#paupérisation

  • La réforme du #salariat et #paupérisation des retraités - SPARTACUS
    http://spartacus1918.canalblog.com/archives/2016/08/19/34201764.html
    http://p0.storage.canalblog.com/05/75/387740/112092048.jpg

    « La société self-service a le pouvoir de déguiser la soumission, l’#exploitation et même la servitude en liberté. Le libre-service, ce système a, à première vue, un immense avantage, il supprime les domestiques (illustration le poinçonneur des Lilas). Plus besoin de serveurs, de vendeurs, de contrôleurs. Le problème (sans charges sociales) est reporté sur le consommateur qui devient un domestique, “libre” et “payant” qui va effectuer un travail non payé et qu’il devra même payer, puisqu’il paie l’accès au Minitel, à Internet... Nous devenons des serveurs, des vendeurs, des banquiers, des assureurs, des pompistes, des poinçonneurs, des téléphonistes, des portiers, des assembleurs kit, des hôteliers... plus le travail devient simple, plus il est possible de l’externaliser sur l’utilisateur. »

    https://seenthis.net/messages/517569 via Agnès Maillard



  • Perdre des habitants, le cauchemar revenu
    http://derivations.be/archives/n01/perdre_des_habitants.html

    C’est devenu, au fil des années, le leitmotiv absolu de la politique communale liégeoise : regagner des habitants ! La dégringolade qui avait mené l’entité, au début des années 2000, sous le seuil historique de 185 000 habitants semblait pourtant enrayée. Entre 2003 et 2013, l’étiage était remonté d’une dizaine de milliers d’unités. Le cap symbolique des 200 000 était en ligne de mire. Mais patatras : après une première alerte en début d’année (on évoquait 66 Liégeois de moins en 2014), c’est désormais (...)

    #Liège #Ville #Démographie #ExodeUrbain #Périurbanisation #Paupérisation


  • L’#inégalité sociale et la désintégration de la classe moyenne américaine
    http://www.wsws.org/fr/articles/2015/dec2015/pers-d14.shtml

    Les chiffres sont remarquables. La part de la richesse nationale revenant aux ménages à revenu intermédiaire, indique l’étude, était de 43 pour cent en 2014 alors qu’elle était de 62 pour cent en 1970. La #richesse médiane des ménages à revenu moyen a diminué de 28 pour cent au cours des quinze dernières années. La part de revenu allant aux ménages à revenu supérieur est passée de 29 pour cent à 49 pour cent sur ​​la même période.

    Le rapport Pew n’est que la dernière d’une suite d’études pointant le fossé de classe morbide de la société américaine. L’économie américaine s’est transformée totalement au profit de l’aristocratie financière patronale dans les quatre dernières décennies. Seuls les très, très riches ont prospéré. L’Amérique est maintenant une véritable ploutocratie.

    La grande majorité de la population a connu une détérioration incessante de ses revenus, allocations et conditions de vie.

    Les plus pauvres ont le plus souffert. Beaucoup survivent avec presque rien. En Amérique, une personne sur 50 n’a pas de revenu du tout et dépend de coupons alimentaires. Cinquante millions de personnes sont, sur base annuelle, en situation d’insécurité alimentaire. Quinze millions de personnes aux États-Unis gagnent $10 de l’heure ou moins. En termes de pouvoir d’achat, le revenu annuel d’un salarié au salaire minium a diminué de 32 pour cent depuis 1968.

    Une « journée de travail à salaire équitable » et un « emploi décent » sont, pour la plupart, choses du passé. Les travailleurs de l’industrie, syndiqués ou non, ont été durement frappés ces dernières décennies. L’expérience des travailleurs de l’automobile, dont le #salaire à l’embauche a été réduit de moitié et les prestations démolies, est l’expression d’un processus général.

    #paupérisation #classe_moyenne

    http://seenthis.net/messages/439729 via Agnès Maillard


  • La #voiture neuve, produit de luxe réservé aux personnes âgées ?
    http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/la-voiture-neuve-produit-de-luxe-reserve-aux-personnes-agees-9294
    http://www.bfmtv.com/i/0/0/7f6/bf253d1a7b0a83e66be4947f4c65c.jpg
    Depuis le temps qu’on dit que la bagnole est un moyen de #transport du passé. Il serait intéressant de creuser cette tendance et de la croiser avec d’autres, comme, effectivement, la #paupérisation des actifs, leur concentration dans les zones urbaines, la concurrence avec d’autres modes de déplacement plus doux, le fait que les vieux retournent à la cambrousse pour la retraite (et se retrouvent sans moyen de déplacement, sauf à acheter une voiture !), etc.

    Et ce phénomène de #vieillissement ne touche pas que la France. Les Américains aussi s’inquiètent de cette tendance qui tend à faire de l’automobile un produit de niche. Outre-Atlantique, l’acquéreur d’un véhicule neuf a en moyenne 51,7 ans et des revenus annuels de 80.000 dollars (74.600 euros). « La génération actuelle est plus pauvre que celle des baby-boomers, estime Steven Szakaly, le chef économiste de la fédération américaine des vendeurs d’automobiles sur le site Autonews. Il faut 4 personnes issus de la génération Y pour remplacer un baby-boomer en terme de poids économique. Mais nous pensons qu’ils finiront aussi par acheter des véhicules, mais plus tard. » Quand ils seront vieux...

    #mobilité #inégalités #urbanisme

    http://seenthis.net/messages/427575 via Agnès Maillard


  • Pourquoi les #retraites vont baisser | AlterEco+ Alterecoplus
    http://www.alterecoplus.fr/social/pourquoi-les-retraites-vont-baisser-201510221900-00002359.html
    http://www.alterecoplus.fr/sites/default/files/public/styles/for_social_networks/public/field/image/retraite_agirc_arrco.jpg

    Résultat de toutes ces réformes qui donnent des coups de canif dans le montant des pensions, la pauvreté risque de faire son retour chez les seniors. Aujourd’hui, c’est souvent le patrimoine financier et immobilier des retraités, supérieur en moyenne de 17 % à celui des actifs, qui fait la différence et permet que leur niveau de vie soit comparable à celui des personnes d’âge actif. Mais il n’est pas sûr, là aussi, que cette situation perdure, prévient le Conseil d’orientation des retraites, notamment parce que les travailleurs actuels n’ont plus les moyens de se constituer un tel matelas.

    #paywall #paupérisation

    http://seenthis.net/messages/421137 via Agnès Maillard


  •  » Accès aux soins : Médecins du Monde alerte sur la #précarité
    https://destinationsante.com/acces-aux-soins-medecins-du-monde-alerte-sur-la-precarite.html

    Les espaces ruraux sont loin d’être épargnés par la précarité. Un exemple ? Depuis mai 2013, Médecins du Monde a mis en place en Auvergne un dispositif qui accompagne les personnes vulnérables en milieu rural. A ce jour, plus de 300 consultations sociales, plus de 100 consultations de santé (médicales, infirmières, psychologiques) et plus de 100 accompagnements physiques vers des structures de droit commun ont été effectués.

    Une grande majorité des sujets déclare rencontrer des difficultés et se sentir isolée. Près de 50% reconnait avoir déjà renoncé à des soins alors que la majorité a au moins un problème de #santé et considère son état de santé comme mauvais ou médiocre.

    #ruralité #paupérisation

    http://seenthis.net/messages/418815 via Agnès Maillard


  • La crise, cette grande machine à déclasser - Libération
    http://www.liberation.fr/economie/2015/05/31/la-crise-cette-grande-machine-a-declasser_1320409

    La pression exercée sur les #chômeurs de longue durée, dont le nombre a plus que doublé depuis 2008, les conduit à accepter des postes de moins en moins qualifiés.

    Ancien ouvrier qualifié devenu vigile dans une grande surface après une longue période sans emploi : le personnage joué par Vincent Lindon dans la Loi du marché n’est pas qu’un rôle de fiction. C’est un phénomène - le chômage de longue durée suivi d’un déclassement social - en pleine explosion dans une France laminée par six ans de crise [Lire 36 ans 46 ans ?]. En mars, #Pôle_Emploi [avec une cap à #emploi, tiens donc...] recensait ainsi 2,3 millions de chômeurs de longue durée (inscrits depuis plus d’un an), un chiffre en hausse de 10 % sur douze mois, et de 18 % pour les très longues durées (sans emploi depuis plus de trois ans). Soit une progression deux à quatre fois plus importante que pour les autres chômeurs.
    « Sédimentation ». Depuis le début de la crise, la hausse est même vertigineuse : + 128 % depuis janvier 2008. Les demandeurs d’emploi de longue durée représentent désormais quasiment un chômeur sur deux (43 %), contre un petit tiers il y a sept ans. « C’est l’effet mécanique d’une crise qui dure, où l’absence d’offres d’emploi fait gonfler le stock de chômeurs, en nombre et en durée, explique le chercheur Thomas Amossé, du Centre d’études de l’emploi (CEE). Mais c’est aussi dû au fait que cette crise a prospéré sur un niveau de chômage qui était déjà élevé. Crise après crise, il y a une sédimentation progressive de la #paupérisation par le chômage. »

    Outre la crise, Pôle Emploi estime que cette hausse est aussi liée, pour les plus âgés, à la suppression progressive, depuis 2008, de la dispense de recherche d’emploi (DRE), qui leur permettait d’attendre la #retraite sans être contraints de chercher un boulot. Suppression qui les a fait basculer, depuis, dans les statistiques du chômage. A cela s’ajoute la réforme des retraites de 2010 qui, en repoussant l’âge légal de départ de 60 à 62 ans, a maintenu des seniors au chômage deux années supplémentaires.

    Mais Lindon n’incarne pas seulement un chômeur de longue durée, c’est aussi un « déclassé social », autre phénomène en vogue dans la France en crise. Ouvrier qualifié, il subit de plein fouet la désindustrialisation entamée dans le milieu des années 2000. « Les usines qui ont fermé ou qui ferment sont souvent adossées à des villes moyennes, où retrouver un emploi du même type se révèle impossible, explique Thomas Amossé. A défaut d’obtenir une #indemnisation de longue durée, ou même après, les ouvriers concernés sont contraints d’accepter des boulots alimentaires, généralement dans le tertiaire : gardiennage, restauration, entretien. »

    Une tendance confirmée par les chercheurs Laurence Lizé et Nicolas Prokovas (1) : « Alors que les déclassements étaient encore très rares entre 1980 et 1985, la #mobilité_descendante a doublé depuis, sous l’effet de la destruction des emplois industriels et de l’essor des emplois de service de faible qualification. » Les femmes, notamment, « ont subi des suppressions d’emploi dans l’industrie et se sont reclassées dans des emplois de service avec un niveau de qualification inférieur, d’aide ménagère, par exemple ». Selon une étude sur un groupe de sortants de l’ANPE en 2007, les chercheurs ont relevé un taux de 24 % de déclassement. Et encore ces chiffres datent-ils d’avant la crise.

    Décalage. Mais ce que souligne également le film de Stéphane Brizé, c’est l’acceptation de ce déclassement, battant ainsi en brèche l’idée qu’un chômeur préfère rester au chaud à Pôle Emploi plutôt que de reprendre un travail en décalage avec ses prétentions. L’étude de Lizé et Prokovas montre ainsi que « les personnes acceptent les emplois déclassés qui leur sont proposés, même si leurs trajectoires antérieures sur le marché du travail leur ouvrent des droits à l’indemnisation ». Selon leurs auteurs, « il n’existe pas de comportement de refus d’emploi de la part des chômeurs : si trappe au chômage il y a, il faudrait en chercher les raisons du côté de la nature des emplois proposés, de leurs conditions d’exercice ou de leur rémunération ».

    Retrouver un #travail, même s’il ne correspond pas à ses qualifications, n’est-il cependant pas préférable au chômage ? Non, selon ces mêmes chercheurs : « L’acceptation des emplois déclassés n’apparaît pas comme une stratégie efficace de sortie du chômage car le déclassement n’accélère pas la reprise d’emploi et provoque souvent un enlisement dans la #précarité de statut et de #revenu. » Bref, « l’emploi à tout prix n’est pas forcément une voie satisfaisante de sortie du chômage ».

    (1) « Itinéraires de chômeurs sur longue période : étude des #parcours déclassants ». Laurence Lizé, Nicolas Prokovas, Centre d’économie de la Sorbonne
    attention, le lien qui suit impose le téléchargement du pdf

    www.cereq.fr/index.php/content/download/1295/.../relief29_p107.pdf

    #salaire #inégalités #parcours_de_vie #durée #rythmologie

    http://seenthis.net/messages/376067 via colporteur