• #Yémen : près de 40 morts dans un raid de la coalition menée par l’#Arabie_saoudite
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20160227-yemen-40-morts-raid-coalition-menee-arabie-saoudite-marche-sanaa

    Des raids aériens menés par la coalition conduite au Yémen par l’Arabie saoudite auraient fait près de 40 morts samedi près de Sanaa. L’attaque a touché un marché de Nehm, dans la province de Sanaa. La plupart des victimes seraient des #civils.

    #victimes_civiles

    http://seenthis.net/messages/465205 via Kassem

    • Shiv7,

      De son côté, le Parlement européen réclame un embargo sur les livraisons d’armes à l’Arabie saoudite. Les Etats-Unis sont le premier fournisseur d’armes à Riyad, avec des ventes atteignant 90 milliards de dollars entre 2010 et 2014. Mais les principaux pays de l’Union européenne ont également livré des armes ou signé, comme la France, des contrats d’armements pour plusieurs milliards d’euros avec l’Arabie saoudite.

      La France ainsi que les US ont une lourde part de responsabilité avec leurs ventes d’armes à L’ AS. Je ne crois pas du tout à un quelconque pouvoir du parlement européen face aux marchands d’armes.

      Amicalement

    • Peut-on s’enorgueillir des 10 milliards d’euros de contrats promis à des ministres transformés en voyageurs de commerce par l’Arabie saoudite, patrie du wahhabisme et du salafisme qui écrase les chiites du Yémen ?

      Alain Bertho « Les enfants du chaos »

    • Sauf qu’une fois qu’on a dit ça de l’AS, comme de tous les Etats voyous, on ne sait toujours pas quoi faire : guerre, embargo, on continue à les inviter à venir diner à l’Elysée, on les ignore ?

    • Turquie : panorama et perspectives

      Un excellent entretien avec

      Emre Öngün, militant franco-turc, docteur en science politique, est membre d’Ensemble !/Front de gauche (notamment actif au sein de sa commission internationale). Il livre ici une analyse détaillée des processus historiques et politiques qui animent la recomposition actuelle de la gauche turque autour des questions d’autonomie kurde et de paix civile. De la décomposition de l’empire ottoman aux récents attentats, en passant par Gezi, Emre Öngün, en marxiste révolutionnaire, fournit ici un panorama informé, pose les enjeux du débat et précise les perspectives stratégiques dans une somme encore sans équivalent en langue française.

      Extraits de sa conclusion qui fait frémir. Peut on parler de génocide kurde ?

      Il n’est pas évident de déterminer précisément où va le régime turc. Il est possible d’envisager l’horizon suivant : vider des localités kurdes à la frontière syrienne (Cizre, Nusaybin) en faisant fuir les habitants par des massacres de masse, occuper militairement le Kurdistan par un quadrillage et chercher à mettre à genoux le PKK avec une stratégie de contre-guérilla. Il s’agit de la continuité du schéma qui avait prévalu durant les années 1990 avec l’enjeu du Rojava en plus. Le dispositif juridique mise en œuvre contre le HDP ou du moins ses dirigeants est déjà bien avancé alors que de nombreux maires du DBP ont été destitués ou mis en détention.

      Mais si l’évolution actuelle n’est pas stoppée, on n’assistera pas au même cauchemar que celui des années 1990 mais à quelque chose de pire. Je reviens sur un point que j’avais soulevé au début : la majorité des kurdes vivent hors Kurdistan. Contre eux, comme lors des pogroms de début septembre 2015, mais de manière plus systématique et pérenne, il faudra le déchaînement de groupes fascisants sous la protection de l’État. Ainsi, ce qui se profile, si le cours actuel continue, c’est bien une mutation du régime vers une forme de fascisme turque-sunnite avec les groupes pro-Daesh comme matraque ultime.

      Dans le dispositif d’Erdoğan, les pays de l’Union européenne seront tenus en laisse du fait de leur politique raciste d’Europe forteresse – le régime turc pouvant toujours activer sa menace de laisser des millions de syriens passer et fuir vers l’Europe. Il s’agit du principal, mais ô combien efficace, moyen de pression d’Erdoğan alors que l’économie turque voit ses voyants passer à l’orange foncé. En somme, la solidarité avec les kurdes contre le régime turc – avec la révolution syrienne contre Al-Assad – et celle avec les réfugiés syriens constituent une totalité.

      http://www.contretemps.eu/interviews/turquie-panorama-perspectives-entretien-emre-%C3%B6ng%C3%BCn

    • Marielle, bonjour, j’ai un peu de peine à me mettre sur ce nouveau blog...

      Peut-être de tenter le boycott de la coupe du monde de foot au Qatar, qui est une aberration, comme celui qui s’organise contre les produits israéliens ?

      Moi je préconiserais carrément le monde du foot..

      Sinon pour les produits Israéliens je vote oui !

      Concernant le Qatar à part le foot on pourrait organiser un boycott de leur ligne aérienne (ainsi que celle des émirat arabes), ces deux compagnies enlèvent quasiment tout le marché du transport aérien en direction de l ’Asie du Sud Est (ça fait du monde..et de l’argent..)

      Sinon le meilleur boycott serait celui des Etat-Unis mais là c’est plus compliqué, personne n’en parle, aller savoir pourquoi..

      A part ça puisqu’on est sur le Zinc , je peux vous offrir un verre...?

    • CdQat
      Vous êtes un petit malin, après la clôture du dernier fil de AG, petites tentative d’aller sur l’avant dernier... Ce que AG voyant, vous claqua la porte au nez..

      Sinon rien à dire sur votre dernier commentaire chez AG, remontez le fil du temps relisez vous avec les réponses attenantes, ça devrais vous prendre plusieurs années et peut être un sur-croix de compréhension de vous et de vos contradicteurs, bonne chance..

    • @Shiv7

      Sinon rien à dire sur votre dernier commentaire chez AG, remontez le fil du temps relisez vous avec les réponses attenantes, ça devrais vous prendre plusieurs années et peut être un sur-croix de compréhension de vous et de vos contradicteurs, bonne chance..

      Je l’ai fait, et les faits sont têtus !
      Il est déclaré que les droits de l’homme sont une utopie, en niant tous les pays dans lesquels ils sont appliqués.
      Il est déclaré que les livres religieux sont des livres de paix et sont un outil « plus progressiste et réaliste » que les droits de l’homme en ignorant les passages sur les appels à l’extermination de la bible.

      Et enfin, il semble que si en langue française, il existe bien une différence entre « tu ne tueras point », et « tu tueras tout le monde », vous connaissez une langue ou la différence s’estompe.
      Je reste curieux de connaître cette langue

    • @marielle

      Face à cette situation désespérante comme en Syrie et en Palestine que peut-on faire à notre niveau ?

      Faire ce que chacun peut faire : soutenir une cause. Des dizaines existent, donc, ce n’est pas ce qui manque !

      Peut-être de tenter le boycott de la coupe du monde de foot au Qatar, qui est une aberration, comme celui qui s’organise contre les produits israéliens ?

      Y a-t-il un exemple de boycott limité aux seuls évènements sportifs qui ait fonctionné ?

      Pour rappel, des boycotts complets de pays pendant des dizaines d’années n’arrivaient pas à faire bouger les lignes (Corée du N, Iran, Cuba, Irak,…).

      Par ailleurs, je parlais de l’Arabie, pas de son « vassal » le Qatar.

    • CdQat

      Je l’ai fait, et les faits sont têtus !

      Non ce qui est têtu c’est vous, les faits comparez à vous c’est du bambou...

    • @Shiv7
      Toujours autant de d’attaques personnelles, et aussi peu de développement dans l’argumentaire…
      Comme d’habitude, dites-moi ce qu’il y a de faux dans mon post ci-dessus, j’irai corriger.
      Comme d’habitude, je n’aurais pas de réponse…

      J’ai oublié de relever, mais il faut noter tout de même que vous admettez maintenant que la DUDH ne contient plus d’appel à l’extermination. Après le ralliement de Sakhra aux droits de l’homme, vous aujourd’hui !
      Le droit international défendu par notre hôte progresse ces six derniers mois !!!