#mulliez

  • Trappes : l’incroyable accident du travail dans les entrepôts d’Auchan devant la justice Julien Constant - 5 Novembre 2018 - le parisien
    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/trappes-l-incroyable-accident-du-travail-dans-les-entrepots-d-auchan-deva

    La victime, un ouvrier âgé d’une cinquantaine d’années, avait été blessée par une pièce en métal à la suite d’un malheureux concours de circonstances.
    C’est un accident du travail excessivement rare qui aurait pu être évité. Dominique et Jean-Luc, 50 et 56 ans, respectivement représentants légaux d’Auchan logistique et de XPO Logistics, comparaissaient ce lundi devant le tribunal correctionnel de Versailles. Ils étaient poursuivis pour ne pas avoir mis en œuvre les conditions de travail sûres permettant d’éviter un incroyable accident du travail, qui s’est soldé, le 28 octobre 2015 à Trappes, par une très grave blessure causée à l’un des salariés de cet entrepôt, lui occasionnant deux mois d’incapacité totale de travail.
    http://s1.lprs1.fr/images/2018/11/05/7935957_64e01018-e12b-11e8-b7e8-c10687f54d7c-1_1000x625.jpg

    Un incroyable concours de circonstances
    Ce jour-là vers 12 h 30, rue Roger-Hennequin, un camion sort d’un local de la plate-forme logistique d’Auchan. Le poids lourd chargé de curer les canalisations roule sur une pièce métallique en forme de T. Elle crève le pneu du camion, rebondit sur un chariot élévateur avant de pénétrer dans la poitrine de Claude qui passait à ce moment-là. « J’ai entendu une explosion et senti un choc et un souffle sur moi », raconte l’ouvrier lors la procédure. Cet homme, âgé d’une cinquantaine d’années, souffre d’une fracture des côtes et du rein et de traumatisme à la rate. « J’ai repris le boulot au mois de mai et je n’ai heureusement pas eu de séquelle », confie-t-il à la barre.

    La pièce en cause servait aux salariés à déclencher l’ouverture d’une porte automatique dotée d’un système magnétique qui détecte les métaux des engins. « C’est une mauvaise pratique qui était devenue une habitude sur le site », précise la présidente du tribunal. L’enquête conclut que cette pièce n’aurait jamais dû être là. Mais aussi que le camion n’aurait pas dû entrer sur le site sans faire preuve de plus grandes précautions. Et en plus, contrairement aux premiers passages de la journée, lors du dernier, le conducteur n’était pas accompagné d’un guide.

    Délibéré le 17 décembre
    Jean-Luc, dirigeant d’XPO à Trappes, n’assume pas la responsabilité de cet accident. « Je n’étais pas sur le site. J’étais en congé. Je n’ai signé aucun plan de prévention, mais je n’ai jamais validé la présence d’un camion dans ce lieu de stockage, explique cet homme. Quant à la pièce métallique, elle était posée par des collaborateurs pour aller sous l’auvent. Je l’avais retirée à plusieurs reprises. L’idée était de rendre hermétique cette partie du site. »

    Dominique est le directeur d’Auchan logistique, qui détient le bail de cette plate-forme partagée avec XPO. Sa société assure la maintenance et le curage des canalisations. « On est désolé de l’accident. Heureusement que cela s’est bien terminé, déclare le directeur. Mais Auchan n’est pas responsable, parce que nous avons pris toutes les précautions. »

    Le procureur, estimant que les risques n’avaient pas été suffisamment évalués et traités par les deux sociétés, a requis des peines de 8 000 et 5 000 € d’amende avec sursis contre les deux dirigeants. En ce qui concerne les deux entreprises, il a demandé des amendes de 50 000 € pour chacune d’elles. La décision a été mise en délibéré au 17 décembre.

    #mulliez #auchan #esclavage #travail

    https://seenthis.net/messages/734051 via BCE 106,6 Mhz


  • Les salariés de Vélib’ devant le tribunal
    https://www.politis.fr/articles/2017/10/les-salaries-de-velib-devant-le-tribunal-37679

    Le 3 octobre, les 286 employés de #Cyclocity chargés de l’entretien des vélos parisiens en libre service étaient au tribunal de grande instance de Nanterre. Suite à la reprise du marché par #Smoovengo, le transfert de leurs contrats de travail est incertain.

    [..] « Nous avons interpellé la mairie de Paris dès 2015, pour lui demander ce qu’il adviendra de nos emplois lors de l’appel d’offres, explique Mohammed Dini, mécanicien. Christophe Najdovski (EELV), chargé du transport, nous a expliqué qu’ils laissaient la reprise à l’entière discrétion du repreneur. » L’élu Sud-Solidaires et membre du CHSCT s’indigne : « Pour nous c’est de la lâcheté. » Lui et tous les autres employés présents portent des tee-shirts à l’effigie de la maire de Paris sur lequel on peut lire « Anne Hidalgo sponsorise le dumping social ».

    [...] « Ce dont Smoovengo ne veut pas, ce sont les statuts négociés par les salariés avec JCDecaux. Dans cette logique-là, les employés sont la variable d’ajustement qui permet d’avoir le marché. » En effet, la victoire de l’entreprise de Montpellier pour l’appel d’offre est due à l’aspect économique de son dossier qui ne prenait pas en compte les acquis sociaux des travailleurs.

    [...] Pour les 287 salariés, il faut attendre le 14 novembre pour que tombe la décision du tribunal de grande instance.

    La vérité sur… Smoove, le gagnant du Vélib’2 [juillet 2017]
    https://www.challenges.fr/entreprise/transports/la-verite-sur-smoove-le-gagnant-du-velib-2-face-a-jcdecaux_482394

    En réalité, reconnaît Laurent Mercat, JCDecaux s’est fait souffler le marché du #Vélib'2 par « deux entreprises familiales non cotées, l’une française, qui appartient à la galaxie #Mulliez, l’autre espagnole ». Soit Moventia, filiale du grand groupe immobilier familial espagnol Marfina. David était donc aussi gros que Goliath.

    Ce qu’il faut savoir sur le nouveau Velib’ parisien version Smoove [mai 2017]
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-nouveau-velib-parisien-version-smoove-710635.h

    Ensuite, ils seront connectés via smartphone, ce dernier pouvant même être rechargé sur prise USB dans le cas des Vélib’ à assistance électrique qui représenteront 30% du parc. Tout pourra donc se faire par smartphone, sans utiliser la borne, qui pourra cependant servir aux usagers non équipés de smartphone.

    [...] Par ailleurs, « il est très probable que la tarification augmente, et à titre personnel ça me semble tout à fait normal », a déclaré Laurent Mercat, PDG de Smoove.

    https://seenthis.net/messages/635982 via Lyco


  • La Brique Lille sur les ondes - le numéro 50 : Les chiens ne font pas des chats
    On a pris le magnétophone, l’escalier (400 marches) , et on a frappé à la porte, au milieu du chant des sirènes lilloises.
    – Présentation du N° 50 : Ré création Permanente et de son dossier : L’enfance et l’éducation, l’offensive.
    
- Le collège sécuritaire de Lille Moulin : Bienvenue à Alcatraz ! Chacun(e) à sa place.

    – Le beau bar de génération identitaire : La Citadelle à Lille.
    
- Métro de Lille, drôle d’odeur à Saint Maurice Pellevoisin.

    – Plus il y a de riches au M2, plus il y a d’arbres : L’Argent des Mulliez planqué chez les 3 Suisses. Notre bourgeoisie locale.

    (Le lien direct vers le MP3 fonctionne)
    http://www-radio-campus.univ-lille1.fr/ArchivesN/LibrePensee/LB170502.mp3


    http://cdn.campuslille.com/images/stories/EulBCE/ART93Brique50/Lille_le_Beffroi.jpg
    Les Soeurs Chamots (Ta geule)
    https://www.youtube.com/watch?v=6TVYc-nylf8

    Leur Soundcloud : https://soundcloud.com/les-chamots

    Loïc Lantoine : Quand les Cigares
    https://www.youtube.com/watch?v=GFzmO5_KMoQ


    Rappel : Les Willot, quatre frères dans le vent (Images d’archive INA)
    https://www.youtube.com/watch?v=IN5k6zx_4ik

    A propos du rachat des usines Boussac par la société Ferinel (Bernard Arnault)
    https://www.youtube.com/watch?v=2hgBYD10MZs

    #La_Brique #Lille #Enfance #Education #Ecole #Lille_Moulin #Collège #identitaire #fn #Métro #kéolis #Parfum #Mulliez #Croix #3_Suisses #Immobilier #Audio #Radio #Radios_Libres #Radio_Campus_Lille #violence_sociale


  • * Article 249 - On n’attire pas les mouches avec du vinaigre - ou Valauchan 2017 Blog La richesse des Mulliez et les grandes fortunes
    - Benoit Boussemart

    Bonjour

    Les valeurs des parts Valfrance et Valauchan viennent d’être publiées. Vu l’annonce des résultats par le groupe et le nouveau plan de réduction des effectifs, on pouvait s’attendre au pire, comme en 2015. Eh bien non ! Tout va très bien, Madame la marquise : Valfrance voit sa part validée à 15,63 € (+ 4,26%) et Valauchan à 440,04 € (+ 3,82%).
    Magnifique et magique : la France (avec Valfrance), qui apparaissait comme le point faible du groupe, a un FCPE qui progresse plus rapidement que Valauchan. De quoi attirer les gogos qui hésitaient, vu les pressions mises depuis plusieurs années sur la France quant aux résultats « médiocres », à investir dans ce nouveau bidule. Précipitez vous, braves gens. Valfrance est un nouvel edorado. Magique, qu’on vous dit.

    Magique surtout pour la famille Mulliez. En effet, la part Valauchan a évolué comme suit au cours des dernières années (valeur en euros, puis % de variation par rapport à l’année précédente) : 2014 : 427,97 € (+ 4,3%) ; 2015 : 415,41 € (- 3%) ; 2016 : 423,85 € (+ 2,1%) et 2017 : 440,04 € (+ 3,82%).

    Et rappelez vous ce que nous disions lors de la baisse de valeur du titre, qui poussait les porteurs de parts à vendre (au prix bas) ; alors que nous indiquions qu’il n’y avait aucune raison d’être pessimiste, du fait des positions à l’international du groupe. En 2017, le titre vaut donc 440,04 €, et a dépassé la valeur de 2014 (+ 2,82%).
    http://p4.storage.canalblog.com/48/31/447335/104081512.jpg
    Entretemps, que s’est-il passé : les petits porteurs de parts ont vendu les titres, et assez massivement, au prix le plus bas que pouvait racheter la famille Mulliez. Fin 2015, Auchan Holding possédait en actions propres 1 149 074 titres ; il a acquis en 2016 à 421,6 € par titres 922 681 titres. Au total, le groupe avait donc 2 071 755 de ses propres titres ; il a donc annulé 1 014 451 titres (en remboursant à 420,9 € par titre les porteurs de parts) ; reste actuellement 1 057 304 titres, dont 770 452 titres détenus pour le compte des fonds, titres dont la valeur est de 280 M€ (soit 363,42 € le titre), le reste étant de l’autodétention pure pour 1,1% du capital (voir le rapport sur les comptes 2016).

    Résultat des courses : en éliminant les titres (420,9 € par titre) et en les rachetant (421,6 € par titre) à bas prix par rapport à la valeur réelle (440,04 €), la famille a fait nettement baisser le % d’Auchan Holding détenu par les salariés (ce pourcentage n’est plus que de 7%, contre 10,2% fin 2014). Elle réalise en plus une belle opération financière. Si les titres avaient été vendus en 2017, la famille aurait dû débourser en plus 95 M€ ! Il n’y a pas de petits profits pour la famille.

    Quant à Valfrance, méfiance totale. D’où tombe ce + 4,26%, alors que les résultats de la France « imposent » encore des restructurations et des licenciements ? De qui se moque t-on ? Est-ce uniquement fait pour attirer de nouveaux souscripteurs Valfrance, avant de les plumer comme chez Valauchan.

    Si j’étais membre du personnel Auchan, je demanderai des augmentations de salaires. Au moins, ces dernières se retrouveraient dans le calcul de ma retraite, et je ne serai plus soumis aux évaluations à géométrie variable des « experts » d’Auchan Holding !

    B. Boussemart

    http://richessem.eklablog.com/article-249-on-n-attire-pas-les-mouches-avec-du-vinaigre-ou-vala

    #Mulliez #Actionnariat #Valfrance #Auchan #FCPE #Bourse #Holding #Magie #Prestidigitation


  • La vie Auchan c’est jusqu’à ce que mort s’en suive !
    SAINT-MARTIN-BOULOGNE - Un employé d’Auchan victime d’un arrêt cardiaque et réanimé par des collègues
    http://www.lavoixdunord.fr/99205/article/2017-01-06/un-employe-d-auchan-victime-d-un-arret-cardiaque-et-reanime-par-des-col

    Ce vendredi matin, un homme de 50 ans a fait un arrêt cardiaque sur son lieu de travail, le supermarché Auchan de Saint-Martin-Boulogne.
    http://lvdnena.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2016/11/03/node_99205/21492792/public/2016/11/03/B9710137971Z.1_20161103212238_000%2BG6R7U13TT.2-0.jpg?itok=gm0ZzoNQ

    Vers 10 h 45, ce vendredi, un employé du supermarché Auchan de la zone de l’Inquétrie, à Saint-Martin-Boulogne, a fait un arrêt cardiaque au niveau des rayons self discount.

    . . . . . .
    #Auchan #Mulliez #esclavage #guerre_aux_pauvres #émigrés_fiscaux

    https://seenthis.net/messages/558216 via BCE 106,6 Mhz


  • Auchan : Licenciée pour l’exemple Claude Askolovitch / Salte
    http://www.slate.fr/story/121807/auchan-menace-empire-licenciement
    http://lesillon04.hautetfort.com/media/01/00/2291537472.jpg

    Le licenciement d’une caissière de chez Auchan pour une erreur sur un pot de sauce tomate à 85 centimes n’est pas neutre. Il révèle la fébrilité agressive d’une grande distribution qui se vit, sous ses diverses enseignes, comme un pays en guerre, et à la guerre, on ne fait pas de détail.

    Il y a quelques semaines, Gérard Mulliez, patriarche d’une tribu commerçante milliardaire et solidaire, confiait à Valeurs actuelles quelques secrets de sa réussite, et notamment celui-là : il avait fait donner à ses « hôtesses de caisse » (Gérard Mulliez est l’inventeur d’Auchan, entre autres) des cours d’économie, et il jurait : 
    « Je suis persuadé qu’aujourd’hui nos hôtesses de caisse comprennent mieux l’économie que la moyenne des députés ».

    A relire aujourd’hui, quand une de ces hôtesses de caisse -nous dirons caissière à présent, pour faire simple- a été frappée par la foudre du chômage, on se demande si les cours d’économie intégraient aussi la logique de guerre de la grande distribution, et le concept de licencié pour l’exemple. C’est donc arrivé à l’Auchan City de Tourcoing, tout près de chez les Mulliez qui sont des Nordistes de Croix (commune chic où ils vivent), de Belgique (chic pays où ils vivent à l’abri du fisc), de Roubaix (chic ville où leur saga commença). L’histoire a été contée par La Voix du Nord, puis les media nationaux ont suivi.

    Une faute lourde à 85 centimes
    . . . . . . . . . . .
    Qu’importe la somme et qu’importe le doute. On est fusillé pour deux euros ou pour quatre-vingt-cinq centimes, pour un soupçon ou une distraction, sans mobile apparent. La faiblesse serait une autre traitrise. Et elles ont beau soupirer, les bonnes consciences qui ne savent pas ce qu’est la guerre : comment vaincre l’ennemi, si la caissière oublie la peur ?
    . . . . . . . . . . .

    #auchan #mulliez #Licenciée_pour_l_exemple #Fusillé_pour_l'_exemple #caissiére

    https://seenthis.net/messages/514135 via BCE 106,6 Mhz


  • La caisse Les Pieds sur terre Sonia Kronlund France Culture

    Vicky Vandesavel est hôtesse de caisse depuis 16 ans chez Auchan dans le Nord de la France. Accusée de vol, elle a été licenciée, et crie son innocence. Gaston, ex vigile chez Carrefour, lui, a plaidé coupable !

    https://www.franceculture.fr/cruiser-production/2016/03/57c6232b-7cd7-47d1-b661-01586c4327fe/x510_supermarche.jpg.pagespeed.ic.STIy3dViPa.jpg
    • Reportage : Leila Djitli
    • Réalisation : Peire Legras

    http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10078-16.03.2016-ITEMA_20937565-0.mp3

    Source : http://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/la-caisse
    #mulliez #auchan #audio #radio #monde_du_travail #guerre_sociale

    http://seenthis.net/messages/486665 via BCE 106,6 Mhz