#objectivité

  • L’objectivité scientifique, ce grand fantasme ! Par Alexandra d’Imperio
    https://www.4emesinge.com/lobjectivite-scientifique-ce-grand-fantasme

    Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir un excellent article d’Alexandra d’Imperio, médiatrice scientifique et blogueuse sur « Le troisième baobab ». Le sujet de celui-ci est l’objectivité en #Science qui est dans la continuité de nos #Réflexions sur l’objectivité journalistique traité dans notre article « les médias créent le réel ». Cet article, au delà de la pertinence de son propos nous propose une […]

    #Articles #Philosophie #alexandra_d'imperio #neutralité #objectivité


  • L’objectivité scientifique, ce grand fantasme !
    http://4emesinge.com/lobjectivite-scientifique-ce-grand-fantasme

    Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir un excellent article d’Alexandra d’Imperio, médiatrice scientifique et blogueuse sur « Le troisième baobab ». Le sujet de celui-ci est l’objectivité en #Science qui est dans la continuité de nos #Réflexions sur l’objectivité journalistique traité dans notre article « les médias créent le réel ». Cet article, au delà de la pertinence de son propos nous propose une […]

    #Articles #Philosophie #alexandra_d'imperio #neutralité #objectivité


  • Le Monde diplomatique
    Noam Chomsky et ses calomniateurs, par Jacques Bouveresse
    https://www.monde-diplomatique.fr/2010/05/BOUVERESSE/19088#st

    Voilà quelques années, Chomsky soulignait que les intellectuels de gauche peuvent très bien être victimes, par rapport aux gens ordinaires qu’ils prétendent représenter et défendre, d’un retard inquiétant qui s’est aggravé récemment de façon très perceptible. Déplorant ce qu’il appelle une tendance de la gauche à l’autodestruction, dont la conversion d’une bonne partie de ses représentants aux idées postmodernes constitue un symptôme caractéristique, il constatait qu’« il existe une base populaire pour affronter les problèmes humains qui font partie depuis longtemps du “projet des Lumières”. Un des éléments qui lui font défaut est la participation des intellectuels de gauche. (…) Leur abandon de ce projet est le signe (…) d’une nouvelle victoire de la culture du pouvoir et des privilèges, et il y contribue (2) ».

    Accuser les #médias, comme le fait Chomsky, de ne pas représenter la réalité telle qu’elle est et de déformer ou de passer régulièrement sous silence certains faits importants n’aurait évidemment pas grand sens si l’on devait accepter l’idée qu’il n’y a pas vraiment de faits, mais seulement des représentations de diverses sortes. Tout comme George Orwell, Chomsky trouve difficilement compréhensible et inquiétant le peu d’empressement que les intellectuels de gauche mettent à défendre des notions comme celles de « #vérité » et d’« #objectivité », quand ils ne proposent pas ouvertement de les considérer désormais comme réactionnaires et dépassées


  • Noam Chomsky et ses calomniateurs, par Jacques Bouveresse
    https://www.monde-diplomatique.fr/2010/05/BOUVERESSE/19088 #st

    Voilà quelques années, Chomsky soulignait que les intellectuels de gauche peuvent très bien être victimes, par rapport aux gens ordinaires qu’ils prétendent représenter et défendre, d’un retard inquiétant qui s’est aggravé récemment de façon très perceptible. Déplorant ce qu’il appelle une tendance de la gauche à l’autodestruction, dont la conversion d’une bonne partie de ses représentants aux idées postmodernes constitue un symptôme caractéristique, il constatait qu’« il existe une base populaire pour affronter les problèmes humains qui font partie depuis longtemps du “projet des Lumières”. Un des éléments qui lui font défaut est la participation des intellectuels de gauche. (…) Leur abandon de ce projet est le signe (…) d’une nouvelle victoire de la culture du pouvoir et des privilèges, et il y contribue (2) ».

    Accuser les #médias, comme le fait Chomsky, de ne pas représenter la réalité telle qu’elle est et de déformer ou de passer régulièrement sous silence certains faits importants n’aurait évidemment pas grand sens si l’on devait accepter l’idée qu’il n’y a pas vraiment de faits, mais seulement des représentations de diverses sortes. Tout comme George Orwell, Chomsky trouve difficilement compréhensible et inquiétant le peu d’empressement que les intellectuels de gauche mettent à défendre des notions comme celles de « #vérité » et d’« #objectivité », quand ils ne proposent pas ouvertement de les considérer désormais comme réactionnaires et dépassées.