7h37

La sélection de Seenthis, maison-mère du Zinc. Une minute plus tard.

  • Land Cover Map of France : Image of the Day
    https://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=90751

    The map above is the result of the new, automated approach. This map combines data from all images of France acquired in 2014 by the Operational Land Imager (OLI) on the Landsat 8 satellite. A computer program first detects and removes artifacts such as clouds, and then a classification technique is applied to the remaining data to generate a map in less than 12 hours.

    https://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/90000/90751/france_oli_2014.jpg
    https://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/90000/90751/france_oli_2014_legend.png

    #France #cartographie #sols #utilisation_des_sols

    https://seenthis.net/messages/694281 via odilon


  • Climate-Fragility Profile : Lake Chad Basin | adelphi

    https://www.adelphi.de/en/publication/climate-fragility-profile-lake-chad-basin

    https://dl.dropbox.com/s/0vfzqni6gws5omb/Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202018-05-22%20%C3%A0%2008.20.56.png?dl=0

    Nagarajan, Chitra; Benjamin Pohl, Lukas Rüttinger, Florence Sylvestre, Janani Vivekananda, Martin Wall and Susanne Wolfmaier 2018: Climate-Fragility Profile: Lake Chad Basin. Berlin: adelphi.

    Climate change is increasingly recognised as a ‘threat multiplier’ that interacts with and compounds existing risks and pressures. When climate change converges and interacts with other environmental, economic, social, and political shocks and pressures, it can increase the likelihood of instability or conflict. This threat is particularly virulent in fragile and conflict-affected situations where governments and societal institutions already struggle to achieve security and equitable development. At the same time, conflicts and fragility often contribute to environmental degradation and undermine the ability to adapt to climate change, thus creating a vicious circle of increasing vulnerability and fragility.

    #lac_tchad #climat #afrique_de_l_ouest #eau

    https://seenthis.net/messages/696075 via Reka


  • NDDL. Huit mois de prison ferme pour avoir « arrosé un gendarme »
    http://www.revolutionpermanente.fr/NDDL-Huit-mois-de-prison-ferme-pour-un-militant-accuse-d-avoir-

    Le Procureur de la république se veut intransigeant et dit vouloir « rétablir le calme » à Notre dame des Lande — déclaration qui laisse songeur dans la mesure où l’action du gouvernement consiste à envoyer 2000 gendarmes armés déloger, selon les propres dires des gendarmes, 80 personnes pacifiques. Le procureur déclare qu’il aurait souhaité des peines encore plus lourde pour tous les zadistes passant en procès : « Il faut que les peines soient exemplaires : c’est aujourd’hui qu’il faut marquer les esprits, la loi doit avoir une fonction intimidante ». Une logique de surenchère répressive qui vise à écraser jusqu’au bout la mobilisation de NDDL et le symbole qu’elle représente ; répression policière et judiciaire que subissent également les étudiants et enseignants, comme les cheminots, les postiers, et tous ceux qui tentent de relever la tête face à Macron.

    https://seenthis.net/messages/696087 via BigGrizzly


  • Pédophilie : tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape
    http://www.lemonde.fr/international/article/2018/05/18/pedophilie-dans-un-document-incendiaire-le-pape-reconnait-une-faillite-colle

    Tous les évêques chiliens ont remis, vendredi 18 mai, leur démission au pape. Mardi 15 mai, convoqués à Rome, ils s’étaient vu remettre par le pontife argentin un texte de dix pages dans lequel celui-ci avait écrit noir sur blanc : depuis des années, l’Eglise catholique chilienne abrite « de nombreuses situations d’abus de pouvoir, d’autorité et d’abus sexuels ».

    « Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu’il décide librement pour chacun d’entre nous », indique une déclaration lue devant la presse par deux porte-paroles de la Conférence épiscopale chilienne. Le pape doit à présent décider de sanctions nominatives après cette démission collective sans précédent depuis deux siècles.

    Le texte glaçant, dont le contenu a été révélé jeudi par la télévision chilienne T13, s’appuie sur des faits rassemblés dans un rapport (non publié) de 2 300 pages rédigé par les deux enquêteurs que le pape a dépêchés auprès des victimes d’agressions sexuelles et d’abus de pouvoir commis au sein de l’Eglise chilienne.

    Le document dénonce ainsi « l’existence de gravissimes négligences dans la protection des enfants vulnérables de la part d’évêques et de supérieurs religieux ». On peut aussi lire dans ce document que des religieux expulsés de leur ordre pour des « comportements immoraux » ont été accueillis dans d’autres diocèses avec des charges comportant « un contact quotidien et direct avec des mineurs ».
    Des plaintes ont par ailleurs été hâtivement jugées « invraisemblables » alors qu’elles étaient « de graves indices d’un délit effectif ». D’autres ont même été classées sans la moindre enquête. Des pressions ont été exercées sur des enquêteurs et des « documents compromettants » ont été détruits.

    Par ailleurs, révèle le document, des évêques ou des supérieurs d’ordre religieux auraient confié la direction de séminaires ou de noviciats à « des prêtres soupçonnés d’homosexualité active », en violation des règles ecclésiastiques.

    Pendant trois jours, de mardi à jeudi, le pape a rencontré à huis clos ces 34 évêques pour quatre séances de prise de conscience de la réalité des faits.

    « Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu’il décide librement pour chacun d’entre nous, indique une déclaration lue devant la presse. Nous voulons demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et omissions que nous avons commises ».

    « Nous remercions les victimes pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu’elles ont dû affronter, auxquelles s’ajoutaient souvent l’incompréhension et les attaques de la communauté ecclésiale, ajoutent-ils. Nous implorons leur pardon et leur aide pour continuer à avancer sur le chemin de la guérison des blessures, pour qu’elles puissent se cicatriser ».

    Lire aussi : Pédophilie : le pape reconnaît des dérives au sein de l’épiscopat chilien
    Cas d’abus dans des écoles catholiques

    A ce stade, on ignore si le pape va accepter ces démissions, ou certaines d’entre elles. Il apparaît en tout cas aujourd’hui clairement que le problème dépasse de loin le seul cas, pourtant déjà gravissime, de Fernando Karadima, ce charismatique prêtre de Santiago qui a formé de nombreux prêtres et plusieurs évêques et a été condamné par l’Eglise elle-même pour des agressions sexuelles commises pendant des années, par lui et autour de lui.

    Ces dernières années, plusieurs cas d’abus dans des écoles catholiques sont apparus au grand jour. Dans ce texte, le pape qualifie de « nombreux » ces abus. Il décrit en réalité une véritable faillite collective de cette Eglise. « Nous sommes tous impliqués, moi le premier », affirme François.

    Pendant plusieurs années, le pape a en effet refusé d’entendre certaines anciennes victimes de Fernando Karadima, qui accusaient notamment l’évêque Juan Barros, l’un de ses proches, d’avoir couvert les agissements de l’ecclésiastique. François avait même accusé de « calomnie » ceux qui lui demandaient de revenir sur la nomination de Mgr Barros dans le diocèse d’Osorno. Il a ensuite affirmé n’avoir pas été informé exactement par les victimes, alors même qu’une lettre de l’une d’entre elles lui a été remise dès 2015.

    Lire aussi : La visite du pape au Chili entachée par les affaires de pédophilie

    Dans le texte transmis à l’épiscopat chilien, le pontife rappelle que par le passé, l’Eglise chilienne a eu le « courage » de s’engager et de prendre des risques pour défendre ses ouailles. Il oppose cette attitude à celle de l’Eglise d’aujourd’hui, qui a entre-temps été « transformée en son centre » : « La douloureuse et honteuse constatation des abus sexuels sur mineurs, des abus de pouvoir et de conscience de la part de ministres de l’Eglise ainsi que la manière dont ces situations ont été abordées met en évidence ce changement de centre ecclésial. »
    « Quelque chose, dans le corps ecclésial, est malade »

    Il décrit une Eglise passée du service des autres à une institution gangrenée par des individus et des groupes qui ont prétendu « s’ériger comme unique interprète de la volonté de Dieu ». Cette « psychologie d’élite », affirme le pape François, a fini par constituer des « cercles fermés qui débouchent sur des spiritualités narcissiques et autoritaires » pour lesquelles « l’important, c’est de se sentir spécial, différent des autres ». « Quelque chose, dans le corps ecclésial, est malade », résume François, qui parle aussi de « perversion » ecclésiale.
    « Promouvoir une culture anti-abus »

    Pour sortir de cette dérive collective, il préconise d’ouvrir l’institution et de travailler avec « différentes instances de la société civile pour promouvoir une culture anti-abus ». Il insiste sur le fait qu’à ses yeux, de simples changements de personnes (c’est-à-dire d’évêques) ne suffiront pas à résoudre des problèmes aussi profondément ancrés et structurels. « Cela, il faut le faire, écrit le pape, mais ce n’est pas suffisant. Il faut aller plus loin. Il serait irresponsable de notre part de ne pas creuser pour trouver les racines et les structures qui ont permis que ces événements se produisent et se perpétuent. »

    Se contenter de changer des hommes, explique-t-il, donnerait l’illusion d’avoir réglé les problèmes alors que ceux-ci perdureraient. Pour que « plus jamais ils ne viennent à se répéter », conclut François, il faut considérer le problème comme « celui de tous et pas seulement comme celui de certains ».

    Autrement dit, les évêques chiliens auraient une responsabilité collective dans ces dérives et aucun ne saurait s’en exonérer. Reste maintenant au pape à dévoiler les réformes « de court, de moyen et de long terme » promises aux victimes de ces nombreuses dérives.

    Lire aussi : La réforme du pape à l’épreuve de la pédophilie

    Jeudi, deux représentants de l’épiscopat chilien ont lu une déclaration et refusé de répondre aux questions. « Nous voulons demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et omissions que nous avons commises », ont néanmoins déclaré les évêques.

    « Nous remercions les victimes pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu’ils ont dû affronter, auxquelles s’ajoutaient souvent l’incompréhension et les attaques de la communauté ecclésiale », ont-ils ajouté.

    La veille, l’un d’eux, le cardinal Javier Errazuriz, membre d’une puissante commission de neuf cardinaux (C9) chargée de conseiller le pape sur les réformes de la Curie, avait encore accusé les victimes de « calomnies », dans un entretien à la chaîne de télévision T13.

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2018/05/18/pedophilie-dans-un-document-incendiaire-le-pape-reconnait-une-faillite-colle

    #catholicisme #criminalité_organisée #pedoviol #mafia #homophobie #violophilie

    https://seenthis.net/messages/695466 via mad meg


  • RDC : « Porter ses cheveux naturels c’est être une artiste, une dingue ou une droguée » – JeuneAfrique.com
    http://www.jeuneafrique.com/559702/societe/rdc-porter-ses-cheveux-naturels-cest-etre-une-artiste-une-dingue-ou-un
    http://www.jeuneafrique.com/medias/2018/05/15/nappy-illustration-600x320.jpg

    « nappy », une femme heureuse avec ses cheveux naturels – le terme est né de la contraction des deux mots anglais « natural » et « happy »

    http://www.jeuneafrique.com/139479/societe/mode-cr-pues-et-alors

    Les 5 commandements de la nappy

    1 Le big chop tu pratiqueras. Parce qu’un cheveu défrisé pousse mal et que mieux vaut tout couper pour « passer au naturel »

    2 D’hydratation tu rêveras. Parce que, contrairement aux tresses et aux rajouts, des cheveux naturels se chouchoutent à grand renfort de shampoings et de masques

    3 Inventive tu seras. Parce que la texture du cheveu crépu lui permet d’être natté, « vanillé » (tresse à deux branches), et s’accommode même des dreadlocks

    4 D’accessoires tu t’équiperas. Parce que peignes afros et pinces sont indispensables pour donner du volume

    5 Patiente tu te montreras. Parce que l’on ne devient pas un membre des Jackson Five en quelques mois. Le cheveu afro pousse en moyenne de 0,7 cm par mois, contre 2 cm pour le cheveu asiatique

    #cheveu #nappy #afro @beautefatale

    https://seenthis.net/messages/694359 via Vanderling


  • Estonia To Become The World’s First Free Public Transport Nation
    https://popupcity.net/estonia-to-become-the-worlds-first-free-public-transport-nation
    https://popupcity.net/wp-content/uploads/2018/05/Tallinn-2-800x480.jpg

    Tallinn, known for its digital government and successful tech startups, is often referred to as Europe’s innovation capital. Now celebrating five years of free public transport for all citizens, the government is planning to make Estonia the first free public transport nation. Allan Alaküla, Head of Tallinn European Union Office, shares some valuable insights for other cities.

    #transport #service_public #gratuité #Estonie

    https://seenthis.net/messages/695218 via odilon


  • La fille d’Egtved (Age du Bronze) n’était pas du Danemark

    https://www.sciencedaily.com/releases/2015/05/150521082458.htm
    http://humanities.ku.dk/news/2015/the_bronze_age_egtved_girl_was_not_danish
    https://www.nature.com/articles/srep10431
    http://humanities.ku.dk/news/2015/the_bronze_age_egtved_girl_was_not_danish/egtved217x160.jpg
    http://humanities.ku.dk/news/2015/the_bronze_age_egtved_girl_was_not_danish/egtved197x197.jpg

    Le texte intégral :
    https://journals.openedition.org/perspective/6305

    L’une des découvertes les plus connues de l’âge du bronze danois, l’Egtved Girl, 1370 av. J.-C., n’est pas née à Egtved, au Danemark, c’est ce que révèlent de nouvelles recherches du Musée national du Danemark et de l’Université de Copenhague. Les analyses isotopiques du strontium des cheveux, des dents et des ongles montrent qu’elle est née et a grandi à des centaines de kilomètres d’Egtved, probablement dans le sud de l’Allemagne, et qu’elle est arrivée à Egtved peu avant sa mort.

    (...)

    C’est la première fois que les chercheurs ont été capables de suivre avec précision les mouvements d’une personne préhistorique.

    Les recherches ont montré qu’elle provenait de la Forêt Noire dans le sud-ouest de l’Allemagne - tout comme les restes incinérés d’un enfant de six ans enterré avec elle. Le cercueil de la fille date de l’enterrement à un jour d’été en l’an 1370 avant JC.

    En détail :

    Si l’on considère les deux dernières années de la vie de la fille, on peut voir que 13 à 15 mois avant sa mort, elle est restée dans un endroit avec une signature isotopique du strontium très semblable à celle qui caractérise sa région natale. Puis elle a déménagé dans une région qui pourrait bien avoir été le Jutland. Après une période d’environ 9 à 10 mois, elle est retournée dans la région d’origine et y est restée quatre à six mois avant de se rendre à son dernier lieu de repos, Egtved. Ni ses cheveux ni son ongle du pouce ne contiennent une signature isotopique de strontium qui indique qu’elle est revenue en Scandinavie jusqu’à peu de temps avant sa mort. Comme la signature isotopique du strontium d’une région n’est décelable que dans les cheveux et les ongles après un mois, elle doit être venue au Danemark et à Egtved environ un mois avant sa mort.

    https://media.nature.com/m685/nature-assets/srep/2015/150521/srep10431/images_hires/srep10431-f1.jpg

    « A l’âge de bronze, l’Europe occidentale, le sud de l’Allemagne et le Danemark étaient les deux principaux centres de pouvoir, des royaumes très semblables. Nous trouvons beaucoup de liens directs entre les deux dans les preuves archéologiques, et je suppose que la fille Egtved était une fille de l’Allemagne du Sud qui a été donnée en mariage à un homme du Jutland pour forger une alliance entre deux familles puissantes »

    Kristian Kristiansen

    Selon lui, le Danemark était riche en ambre et en échangeait pour le bronze. En Grèce mycénienne et au Moyen-Orient, l’ambre de la Baltique était aussi convoité que l’or et, grâce aux intermédiaires du Sud de l’Allemagne, de grandes quantités d’ambre étaient transportées en Méditerranée et de grandes quantités de bronze venaient en paiement au Danemark. À l’âge du bronze, [celui-ci] était une matière première aussi précieuse que le pétrole aujourd’hui, de sorte que le Danemark est devenu l’une des régions les plus riches d’Europe du Nord.

    "L’ambre était le moteur de l’économie de l’âge du bronze, et afin de maintenir les routes commerciales, des familles puissantes forgeaient des alliances en donnant leurs filles en mariage les unes aux autres et permettaient à leurs fils d’être élevés l’un par l’autre comme une sorte de sécurité "Kristian Kristiansen.

    #Préhistoire #Age_du_Bronze #Europe #migrations #Egtved #Karin_Margarita_Frei
    #National_Museum_of_Denmark
    #University_of_Copenhagen
    doi:10.1038/srep10431

    Référence papier

    Eva Andersson Strand, Ulla Mannering et Marie-Louise Nosch, « Mise en œuvre d’une approche globale des textiles anciens au Centre de recherche sur les textiles de Copenhague », Perspective, 1 | 2016, 75-92.

    Référence électronique

    Eva Andersson Strand, Ulla Mannering et Marie-Louise Nosch, « Mise en œuvre d’une approche globale des textiles anciens au Centre de recherche sur les textiles de Copenhague », Perspective [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 21 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/perspective/6305 ; DOI : 10.4000/perspective.6305

    https://seenthis.net/messages/695823 via La main et l’esprit


  • Someone, somewhere, is making a banned chemical that destroys the ozone layer, scientists suspect
    https://www.washingtonpost.com/news/energy-environment/wp/2018/05/16/someone-somewhere-is-making-a-banned-chemical-that-destroys-the-ozon

    Emissions of #CFC-11 have climbed 25 percent since 2012, despite the chemical being part of a group of #ozone pollutants that were phased out under the 1987 Montreal Protocol.

    “I’ve been making these measurements for more than 30 years, and this is the most surprising thing I’ve seen,” said Stephen Montzka, a scientist with the National Oceanic and Atmospheric Administration who led the work. “I was astounded by it, really.”

    [...] The finding seems likely to prompt an international investigation into the mysterious source.

    An unexpected and persistent increase in global emissions of ozone-depleting CFC-11
    https://www.nature.com/articles/s41586-018-0106-2

    Here we show that the rate of decline of atmospheric CFC-11 concentrations observed at remote measurement sites was constant from 2002 to 2012, and then slowed by about 50 per cent after 2012. [...] A simple model analysis of our findings suggests an increase in CFC-11 emissions of 13 ± 5 gigagrams per year (25 ± 13 per cent) since 2012, despite reported production being close to zero since 2006.

    https://seenthis.net/messages/694963 via Lyco


  • Les Cafés Géo » Une visite chez Kupka

    http://cafe-geo.net/une-visite-chez-kupka

    https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2018/03/1c2e6381-b6ad-480b-a445-34f14ca67258/738_72dpi_autour_dun_point.jpg

    https://dl.dropbox.com/s/e7fr7dh7dn1s64d/Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202018-05-20%20%C3%A0%2017.19.27.png?dl=0

    http://www.bibliorare.com/wp-content/uploads/ferraton-peintures-arts-graphiques-livres-documents-autographes-photographies-premiere-vacation-vendredi-20-juin-2014-bruxelles-/214%20(1).jpg

    https://cartoliste.ficedl.info/IMG/arton3410.jpg

    http://cafe-geo.net/wp-content/uploads/kupka-01.jpg

    #Kupka, pionnier de l’abstraction
    Exposition au Grand Palais du 21 mars au 30 juillet 2018

    Je suis venu à Kupka par des chemins détournés. J’ignorais alors sa contribution majeure à l’œuvre picturale du XXe siècle. Je l’ai découvert par le biais de sa collaboration avec Elisée Reclus. Arrivé depuis peu à Paris depuis Prague, en 1898, il lui fallait survivre en mettant à profit pour L’Assiette au Beurre ou Cocorico, journaux satiriques, à la fois son habileté graphique et ses convictions anarchistes. C’est ainsi qu’il a rencontré Reclus qui préparait L’homme et la terre et qui partageait ses idées sur l’argent, les armées et les religions. Nous avons pu mettre en ligne dans notre rubrique des cafés géo quelques-unes des vignettes de Kupka placées en début de chapitre de l’ouvrage de Reclus. Je me dis qu’il est bien dommage qu’il ne se soit trouvé personne parmi les géographes pour aller interroger Kupka sur ses relations avec Reclus, dans les dernières années de sa vie (il est mort en 1957). Mais dans les années cinquante, Reclus n’était pas à la mode, chez les géographes, quelle que soit leur orientation politique.

    #art #peinture #élisé_reclus #reclus #géographie #illustraton

    https://seenthis.net/messages/695717 via Reka


  • جريدة الأخبار
    https://al-akhbar.com/Celebrities/250504

    Une Libanaise redonne sa fierté au LIban. Non, ce n’est pas Nadine Labaki et son film bien pensant mais Feirouz qui chante, à 83 ans, pour les vivants et les morts de Gaza. La chanson s’appelle « Jusqu’à quand Seigneur ? ». Le clip est réalisé par sa fille Rima.

    https://www.youtube.com/watch?v=U2eHfV_uMw4&feature=player_embedded

    #liban #gaza #feirouz

    https://seenthis.net/messages/695901 via gonzo


  • Alain Damasio explique Lundimatin : « L’intelligence authentique est toujours radicale »
    https://www.nouvelobs.com/politique/20180517.OBS6797/alain-damasio-explique-lundimatin-l-intelligence-authentique-est-toujours
    https://media.nouvelobs.com/referentiel/1200x630/16521859.jpg

    Quelle est aujourd’hui l’influence de cette revue dans le champ politique ?

    Elle est considérable et précieuse parce qu’elle touche un public qui excède la seule militance et mobilise la fraction la plus active politiquement des artistes, penseurs, architectes, sociologues, psys, etc. Et elle touche beaucoup les jeunes qui ne veulent plus se satisfaire des médias dominants qui sont, en France, financés et dévoyés par des milliardaires dont la ligne politique est clairement favorable au capitalisme et à ses valeurs.

    Cette influence sur une génération montante, qui veut réfléchir, avoir un regard critique sur leur monde, qui veut vivre autrement, est majeure et je la sens bien dans les manifestations actuelles. Il y a une vraie demande de sens, d’outils, d’armes pour lutter contre la déferlante. @lundimatin sert à maintenir un monde pluriel, ouvert, divers. Et forcément, ça touche. Il y a plus de 500.000 visiteurs par mois sur le site.

    #Tarnac #Presse

    https://seenthis.net/messages/695878 via Davduf


  • Comment le blah-blah sur « l’économie du partage » permet à AirBnB de prospérer, avec le soutien actif de l’UE.

    EU blocking cities’ efforts to curb Airbnb, say campaigners | World news | The Guardian
    https://www.theguardian.com/world/2018/may/21/eu-blocking-cities-efforts-to-curb-airbnb-say-campaigners

    .../... While it might have started as a “community” of amateur hosts offering spare rooms or temporarily vacant homes to travellers, Airbnb had seen three-digit growth in several European cities since 2014 and was now a big, powerful corporation with the lobbying clout to match, Haar said.

    The platform lists around 20,500 addresses in in Berlin, 18,500 in Barcelona, 61,000 in Paris and nearly 19,000 in Amsterdam. Data scraped by the campaign group InsideAirbnb suggests that in these and other tourist hotspots, more than half – sometimes as many as 85% – of listings are whole apartments.

    .../... “You can still find the pensioner renting out her spare room for a bit of extra cash,” Haar said. “But a very substantial proportion are commercial operators, often with multiple listings, making big bucks. It’s clearly having an impact on locals’ access to affordable housing, and it’s pretty hard to see it as a sharing economy.”

    La campagne de l’organisation citée dans cet article ( #unfairbnb https://corporateeurope.org/power-lobbies/2018/05/unfairbnb ) vise à juste titre la Commission européenne. Mais que dire de l’actuel gouvernement français—sans oublier la quasi-totalité des médias, qui nous racontent la même chose depuis des années ?

    #Airbnb #sharing_economy #économie_du_partage #logement #housing #UE #EU #internet

    https://seenthis.net/messages/695793 via David Sharp



  • Et si la non-violence n’était pas efficace ?
    https://reporterre.net/Et-si-la-non-violence-n-etait-pas-efficace
    https://reporterre.net/IMG/arton14773.png

    Loin de faire l’apologie d’une violence irraisonnée, « Comment la #non-violence protège l’État », de Peter Gelderloos, déboulonne l’argumentaire fallacieux de ceux qui affirment que la non-violence est la seule méthode acceptable de lutte face à la violence du #capitalisme et de l’État.

    Présentation du #livre par son éditeur :

    Parlons franchement, au vu de la situation, la grande majorité des mouvements sociaux et écologistes échouent lamentablement, depuis des décennies, ne serait-ce qu’à freiner la catastrophe sociale et écologique en cours (de la sixième extinction de masse aux inégalités économiques phénoménales et croissantes qui caractérisent notre temps).

    La plupart de ces mouvements se targuent de respecter scrupuleusement les principes de la non-violence, qu’ils considèrent comme la seule méthode de lutte acceptable. Et pourtant, ainsi que Peter Gelderloos l’expose brillamment dans ce livre, cette adhérence dogmatique au concept de la non-violence est injustifiée et injustifiable. En outre, il s’agit d’une des principales raisons pour lesquelles ils sont inefficaces.

    En démystifiant les figures historiques inexorablement citées par la majorité de ceux qui défendent la non-violence comme un absolu — Gandhi, Martin Luther King, Nelson Mandela —, en exposant les réalités complexes derrière leurs accomplissements (souvent réduites à des simplismes mensongers), et en exposant les nombreux problèmes d’#éthique qui découlent de l’absolutisation de la non-violence, Gelderloos nous offre ici un ouvrage essentiel qui devrait nous aider à sortir de l’impasse manifeste dans laquelle s’enlisent les mouvements militants.

    Loin de faire l’apologie d’une violence irraisonnée, ce livre déboulonne l’argumentaire fallacieux de ceux qui affirment que la non-violence est la seule méthode acceptable de lutte face à la violence du capitalisme et de l’État.

    https://seenthis.net/messages/695856 via Agnès Maillard



  • Vous ne nous écraserez pas
    https://reporterre.net/Vous-ne-nous-ecraserez-pas
    https://reporterre.net/IMG/arton14779.jpg

    Au total, environ 40 habitats sur les quelque 100 que comptait la Zad ont été détruits ou murés, et leurs occupants chassés. En termes monétaires, l’opération a coûté 300.000 € par jour selon une estimation de journalistes de France Inter : environ 100.000 € pour chaque cabane ou habitat détruit !

    Ce qui s’est passé est la plus importante opération de « maintien de l’ordre » engagée depuis 1968. Avec, pour la première fois depuis encore beaucoup plus longtemps, l’emploi de moyens militaires, confirmant l’analyse que la guerre civile est engagée à bruit plus ou moins bas.

    Le plus impressionnant, et qui apparaîtra nettement avec le recul du temps, est que cette force démesurée a été déployée pour mater quelque… trois cents personnes, qui se revendiquaient paysans, boulangers, brasseurs, charpentiers… ou rien du tout. Quelle menace justifiait-elle une si invraisemblable disproportion des forces ?

    L’enjeu apparent était de faire croire que « l’ordre républicain » — une invention de la novlangue macronienne — était « de retour », de satisfaire l’envie de vengeance de tous ceux qui rêvaient d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, de tenter de persuader tous les mouvements sociaux — réprimés par ailleurs — que l’État des riches ne lâcherait rien, d’affirmer la position autoritaire de M. Macron.

    #zad #répression #maintien_de_l'ordre #police

    https://seenthis.net/messages/695892 via RastaPopoulos


  • 21 degrés de liberté – 18
    https://framablog.org/2018/05/21/21-degres-de-liberte-18

    Nos conversations dans la bulle privée de l’intimité familiale ne semblent plus vraiment à l’abri de l’espionnage par les objets dont nous acceptons de nous entourer. Voici déjà le 18e article de la série écrite par Rick Falkvinge. Le fondateur … Lire la suite­­

    #21_degrés_de_liberté #Internet_et_société #Non_classé #Alexa #Amazon #Apple #Confidentialite #Conversation #Echo #espionnage #Google #Siri #ViePrivee


  • Il y a un an, un gendarme tuait le paysan Jérôme Laronze | Marie Astier
    https://reporterre.net/Il-y-a-un-an-un-gendarme-tuait-le-paysan-Jerome-Laronze

    Il y a un an, Jérôme Laronze, éleveur en Saône-et-Loire, était abattu de trois balles par un gendarme. La thèse de la légitime défense ne convainc pas du tout la famille, qui craint que l’instruction cherche à masquer les responsabilités des forces de l’ordre et de l’administration. Source : Reporterre

    https://seenthis.net/messages/695695 via Rezo


  • Le lexique des tricheurs : le langage du « Nouveau Monde » et des « Néoconservateurs » Robert Charvin - 19 Mai 2018

    Le Chef de l’État français a fait un choix malheureux en se présentant comme le « Jupiter » du « Nouveau Monde », formule du « Nouveau Monde » qui a été appliquée à l’Amérique que Ch. Colomb aurait mieux fait de ne pas découvrir pour le bonheur des Amérindiens !
     
    En dépit de son auto-célébration théâtrale permanente et de la courtisanerie massive (notamment médiatique (1) ) qui l’accompagne, il n’est que l’un de ces leaders occidentaux (Blair, Enzi, Trudeau, etc.) qui sous les apparences de la « #modernité » est l’incarnation du plus vieux pouvoir de l’Histoire, celui de l’#Argent, avec son inévitable cortège d’arrogance et de mépris plus ou moins subtil, pour ceux qui n’ont pas les moyens de croire que tout leur est permis.
     
    Bien entendu, le #Président – nouvelle mouture – de la V° République (archaïque Constitution présidentialiste) se présente comme un éminent défenseur (autoproclamé) d’une « #démocratie » pluraliste certes, mais « juste ce qu’il faut » pour laisser une petite place à certains syndicats prêts à toutes les compromissions et à une social-démocratie, modeste opposition de Sa #Majesté !
     
    Dans son activisme « ni de gauche, ni de gauche », il parcourt le monde ne voyant des pays visités que les dorures des palais nationaux et des gardes locaux lui rendant les honneurs sans se préoccuper particulièrement des résultats très limités qu’il obtient pour les peuples concernés.
      https://www.investigaction.net/wp-content/uploads/2018/05/7793258117_emmanuel-macron-rencontre-des-lyceens-a-pouembout-en-nouvelle-caledonie-le-4-mai-2018.jpg
    En premier lieu, il applaudit à l’#Europe (tout comme B-H. Lévy dans son dernier livre) c’est-à-dire à l’hégémonie étasunienne, juge de tous les péchés du monde, clouant au banc des accusés tous les hérétiques : hors du « modèle » occidental et du marché, point de salut !
     
    Quant à son appel à « la souveraineté européenne » encore indéfinissable, elle est un produit de substitution à ce qui n’est que l’Europe des affaires, inapte à toute harmonisation sociale et fiscale et à toute forme de solidarité vis-à-vis des migrants !
     
    La #souveraineté_nationale et l’indépendance, il ne les connaît pas davantage que les firmes transnationales qui spéculent à l’échelle mondiale et ne dressent des murs que vis-à-vis des hommes (2) !
     
    Le Président français, dans le sillage étasunien et trumpiste (ce qui est une référence !), ainsi que derrière lui la cohorte de politiciens (plus ou moins opportunistes), de #médias (sous contrôle des grands groupes financiers) et de « services » en tout genre, ont adopté un #langage manipulateur chargé d’intoxiquer l’opinion, les formules et les mots inlassablement répétés, fabriquant sinon des convictions du moins une extrême confusion !
     
    Dans l’ordre interne, et par sa voix, les contre-réformes les plus régressives deviennent des « #réformes » modernisatrices, la négociation a cédé la place à un « dialogue » qui n’est qu’un bavardage, l’ « État de droit » n’est que maintien d’une légalité discriminatoire, la répression se fait « mesures sécuritaires », l’insécurité sociale et l’austérité pour la majorité défavorisée se muent en « équilibres » budgétaires et recherche de la « compétitivité », les « droits de l’homme » (de moins en moins invoqués) se restreignent aux droits civils et politiques, jamais économiques et sociaux.
     
    Mais c’est dans les relations internationales que la « #novlangue » à la Orwell, pratiquée par la France et les autres États occidentaux, européens et américains, est la plus significative (3).
     
     
    –Il n’y a plus jamais de guerre : seulement des « opérations de police » à finalité #humanitaire, afin de protéger les « civils » ou « les non-combattants » dans des conflits internationaux, y compris à des milliers de kilomètres de chez soi ! L’Empire et ses alliés exercent une sorte de mission divine de protection de l’Humanité contre les Barbares d’une couleur ou d’une autre ! Rien de neuf : les expéditions coloniales déjà n’étaient pas la guerre. Bombarder l’Irak, la Libye, ou la Syrie n’est que l’expression d’un haut degré de civilisation humaniste et d’une philanthropie universaliste sans limite !
     
    Qui oserait ne pas dire plus de sept ans après la destruction de la Libye qu’il ne s’agissait que d’éliminer Kadhafi, malgré de nombreuses tentatives antérieures d’assassinat et le financement d’Al Qaïda contre le régime ? Sarkozy n’a fait que reproduire, quelques années après l’expédition anti-Bagdad, une opération fondée sur le mensonge !
     
    –La politique des « deux poids, deux mesures » est aussi une vieillerie historique décrétant quel pays est une « #dictature », lequel ne l’est pas !
     
    L’Égypte du Maréchal Sissi, comme l’Arabie Saoudite ou le Qatar sont des alliés en « voie de démocratisation », tout comme Bahreïn (qui a écrasé sa « révolution du printemps 2011 », mais qui abrite une base de la V° Flotte américaine). Au contraire, les « dictateurs » vénézuélien ou bolivarien, tout comme l’ex-président du Brésil, Lula, sont infréquentables. De même, la Coalition occidentale ne fait que combattre les « terroristes de #Daech », tandis que la Russie et l’Iran en Syrie affrontent des « #rebelles », simples « opposants » à Damas !
     
    – Vis-à-vis du conflit israélo-palestinien se poursuit un « processus de paix », depuis plus d’un demi-siècle sous l’égide des États-Unis, juges et parties. L’occupation israélienne ne cesse de s’étendre et les Palestiniens tués se multiplient sans « ingérence humanitaire ». Combien de #Palestiniens valent un Juif ? L’exercice du droit de veto étasunien au Conseil de Sécurité a-t-il pour objectif la paix dès lors qu’#Israël est mise en cause ?
     
    – Peu importe, les États-Unis, la France, la Grande Bretagne à eux seuls, constituent « la communauté internationale » ! Le reste du monde doit être tenu à distance. Lorsque le Conseil de Sécurité refuse un projet de résolution occidentale, c’est à cause du « #veto » russe, comme au temps de la guerre froide ! Lorsque c’est l’inverse qui se produit à l’encontre d’une proposition russe, c’est la communauté internationale qui s’y oppose ! Tout est dans la nuance, pour les professionnels du lexique des tricheurs !
     
    –L’usage unilatéral de la force contre un État est la violation la plus flagrante de la Charte des Nations Unies. Lorsqu’une puissance occidentale s’octroie ce que le droit international lui refuse, c’est parce qu’elle a une haute conscience de ses responsabilités, qu’elle incarne le Bien en toute « légitimité ». Le « primat de la morale » l’emporte sur un juridisme suranné ! L’Occident est toujours du « bon côté de l’Histoire » contre le Mal incarné par les … Autres !
     
    Le lexique des #tricheurs se renouvelle sans cesse pour rafraîchir la réputation des Occidentaux qui se croient encore tout permis et qui veulent partout être présents dans le monde pour en tirer profit, comme par exemple, être à la table des négociations pour la #Syrie (riche en ressources énergétiques) (ce qui explique les tirs de missiles d’avril) et ne pas laisser seule la Russie, ou continuer à exploiter le pétrole libyen malgré le chaos qui règne dans le pays, évidemment avec mise à l’écart des Russes ou des Chinois !
     
    Si l’on ajoute à ces truquages sémantiques un spectacle politico-folklorique permanent où se conjuguent fausses compassions (avec images adéquates de femmes et enfants martyrs), braquage sélectif des caméras sur les sites « rentables » pour l’Occident (par exemple, la Syrie, mais ni la Libye ni le Yémen, ni la liquidation des Kurdes par la Turquie), et mise en scène de rodomontades guerrières à prétention humanitaire, on peut conclure que toute complaisance vis-à-vis de ce type de pratique politique relève soit du cynisme soit de l’aveuglement.
     
    Certes, toutes les Puissances s’efforcent de satisfaire en priorité leurs intérêts propres, mais l’Occident a une particularité : il falsifie, par tous les moyens, avec la plus parfaite mauvaise foi, sa pratique en la présentant comme une œuvre universaliste irremplaçable.
     
    Décidément, comme disait Marx, la préhistoire n’est pas encore achevée.

     Robert Charvin

    Notes :
    1Voir le film complaisant sur Macron « La fin de l’innocence ».

    2L’intervention en Nouvelle Calédonie, en mai 2018, ouvrant en fait la campagne référendaire qui doit y avoir lieu pour ou contre l’indépendance et qui, évidemment, encourage au « Non » (nickel et « terres rares » obligent) est d’une hypocrisie remarquable.

    3Cf. D. Losurdo. Le langage de l’Empire. Lexique de l’idéologie étasunienne. Delga. 2014.

    Voir aussi, Alain Bihr. La Novlangue néolibérale. La rhétorique fétichiste du capitalisme. Syllepse.

    Source : https://www.investigaction.net/fr/le-lexique-des-tricheurs-le-langage-du-nouveau-monde-et-des-neoconse

    https://seenthis.net/messages/695628 via BCE 106,6 Mhz


  • L’EHESS spécifiquement visée, un prof passé à tabac par la police.

    Nicolas Jaoul, qui cherchait une voie de sortie à l’arrière du bâtiment, s’est fait rouer de coups et mettre à terre par cinq agents de la police nationale en équipement anti-émeute. Alors qu’il n’opposait aucune résistance et déclinait son identité et sa fonction d’enseignant-chercheur, il a été insulté et a reçu des coups de pieds dans la tête. Les policiers l’ont menacé, lui disant qu’après ce qu’ils s’apprêtaient à lui faire subir, il « ne pourrait] plus jamais [e relever »et qu’ils allaient le « faire payer pour les étudiants », qui « font ça à cause de toutes les merdes » qu’il leur apprenait.

    OH la belle #NationFrancaise de ce gouvernement d’extrême droite.

    https://seenthis.net/messages/695499 via jsene


  • Toni Morrison : aux origines du racisme, la violence du langage - regards.fr
    http://www.regards.fr/idees/article/toni-morrison-aux-origines-du-racisme-la-violence-du-langage
    http://www.regards.fr/IMG/jpg/8596905581_4779bea315_k.jpg

    « le #langage de l’#oppression représente bien plus que la #violence ; il est la violence elle-même ; il représente bien plus que les limites de la connaissance ; il limite la connaissance elle-même ». Le langage fait bien plus que représenter, refléter les choses et les personnes. Il est un acte, une performance, qui façonne violemment le monde et ce que l’on peut en connaître. Et le langage raciste, sexiste, classiste, n’est pas une représentation parmi d’autre du #racisme, du #sexisme, du #classisme ; il est le racisme, le sexisme, le classisme eux-mêmes.

    https://seenthis.net/messages/695641 via Agnès Maillard


  • Pour suivre la question de la #surveillance par #ultrasons, une émission qui fait une bonne synthèse : « Ultrasonic Tracking », par #20000_Hz (oui, c’est un ultrason, mais ici c’est surtout le nom du #podcast).
    https://www.20k.org/episodes/ultrasonictracking

    Did you know your phone is a really good listener? Apps on your phone might be sending and receiving data over ultrasound. Ultrasonic communication is used for everything from tracking your daily habits to enabling light shows at music festivals. We hear from Yale Privacy Lab’s Sean O’Brien and Michael Kwet, and privacy and technology counsel Katie McInnis. We also discuss the more positive uses of data over sound with LISNR CEO and co-founder Rodney Williams.

    http://traffic.megaphone.fm/TTH1759671785.mp3

    Vous y apprendrez notamment que lorsque vous entendez de la #musique_d'ambiance dans un magasin, ce n’est pas tellement elle que vous devez craindre (sa capacité à vous manipuler demeure très relative), mais l’ultrason (un son si aigu qu’il reste inaudible aux oreilles humaines) par lequel les #haut-parleurs du lieu dialoguent à votre insu avec votre #téléphone, par exemple pour vous envoyer un bon de réduction pour ce petit pull devant lequel vous être en train de passer. Dans un stade, la précision de ce dialogue entre machines est tel que, selon la façon dont votre téléphone reçoit les ultrasons émis par les différents haut-parleurs, il est possible de vous géolocaliser en temps réel.

    Tous les magasins ou lieux ne sont pas dotés de la technologie, cependant. Combien le sont exactement est difficile à dire parce qu’il n’y a aucune transparence sur cette nouvelle forme de #pistage.

    Autre intérêt de ce podcast : de relever la #stratégie_de_saturation des applications, qui rendent volontairement très difficile, très contraignant, voire impossible, de désactiver le pistage pour utiliser les fonctionnalités qu’elles proposent officiellement.

    #audio #géolocalisation #smartphone

    https://seenthis.net/messages/694267 via intempestive


  • Usine des pâtes Cheveux d’Ange : la direction change les clefs, démonte les machines et disparaît... - 18/05/2018 - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/18/2800394-usine-pates-cheveux-ange-direction-change-clefs-demonte-machines-d
    https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2018/05/18/20180518165516718-0.jpg

    Entre temps, un des salariés a pu revenir sur les lieux mais sa surprise a été de taille en pénétrant son espace de travail : « la moitié des machines ont été démontées ou ont disparu ! Je n’y croyais pas. On a l’impression que tout s’effondre. Et surtout aucune communication de notre direction. » Le sentiment de « trahison » est partagé par la responsable d’équipe Chantal Lacroix : « J’ai croisé notre directrice espagnole qui m’a juste dit que c’était pour des raisons de sécurité. Depuis plus rien. On a du mal à y croire. Surtout en voyant la presse, cette machine fabriquée à Villemur, qui est à elle seule le secret de fabrication des Cheveux d’Ange, complètement démontée et mise sur des palettes. »

    https://seenthis.net/messages/695544 via Agnès Maillard



  • Ce que l’affaire de la Manada dit de nos sociétés
    https://revolutionfeministe.wordpress.com/2018/05/13/ce-que-laffaire-de-la-manada-dit-de-nos-societes
    https://revolutionfeministe.files.wordpress.com/2018/05/violadores.jpg?w=816

    Les #agressions elles-mêmes plongent la victime, mais aussi les autres #femmes dans un état de sidération et de terreur, le message implicite des agresseurs aux femmes est le suivant : « Voilà ce qui vous attend, voilà ce que vous risquez si vous vous aventurez seules dans l’espace public. » Le résultat est un climat de #terreur qui imprègne les sociétés où nous vivons. La diffusion d’images captées lors de l’agression constitue une #violence psychologique supplémentaire pour la victime, et sert d’avertissement aux autres femmes qui seraient tentées de transgresser l’ordre patriarcal. On est bien face à des #stratégies violentes et coercitives pour briser la victime, et à travers elle, toutes les autres femmes. Les bûchers des sorcières ont disparu pour céder la place à ces viols barbares, et à ces lynchages en ligne.

    Après la violence de l’agression physique, les violences verbales et psychologiques, vient enfin la violence institutionnelle : les juges, en se basant sur les mêmes prémisses que ceux que pourraient avoir les pornographes ou les proxénètes partent du principe que la victime a plus ou moins consenti à ce qui lui est arrivé. La qualification du #viol en abus sexuel vient banaliser, minimiser des faits gravissimes, qui, s’ils étaient infligés à un homme seraient considérés comme de la #torture ou comme une violation des droits humains. Là aussi il ne faut pas négliger la dimension systémique, la #justice adresse le message suivant aux autres femmes : « Vous ne serez pas protégées » tandis qu’aux agresseurs et aux autres hommes, la justice dit : « Vous ne risquez rien ou si peu… ».

    https://seenthis.net/messages/695365 via Agnès Maillard