• Le #Congo (RDC) : un génocide au XXIe siècle ? D’un massacre de masse déterminé par l’industrie #numérique
    http://www.contretemps.eu/congo-rdc-genocide-industrie-numerique

    Comme l’indique le titre de ma communication, je voudrais évoquer les ravages de l’industrie numérique, en ciblant mon propos sur un conflit oublié, toujours en cours, qui se déroule au Congo. Le comité d’organisation du colloque Penser l’émancipation écrivait dans son appel à contribution : « pour être à la hauteur du défi révolutionnaire aujourd’hui, des rébellions vaincues, des révoltes écrasées, des défaites les plus amères, la théorie doit pouvoir se hisser à son plus haut niveau et mener – citant Marx – “la critique impitoyable de tout ce qui existe” ». Or aujourd’hui, « tout ce qui existe » et qui prend une forme totalisante, et inévitable, c’est entre autres ce qui dépend de près ou de loin du numérique, devenu la nouvelle religion, symbole d’innovation, de (...)

    #Conjoncture #Diaporama #Afrique #capitalisme #extractivisme #impérialisme #médias #néocolonialisme #pillage #RDC #technologie


  • Mensonges de l’ONU sur la #faim dans le #monde | Le Vilain Petit Canard
    https://levilainpetitcanard.be/articles/ailleurs/mensonges-onu-sur-la-faim-dans-le-monde_1059349057
    https://levilainpetitcanard.be/sites/default/files/field/image/yementwogirls.jpg

    Pour l’#ONU, le réchauffement climatique et les #guerres en tout genre sont les principaux responsables de la malnutrition. Mais cette imputation de la misère humaine à des causes accidentelles a pour effet de minimiser les causes structurelles. Les mécanismes de l’#exploitation capitaliste sont lavés de tout soupçon, et le message implicite est que les #multinationales n’y sont pour rien. L’incrimination du réchauffement climatique, en revanche, étend la responsabilité de la misère au citoyen-lambda. Le salarié qui prend sa voiture pour aller au boulot n’est-il pas aussi coupable que Monsanto ?

    Ce n’est pas à cause du réchauffement climatique que des milliers d’enfants sont contraints de travailler dans les plantations de cacao en Côte-d’Ivoire. L’asservissement de ce petit pays aux multinationales du chocolat en est directement responsable. Sa spécialisation dans cette monoculture d’exportation depuis l’époque coloniale en a fait un appendice précaire des économies développées. Soumise aux fluctuations du marché et aux opérations spéculatives, la Côte d’Ivoire s’appauvrit pour enrichir des actionnaires, sans compter l’effet désastreux des cures d’austérité imposées par les institutions internationales.

    Pays d’une extrême #pauvreté, le Mali est en proie à l’instabilité politique et fait face à une rébellion sur laquelle s’est greffé le terrorisme. Mais le #pillage de ses richesses minières par la France n’est pas étranger à ce chaos sécuritaire. La rébellion touareg est repartie de plus belle lorsque Areva a signé avec le Niger un accord pour l’exploitation des gisements d’uranium faisant bon marché des populations nomades. Simple coïncidence ? Les pays du Sahel sont les plus pauvres du monde et les troupes françaises y sont plus présentes que jamais.

    Avec son hypocrisie coutumière, l’ONU oublie de dire que la famine règne dans les pays où l’Occident s’est évertué à semer le chaos. Au Sud-Soudan, il a favorisé une sécession catastrophique. En Somalie, il a déployé ses troupes et favorisé l’éclatement du pays. En Syrie, il a attisé les feux d’une guerre interminable. En Libye, il a détruit un Etat souverain et livré le pays aux milices. Au Yémen, il fournit les armes avec lesquelles Riyad massacre les populations civiles. L’ONU a raison de dire que les guerres ont détérioré la situation alimentaire. Il fallait seulement préciser que ces guerres sont des guerres impérialistes.

    https://seenthis.net/messages/645616

    https://seenthis.net/messages/645624 via Agnès Maillard


  • Arrêtons de tuer l’Afrique en faisant croire qu’on l’aide ! | L’Indigné du Canapé
    http://www.indigne-du-canape.com/arretons-de-tuer-lafrique-en-faisant-croire-quon-laide

    Arrêtons de tuer l’Afrique en faisant croire qu’on l’aide !

    La France, comme tous les pays dits « occidentaux », s’appuie sur une économie de type capitaliste, de plus en plus libérale, pour fonctionner. Ce n’est un secret pour personne. Et cette économie est basée sur l’exploitation des richesses naturelles et l’exploitation du travail humain pour obtenir de la croissance, et enrichir ceux qui avaient déjà de l’argent au départ et qui ont investi dans ces moyens de production.
    Lire aussi : Pourquoi la fortune des ultra-riches crée inégalités et pauvreté ?
    Dans ces pays capitalistes, comme la France donc, rien n’est plus important que la croissance, rien. Vous pensez être des citoyens libres et éclairés ? Non, car ce n’est pas dans cette optique-là que vous avez été éduqués. Avant, bien avant d’être des citoyens, vous êtes des consommateurs : vous devez consommer, consommer, consommer, pour que votre nation (enfin, on parle des 5% les plus riches surtout) prospèrent. Vous, on veut juste que vous grappilliez tout juste de quoi continuer à consommer, jusqu’à la fin de votre vie.
    Mais comment peut-on être si « riches », ici en France, alors que nous avons si peu de richesses naturelles ?
    D’accord, on travaille bien – et c’est important de le souligner tant on nous rebat les oreilles sur notre soi-disant manque de compétitivité -mais après ?
    La réponse se situe dans nos anciennes colonies et dans tous les pays émergents du monde. Comme dans toute économie capitaliste, malgré la fin de l’esclavage et de la colonisation, nous sommes allés nous imposer dans d’autres pays en leur expliquant qu’ils n’avaient pas les moyens matériels de mettre en place ces usines, ces industries, ces ateliers, etc., et que nous allions le faire à leur place. Nous avons érigé une partie de leurs infrastructures, mais à notre avantage. Car nous avons exploité leurs richesses. Nous avons utilisé leur main d’oeuvre – pas chère – pour le faire. Et nous avons envoyé la grande majorité du fruit de leur travail chez nous, pour alimenter notre économie, et nos trains de vie écocides…
    L’exploitation occidentale des pays les plus pauvres explique à la fois notre richesse et leur pauvreté. Il faut très vite que l’on arrive à faire passer ce message pour changer nos mentalités sur ce sujet : ce n’est pas nous qui aidons les pays « pauvres », ce sont eux qui nous aident, notamment à vivre nos trains de vie « luxueux » (par rapport à eux).

    #capitalisme #neocolonialisme #pillage #afrique

    https://seenthis.net/messages/639538 via Sanae


  • La France refuse de rendre les objets royaux du Bénin - Culture / Next
    http://next.liberation.fr/culture-next/2017/03/23/la-france-refuse-de-rendre-les-objets-royaux-du-benin_1555888
    http://md1.libe.com/photo/1005905-benin.jpg?modified_at=1490268522&picto=fb&ratio_x=191&ratio_y=100&width=600

    Première pour une ancienne colonie africaine, le Bénin demandait officiellement la restitution des trônes, statues et bijoux pillés en 1892 et actuellement exposés au musée du Quai-Branly. Paris argue de son bon droit.

    L’article date d’il y a quelques mois.
    Pathétique décision, mais pas vraiment surprenant de la part d’un pays qui a pu remplir ses musées grâce aux nombreux pillages dans son ancien empire colonial et qui peut se targuer maintenant de les protéger par amour de l’Art, oui oui oui. Le colonialisme est intrinsèque à la République française, ça c’est une certitude !
    Ça vaudrait le coup de faire une petite manif au Quai Branly et dans tous les musées qui possèdent des œuvres pillées.
    #colonisation #art #Bénin #Afrique #pillage #domination_culturelle

    https://seenthis.net/messages/622172 via ninachani


  • Les start-up : la vraie France des assistés

    Le grand timonier Macron veut faire de la France une "start-up nation".
    Dans nos sociétés modernes-innovantes-à-la-pointe-du-progrès, il n’y a plus d’argent pour les hôpitaux, pour les trains régionaux, pour l’hébergement d’urgence, pour que les aides à domicile aient des conditions de travail décentes, etc. Par contre, il y en a toujours pour les start-up. C’est ce qu’ils appellent le fameux « modèle grenoblois ». Un modèle qui encense la R&D (recherche et développement) et l’esprit entrepreneurial, tout en reposant sur un pillage de l’argent public, une philosophie inepte et des procédés immoraux. Aujourd’hui, Le Postillon vous raconte l’histoire d’Ebikelabs, une jeune start-up sur laquelle pèsent des soupçons de trafic d’influence avec des élus de la Métro (voir www.lepostillon.org/Le-trafic-d-influence-co-construit.html). Elle promeut le « vélo électrique connecté », et a été fondée par un certain Maël Bosson, qui désire « sauver la démocratie par les start-up ». Bienvenue dans ce petit monde innovant où l’argent public coule à flots.

    Voir la suite de cet article sur :
    https://www.lepostillon.org/Les-start-up-la-vraie-France-des-assistes.html

    #Pillagedelargentpublic #StartupNation #véloélectrique #modèlegrenoblois

    https://seenthis.net/messages/608472 via Le Postillon