#niveau_de_vie

  • Les niveaux de vie en 2015

    En 2015, en France, le #niveau_de_vie médian de la population s’élève à 20 300 euros annuels, soit un montant légèrement plus élevé que celui de 2014 en euros constants. Dans le haut de la distribution, les niveaux de vie repartent à la hausse après plusieurs années de baisse, l’augmentation étant particulièrement marquée pour les plus aisés. Dans le bas de la distribution, les niveaux de vie stagnent à l’exception du premier décile dont l’augmentation compense le léger repli de l’année précédente. En 2015, les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 860 euros. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie au moins 3,5 fois supérieur, au-delà de 37 510 euros.

    Après une forte baisse en 2013, les #inégalités globales, mesurées par l’indice de Gini, restent stables depuis 2014.

    Le #seuil_de_pauvreté monétaire, qui correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 1 015 euros mensuels. La pauvreté ainsi définie touche 14,2 % de la population, proportion stable par rapport à 2014 ; cependant, l’intensité de la pauvreté diminue.

    La situation vis-à-vis de la pauvreté est très liée au statut d’activité. En 2015, 37,6 % des chômeurs vivent au-dessous du seuil de pauvreté contre 6,5 % des salariés. Pour les actifs, occupés ou au #chômage, le #taux_de_pauvreté varie fortement selon la catégorie socioprofessionnelle : 15,3 % des #ouvriers sont pauvres selon l’approche monétaire contre 3,1 % des cadres et professions intellectuelles supérieures.

    https://www.insee.fr/fr/statistiques/3055008#titre-bloc-16
    #pauvreté #France #statistiques #chiffres

    https://seenthis.net/messages/629655 via CDB_77


  • Aggravation « inédite » de la pauvreté en #France
    https://www.mediapart.fr/journal/france/280616/aggravation-inedite-de-la-pauvrete-en-france

    Dans sa dernière étude sur « Les #Revenus et le #patrimoine des ménages », l’Insee relève que le #niveau_de_vie médian des Français a baissé de 1,1 % de 2008 à 2013, ce qui est sans précédent connu. Le recul a même été de 3,5 % pour les 10 % des ménages les plus modestes. L’Institut évoque aussi une « aggravation de la pauvreté inédite en France ».

    #Economie #inégalités #insee