• Maires de grandes #villes européennes, ils lancent un appel pour les migrants

    Les maires de #Madrid, #Barcelone et plusieurs grandes villes italiennes se sont réunis samedi à Rome pour lancer un appel « à sauver l’Europe d’elle-même » sur la question de l’accueil des migrants.

    Vendredi soir, le pape François avait reçu Manuela Carmena et Ada Colau, maires de Madrid et Barcelone, ainsi qu’Oscar Camps, fondateur de l’ONG de secours de migrants Proactiva Open Arms, pour évoquer cette question, a annoncé le Saint-Siège dans la matinée.

    Samedi matin, les deux femmes ont discuté pendant plus de deux heures avec leurs homologues de #Saragosse, #Valence mais aussi #Naples, #Palerme, #Syracuse, #Milan et #Bologne, des villes italiennes engagées dans l’accueil des migrants, avant de signer un appel commun.

    « La mer Méditerranée a été la maison commune de civilisations millénaires dans lesquelles les échanges culturels ont permis le progrès et la prospérité. Aujourd’hui, elle est devenue la fosse commune de milliers de jeunes », ont-ils dénoncé, y voyant « un naufrage » de l’Europe.

    « Nous devons sauver l’Europe d’elle-même »

    « Nous devons sauver l’Europe d’elle-même. Nous refusons de croire que la réponse européenne face à cette horreur soit la négation des droits humains et l’inertie face au droit à la vie. Sauver des vies n’est pas un acte négociable et empêcher le départ des bateaux (de secours) ou leur refuser l’entée au port est un crime », ont-ils ajouté.

    Les maires signataires ont loué l’engagement des ONG de secours en mer — dont la quasi-totalité des navires sont actuellement bloqués —, des garde-côtes italiens et espagnols et des organisations humanitaires présentes le long des frontières européennes où les migrants sont refoulés.

    Ils ont annoncé la formation d’une « #alliance » pour appuyer les #ONG de #secours en mer et pour « remettre à flot » le projet européen et ses principes fondateurs.

    https://www.rts.ch/info/monde/10205859-maires-de-grandes-villes-europeennes-ils-lancent-un-appel-pour-les-migr
    #villes-refuge #ville-refuge #résistance #solidarité #asile #migrations #réfugiés #urban_matter #sauvetage #Méditerranée

    https://seenthis.net/messages/759141 via CDB_77


  • #LaCigaleLeCorbeauEtLesPoulets
    Où voir le film cette semaine :

    Séances uniques :
    Le samedi 22 avril à 15 h Projection à #Montmélian
    Le lundi 24 avril à 20 h Projection au Plateau d’ #Assy
    Le lundi 24 avril à 20h30 Projection-débat à Scène nationale d’ #Albi en présence de la bande de la Cigale
    Le mardi 25 avril à 20h45 Projection à #SaintGirons

    Séances régulières :
    Le Navire à #Valence, Projections du 19 au 25 avril
    Cinéma L’arlequin à #Nyons, Projections du 19 au 24 avril

    LA CIGALE, LE CORBEAU ET LES POULETS, un film de Olivier Azam produit et distribué par Les Mutins de Pangée

    L’histoire :

    Toutes les polices de France sont aux trousses de la mystérieuse « Cellule 34 » qui menace de mort le président de la République. 150 policiers dont la brigade #antiterroriste débarquent dans un petit village de l’ #Hérault. Qui sont ces dangereux papys accusés d’être le corbeau ?
    C’est l’histoire invraisemblable d’une farce juridique qui aura inquiété jusqu’à l’Elysée et fait débouler l’élite de la police antiterroriste dans un petit village de l’Hérault où une bande de villageois aux gabarits plutôt Obélix qu’Astérix résistent. Ces drôles de zouaves ont très bien compris que la démocratie ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Une fable de la France d’aujourd’hui.

    La bande de la Cigale :

    Cette bande qui se réunit au bureau de Tabac/librairie La Cigale, est sur tous les fronts et depuis des années : défense de la nature contre le capitalisme financier sans foi ni loi ni cerveau, contre les prédateurs qui ne voient le territoire qu’en terme de marché, interpellation directe des élus, actions coup de poing, participation aux #élections locales, rédaction d’un journal (véritable Canard enchaîné local), pratique de la solidarité au quotidien…

    Les #débats :

    Le film ouvre concrètement le débat sur plusieurs pistes :

    – la #démocratie locale, qui ne s’use que si l’on ne s’en sert pas
    – la presse locale, le pouvoir de l’écrit et des lettres ouvertes et non anonymes
    – l’interpellation des élus et des responsables de notre quotidien
    – la lutte contre les projets inutiles et les zones à défendre (#ZAD)
    – Les #éoliennes industrielles
    – Les #pesticides
    – la défense de la #nature contre le #capitalisme financier sans foi ni loi ni cerveau
    – la pratique collective dans la joie et la tolérance des différentes opinions même si on s’engueule…