• Informatique, astronomie ou chimie : toutes ces inventions de femmes attribuées à des hommes - Politique - Numerama
    https://www.numerama.com/politique/469570-informatique-astronomie-ou-chimie-toutes-ces-inventions-de-femmes-a

    Le Wi-Fi, la fission nucléaire ou le pulsar : quel est le point commun entre ces inventions ? Elles ont toutes été créées par des inventrices, éclipsées dans l’ombre de leurs confrères masculins. Nous rappelons leur histoire ce 8 mars 2019.

    Où sont les femmes dans les technologies et les sciences ? Dans l’ombre de leurs homologues masculins, pour nombre d’entre elles. À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2019, nous avons décidé de revenir sur le parcours d’inventrices éclipsées par l’Histoire, dont les exploits ont été notamment attribués à des hommes.

    On parle d’effet Matilda pour désigner la manière dont la contribution de nombreuses femmes scientifiques a été minimisée, voir attribuée à des confrères masculins.

    Son manuscrit en atteste encore aujourd’hui : Ada Lovelace, née en 1815 et décédée à 37 ans, a réalisé le premier programme informatique. Entre 1842 et 1843, la comtesse traduit en anglais un article du mathématicien Federico Luigi, qui décrit la machine analytique de Babbage. Sur les conseils de ce dernier, elle va enrichir cette traduction avec ses propres notes, dont le volume est plus imposant que le texte de départ.

    Dans la note G, elle présente un algorithme particulièrement détaillé. Ce travail est considéré comme le premier programme informatique du monde, rédigé dans un langage exécutable par une machine. Charles Babbage, qui a consacré sa vie à la construction de cette fameuse machine analytique, a bien bénéficié du travail sur l’algorithme mené par Ada Lovelace.
    Ada Lovelace. // Source : Wikimedia/CC/Science Museum Group (photo recadrée)
    Hedy Lamarr et le Wi-Fi

    On ne doit pas seulement à Hedy Lamarr, actrice autrichienne naturalisée américaine, une trentaine de films. L’inventrice, née en 1914 et décédée en 2000, a aussi joué un autre rôle important dans l’histoire de nos télécommunications. Le brevet qu’elle a déposé en 1941 (enregistré l’année suivante) en atteste encore : Hedy Lamarr avait inventé un « système secret de communication » pour des engins radio-guidés, comme des torpilles. La découverte, à l’origine du GPS et du Wi-Fi, était le fruit d’une collaboration avec George Antheil, un pianiste américain.

    Le brevet ainsi déposé permettait à l’Armée des États-Unis de l’utiliser librement. La technologie n’a pourtant pas été mobilisée avant 1962, lors de la crise des missiles de Cuba. La « technique Lamarr » a valu à l’actrice un prix en de l’Electronic Frontier Foundation… en 1997.
    Hedy Lamarr en 1944. // Source : Wikimedia/CC/MGM (photo recadrée)
    Alice Ball et le traitement contre la lèpre

    Pendant 90 ans, l’université d’Hawaï n’a pas reconnu son travail. Pourtant, Alice Ball a contribué au développement d’un traitement efficace contre la lèpre au cours du 20e siècle. Cette chimiste, née en 1892 et morte en 1916 à l’âge seulement de 24 ans, est devenue la première afro-américaine diplômée de cet établissement. Plus tard, elle y est devenue la première femme à enseigner la chimie.

    Alice Ball s’est penchée sur une huile naturelle produite par les arbres de l’espèce « Chaulmoogra », réputée pour soigner la lèpre. En isolant des composants de l’huile, elle est parvenue à conserver ses propriétés thérapeutiques tout en la rendant injectable dans le cops humain. Décédée avant d’avoir eu le temps de publier ses travaux, Alice Ball est tombée dans l’oubli tandis qu’Arthur L. Dean, le président de l’université d’Hawaï, s’est attribué son travail.
    Alice Ball (1915). // Source : Wikimedia/CC/University of Hawaii System
    Grace Hopper et le premier compilateur

    En 1951, Grace Hopper a conçu le premier compilateur, c’est-à-dire un programme capable de traduire un code source (écrit dans un langage de programmation) en code objet (comme le langage machine). Née en 1906 et décédée en 1992, cette informaticienne américaine a fait partie de la marine américaine où elle s’est hissée au grade d’officière générale.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle a travaillé sur le Harvard Mark I, le premier grand calculateur numérique construit aux États-Unis. Le mathématicien John von Neumann est présenté comme celui qui a initié l’un des premiers programmes exécutés par la machine. Grace Hopper faisait pourtant partie de l’équipe des premiers programmateurs du Mark I.
    Grace Hopper (1984). // Source : Wikimedia/CC/James S. Davis (photo recadrée)
    Esther Lederberg et la génétique bactérienne

    Cette spécialiste de microbiologie était une pionnière de la génétique microbienne, une discipline croisant la microbiologie (l’étude des micro-organismes) et le génie génétique (l’ajout et la suppression de l’ADN dans un organisme). La génétique microbienne consiste à étudier les gènes des micro-organismes.

    Esther Lederberg est née en 1922 et décédée en 2006. Elle a découvert ce qu’on appelle le « phage lambda », un virus qui infecte notamment la bactérie E.coli. Le phage lambda est très étudié en biologie et il est utilisé pour permettre le clonage de l’ADN. Esther Lederberg l’a identifié en 1950. Elle collaborait régulièrement avec son mari Joshua Ledeberg : c’est lui qui a obtenu le prix Nobel de médecine en 1958, récompensant ces travaux sur la manière dont les bactéries échangent des gènes sans se reproduire.
    Esther Lederberg. // Source : Wikimedia/CC/Esther M. Zimmer Lederberg
    Jocelyn Bell et le pulsar

    En 1974, le prix Nobel de physique est remis à l’astronome britannique Antony Hewish. Pourtant, ce n’est pas lui qui a découvert le pulsar, un objet astronomique qui pourrait être une étoile à neutrons tournant sur elle-même. Antony Hewish était le directeur de thèse de Jocelyn Bell : il s’est contenté de construire le télescope nécessaire à ces observations. C’est bien l’astrophysicienne, née en 1943, qui a identifié la première le pulsar.

    En 2018, elle a finalement reçu le Prix de physique fondamentale. Elle a choisi d’utiliser les 3 millions de dollars qui lui ont été offerts pour encourager les étudiants sous-représentés dans le domaine de la physique.
    Jocelyn Bell (2015). // Source : Wikimedia/CC/Conor McCabe Photography (photo recadrée)
    Chien-Shiung Wu et la physique nucléaire

    Chien-Shiung Wu, née en 1912 et décédée en 1997, était une spécialiste de la physique nucléaire. En 1956, elle démontre par l’expérience la « non conservation de la parité dans les interactions faibles », au cours de ses travaux sur les interactions électromagnétiques. C’est une contribution importante à la physique des particules.

    Deux physiciens théoriciens chinois, Tsung-Dao Lee et Chen Ning Yang, avaient mené des travaux théoriques sur cette question. Tous deux ont reçu le prix Nobel de physique en 1957. Il faut attendre 1978 pour que la découverte expérimentale de Chien-Shiung Wu soit récompensée par l’obtention du prix Wolf de physique.
    Chien-Shiung Wu en 1963. // Source : Wikimedia/CC/Smithsonian Institution (photo recadrée)
    Rosalind Franklin et la structure de l’ADN

    La physico-chimiste Rosalind Franklin, née en 1920 et décédée en 1958, a joué un rôle important dans la découverte de la structure de l’ADN, notamment sa structure à double hélice. Grâce à la diffraction des rayons X, elle prend des clichés d’ADN qui permettent de faire cette découverte. Elle présente ses résultats en 1951 au King’s College.

    Un certain James Dewey Watson assiste à cette présentation. Ce généticien et biochimiste informe le biologiste Francis Crick de la découverte de Rosalind Franklin. En utilisant les photos de la physico-chimiste, ils publient ce qui semble être leur découverte de la structure de l’ADN. En 1953, ils publient ces travaux dans la revue Nature. Ils obtiennent un prix Nobel en 1962, sans mentionner le travail pionnier de Rosalind Franklin.
    Rosalind Franklin. // Source : Flickr/CC/retusj (photo recadrée)
    Lise Meitner et la fission nucléaire

    Nommée trois fois pour recevoir un prix Nobel, cette physicienne autrichienne n’a jamais reçu la précieuse distinction. C’est pourtant une collaboration entre Elise Meitner et Otto Frisch, son neveu, qui permis d’apporter la première explication théorique de la fusion, en 1939.

    La scientifique, née en 1878 et décédée en 1968, n’a jamais reçu du comité remettant la distinction la même estime que celle que lui portaient ses collègues. En 1944, le prix Nobel de chimie fut donné à Otto Hahn, chimiste considéré à tort comme le découvreur de la fission nucléaire.
    Lise Meitner (1906). // Source : Wikimedia/CC (photo recadrée)
    Katherine Johnson et la navigation astronomique

    L’action déterminante de Katherine Johnson dans les programmes aéronautiques et spatiaux de la Nasa a fait l’objet d’un film, Les Figures de l’ombre. Née en 1918, cette physicienne et mathématicienne a calculé de nombreuses trajectoires et travaillé sur les fenêtres de lancement de nombreuses missions. Véritable « calculatrice humaine », elle a vérifié à la main des trajectoires de la mission Mercury-Atlas 6, qui a envoyé un homme en orbite autour de la Terre.

    En 1969, elle calcule des trajectoires essentielles lors de la mission Apollo 11. C’est à cette occasion que des humains — des hommes — se sont posés pour la première fois sur la Lune. En 2015, elle est récompensée et reçoit la médaille présidentielle de la Liberté.
    Katherine Johnson en 1966. // Source : Wikimedia/CC/Nasa (photo recadrée)

    #femmes #historicisation #effet_Matilda #sexisme #discrimination #invisibilisation #science

    https://seenthis.net/messages/767024 via mad meg


  • L’ultime compétition de belles jambes : les neuf plus belles araignées du monde
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15748-l-ultime-competition-de-belles-jambes-les-neuf-plus-belles-araignee

    Histoire de se dépayser un peu, voici les plus belles araignées du monde, je les ai trouvé magnifiques et vous ne risquez pas de les découvrir dans votre jardin (enfin ça dépend où vous vivez, je pense, notamment à nos lecteurs de Madagascar ou de Grande-Bretagne ; )

    L’araignée aux pattes bleues qui vit dans un terrier, comme on peut le voir sur la couverture du British Tarantula

    Society Journal. Photographie : British Tarantula Society Journal

    Cette tarentule aux pattes bleues, qui habite dans un terrier, fait tourner les têtes - et il y a plein d’autres amis charismatiques à huit pattes dehors.

    Au cas où vous auriez manqué les nouvelles dans le dernier journal de la Société Britannique de la Tarentule, une nouvelle araignée aux pattes bleu électrique iridescentes a été découverte. (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • All worldbuilding, without exception, is political | columns | Hindustan Times
    https://www.hindustantimes.com/columns/all-worldbuilding-without-exception-is-political/story-iE1Gc0R4ULSq8khLaJ1dEO.html
    https://www.hindustantimes.com/rf/image_size_960x540/HT/p2/2019/02/25/Pictures/vintage-poetry-and-eyeglasses_998b053e-38ec-11e9-bdc1-734f7b7cfb0c.jpg

    In a world where all fundamental laws can be rewritten, it is also illuminating which of them aren’t. The author’s priorities are more openly on display when a culture of non-humans is still patriarchal, there are no queer people in a far-future society, or in an alternate universe the heroes and saviours are still white. Is the villain in the story a repulsively depicted fat person? Is a disabled or disfigured character the monster? Are darker-skinned, non-Western characters either absent or irrelevant, or worse, portrayed with condescension? It’s not sufficient to say that these stereotypes still exist in the real world. In a speculative world, where it is possible to rewrite them, leaving them unchanged is also political.

    via https://twitter.com/nkjemisin/status/1101176578174787585

    #science-fiction

    https://seenthis.net/messages/763897 via baroug


  • Sommeil : les secrets pour être lucide pendant ses rêves et en prendre le contrôle
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15705-sommeil-les-secrets-pour-etre-lucide-pendant-ses-reves-et-en-prendr

    Nous passons environ 30% de notre vie à dormir, et une bonne partie de ce temps à rêver, notre cerveau capte tous les évènements de la journée, et enregistre même les détails qui semblent nous échapper, et notre subconscient mixe tout cela, et nous donne souvent des interprétations lors de nos rêves, souvent ce sont des détails qui semblent farfelus, mais qui en fait on une signification, personnellement je prends assez au sérieux ce que mon subconscient essaye de me dire, et cela est très enrichissant, pour ce faire j’utilise ce site qui est d’une aide précieuse, je n’ai jamais eu de rêve « conscient » mais il m’est arrivé de savoir que je rêvais pendant un rêve et ainsi de pouvoir l’interrompe ou agir dessus. Et j’ai pensé qu’au même titre que moi cet article pourrait vous intéresser.

    « Un rêve non (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • Des scientifiques mettent en garde contre la disparition des populations d’insectes qui met en danger les écosystèmes de la planète et la survie de l’humanité...
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15641-des-scientifiques-mettent-en-garde-contre-la-disparition-des-popula

    Ça fait des années qu’on alerte les français (nous et les autres), sans aucun résultat probant, regardez ne serait ce que pour le cas emblématique du Glyphosate, on connais la solution, cela demande juste plus de travail, la ou un agriculteur conventionnel passe 30mn à pulvériser un champs d’herbicide, un agriculteur BIO passeras 12h à le labourer, c’est donc JUSTE une question de temps et de volonté, et donc d’argent.... Aussi posez vous la question : et si tout cela était délibéré ? Eh bien les gens n’en on rien à foutre car ils sont tellement égoïstes qu’ils laisserons leur enfants tenter de gérer la catastrophe T+30 , pendant que eux à l’instant T se gavent de chips et Coca-Cola en jouant à la Twitch, voilà la triste réalité...

    Une libellule est assise dans des (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • *Notre futur d’être humain ne peut être prédictible par des statistiques*

    https://entreleslignesentrelesmots.files.wordpress.com/2019/01/74651776.jpg

    En introduction, Catherine Vidal aborde, entre autres, les propriétés d’adaptation du cerveau – sa plasticité – aux événements de la vie, ce que révèle l’imagerie cérébrale par résonance magnétique (IRM), les apports des neurotechnologies. Elle propose d’étudier « la part de ce qui relève du prouvé et de ce qui ressort du probable ou de l’utopie », les nouvelles technologies de manipulation du cerveau. « Une réflexion éthique s’impose afin que les technologies en neurosciences et en intelligence artificielle se fassent dans le respect des droits humains et des libertés fondamentales ».

    Note sur : *Catherine Vidal : Nos cerveaux resteront-ils humains ?*
    https://entreleslignesentrelesmots.blog/2019/02/08/notre-futur-detre-humain-ne-peut-etre-predictible-par-d

    #science


  • Trump et Gates ne veulent pas de radiations 5G
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15589-trump-et-gates-ne-veulent-pas-de-radiations-5g

    Que cela nous plaise ou non, nous entrons rapidement dans le monde des télécommunications mobiles 5G ou 5ème génération. Pourquoi ? Parce que les largeurs de bande de fréquence actuellement utilisées par les téléphones mobiles et les technologies similaires seront bientôt épuisées. Et aussi parce que nous vivons dans un monde où les gens en veulent plus. La 5G et l’Internet des objets (IoT) qui lui est associé promet de nous en donner davantage.

    Mais plus de quoi ?

    De vitesses de téléchargement ultra-rapides

    La 5G et IoT promettent de nous connecter dans nos maisons, écoles, lieux de travail, villes, voitures et partout à l’extérieur avec plus d’un milliard d’« objets » dans le monde.

    Il promet des voitures qui se conduisent toutes seules, des machines à laver qui commandent leur propre (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • États-Unis : Une start-up facture 8000 $ le litre de sang des jeunes pour le vendre à des clients fortunés [Vidéos]
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15567-etats-unis-une-start-up-facture-8000-le-litre-de-sang-des-jeunes-po

    Ça se confirme, et c’est même devenu un business.... Mais ça, c’est le sommet de l’iceberg ne loupez pas la vidéo au milieu de l’article sur le plasma humain.... Ces financiers me donne envie de gerber... Quand à la croix rouge on les avait déjà épinglés....

    Une société basée en Floride tente de lutter contre le processus de vieillissement en prélevant le sang d’enfants et en le transfusant à des patients âgés de 30 ans et plus, dans le cadre d’une nouvelle lubie douteuse qui déferle sur les États-Unis.

    Ambrosia, fondée en 2016 par Jesse Karmazin, diplômé de la Stanford Medical School, a déjà ouvert des centres de transfusion dans cinq villes des États-Unis : Los Angeles, Tampa, Omaha, Houston et San Francisco. Leurs traitements aux allures macabres commencent à seulement 8000 dollars pour un (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • Aurions-nous tout faux au sujet de la #dépression ? - ★ ZINZIN ZINE ★
    http://www.zinzinzine.net/tout-faux-depression.html

    Annotations :

    L’exception du deuil semblait avoir créé une faille dans l’affirmation voulant que les causes de la dépression seraient déjà scellées dans votre crâne. Cela laissait entendre qu’il existait des causes dans l’environnement extérieur, et qu’elles devaient être appréhendées et résolues dans cet environnement. Ce fut un débat que la #psychiatrie traditionnelle (à quelques exceptions près) ne voulu pas avoir. Donc, iels répondirent d’une manière simple – en réduisant petit à petit l’exception du deuil. À chaque nouvelle édition du manuel, iels réduisirent la période de deuil permise avant d’être étiqueté·e comme souffrant de maladie mentale – jusqu’à ce qu’elle ne soit plus que de quelques mois et pour ensuite finir par disparaître complètement. (...)

    #travail #médicaments #Science

    https://seenthis.net/messages/756368 via Ghald


  • Quand les scientifiques se révoltent contre les géants de l’édition savante Marco Fortier - 25 Janvier 2019 - Le Devoir
    https://www.ledevoir.com/societe/education/546298/rebellion-contre-une-revue-predatrice

    Les 27 membres du comité éditorial du magazine « Journal of Informetrics » — qui proviennent d’universités établies dans 11 pays — ont démissionné en bloc, le 10 janvier, pour protester contre les pratiques commerciales jugées abusives de leur éditeur Elsevier.

    La bataille du milieu scientifique contre les géants de l’édition savante gagne en intensité. Le comité éditorial d’un des magazines les plus prestigieux, publié par le conglomérat Elsevier, vient de démissionner en bloc pour fonder sa propre publication, qui offrira tous ses articles en libre accès, loin des tarifs exorbitants exigés par les revues dites « prédatrices ».

    https://media2.ledevoir.com/images_galerie/nwd_635251_483281/image.jpg

    Ce coup d’éclat fait grand bruit dans le monde normalement feutré de l’édition scientifique. Les 27 membres du comité éditorial du magazine Journal of Informetrics qui proviennent d’universités établies dans 11 pays ont démissionné en bloc, le 10 janvier, pour protester contre les pratiques commerciales jugées abusives de leur éditeur Elsevier. Ils ont lancé dès le lendemain leur propre revue savante, Quantitative Science Studies, https://www.mitpressjournals.org/loi/qss qui vise à devenir la nouvelle référence dans le monde pointu de la recherche en bibliométrie.

    « C’est une grande décision : on saborde la revue qui est la plus prestigieuse dans la discipline et on lance notre propre publication », dit Vincent Larivière, professeur à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal.

    M. Larivière a été nommé éditeur intérimaire (et bénévole) du nouveau magazine. Il est un des meneurs de cette rébellion contre le géant Elsevier, plus important éditeur scientifique de la planète, qui a fait des profits de 1,2 milliard $US en 2017 https://www.relx.com/~/media/Files/R/RELX-Group/documents/reports/annual-reports/relx2017-annual-report.pdf en hausse de 36 %.

    « Ça fait des années qu’on dénonce les pratiques de l’industrie de l’édition scientifique. Il faut être cohérents et reprendre le contrôle de nos publications », explique le professeur, qui est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante.

    Contre une « arnaque »
    Vincent Larivière n’hésite pas à parler d’une « arnaque » lorsqu’il décrit les pratiques commerciales des cinq plus grands éditeurs scientifiques, qui publient plus de la moitié des articles savants dans le monde. Ces cinq conglomérats — les groupes Elsevier, Springer Nature, John Wiley Sons, Taylor Francis et Sage Publications — étouffent littéralement les bibliothèques universitaires en accaparant entre 70 et 80 % des budgets d’acquisition. Le problème est si grave que plusieurs bibliothèques n’ont plus les moyens d’acheter des livres, a rapporté Le Devoir en juin dernier https://www.ledevoir.com/societe/education/531214/les-geants-de-l-edition-etouffent-les-bibliotheques .

    Le modèle d’affaires de ces géants est simple : ils obtiennent gratuitement leurs articles, qu’ils revendent à gros prix aux bibliothèques universitaires. Les chercheurs ne sont pas payés pour leur travail. Les textes sont aussi révisés gratuitement par des pairs. Les bibliothèques universitaires n’ont pas le choix de s’abonner aux périodiques savants pour que professeurs et étudiants aient accès à la littérature scientifique.

    Plus préoccupant encore, les grands éditeurs font payer des milliers de dollars aux chercheurs qui veulent publier leurs articles en libre accès. Ce modèle d’affaires est remis en question avec de plus en plus de véhémence dans les universités de partout dans le monde.

    Appui du MIT
    Le nouveau magazine fondé par les 27 professeurs de bibliométrie, le Quantitative Science Studies, sera ainsi publié en collaboration avec l’éditeur du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il s’agit d’une association toute « naturelle », indique au Devoir Nick Lindsay, directeur des périodiques et des données ouvertes chez MIT Press.

    « Nous sommes déterminés à trouver des façons de publier davantage de livres et de journaux sur le modèle du libre accès », précise-t-il. MIT Press a publié à ce jour une centaine de livres et huit périodiques en données ouvertes, donc accessibles gratuitement.

    La fondation de la Bibliothèque nationale de science et technologie d’Allemagne s’est aussi engagée à verser 180 000 euros (272 772 $CAN) sur trois ans au nouveau magazine.

    Les membres du comité éditorial du Journal of Informetrics ont négocié en vain durant plus d’un an et demi avec Elsevier dans l’espoir de changer le modèle d’affaires du magazine, explique Vincent Larivière. Ils tenaient notamment à baisser les frais de 1800 $US exigés des chercheurs qui veulent publier en libre accès (le nouveau Quantitative Science Studies facturera entre 600 $ et 800 $ aux auteurs).

    Ils voulaient aussi que les références citées dans le texte soient offertes gratuitement, ce qu’Elsevier a refusé — et que la nouvelle publication offrira.

    Le comité éditorial voulait d’abord et avant tout que la société savante de la discipline — l’International Society for Scientometrics and Informetrics (ISSI) — devienne propriétaire du magazine, ce qui n’était « pas négociable », a indiqué Elsevier dans une longue déclaration publiée le 15 janvier https://www.elsevier.com/connect/about-the-resignation-of-the-journal-of-informetrics-editorial-board .

    « Il arrive parfois que les comités éditoriaux et les éditeurs aient des opinions divergentes au sujet de l’avenir et de la direction d’un journal. Dans certains cas, une entente ne peut être conclue. Le comité éditorial peut décider d’offrir ses services ailleurs, surtout s’il reçoit du soutien financier », a écrit Tom Reller, vice-président aux communications chez Elsevier.

    « Toute démission d’un comité éditorial est malheureuse », ajoute-t-il, mais l’éditeur conserve des relations fructueuses avec les membres des dizaines d’autres publications de l’entreprise. Il y a trois ans, le comité éditorial du magazine Lingua, propriété du groupe Elsevier, avait claqué la porte dans des circonstances similaires. Lingua a survécu. Son nouveau concurrent aussi.

    #elsevier #édition_scientifique #université #recherche #open_access #science #publications_scientifiques #résistance #publications #business #partage #articles_scientifiques #savoir #édition #openaccess #Informetrics #bibliométrie #édition_scientifique #rébellion #libre_accès #Springer_Nature #John_Wiley_Sons #Taylor_Francis #Sage_Publications #racket #escroqueries #MIT #universités

    https://seenthis.net/messages/755089 via BCE 106,6 Mhz


  • Quand la Science appelle à l’aide pour l’humanité ? Aurélien Barrau, Astrophysicien (Thinkerview)
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15549-quand-la-science-appelle-a-l-aide-pour-l-humanite-aurelien-barrau-a

    Si vous êtes d’accord, on est dimanche donc on en profite, et ont se pose et ont réfléchit...

    Source : Youtube.com via Moutons Enragés.fr

    Information complémentaire :

    Crashdebug.fr : Pour les médias, « le sujet de l’effondrement écologique est tabou... »

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • En France, le nombre de maternités a diminué de près de 40% en 20 ans
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15534-en-france-le-nombre-de-maternites-a-diminue-de-pres-de-40-en-20-ans

    167.000 Françaises résident dans une commune "sous-dense" en sage-femme et à au moins 45 minutes d’une maternité, souligne un rapport de la "Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques".

    Le cumul d’une faible accessibilité aux sages-femmes et d’un éloignement aux maternités peut entraîner des

    difficultés de suivi de grossesse. (c) Afp

    Elles vivent dans un désert obstétrique : 167.000 Françaises "résident dans une commune sous-dense en sages-femmes" et située "à 45 minutes ou plus de la maternité la plus proche", selon une étude publiée jeudi 24 janvier 2019 par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). La France compte environ 13.000 communes considérées comme (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • DIRECT. Suivez l’éclipse totale de Lune dans la nuit du 20 au 21 janvier, la seule de l’année 2019
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15514-direct-suivez-l-eclipse-totale-de-lune-dans-la-nuit-du-20-au-21-jan

    Une éclipse totale de Lune sera visible dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 janvier 2018 en France, à condition que la météo soit favorable. Si vous ne pouvez la suivre directement depuis votre fenêtre, ne manquez rien de cet événement grâce à notre live vidéo.

    L’éclipse totale de Lune du 31 janvier 2018 vue a son maximum avec une belle teinte rougeâtre. (c) Y.J / LEEMAGE

    Dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 janvier 2019, il y aura une éclipse totale de Lune qui pourra être admirée en France en se levant très tôt. Le phénomène général débutera à 3h36 et prendra fin à 8h48. La phase de totalité, durant laquelle notre satellite, obscurci, se parera d’une teinte rougeâtre, prendra place entre 5h41 et 6h43.

    Pas de précautions particulières pour voir une éclipse de Lune

    Cette éclipse totale de Lune (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • En Finlande, de la nourriture bientôt fabriquée à partir de rien ou presque, seulement des bactéries...
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15492-en-finlande-de-la-nourriture-bientot-fabriquee-a-partir-de-rien-ou-

    Après la viande à base de cellules souches, les bactéries... miam, miam... L’avenir sera vertigineux... Remarquez ça sera pratique dans les bunkers...

    À Helsinki, le monde fabuleux des bactéries est à l’étude dans un laboratoire qui compte bien les transformer, de façon simple et peu onéreuses.

    En Finlande, une entreprise d’Helsinki, Solar Foods, veut remplir nos assiettes avec des protéines issues de bactéries. Les essais se font en laboratoire, avec l’objectif de créer une usine dans deux ans.

    L’élément de base, ce sont des bactéries, des micro-organismes que vous mettez dans de l’eau où circule un courant électrique, ce qui va produire de l’hydrogène et de l’oxygène. Ces gaz vont servir de sources d’énergie et permettre aux bactéries d’utiliser le CO2, dioxyde carbone, et surtout le (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • Le gouvernement refuse d’interdire les nanos particules de dioxyde de titane, pourtant proscrit par les députés
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15471-le-gouvernement-refuse-d-interdire-les-nanos-particules-de-dioxyde-

    Des assassins, mine de rien ça en dit long sur le reste et jusqu’ou ils sont près à aller pour du pognon, à savoir... Vous tuer... Enfin je vous rassure ça seras d’ici quelques années, le temps que le cancer prenne bien... Encore des bons gros bénèfs pour big pharma qui vous vendras des chimios qui dans ce cas précis ne serviront ... à rien.... Et voilà le problème des retraites est résolus ! (J’aimerais quand même bien savoir combien il vas toucher Lemaire pour vous empoisonner....)

    Lol, fallait pas voter Macron...

    Mardi 8 janvier, dans une interview accordée à l’émission « C à vous », le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire a annoncé qu’il ne comptait pas signer l’arrêté d’interdiction du dioxyde de titane, comme l’y enjoint pourtant la loi Alimentation, adoptée en novembre 2018.

    Le dioxyde (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • Helicobacter pylori – Traiter pour prévenir ulcère et cancer chez l’adulte
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15452-helicobacter-pylori-traiter-pour-prevenir-ulcere-cancer-chez-l-adul

    J’avais eu connaissance de cette bactérie, mais je ne m’en étais pas inquiété. Ceci jusqu’à ce qu’il y a un mois et demi j’ai été victime de vertiges imporants, qui m’ont amené à passer des examens plus poussés. Scanner cérébral, prise de sang, et c’est là que l’on s’est rendu compte que j’étais très, très gravement anémié (indice de 7 au lieu de 15), ce qui m’a valu la transfusion de deux poches de sang en urgence (merci aux donneurs). Suite à une fibroscopie, les médecins se sont aperçus que j’étais porteur d’hélicobacter pylori. Du reste, ma femme a eu récemment aussi d’importantes douleurs à l’estomac, et suite à une autre fibroscopie, on s’est aperçu qu’elle était aussi porteuse de la bactérie (ce qui implique que nos enfants aussi seront dépistés et éventuellement traités). Mais dans son cas cela a (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • Feu vert au cannabis thérapeutique en France
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15431-feu-vert-au-cannabis-therapeutique-en-france

    L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a jugé pertinent de lancer une expérimentation sur l’usage du cannabis dans certaines situations cliniques.

    Une trentaine de pays dans le monde autorisent le cannabis thérapeutique. / DON MACKINNON/AFP

    Le cannabis thérapeutique va être expérimenté en France. C’est ce que vient d’annoncer l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui souhaite avoir, avant l’été, tous les éléments d’expertise pour lancer ce projet. Cette prise de position constitue une victoire pour tous ceux qui militent, souvent depuis des années, pour que le cannabis puisse être utilisé, notamment par des patients atteints de cancer, de sida ou de sclérose en plaques.

    Un groupe d’experts indépendants

    Pour se forger un avis, l’ANSM (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifiques #Sciences


  • #Lecteurs, vous suivez #Mondes_Sociaux. Vous estimez comme nous que les recherches en #Sciences_humaines_et_sociales doivent être mieux partagées dans le monde académique et surtout au-delà ? Dans ce cas, pourquoi ne deviendriez-vous pas #contributeurs de Mondes Sociaux, #magazine numérique multidisciplinaire et multithématique ?

    https://sms.hypotheses.org/15123

    https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1243/files/2018/11/584696-812552-300x253.png

    #SHS, #histoire, #sociologie, #économie, #sciences_politiques, #information, #communication, #gestion, #géographie, #écrire, #contribuer, #diffuser, #savoir, #partager, #film, #documentaire, #entreprise, #recherche, #diffusion, #etc.

    https://seenthis.net/messages/736122 via Mondes Sociaux


  • 33.000 morts en Europe à cause des bactéries multi-résistantes
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15246-33-000-morts-en-europe-a-cause-des-bacteries-multi-resistantes

    Si vous ne l’avez pas vu, je vous rappel le super documentaire : Ces microbes qui nous gouvernent (Arte)

    Etude des bactéries résistantes aux antibiotiques au sein d’un laboratoire de l’Institut Pasteur. (c)DURAND F./SIPA

    Une étude estime que les bactéries résistantes aux antibiotiques sont responsables de la mort de 33.000 personnes dans l’Union européenne en 2015. Un impact comparable à l’effet cumulé de la grippe, de la tuberculose et du virus du Sida", selon les auteurs.

    Les bactéries résistantes aux antibiotiques sont responsables de la mort de 33.000 personnes dans l’Union européenne en 2015, selon les calculs de chercheurs européens publiés dans la revue The Lancet Infectious Diseases. Les chercheurs ont élaboré un modèle de calcul des contaminations et des décès (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifique #Sciences


  • Hier j’me suis un peu forcée à sortir pour aller participer à l’atelier « Bâtir Aussi » de @Antémonde : la sinistrose zone autour de #Nantes, entre les luttes à mener et les plaies à lécher.
    Bah tu sais quoi ? J’ai pas regretté. Ça m’a pas spécialement « remonté le moral » mais participer à « Fabriquer des imaginaires enthousiastes et critiques » ça donne du sens au non-sens ambiant. Et déjà, rien que ça, c’est pas rien !
    La tournée #antemonde continue, se lie et se lit par ici : https://antemonde.org
    #science-fiction #anticipation #ecotopia

    https://seenthis.net/messages/732828 via ¿’ ValK.


  • Biodiversité : plus de 60 % des animaux sauvages ont disparu depuis 1970
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15224-biodiversite-plus-de-60-des-animaux-sauvages-ont-disparu-depuis-197

    Tous les deux ans, le Fonds mondial pour la nature (WWF) publie un rapport intitulé « Planète vivante », basé sur des analyses d’experts. Objectif : faire le point sur la dégradation des écosystèmes. Le dernier en date est encore plus alarmant que le précédent. Et le directeur du WWF appelle à un accord mondial pour sauver la nature.

    Ce ne sont pas moins d’une cinquantaine d’experts qui ont contribué à la rédaction du dernier rapport « Planète vivante » publié par le Fonds mondial pour la nature (WWF). Il reprend notamment de grandes études scientifiques publiées sur le thème du déclin accéléré des populations animales sur Terre. Voici quelques-unes de ses conclusions.

    Les effectifs s’effondrent et des espèces disparaissent

    De 1970 à 2014, le rapport basé sur le suivi de plus de 16.700 populations (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifique #Sciences


  • Arme Biologique ? Les scientifiques sonnent l’alarme lorsque la DARPA envisage de propager des virus à l’aide d’insectes...
    https://www.crashdebug.fr/sciencess/15194-arme-biologique-les-scientifiques-sonnent-l-alarme-lorsque-la-darpa

    Ce n’est pas une blague...

    Une équipe de scientifiques tire la sonnette d’alarme dans un nouveau rapport du Science Policy Forum sur un mystérieux programme du gouvernement américain qui développe des virus génétiquement modifiés qui seraient dispersés dans l’environnement à l’aide d’insectes. Les insectes « Frankenstein » infectés par le virus sont mis au point pour contrer les menaces potentielles naturelles et artificielles qui pèsent sur l’approvisionnement alimentaire des États-Unis. Le programme, géré par la DARPA ( Agence de recherche avancée sur les projets de défense) du Pentagone, pourrait être considéré comme une tentative de développer une classe entièrement nouvelle d’armes biologiques qui inciterait d’autres pays à rechercher des armes similaires, at-il averti.

    Les (...)

    #En_vedette #Actualités_scientifique #Sciences


  • Entretien avec Annie Lacroix-Riz - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=nr5AvzFuQSI


    Ajoutée le 9 oct. 2018

    Entretien avec Annie Lacroix-Riz, Professeure émérite d’Histoire contemporaine à l’Université Paris-Diderot, qui nous parle de son expérience de prise de notes dans les archives.
    Réalisée pour le Mooc FUN « Recherche reproductible : principes méthodologiques pour une science transparente » (https://www.fun-mooc.fr).
    #sciences #histoire


  • #Affiches de la #Glasnost et de la #Perestroïka

    –-> Pour les intéressés, @albertocampiphoto est en train de publier sur twitter des #posters #affiches de la #glasnost et de la perestroïka...

    « J’ai ma propre #opinion, mais je ne la partage pas. »
    https://pbs.twimg.com/media/Do1txV4X0AAvTpW.jpg
    https://twitter.com/AlbeCampiPhoto/status/1048830786130964480

    « Dans la #science, seuls les animaux de laboratoire sont altruistes. »
    https://pbs.twimg.com/media/Do1cULzXoAAERZ8.jpg
    https://twitter.com/AlbeCampiPhoto/status/1048595912111656960
    #altruisme

    D’autres vont probablement suivre...

    #soviétisme
    ping @reka

    https://seenthis.net/messages/727292 via CDB_77


  • Le déclin des oiseaux communs

    Le printemps sera-t-il silencieux ? se demandait Rachel Carson en 1962. A l’époque, un poison se répandait partout dans les eaux vives. Rapidement, le problème fit le tour du monde et on se décida à interdire le DDT. C’est à partir du Jurassique que quelques espèces apparentés aux dinosaures théropodes se glissèrent dans le ciel. Ce fut le début d’une incroyable aventure évolutive, colonisant l’ensemble de la planète, depuis les boisements de Bretagne jusqu’aux toundras arctiques, Les oiseaux sont partout, diminuant les invasions d’insectes, réduisant les populations de petits rongeurs et transportant des graines dont ils font des forêts.
    En 1989, le Centre de Recherche sur la biologie des Populations d’oiseaux, le CRBPO du Muséum National d’Histoire naturelle lança un vaste programme de suivi temporel des oiseaux communs. Et les scientifiques durent constater que les résultats obtenus en 2013 étaient apparemment l’indice du début d’une nouvelle catastrophe. Les oiseaux étaient à nouveau en train de mourir.
    C’est cette constatation que nous allons essayer de comprendre aujourd’hui avec mes deux invités ornithologues. Car enfin, si les oiseaux disparaissent, c’est bien que notre planète étouffe sous le développement intensif des productions agricoles. Et sur radio Libertaire, cela fait longtemps que nous demandons un autre monde possible….
    http://trousnoirs-radio-libertaire.org/sons_sc/53_10sept2018.mp3


    #sciences