• Les Feux qui Forgèrent Iceberg Slim

    Biographies en clair-obscur d’un mac de Los Angeles

    Par Robin D.G. Kelley

    Traduit par Samuel Lamontagne et Elvina Le Poul

    https://jefklak.org/les-feux-qui-forgerent-iceberg-slim

    Connu pour ses récits autobiographiques de maquereau, Robert Beck alias Iceberg Slim (1918-1992) est un personnage aussi paradoxal que populaire dans la culture US. Ses écrits ont marqué l’imaginaire du rap, notamment gansta, ainsi que la culture visuelle représentant la vie des Africain·es-Américain·es. Alors que son œuvre critique a abordé avec finesse les politiques raciales, son héritage dans la culture pop a rapidement nourri un regard voyeuriste porté sur le ghetto. Et la figure du maquereau, à laquelle il a pourtant donné de la substance, a pu contribuer à stéréotyper les masculinités noires. Les tumultes de ce personnage haut en couleurs nous emportent des rues du Milwaukee à la vie dorée hollywoodienne, en passant par la prison et les banlieues du South Los Angeles. Tout en contradiction, l’œuvre littéraire d’Iceberg Slim transcrit sans fioritures les expériences des Africain·es-Américain·es au sein d’une société raciste et sans merci.

    Texte original : « The Fires That Forged Iceberg Slim », The New Yorker , 19 août 2015.

    http://jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2018/09/Une_IcebergSlim_Klak.jpg

    https://seenthis.net/messages/721167 via Jef Klak