• #Nantes Gilets jaunes : témoignages d’Adrien et Alexandra, victimes de violences policières
    Par Christophe Turgis
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/nantes/dossier-gilets-jaunes-temoignages-adrien-alexandra-vict
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2019/09/12/maxnewsworldfour691435-4418623.jpg?itok=G5qkCtIy

    L’annonce tourne en boucle sur les réseaux sociaux depuis le début de l’été. Ce samedi 14 septembre, les Gilets jaunes veulent se retrouver à Nantes pour une manifestation nationale. Adrien n’en sera pas, Alexandra si... tous deux ont été gravement blessés lors de précédentes manifestations.

    Un long témoignage de Adrien n’est disponible que sur facebook, hélas.
    https://www.facebook.com/watch/?v=513747356026651
    C’est un vrai problème pour sa diffusion plus large...
    Pour celleux qui veulent comprendre de quoi témoigne Adrien, à quoi il a survécu c’est le signalement 197 de @davduf : https://twitter.com/search?q=signalement%20nantes%20%40davduf%20197&src=typed_query&f=live #violences_policières #maintien_de_l'ordre #traumatisme

    https://seenthis.net/messages/801699 via ¿’ ValK.


  • "Ne rencontrez jamais vos héros : THE BOYS" ! Sur le chemin du retour de la marche nocturne contre les #Feminicides à #Nantes le 06 septembre 2019...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48691300237

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48691300237_e40b8c794d_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel à la Marche contre les Feminicides : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48691300237_e40b8c794d_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800613 via ¿’ ValK.


  • "PAS UNE DE PLUS" - #Nantes : Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690921692

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690921692_ba59ac99e7_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690921692_ba59ac99e7_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800608 via ¿’ ValK.


  • [102 femmes tuées depuis le début de l’année] "ON NE TUE JAMAIS PAR AMOUR". #Nantes : Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690653976

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690653976_469d9b5343_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690653976_469d9b5343_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800609 via ¿’ ValK.


  • Portraits de femmes. #Nantes : Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690781957

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690781957_286eb6d260_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690781957_286eb6d260_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800610 via ¿’ ValK.


  • "LE PATRIARCAT TUE" - #Nantes : Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690823641

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690823641_e7aab2b91f_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690823641_e7aab2b91f_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800611 via ¿’ ValK.


  • "ON NE TUE JAMAIS PAR AMOUR". #Nantes : Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690107283

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690107283_31c551aeca_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690107283_31c551aeca_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800603 via ¿’ ValK.


  • [102 femmes tuées depuis le début de l’année] "ON NE TUE JAMAIS PAR AMOUR". #Nantes : Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690487116

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690487116_a9c59bb9de_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690487116_a9c59bb9de_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800602 via ¿’ ValK.


  • Sa maman ayant vécu des violences masculines, elle tenait elle aussi à participer... Portrait. #Nantes: Marche nocturne contre les #Feminicides, le 06 septembre 2019.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48690558622

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48690558622_db66f4803d_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Appel de la Marche : nantes.indymedia.org/events/46391 . Au sujet des feminicides : fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minicide et seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Nantes, le 6 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48690558622_db66f4803d_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800598 via ¿’ ValK.


  • #Graff'n #Nantes : « ICI UNE FEMME A ETE AGRESSÉE » : <))) Réseaux Actions Feministes Unies. +++ Contre les #feminicides, Marche nocturne ce vendredi 06/09/19 à 20h.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48688967636

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48688967636_755588ca68_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Au sujet des feminicides : seenthis.net/recherche ?recherche=feminicide%2A&follow... . Au sujet des violences faites aux femmes : seenthis.net/recherche ?recherche=violence%2A%20femme%2A&a... . Passerelle Victor-Schoelcher, Nantes, le 3 septembre 2019. . :camera : : (cc-by-nc-sa) ValK. :eyes : : frama.link/valk :purse : : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48688967636_755588ca68_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/800565 via ¿’ ValK.


  • #Nantes : une vidéo montre un policier en train d’étrangler un manifestant
    | Par Pascale Pascariello pour Mediapart + ajout d’un témoignage direct
    https://www.mediapart.fr/journal/france/030919/nantes-une-video-montre-un-policier-en-train-d-etrangler-un-manifestant
    https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/2019/09/03/845380.jpg

    Violemment interpellé par des policiers de la Brigade anticriminalité le 3 août, Bruno Kaïk, 51 ans, a dû être hospitalisé. Sur la vidéo que Mediapart publie, un policier lui serre la gorge et l’étrangle avec son bras, contredisant la version de la police nationale. Une plainte pour tentative d’homicide vient d’être déposée auprès du parquet de Nantes, qui a ouvert une enquête préliminaire.

    Témoin direct de la scène, [Bastien Gruchet] confirme tous les témoignages publiés dans cet article de Mediapart.
    https://www.facebook.com/bastien.gruchet/posts/10215250974734248

    Pris de convulsions puis tombé inconscient alors qu’il était menotté après avoir été étranglé, fouillé pendant que les pompiers le brancardaient.

    A noter que l’agent de la BAC avec le pull gris sur la photo, celui qui a mis la personne interpellée à terre en l’étranglant avec une très grande violence, tient tranquillement une grenade désencerclante dans sa main droite. Il semblerait (à la vue du pull et de la carrure) que ce soit la même personne qui, en 2017, avait passé plusieurs personnes à tabac avec sa matraque télescopique dans un camion de la CGT.
    Et c’est lui aussi qui balance de l’eau au visage sans réaction de sa victime, sans que cela ne l’émeuve.

    La #BAC, et tout particulièrement celle de Nantes, est un véritable danger public. Le fait que la #police soit munie d’une telle brigade en dit long sur ce qu’est cette institution... Le fait qu’elle soit envoyée faire du maintien de l’ordre alors qu’elle n’y est pas formée symbolise ce que l’Etat veut faire des mouvements sociaux : les effrayer et les mater dans la violence. Elle doit disparaître, dans les manifestations et ailleurs.

    Ci-dessous, le texte intégral de l’article (_vu le taf qu’on fait à Nantes sur le sujet, pas envie d’être bloqué-e-s par un #paywal_) :

    Violemment interpellé par des policiers de la Brigade anti-criminalité le 3 août, Bruno Kaïk, 51 ans, a dû être hospitalisé. Sur la vidéo que Mediapart publie, un policier lui serre la gorge et l’étrangle avec son bras, contredisant la version de la police nationale. Une plainte pour tentative d’homicide vient d’être déposée auprès du parquet de Nantes, qui a ouvert une enquête préliminaire.
    À Nantes le 3 août, en marge de la marche blanche organisée en hommage à Steve Maia Caniço, les images d’un homme à terre, hagard, paraissant inconscient, entouré de trois policiers en civil, ont fait le tour des médias et des réseaux sociaux.

    Violemment interpellé par des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC), Bruno Kaïk, 51 ans, perd connaissance et est conduit aux urgences. Trois jours après les faits, la police nationale, par la voix de son service de communication (Sicop), affirme à Libération que ce manifestant avait été hospitalisé « parce qu’il était incommodé par les gaz lacrymogènes ».

    Le ministère évacue de la sorte toute responsabilité policière, nonobstant la parole de la victime qui accuse l’un des policiers de l’avoir « étranglé jusqu’à l’étouffement ».

    Une nouvelle vidéo que Mediapart publie contredit la version du ministère de l’intérieur. Sur ces images, derrière un fourgon, on distingue un policier de la BAC, le visage masqué, qui serre de sa main puis de son bras le cou de Bruno Kaïk. Celui-ci tombe à terre, quasi inanimé.

    Le compte-rendu médical atteste que le « patient interpellé par [la] BAC lors d’une manifestation, a reçu plusieurs coups (…), a présenté une perte de connaissance » et a été « retrouvé inconscient sur la voie publique ». Il souligne l’absence de toute substance toxique qui aurait pu provoquer cet état.

    Le parquet de Nantes vient d’ouvrir une enquête préliminaire à la suite de la plainte déposée par Bruno Kaïk pour tentative d’homicide.

    Contactée par Mediapart, la police nationale nuance désormais sa version initiale. « Un signalement fait par Bruno Kaïk auprès de l’IGPN [Inspection générale de la police nationale] est en cours d’instruction et des éléments complémentaires ont été demandés à la Direction départementale de la sécurité publique de Loire-Atlantique », assure le service de communication.

    Alors pour quelle raison la police nationale s’est-elle autorisée à communiquer une information inexacte ? Notre question est, à ce jour, restée sans réponse.

    « Ce n’est pas la première fois que j’assiste à des dérives des policiers de la BAC », explique Mathilde, l’auteure de la vidéo, dont l’appartement surplombe une des rues de Nantes régulièrement empruntée par les manifestations.

    Le 3 août, cette professeure des écoles et son conjoint décident de filmer ce qui se passe sous leur fenêtre parce qu’ils aperçoivent « une personne blessée ». Mais un autre événement retient rapidement leur attention. Mathilde observe trois policiers de la BAC : « Ils ramenaient derrière les camions et de façon musclée un homme. Ensuite l’un d’entre eux l’a étranglé et un autre l’a menotté. »

    « J’ai été choquée de voir autant de violence, confie-t-elle. Les policiers ont ensuite fait partir les passants qui filmaient. Seuls mon conjoint et moi, à l’abri dans notre appartement, pouvions continuer à filmer pour témoigner de ces dérives. »

    Mathilde ne peut oublier « l’image de cet homme à terre, menotté, qui haletait pour chercher de l’air. J’ai été très inquiète ensuite pour sa santé parce qu’il a commencé à avoir des convulsions ».

    La gratuité de cette violence a également affligé Grégory. Venu couvrir la marche, ce photographe de 34 ans passait à côté des fourgons de police lorsqu’il a « entendu plusieurs personnes qui demandaient aux policiers d’appeler les pompiers ».

    « J’ai vu cet homme à genoux, quasi inconscient, raconte Grégory. Il avait la bouche ouverte et avait du mal à respirer. J’ai alors demandé une bouteille d’eau à une passante pour la donner aux policiers. »

    L’un des agents de la BAC asperge alors la tête de Bruno Kaïk qui « n’a eu aucune réaction. J’ai été choqué. Et ce qui m’a interpellé c’est que les policiers ne faisaient rien pour lui venir en aide. Ils étaient davantage préoccupés par les témoins et ils nous ont demandé de partir de façon agressive. L’un d’eux me marchait sur les pieds alors que je reculais. C’était absurde. Ils ont même placé un caddie de supermarché devant cet homme pour le cacher », témoigne Grégory.

    Pris de convulsions, Bruno Kaïk sera gardé en observation plusieurs heures à l’hôpital. À sa sortie et après 24 heures de garde à vue, il ressort libre du commissariat sans qu’aucune poursuite ne lui soit notifiée. Le parquet de Nantes n’a pas apporté plus de précisions concernant cette procédure.

    Un policier formateur, qui a aussi fait du maintien de l’ordre et auquel nous avons fait visionner ces images, commente : « Tout d’abord, saisir à une main le cou d’un individu, ce n’est pas une technique référencée au sein de la police. Ensuite, concernant l’étranglement qu’il fait avec son bras, il ne respecte pas la technique de l’étranglement arrière. Cette technique est utilisée comme moyen d’amener un individu d’un endroit à un autre ou pour le neutraliser s’il est très récalcitrant voire dangereux, c’est-à-dire susceptible d’être armé. Or là, non seulement elle est mal maîtrisée mais elle n’est ni adaptée ni justifiée. La personne ne montre ni de signe d’opposition ni de dangerosité. C’est donc disproportionné. »

    Consterné par ces images, ce formateur déplore l’intervention de la BAC sur des manifestations. « Ils ne sont pas formés pour cela et on ne peut que constater les dérives qui en découlent. On ne doit pas s’arrêter à la responsabilité individuelle mais remonter à celle de notre hiérarchie qui décide de mettre des unités non formées sur ces dispositifs. Aujourd’hui, il y a un manque de formation continue dans la police nationale. Elle a quasiment disparu et se limite désormais aux tirs réglementaires, mais le métier de policier est plus complexe et il est impératif de revenir à une formation plus complète. »

    De son côté, un ancien policier de la BAC rappelle, sans les dédouaner, que « ses collègues doivent gérer des violences urbaines et surtout sont habitués à faire du “crâne”, c’est-à-dire le maximum d’interpellations ».

    Ce policier regrette cette évolution du maintien de l’ordre. « Quand vous avez une foule, hostile ou non, qui manifeste et que vous y opposez des spécialistes du maintien de l’ordre, équipés, formés, comme les CRS ou les gendarmes mobiles, la stratégie est de maintenir à distance les manifestants de manière à éviter tout contact direct. Et, à ce moment-là, la foule s’adapte. »

    « Or, depuis quelques années, notamment depuis 2016 et les mouvements contre la loi El Khomri, lors des manifestations, la BAC intervient en première ligne. Ce qui est la plus mauvaise des réponses, car la présence de la BAC n’apaise pas la situation mais engendre des tensions supplémentaires puisqu’il y a une volonté d’interpeller, souvent exacerbée par les ordres de la hiérarchie », déplore-t-il.

    « Aujourd’hui, on met à la tête de dispositifs de maintien de l’ordre des commissaires qui ne sont pas habitués à cela. Ils connaissent mal notamment le cadre d’emploi du LBD [lanceur de balles de défense – ndlr], qui a largement été dévié de son utilisation d’origine. Ces commissaires ont sous leurs ordres des policiers de la BAC dont beaucoup sont équipés de LBD et qui tirent sur tout manifestant un peu plus provocateur ou véhément que les autres. C’est du grand n’importe quoi, explique-t-il. Il est urgent de revenir à la doctrine de maintien de l’ordre fait par des professionnels et surtout dirigé par des spécialistes. »

    Pour Bruno Kaïk, faire le récit de cette interpellation est encore douloureux. « J’ai vécu un véritable cauchemar qui n’en finissait pas », confie-t-il.

    Le samedi 3 août, vers 15 h 30, ce traducteur rejoint avec son fils la marche organisée en mémoire de Steve Maia Caniço. « Très vite, les tirs de lacrymogènes se sont succédé à une cadence infernale. Nous étions pris au piège. D’un côté les nuages de gaz, de l’autre les agents de la BAC qui nous mettaient en joue avec leur LBD. J’ai alors décidé de filmer. Le chaos s’en est suivi. Mon fils a été victime d’un tir dans le dos. Plus tard, un autre manifestant est blessé », raconte Bruno Kaïk qui demande alors aux forces de l’ordre de laisser passer les pompiers afin qu’ils viennent secourir ce blessé.

    « Impuissant, j’étais ulcéré par les exactions répétées des forces de l’ordre. J’ai alors lancé une bouteille vide en direction de policiers cagoulés et casqués qui se trouvaient à quelque trente mètres de moi. Elle a échoué à plusieurs mètres devant eux », assure-t-il.

    Bruno Kaïk ne comprend pas la violence dont il a été victime. « Je n’ai blessé personne. Mon geste n’était que dérision et symbole face aux armes des policiers. Comme seule réponse, je n’ai eu que violence. Agressé sans sommation par-derrière, violemment jeté au sol et étranglé une première fois. Derrière les camions de police, j’ai à nouveau été victime de strangulations. Je ne trouvais plus mon souffle. Je me rappelle avoir hurlé de douleur lorsqu’ils m’ont menotté. Ensuite le silence et le néant. Plus rien. C’est le visage d’un pompier que je verrai lorsque je reprendrai enfin connaissance », explique-t-il.

    « J’ai décidé de faire un signalement auprès de l’IGPN, une semaine après. Le temps de reprendre mes esprits. Et je n’étais pas très convaincu d’un tel procédé. On voit bien comment l’IGPN enterre systématiquement les enquêtes et blanchit les policiers », regrette-t-il en précisant qu’il n’a pas été, à ce jour, contacté par l’IGPN.

    « Non seulement, j’ai eu très peur de la violence de la BAC mais après j’ai été confronté à la violence de la police nationale qui a menti en contestant publiquement les violences que j’avais subies », déplore-t-il.

    https://seenthis.net/messages/799961 via ¿’ ValK.


  • Peut-on encore vivre sans Internet ?
    https://www.amis.monde-diplomatique.fr/Peut-on-encore-vivre-sans-Internet.html

    Le jeudi 26 septembre, à 19 heures, au café « Le Flesselles », 3, allée Flesselles : « café-Diplo » autour de l’article de Julien Brygo « Peut-on encore vivre sans Internet ? », publié dans le numéro d’août 2019. Sera-t-on bientôt contraint de faire scanner son téléphone portable ou d’utiliser Internet pour prendre le métro, le train, l’avion, faire ses courses ou payer ses impôts ? Pas de problème, nous explique-t-on, c’est plus commode, et tout le monde s’habitue. Or, justement, beaucoup de gens ne s’y (...)

    #Nantes


  • L’homme étranglé par un membre de la BAC à #Nantes a reconnu un jet de bouteille et les photos de bsaz demontrent qu’il résiste : il sera condamné et pourrait même payer des dommages au policier si celui-ci s’est protégé par un certif médical comme dans la majorité des cas.
    Telles sont la « justice » & les #violencesjudiciaires

    source : https://www.liberation.fr/checknews/2019/08/06/interpellation-violente-d-un-homme-a-nantes-la-victime-conteste-la-versio

    #thread : https://twitter.com/ValKphotos/status/1159031836691062785

    Aujourd’hui à #Nantes une personne va comparaître en justice express, accusé d’avoir balancé un objet au visage d’un commissaire. #RiotPorn oblige, les images de @LinePress ont fait le buzz mais pour l’instant aucun média n’a jugé bon de contextualiser
    https://twitter.com/ValKphotos/status/1158294815509008384 

    Je vais donc être plus précise : la foule est ultra hostile parce qu’un homme fait un malaise cardiaque, qu’il est pris en charge par les Medics et, pour ce que j’ai recoupé, les flics viennent de les gazer et certains en rient donc le commissaire reçoit ça : https://twitter.com/Mimas87/status/1158397934741983232

    Aucune image à ma connaissance ne montre qui a jeté la cuillère. Donc pour l’accusé du jour, vu la rapidité du procès et l’absence de remise en cause « sérieuse », ce sera la parole d’évangile des flics contre le sanguinaire manifestant.

    C’est comme ça toutes les semaines ????
    L’antirep / legal team de Nantes fait un travail de ouf depuis des années qui démontre la routine judiciaire :
    – la police charge, des victimes tombent, des gens réagissent en défense instinctive : coupables
    – la BAC frappe, le flic porte plainte : bingo il reçoit de la thune

    Seulement voilà les comptes-rendus ne sont pas sexy, ils sont pas sur facebook ou twitter & ça fait pas vendre, ça génère pas de clics, c’est triste, sordide, ça fait peur car ça nous menace tou-te-s alors, à de très rares exceptions, pas de médiatisation
    https://twitter.com/ValKphotos/status/1156511535935709186 

    Donc

    LES FLICS ONT FAILLI TUER 2 PERSONNES !

    – un cardiaque
    – un homme, voulant le protéger, par strangulation

    Tout le reste n’est qu’auto-défense.

    ALLÔ @Place_Beauvau !

    A L’EAU tou-te-s les « responsables politiques » !

    Il vous faut combien de mort-e-s ?
    https://twitter.com/Mimas87/status/1159047177676742656

    Spectacle sur spectacle alors qu’on touche le fond :

    Claude d’Harcourt @Prefet44 porte plainte contre le journaliste nantais et ex conseiller de François Hollande, @claude_serillon, pour diffamation.
    L’objet du délit ? Ce tweet sur la mort de #SteveCanico.

    #JusticePourSteve

    https://twitter.com/MarionLpz/status/1159041418066837504

     Y’a des coups de pieds qui se perdent dans un fleuve pas tranquille...

    https://seenthis.net/messages/796270 via ¿’ ValK.


  • #Nantes : Plus de 60 interpellations hier dont plus de 30 "preventives" autour de la manif contre les #violencespolicières. Une grosse moitié est déjà sortie, certain-e-s n’ont même pas la moindre justification de leur arrestation, pas de récépissé, rien.
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48455067341

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48455067341_9e81d862b5_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    #violencesjudiciaires #violencespolicières #nantes
    https://live.staticflickr.com/65535/48455067341_9e81d862b5_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/795860 via ¿’ ValK.


  • #Nantes la résiliente.
    A quoi reconnait-on une ville qui lutte contre les oppressions, qui s’organise et qui fait front ? A l’avalanche de conseils et analyses lucides avant une manifestation, aujourd’hui, sombrement, contre les violences policières...
    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/67726881_2351972774838882_723940626348900352_o.jpg?_nc_cat=1&_nc_oc=AQmqrxoPALrzz6OVusKTqmEnVVIJE69gpTLRLLZGB9y0em1kKSFKd5bqlDMTLDF9l0bxCj026fGOBb3db_8eTYzJ&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=d3d62b2b6dfe6200bfc7a0456d690fbf&oe=5DA4BF03

    Ce matin, comme une litanie, les rappels et analyses se succèdent. C’est le signe que la ville s’est déjà maintes fois confrontée aux violences policières, qu’il y a eut maintes blessures, mutilations, plusieurs mort-e-s, des centaines de procès et ... que la lutte continue !
    Je compile ici les différentes publications que j’ai pu croiser, comme un instantané qui figera cette réalité, puisque je ne peux plus aller photographier les manifs (et que c’est un véritable crève-coeur)

    Une personne fait un copié-collé agrémenté de notes persos des "conseils avant la manif".

    Au risque de radoter, je voudrais faire quelques rappels pour aujourd’hui. Ces conseils n’engagent que moi et sont issus de mes expériences personnelles.

    AVANT LA MANIF

    – Évite de venir seul·e, l’idéal c’est d’avoir un·e binôme avec qui on se checke tout au long de la manif.
    – Evite d’embarquer couteau et autres trucs qui pourraient te valoir une arrestation avant même le début de la manif.
    – Prévois de l’eau (autant pour la chaleur que les lacrymos), un truc à manger qui tienne au corps et si tu penses passer les contrôles de flics à l’aise, du malox et du serum phy contre les lacrymos.

    PENDANT LA MANIF

    – En cas de charge, pas de panique, les accidents sont souvent causés par des mouvements de foule et non pas les charges en elles-mêmes. Seule la BAC courre potentiellement plus vite que toi.
    – En cas de lacrymos, dégazer un œil puis l’autre, en penchant la tête de façon à ce que le liquide coule du milieu du visage vers le sol.
    – En cas de blessures, trouve un·e membre des Street Medic Nantes
    – NE PERD PAS TON/TA BINÔME !
    – Prends soin des personnes autour de toi et soit attentif/ve.
    – En cas d’arrestation, appelle la Legal Team (0675309545) et donne ; une description physique de la personne interpellée, le lieu et l’heure de l’interpellation et éventuellement le corps de Police qui l’a arrêtée (BAC, CRS, CDI ...). NE DONNE JAMAIS DE NOM NI D’INFO INCRIMINANTE (ex : « iel était en train de tagguer »)

    APRES LA MANIF

    – Ne rentre pas seul·e, la BAC rode en ville pour choper des manifestant·e·s.
    – Retrouve tes ami·e·s et prends des nouvelles de celleux que tu ne retrouves pas.
    – N’hésite pas à rejoindre le rassemblement devant le commissariat pour soutenir les éventuel·le·s interpellé·e·s.
    – Si tu as été gazé·e, à la douche ! Et tous les vêtements à laver (ou en attendant dans une poche poubelle bien fermée). Fais ça dès que tu rentres chez toi et ne touches surtout pas d’autres humains ou animaux avant d’être lavé·e.

    EN CAS DE GARDE-A-VUE

    –Tu as le droit de voir un·e avocat·e. Tu peux demander un·e commis·e d’office ou bien alors un·e avocat·e militant·e ; Gouache, Vallée, Huriet, Durand, Pasteur, etc.
    – Tu peux garder le silence (c’est même conseillé) afin d’éviter de t’auto-incriminer ou d’incriminer des camarades.
    – Tu peux refuser de donner tes empreintes et ton ADN. Cela constitue un délit mais évite le fichage.

    EN CAS DE COMPARUTION IMMÉDIATE

    – Si tu as vu un·e avocat·e commis·e d’office en GAV, il est encore temps de changer et d’en prendre un·e Au risque de radoter, je voudrais faire quelques rappels pour aujourd’hui. Ces conseils n’engagent que moi et sont issus de mes expériences personnelles.

    AVANT LA MANIF

    – Évite de venir seul·e, l’idéal c’est d’avoir un·e binôme avec qui on se checke tout au long de la manif.
    – Evite d’embarquer couteau et autres trucs qui pourraient te valoir une arrestation avant même le début de la manif.
    – Prévois de l’eau (autant pour la chaleur que les lacrymos), un truc à manger qui tienne au corps et si tu penses passer les contrôles de flics à l’aise, du malox et du serum phy contre les lacrymos.

    PENDANT LA MANIF

    – En cas de charge, pas de panique, les accidents sont souvent causés par des mouvements de foule et non pas les charges en elles-mêmes. Seule la BAC courre potentiellement plus vite que toi.
    – En cas de lacrymos, dégazer un œil puis l’autre, en penchant la tête de façon à ce que le liquide coule du milieu du visage vers le sol.
    – En cas de blessures, trouve un·e membre des Street Medic Nantes
    – NE PERD PAS TON/TA BINÔME !
    – Prends soin des personnes autour de toi et soit attentif/ve.
    – En cas d’arrestation, appelle la Legal Team (0675309545) et donne ; une description physique de la personne interpellée, le lieu et l’heure de l’interpellation et éventuellement le corps de Police qui l’a arrêtée (BAC, CRS, CDI ...). NE DONNE JAMAIS DE NOM NI D’INFO INCRIMINANTE (ex : « iel était en train de tagguer »)

    APRES LA MANIF

    – Ne rentre pas seul·e, la BAC rode en ville pour choper des manifestant·e·s.
    – Retrouve tes ami·e·s et prends des nouvelles de celleux que tu ne retrouves pas.
    – N’hésite pas à rejoindre le rassemblement devant le commissariat pour soutenir les éventuel·le·s interpellé·e·s.
    – Si tu as été gazé·e, à la douche ! Et tous les vêtements à laver (ou en attendant dans une poche poubelle bien fermée). Fais ça dès que tu rentres chez toi et ne touches surtout pas d’autres humains ou animaux avant d’être lavé·e.

    EN CAS DE GARDE-A-VUE

    –Tu as le droit de voir un·e avocat·e. Tu peux demander un·e commis·e d’office ou bien alors un·e avocat·e militant·e ; Gouache, Vallée, Huriet, Durand, Pasteur, etc.
    – Tu peux garder le silence (c’est même conseillé) afin d’éviter de t’auto-incriminer ou d’incriminer des camarades.
    – Tu peux refuser de donner tes empreintes et ton ADN. Cela constitue un délit mais évite le fichage.

    EN CAS DE COMPARUTION IMMÉDIATE

    – Si tu as vu un·e avocat·e commis·e d’office en GAV, il est encore temps de changer et d’en prendre un·e de ton choix.
    – Tu peux demander un report pour préparer ta défense. C’est plutôt conseillé si tu as des garanties de représentation prêtes (logement, emploi, formation, preuves d’insertion). L’idéal est de les avoir préparées avant d’aller en manif et confiées à une personne proche qui pourrait les emmener au tribunal en cas de besoin.
    – Appelle la Legal Team quand tu sors, DANS TOUS LES CAS !

    Tous ces conseils ne sont pas pour te décourager d’aller manifester mais bien pour que tu le fasses avec le plus de sécurité possible.

    Bonne manif et prends soin de toi.

    Et parce qu’on ne le répètera jamais trop : le numéro de la Legal Team est le 06 75 30 95 45 !

    Tu peux partager ce post si tu veux.

    sources : https://web.archive.org/save/https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=451441202075979&id=100016303092324 et https://nantes.indymedia.org/tumbles/46206

    Nantes Révoltée analyse la situation avec lucidité et permet un décryptage de l’odieuse communication en cours :

    PRÉCISIONS AVANT LA MANIFESTATION

    Risques, objectifs, pièges : quatre précisions utiles avant la manifestation contre les violences policières, à 13H, à Nantes :

    1 - La manifestation n’est pas « interdite ». Le préfet a lancé des menaces anxiogènes pour terroriser les nantais qui veulent manifester aujourd’hui. Les médias ont suivi, en annonçant une « interdiction totale ». En réalité, le préfet de Nantes interdit plusieurs zones du centre-ville, mais pas les grandes artères nantaises : Cours des 50 Otages, Cours Saint-Pierre, ou l’allée devant le Chateau des Ducs. Bref, le parcours, habituellement autorisé lors des défilés de Gilets Jaunes. Insuffisant, mais existant.

    2 - Un déploiement énorme de forces de l’ordre. Le préfet se félicitait hier que « le ministère de l’intérieur [lui] ait donné tout ce dont [il] a besoin. » En terme de chiffres, il y aura 4 compagnies de CRS en plus de la compagnie implantée à Nantes, mais aussi 2 compagnies de Gendarmes Mobiles, et toute la BAC et les Compagnies d’Intervention – celles qui ont attaqué la fête de la musique –, appuyées par un hélicoptère. En gros environ 1000 forces de l’ordre pour terroriser une marche au beau milieu de l’été. Une image assez terrible du régime en place. Pas de panique, la police ne peut rien faire contre une foule unie et solidaire. Mais soyez vigilants : déplacez vous en binôme, verrouillez vos téléphones, ne transportez pas de matériel qui pourrait vous valoir une arrestation, ayez le nom d’un avocat en tête. Et en cas d’interpellation : « rien à déclarer ».

    3 – Il ne s’agit pas d’une marche « pour Steve ». Du moins, pas uniquement. C’est une manifestation contre la répression et les violences policières. Et malheureusement, le sujet ne concerne pas que Steve. C’est aussi un défilé pour les 14 qui sont tombés dans la Loire le 21 juin. Pour les dizaines de personnes sorties danser qui ont reçu des tirs de LBD, de grenades, et qui ont été choquées par les gaz. C’est aussi une marche pour les 3 nantais tués, et les 5 éborgnés par des tirs de la police ces dernières années dans notre ville. Pour les centaines de personnes blessées à Nantes ou Notre-Dame-des-Landes parce qu’ils manifestaient. Pour les milliers de Gilets Jaunes blessés et mutilés. C’est une marche pour Adama, Zineb, Aboubakar, Bouna, Zyed, Wissam, Rémi, et tous les autres, dont la mort est restée impunie. La disparition de Steve est la dernière tragédie d’une trop longue liste.

    4 – Ne tombons pas dans le piège lancé par la préfecture ! Les autorités et les médias instrumentalisent la parole des proches de Steve, alors qu’ils sont en deuil et en état de choc. Les articles se succèdent pour faire dire aux proches qu’ils n’appellent pas à la manifestation et même la condamnent ! La stratégie est claire : justifier par avance la répression de la manifestation. Délégitimer ceux qui défileront. Séparer les « bons » nantais qui resteront chez eux, des « mauvais » qui oseront descendre dans la rue. Depuis un mois, toutes les volontés des proches de Steve ont été respectées à la lettre par chacun. Et c’est normal. Mais aujourd’hui il s’agit d’une marche qui concerne tout le monde, au delà d’un cas particulier, aussi terrible soit-il.

    Alors soyons au rendez- vous, à 13H, à Commerce, nombreux, solidaires, courageux, joyeux, et déterminés !

    Source : https://web.archive.org/web/20190803090536/https://www.facebook.com/Nantes.Revoltee/photos/a.336512019718311/2351972768172216/?type=3&permPage=1

    Enfin, le site Sous Surveillance rappelle judicieusement qu’il y a des caméras partout :

    Pour la manifestation à Nantes cette après midi, n’oubliez pas de sortir couvert.e contre toutes formes de surveillance. Pour les caméras fixes : https://nantes.sous-surveillance.net (elles n’y sont pas toutes mais la carte est pluôt à jour)

    source : https://web.archive.org/save/https://twitter.com/S_surveillance/status/1157559139993673733

    https://seenthis.net/messages/795656 via ¿’ ValK.


  • #Nantes. #Steve : la version des secouristes accable la police

    Mobilisés quai Wilson, à Nantes, la nuit de la Fête de la musique, des agents de la Protection civile livrent leurs vérités sur l’intervention de la police, qu’ils jugent « totalement disproportionnée ».

    https://www.presseocean.fr/actualite/nantes-steve-la-version-des-secouristes-accable-la-police-03-08-2019-310
      https://m.presseocean.fr/sites/presseocean.fr/files/imagecache/mobile-detail/2019/08/03/photolq33lwn4-590615.jpg

    Un collègue évoque « un mouvement de panique impressionnant » et assure : « On entendait des explosions. Des gens criaient et couraient désorientés. Des voix ont dit qu’il y avait des gens à l’eau. Certains d’entre nous se sont approchés du quai et ont aperçu des gens dériver. » L’un des secouristes raconte : « J’ai vu passer deux formes flotter. On a appelé les secours immédiatement. J’ai tenté de les suivre mais le courant était tel qu’ils sont sortis du faisceau de ma torche. Je ne sais pas ce qu’ils sont devenus. »

    « Voir des corps livrés à eux-mêmes, exposés à un danger de mort et ne pouvoir qu’appeler les secours adaptés, c’est terrible, confie un collègue. Ça ne me quitte pas. » « Je suis le dernier à cracher sur les policiers, ils font un job qui n’est pas facile, reprend un équipier. Mais selon moi, l’opération n’était pas appropriée. L’intervention me paraît totalement disproportionnée. Un tel déploiement de grenades juste pour de la musique, dans un secteur sans habitation, me paraît incroyable. D’autant que les autres années, les sound system continuaient après 5 heures du matin. »

    #violences_policières #maintien_de_l'ordre #Steve_Maia_Caniço

    https://seenthis.net/messages/795634 via ¿’ ValK.


  • "STEVE DISPARITION CASTANER DEMISSION" : Hommage à #Steve, place Royale à #Nantes le 30 juillet 2019 ... #QuiAtuéSteve ? #OùEstLaJustice ?
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48431577956

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48431577956_313153fd93_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est mort, noyé, lors d’une attaque policière extrêmement violente à la fin de la Free Party de la Fête de la Musique posée comme tous les ans depuis 20 ans au bord de la Loire. Comme pour les multiples autres meurtres des « Forces de l’Ordre », nous exigeons la #VéritéPourSteve et la #JusticePourTous. . :camera : #photo (cc-nc-sa) ValK. flic.kr/p/2gMvTny Nantes, le 30 juillet 2019. :eyes : + de photos : frama.link/valk ℹ infos, liens et soutien : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48431577956_313153fd93_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/795422 via ¿’ ValK.


  • "REPOSE EN PAIX STEVE... Nous dansons pour toi à jamais dans nos coeurs" : Hommage pour #Steve à #Nantes le 30 juillet 2019 - #QuiAtuéSteve ? #OùEstLaJustice ?
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48429117446

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48429117446_69beb89477_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est mort, noyé, lors d’une attaque policière extrêmement violente à la fin de la Free Party de la Fête de la Musique posée comme tous les ans depuis 20 ans au bord de la Loire. Comme pour les multiples autres meurtres des « Forces de l’Ordre », nous exigeons la #VéritéPourSteve et la #JusticePourTous. . :camera : #photo (cc-nc-sa) ValK. Nantes, le 18 juillet 2019. :eyes : + de photos : frama.link/valk ℹ infos, liens et soutien : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48429117446_69beb89477_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/795370 via ¿’ ValK.


  • Un mois d’attente et moins d’espoirs. Cinq semaines pour apprendre comment ça se passe pour "les autres", les proches d’autres victimes. Et puis, pendant l’hommage, découvrir la "communication étatique", s’effondrer, pleurer... se relever et y retourner,
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48423256047

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48423256047_2f2ddf96b0_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Maintenant on sait #OùEstSteve. Mais #QuiAtuéSteve ? . Homage pour #Steve, #Nantes, le 30 juillet 2019. . Samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est mort, noyé, suite à une attaque policière extrêmement violente lors de la fin de la Fête de la Musique au bord de la Loire. Comme pour les multiples autres meurtres des « Forces de l’Ordre », exigeons #JusticePourSteve & #VéritéPourSteve ! . :camera : #photo (cc-nc-sa) ValK. Nantes, le 18 juillet 2019. :eyes : + de photos : frama.link/valk ℹ infos, liens et soutien : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48423256047_2f2ddf96b0_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/795302 via ¿’ ValK.


  • Au moment où il faudrait faire silence, se recueillir et vivre le deuil, les déclarations des "représentants" de la "nation" sont autant de coups poignards dans nos coeurs...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48421017452

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48421017452_5fcf706413_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Homage pour Steve, #Nantes, le 30 juillet 2019. Samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est mort, noyé, suite à une attaque policière extrêmement violente lors de la fin de la Fête de la Musique au bord de la #loire. Comme pour les multiples autres meurtres de la police, nous exigeons la #VéritéPourSteve ! .

    #justicepoursteve #oueststeve #veritepoursteve #iledenantes #nantes #stevemaiacaniço #valk #fleuve #hommage #maintiendelordre #repression #social #violencespolicieres
    https://live.staticflickr.com/65535/48421017452_5fcf706413_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/795248 via ¿’ ValK.


  • Quai Wilson à Nantes...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48408350647

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48408350647_94eff0078c_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Depuis samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est porté disparu suite à une attaque policière extrêmement violente lors de la fin de la Fête de la Musique, ici même au bord de la Loire, Quai Wilson. Désormais, et devant le déni méprisant des responsables, la question se pose, partout : OU EST STEVE ? . :camera : #photo (cc-nc-sa) ValK. #Nantes, le 18 juillet 2019. :eyes : + de photos : frama.link/valk ℹ infos, liens et soutien : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48408350647_94eff0078c_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/795021 via ¿’ ValK.


  • 35 jours... Dis-moi, #Nantes Nécropole entre béton & battons : toi qui préfères poser des rocher pour empêcher les gens de vivre plutôt que les empêcher de mourir noyé : #OùEstSteve ?!
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48378010606

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48378010606_cc0fb86e10_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Depuis samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est porté disparu suite à une attaque policière extrêmement violente lors de la fin de la Fête de la Musique, ici même au bord de la Loire, Quai Wilson. Désormais, et devant le déni méprisant des responsables, la question se pose, partout : OU EST STEVE ? . Infos, revue de presse et affiches : frama.link/oueststeve . :camera : #photo (cc-nc-sa) ValK. Nantes, le 18 juillet 2019. :eyes : + de photos : frama.link/valk ℹ infos, liens et soutien : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48378010606_cc0fb86e10_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/794423 via ¿’ ValK.


  • #OùEstSteve ? Mes pensées accompagnent la famille & les proches de Steve Maïa Caniço en ce nouveau moment de recueillement à #Nantes. Les responsables de cette action policière meurtrière doivent tomber, même #Chassaing, #Dharcourt, #Castaner...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48329779052

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48329779052_cf62aa1553_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Nantes, le 18 juillet 2019. Depuis samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est porté disparu suite à une attaque policière extrêmement violente lors de la fin de la Fête de la Musique, ici même au bord de la Loire, Quai Wilson. Désormais, et devant le déni méprisant des responsables, la question se pose, partout : OU EST STEVE ? Infos et affiches : frama.link/oueststeve .

    https://live.staticflickr.com/65535/48329779052_cf62aa1553_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/793644 via ¿’ ValK.


  • 1 mois ! #OuEstSteve ? Samedi 20 juillet à 15h30, quai Wilson à #Nantes : rassemblement, prises de parole et chaine Humaine pour Steve Maia Caniço, sa famille, ses proches...
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/48324360272

    Flickr

    https://live.staticflickr.com/65535/48324360272_a313a72f94_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Depuis samedi 22 juin à 4h40 du matin, Steve Maia Caniço est porté disparu suite à une attaque policière extrêmement violente lors de la fin de la Fête de la Musique, ici même au bord de la Loire, Quai Wilson. Désormais, et devant le déni méprisant des respponsables, la question se pose, partout : OU EST STEVE ? Infos et affiches : frama.link/oueststeve . :camera : #photo (cc-nc-sa) ValK. Nantes, le 18 juillet 2019. :eyes : + de photos : frama.link/valk ℹ infos, liens et soutien : liberapay.com/ValK

    https://live.staticflickr.com/65535/48324360272_a313a72f94_b.jpg

    https://seenthis.net/messages/793557 via ¿’ ValK.


  • Disparition de Steve à Nantes : de nouveaux éléments troublants
    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/disparition-de-steve-de-nouveaux-elements-troublants-6450608
    par Jean-François MARTIN. Publié le 18/07/2019 à 23h12. Modifié le 19/07/2019 à 08h39.
    https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/84d45569273fcec1dbaa09d58463d659-disparition-de-steve-nantes-de-nouveaux-elements-troublants.jpg?width=1260&height=712&focuspoint=49%2C55&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=6a0edad9c6c51b969bf4a88addc7644d9560455aabc3e6ac456eb03fc0b4a71d

    photo : Des jeunes sont tombées dans la Loire lors de l’intervention de la police, quai Wilson, à Nantes. Alertés, les policiers n’ont-ils pas prévenu de suite les sauveteurs ? | FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE

    En réalité les « nouveaux éléments troublants » sont disponibles via les automedias locaux #Nantes_Revoltée, #Radio_Cayenne et #indymedia depuis les premiers jours... cfhttps://seenthis.net/messages/788917 qui en rassemble quelques-uns :/

    Lors de son intervention quai Wilson, la police n’a-t-elle pas prévenu les sauveteurs de la chute de plusieurs personnes dans la Loire, alors qu’elle en avait été alertée par des participants de la soirée ?

    Que s’est-il donc passé cette nuit du 21 au 22 juin, quai Wilson, à Nantes, entre 4 h 30 et 5 h du matin ? Les zones d’ombre entourant l’intervention de la police la nuit de la Fête de la musique, quai Wilson, à Nantes, sont légion. La disparition de Steve Caniço, qui participait à la soirée électro organisée le long de la Loire, reste notamment mystérieuse.

    « Quand on est arrivé, ça piquait. C’était hyper confus », a redit, jeudi après-midi, ce bénévole de la Sécurité nautique à la juge d’instruction chargée de l’enquête sur la disparition de Steve Caniço. Ce sauveteur se trouvait sur le canot de sauvetage cette nuit-là, avec l’un de ses « collègues ». Leur association, la Fédération française de sauvetage et secouriste, avait été missionnée par la Ville de Nantes.

    Ce sont ces deux sauveteurs qui sont arrivés les premiers sur place. Quand débute l’intervention policière controversée, au cours de laquelle des gaz lacrymogènes ont été tirés, ils se trouvent du côté de la barge du Nantilus, en face des Chantiers, pour repêcher un homme.

    Selon nos informations, ce n’est pas la police qui les appelle, vers 4 h 40, mais un secouriste de la protection civile qui se trouve quai Wilson. Au milieu du nuage de gaz, il a vu ou entendu des personnes chuter dans la Loire. Combien ? Il l’ignore. Pendant ce temps, les policiers continuent à riposter aux jets de bouteilles ou de canettes (1). Sur les vidéos, révélées par Libération, on peut entendre des teufeurs crier aux policiers : « Y’a des mecs à l’eau. Il va y avoir un drame, arrêtez ! »

    « Y a-t-il eu non-assistance à personne en danger ? »

    La police n’aurait-elle pas prévenu les bénévoles de la Sécurité nautique, dont le numéro de téléphone portable figurait parmi les numéros d’urgence indiqués dans l’arrêté établi par la Ville de Nantes ? Sollicité, ce jeudi en fin de soirée, le procureur de la République de Nantes ne nous a pas répondu.

    « Les autorités savaient pourtant que l’embarcation de la sécurité nautique était la seule à assurer la sécurisation de la Loire à cette heure-là… », précise une source proche du dossier. « Étant en infériorité numérique, ils étaient peut-être embourbés et n’ont pas pu appeler les secours dès qu’ils ont su que des jeunes étaient tombés… », réfléchit un officier spécialiste du maintien de l’ordre.

    Juge d’instruction et enquêteurs sur les lieux

    Jeudi après-midi, les enquêteurs de la police judiciaire sont restés longuement sur les lieux où s’est déroulée l’intervention policière. L’objectif, nous indiquait, en fin de journée, Pierre Sennès ? « Faire des constatations, prendre des mesures et des photos. » Pour tenter d’éclairer les circonstances de la disparition de Steve Caniço.

    « L’enquête devra déterminer s’il y a eu non-assistance à personne en danger. Je ne l’exclus pas », affirme Me Rostan, l’avocate qui a déposé la plainte, au nom de 85 personnes, contre X pour mise en danger de la vie d’autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique. Et l’avocate de continuer : « J’ai le sentiment qu’on n’a jamais recherché Steve vivant. » Elle en veut pour preuve que, dès le lendemain, la disparition inquiétante, « les recherches se sont concentrées sur la Loire et continue à l’être ».

    Comme en écho, une source proche du dossier nous assure : « Les sauveteurs de la Sécurité nautique, rejoints par les plongeurs des sapeurs pompiers, ont effectué des recherches jusqu’à 8 h. On leur avait signalé qu’il y avait une forte suspicion qu’un homme s’était noyé après l’intervention de la police. » (1) Dix policiers blessés lors de l’intervention ont porté plainte.

    #OùEstSteve #Steve_Maia_Caniço #violences_policieres #maintien_de_l'ordre #foutage_de_gueule

    https://seenthis.net/messages/793545 via ¿’ ValK.