• Amazon refuse que Signal se cache dans son trafic pour éviter la censure
    https://www.numerama.com/tech/364702-amazon-refuse-que-signal-se-cache-dans-son-trafic-pour-eviter-la-ce

    Amazon a averti Open Whisper Systems, l’organisation qui développe Signal, de bien respecter les conditions d’utilisation de son infrastructure dans le cloud. En effet, la société américaine a appris que Signal envisage de cacher son trafic pour esquiver la censure dans certains pays. Il n’y a pas que Telegram qui rencontre quelques problèmes avec le stratagème anti-censure appelé « domain fronting ». L’application de messagerie Signal pourrait aussi avoir des ennuis si elle ne change pas très vite de (...)

    #Google #OWS #Amazon #Signal #censure #cloud

    https://seenthis.net/messages/691410 via etraces


  • La Tesla était en autopilotage lors du crash (1 mort) _ 31 mars 2018

    L’Autopilot était enclenché lors de l’accident mortel impliquant la Tesla X d’un homme de 38 ans, le 23 mars en Californie.

    http://www.lessentiel.lu/dyim/e354f4/B.M600,1000/images/content/2/6/1/26138073/2/topelement.jpg
     » Jamais une Model X de la marque Tesla n’a été autant endommagée" selon le Conseil national de la sécurité des transports américains.

    Le constructeur de voitures électriques Tesla a déclaré que le logiciel de conduite Autopilot était enclenché pendant un récent accident mortel aux Etats-Unis, un aveu qui pourrait accentuer les craintes sur ce type de système permettant des manoeuvres sans l’intervention du conducteur.

    Une Tesla de la gamme Model X a percuté une glissière de sécurité en béton sur une autoroute le 23 mars près de Moutain View, en Californie. Le conducteur, identifié par la presse locale comme étant un homme de 38 ans, est mort plus tard à l’hôpital. « Dans les instants avant la collision (...) l’Autopilot était engagé », a expliqué Tesla dans un communiqué diffusé en ligne vendredi soir.

    Réduction des collisions
    « Il y a plus d’un an, le gouvernement américain avait estimé que la première version d’Autopilot réduisait le taux de collision de 40% », prend soin de souligner le groupe fondé en 2003 et dirigé par l’entrepreneur d’origine sud-africaine Elon Musk. « Le conducteur avait reçu plusieurs avertissements visuels et un (avertissement) audible le prévenant qu’il devait maintenir les mains (sur le volant) plus tôt et les mains du conducteur n’ont pas été détectées sur le volant pendant les six secondes ayant précédé la collision », explique Tesla.

    « Le conducteur a eu environ cinq secondes et 150 mètres de vue dégagée sur la barrière et la partie endommagée de la glissière de sécurité mais les enregistrements du véhicules montrent qu’aucune action n’a été entreprise », poursuit Tesla. Le fait que cette glissière ait été « emboutie au cours d’un précédent accident sans être remplacée ensuite », explique que le véhicule Tesla ait été autant accidenté, selon le groupe.

    Aucune action entreprise
    « Nous n’avons jamais vu ce niveau de dégâts sur un Model X dans d’autres accidents », affirme-t-il. Le NTSB, le régulateur des transports américain, qui s’intéresse particulièrement au système d’Autopilot permettant un certain nombre de manoeuvres sans l’intervention du conducteur, a ouvert mardi une enquête à la suite de cet accident. En 2016, un automobiliste américain avait déjà trouvé la mort au volant d’une berline Model S de Tesla équipée d’Autopilot.

    Sur Twitter, les messages critiquant le manque de sécurité de ces voitures capables de rouler sans l’intervention d’un homme sont nombreux. Un utilisateur du réseau ne comprend pas le manque de compassion de la part de l’entreprise Tesla vis-à-vis des victimes. Il se questionne aussi sur la faiblesse de réaction des dirigeants d’Uber qui ont connu un accident mortel avec un de leurs véhicules autonomes en Arizona le 18 mars.

    Source : http://www.lessentiel.lu/fr/news/story/La-Tesla-etait-en-autopilotage-lors-du-crash-26138073
    #autopilote #voiture_autopilotée #voiture_autonome #transport #Tesla #voitures_autonomes #voiture #mobilité #automobile #robotisation #pieton #innovation #silicon_valley #intelligence_artificielle

    https://seenthis.net/messages/681768 via BCE 106,6 Mhz


  • Ok Google et Siri ne suivent pas la même voie qu’Alexa ou Cortana
    https://linc.cnil.fr/fr/ok-google-et-siri-ne-suivent-pas-la-meme-voie-qualexa-ou-cortana

    Initialement cantonnés au smartphone, les assistants à commandes vocales sont progressivement en train de se déployer dans d’autres univers. Ils intègrent en premier lieu des enceintes connectées mais aussi des casques audio, l’habitacle des véhicules…et même des aspirateurs qui voient ainsi leurs possibilités d’interaction renouvelées. Pour mieux saisir les enjeux en termes de vie privée, il est nécessaire de comprendre le positionnement des différents acteurs présents sur ces marchés. Où, et comment (...)

    #Alphabet #Apple #Microsoft #Amazon #Alexa #HomePod #Cortana #domotique #Assistant #Home #Cortona #Siri #biométrie #voix #marketing (...)

    ##CNIL

    https://seenthis.net/messages/681383 via etraces



  • La chute d’Elizabeth Holmes, star de la Silicon Valley accusée d’escroquerie Le Figar - AFP - 14 Mars 2018
    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/03/14/32001-20180314ARTFIG00379-la-chute-d-elizabeth-holmes-star-de-la-silicon-va

    L’entreprise #Theranos et sa patronne prétendaient révolutionner les #analyses_sanguines. Ils ont en fait trompé les investisseurs pour lever des centaines de millions de dollars.

    La SEC, le gendarme boursier américain, a accusé mercredi Theranos, sa dirigeante-fondatrice Elizabeth Holmes et son ancien président Ramesh Balwani, d’être parvenus à lever « plus de 700 millions de dollars auprès d’investisseurs au travers d’une fraude élaborée qui a duré plusieurs années, pendant lesquelles ils ont exagéré ou menti à propos de la technologie, des activités et des performances financières de l’entreprise » de biotechnologie.

    Ce dénouement, que la SEC présente comme une « leçon » pour la #Silicon_Valley, vient acter la chute d’Elizabeth Holmes, que certains comparaient à Steve Jobs, le défunt patron-fondateur d’Apple. En lançant Theranos en 2003, à 19 ans, elle promettait des diagnostics plus rapides et moins chers que ceux des laboratoires traditionnels aux États-Unis, grâce à des méthodes présentées comme révolutionnaires, permettant jusqu’à 200 analyses avec une toute petite quantité de sang. Mais une série d’articles parus fin 2015 dans le Wall Street Journal avait commencé à semer le doute sur la véracité de ces affirmations. Quelques mois plus tard, le ministère de la Santé avait lui aussi fait part de ses réserves.

    En réalité, affirme la SEC dans son communiqué mercredi, le système vanté par la #start-up - basée à Palo Alto, en plein cœur de la Silicon Valley - « ne permettait de réaliser qu’une toute petite quantité de tests, et la société réalisait l’immense majorité des tests des patients avec d’autres dispositifs fabriqués par d’autres » entreprises.

    « Dire la vérité »
    Theranos, Elizabeth Holmes et Ramesh Balwani avaient même affirmé que leurs produits étaient utilisés par le ministère américain de la Défense sur le terrain en Afghanistan et que l’entreprise aurait un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars en 2014 : en fait, le gouvernement n’a jamais utilisé ces produits et Theranos a dégagé en 2014 un revenu de... 100.000 dollars.

    Pour la SEC, cette affaire doit servir d’exemple à la Silicon Valley, qui fourmille de start-up cherchant des financements et d’investisseurs aux poches pleines, avides de parier sur des entreprises qui se présentent presque toutes comme révolutionnaires. Cette affaire « est une leçon importante pour la Silicon Valley », selon Jina Choi, directrice du bureau de la SEC à San Francisco, citée dans le communiqué de la SEC. « Les #innovateurs qui cherchent à révolutionner et à bouleverser un secteur doivent dire aux investisseurs la vérité sur ce dont sont capables leurs technologies aujourd’hui, et non ce qu’ils espèrent qu’elles pourront faire un jour », ajoute Jina Choi.

    Theranos et Elizabeth Holmes ont signé avec la SEC un accord amiable, aux termes duquel la dirigeante accepte de payer une amende de 500.000 dollars, cède le contrôle de l’entreprise et n’a pas le droit de diriger une entreprise cotée pendant dix ans. Elle devra aussi rendre à Theranos près de 19 millions d’actions qu’elle détient dans la start-up, qui était encore valorisée à près de 10 milliards de dollars en 2014. Cet accord, qui ne vaut pas aveu, n’empêche pas des poursuites judiciaires. L’ancien président Ramesh Balwani sera poursuivi en justice par la SEC en Californie, a en revanche précisé un responsable de la SEC, Steven Peikin, pendant une conférence téléphonique. « L’entreprise se réjouit de voir se clore cette affaire et a hâte de faire progresser sa technologie », ont indiqué dans un communiqué les « membres indépendants » du conseil d’administration de Theranos.

    Sur la sellette depuis plus de deux ans, Theranos avait frôlé le dépôt de bilan et licencié l’an dernier 155 personnes, près de la moitié de ses effectifs, après avoir dû fermer fin 2016 laboratoires et centres, mettant au chômage du même coup 340 salariés. La chute d’Elizabeth Holmes, jeune femme blonde à l’esprit combatif et brillant, est d’autant plus marquante qu’elle figura en 2015 sur la liste des 100 personnalités les plus influentes de la planète du magazine Time.

    Sa fortune était en 2014 évaluée à 3,6 milliards de dollars par le magazine Forbes, faisant d’elle la plus jeune milliardaire n’ayant pas hérité de sa fortune.

    #Chute

    https://seenthis.net/messages/676513 via BCE 106,6 Mhz


  • Aude-E. Fleurant : « Les armes classiques transférées dans des régions en guerre sont faites pour être utilisées » | osintpol
    https://osintpol.org/2018/03/12/aude-e-fleurant-les-armes-classiques-transferees-dans-des-regions-en-guerr
    https://osintpol.org/wp-content/uploads/2018/03/1280px-Tornado_GR4_aircraft_fitted_with_Storm_Shadow_cruise_missile-300x300.jpg

    Depuis 2002, on observe que trois grands moteurs sont à l’œuvre lorsqu’il est question de la croissance des transferts d’armes. Il s’agit d’abord, des conflits armés. Ces derniers soutiennent en général une hausse de la demande. Ainsi, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, entre autres, ont approvisionné des pays en guerre au Yémen comme l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis (ÉAU) en véhicules blindés légers et chars blindés, bombes et roquettes guidées, hélicoptères de combat et de transport, canons d’artillerie, missiles de tous types, systèmes antimissiles de théâtre et j’en passe. Les importations des pays du Moyen-Orient ont crû de 190% pour la période 2008-2017[1].

    Le second moteur, apparenté au premier, réside dans les tensions régionales, c’est-à-dire des situations menaçant de conduire à une guerre. On pense notamment à la logique de prédation visant des territoires ou de ressources énergétiques. C’est notamment le cas en Asie, une région où la demande en systèmes majeurs (sous-marins, avions de patrouille maritime, frégates, hélicoptères, etc.) n’a cessé de croître au cours des dernières années. La plupart des observateurs estiment que la modernisation de l’arsenal chinois, soutenu par des dépenses militaires en forte hausse depuis au moins 1989, la première année pour laquelle le SIPRI présente un estimé des dépenses militaires du pays, combinée aux revendications territoriales contestées en mer de Chine, est l’un des principaux facteurs de ces tensions. Il ne faut toutefois pas négliger la persistance des disputes entre l’Inde et le Pakistan également, deux pays ayant des capacités nucléaires. Ces derniers sont en situation « confrontation militaire latente » à la ligne de contrôle depuis 2016. La région Asie-Pacifique représente affiche aussi une hausse appréciable en termes d’importation avec 30% sur la période 2008-2017, largement en deçà de ce qui est observé pour le Moyen-Orient toutefois.

    #armement #sipri

    https://seenthis.net/messages/675812 via Reka


  • Amazon Partnership with British Police Alarms Privacy Advocates
    https://theintercept.com/2018/03/09/amazon-echo-alexa-uk-police

    Police in Lancashire, a county in northwest England, have rolled out a program to broadcast crime updates, photos of wanted and missing people, and safety notifications to Amazon Echo owners. Since February, the free app has been available to those using Alexa, a cloud-based voice assistant hooked up to the Echo smart speaker. The first of its kind in the U.K., the program was developed by the police force’s innovations manager in a partnership with Amazon developers. The program marks the (...)

    #Apple #GCHQ #Microsoft #Samsung #NSA #Amazon #Alexa #Echo #Barbie #Look #Home #Kinect #Siri #écoutes #surveillance #Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données_(RGPD) #EPIC (...)

    ##Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_ ##FTC

    https://seenthis.net/messages/675204 via etraces


  • The Powerful Global Spy Alliance You Never Knew Existed
    https://theintercept.com/2018/03/01/nsa-global-surveillance-sigint-seniors

    It is one of the world’s most powerful alliances. And yet most people have probably never heard of it, because its existence is a closely guarded government secret. The “SIGINT Seniors” is a spy agency coalition that meets annually to collaborate on global security issues. It has two divisions, each focusing on different parts of the world : SIGINT Seniors Europe and SIGINT Seniors Pacific. Both are led by the U.S. National Security Agency, and together they include representatives from at (...)

    #NSA #écoutes #surveillance #web #SIGINT

    https://seenthis.net/messages/673392 via etraces


  • #Viktor_Orbán, source d’inspiration pour la droite italienne
    https://courrierdeuropecentrale.fr/viktor-orban-source-dinspiration-droite-italienne

    Le Premier ministre hongrois a reçu la présidente du parti nationaliste #Fratelli_d'Italia mercredi à Budapest, quelques jours avant les #élections_législatives_en_Italie ce dimanche. Les trois dirigeant de la coalition de droite se pâment devant le dirigeant hongrois, érigé en modèle.

    #Politique #Article_payant #Giorgia_Meloni #Italie #Silvio_Berlusconi #une-sous


  • #turquie #génocide_arménien #nationalisme #sigmund_freud
    « Il est toujours possible d’unir les uns aux autres par les liens de l’amour une plus grande masse d’hommes, à la seule condition qu’il en reste d’autres en-dehors d’elle pour recevoir les coups » (Malaise dans la civilisation).

    « Il n’existe pas de mouvements psychiques qui puissent être si radicalement réprimés qu’ils ne laissent aucun phénomène résiduel. (…) Aucune génération n’est en mesure de cacher à la suivante d’importants processus psychiques » (Totem et tabou).

    http://www.susam-sokak.fr/2018/01/la-violence-et-ses-masques.notes-preparatoires-4.sigmund-freud.html


  • Alors-là je n’en renviens pas, je viens de faire une recherche sur seenthis, pas la moindre trace, dans ce réseau de demi savants et demie savantes, de la Loi de Hofstadter. L’ayant citée aujourd’hui en réunion, j’ai voulu en vérifier l’intitulé après-coup.

    « Il faut toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi de Hofstadter. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Hofstadter

    En revanche si j’en juge la réaction de mes opposants dans cette réunion aujourd’hui, le maniement de cette loi en open space n’est pas nécessairement conseillé. Pourtant.

    #signalement_a_la_@arno

    https://seenthis.net/messages/671300 via Philippe De Jonckheere


  • Les Pages #framasite : plus c’est facile, plus on partage !
    https://framablog.org/2018/02/14/les-pages-framasite-plus-cest-facile-plus-on-partage

    Notre service d’hébergement et de création de sites web s’enrichit d’une belle contribution, pour que quiconque puisse créer une page web en quelques clics seulement. Framasite, un service que vous avez fait grandir Dès son lancement en octobre dernier, nous … Lire la suite­­

    #Contributopia #Libres_Services #Communaute #Degooglisons #GAFAM #Internet #Pages_Framasite #Planet #PrettyNoemieCMS #RezoTIC #site #WebSite


  • Défi #Ilovefs : créez une page #framasite pour votre création libre préférée !
    https://framablog.org/2018/02/14/defi-ilovefs-creez-une-page-framasite-pour-votre-creation-libre-preferee

    C’est le 14 février. Le reste de l’année, nous avons un peu (trop ?) l’habitude de dire « y’a un beuuuuug » aux personnes passionnées qui créent des logiciels libres. Mais aujourd’hui, c’est différent. Aujourd’hui, on dit juste « merci ». On leur dit juste … Lire la suite­­

    #Contributopia #Libres_Services #Communaute #Degooglisons #GAFAM #Internet #Pages_Framasite #Planet #PrettyNoemieCMS #RezoTIC #site #WebSite


  • Pour développer la #Corse, il faut établir une #république sociale, souveraine et indivisible et non instituer un « droit à la différenciation » mortel pour la #nation toute entière
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/developper-corse-faut-etablir-republique-sociale-souveraine-in

    A l’occasion de son voyage en #Corse, le chef de l’exécutif s’apprête à un nouvel exercice de double langage et de dé-tricotage de la France républicaine. Cette visite intervient au lendemain d’une manifestation des nationalistes à Ajaccio qui a modélisé bien en-deçà de leurs espérances et très loin de la manifestation tenue après l’assassinat du […]

    #1-PRCF #articles #5-FRANCE #Communiste #constitution #euro_balkanisation #euro_région #Europe #indépendantisme #macron #PRCF ? #république_une_et_indivisble #Simeoni #Talamoni #Union_Européenne


  • Google invente avec prudence la cité du futur à Toronto
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/04/google-invente-avec-prudence-la-cite-du-futur-a-toronto_5251663_3234.html

    Le géant du Web a fait de la ville canadienne un laboratoire géant. Mais l’énorme collecte de données personnelles permettant de comprendre le fonctionnement de l’agglomération n’est pas sans susciter des craintes de dérapages liés au respect de la vie privée. A Toronto, Google veut créer la ville du futur. Depuis octobre 2017, ­Sidewalk Labs, entreprise sœur de la firme américaine, participe à la revitalisation d’un quartier de 50 000 m2 sur les rives du lac Ontario. Le projet n’en est qu’à ses (...)

    #Google #SidewalkLabs #algorithme #capteur #urbanisme #BigData

    https://seenthis.net/messages/665966 via etraces



  • Le #nuage de #cozy monte au troisième étage
    https://framablog.org/2018/01/26/le-nuage-de-cozy-monte-au-troisieme-etage

    Tristan #Nitot est un compagnon de route de longue date pour l’association Framasoft et nous suivons régulièrement ses aventures libristes, depuis son implication désormais « historique » pour Mozilla jusqu’à ses fonctions actuelles au sein de Cozy, en passant par la publication … Lire la suite­­

    #Dégooglisons_Internet #Internet_et_société #Libres_Logiciels #Libres_Services #Non_classé #API #cloud #SIRCUS #ViePrivee #Web


  • Des milliardaires rêvent d’îles artificielles indépendantes pour échapper au réchauffement
    https://reporterre.net/Des-milliardaires-revent-d-iles-artificielles-independantes-pour-echappe
    https://reporterre.net/IMG/arton13905.jpg

    Le TSI remonte à 2008. Il naît sous l’impulsion de #Patri_Friedman, petit-fils du célèbre économiste Milton Friedman, dont les ouvrages comme #Capitalisme et liberté et La liberté du choix ont nourri Ronald Reagan, Margaret Thatcher et les néolibéraux actuels. Bien vite s’y associe une des plus grosses fortunes de la #Silicon_Valley : Peter Thiel. Cofondateur du système de paiement électronique PayPal, le milliardaire est notoirement opposé à toute intervention étatique dans l’économie. De tous les entrepreneurs de la Silicon Valley, il est le seul à avoir publiquement appelé à voter Donald Trump. En outre, il fait partie des plus importants financeurs du #transhumanisme, car selon lui, « il est impossible de fixer a priori les limites de notre durée de vie ».
    Tous les volets pratiques de la vie sur des îles artificielles

    Depuis, le #TSI a consolidé ses principes — via des podcasts de consultants hérauts du #néolibéralisme — et les besoins concrets du projet. Sur le forum, les chefs d’entreprise intéressés par le TSI discutent de tous les volets pratiques de la vie sur des #îles_artificielles : la menace de la piraterie, l’évacuation des déchets, l’#autonomie énergétique… Jusqu’à aboutir l’an dernier à un projet concret, finalisé par la signature d’un « #recueil_d’intentions_réciproques » avec le gouvernement de la #Polynésie_française.

    #climat

    https://seenthis.net/messages/662355 via odilon


  • #Singapour #droit_d_expression #droits_humains

    Il n’y a qu’un seul endroit dans Singapour où l’on a le droit de s’exprimer publiquement, c’est ici, dans ce petit square. Encore faut-il être singapourien, les étrangers n’ont pas le droit de prendre la parole.

    Mais même si vous prenez « librement » la parole, la Police veille (panneau bleu) et vous surveille (caméra un peu plus haut)...

    https://dl.dropbox.com/s/pngrhkxz2vmrl26/IMG_3473.jpg?dl=0

    https://seenthis.net/messages/662006 via Reka


  • Finding Your Voice
    https://theintercept.com/2018/01/19/voice-recognition-technology-nsa

    Forget About Siri and Alexa — When It Comes to Voice Identification, the “NSA Reigns Supreme” At the height of the Cold War, during the winter of 1980, FBI agents recorded a phone call in which a man arranged a secret meeting with the Soviet embassy in Washington, D.C. On the day of his appointment, however, agents were unable to catch sight of the man entering the embassy. At the time, they had no way to put a name to the caller from just the sound of his voice, so the spy remained (...)

    #Apple #Google #FBI #NSA #Amazon #Alexa #Siri #Home #biométrie #voix #surveillance #empreintes (...)

    ##facial

    https://seenthis.net/messages/661614 via etraces


  • Dark Caracal, une vaste opération de cyberespionnage lancée depuis Beyrouth
    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/19/dark-caracal-une-vaste-operation-de-cyberespionnage-lancee-depuis-beyrouth_5

    Une ONG et une firme de sécurité informatique disent avoir pisté des pirates à l’origine d’une campagne mondiale d’espionnage informatique jusqu’au cœur de Beyrouth. Originaire du Liban, le caracal est un discret félin aux longues oreilles. Ces qualités expliquent qu’il ait donné son nom à plusieurs opérations d’espionnage informatique visant – depuis Beyrouth – des milliers d’activistes, responsables politiques, journalistes, avocats, militaires et entreprises à travers le monde. Les pirates informatiques (...)

    #smartphone #malware #activisme #journalisme #surveillance #EFF #DarkCaracal #Pallas #WhatsApp #Signal (...)

    ##Telegram

    https://seenthis.net/messages/661524 via etraces



  • WhatsApp Security Flaws Could Allow Snoops to Slide Into Group Chats
    https://www.wired.com/story/whatsapp-security-flaws-encryption-group-chats

    When WhatsApp added end-to-end encryption to every conversation for its billion users two years ago, the mobile messaging giant significantly raised the bar for the privacy of digital communications worldwide. But one of the tricky elements of encryption—and even trickier in a group chat setting—has always been ensuring that a secure conversation reaches only the intended audience, rather than some impostor or infiltrator. And according to new research from one team of German cryptographers, (...)

    #WhatsApp #Signal #Threema #cryptage #hacking

    https://seenthis.net/messages/658980 via etraces


  • WhatsApp : des chercheurs découvrent un défaut de sécurité dans les discussions de groupe
    http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/11/whatsapp-des-chercheurs-decouvrent-un-defaut-de-securite-dans-les-discussion

    L’entreprise ne compte pas y remédier, car cette défaillance est très difficile à exploiter en pratique. WhatsApp reste ce qu’il se fait de mieux en matière de messageries sécurisées. Des chercheurs ont découvert un défaut de conception dans les discussions de groupe de plusieurs messageries sécurisées, dont WhatsApp, a révélé mercredi 10 janvier le site spécialisé Wired. Dans le cas de cette dernière, il est possible pour un pirate qui prendrait le contrôle des serveurs de WhatsApp d’insérer un participant (...)

    #WhatsApp #cryptage #hacking #Signal #Threema

    https://seenthis.net/messages/658966 via etraces


  • En Sicile, « une chose très belle est arrivée, nous avons été envahis par les immigrés » - Libération
    http://www.liberation.fr/planete/2018/01/09/en-sicile-une-chose-tres-belle-est-arrivee-nous-avons-ete-envahis-par-les
    http://md1.libe.com/photo/1086112-cipg_20180108_liberation-sutera__m3_4380jpg.jpg?modified_at=1515524874&picto=fb&ratio_x=191&ratio_y=100&width=600

    A Palerme, Catane et Sutera, loin de voir les migrants comme une menace, la population facilite leur intégration. Ils sont perçus comme une chance pour le sud de l’Italie, frappé par la désertification et le chômage.

    « Si vous me demandez combien il y a d’immigrés à Palerme, je ne vous réponds pas 60, 70 ou 80 000. Quiconque arrive à Palerme est palermitain. » Dans son immense bureau du Palais des aigles qu’il occupe pratiquement sans interruption depuis plus d’un quart de siècle, Leoluca Orlando, maire de la capitale sicilienne, affiche sa détermination. Le démocrate-chrétien de gauche qui a transformé en profondeur Palerme en se dressant contre la mafia et en misant notamment sur le tourisme - l’époustouflant centre historique arabo-normand a été déclaré « patrimoine mondial de l’humanité » en 2015 - revendique fièrement sa politique d’accueil des étrangers : « Palerme, qui était une ville migrante au niveau de ses monuments, est finalement redevenue migrante dans sa population. » Et de poursuivre : « L’avenir a deux noms : Google et Ali l’immigré. Google exprime la connexion virtuelle et Palerme est aujourd’hui la ville la mieux câblée et informatisée de toute la Méditerranée. Ali le migrant représente la connexion humaine. Nous voulons être une ville accueillante et moderne. »

    Secourus au large

    Malgré la crise et le chômage, la Sicile, à l’instar de Palerme, bouscule les préjugés qui voudraient que l’arrivée massive d’étrangers, conjuguée aux difficultés économiques, soit synonyme de bombe politique et sociale. « Pour un responsable politique, le thermomètre du consensus, c’est l’élection. En juin, j’ai été le seul maire d’Italie élu au premier tour, pointe Leoluca Orlando. J’ai obtenu plus de voix qu’il y a cinq ans. Je crois que les migrants nous interrogent sur ce que nous sommes en tant qu’être humains. » Cours d’italien pour les immigrés, accueil des mineurs étrangers, centres d’hébergement pour les demandeurs d’asile… La municipalité de Palerme multiplie les initiatives pour faciliter l’intégration.

    A l’autre bout de l’île, le port de #Catane, sur la côte orientale de la Sicile, est confronté depuis plusieurs années aux débarquements de bateaux chargés de désespérés. « Surtout depuis la seconde moitié de 2013 », précise le préfet adjoint Tommaso Mondello, chargé d’organiser le débarquement des migrants. Avec la fermeture de la route balkanique, l’essentiel des arrivées depuis le sud de la Méditerranée s’effectue désormais par le canal de Sicile. Les occupants des embarcations sont le plus généralement secourus au large, puis acheminés directement dans les ports de Pozzallo, Augusta ou Catane, sans passer comme autrefois par la petite île de Lampedusa. « Catane est désormais la principale porte d’entrée en Europe. Le port est plus grand, donc plus pratique pour les débarquements », souligne Mondello.

    En trois ans, près d’un demi-million de personnes sont arrivées par la mer en Italie. Environ 120 000 pour la seule année 2017. La plupart des migrants tentent de poursuivre leur voyage vers le nord de l’Europe ou sont redistribués dans d’autres régions italiennes, mais des dizaines de milliers de personnes restent chaque année sur place, en Sicile, dans l’attente d’un permis de séjour ou d’un statut de réfugié politique.

    « Le système d’accueil des migrants dans le port est bien rodé,assure le préfet adjoint. Nous coordonnons l’ensemble. On se met en contact avec les gardes-côtes pour connaître l’heure précise de l’arrivée. La préfecture avertit tous les acteurs qui participent au débarquement : police, mairie, protection civile, services sociaux, Croix-Rouge, organisations humanitaires. » Ainsi, les volontaires de la Communauté catholique de Sant’Egidio, qui s’occupent à leur arrivée des mineurs non accompagnés, sont constamment reliés par WhatsApp et prêts à tout moment à descendre au port.

    « Depuis le 10 août 2013, date du premier débarquement à Catane, notre vie a un peu changé, indique Rosaria, une jeune bénévole. Ce jour-là, en plein été, une embarcation est arrivée tout près de la plage avec, à bord, quelques jeunes. A quelques mètres de la côte, ils ont plongé et six d’entre eux se sont noyés. Cela a frappé la ville. » A ses côtés, une autre membre de la communauté, Angela Pascarella, illustre la mobilisation de la population : « A partir du 10 août, on a commencé à envoyer des messages. Nous avions besoin de couvertures, de serviettes, de nourriture. Ici c’était plein à craquer », se souvient-elle en indiquant la grande pièce de l’association située dans le cœur de Catane, à deux pas de la cathédrale Sant’Agata. « Toute la population nous a apporté quelque chose. Les Siciliens répondent présents pour l’accueil des migrants. »

    « Accueillir les vivants »

    C’est le cas de Gaetano, un fonctionnaire sexagénaire qui vient régulièrement donner un coup de main à la soupe populaire, à proximité de la gare de Catane : « Quand on voit des gens dans le besoin, on ne peut pas rester sans rien faire. Dans le passé, nous avons été des émigrés et donc nous savons ce que veut dire être accueillis dans un pays étranger. Par conséquent, on sent le besoin d’aider. Pour nous, c’est normal. Nous ne sommes pas comme certains pays du nord de l’Europe, qui comptent avec une calculatrice combien de personnes ils doivent ou non faire entrer. Nous, nous aidons le plus possible. »

    Depuis 2013, cette mobilisation ne s’est pas démentie. Une solidarité exceptionnelle s’est mise en place et s’est peu à peu structurée un peu partout en Sicile, assurée en grande partie par les associations de bénévoles mais aussi par des responsables locaux courageux. En octobre 2013, Giuseppe Grizzanti, médecin et maire du petit bourg de #Sutera, reçoit un appel de la préfecture d’Agrigente. Une embarcation a fait naufrage à proximité de Lampedusa. Il y a plus de 300 morts. Les autorités veulent savoir s’il y a de la place dans le cimetière municipal pour enterrer quelques victimes. « Nous n’avions pas de tombes disponibles, se désole le maire. Mais c’est alors que nous avons pensé qu’au lieu d’accueillir les morts, nous pourrions accueillir les vivants. D’autant qu’à Sutera, il y a beaucoup de maisons vides. »

    Après-guerre, Sutera comptait environ 5 000 habitants. Mais à partir des années 60, la petite commune perchée à 600 mètres d’altitude, a commencé à se vider de ses habitants, partis vers le nord pour participer à l’effort d’industrialisation de l’Italie. « Le quartier du Rabato, une ancienne casbah qui rappelle la présence arabe vers 1 100, était jadis l’un des plus peuplés. Il y avait au moins 500 personnes. Aujourd’hui, il n’y a pas plus de 30 familles », constate Giuseppe Grizzanti. Hussein, un jeune Pakistanais arrivé à Sutera il y a deux mois, a été accueilli dans une maison au milieu des ruelles escarpées qui font du Rabato « l’un des bourgs les plus beaux d’Italie ».

    Antidote contre le crime

    Comme pour d’autres villages du Mezzogiorno, la présence des migrants a permis de relancer la démographie, et les subventions de l’Etat pour l’accueil des réfugiés aident l’activité économique de la commune. Notamment à travers la location des maisons et le financement de l’association des Girasoli, qui gère le programme d’intégration. « Au début, nous avons hébergé quinze personnes, et puis peu à peu nous sommes arrivés à 50, détaille le responsable de l’organisation, Nunzio Viellaro. Ils viennent de Tunisie, du Sri Lanka en passant par le Nigeria, la Gambie, le Pakistan, l’Afghanistan… Grâce à leurs enfants, l’école reste ouverte. A tel point qu’en 2016, il y a eu six naissances à Sutera. Cinq étaient des enfants d’étrangers. Ils font aujourd’hui partie intégrante du village. »

    Ce que confirme Margareth, une jeune Nigériane qui vit avec ses trois enfants dans une petite maison à deux étages, dans le centre du bourg : « Ici à Sutera, c’est trop bien. Tout le monde est sympa. Ils prennent vraiment soin de nous, à 100 %. Les voisins sont fantastiques. Je veux rester ici parce que les gens y sont chaleureux et gentils. » Aucune hostilité notable parmi la population. Tout juste le garde-champêtre, Sandro, qui fait remarquer : « Pour le village c’est bien, mais il faudrait qu’ils travaillent, et ici il n’y a pas de travail, ni pour nous ni pour eux. » Margareth, elle, fait des ménages. Mais faute d’emplois sur place, les nouveaux venus seront pour la plupart condamnés, à terme, à repartir vers le nord, sur les mêmes routes que celles employées autrefois par les émigrés de Sutera. « Ils restent généralement ici quelques mois, le temps d’obtenir des papiers ou de suivre une formation, puis ils partent et sont remplacés par d’autres migrants », explique Vitellaro.

    « Les Siciliens souffrent comme nous, il n’y a pas de travail », souffle Youssef, un Algérien de 39 ans assis à la soupe populaire de Catane. Certains migrants sont exploités dans les champs agricoles, d’autres sont rackettés par la mafia, mais « il n’y a pas beaucoup de racistes en Sicile, il faut dire la vérité », insiste Youssef. Pour Orlando, la présence des migrants est un antidote contre la criminalité organisée : « Jusqu’à l’âge de 30 ans, je n’ai pas vu pas vu un seul immigré à Palerme. Parce que la mafia les repoussait. Elle a peur de la diversité. » Et de s’enthousiasmer : « Depuis que je suis maire et que la mafia ne gouverne plus la ville, une chose extrêmement belle est arrivée : nous avons été envahis par les immigrés. »

    Un sentiment partagé par le journaliste et écrivain Gaetano Basile, pour qui la présence des étrangers permet en partie à la Sicile de retrouver sa vocation de carrefour de la Méditerranée : « L’unification italienne[au milieu du XIXe siècle, ndlr] a été un désastre. Elle nous a coupés du sud : il fallait que l’on parle, que l’on s’habille, que l’on se tourne uniquement vers le nord. On est devenus comme des Savoyards. De ce point de vue, l’arrivée des migrants aujourd’hui nous fait du bien, ils font revivre des quartiers qui étaient abandonnés. Ma ville renaît grâce à eux. » Pour preuve, ajoute Basile, les marchés comme celui de Ballaro, dans le cœur de Palerme, mélangent saveurs, épices, musiques et dialectes comme du temps des Normands, des Arabes, des Juifs puis des Espagnols : « Cela permet d’imaginer ce qu’était Palerme en l’an 1 000. Vers midi, on sent les cuisines orientales, le safran, tout un tas d’odeurs qui ne sont pas les nôtres, le tout mélangé à la tomate et au basilic. Alors je me dis : Palerme est encore vivante. »
    Eric Jozsef Rome, de notre correspondant

    #immigration #accueil #hospitalité #Sicile #Palerme #méditerranée

    https://seenthis.net/messages/658771 via ninachani