#penseurs

  • Il est temps que le chantage cesse | Le #Média
    https://www.lemediatv.fr/articles/tribune-il-est-temps-que-le-chantage-cesse

    Si ces #penseurs -là sont aujourd’hui absents des écrans mainstream, au profit de certains énergumènes médiatiques qui en singent la posture sans en avoir l’œuvre, ni risquer de susciter la phrase de réveil qui pourrait changer la vie des gens, ce n’est pas parce que les spectateurs sont plus bornés qu’avant. Tout cela ne doit rien au hasard, tout cela a été encouragé au contraire, la pauvreté du #discours se tirant mutuellement par le fond avec la grossièreté du discours politique. Le problème c’est qu’une fois la spirale de la dégradation intellectuelle enclenchée, tout conspire à la rendre difficilement réversible. Un public rarement exposé à une pensée exprimée de façon un peu sophistiquée, aura tendance à y devenir de plus en plus rétif, voire totalement imperméable. Livré à des émissions de plateaux où des mercenaires du clash touchent des cachets indécents pour injurier les artistes et achever de discréditer les politiques, le public n’est pas satisfait de ce qu’on lui jette en pâture. Mais en matière de médias, comme en matière de politique, l’important n’est pas de susciter l’adhésion des gens. L’important est de les décourager, de les éteindre, de leur apprendre à renoncer. « C’est nul, mais de toute façon on n’y peut rien ».

    https://seenthis.net/messages/659953 via Agnès Maillard


  • Une Vie, une œuvre : relire #Marx.
    Par Christine Goémé et Monique Veilletet.
    #Émission diffusée sur France #Culture le 20.02.1992.

    La mort des #politiques #marxistes d’état permet de réintégrer Marx dans la série des #penseurs de la #liberté tout en autorisant la #critique #radicale des thèses qui ont conduit au pire. Tel est l’angle de relecture que nous propose “Une vie une œuvre”. Comme tous les grands #philosophes (Platon ou Descartes), il y a un Marx pour chaque époque. Quel est celui qui intéresse la nôtre ? Il est évident pour tous aujourd’hui que le marxisme comme doctrine politique d’état est mort. Il correspond à une époque #révolutionnaire et ce sont les échecs ou les perversions de cette expérience qui ont signé cette mort dans la pratique. Mais paradoxalement la destruction pratique du marxisme libère la possibilité de relire Marx dans les perspectives suivantes :
    ~ en quoi la mise en cause par Marx de la société civile est-elle toujours valide ?
    ~ A-t-on effectivement “raison de se révolter”, s’il est vrai que cet impératif résume toutes ses thèses ?
    Intervenants : - Gilbert Badia - Jacques Grandjonc - Pierre Macherey - Alain Badiou - Jean-Marie Vincent -Jean-Pierre Lefebvre

    https://youtu.be/av_gUDk1yMg