#olieux

  • Lille : Médecins sans frontières s’engage pour les mineurs des #Olieux - La Voix du Nord
    http://www.lavoixdunord.fr/region/lille-medecins-sans-frontieres-s-engage-pour-les-ia19b57396n3554660

    ça c’était le 7 juin... Le 28 août, trois mois plus tard, on comprends qu’ils vont surtout produire un rapport visant à influencer les « hauts-lieux », qu’ils auront mis un an à donner deux toilettes et une douche, qu’ils n’auront même pas été foutu d’installer un ou deux barnums dignes de ce nom (on l’aura fait pour eux) et que finalement : y-a-pas-de-budget.

    #msf #médecin_sans_frontière #communication #ong #gros_mythos

    https://seenthis.net/messages/519318 via gwyneth bison


  • Il y a un an, une trentaine de mineurs isolés étrangers se sont retrouvés dans le #parc des #Olieux, sans solution d’hébergement, en attendant leur reconnaissance de minorité. Pendant plusieurs semaines, ils ont subi le harcèlement de la police, afin de les décourager dans leurs démarches. Face à la mobilisation des riverains et du collectif des Olieux, la pression s’est fait moindre.
    Les contrôles ont repris en février en vue d’une première tentative d’expulsion. Un rassemblement a permis de repousser l’échéance.

    Depuis ce lieu ne cesse de grossir, notamment grâce au département, qui envoie directement les jeunes au parc en leur fournissant un plan, et leur disant qu’ils y trouveront des tentes et de la nourriture fournies par « une association » (de qui se moque-t-on ?)

    Les plantes vertes du parc ont bien grandi, la mairie prévoit donc son inauguration en septembre, mais les jeunes ne devront pas faire partie du décor... La police est alors revenue au parc cette semaine, plusieurs fois par jour, parfois même la nuit, sous prétexte de faire un recensement des personnes présentes.

    La situation étant ce qu’elle est, nous redoutons une expulsion imminente, toujours sans solution administrative, d’hébergement ou de scolarisation.

    Nous appelons donc à un rassemblement de soutien au Parc,
    le mercredi 17 août, à 18 h 00.

    Nous fournirons la musique et les olives
    gros bisous

    https://seenthis.net/messages/516285 via gwyneth bison


  • Donc à Lille, dans le quartier de #Moulins, dans le parc des #Olieux, il y a une vingtaine de #réfugiés mineurs qui dorment dehors depuis un mois, en attendant d’hypothétiques rendez-vous avec l’administration qui devra évaluer leur #minorité grâce à l’analyse obscure et sourcilleuse de leur « récit de vie ».

    Pendant ce temps-là, les flics maintiennent la #force_tranquille, on a coupé les buissons et tout ce qui pouvait servir d’abri ou de planque, et on passe régulièrement en pleine nuit en éclairant tout ça d’une grosse lampe de nazillon pour vérifier que "ça" ne s’installe pas. Du coup, pas de tentes, de bâche ou de cuisine possible, à moins de risquer une descente des #porcs.

    La mairie PS ne branle rien, alors que des tonnes de salles polyvalentes ou de maisons du Hip-Hop sont vides en ce moment.

    Toujours pendant ce temps-là, des habitants du quartier, parfois voilées, assurent de la bouffe, du café, font des lessives, donnent des fringues...

    D’autres (parfois tatoué(e)s) organisent des repas dans leur squatt tout proche.

    Pour l’instant aucun gros machin (Cimade, RESF ou je ne sais quoi) n’est vraiment sur le coup, même si tout le monde est au courant (coincé à Calais ou en vacances, je ne sais pas). Tout est comme suspendu en attendant le mois de septembre et il s’agit de serrer les fesses en espérant qu’il ne pleuve pas (il a plu il y a deux jours (on est ch’nord ou on ne l’est pas hein)).

    La stratégie du groupe de réfugiés (si j’ai bien pigé) est de rester groupé et visible (surtout le soir), tout en étant extrêmement poli, discret, propre et gentil. Ils semblent terrifiés par la police et on écoute Wiz Khalifa plutôt doucement sur son portable.

    Bref, ce serait bien que ça bouge un peu plus (d’aucuns sont malades, d’autres n’ont pas de matelas et sont fourbus de dormir à la dure (le réveil matin général est une petite vieille raciste qui vient faire pisser son chien « brigand », juste sous leur nez (en hurlant « brigand, brigand, fifi, fifi (c’est le nom de son autre chien) » dès cinq heures du mat’ (et les nuits sont fraîches))).

    Donc oui ce serait bien que ça bouge un peu plus et un peu plus vite, mais je ne vois pour l’instant pas trop comment... On est pas assez nombreux pour vraiment foutre la pression à la mairie ou au département (qui est apparemment responsable des mineurs sans soutien de famille), et personne n’est là le 15 août pour t’entendre crier dans la #brique_city.

    Donc voilà si vous avez des idées ou des connexions à activer dans le coin (#lille donc), ce serait cool, parce que mine de rien, les gars (qui sont vraiment très jeunes) sont crevés et que tout ça est pas mal dégueu...

    PS : il y a eu un (pauvre) article dans la voix du nord qui est passé ici : http://seenthis.net/messages/392830

    Le journaliste (de mes deux) est revenu ce soir et a insisté pour prendre les visages en photo, ce que les réfugiés ont refusé (pas envie d’être reconnu dans tout le quartier quand tu vas à la mosquée ou acheter du pain). Le type s’est barré en boudant, après avoir dis à quelqu’un qui ramenait un plat de riz que si elle était là, c’était grâce à lui et à son article... Une de ses acolytes est ensuite repassée en affirmant nous connaître, nous et notre « groupe politique » (haha).

    voilà quoi... à bon entendeur

    http://seenthis.net/messages/396505 via gwyneth bison