NRobin

Chargée d’Etudes Nantes / AMD

  • Je recommande :
    La République des censeurs Broché – 5 février 2014
    de Jean Bricmont (Auteur)
    https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51eWKVHdYIL._SX281_BO1,204,203,200_.jpg
    II n’y a rien d’extrême à défendre les principes fondamentaux de toutes les constitutions démocratiques et à proclamer, comme le stipule l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789) que : « La libre communication des pensées et des opinions est l’un des droits les plus précieux de l’homme ». La Cour européenne des droits de l’homme quant à elle considère que la liberté d’expression vaut aussi pour les opinions « qui heurtent, choquent ou inquiètent l’Etat ou une fraction de la population ». Pour le Comité des droits de l’homme de l’ONU : « Les lois qui criminalisent l’expression d’opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux Etats parties en ce qui concerne le respect de la liberté d’opinion et de la liberté d’expression ».