter-étatiques et institutions politiques et technocratiques (Commission européenne, Parlement européen), juridiques (Cour de justice de (...)

    #Mouvement_social/sociaux


  • #NuitDebout : « on n’est pas indignés, on est ré-vol-tés ! »
    http://www.medelu.org/NuitDebout-on-n-est-pas-indignes

    « Le sentiment d’une Zad (Zone à défendre) en plein cœur de Paris », place de la République. Telle est l’image qui s’imprime sur les rétines dès le premier regard. Depuis six jours et six nuits au pied de la statue, allégorie de la République, des citoyens ont décidé d’occuper la place physiquement, symbole de l’espace de liberté démocratique exigé, reflet d’un sursaut de conscience. L’objectif ? La réappropriation de la Res Publica. Une forme de mobilisation comparable à celle des « indignés espagnols » du « 15M » et dont le fer de lance inclue et dépasse le combat contre la « casse du code du travail » porté par le gouvernement. La loi El Khomri ayant servi de point de bascule à l’origine du mouvement. Il est 20 heures, ce 5 avril 2016 ou plutôt ce « 36 mars » selon un calendrier interne qui souhaite (...)

    #France #Démocratie #Mouvement_social/sociaux