#vandalisme

  • Palais de la découverte danger 2020
    https://www.palais-decouverte-danger-2020.fr
    https://static.wixstatic.com/media/9370f2_a2f8630ef42d4627939a555e7aab833f%7Emv2.png/v1/fit/w_2500,h_1330,al_c/9370f2_a2f8630ef42d4627939a555e7aab833f%7Emv2.png

    le Palais de la découverte ne sera pas rénové, mais saccagé puis remplacé

    En effet, un nouveau plan d’occupation des sols imposera une restructuration d’une partie du bâtiment. Le choix d’une seule entrée pour l’ensemble du Grand Palais imposera la création de grandes artères internes. Or, l’une d’elles passera là où sont disposées nos grandes expériences spectaculaires qui, trop volumineuses, intransportables, seront supprimées. La création de boutiques, d’un vaste restaurant panoramique et les exigences architecturales de mise en valeur de la structure interne du bâtiment imposeront la disparition de la majorité de nos salles d’exposés, leur nombre passant de 35 aujourd’hui à près de 15 en 2024.

    De plus, le nouveau projet scientifique, s’adaptant aux exigences architecturales, ne prévoit de ne garder qu’une seule salle par discipline (contre 11 aujourd’hui rien qu’en physique, 4 en chimie, 8 en biologie,…). Aussi, de nombreux thèmes fondamentaux qui jusqu’à présent bénéficient d’une salle totalement dédiée (acoustique, radioactivité, lumière, mécanique, …), richement équipée, ne seront présentés que superficiellement, voire plus du tout ! Un véritable #vandalisme au regard de l’esprit de notre établissement qui a toujours offert à son jeune public l’initiation la plus complète aux concepts fondamentaux des différentes disciplines scientifiques ainsi que des approfondissements exigeants et conséquents pour son public averti.

    Par ailleurs, il vise essentiellement à présenter la #science contemporaine. C’est une programmation volontairement élitiste qui accueillera nos futurs visiteurs. Elle s’illustre sans complexe par cette profession de foi martelée fièrement dans le texte du projet à plusieurs reprises :

    « Notre dessein n’est pas de combler les « lacunes » scientifiques de nos visiteurs » !

    #marchands_du_temple

    https://seenthis.net/messages/814685 via Agnès Maillard


  • De Trump à Léophane : d’une débâcle journalistique à une victoire désinformationnelle ? | Sciences communes
    http://scoms.hypotheses.org/775

    On est ainsi face à la création délibérée de fausses informations et le vandalisme de diverses ressources sur l’encyclopédie en ligne. Si l’on y regarde de plus près, une telle démarche est irrespectueuse quant au travail entièrement bénévole des modérateurs, administrateurs et contributeurs de Wikipédia. Ceux-là ont ainsi raison de se sentir dénigrés et pris pour des “rats de laboratoire”. La démarche de P. Barthélémy est d’autant plus incompréhensible qu’elle émane d’un compte utilisateur “jetable” (Pomlk2) et de plusieurs adresses IP : toutes les éditions sont donc faites anonymement, même s’il est très facile d’identifier à quelle institution appartient l’adresse. Si un tel anonymat peut être évoqué pour mimer une prétendue démarche de “fausseur”, on ne comprend pas pourquoi l’équipe de modération Wikipédia n’est pas informée. Par conséquent, l’une des adresses IP utilisées par P. Barthélémy, appartenant aux adresses du Monde, est bloquée pour neuf mois pour vandalisme. Bel exploit.

    Il y a un abus de confiance de la communauté des contributeurs Wikipédia. P. Barthélémy s’est longuement entretenu avec deux des administrateurs de Wikipédia en français et, malgré l’assurance de ses bonnes intentions, les actes en disent autrement. Ainsi, initialement P. Barthélémy parlait d’“une expérience […] sur la vérifiabilité des infos sur Internet à l’heure des fake news” ; lors de son échange avec Jules, admin Wikipédia : “[l]e but (« avoué ») de l’expérience était de mettre en lumière les limites de l’encyclopédie”. Finalement, avec la publication de l’article de P. Barthélémy, on lit un appel de “mise en quarantaine” a priori des contributions.

    Cette transformation pose de nombreux problèmes : il s’agit de création avouée et élaborée de fausses informations et de vandalisme de pages pré-existantes mais aussi de non-prise en compte de l’historique de ce genre de débats. Cette mise en quarantaine a déjà fait débat et ce de nombreuses fois… depuis 2007 : sa mise en œuvre sur la Wikipédia Germanophone débouche sur des délais d’attentes considérables (deux semaines pour approuver une contribution) et a probablement contribué au déclin significatif de la participation depuis son activation en 2008. Un sondage proposant la mise en place d’un système similaire sur la Wikipédia francophone avait été très largement rejeté en 2009 (78% d’opposition), notamment sur la base de ces résultats empiriques. Par ailleurs, les réponses au tweet de P. Barthélémy sur la question sont sans exception en opposition.

    Il n’y a qu’à remonter les tweets outragés de nombreux professionnels de la recherche pour se rendre également compte de l’image qu’une revendication de la part de P. Barthélémy donne de la pratique de la science : il suffit d’avoir une idée dans l’air du temps et d’aller vandaliser quelques pages web pour être chercheur donc ? Dans un pays où les chercheurs sont dévalorisés, leurs moyens financiers inexistants et où la médiation et la communication scientifiques sont en voie de disparition, avons-nous vraiment besoin d’une telle démarche de la part du “Passeur de Sciences” du Monde ?

    Et si l’on transposait cette même démarche ?

    “Vous êtes journaliste au Monde. Avez-vous tenté de faire des erreurs volontaires dans un sujet obscur destiné au journal papier  ? sur le journal en ligne  ? Avez-vous même tenté de faire un faux sur votre blog et voir s’il serait détecté  ?

    Je doute que ce soit bien vu. Il s’en trouvera pour dire que ça montre les failles d’un journal qui se veut sérieux, ou que vous transformez après coup le contenu erroné en fausse expérience, ou qu’à tout le moins ils ne pourront pas se fier au contenu à l’avenir faute de savoir si c’est une nouvelle expérience. Ne parlons même pas du risque d’un mauvais buzz où les gens n’entendent parler que de l’erreur mais pas de l’explication qui suit.”

    #wikipedia #vandalisme #éthique #communs

    https://seenthis.net/messages/570027 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier