• V. Giacchè : « Vingt-sept ans après, l’Allemagne de l’Est ne s’est pas remise de son annexion par l’Ouest »
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/v-giacche-vingt-sept-ans-apres-lallemagne-de-lest-ne-sest-remi

    Vladimiro Giacchè est un économiste italien, actuellement président du Centre de recherche européenne de Rome. Fin connaisseur de l’Europe et de l’Allemagne, il est l’auteur d’un ouvrage original et riche sur la réunification allemande, Le second #anschluss – l’annexion de la #RDA(édition Delga, 2015). Alors que l’Allemagne vient de voter dans le cadre d’élections législatives […]

    #4-EUROPE:en_sortir,_s’en_sortir ! #articles #Allemagne #Euro #Europe #impérialisme #Impérialisme_allemand #RFA #Union_Européenne


  • Gérard Duménil, Frédéric Lordon aux rencontres Deconnomiques d’Aix en Provence août 2011. Débat : « Crise économique ? Réponses politiques ? » Cinéma « Le Renoir » Frédéric Lordon est un économiste français né le 15 janvier 1962. Il est directeur de recherche au CNRS et chercheur au centre de sociologie européenne (CSE). Élève de l’École Nationale des Ponts et Chaussées puis de l’Institut supérieur des affaires, il sort diplômé de l’EHESS en 1993. Ses travaux comportent notamment un programme de recherche spinoziste en sciences sociales. A la suite d’Althusser, il ouvre le dialogue entre Marx et Spinoza mettant en avant comment le capitalisme s’approprie les passions et les désirs des travailleurs afin de les asservir. Il mobilise et réinterprète le conatus spinozien et, ce faisant, se dégage de l’emprise du structuralisme althussérien pour réintroduire la dimension de l’action des individus-sujets au cœur des rapports sociaux, au cœur des sociétés. Un second volet de son travail se concentre sur la proposition de solution viable pour sortir de la crise financière. Solution basé sur un changement radical des politiques économiques et une reconstruction des rapports sociaux. Il partage les thèses de l’école régulationniste qui considèrent le caractère ontologique des luttes au sein des faits sociaux. Il fait sienne la formule de Michel Foucault lorsqu’il considère que « la politique est la guerre continuée par d’autres moyens », paraphrase retournée de la formule de Clausewitz : « la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens ». .Frédéric Lordon est membre du collectif Les économistes atterrés, collectif regroupant des économistes, des chercheurs et des universitaires qui ne se résignent pas à la domination de l’orthodoxie néo-libérale et tentent de proposer une conception alternative de l’économie. En 2011 il participe à la rédaction du Manifeste des économistes atterrés. Il est également un collaborateur régulier du journal Le Monde Diplomatique. cv de Gerard Dumenil :Gérard Duménil par lui-même : « J’ai fait ma carrière d’économiste comme directeur de recherche au C.N.R.S (jusqu’en août 2007) et poursuis maintenant mon travail à titre personnel. Mon domaine principal de recherche est l’économie, mais j’inscris cette activité dans un cadre historique et politique assez vaste. Depuis le début des années 1980, je collabore avec Dominique Lévy (C.N.R.S). Nous combinons la théorie et l’analyse du monde actuel. L’éventail de nos méthodes est ouvert : étude factuelle et institutionnelle, rassemblement de vastes ensembles de données, modélisation mathématique. J’inscris cette activité dans une collaboration avec des chercheurs du reste du monde, notamment des Etats-Unis, en Amérique Latine et en Asie. Je suis membre du comité de rédaction d’Actuel Marx, et co-président, avec Jacques Bidet, du Congrès Marx International. J’ai découvert l’économie et l’entreprise à H.E.C, dans les années 1960. Porté par la dynamique politique et intellectuelle de l’époque, j’ai étudié Marx de manière méticuleuse. La violence renouvelée du capitalisme dans le néolibéralisme et sa crise représentent un fort stimulant, redonnant aux analyses de classe, toute leur évidence. Je collabore régulièrement au Monde Diplomatique et avec le journal Politis pour la chronique « L’économie à contre-courant ».
    https://www.youtube.com/watch?v=KJa6d4hSqkM&t=73s


    #RDAIX2011 #Rencontres-déconnomiques #déconnomistes




  • Aix en Provence – 9 novembre 2017
    Verrous médiatiques

    Rencontres avec Serge Halimi

    Serge Halimi sera à Aix en Provence le jeudi 9 novembre :

    Rencontre et discussion avec les étudiants des 3 écoles de journalisme d’Aix en Provence
    Intervention – débat à l’amphithéâtre de la Verrière à la Cité du Livre, 9 rue des Allumettes, sur le thème « Verrous médiatiques ».
    Dîner avec des Amis du Monde diplomatique

    Robots rédacteurs, mouchards publicitaires et réseaux sociaux : l’industrie numérique a trouvé le Graal dont rêvaient les patrons de la presse traditionnelle. Cette information de masse à bas coût qui enchante les annonceurs ne bouleverse pas l’ordre médiatique. Contrôlé par des grandes fortunes, le journalisme cadre les débats publics et escamote une partie de la réalité. Le discrédit qui le touche nourrit un immense désir : celui d’une information de qualité conçue comme un bien collectif.

    En partenariat avec Utopia, Les Déconnomistes et la Culture d’Aix en Provence.

    Renseignements au 06 42 37 78 55 / d.bruet@orange.fr

    http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article5682.html
    #RDAIX2018 #déconnomistes


  • HOMMAGE À #kurt_gossweiler – par Annie Lacroix-Riz
    http://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/hommage-a-kurt-gossweiler-annie-lacroix-riz

    C‘est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès le 15 mai 2017 de notre cher et regretté camarade, communiste allemand, Kurt Gossweiler. Né le 5 novembre 1917 à deux jours des « 10 jours qui ébranlèrent le monde », le coeur de Kurt Gossweiler a cessé de battre et son grand esprit d’analyse matérialiste […]

    #5-CULTURE_DEBATS #articles #Annie_Lacroix_Riz #Communisme #RDA


  • #Jonathan_Franzen : l’alerte est lancée !
    https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/190816/jonathan-franzen-lalerte-est-lancee

    Installation lumineuse sur l’ambassade américaine de Berlin, juillet 2013 © Olivier Benkowski C’est un flirt poussé entre actualité et roman : les Shadow brokers, ce groupe de hackers qui auraient pillé les trésors de la NSA, évoquent furieusement le Sunlight project de #Purity, dernier roman de Jonathan Franzen. Lui-même aux prises, cet été, avec une de ces polémiques #Internet et Twitter qu’il dénonce. L’écrivain sera à Paris le 4 septembre.

    #Culture-Idées #éditions_de_L'Olivier #lanceurs_d'alertes #Littérature #RDA


  • Ce qu’ont perdu les Allemandes de l’Est, par Sabine Kergel (mai 2015)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/05/KERGEL/52925 #st

    Dans toute l’#Allemagne, comme ailleurs en Europe, le taux d’activité des #femmes s’est considérablement accru depuis les années 1950, mais en RDA cette évolution a été sans commune mesure avec celle de l’Ouest. A la fin des années 1980, 92 % des Allemandes de l’Est occupaient un emploi, contre 60 % de leurs voisines occidentales. Sur ce point, l’égalité était en vue — un cas presque unique au monde. Alors qu’à l’Ouest les femmes orientaient leurs projets de vie selon des schémas encore très imprégnés par l’imagerie familiale et patriarcale traditionnelle, à l’Est, leur indépendance économique vis-à-vis du conjoint allait pour ainsi dire de soi.

    La chute spectaculaire de la natalité observée en #RDA au cours des années 1970 a conduit le régime à prendre diverses mesures pour inciter les femmes actives à enfanter, avec un effort particulier en faveur des mères isolées ou divorcées. Parfois moquée pour sa justification idéologique (alimenter en effectifs la construction d’une « société socialiste »), cette politique a cependant permis d’harmoniser projets professionnels et contraintes parentales. De l’autre côté du Mur, en revanche, la condition de mère entraînait souvent des privations, voire un basculement dans la pauvreté, surtout en cas de divorce ou d’abandon par le conjoint.

    Rien d’étonnant donc à ce que les femmes de l’ex-RDA aient souvent perçu la réunification comme une menace pour leurs conditions de vie.

    Ute Mahler’s Portraits of Life Behind the Wall
    http://www.newyorker.com/culture/photo-booth/ute-mahlers-portraits-life-behind-wall
    http://www.newyorker.com/wp-content/uploads/2014/10/mahler-berlin-06-690.jpg